Cartographie dynamique des villes à partir d`images Google Earth.

Commentaires

Transcription

Cartographie dynamique des villes à partir d`images Google Earth.
Campus Spatial
Cartographie dynamique des villes
à partir d’images Google Earth.
Corinne Vachier (CMLA, ENS Cachan) & Catherine Mering
(PRODIG, Université Paris-Diderot)
L’analyse des morphologies urbaines et de l’évolution temporelle de l’environnement urbain
est une étape déterminante pour la compréhension des mécanismes de l’urbanisation. Il s’agit
donc dans un premier temps d’observer cette urbanisation à l’échelle du globe, ce qui est
rendu possible par le biais de la télédétection spatiale.
Aujourd’hui, on accède à des images de télédétection qui couvrent l’intégralité de la planète
gratuitement mises à disposition par Google Earth et dont le nombre et la précision ne cessent
de croître. Ces images fournissent une information géographique précieuse à partir du
moment où on peut disposer d’outils automatiques pour les analyser.
L’analyse automatique de ces images constitue un vrai défi car il pose le problème délicat de
l’exploitation d’images hybrides composées d’images de télédétection provenant
d’instruments différents, ayant donc des résolutions spatiales différentes. De plus, les images
utilisées pour la couverture Google Earth, lorsqu’elles proviennent du même instrument, sont
prises à des dates différentes et dans des conditions atmosphériques très variables. Cette forte
hétérogénéité de l’information fournie par Google Earth est systématique lorsqu’il s’agit de
continents tels que l’Afrique, l’Amérique du Sud et l’Asie. Or, ces régions sont précisément
celles où la croissance urbaine est la plus rapide et dont l’impact sur l’environnement est le
plus important.
Pour ce qui concerne les pays industrialisés, où la couverture Google Earth est fréquemment
composée de scènes à très haute résolution, la réactualisation fréquente des images doit
permettre une analyse de l’évolution des paysages urbains à des échelles spatiales de plus en
plus fines, permettant par exemple de confronter les processus d’urbanisation qui sont
actuellement à l’œuvre aux différents modèles de ville durable tels que ceux proposés par les
économistes
Exploiter les images Google Earth pour cartographier les aires urbanisées est donc un
problème de conception logicielle : il s’agit de concevoir des algorithmes de traitement
d’images robustes permettant une détection et une caractérisation des bâtis à partir de banques
d’images à forte hétérogénéité.
Image Google Earth sur la ville d’Abidjan (Côte d’Ivoire)
Les contours de la tache urbaine obtenue par analyse numérique sont superposés (en jaune) à l’image original
-1-

Documents pareils