lutte intégrée fcba - Traitement et protection du bois

Commentaires

Transcription

lutte intégrée fcba - Traitement et protection du bois
Institut Technologique
Forêt Cellulose Bois-Construction Ameublement
Vers une lutte raisonnée contre les organismes
nuisibles au bois
Les insectes à larves xylophages
GHF/vc/ FCBA - Pôle Industries Bois Construction - 2007
1
Lutte intégrée
Selon la FAO et l‘OILB, la lutte intégrée est définie comme étant la
« conception de la protection des cultures dont l'application fait
intervenir un ensemble de méthodes satisfaisant les exigences à la
fois écologiques, économiques et toxicologiques en réservant la
priorité à la mise en œuvre délibérée des éléments naturels de
limitation et en respectant les seuils de tolérance ».
En Europe, la lutte intégrée est définie par la directive
communautaire 91/414/CEE du 15 juillet 1991, comme suit :
« L'application rationnelle d'une combinaison de mesures
biologiques, biotechnologiques, chimiques, physiques, culturales
ou intéressant la sélection des végétaux dans laquelle l'emploi de
produits chimiques phytopharmaceutiques est limité au strict
nécessaire pour maintenir la présence des organismes nuisibles en
dessous de seuil à partir duquel apparaissent des dommages ou
une perte économiquement inacceptables. »
GHF/vc/ FCBA - Pôle Industries Bois Construction - 2007
2
Lutte intégrée
Mesures
Exigences
biologiques
Résultat
Maintenir
biotechnologiques
écologiques
chimiques
économiques
nuisibles
physiques
toxicologiques
sous un seuil
culturales/mise en oeuvre
les organismes
acceptable
sélections végétales
GHF/vc/ FCBA - Pôle Industries Bois Construction - 2007
3
Situa
tion a
ct
GHF/vc/ FCBA - Pôle Industries Bois Construction - 2007
uelle
4
Situation actuelle
GHF/vc/ FCBA - Pôle Industries Bois Construction - 2007
5
Insectes à larves xylophages
adulte
larve
GHF/vc/ FCBA - Pôle Industries Bois Construction - 2007
6
Insectes à larves xylophages
Le bois reste au sec
GHF/vc/ FCBA - Pôle Industries Bois Construction - 2007
7
Insectes à larves xylophages
Les espèces nuisibles au bois d’œuvre sont peu nombreuses.
Trois familles de coléoptères sont concernées
Cérambycides :
capricorne des maisons
hespérophane cendré
GHF/vc/ FCBA - Pôle Industries Bois Construction - 2007
8
Insectes à larves xylophages
Espèces nuisibles au bois d’œuvre
Cérambycides
hespérophane cendré
capricorne des maisons
GHF/vc/ FCBA - Pôle Industries Bois Construction - 2007
9
Insectes à larves xylophages
Les espèces nuisibles au bois d’œuvre sont peu nombreuses.
Trois familles de coléoptères sont concernées
Cérambycides :
capricorne des maisons
hespérophane cendré
Vrillettes :
3 / 4 espèces
GHF/vc/ FCBA - Pôle Industries Bois Construction - 2007
10
Insectes à larves xylophages
Espèces nuisibles au bois d’œuvre
Vrillettes
Petite vrillette
GHF/vc/ FCBA - Pôle Industries Bois Construction - 2007
11
Insectes à larves xylophages
Les espèces nuisibles au bois d’œuvre sont peu nombreuses.
Trois familles de coléoptères sont concernées
Cérambycides :
capricorne des maisons
hespérophane cendré
Vrillettes :
Bostrychides :
3 / 4 espèces
lyctus
GHF/vc/ FCBA - Pôle Industries Bois Construction - 2007
12
Insectes à larves xylophages
Espèces nuisibles au bois d’œuvre
Bostrychides
Lyctus brunneus
GHF/vc/ FCBA - Pôle Industries Bois Construction - 2007
13
Insectes à larves xylophages
Les espèces nuisibles au bois d’œuvre sont peu nombreuses.
Trois familles de coléoptères sont concernées
vrillettes
capricorne des maisons
lyctus
hespérophane cendré
GHF/vc/ FCBA - Pôle Industries Bois Construction - 2007
14
Cycle biologique
GHF/vc/ FCBA - Pôle Industries Bois Construction - 2007
15
Interventions sur le bois
Modifications thermiques
Modifications chimiques
Compression
Nouvelles cibles spécifiques pour les
toxines
Produits préventifs : inhibiteurs de mue ?
Produits curatifs : Inhibiteurs de cellulases ?
GHF/vc/ FCBA - Pôle Industries Bois Construction - 2007
16
Cycle biologique
adulte
larve
GHF/vc/ FCBA - Pôle Industries Bois Construction - 2007
17
Formation des
couples
Découverte d'un
support nutritif
Qualité du
support nutritif
Site de ponte
Période d'activité
GHF/vc/ FCBA - Pôle Industries Bois Construction - 2007
18
Formation des couples et sélection du
site de ponte chez le capricorne des maisons
