une carte inedite de diogo homem, circa 1566

Commentaires

Transcription

une carte inedite de diogo homem, circa 1566
MARCEL
DESTOMBES
,#
UNE
DE
CARTE
DIOGO
INEDITE
HOMEM,
•
COIMBRA-1970
CIRCA
1566
86
UNE
DE
DIOGO
CARTE
INEDITE
HOMEM,
CIRCA
1566
uc
Separata da
Revista da Universidade de Coimbra
Vol. XXIV
Composto e impresso na •lmprensa de Coimbra, Limitada•
MARCEL
UNE
DE
DIOGO
DESTOMBES
CARTE
"'
INEDITE
HOMEM,
COIMBRA - 1970
CIRCA
1566
UNE CARTE INEDITE
DE DIOGO HOMEM, CIRCA 1566
MARCEL DESTOMBES
Parmi les cartographes portugais du xv1e siecle, Diogo Homem est un
des plus estimes non seulement parce que ses ceuvres nombreuses sont hautement decoratives, mais surtout parce qu'elles sont tres detaillees et relativement exactes. Ce cartographe, dit Andrews (Scotland, 1926, p. 203) passe
rapidement du stade de Ia copie de forme anciennes et defectueuses a celui
de ]'amelioration constante de ses cartes et cela, pas uniquement pour le
Nouveau-Monde, mais aussi pour les regions comprises dans la cartographie
traditionnelles des cartes nautiques: les cotes des mers d'Europe et de Ia
Mediterranee. Le dessin cotier de ces mers, bien connues des navigateurs,
eta it encore bien imparfait -et, quoique minimes, les corrections de Diogo
Homem sont si nombreuses qu'elles ont fait dire a Cortesiio et Teixeira da
Mota (Portugaliae Monumenta Cartographica, 1960, II, p. 10, cite par Ia
suite sous le sigle PMC) qu'en fait , il n'y a pas deux cartes de Homem absolument semblables pour le dessin et Ia nomenclature.
C'est done une bonne fortune d'ajouter aux onze cartes et aux douze
atlas deja connus de cet auteur une carte manuscrite sur parchemin de Ia
Mediterranee et des cotes d'Europe, complete et en parfait etat. Cette piece
se trouvait depuis plusieurs annees a Paris, et consideree comme italienne par
son proprietaire, La carte est anonyme et sans date, il est vrai; mais l'ecriture,
Ia nomenclature, l'echelle et les roses des vents sont si caracteristiques qu'on
peut l'attribuer sans le moindre doute a Diogo Homem. La date est plus
difficile a etablir; mais, certaines formes cotieres en pleine evolution -Ia Bretagne et le Delta du Po notamment-permettent d'estimer qu'elle a ete faite
vers 1566, soit juste au milieu de Ia periode de production de cet auteur qui
s'est etendu sur 20 annees de 1557 a 1576. La carte est reproduite sur les
figures 1 et 2 et se trouve mentionnee dans Ia liste annexe sous le n° 14.
La carte est dessinee sur un parchemin d'une seule piece qui mesure 63 em
de hauteur et 100 em dans sa plus grande largeur, Ia partie gauche se terminant
par deux angles inegaux. Elle est cernee d'un cadre de 1 em peint en rouge,
double d'un Iavis jaune. Elle comprend les cotes d'Europe sur Ia Baltique
a partir de Dantzig (Danciq) , la mer du Nord, !'Atlantique occidental avec
6
les lles Britanniques, les cotes du Maroc jusqu'au cap de Guir (C. de Ger.) ,
la Mediterranee et la Mer Noire. La Mer Rouge est indiquee par des stries
brunes sans nomenclature. II n'y a pas d'echelle de latitudes, les regions
representees s'etendent de 30 a 65 degres de latitude Nord environ. II y a
quatre echelles de milles dont deux plus petites, placees en Afrique, s'appliquent
a Ia Mediterranee (10 divisions ou 500 milles egalent 100 mm) et deux plus
grandes, dans !'Atlantique et le Nord de !'Europe, s'appliquent aux cotes
Atlantiques (10 d. :112 mm). Cette difference, qu'on retrouve sur plusieurs
cartes de 1570 a 1576 et sur deux atlas de 1571-1572 (voir Ia liste annexee
n. 0 19-22 et 24) semble indiquer Ia carte a ete composee a partir d'un atlas
sur lequell'Europe occidentale etait a une echelle differente de Ia Mediterranee.
Les cotes sont teintees en vert-pomme, doublees d'un Iavis vert-olive;
ce qui leur donne, avec !'absence de decoration, une allure generale analogue
a celles de cartes portugaises de Reine! et de Lopo Homem. L'Irlande,
l'Ecosse, Ia Sardaigne, Ia Crete et Ia Crimee sont cernees en brun. Les petites
lies sont teintees de rouge ou Iaissees en blanc a !'exception de Majorque,
Malte. Corfou, Cephalonie, Rhodes, Milo, Samos et quelques autres, qui
sont dorees.
Six roses des vents sont dessinees sur Ie pourtour du systeme de rhumbs
