Sortir n° 2

Commentaires

Transcription

Sortir n° 2
Beaux-arts
Peter Doherty
s’expose à Genève
N° 2 | Mars 2014
Carrés en twill de soie
Bracelet « Chaîne d’ancre 24 »
en argent
Hermès à Bâle, Berne,
Crans-sur-Sierre, Genève,
Gstaad, Lausanne, Lucerne,
Lugano, St. Moritz, Zurich.
Hermes.com
La métamorphose, une histoire Hermès
S
SOMMAIRE
LE TEMPS | MARS 2014
SORTIR
Exposition
6
En couverture
Peter Doherty
La star du rock, l’idole des tabloïds,
le dandy lunaire est aussi peintre.
Ses œuvres sont à découvrir
dans une galerie genevoise
Spectacle
Denis Lavant
Le comédien fétiche de Leos
Carax joue «Andromaque»
à Genève. Il y incarne Pyrrhus
10
World music
12
Tinariwen
L’ensemble touareg du Mali
se produira le 5 mars à Fribourg.
Récit d’une lutte poétique
AGENDA
24
40
42
45
46
50
52
55
56
58
60
64
66
Photographie
Paparazzi!
16
Le Centre Pompidou-Metz explore
l’esthétique des photos volées
Cinéma
Le monde selon
Wes Anderson
Classique
Opéra
Actuelles
Spectacle
Théâtre
Danse
Enfants
Expositions
Suisse
Europe
Invité
14
Comédie burlesque mais grave,
«The Grand Budapest Hotel»
commence en 1914
et se termine en 1933
18
Cinéma
Musique
22
20
Beaux-arts
Classique
Le chef d’orchestre américain a ébloui le
public de Verbier. Il est en tournée en Suisse
Le Temps Sortir
Supplément du Temps
paraissant un samedi par mois
Ne peut être vendu
séparément
Editeur Le Temps S.A.
Président du conseil
d’administration
Stéphane Garelli
Directrice générale
Valérie Boagno
Rédacteur en chef
Pierre Veya
Responsable
Marie-Claude Martin (MCM,
rédactrice en chef adjointe)
Rédaction
Alexandre Demidoff (ADF,
chef de rubrique Culture et
Société)
Elisabeth Chardon (ELC)
Laurence Chauvy (LC)
Norbert Creutz (NC)
Antoine Duplan (ADN)
Marie-Pierre Genecand (MPG)
Lisbeth Koutchoumoff (LK)
Philippe Simon (PS)
Matthew
McConaughey
Plusieurs musées
en Suisse s’intéressent
au corps et à
ses représentations
Kent Nagano
IMPRESSUM
Cinéma
Le corps,
toujours
Arnaud Robert (ARO)
Khadidja Sahli (KS)
Caroline Stevan (CST)
Eléonore Sulser (ESR)
Julian Sykes (JS)
Assistante de production
Khadidja Sahli
Responsable production
Nicolas Gressot
Conception maquette
Bontron & Co S.A.
Réalisation, graphisme,
photolitho
Cyril Domon, Christine Immelé,
Mathieu de Montmollin
Direction, rédaction
Place de Cornavin 3
CH-1201 Genève
Responsable iconographie
Sabine Baumgartner
Responsable correction
Jean-Marc Meunier
A 40 ans, le beau gosse
a cassé son image proprette
Courrier
Le Temps S.A.
CP 2570, CH-1211 Genève 2
Tél. +41 22 888 58 58
Fax +41 22 888 58 59
Publicité
Responsable du département
Marianna Di Rocco
[email protected]
Tél. +41 22 888 59 00
www.letemps.ch/pub
5
Internet – Site d’information:
www.letemps.ch/sortir
Impression
IRL plus S.A.
Merci
de nous faire parvenir
vos programmes culturels
par écrit au minimum deux
semaines avant la publication
de Sortir
Adresse Le Temps, Mémento,
CP 2570, CH-1211 Genève 2,
Fax +41 22 888 57 90
Courrier électronique
[email protected]
SSPECTACLE
SORTIR
LE TEMPS | MARS 2014
Denis Lavant,
roi grec et tête brûlée
Au Grütli, à Genève,
le comédien incarne Pyrrhus
dans «Andromaque 10-43»,
une version de la tragédie
de Racine actualisée
par Kristian Frédric.
Plutôt qu’en amoureux
malheureux, l’acteur
apparaît en mafieux
peu scrupuleux
Par Marie-Pierre Genecand
THEÂTRE
Andromaque
>
Première le 28 février
Il arrive en sifflotant. Chemise
ouverte sur ventre nu, nœud de
cravate défait, sourire arrogant.
Sur le plateau, Denis Lavant ne
compose pas un Pyrrhus torturé
de culpabilité. Il ne rougit pas devant Hermione (Jeanne De Mont),
reine grecque qu'il a pourtant délaissée alors qu'il devait l'épouser. Selon le vœu du metteur en
scène Kristian Frédric, qui propose une version actualisée d'Andromaque de Racine, le lutin espiègle a plutôt des airs de
maffieux, rappelant Al Pacino
dans Le Parrain. Denis Lavant, ac-
6
teur dévoilé au grand public dans
Les Amants du Pont-Neuf, filmculte de 1991, incarne volontiers
des êtres possédés, des fous, des
déviants. On imagine l'homme
anxieux, revêche. Rien de tout
cela. En entretien, le comédien est
la gentillesse incarnée. Passionné
par son rôle de roi, qu'il voit
comme une tête brûlée plutôt
que comme une tête couronnée.
Et par le théâtre qui lui permet,
dit-il, d'exorciser ses démons. «De
mettre soi devant soi, de se libérer.» Histoire d’une passion en
quatre stations.
Pyrrhus
«J'ai été surpris d'être distribué
dans ce rôle de roi grec qui souhaite la paix, mais qui sème la zizanie en épousant Andromaque,
reine troyenne. Au départ, j'étais
plus intéressé par Oreste que joue
Frédéric Landenberg. Oreste, le
perdant magnifique, amoureux
malheureux d'Hermione et assassin malgré lui… Finalement, je
trouve Pyrrhus passionnant. C'est
le fils d'Achille, un «enfant de» qui
peine à trouver sa place. C'est
lourd à porter d'être la pâle copie
de son père. Voilà pourquoi on lui
S
LE TEMPS | MARS 2014
SORTIR
SPECTACLE
«Pyrrhus, c'est
le fils d'Achille,
un «enfant
de» qui peine
à trouver
sa place. Voilà
pourquoi on
en a fait une
petite frappe»
PHOTOS: VERONIQUEBOTTERON.COM
a imaginé un profil de maffieux,
de petite frappe. Un gars brûlé qui
préfère la passion à la raison.»
Dans le rôle de Pyrrhus,
Denis Lavant avance en
chaloupant, à mi-chemin
entre rage et cabotinage.
Il aime Andromaque
la Troyenne, délaisse
Hermione (Jeanne
De Mont, ci-contre).
Blessée et désespérée,
la reine grecque
l’agresse au couteau.
La tragédie actualisée
«Kristian Frédric transpose la tragédie de Racine dans le rapport de
force contemporain. La Grèce devient l'Occident, Troie devient Bagdad. D'où les passages surtitrés en
arabe entre Andromaque, jouée
par Monica Budde, et moi. Il a aussi
choisi de cantonner les confidents
à des écrans (TV, ordinateurs, vidéosurveillance) afin de concentrer l'attention sur le quatuor de
7
SORTIR
SSPECTACLE
LE TEMPS | MARS 2014
Le comédien fait ses
gammes, en marge
de la répétition. Bras
ouverts, tel le chef
d’orchestre de
sa propre partition.
Denis Lavant,
spectaculaire jusque
dans les coulisses.
puissants. Cette actualisation permet de sortir d'une imagerie héroïque et romantique de la guerre de
Troie. Ça nous amène au concret de
l'horreur, au drame et au sang.»
L'alexandrin racinien
«C'est mon deuxième Racine. Il y a
une vingtaine d'années, j'ai joué
Hippolyte dans une version dépouillée de Phèdre. Comme je suis
un amoureux de la poésie, j'ai une
grande pratique de la versification, j'aime propulser des images
avec ce matériau-là. Je crois qu'on
fait une erreur sur Racine. Racine
n'est pas un sentimental. Pour moi,
chez cet auteur, le rapport au pouvoir prend le pas sur les senti-
«Mon métier,
c’est comédien
de théâtre.
J’aime la
création
dans l’instant.
Au cinéma,
tu n’as pas
la même
implication»
8
PHOTOS: VERONIQUEBOTTERON.COM
ments. Les personnages sont
aguerris au langage. Ils ne se font
pas de cadeaux. Ils négocient constamment, ça ne s'installe jamais.»
Théâtre ou cinéma?
«Mon métier, c'est comédien de
théâtre. J'aime le rapport au jeu, le
rapport direct avec le public. La
création dans l'instant, l'éphémère
de la représentation. Je n'ai jamais
voulu complètement m'abandonner au cinéma, car ce n'est pas la
même responsabilité. Au cinéma,
tu es materné. On te prend en
charge au moment du tournage et,
ensuite, le réalisateur prend en
charge le récit au moment du montage. Il y a de très belles choses qui
se créent, mais tu n'as pas la même
implication. Au théâtre, c'est le comédien qui assure le déroulé de
l'histoire. Et puis, il y a cette force
d'incarnation. On peut proposer.
Par exemple, le bouquet de fleurs
qu'Hermione finit par lancer à la
tête de Pyrrhus, c'est moi qui l'ai
amené. Des fleurs pour se faire pardonner… Je trouve passionnant
l'atermoiement de Pyrrhus. Je me
sens concerné par la tension entre
son envie de faire le bien et cette
inclination vers la passion.»
Andromaque.
Du 28 février au 15 mars.
Théâtre du Grütli. Genève
(Loc. 022 328 98 78, www.grutli.ch).
EEXPOSITIONS
SORTIR
LE TEMPS | MARS 2014
GALERIE
Art recyclage
>
Du 7 au 22 mars
Peter Doherty,
sang d’encre
La «rock star» expose
dans une galerie genevoise
une trentaine de toiles à
teneur autobiographique.
Crayons, acrylique,
collages, lettrisme, l’œuvre
est foutraque, sincère et
encore abordable
«Gladys Wall», œuvre
cosignée Peter Doherty
et Alizé Meurisse, amie
de longue date
«In for a penny,
in for a pound», peint
avec le sang de l’artiste.
Par Marie-Claude Martin
Il utilise tout ce qui permet
d'écrire, de dessiner ou de colorier: le sang, l'encre, les stylos, ses
doigts, des feutres. Il a même eu sa
période seringue. Il n'est pas plus
regardant avec ses supports:
vieux journaux, cartons, carnets,
toiles bon marché sur lesquelles il
repasse, recolle, réécrit comme si
rien ne devait être définitif. C'est
un chineur urbain. Dès qu'il voit
quelque chose par terre qui l'intrigue ou le séduit, il le ramasse et le
recycle. Ceux qui ont vu son appartement parisien parlent de capharnaüm. Il travaille la nuit, produit beaucoup, sans prétention,
sans démarche intellectuelle précise, sans plan de carrière. C'est sa
vie qu'il raconte et son identité
qu'il interroge. «Je ne sais pas qui
je suis», dit ce fils d'Albion qui a
peint un autoportrait sans visage.
«Il recycle
tout. Pour
moi, c'est un
«wild genius
child».
Le chaos lui
est familier»
10
S’il n’était pas un people, il
pourrait être comparé à un artiste
d'art brut. Mais il est célèbre Peter
Doherty, icône d’un star-système,
dont il est à la fois le produit et le
rebelle, parfait client des tabloïds
qui ont relayé ses frasques avec
gourmandise, surtout dans sa période Kate Moss.
Interdit de résidence à Londres,
l'ex-leader des groupes Libertines
et Babyshambles vit aujourd'hui à
Paris et serait ravi de devenir Français le jour où il parlera mieux la
langue d'Antonin Artaud, un de
ses maîtres, comme William Black
ou Oscar Wilde, dont il imite volontiers le look dandy, le déglingué en signature. Le XIXe siècle
l'inspire. Et c’est en premier de
classe qu’il s’est mis dans la peau
d’Octave, le héros de Musset dans
Confession d’un enfant du siècle, le
film de Sylvie Verheyde présenté
l’année dernière à Cannes. Le premier jour du tournage, le turbulent - qui depuis se fait appelé Peter et non plus Pete - connaissait le
texte par cœur. Selon ses amis, le
bad boy a le goût du passé, une
certaine nostalgie du beau geste.
Il écrit toujours à la plume ou avec
une vieille machine à écrire. Le lettrisme fait partie de son système: il
aime la lettre pour son graphisme,
l'écriture pour ses sons.
C'est «sa sincérité, sa spontanéité chargée d'émotions intenses» qui a séduit Géraldine Beigbeder, écrivain et cousine de
Frédéric, devenue son agent, à la
faveur d'une rencontre à Camden
où il lui avait montré quelquesunes de ses toiles. Elle a eu le coup
de foudre pour cette oeuvre
pleine de promesses. «Peter écrit,
E
LE TEMPS | MARS 2014
SORTIR
EXPOSITIONS
«To see myself
as other see me»,
œuvre mixte qui
explore l’autoportrait,
un genre que Peter
Doherty affectionne.
PHOTOS: PETER DOHERTY
«Happy with you»
ou la face heureuse
du dandy d’Albion.
compose, peint. C’est un artiste
complet, libre, en ébullition permanente. Avec lui, tout procède
de tout, rien n'est indissociable.
Une poésie devient chanson, puis
tableau… Pour moi, c'est un wild
genius child. Il se sent enfant, il crée
comme un enfant, à la fois très
vulnérable et très fort, sans limites. Le chaos lui est familier.» C'est
aussi un hyperactif si on en croit
sa curatrice, qui désormais lui
achète des pinceaux et des toiles
de meilleure qualité. «Peter Doherty ne théorise pas, il fait. Toujours en mouvement, les gens ont
du mal à le suivre. Je crois que je ne
l'ai jamais vu sans une guitare, un
crayon ou un carnet.»
Géraldine Beigbeder qui commence à bien le connaître parle
d'un garçon généreux, partageur,
et soucieux du talent des autres.
«Son rêve serait de créer, avec des
artistes qui partagent les mêmes
aspirations que lui, un mouvement comme celui de la Factory.»
Dans l'exposition présentée à Genève, Flags from the old Regime, il
cosigne certaines toiles avec Alizé
Meurisse, également photographe et écrivain. Il y a quelques années, il voulait enregistrer un album avec Amy Winehouse, son
double féminin. Le projet n’a pas
vu le jour. A défaut, Peter Doherty
s’est servi du sang de son amie, et
du sien, pour réaliser Ladylike, une
toile vendue 52000 francs à New
York, en 2012. Celles de Genève
sont beaucoup plus abordables.
«Poetry Nights»,
de Peter Doherty
et Alizé Meurisse,
écrivaine, peintre et
dessinatrice française,
illustratrice des
albums du groupe
Babyshambles.
Flags from the old Regime
Du 7 au 22 mars. Genève. Le Rural,
domaine de Villette. (022 346 47 62,
[email protected])
11
M
MUSIQUE
SORTIR
LE TEMPS | MARS 2014
WORLD MUSIC
Nomades
>
Fribourg
Tinariwen,
la danse du feu
L’ensemble touareg du Mali sort un sixième album, longue transe des sables où tout
se passe à la vitesse du vent endormi. Ils seront à Fribourg. Récit d’une lutte poétique
Leur nouveau disque s'ouvre
sur la voix du poète américain
Saul Williams. Voix grave. L'eau, le
feu, le désert, une forme d'animisme transatlantique, d'Internationale nomade, où le blues serait
forcément le langage des hommes
bleus. Cet album a été enregistré
dans le parc national californien
de Joshua Tree. La vibration d'un
lieu qui puisse rappeler, très vaguement, le Sahara. Ils ne sont pas
devenus Américains, mais ils ont
fait d'une musique née pour le
voyage un instrument de conquête.
Tinariwen? Une histoire, avant
même d'être une musique. Celle
de Touareg maliens dont certains
furent formés en Libye dans les
camps de la rébellion indépendantiste, au temps de la splendeur obscure de Kadhafi. On répète, depuis près de quinze ans
qu'on les entend, qu'ils ont substitué la guitare électrique à la kalachnikov. Ils ont surtout redéfini
les portes du désert. Tinariwen est
de ces groupes qui ont transformé
une tradition hyperlocale en lame
de fond.
Pour Emmaar, ils ont à nouveau
fait appel à des rockeurs, le guitariste de Red Hot Chili Peppers, de
jeunes musiciens sur la crête
aussi, pour montrer que leur son
est un visa global, un appel à
transhumer. La musique ne s'en
trouve pas changée. Certains le regrettent. Un disque de Tinariwen de cette longue transe des sables
où rien ne se passe qu'à la vitesse
du vent endormi - ressemble à un
autre disque de Tinariwen comme
EMMAAR PHOTO
Par Arnaud Robert
Leur dernier CD a été
enregistré dans le parc
national californien
de Joshua Tree. Mais
ces artistes nomades,
devenus apôtres
de la paix, ne sont pas
devenus Américains
pour autant.
12
à son frère jumeau nourri au
même lait.
La guitare qui lancine dans le
fond. La voix grasse qui ruse en
beauté. Et surtout, les mains frappées sur des rythmes à seize temps.
Rien ne vaut les mains frappées de
Tinariwen, cette sensation que
rien ne peut se faire en musique
sans les mains d'autrui, les paumes
des spectateurs, la confluence des
tempos. Aujourd'hui, même si
rien ne l'indique réellement dans
la musique, il y a quelque chose de
tragique dans leurs textes.
Quelque chose s'est passé au
Mali qui non seulement a discrédité aux yeux du monde le mouvement indépendantiste touareg,
mais a rendu plus précaire aussi la
situation des nomades. Tinariwen
chante cela, sans s'appesantir, sans
réclamer rien d'autre que la paix.
Ils donnent des métaphores, celles
du vent sur la braise, pour décrire
un chaos dont ils ne savent pas très
bien comment ils vont sortir.
En réalité, la puissance des
chansons de Tinariwen vient de là.
De cette irréductible poétique, de
cette insolente dignité où se rangent tous les nomades d'un
monde violemment sédentaire.
Tinawiren
Mercredi 5 mars à 21h.
Fribourg, La Spirale.
www.laspirale.ch
<wm>10CAsNsja1MLUw1DUwMDAxNAAAfvKTOA8AAAA=</wm>
<wm>10CFWLuw6AMAwDvyiVkzppoSNiQwyIvQti5v8nHhuDddLpvCzNE75N87rPW_PqVQUA9fFkMjeLVlhTZqA0mNKgHDXo6kPJv8-DyIT3txGYKLuGMAuj0zxdx3kDqy0I3HYAAAA=</wm>
2014-02-22_Le_Temps_Sortir_192x260_FR_TMOM.indd1
SORTIR
EEXPOSITIONS
LE TEMPS | MARS 2014
Cinq verbes
pour un paparazzi
Une exposition du Centre
Pompidou-Metz explore
l’esthétique des images
dérobées. Un des plus
fameux traqueurs
de people confie
sa méthode
PHOTOGRAPHIE
Clichés volés
>
Metz
Par Caroline Stevan
fais du bateau en face… Les stars
sont une population migratoire
et plutôt facile à suivre. Il y a les
saisons des amours; ils passent
l'hiver à Saint-Barth et l'été à
Saint-Trop'.»
«Rêver»
PHOTOS: PASCAL ROSTAIN ET BRUNO MOURON
Il fournit Paris Match et la presse
du monde entier en unes depuis
trente-cinq ans. Certains le surnomment le «roi des paparazzis».
Pascal Rostain a photographié
François Mitterrand et sa fille Mazarine encore cachée, Cécilia
Sarkozy et Richard Attias, amoureux clandestins à New York,
Benoît XVI en retraite à Castel
Gandolfo. Il publie un livre de souvenirs et présente ses clichés - généralement pris avec son complice Bruno Mouron - au Centre
Pompidou-Metz dans une exposition collective, Paparazzi!, qui
mêle les portraits volés aux travaux d'artistes comme Richard
Avedon, William Klein ou Cindy
Sherman. Pour Le Temps, il évoque
son métier à grands traits et en
cinq verbes.
«J'ai commencé ce métier avec
Bardot, Grace Kelly ou Brando. Ils
avaient
une
classe
folle.
Aujourd'hui, on a affaire à des Nabila, dont le seul mérite est d'être
passées à la télé. Cela ne me fait
pas rêver. Ils n'ont plus la légitimité de l'acteur ou de l'écrivain, ce
sont juste les quinze minutes de
célébrité dont parlait Warhol. Ça
ne dure pas.»
«Vérifier»
«Je me fie à plusieurs règles, édictées par Pierre Lazareff, fondateur
de France-Soir. La première: vérifier. La deuxième: vérifier. La troisième: vérifier. Je parle de journalisme; il n'existe pas de carte
professionnelle de paparazzi.
Mon graal et mon but, c'est de
raconter une histoire et d'être le
premier à le faire. Je suis à la recherche de la vérité, parce que j'estime que le public a le droit de
savoir. Ceux qui critiquent le métier de paparazzi ne sont jamais
allés sur le terrain. Le journalisme
ne se pratique pas derrière un
écran.»
«Attendre»
Woody Allen
et Soon-Yi aux
Tuileries, à Paris,
en octobre 1994.
Kate Moss
lors de la Fashion
Week de Paris
en 1992.
14
«La première vertu d'un paparazzi
est la patience. Lorsque l'on tient
une info, bien souvent de confrères journalistes, il faut parfois attendre un mois, deux mois, six
mois, avant de pouvoir prendre la
photo qui la prouve. Cela coûte
cher!»
«Jouer des coudes»
«Il y a trente ans, nous étions une
poignée. Aujourd'hui, avec les
smartphones et les réseaux sociaux, nous sommes des milliards.
Les stars elles-mêmes s'auto-paparazzient en postant des selfies
sur leurs comptes Twitter.»
«Se montrer»
Pascal Rostain, «Voyeur. Mémoires
indiscrets du roi des paparazzi»,
Grasset.
«Pour se cacher, il faut se montrer. Si je piste une star dans un
palace, je suis client du palace. Si
elle bronze au bord de la piscine,
moi aussi. Si elle est à la plage, je
Paparazzi!
Du 26 février au 9 juin 2014.
Centre Pompidou-Metz
www.centrepompidou-metz.fr
Partenaire média
C
CINEMA
SORTIR
LE TEMPS | MARS 2014
Le monde selon
En dix films, le plus
lunatique des
cinéastes américains
a repeint
la planisphère
aux couleurs du rêve
et du poil à gratter.
Nouvelle escale,
l’Europe centrale
avec «The Grand
Budapest Hotel»
Amérique suburbaine
Bottle Rocket (1996)
Anthony, Dignan et Bob rêvent de devenir
cambrioleurs. On les suit dans leurs larcins
d’inspiration 70’s, mais le feu d’artifice
escompté tient plutôt du pétard mouillé.
Par Antoine Duplan
Quasi New York
La Famille Tenenbaum (2001)
Les enfants Tenenbaum sont tous des surdoués. Mais depuis
que leur paternel, Royal Tenenbaum (Gene Hackman) a mis
les bouts, ils se sont repliés chez leur mère et dans la déprime.
Chassé-croisé chez les zinzins lymphatiques, quand le père
revient jouer, au son de Nick Drake, Nico et Elliott Smith, le
dernier acte de ce vade-mecum de la famille décomposée.
Illustration: Tirabosco
Près du mont Rushmore?
Rushmore (1998)
Fils d’un modeste coiffeur, Max, 15 ans, blazer
officiel et béret rouge, intègre tant bien que mal
la prestigieuse école de Rushmore. Car, à l’étude,
ce parangon de la cancrerie préfère les activités
annexes – escrime, clôtures, calligraphie,
apiculture. Promis à un bel avenir de loser,
il multiplie les gaffes sur un air des Kinks.
Paris, Ville-Lumière
Une île au large
de la Nouvelle-Angleterre
COMÉDIE
«The Grand
Budapest Hotel»
>
Sortie le 26 février
Moonrise Kingdom (2012)
Sur une île qui a les couleurs des vacances d’autrefois,
Sam le scout binoclard a pris la tangente avec Suzy
pour jouer aux Castors Juniors et plus si entente.
Tous les gens raisonnables se jettent à leur poursuite
tandis que le ciel mûrit la tempête du siècle. Fameux
charivari en perspective! Sur la plage, les deux coquins
twistent sur «Le temps de l’amour» de Françoise Hardy.
Puis, fatale escalade, c’est le slow. Et même le bisou!
La vaste mer
The Life Aquatic with Steve Zissou (2004)
Et si, sextant grippé, le commandant Cousteau s’était égaré dans
la mer des Trous découverte par les Beatles à bord de leur Yellow
Submarine. Et s’il y avait frayé avec les poissons des Monty
Python qui s’interrogent sur le sens de la vie? Flanqués
de ses moussaillons (Owen Wilson, Cate Blanchett), le capitaine
Steve Zissou (Bill Murray) mène ces 20 000 lieues sous la mer
des sarcasmes où rôde le fabuleux requin-jaguar…
16
Hotel Chevalier (2007)
Dans leur train, les trois olibrius
de Darjeeling écoutent
«Where Do You Go To
(My Lovely)», ritournelle
mélancolique dans laquelle
Peter Sarstedt évoque une
Parisienne des sixties. Cet
avant-propos au voyage indien
surprend une femme (Natalie
Portman) rejoignant son
amant (Jason Schwartzman)
dans sa chambre d’hôtel. Ils
écoutent cette même chanson.
«Tu parles comme Marlène
Dietrich/Tu danses comme
Zizi Jeanmaire…»
C
LE TEMPS | MARS 2014
CINEMA
Wes Anderson
L’Angleterre rurale
Fantastic Mr. Fox (2009)
Exaspérés par les larcins de maître
Renard, trois paysans sortent
les fusils. L’astucieux goupil va leur
tenir la dragée haute. Roald Dahl
étant un de ses héros, Wes
Anderson trempe ses mains dans
la pâte à modeler pour adapter
Fantastique Maître Renard en stop
motion. Art Tatum et les Beach
Boys s’occupent de la bande-son.
Le renard à la voix de George
Clooney, le blaireau celle de Bill
Murray, mais ça ne veut rien dire.
Zubrowka
The Grand Budapest Hotel (2014)
Les démêlés de Gustav H., concierge
du plus luxueux des palaces hongrois,
et du groom Zero Moustafa avec la police
autrichienne autour d’un tableau de
la Renaissance volé. De quoi provoquer
la Seconde Guerre mondiale? Avec Ralph
Fiennes, Jude Law, Mathieu Amalric,
Harvey Keitel, Léa Seydoux et Bill Murray.
Plus on est de fous…
Une Italie plus
que fellinienne
Castello Calvacanti (2013)
Une fragrance de Nino Rota
flotte dans l’air de cette douce
nuit de septembre 1955. Les
habitants de Cavalcanti tapent
le carton. Vroum! Voilà la
Formule 1 qui passe. Bravo!
Le dernier des pilotes plante
son bolide contre la statue,
au milieu de la piazza. Quelle
guigne! Mais bon, la serveuse
est pulpeuse dans
sa pasticceria colorée. Et le sugo
di pomodoro n’est-il pas aussi
rouge que la machina?
L’Inde mystérieuse
The Darjeeling Limited (2007)
Bill Murray a dû s’extraire trop tard de son sous-marin car il rate
le train qui emmène trois frangins pour un périple initiatique
au pays du tandoori. Depuis la mort de leur père, Francis, Peter
et Jack (Owen Wilson, Adrien Brody et Jason Schwartzman)
ne se parlent plus guère. Dans un désert où même les trains
peuvent se perdre, l’indolente fratrie fait preuve de son
immaturité avec une constance admirable. A la fin, tous les
personnages, même Bill Murray et le tigre de l’Himalaya, sont
à bord du train et les Rolling Stones jouent «Play with Fire».
17
SORTIR
SORTIR
M
MUSIQUE
LE TEMPS | MARS 2014
La fine baguette
de Kent Nagano
Le chef américain
au parcours audacieux
dirige l'Orchestre
symphonique de Montréal
à l'occasion
d'une tournée suisse
Kent Nagano - d'ascendance japonaise - est ce chef d'orchestre
américain au charisme envoûtant.
L'été dernier, il a ébloui le public
du Verbier Festival en dirigeant Le
Sacre du printemps de Stravinski. Le
voici avec l'Orchestre symphonique de Montréal, qu'il dirige depuis 2006, pour une tournée helvétique organisée par le Pour-cent
culturel Migros.
Né en 1951 à Morro Bay sur la
côte californienne, «à cinq heures
de San Francisco et de Los Angeles», Kent Nagano a évolué dans
un milieu fermier qui mettait
pourtant l'accent sur l'éducation.
«A l'époque, il n'y avait pas de
grand centre commercial, pas de
multiplexe de cinéma, pas de discothèque.» Sa mère, microbiologiste, est par ailleurs une pianiste
assez accomplie. «Mes parents des Américains d'ascendance japonaise - ont utilisé la musique
pour nous unir entre frères et
sœurs.» Dans cette ville de 2000
habitants, Botso Korisheli, un
«grand pédagogue» ayant fui le
nazisme et trouvé refuge aux
Etats-Unis, anime la vie musicale.
«Un jour par semaine, j'avais ma
leçon de piano. Je jouais aussi de
l'alto dans son orchestre et, le dimanche, je préparais le chœur des
jeunes à l'église.»
