Le programme en PDF - 123 cultures d`europe

Commentaires

Transcription

Le programme en PDF - 123 cultures d`europe
La 14e édition du Festival des Littératures d’Europe
vous propose un périple amoureux à travers tout le continent.
Du 18 au 22 mai, croquez dans le fruit défendu avec,
comme guide, des auteurs célèbres ou à découvrir, cyniques
ou romantiques, adulés ou sulfureux…
Au programme : lecture-spectacle, rencontres, conférences.
À goûter sans modération !
LUNDI 18 MAI 19 h
Mon doux jumeau / Mein
sanfter Zwilling
de Nino Haratischwili
Rencontre avec l’auteure
Modération : Katja Petrovic
En français et en allemand
> Goethe-Institut Paris
17 avenue d'Iéna, 75116 Paris
01 44 43 92 30
www.goethe.de/paris
roman du Buddenbrookhaus
Lübeck pour son livre Juja. Mon
doux jumeau – son premier livre
traduit en français – a été récompensé la même année par le Prix
des éditeurs indépendants. Son
nouveau livre Das achte Leben (für
Brilka) (Frankfurter Verlagsanstalt,
2014) est un énorme succès en
Allemagne.
Vaclav Havel, Fernand Crommelynck,
Marcel Moreau, Jana Cerna,
Fernando Arrabal, Aksinia Mihaylova,
Sandro Penna, Annibale Bucella,
Martin Walser, Witold Gombrowicz
et des chansons de Claude
Nougaro, Charles Aznavour, Léo
Ferré, Boris Vian, Jean Guidoni, et
Jean-Luc Debattice.
LUNDI 18 MAI 20 h
Europe de nos amours
Lecture-spectacle
> Centre Wallonie-Bruxelles
46 rue Quincampoix, 75004 Paris
01 53 01 96 96
www.cwb.fr
Jean-Luc Debattice (conception et
interprétation), Frédérique Bruyas
(interprétation) et Nathalie Fortin
(au piano) célèbrent l’amour et ses
infinies déclinaisons.
La jeune et talentueuse auteure
allemande d’origine géorgienne
présente son roman Mon doux
jumeau (trad. Dominique Venard,
Libella-Maren Sell, 2015) : une histoire d’amour impossible entre
deux membres d’une même famille
sur fond de guerre civile.
Nino Haratischwili est née en 1983
à Tbilissi (Géorgie). Venue en
Allemagne en 2003 pour étudier la
mise en scène et la dramaturgie,
elle vit aujourd’hui à Hambourg. Elle
s’est d’abord fait connaître comme
auteur et metteuse en scène de
théâtre (elle a écrit 13 pièces). En
2011, elle a reçu le Prix du premier
Avec les ardeurs textuelles de
Ghérasim Luca, Tobie Nathan, la religieuse portugaise de Guilleragues,
Bernhard Schlink, Ján Smrek,
Elfriede Jelinek, Samuel Beckett,
Dimitris Christodoulou, Ján Poničan,
© Ernesto Timor
Jean-Luc Debattice
L’Europe semble riche et friande,
dans l’imaginaire amoureux, de
variétés et de réjouissances stylistiques : amour absolu, premières
idylles, filtre d’amour, ou encore
roman rose, pornographie, donjuanisme, perversion en tous genres…
Sans oublier, plus chaste, l'amour
de la patrie, l'amour divin, l'amourpropre, l'amour platonique…
Amours, certes, mais non dénuées
d'humour.
Frédérique Bruyas
MERCREDI 20 MAI 18 h
La passion des faits divers
Rencontre avec Didier Decoin
Animation : Christine Ferniot,
journaliste, critique littéraire (Lire,
Télérama).
MERCREDI 20 MAI 18 h 30
Ah l’amore che cos’è !
Conférence de Stefania
Cubeddu, avec des lectures de
Stefania Cubeddu et Antonio
Francica
VENDREDI 22 MAI 20 h
Lord Byron et Oscar Wilde :
le scandale des amours
interdites
Conférence par Daniel
Salvatore Schiffer
> Bilipo
48-50 rue du Cardinal Lemoine,
75005 Paris
01 42 34 93 00
www.paris.fr
> Centre culturel italien
4 rue des Prêtres Saint-Séverin,
75005 Paris
01 46 34 27 00
www.centreculturelitalien.com
> Centre national du Livre
Hôtel d’Avejan - 53, rue de Verneuil
75343 Paris Cedex 07
[email protected]
01 53 01 96 96
© Plon
L’amour, l’amore, vaste… et complexe sujet ! De la révélation des
