jj/mm/aaaa Je m`appelle Jennifer, j`ai 32 ans. Je suis originaire du

Commentaires

Transcription

jj/mm/aaaa Je m`appelle Jennifer, j`ai 32 ans. Je suis originaire du
jj/mm/aaaa
J'ai toujours voulu voyager et apprendre. J'ai
donc allié les deux. J'ai choisi les pays en
fonction des langues que j'ai étudiées.
Je suis ouverte à toutes nouvelles expériences
ou destinations. J'adore me créer une routine
dans un nouveau pays. Les habitudes à
l'étranger sont toujours bien différentes de mon
quotidien en Belgique.
Je m'appelle Jennifer, j'ai 32 ans. Je suis
originaire du Hainaut mais n'y suis pas très
souvent ! Je voyage sans cesse...
J'ai toujours aimé voyager. Je pense que je suis
tombée dedans quand j'étais petite. J'ai
toujours voulu parcourir le monde et entrer en
contact avec d'autres cultures.
L'envie de voir du monde et d'apprendre des
langues. Pour mon premier voyage seule, je
suis allée une année aux Etats-Unis après mes
études secondaires. C'était un voyage riche en
expériences et en rencontres, alors que mon
objectif de départ était essentiellement
linguistique.
Editeur responsable : Arielle Mandiaux - Infor Jeunes Mons asbl
Rue des Tuileries, 7 - 7000 MONS
Je suis allée à Sacramento (USA), Malaga
(Espagne), Almeria (Espagne), Shangai (Chine),
Londres (Grande-Bretagne). Pour ce qui est des
prochaines destinations, je n'en ai aucune idée.
Cela dépendra des personnes que je rencontrerai
et des opportunités professionnelles qui
s'offriront à moi.
La première fois que je suis allée à l'étranger, je
suis partie avec un service club. Mais depuis, j'ai
l'habitude, je sais comment m'y prendre pour
préparer mon départ.
D'un point de vue personnel, je ne conseille pas
de solliciter le genre d'organisme censé trouver
un logement et un travail contre paiement. Cela
représente un coût important et n'offre aucune
garantie de qualité.
Je n'ai pas vraiment rencontré de frein
particulier à l'élaboration de mes projets de
voyages. Ma prise de renseignements me
suffit pour pouvoir concrétiser petit à petit
chacune de mes escapades.
J'ai pu me rendre compte qu'il n'y avait aucun
souci pour travailler en Union Européenne;
par contre hors de l'Europe, c'est beaucoup
plus compliqué. Je n'ai pas travaillé aux USA ni
en Chine mais, si je devais à nouveau quitter
l'Europe, je me pencherais sur le sujet.
Le coût du séjour est une notion à ne pas
négliger mais ce n'est pas plus cher de vivre à
l'étranger plutôt qu'à Bruxelles. Le coût de la
vie peut parfois être bien moins élevé dans
certains pays. De plus, je suis traductrice et
professeur de français langue étrangère, alors
je peux travailler n'importe où !
Pour travailler à l'étranger, il faut pouvoir se
débrouiller dans la langue du pays. Alors, la
première chose à faire est de s'inscrire à des
cours de langue avant de partir. Sans diplôme,
il faut chercher du boulot sur place quand on
arrive dans le pays (serveur, vendeur, commis
de cuisine). Si on a un diplôme, on peut
chercher de l'emploi avant son départ et
organiser des entretiens d'embauche via skype
ou dès son arrivée sur place. Il est également
important de bien se renseigner sur le pays et
sa culture pour ne pas offenser les gens avec
des habitudes occidentales (arriver en retard,
manger
avec
les
doigts,
fumer...).
1 8-03-201 6

Documents pareils