Très doué, Kent Nagano entre à
l'Université de Californie à Santa
Cruz, puis à la San Francisco State
KEYSTONE
Par Julian Sykes
University. Sa carrière commence
en 1977, à l'Opéra de Boston, dont
il devient le directeur artistique
adjoint; il est aussi l'assistant de
Seiji Ozawa au Boston Symphony
Orchestra. Très vite, il rencontre
Olivier Messiaen, dont il dirige la
première américaine de sa Transfiguration. «Messiaen m'a invité à vivre chez lui à Paris, avec sa femme
CLASSIQUE
Le don
et l’aura
>
Zurich, Berne, Genève
18
Yvonne Loriod, pendant presque
un an. C'était un grand privilège.
Comme Seiji Ozawa ne pouvait
pas assumer à lui seul toutes les
répétitions et représentations de
l'opéra Saint François d'Assise créé
en 1983 à Paris, Messiaen m'a demandé d'être son assistant.» La
carrière du chef américain est dès
lors lancée: directeur musical de
l'Opéra national de Lyon de 1989
à 1998, puis de l'Orchestre symphonique de Montréal et de
l'Opéra de Bavière dès 2006 (qu'il
a quitté l'an dernier).
Kent Nagano a défendu de
nombreuses créations d'opéra. Selon lui, la musique classique n'a
rien à craindre pour son avenir
avec les outils de diffusion numérique. Ce qui ne l'empêche pas
d'être critique à l'égard du crossover. «C'est un compromis pour la
musique classique comme pour la
pop, au détriment de la fidélité.»
Pour Kent Nagano,
la musique classique
n’a rien à craindre.
Son avenir est assuré
avec les outils de
diffusion numérique.
En tournée dans plusieurs villes
suisses, Kent Nagano dirige le Prélude de Parsifal de Wagner, une
création mondiale du compositeur suisse David Philip Hefti, le 2e
Concerto pour piano de Liszt défendu par le Canadien Marc-André Hamelin et la Symphonie fantastique de Berlioz.
Kent Nagano
Zurich. Mardi 11 mars à 19h30,
Tonhalle.
Berne. Mercredi 12 mars à 19h30,
Kulturcasino.
Genève. Jeudi 13 mars à 20h,
Victoria Hall.
www.culturel-migros-geneve.ch
NOUVELLE PRODUCTION
D R A M M A L I R I C O E N 4 PA R T I E S
NABUCCO
GIUSEPPE VERDI
DIRECTION MUSICALE
JOHN FIORE
MISE EN SCÈNE, DÉCORS & COSTUMES
ROLAND AESCHLIMANN
CHŒUR DU GRAND THÉÂTRE
DIRECTION CHING-LIEN WU
ORCHESTRE DE LA SUISSE ROMANDE
28.2>10.3.2014
SAISON1314
WWW.GENEVEOPERA.CH
+41(0)22 322 5050
INVITATIONS
EXCLUSIVES
GRAND THÉÂTRE DE GENÈVE
Nabucco
De Giuseppe Verdi
Grand Théâtre de Genève
Samedi 8 mars 2014 à 19h30
Privilèges réservés aux abonnés
du Temps. Pour gagner deux
invitations, vous pouvez participer:
GRAND THÉÂTRE DE GENÈVE
Siegfried (jeune public)
de P. Larsen en compagnie
de Richard Wagner
Grand Théâtre de Genève
Vendredi 21 mars 2014 à 19h30
Par SMS (CHF 1.–/SMS)
1. Tapez LTCONCOURS et le code
du concours
2. Envoyez le message au numéro 959
(Code 13)
(Code 14)
Par téléphone
(CHF 1.–/appel depuis une ligne fixe)
1. Appelez le 0901 001 003 et tapez le code
du concours
2. Suivez les instructions
Par courrier
Envoyez une carte postale avec coordonnées
(nom, prénom, adresse, tél., code du concours) à :
Le Temps Concours
Case postale 2570 - 1211 Genève 2
Cette offre est valable jusqu’au
mardi 25 février à minuit.
Seuls les gagnants du tirage au sort sont avisés par courrier.
EEXPOSITIONS
SORTIR
LE TEMPS | MARS 2014
Le corps,
toujours
MAH, PHOTO: B. JACOT-
DESCOMBES
Cette statuette votive,
en provenance de l'antique
Syrie, date du début
du IIe millénaire avant J.-C.
En cuivre et feuilles d'argent,
de moins de 30 centimètres,
extrêmement stylisée,
elle intrigue par ses yeux
creux, qui peut-être étaient
incrustés. Elle est présentée
dans l'exposition «Corps
et esprits», au Musée d'art
et d'histoire de Genève,
jusqu'au 27 avril
(www.ville-ge.ch/mah).
20
COLLECTION BARBARA ET EBERHARD FISCHER
THE NIKI CHARITABLE ART FOUNDATION / 2014, PROLITTERIS, ZURICH
Ce printemps, les musées suisses
se peuplent de figures humaines, sculptées
ou dessinées, pleines ou décharnées,
antiques ou contemporaines
«La Femme (Portrait
de Mimi ou Clarissa)», 1995.
Cette lithographie de Niki
de Saint Phalle est une pièce
maîtresse de l'exposition
«Corps en jeu», à l'Espace
Jean Tinguely - Niki de Saint
Phalle, à Fribourg jusqu’au
24 août (www.fr.ch/mah).
Le corps, agressé, libéré,
malade, est au cœur
du travail de l'artiste.
Ses œuvres sont exposées
avec celles d'artistes
proches et des siècles
passés.
Par Elisabeth Chardon
La représentation du corps est
si primordiale dans l'histoire de
l'art, du moins occidentale, que
certains considèrent que toute
peinture est une représentation
corporelle abstraite. Dans cette
perspective, on peut construire
toute une histoire de la relation
du corps à l'art, où l'on retrouvera, de façon évidente un bon
pan de la sculpture. Mais aussi du
land art et des installations contemporaines, où tant la présence
du spectateur que celle de l'artiste sont nécessaires pour que
les pièces vivent. L'on pourrait
ainsi parcourir l'essentiel des expositions en cours et repérer, non
sans émotions, les traces de cette
E
LE TEMPS | MARS 2014
SORTIR
EXPOSITIONS
Cette «Ondina»
de Walmor Corrêa
(2005, peinture acrylique
et graphite sur toile)
est une des pièces
contemporaines
qui enrichit l'exposition
«Anatomies» du Musée
de la main.
A voir jusqu'au 17 août
(www.museedelamain.ch).
L'artiste brésilien
est très inspiré par les
esthétiques de l'histoire
des sciences, qu'il croise
ici avec l'imagerie
populaire de son pays.
BEAUX-ARTS
Anatomies
>
De Zurich à Martigny
WALMOR CORRÊA.
Le célèbre «Discobole» est un
magnifique ambassadeur de
l'exposition «La beauté du corps
dans l'Antiquité grecque» que
la Fondation Gianadda propose
avec la collaboration du British
Museum du 28 février au 9 juin
(www.gianadda.ch).
L'athlète, dans sa version grecque
disparue, a été fondu dans
le bronze au Ve siècle av. J.-C. par
le sculpteur Myron. Cette statue
de marbre est une copie romaine
du IIe siècle ap. J.-C.
Ce masque cimier à deux figures a été sculpté
par un maître des Duonou-Gouro, en Côte d'Ivoire,
vers 1920. Il fait partie des quelque 200 pièces
de ces régions africaines exposées jusqu'au 1er juin
au Museum Rietberg de Zurich (www.rietberg.ch).
confrontation, la présence/absence du corps de l'artiste. Mais
ce sont des figurations plus évidentes qui viennent peupler les
musées helvétiques ce printemps: sculptures votives venues
jusqu'à nous du fin fond de l'Antiquité, études médicales cherchant à comprendre l'homme
jusque dans ses entrailles, masques et sculptures d'Afrique de
l'Ouest, femmes aux corps heureux ou meurtris de Niki de Saint
Phalle, idoles cycladiques stylisées et représentations contemporaines où s'expriment les tourments de la vie. Ces tourments si
bien matérialisés par la grande
sculptrice Germaine Richier, tou-
jours à l’affiche de deux expositions, l’une au Kunstmuseum de
Berne (jusqu'au 6 avril), l'autre
en miroir avec le travail de ses
amis Marino Marini et Alberto
Giacometti au Musée cantonal
des beaux-arts de Lausanne
(jusqu'au 27 avril). Rêvons un
peu. Toutes ces représentations
du corps pourraient être réunies
en une seule exposition. Elle
nous placerait dans un espace où
les frontières et le temps seraient
abolis, où nous pourrions à la
fois nous confronter à nous-mêmes et prendre la mesure de notre humanité partagée. Une expérience esquissée en quelques
images.
M
EU
US
SH
ITI
BR
M
21
C
CINEMA
SORTIR
LE TEMPS | MARS 2014
DRAME
Dallas Buyers
Club
>
Sortie le 19 février
La rédemption de
Matthew McConaughey
On croyait qu’il n’était qu’une belle gueule. On se trompait: le séduisant cow-boy
est aussi un grand acteur. Nouvelle preuve dans «Dallas Buyers Club»
Par Antoine Duplan
Dallas Buyers Club,
de Jean-Marc Vallée, avec Matthew
McConaughey, Jared Leto.
ELITE
Texan pur bœuf, Ron Woodroof aime le rodéo, le bourbon,
la coke et les putes. Lorsqu'il apprend qu'il a le sida, il tombe des
nues: il n'est pas un pédé comme
Rock Hudson, qui vient de mourir. Refusant les trente jours que la
Faculté lui donne à vivre, le cowboy fissuré organise un trafic de
médicaments avec le Mexique et
s'humanise. Pour tenir le rôle du
redneck hargneux dans Dallas
Buyers Club, Matthew McConaughey a perdu 20 kilos. C'est squelettique et en grand favori qu'il
s'avance sur le tapis rouge qui
mène aux Oscars.
Né le 4 novembre 1969 à
Uvdale, Texas, il suit des cours de
droit à l'Université d'Austin, avant
de bifurquer vers le cinéma. Richard Linklater le révèle dans Dazed and Confused (1993). Avec sa
gueule de pâtre arcadien et ses
boucles d'ange, il irradie Contact
de Robert Zemeckis, mais il est
trop beau pour être vrai, comme
son personnage de théologien
aveugle en contrepoint des astrophysiciens cherchant la vie au
fond du cosmos. Propre sur lui, il
tient des rôles d'avocat antiségrégationniste dans Le Droit de tuer?,
de Joel Schumacher, et dans Amistad, de Steven Spielberg.
Et puis vient le temps des navets. A commencer par Le Règne du
feu, où il vient en aide à l'humanité décimée par les dragons. Suit
une flopée de comédies sentimen-
tales, Un Mariage trop parfait qui
l'oppose à Jennifer Lopez, Comment se faire larguer en dix leçons où
sa virilité est mise à mal par Kate
Hudson, Playboy à saisir où il se fait
pécho par Sarah Jessica Parker,
voire Hanté par ses ex…
Objet de risée, le jeune premier
semble perdu pour le 7e art
lorsqu'au tournant de la quarantaine il casse son image proprette
et se pose en emblème d'un revivalisme sudiste: «Le Sud (des
Etats-Unis, ndlr) regorge de drames humains, c'est un formidable
réservoir à fictions», explique le
Texan aux yeux de vif azur.
En 2011, Matthew McConaughey surprend en avocat véreux
se découvrant une conscience (La
Défense Lincoln) et en tueur cinglé
(Killer Joe). Dans Paperboy, il
pousse plus loin la volupté de
l'autodestruction: son personnage de journaliste a le profil du
true american hero, mais, dévoré
par des pulsions mortifères, pimente son masochisme extrême
de complications raciales. Dans
Mud. Sur les rives du Mississippi,
des serpents tatoués sur les bras,
il compose un vagabond charmeur et inquiétant, épris de liberté et susceptible d'héroïsme.
Et comme creuser des failles ne
l'effraie plus, il explorera un trou
noir dans Interstellar de Christopher Nolan (sortie en novembre).
22
<wm>10CAsNsja1MLUw1DUwMDAxNAMAS1fw0Q8AAAA=</wm>
<wm>10CFWLMQ7DMAwDX2SDkijZqcbAm5Gh6O6l6Nz_T026ZSAOOBznTK_4bx_HazzTu3cpACiRTlZ11cjGXo2hCRUqhA8JUs06bpcTYYSvqynQIlynpRW05W2r3_fnB_1-8Uh1AAAA</wm>
2014-02-22_Le_Temps_Sortir_192x264_FR_TGBH.indd1
Comédie
Fantastique
Drame
Film historique
«The Grand
«Only Lovers
Budapest Hotel» Left Alive»
Wes Anderson
Jim Jarmusch
«Un Eté à Osage «Monuments
County»
Men»
John Wells
George Clooney
Le plus lunatique des cinéastes
américains pose sa valise dans
un palace du Zubrowka au plus
sombre des années 30. Entre
Agatha Christie et Buster
Keaton, une comédie délirante.
Dans les ruines de Philadelphie
se terre un dandy aux poses
rock’n’rolliennes. Les vampires
ont la cote, ils méritaient bien
un film d’auteur. Surtout quand
l’auteur est à la guitare…
Meryl Streep en matriarche
se mourant du cancer. Julia
Roberts en fille rebelle. Des
années de non-dits, de secrets
tus, de rages refoulées. Le dîner
de famille sera explosif.
Durant la Seconde Guerre
mondiale, une poignée
d’hommes se sont battus
pour sauver des œuvres d’art
pillées par les nazis. George
Clooney retrace cette épopée.
C
CINÉMA
NOS PRÉFÉRENCES
Drame inspiré
«Ida»
Pawel Pawlikowski
FRENETIC
L’auteur anglo-polonais de «My Summer of Love» est
retourné au pays de son enfance pour raconter l’histoire
d’une jeune religieuse qui découvre ses origines juives.
Un film en noir et blanc touché par la grâce.
SORTIR
C
CINEMA
LE TEMPS | MARS 2014
La phrase du mois
«J’ouvre la porte à Mary Poppins
et qui se trouve devant? Walt Disney!»
«Dans l’ombre de Mary»,
de John Lee Hancock
En 1961, P. L. Travers, l’auteure
de Mary Poppins, se rend
en Californie où Walt Disney
cherche à la convaincre de lui
céder les droits de son livre.
Avec Emma Thompson
dans le rôle de l’Anglaise rigide
et Tom Hanks dans celui
de l’Américain pragmatique,
une délicieuse comédie
culturelle.
DR
LES ÉTOILES DU TEMPS
Par nos critiques
Norbert
Creutz
12 Years a Slave
VVV
A Touch of Sin
VVV
Abus de faiblesse
VV
All About Albert (Enough Said)
VV
American Bluff
VVV
Amours ennemies (Verliebte Feinde)
VVV
Casse-tête chinois
VV
Dallas Buyers Club
VV
Dans l’ombre de Mary – La Promesse de Walt... VV
Der Imker /L'Apiculteur
Diplomatie
VV
Ida
VVVV
Jack et la mécanique du cœur
Je fais le mort
VV
La Belle et la Bête
VV
La Grande Aventure Lego – 3D
U
La Jalousie
VVV
La Reine des neiges
VV
La Vie rêvée de Walter Mitty
VV
La Voleuse de livres
V
L'amour est un crime parfait
VV
Le Crocodile du Botswanga
Le Loup de Wall Street
VV
Le vent se lève
VV
Les Rayures du zèbre
VV
Les Trois Frères, le retour
-
26
Antoine
Duplan
VVVV
VVV
U
V
VVV
V
VV
VVV
VV
VV
VV
VV
VVV
U
U
VVV
VV
VV
L'Escale
Mary Queen of Scots
Mère et Fils / Child's Pose
Minuscule - La vallée des fourmis perdues
M. Peabody et Sherman: Les voyages...
Nymph()maniac - Vol. 1
Nymph()maniac - Vol. 2
Only Lovers Left Alive
Philomena
Pompéi
Pierre Rabhi, au nom de la terre
RoboCop
Snowpiercer – Le Transperceneige
Supercondriaque
Tel père, tel fils
The Lunchbox
The Ryan Intitiative
Tonnerre
Un Eté à Osage County
Un Week-end à Paris (Le Week-end)
Viva la Libertà / Vive la liberté
Week-ends
Yves Saint Laurent
Norbert
Creutz
Antoine
Duplan
V
VV
VV
VV
VVV
VVV
VV
VV
VV
V
VVV
VVV
VV
U
VVV
VV
VV
VV
V
VV
VV
V
V
VV
VV
VV
VV
V
VV
VVV
UU
VVV
VV
U
VV
VV
V
VVVVj'adule VVVj'admire VVj'estime Vje supporte U je peste UU j'abhorre -- je n'ai pas vu
C
LE TEMPS | MARS 2014
SORTIR
CINEMA
LE 19 FÉVRIER 2014
Une foi mise
à l'épreuve
Un film en noir et blanc, format carré, situé dans la Pologne des
années 1960, ça vous dit? Si c'est non, reconsidérez. Car c'est bien en
allant à contre-courant de la mode qu'on a le plus de chances de réaliser un film intéressant. Pas vraiment un inconnu, l'Anglo-Polonais
Pawel Pawlikowski ne fait d'ailleurs qu'y confirmer la belle singularité
de ses deux films précédents: le lyrique My Summer of Love et le dépressif La Femme du Ve. En retournant au pays et au temps de son enfance, il
signe ici son chef-d'œuvre.
Son héroïne est une jeune orpheline élevée au couvent, Anna, qui,
peu avant de prononcer ses vœux, apprend qu'elle est juive et se
nomme en fait Ida. Elle se rend alors chez une tante dont elle ne soupçonnait pas l'existence, la juge Wanda, qui l'emmène à la campagne
pour tirer au clair ce qui est arrivé à ses parents, disparus durant l'occupation allemande. En chemin, elles prennent en stop un jeune musicien de jazz...
Tout ici réside dans l'accord parfait entre la forme et le fond, la fragile beauté du moindre plan. Le choc entre la foi naïve d'Anna/Ida et
l'hédonisme amer de Wanda s'étouffe dans un paysage hivernal indifférent; les secrets du passé et les promesses de l'avenir se font jour sous
un ciel immense. Quelle issue pour ces âmes durement testées, que le
cinéaste parvient à nous rendre si proches? Film d'une intensité excep-
Sorties du 19 février
VV
Dallas Buyers Club
Drame psychologique
de Jean-Marc Vallée
avec Matthew McConaughey,
Jennifer Garner, Jared Leto, Denis
O’Hare, Steve Zahn, Griffin Dunne
Le sida comme révélateur de l'humanité des cow-boys homophobes
Ron Woodroof (Mathew McConaughey, avec 20 kilos de moins)
est amateur de le rodéo et de femmes. Alors, quand on découvre
qu'il est porteur du virus du sida,
il refuse le diagnostic, car il n'est
pas «une fiotte comme Rock Hudson» qui vient de décéder de ce
qu'on appelle le «cancer gay».
Face aux trente jours d'espérance
de vie que lui prêtent les médecins, le cow-boy hargneux se rebiffe. File au Mexique trouver des
médicaments non autorisés sur le
territoire américain. Fonde à Dallas un club où les malades peu-
vent se procurer de quoi guérir –
et aussi un peu de réconfort. Réalisateur québecois, Jean-Marc Vallée a réalisé entre autres une comédie dramatique subversive
(C.R.A.Z.Y.) et un tire-larmes pénible (Café de Flore). Pour son premier film américain, il trouve le
ton juste, râleur et rebelle plutôt
que compatissant, pour narrer
cette révolte contre la maladie et
le système, ainsi que la (relative)
résipiscence d'un macho homophobe. Jared Leto est extraordinaire dans le rôle d'un travesti.
dont la féminité finit par attendrir la rude écorce de Ron. ADN
U
La Grande
Aventure Lego
(The Lego Movie)
Film d’animation de Phil Lord
et Christopher Miller
avec les voix de: (v.o.) Will Arnett,
Elisabeth Banks, Will Ferrell,
Morgan Freeman, Jonah Hill
FRENETIC
Avec «Ida», le cinéaste anglo-polonais Pawel Pawlikowski
signe un film touché par la grâce
David Ogrodnik et Agata Trzebuchowska. L’amour humain ou l’amour divin.
tionnelle, Ida rappelle de quoi est capable un cinéma exigeant, inspiré
et dès lors universel. C'est sans conteste la plus belle surprise de ce
début d'année. Norbert Creutz
Un film personnel et inspiré comme on en voit trop rarement
VVVVIda. Drame psychologique de Pawel Pawlikowski
avec Agata Kulesza, Agata Trzebuchowska, David Ogrodnik,
Adam Szyszkowski, Jerzy Trela, Halina Skoczynska, Joanna Kulig
Pris par erreur pour un grand
maître constructeur, le petit
ouvrier Emmet se retrouve entraîné dans une grande aventure
qui révèle la méchanceté du
tout-puissant lord Business et la
bonne manière de jouer aux
Lego... Gros carton public et (critique!) aux Etats-Unis, La Grande
Aventure Lego relève-t-il encore
du cinéma? Ciblant les gamins
hyperactifs et leurs parents hyper-blasés, cette chose hyper-référencée signée par les responsables de Tempête de boulettes
géantes tente d'échapper à l'emprise de la société de consommation en jouant au plus malin.
Mais le second degré permanent
(qui recycle tout l'univers DC
Comics, conglomérat supramarques oblige) et la version
française (qui empêche d'y accéder pleinement) nous ont paru
méchamment s'annuler. Pas besoin d'être prophète pour deviner que le business en sortira
encore enrichi et la vraie création encore appauvrie. Bref,
pour nous, une horreur strictement irregardable. NC
27
U
Le Crocodile
du Botswanga
Comédie de Fabrice Eboué,
Lionel Steketee
avec Fabrice Eboué, Thomas Ngijol,
Claudia Tagbo, Ibrahim Koma,
Eriq Ebouaney, Etienne Chicot
«La chance, c'est comme le foot: un
sport d'endurance et de précision»
(proverbe botswangais)
Accompagné de Didier, son manager minable, Leslie, champion
de foot, se rend au Botswanga,
terre de ses ancêtres, pour disperser les cendres de sa mère. Ils doivent composer avec le président
Bobo, un dictateur d'opérette. Fabrice Eboué, venu du caf'conc' et
du Jamel Comedy Club, et l'assistant réalisateur Lionel Steketee
ont déjà uni leurs maigres talents
pour Case départ (deux Français
issus de la diversité renvoyés au
temps de l'esclavage…). Ils récidivent avec Le Crocodile du
Botswanga, dont les thèmes (le
foot, l'Afrique post-coloniale) se
SORTIR
C
CINEMA
LE TEMPS | MARS 2014
LE 26 FÉVRIER 2014
rapprochent curieusement de
ceux des Rayures du zèbre, mais
dont le ton diffère radicalement:
à l'humanisme bourru des Belges
succède l'esprit vanneur des Français. Interprétés par de piètres comédiens, les personnages sont affreusement creux, et l'humour
d'une vulgarité sinistre. Un film
aussi avenant qu'une poupée
gonflable crevée… ADN
L’amusante
confusion
des sentiments
Wes Anderson ajoute un nouveau chapitre à son freakorama
pastel avec «The Grand Budapest Hotel», fantaisie
Mitteleuropa d’entre-deux-guerres
VV
Only Lovers Left
Alive
FOX WARNER
Film fantastique de Jim Jarmusch
avec Tom Hiddleston, Tilda Swinton,
Mia Wasikowska, John Hurt,
Anton Yelchin, Jeffrey Wright
Les vampires méritent bien un film
d'auteur
Tony Revolori, Tilda Swinton et Ralph Fiennes prennent l’ascenseur.
Gustave H (Ralph Fiennes), concierge d'un célèbre hôtel européen, gardien du savoir-vivre, se voit confier un tableau de la Renaissance par une vieille cliente. Elle est assassinée, la toile volée,
l'héritier furieux et Gustave, flanqué du groom Zero Moustafa, pris
en chasse par la police.
Wes Anderson s'éloigne du monde réel. Après l'île imaginaire du
côté de Martha's Vineyard où se déroule le jamboree extravagant de
Moonrise Kingdom, il détourne Le Beau Danube bleu sur la république
imaginaire de Zubrowka. C'est au cœur de cette contrée montagnarde et giboyeuse qu'il plante The Grand Budapest Hotel. Dans
cette fantaisie burlesque tournée à Görlitz, à la frontière de la Pologne et de la République tchèque, l'auteur de La Vie aquatique se souvient des œuvres de Stefan Zweig et paie sa dette à Ernst Lubitsch.
Autrement dit, l'humour est léger, mais l'avenir sombre, puisque la
guerre se prépare. Les chroniqueurs qui ont découvert le film en
ouverture du Festival de Berlin ont eu l'impression de voir «Agatha
Christie croiser Buster Keaton dans une Europe centrale bouleversée par l'Histoire».
The Grand Budapest Hotel brille des feux d'un all stars d'autant
plus sidérant que les comédiens s'avèrent plus méconnaissables les
uns que les autres… Cette octogénaire grincheuse? Tilda Swinton.
Ce bagnard chauve et tatoué? Harvey Keitel. Ce gentleman mélancolique à moustache en guidon? Bill Murray. Adrien Brody, Willem
Dafoe, Jeff Goldblum, F. Murray Abraham, Edward Norton, Owen
Wilson complètent le tableau… Sans oublier Mathieu Amalric et
Léa Seydoux! Antoine Duplan
- The Grand Budapest Hotel. Comédie dramatique de Wes Anderson,
avec Ralph Fiennes, Tilda Swinton, Bill Murray, Willem Dafoe,
Owen Wilson, Harvey Keitel
28
A Detroit, reclus dans son antre
d'artiste maudit, Adam (Tom Hiddleston) gratte ses guitares vintage et s'abîme en rêveries ténébreuses. Il se languit de la blonde
Eve (Tilda Swinton), restée à Tanger. Elle lui revient. Ava (Mia Wasikowska), la petite sœur, s'invite,
insupportable, comme toujours.
De Vampire Academy en Twilight,
les vampires ont plus la cote que
jamais. Jim Jarmusch s'empare à
son tour du thème et le révise
comme il a pu remanier jadis le
western dans Dead Man. Il procède à la fusion des mythologies
draculiennes et rock'n'roll au son
d'une musique électrique sépulcrale assenée par le groupe Sqürl,
au sein duquel il tient la guitare.
Il truffe Only Lovers Left Alive de références culturelles et cultive le
dandysme jusqu'à l'élitisme: les
vampires, c'est-à-dire les gens
comme Jarmusch, sont les rois de
la création; les autres, simples
mortels, juste des zombies. ADN
Coup de foudre réciproque. Mais
le sinistre général Corvus (Kiefer
Sutherland) convoite aussi la tendre vierge. Le sang va couler dans
l’arène et, comme le savent les lecteurs de Pline le Jeune, le volcan va
entrer en éruption. Paul W. S. Anderson, dont la vie et l'œuvre se
partagent entre Mortal Kombat et
Resident Evil, avec quelques embardées du côté de la science-fiction (Alien vs Predator) ou du roman historique (une affligeante
relecture des Trois Mousquetaires),
mixe le péplum et le film catastrophe avec une certaine efficacité,
des acteurs convaincants et un fatalisme de bon aloi. ADN
Tarzan – 3D
Film d'animation de Reinhard Klooss
avec les voix de: (v.o.) Kellan Lutz,
Spencer Locke, Trevor St. John
Perdu au cœur de la jungle mystérieuse, le petit lord Greystoke est
recueilli par une guenon au
grand cœur. Il grandit entouré de
l'affection de ses amis quadrumanes et, sous le nom de Tarzan, devient le justicier du continent
noir. Imaginé par Edgar Rice Burroughs en 1912, ce pulp avatar du
mythe du bon sauvage a connu
un engouement universel, par la
bande dessinée (les œuvres de
Foster et Hogarth), par le cinéma,
particulièrement dès 1932 avec
Johnny «Yodliho-hiho» Weissmuller. Après l'adaptation de Disney,
il ne restait plus qu'à ressasser
l'histoire dans un film en images
de synthèse et motion capture. Réalisé par Reinhard Klooss, cette relecture se targue d'être le produit
le plus sophistiqué du genre jamais produit en Allemagne. ADN
VVV
V
Pompéi
Péplum de Paul W. S. Anderson
avec Kit Harrington, Jared Harris,
Emily Browning, Carrie-Anne Moss,
Kiefer Sutherland, Jessica Lucas
En l'an 79, la ville de Pompéi vit
dans le luxe, le calme et la volupté
à l'ombre du Vésuve. Milo le Celte
(Kit Harrington), esclave gladiateur, croise le regard de la douce
Cassia, fille d’un riche patricien.