sentiments ou des premiers troubles amoureux à une sensible douceur pétrarquéenne, en passant
par la parodie de l’adoration pour
la femme aimée, sans oublier le
désir.
Et l’infidélité, l’absence de l’être
aimé, du rêve d’amour qui va parfois
jusqu’au déni, au refus, à la haine :
la liste est longue et il serait impossible de l’épuiser.
Passionné par les personnages qui
habitent les faits divers, les hantent,
en vivent ou en meurent : victimes
et tueurs, héros et justiciers, escrocs
de haut vol et mystificateurs, journalistes et romanciers, Didier Decoin,
dans son Dictionnaire amoureux
des faits divers (Plon), évoque leur
environnement, leurs langages,
leurs tics et leur manies, leurs
accessoires, tous ces terrains
vagues où ils aiment à éclore et à
proliférer.
On y retrouve Marguerite de
Ravalet, la jouvencelle qui perdit la
tête pour un amour maudit, la troublante Amanda Fox, la petite
Omayra Sanchez dont la mort fut
retransmise en direct mais aussi
des cannibales, des kidnappeurs,
des tueurs en série et des génies de
la mort.
Si les facettes de l’amour sont nombreuses et variées, nous tenterons
de parcourir la littérature, le cinéma,
l’opéra et la chanson italienne
d’hier et d’aujourd’hui, de Dante à
Montale en passant par Petrarca,
les libretti de Da Ponte, les vers de
Penna … Quel plaisir pour tout
amoureux de l’Italie de revisiter toutes ces tonalités de l’amore.
« Non si muore per amore », comme
dit la chanson, mais – on connaît la
modération des Italiens – une autre
ne dit-elle pas : « Straziami ma di
baci saziami ! (Torture-moi, mais
de baisers rassasie-moi !) ».
Al cuor non si comanda ! … Le cœur
a ses raisons.
Comme de nombreux écrivains du
XIXe siècle, Lord Byron (1788-1824),
prince du romantisme, et Oscar
Wilde (1854-1900), maître du dandysme ont subi, en raison de leur
style de vie et l'audace de leurs
œuvres, l'opprobre, l'injustice et
l'exclusion.
La raison de ce rejet social, jusqu'à
l'exil pour Byron, et la prison pour
Wilde ? Leurs amours interdites
défrayèrent alors la chronique, y
compris judiciaire. Pour Byron, la
relation incestueuse qu'il eut avec
sa demi-soeur, Augusta, la seule
femme qu'il ait jamais aimée (de
son propre aveu) et avec laquelle il
eut une fille ; pour Byron, la passion
amoureuse qu'il nourrit pour le
jeune et beau Alfred Douglas, surnommé Bosie.
Lord Byron et Oscar Wilde : deux
être libres, libertaires et libertins, qui,
pour cela, payèrent de leur vie.
Daniel Salvatore Schiffer, spécialiste
du dandysme, est l’auteur, entre
autres, de Oscar Wilde et de Lord
Byron (Gallimard-Folio Biographies,
2015).
Une conférence organisée par le
Centre Wallonie-Bruxelles avec la
collaboration du CNL.
Auteur – John l'Enfer (Seuil, Prix
Goncourt), La Pendue de Londres
(Seuil), le Dictionnaire amoureux
de la Bible (Plon) –, Didier Decoin
est aussi journaliste, scénariste pour
le cinéma et la télévision.
Stefania Cubeddu
Entrée libre dans la limite des places
disponibles, réservation conseillée.
L’association 123… Cultures d’Europe réunit depuis quatorze ans
bibliothèques, ambassades, centres, instituts parisiens de divers
pays européens avec pour objectif de promouvoir la culture
littéraire de ce continent. Ainsi, chaque année, le Festival des
littératures d’Europe propose un florilège d’événements
à travers toute la capitale pour (re)découvrir les richesses d’un
patrimoine commun décliné à la lumière d’un thème : de la peur
à la fête, du polar au voyage, du conte aux arts de la table…
Partenaire
Événement partenaire
Graphisme Bettina Pell. Photo couverture © B. Pell. Imprimerie Point 44.
Membres

Documents pareils