H. Hertel & R. Plarre
Bois non résineux avec
fissures
Bois résineux avec fissures
Vierge
Bois non résineux
Bois résineux avec fissures
Avec fissures
Pa
s
Ou phéro. Sex.
Bois résineux
Ou phéro. Sex.
Avec fissures
de
di
sc
rim
in
Accouplée
at
io
n
Bois non résineux avec fissures
GHF/vc/ FCBA - Pôle Industries Bois Construction - 2007
19
Capricorne
Formation des
couples
phéromone mâle +
odeur du bois nutritif
Découverte d'un
support nutritif
par le mâle, guidé par
l'odeur
Qualité du
support nutritif
Mode de
reconnaissance ?
la femelle pond sur le
lieu de l'accouplement
Site de ponte
femelle recherche des
crevasses
Période d'activité
été
GHF/vc/ FCBA - Pôle Industries Bois Construction - 2007
20
Capricorne
Formation des
couples
phéromone mâle +
odeur du bois nutritif
Découverte d'un
support nutritif
par le mâle, guidé par
l'odeur
Qualité du
support nutritif
Mode de
reconnaissance ?
la femelle pond sur le
lieu de l'accouplement
Site de ponte
femelle recherche des
crevasses
Période d'activité
été
GHF/vc/ FCBA - Pôle Industries Bois Construction - 2007
21
Capricorne
Vrillette
Formation des
couples
phéromone mâle +
odeur du bois nutritif
phéromone femelle
Découverte d'un
support nutritif
par le mâle, guidé par
l'odeur
préférences existent,
par l'odeur ?
Qualité du
support nutritif
Mode de
reconnaissance ?
la femelle pond sur le
lieu de l'accouplement
le support est testé,
odorant ?
Site de ponte
femelle recherche des
crevasses
Le support doit être
rugueux
été
essaimage au
printemps et présente
tout l'été
Période d'activité
GHF/vc/ FCBA - Pôle Industries Bois Construction - 2007
22
Capricorne
Vrillette
Formation des
couples
phéromone mâle +
odeur du bois nutritif
phéromone femelle
Découverte d'un
support nutritif
par le mâle, guidé par
l'odeur
préférences existent,
par l'odeur ?
Qualité du
support nutritif
Mode de
reconnaissance ?
la femelle pond sur le
lieu de l'accouplement
le support est testé,
odorant ?
Site de ponte
femelle recherche des
crevasses
Le support doit être
rugueux
été
essaimage au
printemps et présente
tout l'été
Période d'activité
GHF/vc/ FCBA - Pôle Industries Bois Construction - 2007
23
Capricorne
Vrillette
Lyctus
Formation des
couples
phéromone mâle +
odeur du bois nutritif
phéromone femelle
?
Découverte d'un
support nutritif
par le mâle, guidé par
l'odeur
préférences existent,
par l'odeur ?
?
Qualité du
support nutritif
Mode de
reconnaissance ?
la femelle pond sur le
lieu de l'accouplement
le support est testé,
odorant ?
la femelle goûte le bois
Site de ponte
femelle recherche des
crevasses
Le support doit être
rugueux
dans les vaisseaux
été
essaimage au
printemps et présente
tout l'été
essaimage au
printemps et présent
tout l'été
Période d'activité
GHF/vc/ FCBA - Pôle Industries Bois Construction - 2007
24
Capricorne
Vrillette
Lyctus
Formation des
couples
phéromone mâle +
odeur du bois nutritif
phéromone femelle
?
Découverte d'un
support nutritif
par le mâle, guidé par
l'odeur
préférences existent,
par l'odeur ?
?
Qualité du
support nutritif
Mode de
reconnaissance ?
la femelle pond sur le
lieu de l'accouplement
le support est testé,
odorant ?
la femelle goûte le bois
Site de ponte
femelle recherche des
crevasses
Le support doit être
rugueux
dans les vaisseaux
été
essaimage au
printemps et présente
tout l'été
essaimage au
printemps et présent
tout l'été
Période d'activité
GHF/vc/ FCBA - Pôle Industries Bois Construction - 2007
25
INTERVENTIONS PENDANT LA VIE DE L’ADULTE
Piéger les adultes
Empêcher la formation des couples
Mettre au point des systèmes de confusion qui les empêchent
de trouver le bois ou le bon milieu pour le développement des larves
Inhiber la ponte
Produits ovicides
GHF/vc/ FCBA - Pôle Industries Bois Construction - 2007
26
EXIGENCES DE LA LUTTE INTEGREE
Importance du bon diagnostic
Adaptabilité situationnelle indispensable
Éventail plus large de techniques de luttes
GHF/vc/ FCBA - Pôle Industries Bois Construction - 2007
27
CONCLUSIONS
• Précision de la détection
• Études fines de la biologie des insectes
nuisibles (écologie, comportement,
physiologie)
• Travail sur des molécules ciblées sur les
insectes
• Mise aux point de méthodes d ’essais pour
évaluer l’efficacité des nouveaux moyens de
lutte
• Formation des opérateurs
GHF/vc/ FCBA - Pôle Industries Bois Construction - 2007
28