Verliebte Feinde/
Amours ennemies
Film historique de Werner Schweizer
avec Mona Petri, Fabian Krüger, Lisa
Maria Bärenbold, Thomas Mathys
Un couple dans la tourmente
du féminisme naissant, en forme
de docu-drame bien balancé
Durant les années 1940-50,
l'auteure féministe zurichoise Iris
Meyer et le conseiller national va-
C
LE TEMPS | MARS 2014
SORTIR
CINEMA
laisan Peter von Roten ont probablement formé le couple le plus
moderne de Suisse. En toute logique, rien n'aurait dû rapprocher
la belle et libre juriste de Rapperswil et le fils de bonne famille catholique de Rarogne. Et pourtant,
leur histoire d'amour a fini par
surmonter bien des crises tout en
contribuant à faire évoluer les
mentalités… Onze ans après leur
fameux Von Werra, c'est l'histoire
de ce drôle de couple que retrace
le nouveau film de Werner
Schweizer, à nouveau sur la base
de recherches de Wilfried
Meichtry. Le réalisateur a eu recours à la forme du docu-drame,
mêlant documents, interviews de
témoins et scènes jouées. Comme
les deux comédiens sont excellents et la reconstitution joliment
stylisée, ces dernières remplissent
parfaitement leur office. Pour qui
s'intéresse aux parcours de vie, au
féminisme et aux dynamiques de
couple, un film passionnant! NC
Sorties du 26 février
ra-t-il se muer en vrai dialogue
amoureux? Après vingt-cinq
films réalisés en trente ans, que
reste-t-il de Jacques Doillon? On
avouera n'être pas trop impatient
de le découvrir, tant sa réputation
d'auteur nous a toujours paru
surfaite. Cette fois-ci, le responsable de La Pirate, La Vengeance
d'une femme et autres Carrément à
l'ouest semble avoir cherché à canaliser sa tendance au blabla et à
l'hystérie par le corps à corps. Qui
sait? Peut-être que l'engagement
physique de Sara Forestier et de
James Thiérrée saura hisser leur
partition vers des sommets de
pure émotion jamais atteints. NC
-
Mes Séances
de lutte
Drame de Jacques Doillon
Sara Forestier, James Thiérrée,
Louise Szpindel, Mahault Mollaret,
Bill Leyshon
Une jeune femme prétexte l'enterrement de son père pour retrouver un voisin plutôt charmant, et tenter de comprendre
pourquoi elle a interrompu le
rapport amoureux amorcé avec
lui quelques mois plus tôt. Plusieurs fois, ils rejoueront la scène
où sa dérobade a empêché leur
histoire de commencer, entrant
dans une joute verbale surtout
corporelle. Ce curieux rituel sau-
Non-stop
Film d’action de Jaume Collet-Serra
avec Liam Neeson, Julianne Moore,
Lupita Nyong’o, Michelle Dockery,
Anson Mount, Linus Roache
Au cours d'un vol transatlantique, un marshall de la police de
l'air passe à l'action après avoir
reçu un message l'informant
qu'un passager serait assassiné
toutes les vingt minutes, à moins
que l'avion ne transporte 150
millions de dollars dans une banque off shore. Attention aux turbulences! De Jaume Collet-Serra,
réalisateur issu du fantastique espagnol, on se souvient de Sans
identité, dans lequel un paisible
botaniste américain (Liam Neeson) est victime d'un accident de
voiture à Berlin, frappé d'amnésie
et traqué par mille tueurs, avant
de recouvrer la mémoire et sa
force de frappe d'agent secret. On
sait donc à quelle violence physique et à quelle naïveté scénaristique et psychologique s'attendre.
Julianne Moore est du voyage,
bonne nouvelle. Et Liam Neeson,
62 ans et deux Taken au compteur, il n'est pas un peu las de cogner et de défourailler? ADN
PUBLICITÉ
Meryl Streep
Julia Roberts
Ewan McGregor
Benedict Cumberbatch
Juliette Lewis
UN ÉTÉ À OSAGE COUNTY
AUGUST: OSAGE COUNTY
<wm>10CAsNsja1MLUw1DUwMDAzMAAAURcMIg8AAAA=</wm>
<wm>10CFWKuwqAMBAEv-jC7l02BlOKnViIfRqx9v8rH53FMDDMsjQlfEzzus9bU1WlASh4es7J5S2KpxpqcIaDeSQ1EK74_Y9KZKi_j8GN0UlTsfCuAek6zhv0AFFZcgAAAA==</wm>
LE 26 FÉ VRIER AU CINÉMA
29
SORTIR
C
CINEMA
LE TEMPS | MARS 2014
LE 5 MARS 2014
Mickey fait du plat à Mary
DISNEY ENTERPRISES
«Dans l’ombre de Mary» retrace la collaboration tendue
entre l’auteure de «Mary Poppins» et Walt Disney
Tom Hanks, le gendre idéal de l’Amérique, incarne avec brio l’oncle Walt.
-
Rio 2096: Une
histoire d'amour
et de fureur
(Rio 2096: Uma história de amor
e du fúria)
Film d’animation de Luiz Bolognesi
avec les voix de: (v.o.)
Selton Mello, Camila Pitanga,
Rodrigo Santoro, Paulo Goulart
En 1566, Abeguar, guerrier tupinamba, s'éprend de la belle Janaina et découvre ses pouvoirs.
Lorsque sa tribu est décimée, il se
transforme en oiseau et vole à travers le temps. Il réapparaît, deux
siècles plus tard au même endroit. Cette grande aventure évoque l'histoire douloureuse du
Brésil à travers la colonisation,
l'esclavage, la dictature, jusqu'à
l'an 2096 quand la guerre pour
l’eau fait rage. Chamanisme et insurrection sont les deux caractéristiques de ce premier grand
film d'animation brésilien, Grand
Prix au Festival d'Annecy, réalisé
par Luiz Bolognesi. Selon certains
spectateurs, cette Histoire d'amour
et de fureur évoquerait Pocahontas égarée dans labyrinthe de
Cloud Atlas. ADN
UU
Supercondriaque
Comédie de Dany Boon
avec Dany Boon, Kad Merad,
Alice Pol, Judith El Zein, Marthe
Villalonga, Valérie Bonneton
Le regard fiévreux, coquin d’Alice
Pol, seule marque de vivacité dans
ce flan fadasse
Romain (Dany Boon) a pour
meilleur ami son médecin, Dimitri (Kad Merad). Normal: il est hypocondriaque jusqu'à la moelle
des os. Le bon docteur se dit que
si ce patient compulsif trouvait
l'âme sœur, il aurait peut-être
moins peur des microbes. D'où
quiproquos, gags scabreux,
grosse rigolade… Rigolade? Non:
30
P. L. Travers est seule, amère, désargentée. Son agent littéraire la
presse d'accepter enfin une offre mirobolante: céder les droits de Mary
Poppins à Walt Disney qui rêve depuis vingt ans de porter à l'écran les
aventures de la nurse volante. La mort dans l'âme, l'écrivaine britannique s'envole pour la Californie. Intransigeante, elle va en faire voir de
toutes les couleurs au scénariste, aux compositeurs. Elle refuse que l'on
tire un musical de son livre. Elle ne veut pas de rouge dans le film! Et
lorsqu’elle apprend qu'une séquence est prévue en dessin animé, elle
pique une crise. Bon, on le sait, l'histoire se termine bien: Mary Poppins
est sorti sur les écrans en 1964 et nous enchante encore.
La mine revêche sous ses frisures de rombière, Emma Thompson est
P. L. Travers. Affable et souriant sous sa fine moustache, Tom Hanks est
Walt Disney. Tous deux sont plus beaux que leurs modèles, mais extraordinairement justes dans ce choc de la rigidité anglaise et du pragmatisme américain.
Scénariste (Un Monde parfait, de Clint Eastwood, Blanche-Neige et le
chasseur) et réalisateur (L'Eveil d'un champion, Alamo), John Lee Hancock signe avec Dans l’ombre de Mary une merveilleuse comédie sur le
choc des cultures et la création artistique. Carburant à l'illusion rétrospective, les flash-back sur l'enfance de P. L. Travers donnent au personnage de Mary Poppins une assise psychanalytique; ils introduisent
aussi un bémol mélodramatique peut-être excessif, mais ne tempérant
guère la légèreté de cette évocation d'un temps où l'Amérique était
jeune et frais le cinéma. Antoine Duplan
Mickey, Mary Poppins, des gâteaux rutilants…
Un parfum d’enfance monte de cette comédie
VVVDans l’ombre de Mary (Saving Mr. Banks). Comédie dramatique
de John Lee Hancock, avec Tom Hanks, Emma Thompson, Paul Giamatti
cet aggiornamento minable du
Malade imaginaire est juste consternant. Dany Boon, le plus inexpressif et le moins drôle des comiques, a eu une chance inouïe
quand cet énorme navet de Bienvenue chez les Ch'tis a connu un
succès irrationnel. Sa réalisation
suivante, Rien à déclarer, surprenait en bien grâce à un casting
belge trois étoiles (Poelvoorde,
Damiens, Lanners). Mais, affligé
d'un scénario rudimentaire, de
mauvais comédiens (surtout
Dany Boon, inexpressif et glapissant), de personnages inexistants
et d'arythmie grave, Supercondriaque (ça veut dire quoi «driaque»?)
est un désastre. ADN
-
Terre des ours
Documentaire 3D de
Guillaume Vincent
avec la voix de Marion Cotillard
Premier documentaire animalier
réalisé en 3D, Terre des ours a été
entièrement tourné au Kamchatka, presqu'île de Sibérie orientale
dans l'océan Pacifique. C'est là que
se trouve en effet la réserve naturelle qui abrite le plus grand nombre d'ours bruns. Pour qui se passionne pour cet animal à la fois si
populaire et méconnu, ce film est
une aubaine. Jamais ces plantigrades n'ont été observés d'aussi près
sur une aussi longue durée. Ne
reste qu'à espérer que tout ce travail ne soit pas gâché par la mise
en scène (montage, musique, narration), tant il est vrai que ce «détail» est rarement le point fort des
cinéastes animaliers… NC
VV
Un Eté à Osage
County
(August: Osage County)
Drame de John Wells
avec Meryl Streep, Julia Roberts,
Chris Cooper, Ewan McGregor,
Margo Martindale, Juliette Lewis,
C
LE TEMPS | MARS 2014
SORTIR
CINEMA
Julianne Nicholson, Benedict
Cumberbatch, Abigail Breslin, Dermot Mulroney,Sam Shepard
Un casting cinq étoiles rehausse ce
psychodrame familial dans lequel
chacun peut se reconnaître
l'auteur et réalisée par John Wells
(The Company Men) s'avère aussi
d'excellente compagnie, en particulier grâce à l'affrontement entre Meryl Streep et une impressionnante Julia Roberts. NC
Suite à la disparition de leur père,
les trois filles Weston retrouvent
leur mère et leur tante après plusieurs années de séparation. Dans
une belle demeure familiale de
l'Oklahoma, leurs différences,
leurs hommes et surtout leur
mère lunatique atteinte d'un cancer vont créer un cocktail explosif. Sans compter un secret de famille trop longtemps gardé...
Dramaturge à la mode depuis
que William Friedkin a porté à
l'écran ses pièces Bug et Killer Joe,
Tracy Letts voit son psychodrame
familial couronné d'un Prix Pulitzer recevoir le traitement d'un
film de prestige, coproduit par
Harvey Weinstein et George Clooney. De facture très classique,
cette adaptation signée par
Sorties du 5 mars
-
300: La naissance
d’un Empire
(300 : Rise of an Empire)
Péplum de Noam Murro
avec Sullivan Stapleton, Eva Green,
Lena Hardey, Rodrigo Santoro,
David Wenham, Andrew Tiernan
En l'an 490 avant J.-C., les troupes
athéniennes doivent repousser
les attaques de l'Empire Perse, à
Marathon. En sous-nombre, elles
font appel aux Spartiates, les GI
du Péloponnèse… Tiré d'une
bande dessinée graphiquement
splendide et idéologiquement
douteuse de Frank Miller retraçant l'épopée de Léonidas aux
Thermopyles, 300, de Zack Snyder (2006) est une parabole de la
résistance américaine à l'Axe du
mal. Le succès de ce «péplum ultime» devait appeler un prequel
entretenant un lien encore plus
ténu avec l'histoire des guerres
médiques. Noam Murro (Smart
People) est stipendié pour filmer
ces fantasmes. ADN
La nuit du 24 au 25 août 1944, le
sort de Paris est entre les mains du
général von Choltitz, son «gouverneur» allemand qui se prépare,
sur ordre de Hitler, à détruire la
ville. Les ponts et monuments
sont déjà minés lorsque le consul
suédois Raoul Nordling débarque
dans la suite du général à l'Hôtel
Meurice pour une mission de la
dernière chance... Premier film de
Volker Schlöndorff distribué depuis Homo Faber en 1991, Diplomatie fait suite à sept inédits! La
raison de cette exception? Il s'agit
de l'adaptation d'une pièce à succès de Cyril Gely (après L'Autre Dumas), avec Niels Arestrup et André
Dussollier dans les rôles tenus par
Gert Fröbe et Orson Welles dans
Paris brûle-t-il? (René Clément,
1966). Même si le cinéaste ne parvient jamais à faire vraiment
oublier qu’il s’agit de théâtre
filmé, on sent ce chantre de l’amitié franco-allemande très impliqué dans ce beau rappel sur la responsabilité historique. NC
VV
Diplomatie
Film historique de
Volker Schlöndorff
avec André Dussollier, Niels
Arestrup, Burghart Klaussner,
Robert Stadlober, Stefan Wilkening,
Jean-Marc Roulot, Thomas Arnold
PUBLICITÉ
Théâtre Vendredi 28 février & samedi 1er mars à 20h30
De Beaux Lendemains
CONCERT DE
SOIRÉE N° 4
Russell Banks – Emmanuel Meirieu
Cie Bloc Opératoire
<wm>10CAsNsja1MLUw1DUwMDA0MwUA3VJzAQ8AAAA=</wm>
<wm>10CAsNsja1MLUw1DUAAlNDADCv8SwPAAAA</wm>
DE
LONDRES
À BÂLE
<wm>10CFXKrQ6DQBBF4Seazb3zt5uOJDiCaOrXEHTfX7XgECfHfNtW0XC3rPtnfVeMGBQAzCjNbB69LEcLeIHaFfQXzakjzB_-vzRHzMsIKNonTRyCnE6273H-AFTxA_FyAAAA</wm>
<wm>10CFWKsQ6AIAwFv4jmFdoCdjRsxMG4sxhn_38S3bzk5d5wvbsSvq1tO9ruWrRwwETZoxmJZk9WSCGOiBzBsqByFklJfv2UJYGOtwmIAXmghvnZBivTfV4P9HxIRnIAAAA=</wm>
ARIE VAN BEEK direction ~ ENSEMBLE MUZSIKÁS
UFUK & BAHAR DÖRDÜNCÜ pianos ~
FRANÇOIS VOLPÉ & SÉBASTIEN CORDIER percussions
haydn ~ bartók
L’OCG
+41 22 807 17 90 / [email protected] / WWW.LOCG.CH
TICKETPORTAL.COM
0900 101 102 CHF 1.19/MIN APPEL DE RÉSEAU FIXE
MANOR / HOTELPLAN / GLOBUS / LA POSTE / COOP CITY / GARES CFF
Photo © D.R.
JE 27 FÉVRIER 2014 ~ 20H ~ BFM
forum-meyrin.ch / Théâtre Forum Meyrin, Place des Cinq-Continents 1, 1217 Meyrin
Billetterie + 41 22 989 34 34 du lu au ve de 14h à 18h
Service culturel Migros, rue du Prince 7, Genève, www.culturel-migros-geneve.ch
+41 22 319 61 11, Stand Info Balexert, Migros Nyon-La Combe
31
SORTIR
-
C
CINEMA
LE TEMPS | MARS 2014
Rémi Gaillard
est n’importe qui
guisé en Wookie ou enfiler une
peau de lapin pour piner une carotte géante au rayon fruits et légumes d'un supermarché.
Comédie de Raphaël Frydman
avec Rémi Gaillard, Alban Ivanov,
Sylvain Katan, Franck Bruneau
-
Né en 1975 à Montpellier, Rémi
Gaillard est devenu une star en
mettant en ligne des vidéos sur
Internet. Ces sketches et impromptus insolites ont généré
quelque 1,5 milliard de vues… Sa
fière devise? «C'est en faisant
n'importe quoi qu'on devient
n'importe qui.» Raphaël Frydman
l'a-t-il faite sienne? Après un premier film en 2001, Adieu Babylone
avec Isild Le Besco, cet ancien assistant de Benoît Jacquot revient
au cinéma avec Rémi Gaillard est
n'importe qui, docu-fiction retraçant quelques hauts faits de
l'apôtre du n'importequoitisme,
comme aller chez le coiffeur dé-
ADN
Vampire Academy
Comédie fantastique
de Mark Waters
avec Zoey Deutch, Lucy Fry,
Sarah Hyland, Olga Kurylenko,
Joely Richardson, Gabriel Byrne
à Mark Waters, un rigolo patenté
puisque c’est lui qui a chorégraphié M. Poppers et ses pingouins, la
rencontre de Jim Carrey et de
quelques palmipèdes à la fiente
facile, et le fantastique ne lui fait
pas peur puisqu’il a organisé la
permutation d’une adolescente et
de sa mère dans Freaky Friday:
Dans la peau de ma mère. ADN
V
Week-ends
Même chez les vampires, le bien
et le mal cohabitent. Il y a les
bons Moroi, qui ne prélèvent du
sang que chez des donneurs consentants, et les vilains Strigoi, qui
sucent pour tuer. Rose Hathaway,
elle, est un «dhampire», sang
mêlé de vampire et d’humain, et
elle a bien du boulot à l’Académie
des vampires. Cette pochade au
parfum de Twilight est imputable
Drame d’Anne Villacèque
avec Karin Viard, Noémie Lvovsky,
Jacques Gamblin, Ulrich Tukur,
Aurélia Petit, Iliana Zabeth,
Gisèle Casadesus
Du cinéma français «de qualité»
presque sans qualités, dominé par
l’irréprochable Ulrich Tukur
Christine et Jean possèdent depuis 25 ans une maison en Normandie à côté de celle de leurs
meilleurs amis Sylvette et Ulrich.
Même leurs filles sont amies. Mais
tout change le jour où Jean quitte
Christine pour une autre. Oscillant entre rage et désespoir,
Christine part en vrille tandis que
ses amis, gênés, ne savent pas
trop comment ils doivent accueillir l'«intruse»… Comment
apprécier un film aussi peu emballant? Les affres de quinquas
embourgeoisés, le temps qui
passe et la vie qui fout le camp:
quel programme! Avec sa coscénariste Sophie Fillières, Anne
Villacèque (Petite Chérie, Riviera et
le téléfilm E-love) traite sans
doute là d'un sujet qui la préoccupe, mais sans jamais parvenir à
lui donner une forme intéressante. Serait-ce la raison pour
laquelle tous ses films précédents
sont restés inédits? Seul l'excellent Ulrich Tukur sort grandi de
l'exercice, tandis qu'une scène
avec Gisèle Casadesus (99 ans!)
touche vraiment. NC
PUBLICITÉ
INVITATIONS
EXCLUSIVES
FIFDH - Grütli Genève
Film et débat sur la «démocrature»
en Biélorussie
Valentin Stefanovic, vice-président
Human Rights Center Viasna
Miklos Haraszti, rapporteur spécial
des Nations Unies sur la Biélorussie
Dimanche 9 mars 2014 à 18h30
(Code 11)
FIFDH - Grütli Genève
Film et débat sur la cybersurveillance
Edwy Plenel (cofondateur de
Mediapart)
Baltasar Garzon (avocat international
en charge de la défense de WikiLeaks)
Vendredi 14 mars 2014 à 20h30
(Code 12)
Seuls les gagnants du tirage au sort sont avisés par courrier.
32
Privilèges réservés aux abonnés
du Temps. Pour gagner deux
invitations, vous pouvez participer:
Par téléphone
(CHF 1.–/appel depuis une ligne fixe)
1. Appelez le 0901 001 003 et tapez le code
du concours
2. Suivez les instructions
Par SMS (CHF 1.–/SMS)
1. Tapez LTCONCOURS et le code
du concours
2. Envoyez le message au numéro 959
Par courrier
Envoyez une carte postale avec coordonnées
(nom, prénom, adresse, tél., code du concours) à :
Le Temps Concours
Case postale 2570 - 1211 Genève 2
Cette offre est valable jusqu’au
mardi 25 février à minuit.
C
LE TEMPS | MARS 2014
SORTIR
CINEMA
FESTIVAL
Le FIFDH,
tribune libre
de l’humanité
Du 3 au 28 mars, la 25e session ordinaire du Conseil des droits de
l'homme fera de son mieux pour prendre en compte les plaintes venues du monde entier. Et du 7 au 16 mars, ces mêmes questions infiltreront la Cité de Calvin grâce au 12e FIFDH. Tant d'urgences, certaines
évidentes, sous les feux de l'actualité, d'autres sur lesquelles il est bon
d'attirer l'attention. Cette année, le festival est dédié à deux défenseurs
des droits de l’homme, le Biélorusse Ales Bialiatski, emprisonné, et le
Laotien Sombath Somphone, porté disparu.
Au programme, la Syrie, déchirée par la guerre civile, le Kazakhstan,
et ses violences policières, la Russie et ses censures, notamment à l'encontre des Pussy Riot, la Birmanie, avec les massacres de musulmans
perpétrés par des extrémistes bouddhistes, les accaparements massifs
de terre, en particulier au Cambodge, les discriminations envers les
homosexuels, ou encore la mauvaise gestion de l'aide humanitaire en
Haïti. Sans compter des rendez-vous autour des nouveaux médias, des
blogueurs militants ou de la cybersurveillance.
Pour la journée du 8 mars, il sera question de la traite des femmes et
des laxismes européens en la matière, de l'accès à l'avortement suite
aux viols de guerre et de la pratique sportive au féminin, tantôt libératoire, tantôt discriminatoire.
Sorties du 12 mars
-
Montagnes en tête
MARC SILVER
Dix jours de reportages, de documentaires, de fictions
et de débats pour dénoncer les accrocs aux droits de l’homme
mais aussi stimuler leur défense
«Who is Dayani Cristal?», de Gael Garcia Bernal et Marc Silver.
La fiction tient aussi son rôle. On pourra notamment découvrir The Selfish Giant, de Clio Barnard, que certains décrivent comme le nouveau
Ken Loach, Ladder to Damascus, que Mohamad Malas a tourné en partie
en Syrie, ou encore l'adaptation du Grand Cahier d'Agota Kristof par le
Hongrois János Szász. Prometteur. Elisabeth Chardon
Des moments forts pour ressourcer son humanité
Genève. Maison des arts du Grütli,
rue du Général-Dufour 16. Du 7 au 16 mars.
(Rens. 022 800 15 54, www.fifdh.org).
-
-
-
Fiston
Je te survivrai
Un Amour d'hiver
Comédie de Pascal Bourdiaux
avec Kev Adams, Franck Dubosc,
Nora Arnezeder, Valérie Benguigui,
Héléna Noguerra, Laurent Bateau
Comédie de Sylvestre Sbille
avec Jonathan Zaccaï,
Ben Riga, Laurent Capelutto,
Tania Garbarski, David Murgia
(Winter’s Tale)
Depuis sa plus tendre enfance,
Alex n'a qu'une obsession: séduire Sandra, la plus jolie fille
d'Aix-en-Provence, voire du
monde. Pour échafauder le plan
infaillible qui lui permettra
d'aborder le doux objet de son
désir, il s'adjoint les services
d'Antoine, un spécialiste en la
matière puisque, vingt ans plus
tôt, il séduisit la mère de Sandra.
Quand on sait que Franck Dubosc
tient le rôle du conseiller en affaires sentimentales et que Pascal
Bourdiaux, à qui l'on doit Le Mac,
est derrière la caméra, on craint le
pire de ce Fiston. Seuls les inconditionnels de feu Valérie Benguigui pourraient s’en vouloir de
l’avoir manqué. ADN
Agent immobilier peu doué en
matière de relations humaines,
Joe (Jonathan Zaccaï) vit à la
campagne et déteste de tout son
cœur Blanche, sa vieille voisine.
L'animosité est réciproque. Un
matin d'été, Joe tombe au fond
du puits. Seule son ennemie
peut le tirer de cette oubliette…
Va-t-elle le sauver ou le laisser
croupir? Un implacable marchandage s'engage. Joe déploie
des trésors de dialectique, mais
Blanche s'avère une négociatrice coriace – malgré la canicule, ce fléau du quatrième
âge… Auteur d'un court-métrage (Le Grand Jeu), Sylvestre
Sbille passe au long avec Je te
survivrai. ADN
(Berge im Kopf)
Documentaire
de Matthias Affolter
La haute montagne est la patrie
de quatre générations d'alpinistes, quatre guides qui explorent
des itinéraires, cueillent des cristaux et testent leurs limites, sans
répondre à toutes les questions
sur le risque, la liberté et leur
place dans la vallée... Né en 1976
à Bâle, Matthias Affolter a étudié
la philosophie et l'histoire à
Berlin. Il travaille comme journaliste et cinéaste. Son film semble
s’inscrire dans la série de documentaires alémaniques qui
redécouvrent notre paysage national. ADN
33
Romance fantastique
d’Akiva Goldsman
avec Colin Farrell, Jessica
Brown Findlay, Russell Crowe,
Jennifer Connelly, Will Smith,
William Hurt, Eva Marie Saint
New York, 1916. Le voleur Peter
Lake s'éprend de Beverly Penn, la
jeune propriétaire d'une demeure qu'il a cambriolée. Mais
celle-ci meurt de la tuberculose
tandis que Peter doit échapper
au chef des brigands irlandais,
Pearly Soames. Aidé par un mystérieux cheval blanc, Peter traverse un mur et se retrouve de
l'autre côté, dans un autre temps
et doué d'un pouvoir surnaturel… L'adaptation du roman fantastique de Mark Helprin (1983)
avait déjà tenté Martin Scorsese,
SORTIR
C
CINEMA
LE TEMPS | MARS 2014
LE 12 MARS 2014
A la rescousse de l’art
TWENTIETH CENTURY FOX
Clooney et ses «Monuments Men» sauvent le patrimoine des griffes des nazis
George Clooney et Matt Damon sauvent des œuvres de la cupidité nazie.
qui l'aurait finalement jugé «infilmable». Il y a hélas bien peu de
chances que le débutant Akiva
Goldsman, scénariste et producteur chevronné de blockbusters,
soit l'homme de la situation là
où il aurait fallu un magicien
dans la lignée de Michael Powell
(Le Narcisse noir). Restent un casting alléchant et un vrai pari hollywoodien, pas si fréquent par les
temps qui courent. NC
Watermarks - Trois
lettres de Chine
du sud pluvieux, à Wuhai, dans
une région dévastée par les mines
de charbon du nord aride, et à
Chongqing, la ville-pieuvre sur le
Yangtse. Evoquant aussi bien le
lourd passé que le dur présent et
le futur incertain, ce film assume
de poser un regard subjectif sur
la vie actuelle du peuple chinois.
On se réjouit de le découvrir
après A Touch of Sin de Jia
Zhang-ke. A priori moins orienté,
l'observateur étranger en confirmera-t-il ou en infirmera-t-il
l'amer diagnostic sur les effets du
libéralisme, bien loin des bienfaits supposés de la croissance? NC
(Watermarks - Three Letters
from China)
-
Documentaire
de Luc Schaedler
Welcome
to Yesterday
-
Le nouveau documentaire du cinéaste ethnologue zurichois Luc
Schaedler (Angry Monk – Reflections on Tibet, 2005) illustre, en
trois étapes, les difficultés auxquelles le développement vertigineux de la Chine moderne expose
ses habitants: à Yangshuo, un endroit trompeusement idyllique
Comédie de Dean Israelite
avec Johnny Weston, Sofia Black
D’Elia, Michelle DeFraites,
Ginny Gardner, Patrick Johnson
Un groupe d'adolescents trouve à
la cave le prototype de machine à
remonter le temps sur lequel travaillait le papa de Johnny. Ils se
34
La critique américaine ne s'est pas montrée tendre envers le cinquième opus de George Clooney en tant que réalisateur, présenté en
Europe hors compétition au Festival de Berlin. Son sujet est pourtant
des plus prometteurs.
Inspiré de faits réels, Monuments Men raconte l'histoire d'un
groupe d'hommes qui, durant le Seconde Guerre mondiale et sur initiative américaine, se sont engagés pour sauver des œuvres d'art volées par les nazis. A maintes reprises, ces civils, qui étaient des directeurs de musée, des historiens d'art ou des artistes eux-mêmes,
auraient risqué leur vie pour protéger certains des plus précieux trésors de l'humanité…
Il semblerait malheureusement que le scénario ne soit pas à la hauteur, faisant la part belle à de l'humour parfois douteux. Peut-être
est-il aussi temps d'admettre que, malgré Good Night, and Good Luck,
Clooney n'est pas le plus génial des réalisateurs. Mais rien que pour le
formidable casting qu'il a réuni, de Bill Murray à Jean Dujardin et de
Cate Blanchett à John Goodman, on ne ratera ce film pour rien au
monde! Norbert Creutz
Parce que George Clooney, «what else?»
- Monuments Men. Film historique de George Clooney,
avec Matt Damon, Bill Murray, Cate Blanchett, John Goodman, Jean Dujardin
risquent dans le passé proche,
pour gagner au loto, passer l'interro de chimie et séduire les
filles. Les chenapans découvrent
assez vite les dangers exponentiels que font courir à l'avenir les
modifications qu'ils introduisent
dans la trame du temps. Il va y
avoir du barouf dans le continuum! Sur le modèle des Chronokids de Zep, Welcome to Yesterday
lorgne forcément du côté de Retour vers le futur. Avant cette farce
SF, Dean Israelite n'a signé que
trois courts. Son principal titre de
gloire est d'être le cousin de Jonathan Liebesman, réalisateur de
ces fleurons du nanar que sont
The Killing Room, Battle Los Angeles
ou La Colère des Titans. ADN
Un Week-end
à Paris
(Le Week-end)
Comédie dramatique
de Roger Michell
avec Jim Broadbent, Lindsay
Duncan, Jeff Goldblum,
Judith Davis, Olly Alexander
Nick et Meg, un couple de sexagénaires anglais, fêtent à Paris
leurs trente ans de mariage. Loin
de leurs obligations professorales et de leurs déceptions parentales, ils redécouvrent la ville et le
plaisir d'être ensemble. Enfin, un
plaisir très relatif. Car comme
dans tout vieux couple, la frontière entre l’amour et l’exaspération est bien mince… Quatrième
collaboration entre l'écrivain Hanif Kureishi et le réalisateur Roger Michell (après The Buddha of
Suburbia, The Mother et Venus), Le
Week-end explore ce qu’il advient
des sentiments confrontés au
vieillissement. Mine de rien, c’est
très fort. Et certainement pas
pour tous les goûts – comme la
franchise. Bien servi par une mise
en scène discrète et des comédiens sans ego, le savant dosage
d'humour et de cruauté de Kureishi fait mouche. Avec comme
clou Jeff Goldblum en ancien camarade d'études devenu un écrivain à succès et qui a mené la vie
que Nick n'a pas eue. Ceux qui
apprécient la série des Before... de
Richard Linklater, avec Ethan
Hawke et Julie Delpy, pourraient
être surpris par un air de famille
assez troublant. NC
C
LE TEMPS | MARS 2014
SORTIR
CINEMA
Les principaux films encore à l’affiche
VVV
12 Years a Slave
Film historique de Steve McQueen
avec Chiwetel Ejiofor, Michael
Fassbender, Paul Dano, Benedict
Cumberbatch, Brad Pitt
Revisité par un Noir, l'esclavage
n'a plus rien d'une «tarantinade»!
Dans la première moitié du XIXe
siècle, Solomon Northup, citoyen
afro-américain fut enlevé et
vendu comme esclave dans des
plantations du sud des EtatsUnis. Basés sur les mémoires du
malheureux, 12 Years a Slave raconte au plus près de cette expérience et l'entreprise de déshumanisation que fut l'esclavage.
Steve McQueen, l'auteur radical
de Hunger et de Shame, livre un
film de facture plus classique, ce
qu’on peut regretter. Ni GrandGuignol ni mélodrame, son tra-
vail échappe toutefois aux clichés
et remet l'église au milieu de village. NC
gradantes. Quatre personnages,
quatre provinces, un seul et
même reflet de la Chine contemporaine: celui d'une société au
développement économique brutal que gangrènent le désespoir et
la violence. Venu de la peinture et
du roman, Jia Zhang-ke pose un
regard critique sur son pays qui
déplaît aux autorités. ADN
VVV
A Touch of Sin
(Tian Zhu Ding)
Drame de Jia Zhang- ke
avec Wu Jiang, Wang Baoqiang,
Zhao Tao, Luo Lanshan
Une vision glaçante des ravages
du capitalisme en Chine
VV
Abus de faiblesse
Drame psychologique
de Catherine Breillat
avec Isabelle Huppert, Kool Shen,
Christophe Sermet, Laurence Ursino
Une Isabelle Huppert grandiose
porte cette étrange autofiction
Exaspéré par la corruption des dirigeants de son village, un mineur passe à l'action. Un travailleur migrant sort son fusil.
L'hôtesse d'accueil d'un sauna est
poussée à bout par un riche client
qui l'humilie. Un jeune homme
passe d'un travail à un autre dans
des conditions de plus en plus dé-
Victime d'une hémorragie cérébrale, la cinéaste Maud se réveille
hémiplégique. Déterminée à
poursuivre un projet de film, elle
découvre en regardant un talkshow Vilko, arnaqueur de célébrités. Son assurance arrogante
crève l'écran? Elle le veut d'autant
plus pour son prochain film. Ce
qu'elle n'a pas bien mesuré, c'est
sa propre faiblesse... Catherine
Breillat donne à son tour dans
l'autofiction en évoquant ses
récents problèmes de santé, son
projet avorté Bad Love (devenu un
roman) et sa mésaventure avec
l'escroc Christophe Rocancourt,
qui aboutit sur une condamnation pour «abus de faiblesse».
D'une matière déjà évoquée dans
un livre (2009), elle a à présent
tiré un film où Isabelle Huppert
donne la réplique au rappeur
Kool Shen. Cinéaste courageuse et
frontale, mais aussi froide,
Breillat donne ici l'impression de
ne pas tout dire, au risque de
laisser le spectateur perplexe. NC
PUBLICITÉ
M ATThEw M c c ONAUghE y
6 AUX oSCARS
J ENNiFER g ARNER
noMInATIonS
J ARED L ETO
2 GOLDEN GLOBES
MEILLEUR ACTEUR MATThEw McConAUghEy
MEILLEUR ACTEUR SEConDAIRE JARED LETo
“PROFONDÉMENT
ÉMOUVANT.”
“UN
UN PUR BiJOU!
BiJOU!”
NEW YORK
ROLLING STONE
<wm>10CAsNsja1MLUw1DUwMDAzMAQAxycLVQ8AAAA=</wm>
“MATThEw
MccONAUghEy LiVRE
LA PERFORMANcE
DE SA cARRiÈRE.”
<wm>10CFXKIQ7DQAxE0RN5NWPvbN0YVmFRQVW-JAru_VHTsIKvT962lRquHuvzvb5KqaQBGGCp9-byiuEtQwVnONgX8lQeij9_bkSH5s8Y3BiTNN2MOT3v7bMfX7IopFByAAAA</wm>
THE WASHINGTON POST
ascot-elite.ch
au cinéma
35
SORTIR
VVV
American Bluff
(American Hustle)
Comédie dramatique
de David O. Russell
avec Christian Bale, Amy Adams,
Bradley Cooper, Jennifer Lawrence
Jeremy Renner, Robert De Niro
Pour voir Jennifer Lawrence jeter
sa gourme
Irving Rosenfeld (Christian Bale),
escroc de vocation, fait équipe
avec Sydney (Amy Adams). Le FBI
les alpague et les force à corrompre le maire Carmine Polito (Jeremy Renner). Le flic séduit Sydney, tandis que Irving se
dépatouille avec Rosalyn (Jennifer Lawrence), son épouse hystérique… Adultes, âpres et décalés,
les films de David O. Russell détonnent dans le paysage hollywoodien – voir Les Rois du désert
ou Happiness Therapy… American
Bluff ne déroge pas à la dinguerie
réaliste. Passé un démarrage empêtré dans une structure en flashback, le film propose des moments intensément jubilatoires,
des arnaques à rebondissements
multiples, des bigoudis en folie.
Le climax est atteint dans une
scène panique incluant un Mexicain déguisé en sheik arabe et De
Niro en tueur. ADN
VV
All about Albert
(Enough Said)
Comédie dramatique de
Nicole Holofcener
avec Julia Louis- Dreyfus,
James Gandolfini, Catherine Keener,
Toni Collette, Ben Falcone
Feu James Gandolfini brille
dans une romance féministe
Mère divorcée, la masseuse Eva
redoute le jour imminent où sa
fille va quitter la maison pour aller à l’université. A l’occasion
d’une soirée, elle rencontre Albert, un homme drôle et attachant. Mais tandis qu’ils entament une relation, Eva devient
aussi l’amie et la confidente de
Marianne, une cliente dont le seul
défaut est de dénigrer sans cesse
son ex-mari… Cinquième opus
d’une cinéaste indépendante jusqu’ici boudée par la distribution,
C
CINEMA
Enough Said doit son titre «français» au fait qu’il s’agit de l’avantdernier film de feu James Gandolfini, alias Tony Soprano – ce qui
ne l’empêche pas d’être meilleur
que l’original! Nourrie d’autobiographie, bien écrite et interprétée, cette romance entre quinquagénairs sonne juste, jusque dans
ses seconds rôles pour une fois
laissés à la jeunesse. Malgré sa
mise en scène plan-plan, une petite réussite du cinéma anti-hollywoodien. NC
VV
Jack et la mécaniquedu cœur
Film d’animation de Stéphane Beria
et Mathias Malzieu
avec les voix de: Mathias Malzieu,
Olivia Ruiz, Jean Rochefort,
Marie Vincent, Rossy De Palma
Attention! Ce film contient
une chanson inédite de Bashung!
Né au plus froid de l’hiver, Jack a
eu le coeur gelé. La sage-femme lui
greffe une horloge à la place. Ce
bricolage lui sauve la vie – à condition de ne jamais tomber amoureux, le coucou lui servant de palpitant n’y résisterait pas. Mais
peut-on contrôler nos tic-tac lorsque l’on croise une chanteuse de
rue comme Miss Acacia? Jack et la
mécanique du cœur est tiré d’un livre de Mathias Malzieu, par
ailleurs chanteur du groupe Dionysos et auteur de la bande-son «Moi qui vis avec une horloge dans
le cœur/Je ne regarde plus jamais
l’heure», chante-t-il allégrement.
Stéphane Beria signe la mise en
scène de cette love story steampunk aux décors biscornus, dont
les sources d’inspiration graphiques et symboliques sont à chercher du côté de Tim Burton, grand
ami des monstres et des enfants
bizarres. Bonus inestimable: dans
le (bref) rôle de Jack l’Eventreur,
Bashung assène une formidable
chanson d’outre-tombe! ADN
VV
La Belle et la Bête
Film fantastique de Christophe Gans
avec Vincent Cassel, Léa Seydoux,
André Dussollier, Eduardo Noriega
Parce que «les contes de fées
sont comme un rempart contre
la dépression» (Léa Seydoux)
36
LE TEMPS | MARS 2014
Traversant de nuit un jardin enchanté, un marchand ruiné
cueille une rose pour sa fille. Surpris par l'effrayant maître des
lieux, le pauvre homme est condamné à mort pour ce larcin. A
moins que sa fille, Belle (Léa Seydoux), ne prenne sa place. La courageuse enfant se rend dans le
château où vit la Bête (Vincent
Cassel), grand seigneur velu et
carnassier. Ce conte a inspiré à
Jean Cocteau un chef-d'œuvre
poétique, avec Josette Day et Jean
Marais. Cinéphile fébrile, Christophe Gans (Silent Hill) s'y connaît
en lycanthropie, puisqu'il a consacré Le Pacte des loups à la bête
du Gévaudan. Entièrement filmée
en studio, à Babelsberg, et boostée par l'imagerie numérique,
cette version luxuriante de La
Belle et la Bête privilégie le spectaculaire jusqu'à l'absurde: décors
démesurés, animaux mignons et
titans de pierre. C'est impressionnant, mais pas très troublant. ADN
VVV
La Jalousie
Drame psychologique
de Philippe Garrel
avec Louis Garrel, Anna Mouglalis,
Rebecca Convenant, Olga Milshtein,
Esther Garrel, Arthur Igual
L’incandescence d’Anna Mouglalis
Louis quitte Clotilde, avec qui il a
eu un enfant, pour Claudia, qui
est comédienne comme lui. Mais
tandis qu'il enchaîne les rôles,
elle reste sans travail et craint
qu'il la quitte. Un soir, elle fait la
rencontre d'un architecte qui lui
propose un job alimentaire. A
présent, c'est lui qui a peur
qu'elle le quitte. Et au milieu de
tous ces déchirements, il y a Charlotte, la fille de Louis, presque
trop enjouée… Joie, un nouveau
film de Philippe Garrel sur les
écrans! Mais c'est à nouveau dans
les marges, pour l'heure au Spoutnik de Genève (en attendant
d’autres?), qu'il faudra le chercher. L'aventure en vaut la peine,
tant le cinéaste des affects a encore épuré son style. Plus une parole de trop, plus une longueur
dans ce récit réduit à l'essentiel,
inspiré par la séparation de ses
parents et interprété par son fils,
face à une incandescente Anna
Mouglalis! L'enfance de l'art, assurément. NC
VV
L'amour est
un crime parfait
Drame psychologique d'Arnaud
et Jean-Marie Larrieu
avec Mathieu Amalric, Karin Viard,
Maïwenn, Denis Podalydès,
Sara Forestier, Marion Duval
Polar psychologique qui se joue
en terre vaudoise
Professeur de littérature à l'université, Marc traîne une belle réputation de don Juan. Mais le jour
où sa dernière conquête, une de
ses étudiantes, disparaît, sa vie se
complique. Face à sa sœur qui désapprouve, la police qui enquête
et son recteur qui hésite à le couvrir, il ne trouve rien de mieux
que de craquer pour Anna, la belle-mère de la disparue... Après le
récent Impardonnables porté à
l'écran par André Téchiné, les actions de Philippe Djian (37°2 le
matin) au cinéma continuent de
remonter grâce à un nouveau
film tiré de son roman Incidences.
Ce polar psy qui se joue dans le
canton de Vaud a ses limites, côté
vraisemblance et enjeux émotionnels. Mais les frères Larrieu
(Peindre ou faire l'amour, Les Derniers Jours du monde) en tirent un
spectacle séduisant, avec leur malice coutumière. Et un Mathieu
Amalric au top. NC
VVV
Le vent se lève
(Kaze Tachinu - The Wind Rises)
Film d'animation de Hayao Miyazaki
avec les voix de: (v.o.) Hideaki Anno,
Miori Takimoto, Hidetoshi Nishijima,
Masahiko Nishimura.
Le titre provient d’un vers du «Cimetière marin» de Paul Valéry: «Le
vent se lève, il faut tenter de vivre»
Le jeune Jiro monte sur le toit où
l'attend un aéroplane blanc empenné comme un oiseau bleu. Il
décolle vers le zénith où passe un
dirigeable puissant comme un
cachalot. Dans ses rêves, il rencontre aussi Giovanni Caproni,
célèbre concepteur d'avions. Derrière ses grosses bésicles, Jiro se
grise d'azur. Il sera ingénieur en
aéronautique. Le vent se lève évoque la vie et l'œuvre de Jiro Horikoshi, l'homme qui a dessiné le
chasseur bombardier Mitsubishi
C
LE TEMPS | MARS 2014
SORTIR
CINEMA
A6M1, le fameux Zero. Il ne s'agit
naturellement pas d'un film militariste, mais d'une réflexion sur le
sens de la vie doublée d'une évocation du Japon d'avant-guerre,
féodal, indigent. Le souffle des
tempêtes et de l'esprit passe sur
l'île, portant espoirs et avions.
Mais les rêves trop grands finissent à la casse. Annoncé comme
le chant du cygne de Miyazaki, ce
film d'une grande splendeur graphique et d'une inspiration supérieure s'avère toutefois longuet.
Et décevant dans le sens où le
maître nippon renonce aux sidérantes métamorphoses constituant l'essence de ses plus grandes réussites, Princesse Mononoké
ou Le Voyage de Chihiro… ADN
l'emmène en Belgique persuadé
d'avoir trouvé la poule aux œufs
d'or. Mais rien ne se passe comme
prévu... Venu de l'émission culte
Striptease, Benoît Mariage a développé avec son ami Benoît Poelvoorde un humour réaliste et
grinçant qui échappe au formatage comique français. Dans cette
quatrième collaboration (après
Le Signaleur, Les convoyeurs attendent et Cow-boy), ils se penchent
sans tabou sur les relations NordSud, et plus précisément EuropeAfrique. Mais s'il y avait là un
grand film potentiel, ce n'est pas
vraiment celui-ci, un peu court
dans son inspiration et trop quelconque dans sa réalisation. NC
bois, quelle marrade les amis!
Dix-huit ans plus tard, les Trois
Frères sont de retour. «Ah non,
putain, ça va pas recommencer?»
glapit Pascal. Ben si, justement.
Après des années de relations
tendues et des carrières en dents
de scie (quelques bons films pour
Bernard Campan, de sinistres comédies pour Didier Bourdon, de
fades téléfilms pour Pascal Légitimus), Les Inconnus, le trio qui
avec ses «n'golo n'golo» et autres
«Bleus les yeux Isabelle a», ont su
dérider les 80's, tentent le comeback de la dernière chance sur
l'air de la «Chanson des jumelles»,
musique de Michel Legrand:
«Nous sommes les gugusses Bourdon, Campan, Légitimus»… ADN
VV
VV
Les Rayures
du zèbre
Comédie dramatique
de Benoît Mariage
avec Benoît Poelvoorde,
Marc Zinga, Tom Audenaert,
Tatiana Rojo, Eric Larcin
Benoît Poelvoorde en crapule
postcolonialiste
José est agent de footballeurs. Sa
spécialité: repérer en Afrique des
talents prometteurs. Lorsqu'il déniche Yaya en Côte d'Ivoire, il
Les Trois Frères,
le retour
Comédie de Didier Bourdon,
Bernard Campan, Pascal Légitimus
avec Didier Bourdon, Bernard
Campan, Pascal Légitimus
Rigoler encore une fois avec
les Inconnus, comme dans les 80’s
En 1995, Didier, Bernard et Pascal
Latour, trois jean-foutre, étaient
convoqués chez le notaire où ils
découvraient 1) qu'ils étaient frères et 2) millionnaires. En avant la
java, mais attention à la gueule de
marqué dans de nombreux festivals. A Athènes, il a partagé pendant près d'un an le quotidien de
ces clandestins. Documentaire
d'immersion, dans lequel le cinéaste est obligé de jouer un rôle
(sortir Mohsen de prison…), L'Escale a le mérite de donner un visage aux immigrants, ces ombres
dans la mauvaise conscience occidentale. mais la foce du document tend à l’emporter sur le souffle du documentaire. ADN
VV
Minuscule – La
vallée des fourmis
perdues
Film d’animation 3D de
Thomas Szabo et Hélène Giraud
A petites fourmis, grand dessein
VV
L'Escale
Documentaire de Kaveh Bakhtiari
Pour regarder en face la réalité
de l'immigration
Ils sont sept immigrants iraniens
bloqués en Grèce à squatter la
«pension» d'Amir., à vivre dans la
peur de la police et l'espoir de partir plus avant dans leur rêve d'Europe. Né à Téhéran, Kaveh
Bakhtiari est arrivé en Suisse
quand il avait 9 ans. Il a étudié à
l'ECAL, à Lausanne, et son premier
court-métrage, La Valise, a été re-
Dans une paisible forêt de montagne, un pique-nique abandonné
déclenche une guerre sans merci
entre deux bandes rivales de fourmis convoitant une boîte en ferblanc pleine de sucres. Une jeune
coccinelle handicapée par la perte
d’une aile va se lier d’amitié avec
une fourmi noire et l’aider à sauver
sa cité assiégée par les terribles
fourmis rouges... Série de courtsmétrages rigolos pour la TV intégrant animation 3D et décors naturels, Minuscule – La vie privée des
PUBLICITÉ
VEntE aux
Conservatoire de Musique de Genève
Angélique
Interclassica SA
et
U-Live
présentent
<wm>10CAsNsja1MLUw1DUwMDAzNQEADScWWA8AAAA=</wm>
Dmitri
HvoroStovSky
B a r y to n
<wm>10CFXKoQ6AMBAD0C_apXdbx-AkmVsQBD9D0Py_YuAQTZv0teYUfFnrdtTdWVg0AMhMrjYJObuRolocBho0LUqYcsifH5VjAvtrAiyMqQwYv3WmKPd5PdjgdvJyAAAA</wm>
I va r y I l j a P i a n o
Mélodies et romances de Rachmaninoff,
Tchaïkovski, Medtner et Liszt
GenÈve
lUnDI 24 FÉvrIer 2014 | 20h00
KIDJO
Quatuor
de Jérusalem
<wm>10CAsNsja1MLUw1DUwMDAzNAUAn9J9Sw8AAAA=</wm>
0800 418 418 (gratuit)
+41 22 418 36 18 (payant depuis l’étranger)
Exposition: 7-9 mars
<wm>10CAsNsja1MLUw1DUwMDA3NAcAhNmxpA8AAAA=</wm>
<wm>10CAsNsja1MLUw1DUwMDAzNQYArrJyxg8AAAA=</wm>
<wm>10CFWLIQ7DMBAEX2Rr9-z12T0YhUUBUblJVdz_o7plAasZMHscoYz_tv187leoqzMBcHrQPEsDaGFSJjsYMFYD64MshWqu22mhlQrNX5NgiXWSqSxp04flz-v9BcqBuLB3AAAA</wm>
<wm>10CFXKoQ7DMAxF0S9y9Oz4xekMq7BoYCoPqYb3_6jbWMHVJWfOZMG_fTyP8Up2dhUAjTXVorClkUUtYQiD-kOrb26MuOnvWnVw_YzABLG0incxXWhRPuf7ArREv2RwAAAA</wm>
Théâtre
du Léman
Genève
Jeudi
6 mars 2014
20h30
Unique concert en
Suisse Romande
Mardi 25 février | 20 h 00 | Conservatoire
promoted by
Billetterie de la Ville de Genève:
Arcade Municipale, Cité Seniors,
Grütli, Genève Tourisme
11 mars 2014
Haydn | Smetana | Ravel
Queen of Afro-Funk
<wm>10CFWKIQ6AMBAEX9Rm92BLy0lSRxAEX0PQ_F9RcIjJiJl1dUV8LHU76u7KygwAEuW0KUrFTYpkdhiSgeNM6ypW-Pu70jBC7X0CLCA1WuhBpXEa4n1eD7JgDo5yAAAA</wm>
EnchèrEs
LOCATION :
Ticketcorner – www.ticketcorner.com Tél.
0900 800 800 (CHF 1.19/min) • Fnac – www.fnac.ch
La Poste, Manor, CFF • GENÈVE: Globus
Centre Balexert, La Praille
Location
Service culturel Migros
www.grandsinterpretes.ch
Agence de concerts et spectacles
022 320 11 77
hoteldesventes.ch
Prévost-Martin 51, 1205 Genève
B. Piguet, directeur - Christin & Naville, huissiers
37
hdv_pub_letemps_45x90_mars2014_livres.indd
12.02.2014
1
10:59:30
SORTIR
insectes passe au grand écran et au
format long. Avec de simples bruitages au lieu de voix et donc de
dialogues, le résultat est heureusement autrement plaisant que la
transposition, a priori comparable, de Sur la Terre des dinosaures. Se
souvenant d’un côté de 1001 Pattes
et Fourmiz, de l’autre de Microcosmos et La Citadelle assiégée, les
auteurs livrent un joli film d’aventures qui joue sur le contraste entre réalisme des décors et fantaisie
des personnages. Succès auprès
des familles garanti, et mérité! NC
VV
Mère et Fils
(Pozitia Copilului / Child’s Pose)
Drame psychologique
de Calin Peter Netzer
avec Luminita Gheorghiu, Bogdan
Dumitrache, Ilinca Goia, Natasa
Raab, Vlad Ivanov
L’inimitable touche roumaine
Grande bourgeoise de Bucarest, la
sexagénaire Cornelia est tourmentée par ses relations tendues avec
son fils. En couple avec une divorcée, celui-ci repousse en effet
autant qu'il peut cette mère envahissante. Quand elle apprend qu'il
a renversé un garçon sur la route,
elle commence par utiliser son réseau pour le tirer d'affaire, sans
avoir prévu les implications morales de l'affaire... Ours d'or à la dernière Berlinale, Mère et Fils connaît
une sortie discrète, après des résultats décevants côté alémanique. Culminant sur une suite de
face-à-face dévastateurs, il s'agit
pourtant d'un film puissant. Le
peu d'importance accordée au cadre et au décor signale peut-être
en Calin Peter Netzer (Maria, Medal of Honor), 35 ans, un suiveur
des Cristian Mungiu, Cristi Puiu et
Corneliu Porumboiu qui ont assis
la réputation du nouveau cinéma
roumain. Mais le film vaut largement le détour, avec l'espoir que
son auteur trouve encore sa voie
personnelle. NC
VVV
Nymph()maniac Vol. 1
Film d'art et essai de Lars von Trier
avec Charlotte Gainsbourg,
Stellan Skarsgård, Stacy Martin,
C
CINEMA
Shia LaBeouf, Christian Slater,
Uma Thurman, Connie Nielsen
Le fond de l’âme de Lars von Trier
est compliqué
Banni de Cannes, Lars von Trier
réplique avec une nouvelle provocation en deux «volumes»
(comme Tarantino), intensément
sexuelle à défaut d’être très érotique ou pornographique. Tout
débute par une froide soirée
d’hiver, lorsque le vieux célibataire Seligman (Stellan Skarsgard) découvre Joe (Charlotte
Gainsbourg) au sol d’une sombre
ruelle, salement arrangée. Chez
lui, il l’encourage à lui raconter sa
vie, gouvernée par une sexualité
dévorante. S’ensuivent les cinq
premiers chapitres (sur huit), qui
évoquent sa révolte adolescente,
sa méfiance envers l’amour, les
dégâts qu’elle crée autour d’elle,
la mort du père, la quête d’une
polyphonie amoureuse – pour
finir sur un grand cri d’angoisse.
Plus que jamais, le cinéaste ose
l’hétérogénéité, brise les tabous,
tente les associations les plus
inattendues. Ne manque au fond
que la clé de cette nymphomanie
de toute façon très théorique. Un
film déconcertant, conceptuel,
douloureux et singulièrement
ambitieux. NC
VVV
Nymph()maniac Vol. 2
Film d'art et essaide Lars von Trier
avec Charlotte Gainsbourg,
Stellan Skarsgård, Stacy Martin,
Shia LaBeouf, Jamie Bell, Mia Goth,
Willem Dafoe, Jean-Marc Barr
Lars von Trier se révèle comme
jamais dans ce film monstre
qui boucle une sorte de trilogie
Suite et fin des aventures de Joe,
la nymphomane qui se confie au
vieux Seligman. Après s'être découverte frigide, retrouvera-t-elle
la voie du plaisir? Mère d'un petit
garçon avec Jerôme, elle se lance
avec sa bénédiction dans de nouvelles expériences-limite… Lars
von Trier persiste et signe dans ce
second volet de ce qui n'est que...
la version courte d’un film monstre de 5 heures et demi! La froide
brindille Stacy Martin y passe le
flambeau à une frémissante Charlotte Gainsbourg, qui paie de sa
personne dans un parcours de
38
LE TEMPS | MARS 2014
plus en plus sadomasochiste. Piètre palliatif contre une solitude
ontologique, car le sexe selon
l'auteur des Idiots n'a ici plus rien
de fun! Reste une sacrée expérience de cinéma, certes pas à
mettre sous tous les yeux mais
captivante de bout en bout, qu'on
adhère ou non à son pessimisme
misanthrope. Après Antichrist et
Melancholia, une sorte de trilogie
se boucle en forme de radiographie de l'esprit tortueux et torturé de son auteur. NC
VV
Pierre Rabhi,
au nom de la terre
Documentaire de
Marie-Dominique Dhelsing
Parce qu’il est urgent de renouer
le lien avec la nature
Au Burkina Faso, Pierre Rabhi
prononce l'éloge d'un arbre. Il
donne de l'ombre et des fruits, il
abrite les oiseaux, il fait chanter le
vent comme une harpe, il prend
la force du ciel et la transmet à la
terre. Ce poème célébrant la grandeur de la nature résume la philosophie de Pierre Rabhi, pionnier
de l'agroécologie. Né dans le sud
du Sahara, il s'est établi il y a plus
de cinquante ans dans les Cévennes, où à force de patience et
d'amour il a tiré un jardin de la
terre rocailleuse. Depuis, il n'a
cessé de lutter contre le productivisme agricole détruisant la terre
et conduisant l'homme à sa perte,
prônant des méthodes douces,
rappelant que sur un hectare de
terre saine les lombrics font plus
de travail que deux bœufs, animant des mouvements comme
Oasis en tous lieux ou Colibris –
qui appelle chacun à se responsabiliser selon ses capacités. Avec
Pierre Rabhi - Au nom de la terre,
Marie-Dominique Dhelsing consacre un beau portrait à cet apôtre de la non-violence susceptible
de nous rendre confiance en
l'avenir. ADN
VVV
Snowpiercer Le Transperceneige
Film de science-fiction
de Bong Joon-ho
avec Chris Evans, Song Kang-ho,
Tilda Swinton, Ed Harris, John Hurt,
Jamie Bell, Octavia Spencer
Aller-simple pour l’Apocalypse
Les gaz réfrigérants balancés
dans l'atmosphère pour freiner
le réchauffement climatique ont
provoqué une nouvelle ère glaciaire. L'humanité est décimée.
Les survivants trouvent refuge
dans le Snowpiercer, un convoi
ferroviaire géant tournant sans
répit autour de la terre gelée. Les
riches devant, dans des voitures
où l'on sert des sushis, les pauvres derrière, dans des wagons à
bestiaux crasseux, nourris d'une
infecte gélatine de synthèse. La
révolte gronde. Menés par Curtis
(Chris «Captain America» Evans),
les gueux des wagons de queue
s'élancent en avant pour prendre
la locomotive! C'est en 2004 que
Bong Joon-ho (Memories of a
Murder, The Host) a découvert
dans une librairie de Séoul une
version pirate du Transperceneige. Cette bande dessinée de
Jacques Lob et Jean-Marc Rochette inspire à l'enfant terrible
du cinéma coréen Snowpiercer,
une formidable parabole futuriste, dont la violence, physique
et sociale, est tempérée par l'humour et une touche de grotesque. ADN
V
RoboCop
Film de science-fiction
de José Padilha
avec Joel Kinnaman, Gary Oldman,
Michael Keaton, Abbie Cornish,
Jackie Earle Haley, Jennifer Ehle,
Jay Baruchel, Samuel L. Jackson ,
Un remake décevant
Detroit, en l’an 2028. Confronté à
une criminalité croissante, le
maire décide de doter la police
d’une nouvelle arme produite
par le puissant groupe OmniCorp de Raymond Sellars: un robot déjà testé avec succès à
l’étranger. Pour calmer les esprits
inquiets, le docteur Dennett Norton est chargé de l’améliorer en
forme de cyborg capable de discernement. Lorsque l’agent Alex
Murphy est victime d’un attentat,
il se réveille comme prototype de
ce programme, mais son âme interfère avec sa mission… Déjà 25
ans que le RoboCop de Paul Verhoeven balayait toute objection
morale avec sa satire cynique et
C
LE TEMPS | MARS 2014
SORTIR
CINEMA
brutale de l’obsession sécuritaire
américaine! Offert au jeune cinéaste brésilien José Padilha sur
la base de ses impressionnants
Tropa de elite, ce remake est une
drôle d’affaire, inscrite dans une
vision plus globale et soucieuse
de ne pas être confondue avec un
tract fascisant. Mais ces points
sur les i donnent une variation
trop sage et convenue sur le
thème de Frankenstein. Comme
dans les récents Elysium ou Ender’s Game, la vision du Sud s’accorde mal avec les machinerie
hollywoodienne. NC
VVV
Tonnerre
Comédie dramatique
de Guillaume Brac
avec Vincent Macaigne, Bernard
Menez, Solène Rigot, Jonas Bloquet
Bourgade endormie de Bourgogne, Tonnerre voit le retour d'un
VV
enfant prodigue en la personne
de Maxime, rocker trentenaire au
succès douteux. Hébergé par son
père, il compose un peu et
s'amourache de Mélodie, journaliste d'occasion. Mais suite à la
disparition
aussi
soudaine
qu'inexpliquée de la jeune fille,
voici que la romance laisse place
à la violence des sentiments… Et
encore un point pour Vincent
Macaigne (La Fille du 14 Juillet, La
Bataille de Solférino, 2 Automnes 3
Hivers), coqueluche du jeune cinéma français! Autre film resté
sans distributeur (malgré sa sélection en compétition à Locarno) mais repêché aux Cinémas
du Grütli de Genève, Tonnerre est
une vraie bouffée d'air frais. Un
film aussi sensible qu'inattendu
qui parle librement de la province, de l'amour, de l'âge et de la
difficulté de juger les autres. Avec
en prime un étonnant Bernard
Menez, rescapé de ses nanars des
années 1970, comment ne pas
craquer? NC
Viva la Libertà /
Vive la liberté
Comédie de Roberto Andò
avec Toni Servillo, Valerio
Mastandrea, Valeria Bruni Tedeschi,
Anna Bonaiuto, Michela Cescon,
Andrea Renzi, Gianrico Tedeschi
Le grand Toni Servillo s’offre
un double rôle dans cette comédie
politique
Secrétaire général du principal
parti d'opposition, Enrico Oliveri
est inquiet: les sondages le donnent perdant. Un soir, il disparaît
en ne laissant qu'une note laconique. Pour éviter la panique au
sein du parti, son assistant Andrea Bottini se résout à un plan
risqué: le remplacer temporairement par son frère jumeau Giovanni Ernani, philosophe excentrique et bipolairel. Pendant que
Giovanni surprend en trouvant
les mots justes qui relancent le
PUBLICITÉ
<wm>10CAsNsja1MLUw1DUwMDA0swQA9h7FCA8AAAA=</wm>
<wm>10CFWKqw7DMBAEv8jW7vnWveRgFRYFROEmVXH_H-XBCkYzYNY1VfHwXrZj2VOhYAHAPqXcq8my9aiCJ0gZ6DOdDfGy6e-_1JtD434KWKhxBVnUhjHq7_M9AZ9x8jhyAAAA</wm>
39
parti, Enrico refait surface à Paris
chez une ex qui travaille dans le
cinéma… Metteur en scène de
théâtre et d'opéra réputé, le Sicilien Roberto Andò a moins de
chance avec le cinéma: ce cinquième long-métrage n'est que le
deuxième montré hors d'Italie,
après Le Prix du désir (Sotto falso
nome, avec Daniel Auteuil, en
2004). Transposant à l'écran son
roman à succès Il Trono vuoto de
2012, il signe une comédie politique dont le principal mérite est
d'offrir un double rôle au grand
Toni Servillo. Mis en scène de manière trop sage et illustrative, le
film ne tient malheureusement
pas toutes ses promesses. La satire
paraît un peu vague, les touches
poétiques en deçà des possibilités
et l'appel à la rupture pour une
politique dans l'impasse assez
convenu. Reste un film cultivé, où
l'on cite Brecht, Sciascia ou Fellini, ce qui est plutôt agréable par
les temps qui courent.
NC
Symphonique
Michael Tilson
Thomas
Le chef californien, disciple de Bernstein, s’empare de la
monumentale «3e Symphonie» de Mahler au Victoria
Hall de Genève. Un hymne à la nature et à la création
servi par l’Orchestre symphonique de San Francisco.
Communicateur-né, Michael Tilson Thomas est à l’aise
aussi bien dans le grand répertoire romantique que dans
la musique de son temps, européenne et américaine.
M
MUSIQUE
Classique
Mélodie allemande
Vadim Repin
et Truls Mørk
«Winterreise»
de Schubert
Le violoniste sibérien et le
violoncelliste norvégien
reviennent au «Double
Concerto» de Brahms qu’ils ont
magnifiquement enregistré
pour Deutsche Grammophon.
Le pianiste lausannois Cédric
Pescia et le baryton allemand
Sebastian Geyer donnent le
cycle de lieder le plus poignant
du compositeur viennois à
l’Opéra de Lausanne.
Musique électronique
World music
Demdike Stare
Yilian Cañizares
A cheval sur une «ambient» au
charbon et des rythmes
grantiques, Miles Whittaker et
Sean Canty partent à la
recherche des esthétiques
préclassiques.
La jeune Cubaine établie à
Lausanne enchante par sa
maîtrise du chant et du violon,
en puisant aux sources du jazz
latin, des chants yoruba, de
Chopin. Le carnaval des
identités cumulées.
DR
NOS PRÉFÉRENCES
SORTIR
M
MUSIQUE
LE TEMPS | MARS 2014
CONTEMPORAIN
Archipel à l'affût
des créateurs d'aujourd'hui
WONGE BERGMANN
Pour son édition 2014, le festival genevois explore les dimensions
du temps, les micro-intervalles, les gammes extra-européennes
et les instruments atypiques hors du sérail classique
Heiner Goebbels.
classique
Genève et Lausanne
Brahms à deux
Genève. Victoria Hall, rue
du Général-Dufour 14. Me 12 et ve
14 mars à 20h. (Loc. 022 807 00
00, www.osr.ch).
Lausanne. Palais de Beaulieu, av.
des Bergières 10. Je 13 mars à 20h15.
(Loc. 021 807 00 00, www.osr.ch).
Le «Double Concerto» par Truls
Mørk et Vadim Repin: un rêve!
S'il y a un violoncelliste qu'on aime
retrouver, c'est bien Truls Mørk.
D'autant plus depuis que la maladie de Lyme l'a tenu éloigné des
scènes plus de deux ans, de 2009 à
2011. Son hypersensibilité, son
imaginaire, son humanité et sa liberté d'interprétation sont portés
par un engagement permanent.
Avec le sérieux, la profondeur et
l'inspiration canalisée du violoniste Vadim Repin, c'est l'assurance d'une alliance heureuse. Les
deux musiciens se réuniront
autour de Brahms et de son Double
Concerto en la mineur Op. 102.
Neeme Järvi dirigera aussi l'OSR
dans La Marche solennelle du couronnement de Tchaïkovski en
ouverture de soirée, et la «moussorgskienne» Symphonie N° 11 de
Chostakovitch, dite «L'Année 1905».
Un programme nourrissant. SBO
Haydn et Bartók
en miroir
42
Marc Texier, directeur du Festival Archipel, a l'art de mettre en scène
les créateurs d'aujourd'hui de façon innovante. Si la venue de Heiner
Goebbels fait l'événement avec Delusion of the Fury de Harry Partch à la
fin mars au BFM (coaccueil avec le Grand Théâtre), le festival commence par une méditation sur le temps. La soprano Mélody Louledjian
et l'Ensemble Contrechamps se penchent sur Chronos-Aion de Brian
Ferneyhough et les Quatre Chants pour franchir le seuil de Gérard Grisey
(ve 21 mars à la Maison communale de Plainpalais).
Parmi les œuvres familières, le chef norvégien Eivind Gullberg Jensen et l'Orchestre national de Lyon mettent en regard Debussy (La Mer)
et Toru Takemitsu. Les Swiss Chamber Soloists mêlent la création suisse
(Xavier Dayer et Heinz Holliger), le Trio à cordes d'Elliott Carter et l'exquis Quatuor avec hautbois de Mozart. L'ensemble vocal Musica Nova se
penche sur la Messe de Notre-Dame de Machaut, ici chantée dans un pur
tempérament pythagoricien en usage au Moyen Age, prolongée par le
langage du jeune compositeur italien Daniele Ghisi.
Autre concert passionnant: Pascal Rophé et l'Orchestre symphonique du Conservatoire national supérieur de musique de Lyon défendent deux œuvres d'inspiration religieuse de Jonathan Harvey (Body
Mandala) et Thomas Adès (son concerto pour piano In Seven Days). En
collaboration avec le Musée d'art et d'histoire, Archipel présente aussi
une exposition d'instruments accordés selon des tempéraments historiques (pythagoriciens, mésotoniques, etc.), un colloque et la création
nocturne du Well-Tuned Piano de La Monte Young, œuvre mythique
d'une durée de six heures dans laquelle le piano est accordé selon des
harmoniques naturelles. Julian Sykes
Un festival qui tranche avec le calendrier des concerts annuels et qui explore
la modernité la plus audacieuse
Genève. Maison communale de Plainpalais, rue de Carouge 52
et autres lieux. Du 21 au 30 mars.
(Loc. 022 329 42 42, www.archipel.org).
BFM, pl. des Volontaires 2. Je 27
février à 20h. (Loc. 022 807 17 90,
www.locg.ch).
Les sœurs Ufuk et Bahar Dördüncü
sous la baguette d’Arie van Beek
Pour son quatrième concert
d'abonnement, le directeur musical de l'Orchestre de chambre de
Genève, Arie van Beek, revient aux
sources avec Haydn et se tourne
vers la modernité déjà «classique»
de Bartók. Les deux compositeurs
se voient placés en miroir dans un
programme très bien balancé. Entre les origines de la symphonie, à
travers la 99e en mi bémol majeur,
agrémentée de l'Ouverture «for an
English Opera» du grand Autrichien, et les accents percussifs et
populaires du génial Hongrois
(Concerto pour pianos, percussions et
orchestre et Danses populaires rou-
maines), Arie van Beek tend des
liens que les pianistes Ufuk et Bahar Dördüncü, les percussionnistes François Volpé et Sébastien
Cordier ainsi que l'ensemble folklorique Muzsikás se feront une joie
de faire vibrer. SBO
Duo VivaldiPiazzolla
La Comédie de Genève, bd des
Philosophes 6. Lu 10 à 19h30. Musée
d'art et d'histoire le 16 à 16h, sa 15 à
11h, di 16 mars à 16h. (Loc. 022 310
05 45, www.genevacamerata.com).
Une moisson printanière pour
le GECA, jeune ensemble genevois
Avec le regain du printemps, le Geneva Camerata essaime ses concerts. Pas moins de quatre rendez-
M
LE TEMPS | MARS 2014
SORTIR
MUSIQUE
DR
Piazzolla se répondront sous la férule de David Greilsammer (photo
ci-contre) à la Salle Frank-Martin
(je 20 mars à 20h). SBO
vous sont annoncés en mars, entre
folie, originalité et création. Tout
commence le 10 à la Comédie à
19h30 par «un violoncelle fou» où
Machaut côtoiera Monteverdi,
Feldman, Merula, Castello et le
jeune compositeur Brice Catherin
(né en 1981), dont la commande
de «Von Der Musik» pour violoncelleorchestre et petit ensemble sera donnée en création mondiale. Concert
famille le 15 à la Salle FrankMartin à 11h avec une affiche déclinée autour du «petit monde de
Mozart». L'intégrale des 6 Concertos Brandebourgeois de Bach s'enracinera ensuite au Musée d'art et
d'histoire le 16 à 16h et enfin, la
veille du printemps, Vivaldi et
Flûte et violon
en liberté
Victoria Hall, rue du GénéralDufour 14. Ma 25 février à 15h
et 20h. (Loc. 0800 418 418).
Intense journée mozartienne
en deux temps et sept concertos
La série Classiques Alternances ose
les programmes ambitieux. Deux
«intégrales» sur une seule journée… Les 5 Concertos pour violon de
Mozart, associés aux deux Concertos pour flûte, K313 et 314 (joués
par Julia Gallego), s'articuleront
sur deux concerts organisés au
Victoria Hall à 15h et à 20h. En accueillant l'ensemble Les Dissonances de David Grimal, les programmateurs genevois ont misé sur une
forme de cohérence. Le chef violo-
niste s'attache en effet à arpenter à
l'archet et à la baguette un univers
musical varié. Le musicien français
y trouve ainsi son espace tant
comme soliste que sur l'estrade.
Les quatre enregistrements sortis
depuis 2007 ont été couronnés de
prix et salués par la critique. Le
doublé mozartien qui se profile ici
donnera la mesure de talents
qu'on entend trop peu ici. SBO
Francisco. Un concert qui s’inscrit
dans le cadre des soirées symphoniques hors abonnement de
l’agence Caecilia. Cette symphonie
– la plus longue du compositeur
autrichien – est un hymne à la nature, mais une nature d’où affleurent maints tourments. Elle réclame une importante formation
orchestrale, une voix d’alto (ici la
mezzo-soprano Sasha Cooke) et
des chœurs de femmes et d’enfants
(cinquième mouvement). Disciple
de Bernstein, le chef californien
connaît extrêmement bien ce répertoire. Il est en tournée avec la
phalange qu’il dirige depuis 1995,
et avec le Chœur de femmes de
l’Orchestre de Paris et la Maîtrise
de Paris. JS
Michael Tilson
Thomas
Victoria Hall, rue du GénéralDufour 14. Je 20 mars à 20h.
(Loc. 022 319 61 11,
www.culturel-migros-geneve.ch).
La «3e Symphonie» de Mahler
servie par l’Orchestre symphonique
de San Francisco
Quatuor Jérusalem
Conservatoire, pl. Neuve. Ma 25
février à 20h. (Loc. 022 319 61 11,
www.culturel-migros-geneve.ch).
L’une des jeunes formations les plus
prometteuses du moment
Michael Tilson Thomas, chef américain, s’empare de la monumentale 3e Symphonie de Mahler avec
l’Orchestre symphonique de San
PUBLICITÉ
du 12 au 19 février 2014
par la compagnie
Adrien M/Claire B
Conception et interprétation :
Adrien Mondot
Location :
021 619 45 45 ou www.vidy.ch
© Adrien Mondot
Cinématique
Gala SwiSS
Comedy Club
& FriendS
<wm>10CAsNsja1MLUw1DUwMDA0NQAAkfU0Wg8AAAA=</wm>
<wm>10CFWLrQ7DMAwGn8jRZzv-yQynsKqgKg-Zhvf-aO3YwOnI3baVNfx4zv2cR1laMgFgQ4l76xalns2goyAcAu4PDA1JHf43XHLtsHU3BCGOhUHqpLYS3D6v9xfYyA2gcwAAAA==</wm>
Produit Par ivan Madonia
Présenté Par Frederic recrosio
avec des invités du JaMel coMedy club &
anthony Kavanagh
Vidy-L
Samedi 22 marS — 20h
Salle deS FêteS du liGnon
Place du Lignon 16 — Vernier
Partenaire média
Service de la culture — 022 306 07 80
www.vernier.ch/billetterie
43
SORTIR
M
MUSIQUE
LE TEMPS | MARS 2014
CLASSIQUE
Les quatre musiciens du Jerusalem
Quartet se produisent ensemble
depuis 1993. D'où leur complicité
et leur entente musicale. Pour signaler leur niveau de qualité, l'altiste est parti en 2010 pour occuper le poste solo à la Philharmonie
de Berlin, ils se sont formés auprès
des meilleurs (Stern, Kurtag, quatuor Amadeus...) ont glané de
nombreux prix et jouent sur de
beaux instruments (le violoncelle
de Jacqueline Dupré prêté par Barenboim). Alexander Paglosky et
Sergei Bresler (violons), Gilda
Karni (alto) et Kyril Zlotnikov
comptent en outre une riche discographie. Le dernier CD est consacré à la musique tchèque (Smetana, Janácek). Ils ont choisi le
Quatuor «Lever de soleil» Op. 76 N° 4
de Haydn, le Quatuor «De ma vie»
de Smetana et le très beau Quatuor
en fa majeur de Ravel. SBO
La voix chaude
de Sibérie
Dmitri Hvorostovsky est attendu pour un récital de mélodies
et romances russes au Victoria Hall de Genève
PAVEL ANTONOV
Autour
de Heinz Holliger
Dmitri Hvorostovsky, 51 ans, est ce baryton russe à la voix riche
et profonde qui s'est fait un nom dans Mozart (le comte des Noces de
Figaro, Don Giovanni), Verdi, tout en incluant de nombreuses figures
de l'opéra russe (le rôle-titre d'Eugène Onéguine et le prince Jeletzki
dans La Dame de pique de Tchaïkovski).
De retour à Genève après une absence de presque quinze ans, il
chante pour la première fois au Victoria Hall dans un récital de mélodies et de romances russes de Rachmaninov, Tchaïkovski, Medtner
et Liszt, accompagné par le pianiste Ivari Ilja. Sa prise de rôle dans
la fameuse production de Don Giovanni signée Matthias Langhoff
au Grand Théâtre en 1999 a marqué les esprits.
«Dima», comme l'appellent ses intimes, est né en 1962, dans la
«grande, mais provinciale» ville sibérienne de Krasnoïarsk. Son père
mélomane l'inscrit dans un collège des arts de la scène. En 1976, il
débute à l'Opéra de Krasnoïarsk, où il fait la connaissance de sa future épouse Svetlana, une ballerine. Après avoir remporté les honneurs du Concours Glinka, la présidente du jury, la légendaire
mezzo russe Irina Arkhipova, lui suggère de tenter sa chance au
Concours Cardiff Singer of the World. Il décroche le Grand Prix de
l'édition de 1989, ce qui lance sa carrière internationale (devançant
le baryton-basse gallois Bryn Terfel). Son physique avantageux joue
en sa faveur (le magazine Elle le sacrait «l'Elvis de l'opéra» en 1996).
Il s'est illustré sur la plupart des grandes scènes du monde. Il a
beaucoup défendu Verdi (le rôle-titre de Simon Boccanegra, le comte
de Luna dans Il Trovatore, Renato dans Le Bal masqué, Rodrigo dans
Don Carlo...), ce qui ne l'empêche pas d'incarner le baryton russe par
excellence, racé et séducteur en diable. Julian Sykes
Le fringant baryton de Sibérie est un champion de la mélodie russe
Genève. Victoria Hall, rue du Général-Dufour 14.
Lu 24 février à 20h.
(Loc. 0800 418 418).
44
Espace Fusterie, pl. de la Fusterie.
Di 9 mars à 11h. (Billets à l’entrée).
(Rens. www.contrechamps.ch).
Stefan Wirth, Julien Dieudegard
et Olivier Marron explorent l’œuvre
énigmatique du compositeur
suisse
Le pianiste Stefan Wirth, le violoniste Julien Dieudegard et le violoncelliste Olivier Marron (tous
trois membres de l’Ensemble
Contrechamps) proposent une
plongée dans l’univers de Heinz
Holliger qu’ils mettent en regard
avec les rares Fantasiestücke Op.
88 pour violon, violoncelle et piano
(1842) de Schumann. Couvrant
tous les genres musicaux,
l’œuvre de Holliger questionne
fréquemment les figures de la limite, qu’elles proviennent de la
littérature (Friedrich Hölderlin,
Robert Walser, Georg Trakl) ou
de la musique elle-même (Schumann en particulier). De l’expérience de pensée que représente
Romancendres pour violoncelle et
piano (2003) aux Vier Lieder ohne
Worte I pour violon et piano
(1982-1983) – hommages cryptés et diffus –, la musique de Holliger semble entièrement surplombée par le phénomène de la
voix humaine. Le dialogue s’efface devant l’urgence d’une déclaration intempestive; aux
questions répondent d’imposants silences. JS
Lausanne
Le sublime
«Voyage d'hiver»
de Schubert
Opéra de Lausanne, av. du Théâtre
12. Di 9 mars à 17h.
(Loc. 021 315 40 20,
www.opera-lausanne.ch).
Le cycle de lieder interprété par
Cédric Pescia et Sebastian Geyer
Cédric Pescia est un pianiste
exemplaire. L'instrument, outil de
perfection et espace de confidence, est aussi pour lui un moyen
d'aller à la rencontre de l'autre. Le
portrait discographique du soliste
le révèle ouvert et curieux. Entre
l'ultime enregistrement de L'Art de
la fugue et le premier, dédié aux
Variations Goldberg de Bach dix
ans plus tôt, le musicien a pris les
chemins de traverse empruntés
par Cage, Messian, Schumann
(dans une ambitieuse intégrale),
Beethoven (les Op. 109, 100 et
111!), Busoni et Enesco (sonates
pour violon/piano), puis Couperin, Rameau et Messiaen en regard. Après avoir joué en solo la
Sonate, D.894, le pianiste apparaîtra en duo sur la scène de l'Opéra.
Il y donnera, en compagnie du baryton allemand Sebastian Geyer,
le sublime Winterreise du même
Schubert. SBO
Un violon
étincelant
Salle Métropole, pl. Bel-Air 1.
Lu 3, ma 4 mars à 20h.
(Loc. 021 345 00 25, www.ocl.ch).
Frank Peter Zimmermann
à la baguette et à l’archet
dans Mozart
Non seulement il s'impose
comme l'un des instrumentistes
les plus remarquables de l'époque, mais il s'affirme aussi comme
un chef appréciable. Le violoniste
allemand Frank Peter Zimmermann ne fait pourtant rien à moitié. Ses deux activités se complètent avec la même exigence.
L'Orchestre de chambre de Lausanne, qui aime décidément rien
autant que fréquenter des chefs
instrumentistes, invite ce musicien d'exception. Deux soirs où
Mozart sera exclusivement à
l'honneur. Sa Symphonie en ré majeur, K. 196/121(La Finta Giardi-
M
LE TEMPS | MARS 2014
SORTIR
MUSIQUE
OPÉRA
«Nabucco», premier triomphe de Verdi
Le bicentenaire de la naissance de Verdi à peine terminé, voici Nabucco au Grand Théâtre de Genève. Roland Aeschlimann (Parsifal en
2004 et 2010) remanie sa mise en scène qu'il réalisa à Francfort en
2001 dans des décors symbolistes. Une nouvelle lecture de ce récit
d'oppression et de réconciliation. Le chef américain John Fiore s'associe à lui pour le troisième opéra de Verdi, qui enthousiasma public et
critiques dès sa création milanaise en mars 1842.
Nabucco est une œuvre autant musicale que politique: elle évoque
l'épisode de l'esclavage des juifs à Babylone, et le fameux chant «Va
pensiero» est celui du chœur des esclaves opprimés. En Italie, ce
chant est le symbole de la quête de liberté du peuple, qui dans les
années 1840 – époque où l'opéra fut écrit – était opprimé par l'Empire des Habsbourgs, et qui se battit jusqu'à la création de l'Italie
unifiée.
Verdi traverse lui-même une crise après la perte successive de ses
deux enfants, puis de sa femme en juin 1840. Nabucco est l'opéra par
lequel tout arrive: premier triomphe populaire, premier coup de maître, première preuve que l'opéra romantique italien ne se fera pas sans
ce jeune musicien au tempérament puissant, inconnu jusqu'alors. Sur
un sujet biblique de Solera, Verdi anime ses personnages d'une plume
vigoureuse: vocalises pointues et accès de rage pour la terrible Abigaïlle (créée par Giuseppina Strepponi, future seconde femme de
Verdi); vaillance, démesure, et inattendues bouffées d'humanité pour
Nabucco, roi de Babylone.
Sous les accents martiaux d'un orchestre bien cadencé s'envolent
déjà ces mélodies immortelles qui disent l'inspiration ardente et la
sensibilité à fleur de peau de Verdi.
Julian Sykes
Le chœur des Hébreux, «Va pensiero», est le tube de cet opéra,
celui qui contribua à asseoir la renommée du compositeur
GTG/ARIANE ARLOTTI
Roland Aeschlimann met en scène cette fresque épique et populaire au Grand Théâtre de Genève
Roman Burdenko (Nabuchodonosor) et Terige Sirolli (Abdallo), en répétition.
Genève. Grand Théâtre, pl. de Neuve 5.
Ve 28 février, sa 1er à 19h30, di 2 à 15h, ma 4, je 6, ve 7, sa 8,
lu 10 mars à 19h30.
(Loc. 022 322 50 50, www.geneveopera.ch).
PUBLICITÉ
Je vous emmène…
par
pers
388.-
… en Arménie
Pays de pierre et d’églises
<wm>10CAsNsja1MLUw1DUAAkMLAJDSQTEPAAAA</wm>
<wm>10CAsNsjY0MDA20zU3tjAyNAEA6K4ecw8AAAA=</wm>
<wm>10CFWKMQqAMBAEX3Rh95LLBVNKumAh9mnE2v9XRjsHlmFheq8W8G1t29H2asUKBROWqjmHZF7VLHB-KKFgWuhIVHX99VM5Jth4G4EKMeiCKNEHo4f7vB4Psx0AcgAAAA==</wm>
<wm>10CFWKMQqAMBAEX5Swm7tLgldKumAh9mnE2v9XRjuLgYGZ3t0iPta2HW13ApJDkZqonnKOasWTWSSrg4IE6kKVQiPx-wOQRWHjfQIYBGPK7CxDhPE-rwfmK8jfcgAAAA==</wm>
29 mai - 9 juin 2014, CHF 4’400, chambre double
12-16 pers., guide suisse, vols de ligne, hôtels 3*,
pension complète, transports, visites et excursions.
“Je vous emmène” également en Chine, Routes de la Soie, Iran,
Japon, Bhoutan, Tibet, Ladakh, Pamir, Inde, Cambodge.
Programmes détaillés, informations, réservations:
Voyages et Culture, Rue de Bourg 10, CP 7699, 1002 Lausanne
Tél. +41 21 312 37 41 - [email protected]
Découvrez tous nos programmes sur www.voyages-et-culture.ch
Séjour détente
dans un cadre alpin
superbe!
u
u
u
logement 2 nuits avec service hôtelier
entrée aux bains thermaux et au SPA
ski pass 2 jours
1911 Ovronnaz / Valais - Tél. 027 305 11 00
45
[email protected] - www.thermalp.ch
M
MUSIQUE
SORTIR
LE TEMPS | MARS 2014
Delémont et Guin
niera), ouvre les feux, avant un triplé concertant qui s'inscrit dans
un cycle passionnant construit sur
deux saisons: l'intégrale des concertos pour violons. Les 1er, 3e et
4e sont à l'affiche de ces deux rendez-vous. SBO
Arpenter
les harmonies
secrètes
DR
actuelles
comme des légendes urbaines ses
mix interminables bâtis sur des
structures on ne peut plus simples
et presque immuables. Evidemment, Ricardo Villalobos, ce n'est
de loin pas que ça: on a avec lui un
réel penseur de la transe, un chimiste des micro-variations qui
permettent à sa musique – effectivement de format large – de ne jamais perdre son intérêt au fil des
heures. Laissez-vous vous perdre
dans le tunnel. PS
Bâle
Effet tunnel
Nordstern, Voltastrasse 30. Ve 28
février à 23h. (Rens. nordstern.com).
Ricardo Villalobos, marathonien
du rythme binaire
Bien sûr, Villalobos aura été l'un
des plus fervents promoteurs de la
techno minimale: on se raconte
PUBLICITÉ
MIGROS-POU
Saison 201
l'ambient et de la musique concrète. Ensemble, le Français et le
Mexicain ont inventé un langage
extrêmement séduisant, à découvrir par exemple sur First Chapter
(Aagoo Records, 2013): complexes, irrégulières, riches, les longues
pièces de ce disque, qui font de
temps à autre un recours étonnant
mais bienvenu aux modes harmoniques du pourtour méditerranéen, contrefont un monde en
gestation, agité de mouvements
browniens, puis se laissant couler
dans les stases. PS
IC
S
S
A
L
C
L
E
R
U
R-CENT-CULT
all à 2
H
ia
r
o
t
ic
V
u
a
3/2014
Delémont. SAS, rue du 23-Juin 23.
Sa 22 février à 22h30.
(Rens. 032 422 03 77).
Guin. Bad Bonn, Bonnstr. 2.
Di 23 février à 16h.
(Loc. www.petzitickets.ch).
Murcof et Philippe Petit joignent
des univers sonores marqués
par l’altérité
Fribourg
Philippe Petit est un touche-à-tout
de génie: créateur d'instruments
étranges, expérimentateur pointu
mais DJ généreux. Murcof (alias
Fernando Corona) est un créateur
d'univers en plan large: pour s'en
tenir à ses productions récentes,
Cosmos (2007) ou The Versailles Sessions (2008) peuvent être entendues comme des épopées sonores
maximalistes, à mi-chemin de
L'énergie
de la mélancolie
Fri-Son, rte de la Fonderie 13.
Sa 15 mars à 22h.
(Loc. www.petzitickets.ch).
Prefuse 73 transforme le hip-hop
en machine désirante
S
0h
Jeudi 13 mars 2014
ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE MONTRÉAL
Kent Nagano (direction), Marc-André Hamelin (piano)
Œuvres de Wagner, Hefti*, Liszt, Berlioz
Mardi 29 avril 2014
ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE LA BBC
<wm>10CAsNsjY0MDAy0jW0MDM3NAMAqbK8SQ8AAAA=</wm>
<wm>10CAsNsjY0MDAy0jW0MDM3NAYAJkbWOQ8AAAA=</wm>
<wm>10CFXKKw7DQBAE0RPNqnt2PnYGRsssA8t8iRWc-yMnYQFFSm_byht-Pcd-jqMIqAqXSEZpRDPP6rE0hxWUqaA96F3p6fjzAkQ3-PwawWfnpEunqE6u1t7X6wbUPC95cgAAAA==</wm>
Sakari Oramo (direction), Leonidas Kavakos (violon)
Œuvres de Brahms, Ammann*, Elgar
*Compositeurs suisses
Billetterie: Service culturel Migros Genève, Rue du Prince 7, Tél. 022 319 61 11
Stand Info Balexert et Migros Nyon-La Combe.
www.culturel-migros-geneve.ch
Organisation: Service culturel Migros Genève
www.culturel-migros-geneve.ch www.migros-pour-cent-culturel-classics.ch
46
<wm>10CFXKKw7DQBAE0RPNqnt-a2dgtMwysMyXWMG5P3ISFlCk9LatouHXc-znOIqAqnDJTivNbB69LJcW8IKyK-gPhpGeK_-8AGmOmF8j-Ow-GWIQ5DRne1-vG7ZSLR9yAAAA</wm>
M
LE TEMPS | MARS 2014
SORTIR
MUSIQUE
ROCK
Pollinisation croisée
Il y a chez eux une forme de solidité à toute épreuve, cette espèce de
confiance intime qui permet d’aller voir à quoi ressemble l’herbe chez
les voisins. Grails (photo), groupe de Portland (la grande ville de l’Oregon se profile de plus en plus comme l’un des pôles d’excellence des
musiques actuelles made in US) propose un rock qui, s’il n’était déjà que
cela, satisferait bien des exigences: il est épique, aventureux, intelligent
– à témoin Black Tar Prophecies Vol. 4, 5 & 6, leur dernière production en
date, chez Temporary Residence Limited. Surtout, ce souffle est délivré
avec une qualité qui peut tendre à se faire rare: le naturel, qui chez eux
prend la forme d’une grande générosité musicale.
Mais chez eux, on se nourrit de bien d’autres choses – la collaboration
de certains membres du groupe avec Neurosis (plus précisément avec
Steve von Till dans son projet Harvestman) ou OM (Emil Amos y a remplacé le batteur originel Chris Hakius) en témoigne: Grails cherche du
côté du psychédélisme, des modes plus ou moins lointainement orientaux (on réécoutera avec profit l’inénarrable «Reincarnation Blues» sur
Doomsdayer’s Holiday en 2008). Ces têtes enquêtent, et elles trouvent.
Philippe Simon
Des jeunes gens immergés dans un chaudron où se mêlent rock,
psychédélisme et modes orientaux
Il fut peut-être le marqueur le plus
voyant du tournant pris par la maison Warp au début du XXIe siècle.
Jusque-là, les vénérables de Sheffield restaient très marqués par
l'abstraction de l'«intelligent dance
music» (IDM); l'arrivée de
Guillermo Scott Herren sous ses
multiples avatars (Savath and Savalas, Delarosa & Asora, Prefuse 73)
devait réchauffer l'ambiance. Sous
son pseudonyme le plus répandu, il
diffuse une electronica qui conserve
quelquefois un peu de la mélancolie aérienne de la maison mère,
mais dont les éléments hip-hop (ou
glitch-hop selon les spécialistes,
rapport à son usage des sonorités
de synthèse) offrent un supplément d'énergie. PS
Yaron Herman
& Michel Portal
La Spirale, pl. du Petit Saint-Jean 39.
Ve 14, sa 15 mars à 21h.
(Loc. www.starticket.ch).
La rencontre de deux générations,
le point d'équilibre exact entre
le jazz et le classique
Mais qu'ont-ils en commun, ces
deux-là? Michel Portal, presque 80
ans, l'éternelle coupe au bol et la cla-
rinette basse, nerveux comme un
animal à l'abattoir, des doutes pleins
le caillou et une virtuosité fébrile. Et
puis Yaron Herman, la jeune trentaine, l'humour sérieux, Israélien de
Paris, un accent léger dans toutes les
langues qu'il parle, mathématicien
ou philosophe, on ne sait plus bien,
amoureux de Debussy, de Lennie
Tristano et de Britney Spears. En fait,
ils étaient faits pour s'entendre. Des
insolites magnifiques, des solitaires
constamment entourés, des gens de
l'entre-genre, de la psychologie et de
la sensualité malgré tout. Michel
Portal a joué le bandonéon de
Piazzolla, les Concerti de Mozart et la
funk de Minneapolis. Il a eu tant de
souci, tant d'angoisse, qu'il n'a plus
peur de rien. Avec Yaron, l'un des
pianistes les plus intenses de sa génération, ils se croisent sur la crête.
Là où l'équilibre instable est une
danse. ARO
Genève
DR
Grails, le groupe de Portland, donne un coup de fouet
aux grands formats
Lausanne. Le Romandie, pl. de l’Europe 1a.
Me 19 mars, dès 20h30. (Loc. www.petzitickets.ch).
Benoît Pioulard synthétise
de petites merveilles chantées
sur fond «ambient»
Son nom sonne très français mais
ce n’est pas le sien - Thomas Meluch
nous vient du Michigan. C’est toutefois bien sous ce pseudonyme
qu’on l’avait découvert en 2008 sur
son album Temper, chez Kranky: on
y trouvait alors un jeune maître très
au fait de la manière dont il faut
travailler une guitare et quelques
pédales d’effet pour créer des nappes ambient. Depuis, Pioulard/Meluch a singulièrement étendu son
vocabulaire vers une pop toujours
onirique, mais dirigée: le substrat
arythmique de ses débuts est dès
lors à entendre comme le terreau
sur lequel devait germer une belle
sensibilité lyrique. PS
La Chaux-de-Fonds
Au pilon
Dans les halos se
lient les mélodies
Bikini Test, Joux-Perret 3. Ve 21 mars
à 22h. (Loc. www.petzitickets.ch).
Broken Note, on comment donner
du poids au son
Cave 12, rue de la Prairie 4, Genève.
Di 16 mars, dès 21h.
(Rens. www.cave12.org).
Vous aimez les coups de marteau?
Broken Note est fait pour vous. On
47
classera la musique de ce jeune
Londonien dans la vaste catégorie
du dubstep, mais ici dans une incarnation particulièrement virile:
son EP Flood, sorti en 2010 chez Ad
Noiseam, est un chef-d'œuvre du
genre – imaginez un troupeau de
bisons lâché sur le dancefloor.
Lourde, agressive, mais sans faute
de goût, sa musique est déjà celle
d'un grand maître. PS
Lausanne
Du feu
sous les basses
Le Romandie, pl. de l'Europe 1a.
Sa 8 mars à 21h.
(Loc. www.petzitickets.ch).
Le duo Demdike Stare réactive
les énergies païennes
Qu'on le nomme ésotérisme, néopaganisme ou recherche d'esthétiques préclassiques, le retour au
primitivisme est dans l'air du
temps musical et c'est tant mieux.
Ce biais rupestre transcende les
genres: metal, folk, musiques
électroniques. Dans ces dernières,
l'exemple des Britanniques Miles
Whittaker et Sean Canty est par-
M
MUSIQUE
SORTIR
LE TEMPS | MARS 2014
JAZZ
Joshua Redman, la route de soi
Il revient de loin, Joshua. Mâchoire d’acier, regard clair, crâne rasé, il
a été ce jeune lion éperdu, ce fauve sans nom, dans les années 1990
quand l’industrie du disque croyait encore pouvoir s’enrichir sur le dos
fourbu du jazz. Wynton Marsalis, Roy Hargrove, d’incroyables solistes
qui maîtrisaient sur le bout des doigts pulpeux la légende du swing, les
disques de Blue Note et les solos de Lester Young. Ils portaient des complets des années 1940, des cravates noires et ne souriaient jamais hors
des sessions photo.
Comment survivre à cela? Aux labels phares qui croyaient pouvoir
vendre une musique de la déchirure, du déséquilibre, de l’espace insatiable comme on fourgue de la pop. Joshua Redman, déjà, avait derrière lui
un œdipe colossal, un père absent qui, comme par hasard, était un des
guerriers les moins consensuels de l’aventure afro-américaine (le saxophoniste ténor Dewey Redman). Joshua s’en est sorti. Arnaud Robert
Beau comme du jazz qui ne toucherait jamais le sol
Genève. Victoria Hall, rue du Général-Dufour 14.
Ma 4 mars à 20h30. (Loc. 0900 800 800, www.ticketcorner.ch)
(www.joshuaredman.com).
JIMMY KATZ-WARNER
Le saxophoniste américain joue à Genève. Célèbre trop tôt,
il est enfin devenu ce que sa légende avait anticipé
Joshua Redman Quartet.
PUBLICITÉ
Visite-découverte de
l’exposition permanente
L’Aventure humanitaire
Dimanche à 14h30
23 février 2014
2, 9, 16 mars 2014
Pas d’inscription – durée 1h
Entrée payante, visite commentée gratuite
lant: Demdike Stare, c'est une
base ambient passée au charbon,
fortement hypnotique, posée sur
des piliers rythmiques en granit.
Ces deux-là vous feront revivre la
découverte du feu. PS
La langue
comme musique
Le Romandie, pl. de l'Europe 1a.
Ve 28 février à 21h.
(Loc. www.petzitickets.ch).
Oy, une ode à la virtuosité
de l’élocution
<wm>10CAsNsja1MLUw1DUwMDA0MQQARvQoNA8AAAA=</wm>
<wm>10CFWKKw6AMBAFT9Tm7a8fVpK6BkHwNQTN_RUFh5iMmOndLeJjbdvRdrdihQIAUnJOKapll1SiQR1MzLMsJMokWervn0qisPE-ARyIB0mYQcuA1Hif1wMFZhVZcgAAAA==</wm>
Consultez notre site internet www.redcrossmuseum.ch
pour les autres activités au Musée
48
Oy est et sera certainement longtemps encore l'un des meilleurs
produits d'exportation d'une certaine intelligence musicale suisse.
De fait, l'Helvético-Ghanéenne Joy
Frempong est sans pareille ou
presque dans son rôle de vocaliste
ludique: jeu avec les sonorités,
avec les langues aussi – français,
anglais et un dialecte ashanti pour
Kokokyinaka, son dernier album,
sorti chez les Lausannois de Creaked Records. Ce dernier séduit
tout autant par ses trouvailles que
par la cohérence de ses hybridations: pop électronique mêlée de
polyrythmes africains, d'expérimentations discrètes, de volutes
jazz et d'electronica bon teint. PS
Sion
Gymkhana
gracile
Centre artistique et culturel
de la Ferme-Asile, promenade des
Pêcheurs 10. Sa 8 mars à 21h. (Rens.
027 203 21 11, www.ferme-asile.ch).
Le violon de Yilian Cañizares
a des airs nomades
Il y a une telle expertise dans son
geste, lorsqu'elle saisit l'archet pour
déchirer un mambo rougi au fer,
qu'Yilian Cañizares capture son
audience avant même le premier
son. Jeune chanteuse, violoniste de
classique dont les doigts sont rompus à l'impressionnisme et aux fureurs russes, elle est née Cubaine, a
été instruite à Caracas, puis s'est installée à Lausanne où elle a rencontré son alter ego en pulsation: le
percussionniste Cyril Regamey.
Rien ne vaut l'éclat de leur rencontre, quand les tambours bata sidèrent un menuet français, quand la
prière animiste croise un Ave Maria
des Caraïbes. De la musique toutterrain, précisément comme on
l'aime. Le dernier album d'Yilian,
Ochumare, publié chez Naïve, est un
gymkhana gracile parmi des identités réconciliées. ARO
INVITATIONS EXCLUSIVES
THÉÂTRE VIDY-LAUSANNE
Richard III
De William Shakespeare
Samedi 8 mars 2014 à 19h00
(Code 15)
THÉÂTRE VIDY-LAUSANNE
Bourlinguer
D’après Blaise Cendrars
Samedi 15 mars 2014 à 20h00
(Code 16)
THÉÂTRE VIDY-LAUSANNE
Seule la mer
D’Amos Oz
Mercredi 19 mars 2014 à 19h00
(Code 17)
THÉÂTRE VIDY-LAUSANNE
Journal de ma nouvelle oreille
Samedi 22 mars 2014 à 20h30
(Code 18)
Seuls les gagnants du tirage au sort sont avisés par courrier.
Privilèges réservés aux abonnés
du Temps. Pour gagner deux
invitations, vous pouvez participer:
Par téléphone
(CHF 1.–/appel depuis une ligne fixe)
1. Appelez le 0901 001 003 et
tapez le code du concours
2. Suivez les instructions
Par SMS (CHF 1.–/SMS)
1. Tapez LTCONCOURS et le code
du concours
2. Envoyez le message au numéro 959
Par courrier
Envoyez une carte postale avec
coordonnées (nom, prénom,
adresse, tél., code du concours) à :
Le Temps Concours
Case postale 2570 - 1211 Genève 2
Cette offre est valable jusqu’au
mardi 25 février à minuit.
S
SPECTACLE
NOS PRÉFÉRENCES
Comédie
tg STAN, l’art
de la surprise
Schnitzler et Bergman
La troupe belge essore
les classiques et leur rend
souplesse et couleurs.
Leurs spectacles sont bruts
et sophistiqués.
Saga
«Guerre et Paix»
Léon Tolstoï
Une nuit de bonheur dans le sillage d’une jeunesse flamboyante
et tourmentée. Les acteurs russes du maître Piotr Fomenko sont
de retour. Ils sont follement joueurs et gracieux. On les suit
aveuglément, tant ils sont ailés et intenses.
Vagues
Odyssée
Sensation
Denis Maillefer
Jean-François
Balmer
Zabou Breitman
Le metteur en scène adopte la
ligne claire pour restituer au
théâtre la prose sensible
d’Amos Oz. Dans un cadre
surélevé, les comédiens livrent
avec tact les états d’âme d’une
communauté chavirée.
«Voyage au bout
de la nuit»
L’acteur suisse échappe aux
tranchées de la Grande Guerre,
baroude dans la jungle, revit en
Amérique. Un solo hallucinant
dans le sillage de Louis
Ferdinand Céline.
«Journal de ma
nouvelle oreille»
L’actrice et metteuse en scène
monte un texte d’Isabelle
Fruchart. L’histoire d’une femme
qui perd l’ouïe et la retrouve
vingt ans après. Une confidence
dans le creux de l’oreille.
DR
«Seule la mer»
SORTIR
SSPECTACLE
LE TEMPS | MARS 2014
TRAGÉDIE
théâtre
Richard III,
le malheur
rend mauvais
Givisiez (FR), Bienne
et Morges
Rideau!
Givisiez. Théâtre des Osses, pl. des
Osses 1. Sa 22 et ve 28 février à 20h,
di 23 fév. à 17h, puis du 1er
au 23 mars. (Loc. 026 469 70 00,
www.theatreosses.ch).
Bienne. Théâtre Palace Bienne, rue
Wyttenbach 4. Lu 3 mars à 20h15.
(Loc. 032 322 65 54,
www.spectaclesfrancais.ch).
Morges. Théâtre de Beausobre, av.
de Vertou 2. Ma 11 mars à 20h. (Loc.
021 804 97 16, www.beausobre.ch).
L'adieu au lieu de Gisèle Sallin
et Véronique Mermoud, fondatrices
du Théâtre des Osses en 1979
CHRISTOPHE RAYNAUD DE LAGE
Laurent Fréchuret, auteur et metteur en scène sensible,
se penche sur le tyran shakespearien
Laurent Fréchuret met en scène Richard III, de Shakespeare, avec,
dans le rôle-titre, Dominique Pinon, l'amoureux malheureux du Fabuleux Destin d'Amélie Poulain. Un comédien dont la mine éternellement froissée semble destinée à évoquer ce duc méchant, mauvais,
car rejeté. L'affiche est déjà tentante. Mais elle le devient plus encore
lorsqu'on se souvient que Laurent Fréchuret, directeur du Théâtre
de Sartrouville depuis 2004, est également l'auteur d'un des spectacles les plus marquants de 2012: Sainte dans l'incendie, vu à Vidy
avec la magnifique Laurence Vielle dans le rôle de Jeanne d'Arc.
Un spectacle qui redonnait à la fille des prés chair, estomac,
idées, bref, une vraie personnalité. Portant de sa voix bizarrement
timbrée ce texte, un sommet de trouvailles simples et visuelles: «Je
suis du bois à l'usage fatal. Mon ventre est une douane, ma tête une
révolution. Jetez une partition dans le feu et tendez l'oreille. Donnez
du bois, encore du bois au jouisseur», disait la Pucelle.
Avec une telle science de l'incandescence, Laurent Fréchuret va
sans doute tirer le meilleur du brasier shakespearien. Richard III?
C'est ce duc d'York, contrefait, et brûlant de jalousie à l'égard du
pacifique Edouard IV, qui coupera toutes les têtes le dépassant, lui
qui est bossu et rachitique. L'histoire d'une ascension et d'une chute
avec, pour toile de fond, les luttes fratricides entre les York et les
Lancastre. Fresque violente où chacun se fait du mauvais sang. Mais,
remarque Dominique Pinon, «le ton n'est jamais complètement
sombre. Richard III vacille sans cesse entre tragédie et farce.» On ira
voir les ombres et les lumières distillées par Laurent Fréchuret.
Marie-Pierre Genecand
Comment Dominique Pinon, amoureux malheureux du «Fabuleux Destin
d'Amélie Poulain», incarne le plus grand tyran sanguinaire
Lausanne. Théâtre Vidy-Lausanne, av. E.-Jaques-Dalcroze. Di à 17h30,
ma-je sa à 19h, ve à 20h30 du 4 au 14 mars. (Loc. 021 619 45 45,
www.vidy.ch).
52
Larmes et standing ovation. Le
Théâtre des Osses, à Givisiez, a vibré d'une émotion particulière
lors de la première de Rideau!, le 9
février dernier. C'est que cet hommage au théâtre marque les
adieux au lieu de Gisèle Sallin et de
Véronique Mermoud, fondatrices
de la compagnie en 1979 et à
l'œuvre dans cette salle fribourgeoise depuis 1990. Gisèle Sallin
dirige onze comédiens piliers des
Osses (Véronique Mermoud, Oli-
vier Havran, Yves Jenny, Xavier Deniau, Yann Pugin, Anne-Marie
Yerly, Anne Jenny, Emmanuelle
Ricci…) au fil d'une libre digression sur le théâtre et ses conditions
de création. Brecht, Sophocle, Pirandello, Tchekhov, Bauchau... Aux
côtés des auteurs qu'elle affectionne et qu'elle convoque, Gisèle
Sallin pose un regard critique sur
la technocratisation de l'art, la
prolifération des experts qui ont
remplacé les poètes, la destruction
de la planète et le profit aveugle
dénué de tout sens civique. Des
considérations légitimes et sincères, mais distillées dans des termes
trop prévisibles, d'autant que des
séquences chorégraphiques rappelant le vieux théâtre d'expression corporelle accompagnent ce
discours militant. Le duo fondateur des Osses transmet mieux sa
joie théâtrale dans les moments de
fiction à la force satirique contagieuse. Une fin en beauté pour des
femmes de qualité. MPG
Sierre, Meyrin, Lausanne
Seule la mer
Sierre. Les Halles de Sierre, rte
Ancien-Sierre 13. Jusqu'au 1er mars.
(Loc. 027 455 70 30,
www.theatre-les-halles.ch).
Meyrin. Théâtre Forum Meyrin, pl.
des Cinq-Continents 1. Lu 10 et ma 11
PUBLICITÉ
RENDEZ-VOUS 2014
MARCHÉ
DE L’ART
DEUXIÈME JEUDI DU MOIS
13 février, 13 mars, 10 avril, 8 mai,
12 juin, 4 septembre, 9 octobre,
13 novembre, 11 décembre
Pour votre publicité, Le Temps:
Tél. Genève +41 22 888 59 00
Tél. Zurich +41 44 213 17 88
www.letemps.ch/pub - [email protected]
S
LE TEMPS | MARS 2014
SORTIR
SPECTACLE
ODYSSÉE
La légende de Piotr Fomenko à Carouge
CATHERINE MONNEY
mars à 20h30. (Loc. 022
989 34 34, www.forum-meyrin.ch).
Lausanne. Théâtre Vidy-Lausanne,
av. E.-Jaques-Dalcroze. Ma-je sa
à 19h, ve à 20h30 et di à 17h30
du 18 au 23 mars.
(Loc. 021 619 45 45, www.vidy.ch).
Quand les paysages intérieurs
d’Amos Oz montent en scène
«Des personnages comme des oasis esseulées au milieu du désert.»
Cette définition des protagonistes
de Seule la mer, roman poétique
d’Amos Oz adapté pour le théâtre
par Denis Maillefer, est de PierreIsaïe Duc, fidèle collaborateur du
metteur en scène. Ici, il joue le narrateur. Celui qui ouvre et ferme les
volets sur les différents tableaux
de cette communauté. Une mère
décédée (Anne Alvaro), un veuf
hagard (Roberto Molo), un fils qui
se cherche au Tibet (Cédric Leproust), une petite amie dispersée
(Caroline Imhof), un producteur
explosé (Joël Maillard), une prostituée-fée (Léa Pohlhammer), un
amant bling-bling (Baptiste Morisod) ou encore une voisine sans
âge, parfois traversée par le désir
(Jacqueline Corpataux)... Les comédiens évoluent dans un cadre
situé en hauteur et tout, de leurs
gestes aux lumières en passant par
les films et les micros, s’inscrit
dans un traitement graphique raffiné. Du clean confinant au clinique? Non, car la voix grave de la
chanteuse lausannoise Billie Bird
et le propos d’Amos Oz creusent
profond dans l’humanité. MPG
La légèreté et l'intensité d'acteurs russes exceptionnels au service de Tolstoï
Carouge (GE). Théâtre de Carouge, rue Ancienne 39.
Lu-ve à 19h du 26 février au 5 mars.
(Loc. 022 343 43 43, www.tcag.ch).
Lausanne
PUBLICITÉ
ColossArt Production présente
Mercedes-Benz
W123
Arsenic, rue de Genève 57. Di à 18h,
ma je sa à 19h, me ve à 20h30 du 11
au 16 mars. (Loc. 021 625 11 22,
www.arsenic.ch).
Un polar, un vrai, avec la jeunesse,
la mort et l'alcool
Après l'observation sans merci du
couple du point de vue des hommes (Pour l'instant, je doute). Après
l'immersion dans la logique des
flux migratoires à travers le poste
stratégique de la ville de Calais
(Europe, l'échappée belle). Après
l'analyse du loisir défoulatoire
(Apéro, paintball et dimanche aprèsmidi), la talentueuse Marie Fourquet trousse un polar, un vrai.
Tout débute avec une MercedesBenz 123 garée au milieu de la
scène et dont le coffre renferme
53
lE lac DEs cygnEs
lEs ÉToIlEs DE l’oPÉRa DE BERlIn
Iana salEnko & DInu TaMaZlacaRu
Musique:
P. I. TchaïkovskI
Ballet en 4 actes
avec oRchEsTRE
<wm>10CAsNsjY0MDAy0jW0MDMyMgYADtcwFA8AAAA=</wm>
<wm>10CFXKrQ6AMAxF4Sfqcnu7DkYlmSMIgp8haN5f8eMQR51vWcITvua27m0LBUjRsZAWyiG516B7Uh0DaiA0T6i07FaGnxegWIb31whUDB1Vns_a6Tldx3kDR8Ol8nIAAAA=</wm>
Direction musicale
alexey Baklan
28 mars 2014 à 20h
THÉÂTrE dE BEauliEu lausannE
30 mars 2014 à 20h
arEna - GEnèvE
Location:
Ce Guerre et Paix, on ne l'oubliera jamais. C'est ce qu'on se dit ce jour
de novembre 2004. Dans la nuit glacée, à la sortie du Grand Théâtre à
Genève, on se surprend à fredonner l'enfantine et terrifiante chanson
«Malbrough s'en va-t-en guerre», comme les acteurs de Piotr Fomenko,
maître insoumis de la scène russe. Dans la nuit glacée, on voit encore,
entre deux bougies, Andreï Kazakov dans le rôle du héros Pierre
Bezoukhov promener un grand air éberlué sur la Russie de 1805, prise
en étau entre le tsar Alexandre 1er et Napoléon. Au petit matin, on
danserait la valse avec Natacha Rostov, peste à la peau douce incarnée
par un petit bout d'actrice magnifique, Polina Koutiepova. On refait la
traversée, sur un pied ivre comme chez les Rostov, trois heures quarante en russe au cœur de l'œuvre maîtresse de Léon Tolstoï. Cette merveille de spectacle simple et sophistiqué revient, au Théâtre de Carouge
cette fois.
Tant de choses ont changé depuis. La Russie paraît plus figée qu'à
l'époque. Vladimir Poutine bombe le torse, à Sotchi ou ailleurs. Et Piotr
Fomenko s'est éteint à l'été 2012. Restent les «fomenki», ses acteurs qui
tiennent le flambeau, interprètes qu'on a admirés au Théâtre de Carouge déjà en 2011 dans Loups et Brebis d'Alexandre Ostrovski et Bonheur conjugal de Léon Tolstoï. Ils jouent non pas Guerre et Paix, cette
fresque monumentale qui embrasse l'histoire russo-européenne du
début du XIXe siècle, mais le précipité de l'œuvre.
On retrouve donc Pierre Bezoukhov, Natacha, Andreï dans la splendeur de leur jeunesse. Chaque scène est un bonheur de légèreté et de
profondeur. Pour arriver à cette qualité, il a fallu sept ans de répétition
dans une salle embrumée et protégée à la fois comme un laboratoire,
sept ans à papillonner, à rêver, à fumer, à s'endiabler. Le miracle, c'est
que ce songe n'est pas passé. L'esprit de Fomenko, une idée du panache. Alexandre Demidoff
A. KHARITONOV
Une troupe russe joue «Guerre et Paix», merveille de spectacle simple et sophistiqué à la fois
www.ticketcorner.com
BALEXERT
La Praille
GLOBUS
www. fnac.com
SORTIR
SSPECTACLE
LE TEMPS | MARS 2014
INTIMITÉ
une ado de 16 ans, assassinée. La
voiture est celle de son père, mais
qui est son meurtrier? La parole
sera donnée aux jeunes fêtards qui
cuvent leur alcool au bord de la
piscine. Pourquoi un polar, Mrs
Fourquet? «Car le polar opère
comme une tragédie moderne où
chacun combat contre la fatalité.
Avec le polar, on plonge dans l'irrémédiable, là où désir et transgression flirtent avec le drame…»,
explique l'auteur, qui, pour la première fois, jouera sa propre partition aux côtés de Pierre Banderet
et Tomas Gonzalez. MPG
tg STAN,
trois fois deux
L'explosive troupe examine le couple à travers
des textes de Bergman et de Schnitzler
Journal de ma
nouvelle oreille
DYLAN-PIASER
Théâtre Vidy-Lausanne, av. E.Jaques-Dalcroze. Di à 17h, ve à 19h,
ma-je sa à 20h30 du 11 au 22 mars.
(Loc. 021 619 45 45, www.vidy.ch).
Pour Zabou Breitman,
ses ondes douces et l’intelligence
de ses approches
Ils sont de retour, et c'est une joie. Déjà à l'affiche de Saint-Gervais en septembre dernier avec Of/niet, vaudeville croustillant, en
flamand surtitré, basé sur des pièces de Pinter et d'Ayckbourn, les
joyeux de tg STAN reviennent dans le même théâtre avec une trilogie, en français cette fois, sur des textes d'Arthur Schnitzler (Mademoiselle Else) et Ingmar Bergman (Après la répétition et Scènes de la
vie conjugale). tg STAN? C'est du théâtre brut, voire brutal. Barré,
excessif et parfois même grossier. Mais c'est surtout du théâtre vivant, dans la meilleure veine de ce théâtre flamand qui empoigne
le spectateur pour ne jamais le lâcher.
Tels qu'on les voit depuis vingt ans, tg STAN repose sur le colossal Damiaan De Schrijver, la désopilante Jolente De Keersmaeker,
le troublant Frank Vercruyssen et la percutante Sara De Roo. Ici,
pour ces trois face-à-face homme/femme, seul Frank Vercruyssen
sera du voyage. On découvrira avec plaisir ses partenaires féminines. Dans les trois textes, la confrontation préside aux rapports
entre les sexes, jeu plus ou moins dangereux de tentation-prédation. On se réjouit de voir comment cette troupe, qui pratique
avec naturel le rire et la rupture vers le public, intégrera ce troisième partenaire dans ces duos-duels.
Marie-Pierre Genecand
La relation homme-femme vue
par des Flamands tonitruants
Genève. Saint-Gervais Genève Le Théâtre, rue du Temple 5.
«Mademoiselle Else»: à 19h du 26 février au 1er mars
«Après la répétition»: à 21h du 26 février au 1er mars
«Scènes de la vie conjugale»: ma je sa à 19h, me ve à 20h30
du 4 au 8 mars.
(Loc. 022 908 20 00, www.saintgervais.ch).
54
Zabou Breitman, on l’aime. C’est un
parti pris. Une inclination. Un
hommage rendu à son intelligence. On la catalogue «comique».
Elle l’est et c’est une force. On
oublie parfois que l’actrice, qui est
aussi cinéaste et metteuse en scène,
possède un doigté soyeux. Rien de
brusque chez elle, mais une délicatesse dans le traitement du sentiment. Se rappeler par exemple son
film Se souvenir des belles choses en
2002. Ou encore, au Théâtre de
Vidy en 2008, son spectacle Des
Gens, immersion dans un hôpital
et dans un commissariat d’après
deux documentaires de Raymond
Depardon. Cette fois, elle s’intéresse à Isabelle Fruchart, qui a
perdu une grande partie de son
ouïe à l’adolescence, qui s’est habituée à vivre diminuée jusqu’à 37
ans, âge où la technologie lui a
rendu une partie de l’audition. Isabelle Fruchart a raconté ce va-etvient, de la surdité à une nouvelle
écoute du monde. Elle joue son
texte, Journal de ma nouvelle oreille,
guidée par Zabou Breitman. Des
ondes douces, à l’évidence. ADF
Yvonne, princesse
de Bourgogne
Grange de Dorigny, Université
Lausanne. Di à 17h, ma je sa à 19h,
me ve à 20h30 du 27 février
au 8 mars. (Loc. 021 692 21 24,
www.grangededorigny.ch).
Elle est moche et bête, Yvonne.
Pourtant, quel pouvoir sur la cour!
Etonnant Gombrowicz. En 1938,
l'écrivain polonais avait déjà compris que le moins fait le mieux.
Que ce sont parfois les personnages les moins spectaculaires, les
moins vaillants, bref, les figures en
creux qui, par un effet de miroir,
provoquent les plus grandes
failles. C'est le cas d'Yvonne, devenue princesse de Bourgogne après
avoir été choisie par le prince Philippe bien qu'étant sans richesse et
sans attraits. Philippe n'aime pas
Yvonne, mais il aime encore moins
le principe selon lequel il doit la
détester. Et l'épouse donc pour aller contre les attendus. Il n'aurait
pas dû. En se reflétant dans ce personnage sans grâce, le royaume finit en miettes, laminé. En 2002,
Frédéric Polier a tiré une mise en
scène croustillante de cette fable
postmoderne avant l'heure. On se
souvient d'une Camille Giacobino
formidablement molle. Ici, sous la
direction de Geneviève Guhl, c'est
Ilil Land-Boss qui incarnera l'ingrate aux pouvoirs cachés. MPG
Fribourg et Meyrin
Voyage au bout
de la nuit
Fribourg. Equilibre,
pl. Jean Tinguely 1. Je 13 mars à 20h.
(Loc. 026 350 11 00,
www.fribourgtourisme.ch).
Meyrin. Théâtre Forum Meyrin,
pl. des Cinq-Continents 1. Je 20
mars à 20h30. (Loc. 022 989 34 34,
www.forum-meyrin.ch/billetterie).
Jean-François Balmer, le plus
misanthrope des acteurs suisses,
dans la jungle célinienne
L'acteur Jean-François Balmer, c'est
Alceste à bicyclette. Il promène
d'un texte à l'autre une misanthropie et une colère rentrée. Il s'est
ainsi fondu dans la prose de Baudelaire. Et il a traversé des océans
sur le paquebot de Novecento, le
récit d'Alessandro Baricco. Bardamu, le héros de Voyage au bout de
la nuit, lui tendait les bras. Il l'est
donc pleinement, dans les tranchées de la Grande Guerre, dans la
jungle coloniale, dans l'Amérique
des usines Ford. Il s'enrobe dans la
phrase célinienne, en libère l'électricité, cette alliance de lyrisme et
S
LE TEMPS | MARS 2014
SORTIR
SPECTACLE
d'hallucination. Le verbe de Céline
est déchirant et festif à la fois. Il va
bien à Jean-François Balmer. ADF
captif d'une cloche - un filet de pêcheur en dessine les contours -,
l'acteur dit le retour de Cendrars
au jardin napolitain de son enfance, le fantôme d'Eléna, cette
fille tant aimée pour laquelle il
dressait des escargots. Jean-Quentin Châtelain est ce comédien-escargot, justement, enraciné dans
la glèbe du verbe, paupières closes
comme pour ne pas trahir une
voix intérieure. Il arpente un paradis épineux, en rapporte la lumière et le deuil. Spectacle poignant au fond que celui de cet
interprète chaviré qui s'éclaire à
mesure qu'il délivre le récit. Le
théâtre est sa lampe-tempête. ADF
Genève et Lausanne
Bourlinguer
Genève. Théâtre Le Poche, rue
du Cheval-Blanc 7. Di à 17h, me-je sa
à 19h, lu ve à 20h30 jusqu'au 2 mars.
(Loc. 022 310 37 59,
www.lepoche.ch).
Lausanne. Théâtre Vidy-Lausanne,
av. E.-Jaques-Dalcroze. Di à 18h,
ma-sa à 20h du 5 au 23 mars.
(Loc. 021 619 45 45, www.vidy.ch).
Molosse, puis colosse, Jean-Quentin
Châtelain émeut dans l'ombre
de Cendrars
Neuchâtel
Britannicus
PASCAL VICTOR
Théâtre du Passage, passage Maximilien-de-Meuron 4. Je 20 et ve 21
mars à 20h. (Loc. 032 717 79 07,
www.theatredupassage.ch).
Britannicus, c'est la confrontation
entre le gentil, doux et attentif Britannicus et le terrifiant, machiavélique et possédé Néron. Tous deux
aiment Junie et, derrière cette lutte
pour la belle, se dessine la lutte
pour le pouvoir. Avec, en toile de
fond, la terrible Agrippine, mère
de Néron et meurtrière du père de
Britannicus, Claude, qu'elle a
épousé pour mieux le liquider... Le
Son corps est douleur. Son âme est
nuage. Qui est-il, ce damné qui
nous parle du fond de ses oubliettes? Jean-Quentin Châtelain, aux
prises avec les souvenirs de Blaise
Cendrars, ceux qu'il consigne dans
Bourlinguer. Pieds nus et comme
metteur en scène Jean-Louis Martinelli a le geste élégant et la lecture
sûre. Il saura montrer en grand
l'affrontement entre le bon et le
truand. L'intense Alain Fromager,
impérial dans un long manteau
rouge, joue Néron. Tandis que la
sensible Anne Benoît compose une
Agrippine plus compatissante que
dominante. Un Racine racé. MPG
chez Marivaux. Silvia et Arlequin
s'aiment. Mais un prince enlève la
belle et tente par tous les moyens
de la séduire. Y résistera-t-elle? Ou
perdra-t-elle son innocence et ses
illusions? Marivaux va à l'essentiel
en musardant, c'est ce qui le rend
irrésistible. ADF
Renens
danse
La Double
Inconstance
Genève
Utérus,
pièce d'intérieur
Théâtre Kléber-Méleau,
ch. de l’Usine-à-Gaz 9. Di à 17h30,
ma-je sa à 19h, ve à 20h30 du 4 au
16 mars. (Loc. 021 625 84 29,
www.kleber-meleau.ch).
Aucun auteur ne lui est étranger.
En un demi-siècle de théâtre, de
Carouge à Kléber-Méleau, Philippe
Mentha a tout monté, tout joué,
ou presque. Sauf Marivaux, allez
savoir pourquoi. Une affaire d'affinité peut-être. Mais il n'était pas
dit qu'il échapperait complètement au marivaudage, cette
science du désir. Pour La Double Inconstance, il a fait appel à de beaux
tempéraments, les acteurs Darius
Kehtari, Céline Nidegger, Alexandra Tiedemann, Barbara Tobola,
entre autres. L'intrigue? Une
épreuve comme presque toujours
adc, rue des Eaux-Vives 82-84 .
Di à 18h, sa à 19h, me-ve à 20h30 du
5 au 16 mars. (Loc. 022 320 06 06,
www.adc-geneve.ch).
Foofwa d'Imobilité, le plus joueur
des chorégraphes, invite à une
plongée intime
Le chorégraphe et danseur genevois Foofwa d'Imobilité se distingue par son goût du jeu et de l'exploration. Ses spectacles tiennent
de la farce savante, du démontage
virtuose, de la leçon volage. L'artiste est soucieux de l'histoire de
son art, des idolâtries contemporaines, des révolutions du corps.
Dans Utérus, pièce d'intérieur, il a ce
PUBLICITÉ
théâtre
jeudi 6 et
Vendredi 7
mars 2014
20h00
La COmPagnie des sPeCtres
<wm>10CAsNsjY0MDAy0jW0MDM3NAcAP4K7Pg8AAAA=</wm>
<wm>10CAsNsja1MLUw1DUAAmNTAK_Mxn0PAAAA</wm>
<wm>10CFWKsQ7DIBQDvwhkG94DyhhlQx2q7CxR5_7_FNItw8nS-cboFvFn29_H_ukEpMDqhaXLPWZbaxbJ2iFKYH6hqbJ4So8-AJ4ybN5NwNKaaEHr0DQw_s7vBSexd1tyAAAA</wm>
<wm>10CFWKMQ4CMQwEX-Ro1-dNHFyi604UiD4Noub_FQcdI42mmeMoNfy87rfHfi-lkoaTTeW9t9AolxqZBXI4GBfSpyP8bz_Tt4DWdzHQOBamxTTkUs72fr4-uOxbxHEAAAA=</wm>
UNE VIE SUR MESURE
JEUDI 27 FÉVRIER
One man show Salle communale d’Onex
de et aVeC zabOu breitman
d’après le roman de Lydie salvayre
Production: Théâtre Vidy-Lausanne
20h30
Location:
Spectacles Onésiens / Service culturel Migros / Stand Info Balexert / Migros Nyon-La Combe
www.spectaclesonesiens.ch co-production Migros: www.culturel-migros-geneve.ch
esPaCe VéLOdrOme
PLan-Les-Ouates
www.plan-les-ouates.ch/culture
55
SSPECTACLE
SORTIR
dessein. Un monde chasse l'autre
par la grâce d'un violon et de petites formes qui s'animent sur des
cordes à linge. Une partition du
bonheur éphémère qui n'est pas
étrangère aux tout-petits. KS
CÉDRIC VINCENSIN
genre de curiosité: il demande à
trois interprètes de rêver leur intériorité, de la première demeure,
l'utérus, à la dernière. C'est ce qu'on
appelle du théâtre intime. ADF
enfants
Nota bébés
Théâtre des marionnettes
de Genève, rue Rodo 3. Jusqu'au
2 mars. (Loc. 022 807 31 07,
www.marionnettes.ch).
Une variation sur le bonheur
en fuite, pour les tout-petits
Le Théâtre des marionnettes de Genève poursuit son ambitieuse mission auprès du plus jeune de ses
publics, les 1-3 ans, avec la nou-
nes diaboliques ou ce papa robot
ménager… Une famille foldingue
et néanmoins attachante. L'audace
de la fillette lui vaudra de se frotter
à la douleur de la perte et de s'interroger sur l'empreinte laissée par
les êtres chers. Ce voyage intérieur
est porté par de la pop rock, des
berceuses, des ambiances sonores
cinématographiques et des films
d'animation concoctés par le
groupe genevois Brico Jardin. Le
Théâtre Am Stram Gram coproduit
cette création, dont Marc Jeanneret signe le texte et Simon Aeschimann la partition. Dès 8 ans. KS
Lola Folding
velle création de Guy Jutard, directeur des lieux. Oui, on peut être
spectateur et ne pas encore maîtriser la station debout. On écoute, on
écarquille les yeux et on se laisse
porter par un univers, des images,
des émotions. Ici, Sandrine Girard,
seule en scène, déploie cette palette par petites touches en privilégiant, comme toujours pour ce public cible, le geste et les sons plutôt
que les mots. Elle raconte des histoires de soleil éclipsé par des nuages, de petits poissons pépères qui
s'affolent à la vue d'un gros spécimen, ou d'un chat convoitant des
bêtes à plumes, contrarié dans son
Genève
LE TEMPS | MARS 2014
Théâtre Am Stram Gram, rte de
Frontenex 56. Me à 15h, sa-di à 17h,
ma ve à 19h du 4 au 16 mars.
(Loc. 022 735 79 24,
www.amstramgram.ch).
Une plongée en musique et en
images dans un passé familial
insoupçonné
Mummenschanz
4 families
Il y a des fruits défendus, et des albums de famille aussi. Bravant la
mise en garde de sa grand-mère,
Lola ne résiste pas à feuilleter le volume qui recèle cette somme de
souvenirs intimes, ranimant ainsi
des figures intrigantes du passé.
Comme ce grand-père inventeur
de machines infernales, cette maman qui fut une héroïne, ces cousi-
BFM Genève, pl. des Volontaires 4.
Sa 15 à 13h et di 16 mars à 15h30.
(Loc. 0900 800 800,
www.ticketcorner.ch).
Les Mummenschanz, pareils
à eux-mêmes, mais pour
les enfants
PUBLICITÉ
LE RÉCIT DE L’INTÉRIEUR
D’UN DES PLUS GRANDS PROCÈS CRIMINELS
QUE L’HISTOIRE AIT CONNUS
Théâtre Lundi 10 et mardi 11 mars à 20h30
Seule la mer
Amos Oz – Denis Maillefer – Théâtre en Flammes
STÉPHANE PILETTA-ZANIN
POUR L’AMOUR
DE SARAJEVO
<wm>10CAsNsja1MLUw1DUAAlMjAIr--LUPAAAA</wm>
<wm>10CAsNsjY0MDAy0jW0MDM1NwIAWAUPGw8AAAA=</wm>
<wm>10CFWKsQqAMAxEv6jlkiZtakbpVhzEvYs4-_-T1c2D497B69014uvatqPtrqZGATPKzjlH0eIpW1SIg1EYJAsqKRsJ__w5OQl0vE7A_GWghsmEwSXF-7wetB1JMnIAAAA=</wm>
<wm>10CFXKKw7DMBAFwBOt9d7-bGdhFRYVVOUmVXDuj6qGFQyb46houD3253t_FQFV4cjoWprZPHpZjhbwAo0K-oYJY-ecf1-ANEes3xFQjAtToKJjuaJdn_MLWZbNBnIAAAA=</wm>
«La vérité n’est jamais unique,
l’erreur est toujours humaine.»
Éditions L’Âge d’Homme – av. du Théâtre 2-4 – CP 5076 – 1002 Lausanne – 021 312 00 95
240 pages, Fr. 24.70 – ISBN 978-2-8251-4297-4
www.lagedhomme.com
56
Photo © Catherine Monney
ROMAN
forum-meyrin.ch / Théâtre Forum Meyrin, Place des Cinq-Continents 1, 1217 Meyrin
Billetterie + 41 22 989 34 34 du lu au ve de 14h à 18h
Service culturel Migros Genève / Stand Info Balexert / Migros Nyon-La Combe
S
LE TEMPS | MARS 2014
SORTIR
SPECTACLE
COMÉDIE
Christiane Cohendy ou la splendeur
du jour selon Beckett
Winnie, donc. Regardez-la bien. Elle est au fond du trou. C'est ainsi que
Samuel Beckett l'a voulue dans Oh les beaux jours, engoncée dans un mamelon terreux. Ce qui frappe, c'est son cou d'oiseau. Frêle et soyeux. Et sa
chevelure ordonnée comme pour un bal chez l'archiduchesse. Mais encore son collier de perles et son bibi à plumes. Winnie est coquette,
même sous un soleil saharien. Dans la mémoire de la légende, elle a les
traits de Madeleine Renaud au début des années 1960. L'épouse de JeanLouis Barrault imprime sa délicatesse haut perchée au personnage, dirigée à fleur de dune par Roger Blin. Après elle, il y eut d'autres Winnie
magnifiques, la toute menue Mireille Mossé par exemple dans la version
de Joël Jouanneau; la distinguée Natasha Parry dans celle de Peter Brook son mari.
Une certitude, il faut une comédienne lumineuse comme le mainate
pour jouer cette fin du jour, cette tentation de l'accélérer, cette exquise
douleur de l'attente. Anne Bisang, qui revient à la Comédie qu'elle a
dirigée jusqu'en 2011, avait pensé dans un premier temps à Yvette Théraulaz. Mais celle-ci a dû décliner après une année 2013 aussi exaltante
qu'épuisante. La metteuse en scène a trouvé une autre reine, Christiane
Cohendy, actrice qui marque le théâtre français, qu'elle soit dirigée par
Matthias Langhoff, Bruno Boeglin ou Christophe Perton.
Christiane Cohendy sera donc Winnie, harcelée encore par son mari
collé à sa dune comme le scarabée - Vincent Aubert, acteur à l'élégance
nuageuse. De Winnie, Anne Bisang dit qu'elle «parle au nom de l'humanité.» L'essentiel dans un sac à main. Beckett a le génie de l'ellipse. Alexandre Demidoff
Après Madeleine Renaud, c'est au tour de Christiane Cohendy d'éprouver
le sortilège de l'azur et de la terre
A priori, chaque spectacle des Mummenschanz semble destiné aux enfants comme aux adultes. Les images que façonnent ces célèbres
alchimistes de la matière semblent
susceptibles de stimuler tous les
imaginaires. Pourtant, après avoir
dignement fêté leur 40 ans en 2012
avec une production pétillante où la
mystification était permanente, les
fantaisistes suisses présentent Mummenschanz 4 families, une création
spécialement réservée aux enfants.
Les monstres, masques et silences
suspendus devraient les inviter à
rire, trembler et rêver. MPG
Lausanne
Le Petit Prince
écarlate
Le petit théâtre, pl. de la Cathédrale
12. Sa à 14h et 17h, me di à 17h, ve à
19h du 12 au 30 mars. (Loc. 021
323 62 13, www.lepetittheatre.ch).
La progéniture de Cendrillon
se rebiffe dans un conte carnavalesque contemporain
Qu'est-il advenu de Cendrillon
après son union avec le prince de
ses rêves? Le Belge Marcel Cremer a
imaginé les premiers pas de cette
jeune fille devenue reine, en tordant le cou aux clichés sirupeux. A
force de trôner, la belle a désappris
à marcher et son époux s'est éloigné… Mais surtout, elle a donné
naissance à un garçon, qui, malgré
un avenir tout tracé, a décidé de devenir vendeur de souliers. Le déclic?
Une paire de chaussures rouges offerte par sa mère pour son cinquième anniversaire. Transgression,
exploration des limites et autres défoulements révéleront l'étoffe du
futur souverain. Sophie Gardaz signe sa première mise en scène dans
le théâtre qu'elle dirige et, pour
CAROLE PARODI
La grande comédienne française joue «Oh les beaux jours» monté par Anne Bisang à la Comédie
Genève. La Comédie de Genève, bd des Philosophes 6.
Di à 17h, me-je sa à 19h, ma ve à 20h du 4 au 22 mars.
(Loc. 022 320 50 01, www.comedie.ch).
cette création, elle s'est associée à
Philippe Saire et Hélène Cattin. Le
trio explore la double initiation
d'une mère et de son fils et le thème
de l'enfant roi, en mêlant danse,
peinture et théâtre. Dès 7 ans. KS
Vevey, Nyon, Fribourg,
Sierre
Le Grand Pourquoi
Vevey. Eglise Ste-Claire, rue du
Collège. Sa 22 février à 14h et 17h.
(Loc. 021 923 74 50,
www.orientalvevey.ch).
Nyon. Usine à Gaz, rue CésarSoulier 1. Me 5 mars à 15h.
(Loc. www.petzitickets.ch).
Fribourg. Nouveau Monde,
Ancienne Gare, Gare 3. Di 9 mars
à 11h. (Loc. www.petzitickets.ch).
Sierre. Les Halles de Sierre, rte
Ancien-Sierre 13. Sa 15, di 16 mars
à 17h. (Loc. 027 455 70 30,
57
www.theatre-les-halles.ch).
Des questions existentielles
abordées avec la légèreté
d'une grappe de ballons gonflés
Pourquoi vit-on? Qu'y avait-il
avant? Où va-t-on après la mort?
Tout le monde (ou presque) se pose
ces questions. Mais la Compagnie
La Bocca della Luna emmenée par
Muriel Imbach s'est rendue dans six
classes de Suisse romande et a interrogé une centaine d'enfants
d'âges différents sur ces vastes sujets. La démarche est inspirée de La
Grande Question, livre à la fois désopilant et attachant de l'Allemand
Wolf Erlbruch. Le résultat? Le Grand
Pourquoi, une petite fugue philosophique pour trois comédiens et des
ballons gonflables. Une escapade
en musique pour retrouver ses digressions poétiques d'avant. Basé
sur un principe d'inventaire, le
spectacle est interactif et accessible
dès 4 ans. MPG
Paris
Bill Viola
Vingt œuvres magistrales
Le vidéaste américain est connu pour les dimensions
grandioses de ses pièces. Elles sont pourtant le fruit
d’une démarche intimiste et spirituelle. A la manière de
ce «Sleep of Reason» (1988), l’une de ses œuvres
inspirées par le sommeil, les rêves.
Bâle
Le Locle
«Objets
ludiques»
Un musée neuf
Attention, art à manipuler
Estampes de Desmazières
Dans la seconde moitié du
XXe siècle, le spectateur a reçu
une invitation singulière: on lui a
demandé de participer aux
œuvres, de jouer avec – de Julio
Le Parc à Yayoi Kusama.
Le mal du graveur français, c’est
l’horreur du vide. Il y répond
avec une abondance de traits,
qui évoquent des lieux
industriels, avec un charme
désuet. Belle exposition pour
une réouverture.
Pully
Martigny
Variations
sur nos clichés
«La beauté
du corps dans
l’Antiquité»
Exposition collective
Le Musée d’art de Pully
présente des œuvres de
photographes jouant sur les
images habituellement prises
par les touristes.
Harmonie et expression,
de la naissance à la mort
Dix raisons d’aimer le corps
humain, temple de l’esprit, à
partir de la statuaire grecque.
Les pièces viennent du British
Museum de Londres.
CARNEGIE MUSEUM/PHOTO KIRA PEROV
EXPOSITIONS
E
NOS PRÉFÉRENCES
SORTIR
EEXPOSITIONS
LE TEMPS | MARS 2014
INSTALLATIONS
Berne
suisse
Attention, œuvres
Sésame, ouvre-toi!
Kunstmuseum Bern, Hodlerstr.
8-12. Me-di 10h-17h, ma 10h-21h
du 7 mars au 24 août.
(Rens. 031 328 09 44,
www.kunstmuseumbern.ch).
Somptueuse collection d'art suisse,
visible ensuite à Martigny
Bâle
à manipuler
Kazimir Malevitch:
Le monde comme
non-figuration
Le Musée Tinguely de Bâle accueille 100 pièces ludiques
et participatives
Yayoi Kusama, «The Obliteration Room», 2002-2014. Meubles, peinture
blanche, pastilles autocollantes. Dimensions variables.
Loin de la conception du musée où les œuvres sont statiques et
intouchables, à caresser des yeux seulement, le XXe siècle a vu apparaître des pièces et installations interactives, que le public est chaleureusement invité à manipuler. C'est à ce type d'œuvre que s'intéresse aujourd'hui le Musée Tinguely de Bâle. Au nombre d'une
centaine, ces Objets ludiques, pour certains du moins, peuvent, doivent être touchés, pénétrés, voire modifiés par le spectateur luimême.
Ce sont par exemple les formes blanches, cubes écornés, créés
par Jeppe Hein, que l'on peut superposer à loisir. Ou telle astuce de
Dieter Roth, qui se modifie selon l'angle de vision. Ou encore cet
Ensemble de onze jeux surprises créé au début des années 1960 par
Julio Le Parc. Ou la pièce pour le moins colorée de Yayoi Kusama, The
Obliteration Room (de 2002 à aujourd'hui), installation blanche au
départ, qui ne cesse de se parer d'un nombre croissant de pastilles
rouges, bleues, jaunes. Sans oublier les machines à Tinguely, que
l'on peut mettre en branle.
Le mouvement concret et cinétique a favorisé le développement
d'un art participatif, où des œuvres-jeux sont constituées d'éléments modulables. Ainsi impliqué, le spectateur devenu acteur ne
peut rester indifférent. L'exposition se concentre sur les années
1950 à 1970. Parmi les pionniers figurent Le Corbusier, Carlos CruzDiez et Mary Vieira, puis Karl Gerstner, Paul Talman, Charlotte Posenenske (des éléments de construction et d'ameublement en carton
d'emballage). Un monde jamais figé, par là fascinant.
Laurence Chauvy
Un art qui sert à jouer
Bâle. Museum Tinguely, Paul-Sacher-Anlage 1.
Ma-di 11h-18h jusqu'au 11 mai.
(Rens. 061 681 93 20, www.tinguely.ch).
60
Inventeur du carré noir devenu une
icône de la modernité, Kazimir Malevitch a thématisé en 1927 sa démarche, et sa conception d'un
«monde comme non-figuration».
Cet ouvrage théorique paru dans le
cadre du Bauhaus est précieux,
parce qu'il offre un accès à cette
réalité au-delà du visible. Restituées au moyen du dessin et associées de manière à restituer un
monde finalement complexe, et à
l'abri de toute ressemblance avec le
monde réel, apparaissent diverses
formes géométriques. Le Cabinet
d'arts graphiques du Musée des
beaux-arts de Bâle présente son
fonds de dessins de Malevitch. LC
Le Corbeau
et le Renard
Museum für Gegenwartskunst,
St. Alban-Rheinweg 60. Ma-di
11h-18h du 22 mars au 17 août.
(Rens. 061 206 62 62,
www.kunstmuseumbasel.ch).
Rencontre de l'image avec la langue
Une exposition d'arts plastiques dédiée à «la révolte de la langue» promet une approche originale.
D'autant plus que le créateur au cœur
de la manifestation se nomme Marcel Broodthaers. Films et installations
de cet artiste belge qui a su prolonger
le surréalisme dans une direction originale sont entourés de pièces
d'autres plasticiens – Hans Arp,
László Moholy-Nagy ou Alighiero
Boetti. Le titre de l'exposition se réfère à une installation de
Broodthaers inspirée de la fable de La
Fontaine: le renard retourne la situation grâce à ses talents rhétoriques…
Une stratégie typique de la façon de
travailler de l'artiste, qui a exploré
avec subtilité les liens entre les signes
visuels et les signes linguistiques. LC
KKG WINTERTHUR
QUEENSLAND ART GALLERY/PHOTO NATASHA HARTH
Kunstmuseum Basel, St. AlbanGraben 16. Ma-di 10h-18h du 1er
mars au 22 juin. (Rens. 061 206 62
62, www.kunstmuseumbasel.ch).
Rigueur et sensibilité dans le dessin
Ferdinand Hodler, «L’Heure sainte», 1911.
Créée en 1980 par Bruno Stefanini,
la Fondation pour l'art, la culture et
l'histoire se nourrit de la collection
réunie à partir de 1950 par ce mécène de Winterthour. Soit près de
5000 œuvres, qui illustrent la création artistique en Suisse du XVIIIe
au début du XXe siècle. Une exposition au Kunstmuseum de Berne présente 140 peintures de Füssli, Böcklin, Angelika Kauffmann, Cuno
Amiet ou Félix Vallotton. Sans
oublier Hodler et Buchser, et les toiles de la Nouvelle Objectivité (Adolf
Dietrich et Niklaus Stoecklin). Originalité, pour un ensemble historique
tel que celui-ci, les œuvres sont disposées par thèmes, les scènes d'enfants, le paysage, la peinture d'histoire, la nature morte… L'exposition
est en effet historique: la collection
s'ouvre au public pour la première
fois, hormis des prêts ponctuels, par
le passé. Un must, qu'accompagne
la publication d'un catalogue. LC
Evian
Joseph Vitta,
passion
de collection
Palais Lumière, quai Albert-Besson.
Ma-di 10h-19h, lu 14h-19h jusqu'au
1er juin. (Rens. +33 4 50 83 15 90,
www.ville-evian.fr).
Une exposition pour les curieux,
selon les goûts du baron
Collectionneur à la charnière des
siècles, Joseph Vitta (1860-1942) a
E
LE TEMPS | MARS 2014
SORTIR
EXPOSITIONS
Fribourg
Genève
Jason Loebs,
Pierre-Yves Massot, Terres d'Islam –
Neïl Beloufa
L'Ariana sort
Fri Art Centre d'art contemporain,
Petites-Rames 22. Me ve 12h-18h, je de ses réserves II
12h-22h, sa-di 13h-18h du 23 février
au 6 avril. (Rens. 026 323 23 51,
www.fri-art.ch).
Rigueur, doute et... matière de rêve
Diversité et polychromie
de la céramique islamique
Un jeune plasticien new-yorkais,
un photographe fribourgeois et
un artiste franco-algérien, tel est le
trio réuni au Fri Art en ce printemps précoce. Le premier explore
les «principes de la thermodynamique comme système créatif de
ressources naturelles», en associant divers systèmes de chauffage,
des appareils photo thermosensibles et des pierres naturelles. Un
projet artistique aux connotations
écologiques. Le second, dans
Where My Mind Is (référence à un
morceau des Pixies), série en noir
et blanc réalisée au Polaroïd, évoque, entre réalisme et onirisme, un
voyage en Slovaquie doublé d'un
voyage intérieur. Enfin, le troisième propose quatre vidéos récentes, qui amènent le spectateur
à douter de ce qu'il entend et voit.
Un travail aux frontières du documentaire et de la fiction, qui interroge les théories du complot…
Une exposition exigeante. LC
Musée Ariana, av. de la Paix 10.
Ma-di 10h-18h du 28 février
au 31 août. (Rens. 022 418 54 50,
www.ville-geneve.ch/ariana).
Riche de 700 pièces, la collection
céramique liée aux régions de l'Islam, au Musée Ariana à Genève, est
aujourd'hui présentée dans son intégralité! Une chance à ne pas
manquer, qui permet de parcourir
douze siècles d'histoire quotidienne et des techniques (du IXe au
XXe), dans une aire géographique
qui comprend l'Iran, la Turquie, la
Syrie, l'Egypte et jusqu'à l'Espagne.
Deuxième volet de la présentation
des collections, ce panorama fait
découvrir une céramique principalement destinée à l'usage quotidien, de la vaisselle simple et courante, des carreaux de revêtement,
le tout richement décoré. Calligraphies, figures humaines ou animales, décor végétal ou abstrait, les
terres argileuses ou siliceuses sont
rehaussées de bleu de cobalt, de
turquoise, d'un lustre métallique.
MAURO MAGLIANI & BARBARA PIOVAN
rassemblé des œuvres d'artistes
tels que Rodin, dont il était le mécène, Delacroix, Bracquemond,
mais aussi Jules Chéret, auteur de
pochades rapides et enlevées (en
apparence seulement, lorsqu'il
s'agit du pastel, technique patiente), qui a laissé de lui ce portrait d'un dandy en blanc, moustaches tombantes et chapeau à
ruban. Le Palais Lumière redécouvre ce personnage de baron tombé
dans l'oubli et sa collection,
d'autant plus qu'il avait fait construire une villa, baptisée La Sapinière, sur les rives françaises du Léman. Eclectique, la collection
comprend des bustes antiques, des
toiles italiennes, de beaux dessins
d'Ingres et de Delacroix, des pastels
et gouaches de Chéret, des peintures chinoises et des estampes japonaises… Une visite curieuse et sans
a priori s'impose donc. LC
Coupe, Kâshân (Iran), XIIIe siècle.
Spécimens répandus alternent avec
des pièces plus rares, les
chefs-d'œuvre attribués avec les
faux éventuels. Un vaste champ
d'études et de contemplation. LC
Lausanne
Anatomies.
De Vésale
au virtuel
Fondation Claude Verdan – Musée
de la main, rue du Bugnon 21.
Sa-di 11h-18h, ma-ve 12h-18h
jusqu'au 17 août. (Rens. 021
314 49 55, www.verdan.ch).
Le corps autopsié, fouillé, imagé
par les sciences et les arts.
Toujours passionnant
Avec le 500e anniversaire de la
naissance d'André Vésale, fondateur de l'anatomie moderne, le
Musée de la main avait un sujet
tout trouvé. Il a choisi de l'investir
à sa façon, en habitué à tisser des
ponts entre arts et sciences. Un
traitement idéal pour ce sujet,
puisque le corps humain a toujours suscité une curiosité à la fois
scientifique et artistique. Savoir ce
qu'il y a sous la peau, c'est comprendre ce qui nous anime, ce qui
nous articule, ce qui nous colore.
L'exposition permet autant de découvrir des figurations anciennes
PUBLICITÉ
ÉTHIOPIE
Trésors d’Abyssine à Pâques
5290 fr.*
12 - 27 avril
ALBANIE
D’Alexandre aux Césars
17 - 26 avril
2400 fr.*
IRAN
<wm>10CAsNsja1MLUw1DUwMDAzMwcAdCUy6g8AAAA=</wm>
Joshua
RedMan
Quartet
<wm>10CAsNsja1MLUw1DUwMDAzNAIAPEcZ1Q8AAAA=</wm>
Grand circuit découverte
10 - 23 mai
4480 fr.*
<wm>10CFWKKw6AMBAFT9TmvWV327KS4AiC4GsImvsrPg4xGTGzLGEZH9O87vMWVq0yAXAvQSnZPMQsUwLCIqCOhAqbg7_7kQ8K6--TIImlE0mfrr1R83WcN6lYrKVwAAAA</wm>
MOSCOU & ANNEAU D’OR
27 mai - 4 juin
Concerts
au Château
4270 fr.*
ARMÉNIE
Entre Orient & Occident
3570 fr.*
5 - 17 juin
* prix TTC par pers incl. vol, chambre double,
www.geo-decouverte.com
<wm>10CFWKKw6AMBQET9Rm98H2w5MERxAEX0PQ3F9RcIjNZCezrq6Ib_OyHcvuKioMABLNaTlK1U2KZHEYkoHjRGMHi_36jjSMUHubgP5Te20NQ24C4n1eD2FZCSRyAAAA</wm>
02.03 | Couperin et Charpentier
06.04 | Haendel et Heinichen
04.05 | Arabesque à Chillon
01.06 | Telemann, L’Européen
<wm>10CAsNsja1MLUw1DUAAgsjAMeAVgAPAAAA</wm>
<wm>10CAsNsja1MLUw1DUwMDAzNwEAj0Ugag8AAAA=</wm>
<wm>10CFWKoQ6AMBQDv2hL-1jH4EkyRxAEP0PQ_L9i4LikuYpbV1fEt6VuR91dRYUBnWJOG6OymxRpDiMMTDMF0HLir-7KQ4La2wRYIFo_msIwNk4p3uf1AGgxKTRwAAAA</wm>
<wm>10CE2MMQ6EMBADX7SRvYlDYEtEhygQfZrT1ff_6gIVhTXSaOR9DyU8W7fj2s5QU6MBqFMJ-pSkOVxKZAs44WBZSK85l6He_UDNBep3Y3AjOmkuY-4cH7_P9w_G0golcgAAAA==</wm>
Victoria
Hall
Les dimanches à 17h
Château du Châtelard & Château de Chillon
Genève
Mardi
4 mars 2014
promoted by:
20h30
LOCaTIOn : Ticketcorner–www.ticketcorner.com
Réservations
Arabesque
077 405 39 83
Fnac – www.fnac.ch Tél. 0900 800 800 (CHF 1.19/min)
La Poste, Manor, CFF • GENÈVE: Globus, Centre Balexert, La Praille
Rue du Cendrier 12-14 - GENÈVE
Tél. 022 716 30 00
61
www.arabesque-montreux.ch
SORTIR
EEXPOSITIONS
LE TEMPS | MARS 2014
MUE
Le Musée du Locle rouvre après trois
années de transformation
Erik Desmazières, «L’Atelier de René Tazé». L’ariste a dessiné et gravé plusieurs vues
de cet atelier parisien qui a été détruit.
Le Locle. Musée des beaux-arts, rue M.-A.-Calame 6.
Sa-di 11h-17h, me-ve 12h30-17h jusqu’au 8 juin.
(Rens. 032 931 13 33, www.mbal.ch).
de notre anatomie, avant, par
exemple, la découverte des principes de la circulation sanguine par
William Harvey au début du XVIIe
siècle, que l'imagerie incroyable
permise par les nouvelles technologies. Une vingtaine d'artistes
contemporains y participent. ELC
Martigny
La beauté du corps
dans l'Antiquité
grecque
Fondation Pierre-Gianadda,
rue du Forum 59. Tous les jours
10h-18h du 28 février au 9 juin.
(Rens. 027 722 39 78,
www.gianadda.ch).
Beauté et harmonie
Dix thèmes, dix sections pour traiter le vaste sujet de «la beauté du
corps dans l'Antiquité grecque», à
partir de pièces archéologiques en
provenance du British Museum
de Londres. Le corps féminin, respectivement masculin, le sport, la
naissance, le mariage et la mort,
ou encore le désir et l'amour, tels
sont ces thèmes qu'illustrent les
statues en marbre, en pierre, en
bronze. Fondé dès 1753, le British
Museum s'est ouvert au public en
1759. Ses collections riches de
sept millions d'objets sont parmi
les plus importantes au monde.
Rome et la Grèce antique occupent 24 salles, qui couvrent la période allant du début de la préhistoire à l'époque byzantine. LC
Nyon
Ronan Guillou:
Country Limit
Galerie Focale, pl. du Château 4.
Me-di 14h-18h du 9 mars au 20 avril.
62
Au moment de sa réouverture après d'importants travaux de rénovation et de transformation, le Musée des beaux-arts du Locle fête ses
150 ans d'existence, et les 150 ans de sa Société des beaux-arts, ainsi
que l'arrivée de sa nouvelle directrice Nathalie Herschdorfer. Un accrochage met en avant la genèse et les points forts de la collection,
constituée, au fil de ce siècle et demi, d'acquisitions, de dons et de
dépôts, avec une «lectrice» très classique d'Anker, des impressions
nocturnes, de neige et de lumières, de Maurice Mathey (Industrie,
1914), ou encore cette Violoncelliste, en rouge et mauve, de Cuno
Amiet.
Sous le titre de Captures du réel, Erik Desmazières propose, dans le
tout nouvel espace d'expositions temporaires, au rez-de-chaussée,
une plongée dans ses architectures vertigineuses, qui renvoient aux
premiers temps de l'industrialisation. Atteint d'un «mal» que luimême définit comme l'horreur du vide, le dessinateur et aquafortiste
français (il est né au Maroc en 1948) livre les différentes étapes de ses
estampes, rigoureusement construites et progressivement chargées
de traits et de détails. Tout un monde en noir et blanc.
Enfin, pour marquer cette métamorphose, une installation a été
commandée à Christian Gräser: sculpture légère et organique composée de milliers de feuilles de papier roulées, I'm looking through you est
une invite à pénétrer en douceur, et d'abord à travers le regard, dans le
temple de l'art. Laurence Chauvy
Une thématique sur les architectures vertigineuses idéale pour fêter
un nouvel écrin
(Rens. 022 361 09 66,
www.focale.ch).
Une réflexion sur la conquête permanente des grands espaces américains
Me-di 14h-18h du 6 mars au 11 mai.
(Rens. 021 721 38 00,
www.museedepully.ch).
Pour se moquer de nos images mille
fois vues et souvent loupées
A la sortie des villes américaines figurent des panneaux «City Limit».
Le photographe français Ronan
Guillou a poussé le concept un peu
plus loin, explorant la manière
dont la nature et l'humain cohabitent, l'urbain qui s'enchevêtre avec
la campagne. C'est le corps d'un
gallinacé sur une route, un campement au milieu de rien, un ours
empaillé dans une vitrine. Ronan
Guillou poursuit ainsi une auscultation de la société américaine débutée il y a plusieurs années. CST
Un jeune couple devant le Jet
d'eau, une belle souriant à côté de
la tour Eiffel, des dunes dorées par
le soleil africain. La photographie
touristique est un poncif, largement aggravé par l'arrivée des
smartphones. Une exposition collective interroge le genre. Seize ar-
Pully (VD)
Do you speak
touriste?
Musée d'art de Pully, ch. Davel 2.
DR
PIERRE BOHRER
Sa nouvelle salle d'expositions temporaires accueille les gravures d'Erik Desmazières
Mathieu Bernard-Reymond, «Le voyage
à Nantes: Vaches», 2011 (détail).
E
LE TEMPS | MARS 2014
SORTIR
EXPOSITIONS
tistes suisses ou résidant en Suisse
présentent leurs réflexions sur
cette photographie de l'extraordinaire, de Mathieu Bernard-Reymond à Kurt Caviezel en passant
par Graziella Antonini ou Noha
Mokhtar. Les étudiants de l'ECAL
ont par ailleurs été invités à cogiter sur le sujet. Les deux meilleurs
travaux de cette session sont exposés. Plusieurs ateliers sont organisés en marge de l'exposition. CST
Alors qu'elle vit à Berlin, Manon
Bellet revient dans sa ville natale,
Vevey, le temps d'une exposition.
Montée en collaboration avec le
Kunstmuseum de Soleure, cette
«carte blanche» offerte à la jeune
artiste (elle est née en 1979) lui
permet de mettre largement en
scène ses interventions sur le papier. Un support fragile qui se voit
disloqué, chauffé ou «insolé»,
brûlé, altéré de toutes les manières, selon les jeux du hasard, un hasard néanmoins cueilli et dirigé.
Un support qui n'est malmené que
pour mieux livrer ses possibilités,
son secret. LC
Vevey
Manon Bellet:
L'onde
d'une ombre
Zurich
Musée Jenisch, av. de la Gare 2.
Ma-me ve-di 10h-18h, je 10h-20h
du 21 mars au 1er juin.
(Rens. 021 925 35 20,
www.museejenisch.ch).
La fragilité des effets de papier
Henry van de
Velde: Intérieurs
Musée Bellerive,
Höschgasse 3. Ma-me ve-di
10h-17h, je 10h-20h
du 28 février au 1er juin.
(Rens. 043 446 44 69,
www.museum-bellerive.ch).
L'élégance au service
du quotidien
Grands maîtres
africains
Museum Rietberg, Gablerstr. 15.
Ma ve-di 10h-17h, me-je 10h-20h
jusqu'au 1er juin. (Rens. 044
206 31 31, www.rietberg.ch).
Pour le plaisir de la beauté,
simplement
Célèbre architecte et designer du
Jugendstil en Belgique, Henry
van de Velde (1863-1957) a
conçu de superbes intérieurs qui
font aujourd'hui l'objet d'une exposition. Le but visé était de libérer le monde de la laideur, et
d'améliorer le quotidien de chacun par le biais d'un environnement doté d'une esthétique nouvelle. Une esthétique caractérisée
par l'élégance et la pureté de la
ligne, une ornementation simple
et jamais excessive. Le Musée Bellerive a réuni des pièces originales - tel un coupe-papier ouvragé
en ivoire - qui remontent à la période 1900, ainsi que des photographies d'intérieurs et des dessins. LC
C'est à l'Afrique de l'Ouest et plus
particulièrement à la Côte d'Ivoire
qu'est consacrée cette nouvelle exposition. Quelque 200 pièces
d'une quarantaine d'artistes réalisées sur deux siècles invitent à reconnaître le caractère hautement
esthétique de cette production de
maîtres de l'art gouro, dan, sénoufo, lobi, baoulé, ainsi que des
maîtres des lagunes. Le commissariat de cet ensemble de sculptures
et de masques est partagé entre
l'ancien directeur du musée, Eberhard Fischer, et Lorenz Homberger, qui couronne ainsi trente ans
PUBLICITÉ
ol
JUSQU’AU
11 MAI
ym
m
g/
or
c.
pi
us
ee
LES
AVANT-GARDES
RUSSES ET
LE SPORT
<wm>10CAsNsja1MLUw1DUwMDCzMAIAdfzbBA8AAAA=</wm>
<wm>10CAsNsja1MLUw1DUwMDA0NwMAJjJhgQ8AAAA=</wm>
<wm>10CFXKoQ7DMAxF0S9y9J5jO1YNp7KoYBoPmYb3_2ht2cDVJWfO8oa7x3689md5elIARGppRDMf1SObwwpKKGgbqUlL9D9_LrrB12UEKsQiRYf0WGpo3_fnB5VNHndyAAAA</wm>
<wm>10CFWKIQ7DMBAEX2Rr9-w92z0YhUUBUblJVdz_o7plkWY0ZI4jlPF328_nfoW6OhMANg9zz1Utivcs1AALDKwPyjo5jLd_xUuF5u9JYCqYVLK2mPKRP6_3Fw_X-R9yAAAA</wm>
Exposition - pont dE la machinE
oliviEr Föllmi
photographE voyagEur
17.01 - 06.04.2014
EntréE librE
UNE EXPOSITION SOUTENUE PAR
63
EEXPOSITIONS
SORTIR
de conservation des collections
africaines au Rietberg. L'exposition voyagera ensuite à Bonn,
Amsterdam et Paris. ELC
LE TEMPS | MARS 2014
l'intérieur des chambres de quidams, dans des cours de danse ou
des snacks vendant du poisson. Un
regard toujours tendre et des portraits savoureux. CST
tistes tels que Jeremy Deller, Olivier Mosset, Laurent Faulon,
Mélodie Mousset ou Xavier Veilhan. Une évocation de la culture
motarde devrait servir de fond à
cette exposition d'art contemporain. La galeriste genevoise Barbara Polla assiste Paul Ardenne
dans cette aventure. ELC
Winterthour
Fotostiftung Schweiz, Grüzenstr.
45. Ma je-di 11h-18h, me 11h-20h
du 8 mars au 25 mai. (Rens. 052
234 10 30, www.fotostiftung.ch).
Un portrait empathique de la République tchèque des années 1970
europe
Paris
Lyon
Bill Viola
BLAISE AKILON
Iren Stehli
Motopoétique
Pendant près de trente ans, elle a
suivi Libuna, une femme rom vivant à Prague. Où l'on voit une famille s'agrandir, un quotidien
ponctué de nombreuses cigarettes, une mère vieillir. Si ce travail
est l'un des plus connus d'Iren Stehli, la photographe a aussi promené son appareil sur les devantures des magasins tchèques, à
Musée d'art contemporain, quai
Charles-de-Gaulle 81. Jusqu'au 20
avril. (Rens. www.mac-lyon.com).
Les passions croisées d’un curateur
«La moto condense tout à la fois le
mécanique, le viscéral, l'animal, le
brut», écrit Paul Ardenne à propos
de cette exposition. Le curateur,
Galeries nationales du Grand
Palais, av. du Général-Eisenhower 3.
Du 5 mars au 21 juillet. (Rens. +33
1 44 13 17 17, www.rmn.fr).
Vaut le voyage, même si Bill Viola
expose aussi à Berne en avril
Mélodie Mousset, «River Boeri», 2004.
théoricien, critique, mais aussi
motard, a publié en 2010 Moto, notre amour (Flammarion). Cet «objet
transitionnel», qui est aussi «vecteur de culture», il le place
aujourd'hui au centre d'une exposition, convoquant les visions d'ar-
Son art est à la fois grandiose et intime, d'une technicité de pointe et
ancré dans une longue histoire de
l'art et de la culture. Bill Viola fait
l'objet d'une large exposition au
PUBLICITÉ
HÔTEL
DES
VENTES
<wm>10CAsNsja1MLUw1DUAAktjABCBSm4PAAAA</wm>
<wm>10CAsNsja1MLUw1DUwMDA3NAMAEum20w8AAAA=</wm>
<wm>10CFWKKw7DQAwFT-TVe-tPvTWMwqKAqnxJVdz7oyRlGWk0ZLatvOHvsu7v9VWenhScDK0e0cwfpZHNYQXSO2hPqg2EEbf_TKjB5_UIKPRJFUtBTGS23-d7AETVXqxyAAAA</wm>
<wm>10CFWLKw7DMBAFT7TWe96PV1lYhVkBVblJFNz7o6ZlBaMhM3OWN_x47Mdrf5anJwXAYFSPaOaDpZHNYSx0WgdtI5UEh_4dt0INvr6NoAttkaIQ9aVp7X1eH9Q1iXZ0AAAA</wm>
Genève
Bijoux
Montres
Tableaux
Mobilier
VENTE AUX ENCHÈRES
du 11 au 13 mars 2014
EXPOSITION PUBLIQUE
du 7 au 9 mars de 12h à 19h
51 rue Prévost-Martin (GE) - 022 320 11 77 - hoteldesventes.ch
64
Annonces Diderot LE TEMPS.indd 1
15.01.14 09:45
E
LE TEMPS | MARS 2014
SORTIR
EXPOSITIONS
PHOTOGRAPHIE
Dans les greniers
de l’humanité
Yann Mingard expose les lieux de stockage de notre patrimoine
Grand Palais, puisant dans son corpus d'œuvres depuis 1977, avec 20
œuvres magistrales. Le vidéaste
américain a lui-même pensé le parcours en trois temps métaphysiques
autour des questions: qui suis-je?
où suis-je? où vais-je? Avec toujours
son élément de prédilection, l'eau,
le corps dans l'eau, sous des trombes d'eau, pour exprimer la relation
à la vie, au temps. Un film sur un
simple moniteur et nous voilà déjà
dans un monde, mais Bill Viola est
surtout le maître des grands tableaux en mouvement, spectaculaires sans doute mais capables aussi
de rencontrer nos dimensions les
plus spirituelles. ELC
Van Gogh / Artaud.
Le suicidé
de la société
Musée d'Orsay, rue de la Légiond'Honneur 1. Du 11 mars au 6 juillet.
(Rens. +33 1 40 49 48 00,
www.musee-orsay.fr).
Au cœur d'une histoire de folies
peu ordinaire
Quelques jours avant l'ouverture
de la rétrospective consacrée à
Vincent Van Gogh au Musée de
l'Orangerie, le galeriste Pierre
Loeb suggère à Antonin Artaud
d'écrire un texte sur le peintre.
Après tout, celui qui vient de connaître des années d'enfermement
psychiatrique, et d'innombrables
séances d'électrochocs, n'est-il
pas le mieux placé pour comprendre un artiste considéré comme
fou. Le poète lit des extraits d'un
ouvrage du Dr Beer, analyse psychiatrique du «cas Van Gogh» publiée dans la presse, et s'enflamme. Etayé par des visites
éclair de l'exposition, son texte
accuse la société d'avoir poussé le
peintre vers la mort. Le Musée
d'Orsay remet la prose d'Artaud
en contexte avec une quarantaine
de tableaux, des dessins et des lettres du peintre, ainsi que des dessins de l'écrivain. ELC
Culture
de plants
de bananes
in vitro à
l’Université
catholique de
Louvain, 2010.
YANN MINGARD
Comment l'humanité gère-t-elle son héritage? Comment conservet-elle son patrimoine, qu'il soit génétique, biologique ou encore numérique? De 2009 à 2013, le photographe Yann Mingard a consacré
son temps à cette importante question, traquant les lieux de stockage
les plus divers. Il en résulte une exposition, au Fotomuseum de Winterthour, ainsi qu'un livre à paraître à cette occasion (chez Steidl).
Les images sont regroupées en quatre chapitres: graines, animaux,
humains et données. Y défilent, dans une esthétique extrêmement
sobre et précise, un local de l'Institut de préservation des pollens à
Saint-Pétersbourg, une banane cultivée in vitro à Louvain, un biberon de sperme d'étalon récolté à Avenches, le mausolée de Lénine,
une banque de sang islandaise ou encore un data center suédois. Yann
Mingard s'attarde sur les portes blindées, les murs épais, les lieux six
pieds sous terre et les bocaux parfaitement étanches; la vie qu'on enferme pour mieux la préserver. Un regard à la fois analytique et artistique sur l'un des enjeux de notre société, si prompte à tout mesurer
et consigner.
Le précédent travail du photographe romand consistait en une promenade dans les sous-bois (Repaires, publié chez Hatje Cantz), focus
sur les épines d'un résineux, vue sur un tapis de feuilles mortes ou des
branchages entremêlés.
Parallèlement à Deposit – et jusqu'au 24 août – se tient l'exposition
Surfaces. New Photography from Switzerland, dédiée à la manière d'appréhender la matière et l'imperméabilité. Caroline Stevan
Une plongée froide dans les tréfonds de notre civilisation
Winterthour. Fotomuseum, Grüzenstr. 44.
Ma je-di 11h-18h, me 11h-20h du 8 mars au 25 mai.
(Rens. 052 234 10 60, www.fotomuseum.ch).
Londres
Richard Hamilton
Tate Modern, Bankside.
Jusqu'au 26 mai. (Rens. +44 20
7887 8888, www.tate.org.uk/
modern).
Le pop art, avec une touche
d'humour «british»
aussi organisé la première rétrospective européenne de Marcel
Duchamp à la Tate Gallery en
1966. ELC
Metz
Paparazzi!
Il est un des fondateurs du pop
art et la Tate Modern lui organise
sa première rétrospective. Des années 1950 jusqu'aux dernières
peintures, l'année de sa disparition, en 2011, l'exposition montre
son engagement dans le design,
la peinture, la photographie, la
télévision et ses collaborations
avec d'autres artistes. Comme ses
homologues américains, mais
sans doute avec une touche d'humour british en plus, il propose
une critique plus colorée
qu'agressive de la culture populaire, des nouveaux médias, des
productions industrielles... Il a
65
Centre Pompidou-Metz, parvis des
Droits-de-l'Homme 1. Du 26 février
au 9 juin. (Rens. +33 3 87 15 39 39,
www.centrepompidou-metz.fr).
Des stars qui avancent le regard
baissé, d'autres qui tendent une
main pour masquer leur visage,
d'autres encore qui semblent parfaitement naturelles et inconscientes de l'objectif tourné vers
elles. Y a-t-il une esthétique paparazzi? Le Centre Pompidou-Metz
se penche sur cette question qui
occupe assez peu habituellement
les lieux dédiés à l'art. Les clichés
volés s'y confrontent avec les
œuvres de William Klein, Cindy
Sherman ou Andy Warhol. CST
SORTIR
SSORTIR AVEC
Notre invitée Elina Duni, chanteuse, évoque son dernier coup de cœur
Les clés du paradis!
66
«Mon exil
escorté
par les Beatles
me semble
tout d’un
coup un luxe»
BLERTA KAMBO
«Il pleuvait ce soir-là et j’étais en retard.
Haletante, je suis arrivée au Kellerkino, le
seul cinéma de la capitale projetant L’Escale.
Un documentaire sur des migrants iraniens
qui attendent leurs faux passeports à Athènes pour pouvoir continuer plus au nord,
suivre l’étoile du Berger, de la richesse.
Cette histoire faisait un drôle d’écho en
moi. Arrachée à ma terre natale à l’âge de
10 ans, j’ai souvent eu à raconter l’exil et la
solitude aux journalistes. Car pour expliquer
ma musique, il y avait mon histoire, mon no
man’s land à moi, entre la Suisse et l’Albanie.
Que dire de leur no man’s land à eux?
Coincés dans une buanderie, n’ayant pas assez à manger, dormant à même le sol, ils
risquent la prison et les maltraitances physiques chaque fois qu’ils s’aventurent dans la
rue.
J’ai mal et mon exil qui n’a jamais connu
les centres d’asile, mon exil qui se baladait
avec les Beatles me semble tout d’un coup un
luxe.
J’ai mal, comme toutes les fois où, à la
frontière albano-grecque à Kakavijë, pour racheter ma mauvaise conscience, je faisais la
queue pendant des heures avec mes compatriotes albanais, alors que grâce à mon passeport à croix blanche je pouvais passer par la
file express.
J’ai mal et je pense à ce que pouvait ressentir le réalisateur lausannois d’origine iranienne Kaveh Bakhtiari quand les protagonistes de son documentaire feuillettent son
passeport suisse avec envie et respect, sous
une lumière ultraviolette, faisant découvrir,
même à nous spectateurs et détenteurs de ce
bien, des merveilles insoupçonnables à l’œil
nu.
Puis le souvenir de mes 16 ans me rattrape: après cinq ans en Suisse, j’ai enfin reçu
les clés du paradis, le document qui allait me
rendre ma dignité bafouée par les visas, les
attentes interminables, les questions sousentendant toujours que j’étais une citoyenne
de troisième zone.
Et je suis revenue à ces candidats à une vie
meilleure qui ne cèdent jamais au désespoir.
Même dans les moments les plus noirs, le
film de Kaveh Bakhtiari nous fait rire, soulageant ainsi un peu notre conscience. Car si
l’on peut rire ensemble, c’est que l’on s’appartient.»
LE TEMPS | MARS 2014
festival de danse steps
Danser le monde 24.4.–17.5.2014
www.steps.ch
Patronage d’honneur: le Conseiller fédéral Alain Berset
Patronage Zurich: la Syndique Corine Mauch
<wm>10CAsNsja1MLUw1DUwMDCzMAcA-gixdA8AAAA=</wm>
<wm>10CFXKsQ4CMQyD4SdKZTttLpAR3Xa6AbF3Qcy8_0RhY7B-yfqOo0bDb7f9fOz3GjmSBiByq5C3kCqlhr4VRBfYr1wvF_zjK-EdY36JQUafDBONOf2C9n6-Prr7AoNxAAAA</wm>
LUCERNE FESTIVAL À PÂQUES
5 – 13 avril 2014
Coup d’envoi en fanfare de la saison festivalière
Sam. 5
Bernard Haitink | Chamber Orchestra of Europe | Gautier Capuçon
Schumann Symphonies nos 1 et 4 | Concerto pour violoncelle
Mer. 9 András Schiff | Cappella Andrea Barca | Solistes
Beethoven Missa solemnis
Ven. 11 Gustavo Dudamel | Orchestre symphonique de la Radio bavaroise
Beethoven Symphonie no 6 « pastorale » | Stravinsky Le Sacre du Printemps
Sam. 12 Andris Nelsons | Orchestre symphonique de la Radio bavaroise | Solistes
Wagner Parsifal. Troisième acte en version concertante
Billets et renseignements: +41 (0)41 226 44 80 | www.lucernefestival.ch
Les billets pou
r le
festival d’été 2
014
seront en vente
à partir du 10 m
ars

Documents pareils

Sortir n° 1

Sortir n° 1 Arnaud Robert (ARO) Khadidja Sahli (KS) Caroline Stevan (CST) Eléonore Sulser (ESR) Julian Sykes (JS) Assistante de production Khadidja Sahli

Plus en détail

Sortir n° 9

Sortir n° 9 Rédaction Alexandre Demidoff (ADF, chef de rubrique Culture et Société) Elisabeth Chardon (ELC) Laurence Chauvy (LC) Norbert Creutz (NC) Antoine Duplan (ADN) Marie-Pierre Genecand (MPG) Lisbeth Kou...

Plus en détail