dont le diametre est de 655 mm; elles different toutes entr'elles. Le centre
des rhumbs est occupe par une petite rose doree a huit branches, specialite
de Diogo Hom em et que 1' on retrouve sur les cartes n. 0 2, 3, 8, 11, 15 et 17.
II n'y a pas d'autres elements decoratifs (pavilions, souverains, navires, etc.)
a !'exception d'une petite rose des vents coloriee en vert, rouge et jaune entre
les deux echelles de milles en Afrique.
II n'y a pas de systeme orographique, ni d'hydrographie fluviale en
dehors de !'embouchure des rivieres. II n'y a ni titre, ni inscription, meme
au verso. Par contre, Ia nomenclature est tres riche (elle se monte a plus
de 1800 noms) et, quoique serree, elle est parfaitement lisible, a ]'exception
de quelques noms en Grece et autour de Naples. L'ecriture droite, en calligraphie portugaise classique, ne peut etre que celle de Diogo Homem et,
a cet egard, les comparaisons sont concluantes. En outre, toutes les cartes
de cet auteur, signees ou non et meme Ia carte gravee sont reconnaissables
a Ia fa<;on dont le Z de S. Joiio de Luz est ecrit: le Z formant une double boucle
debordant de quatre a cinq fois Ia hauteur des autres lettres. Cette forme,
a cet endroit, equivaut a une signature et, naturellement, ne se rencontre ni
chez Lopo, ni chez Andre Homem. L'ecriture droite appartient a la periode
anterieure a 1569, annee a partir de laquelle Homem adopta une longue
ecriture italique qui est d'ailleurs de Ia meme main, mais qui differentie totalement ses productions de 1569 a 1576 de celles de 1557 a 1568.
Dans !'analyse des dessins des cotes, nous nous sommes efforces de
signaler seulement quelques endroits caracteristiques pour les comparer a
ceux des autres cartes de Homem. Ce travail nous a ete facilite d'une part
parce que nous avions precedemment examine seize des vingt-trois productions
de Homem, ayant identifie il y a trente ans deja !'atlas anonyme de New-York
7
(n. 13); d'autre part et surtout parce que les PMC ont reproduit en 1960
toutes les cartes de Homem et parconsequent les 70 cartes completes
ou partielles de !'Europe donnant ainsi aux chercheurs des moyens commodes
pour proceder a !'etude de !'evolution des cotes presqu'annee par annee.
La liste chronologique figurant en annexe, basee sur cette etude, n'a pas tant
pour objet de proposer une nouvelle datation des cartes non datees que de
presenter une sequence des travaux actuellement connus de Diogo Homem,
ou qui lui sont attribues avec certitude.
En ce qui concerne Ia carte d'Europe, quatre periodes se degagent dans
l'reuvre de Diogo Homem:
Periode preparatoire de 1557 a 1558; c'est celle des copies des cartes
de Lopo Homem (n. 1-4);
II. Periode initiate de 1559 a 1563, caracterisee par d'importantes corrections sur peu de points (n. 0 5 a 11);
III. Periode moyenne de 1564 a 1568, celle de corrections mineures, mais
nombreuses (n. 0 12 a 16);
IV. Periode finale, 1569 a 1576 groupant touts les cartes a J'ecriture
italique et posterieures a une revision generale operee en 1568-69
(n. 0 17 a 24).
A l'interieur de ces groupes, il y a des petites modifications qui, lorsqu'
elles sont persistantes, permettent de placer chaque production les unes· par
rapport aux autres. Les dates sont celles donnees par Cortesao in PMC II,
avec quelques legers changements qui affectent les n. 0 2, 6, 13 et 20.
I.
I.
1557-1558.
Pendant Ia periode preparatoire, de 1557 a 1558, on ne voit qu'une ile
dans le detroit du Sund; le Zuyderzee est en forme de demi-cercle rempli de
petites croix; un bane de recifs Ionge Ia cote orientale d'Angleterre, de nombreuses lies emaillent la cote Nord de l'Ecosse et 1e Delta du Po est copie
des cartes de Lopo Homem de 20 a 40 annees anterieures. Dans la Garonne
et sur 1e Tage figurant 1e plus souvent deux iles ou deux banes et Rhodes est
traverse par Ia croix des Chevaliers. A cette epoque appartiennent, avec
Ia carte de Venise signee de 1557, Ia carte non datee de Volterra, !'atlas anonyme
de Paris de 1558 et celui du British Museum .
II.
1559-1563.
A partir de 1559, le dessin du Sund et celui de la Mer du Nord sont
remarries. Cette correction suit !'apparition a Venise de Ia carte semi-nautique
«Septentrionalium Regionum Suetiae ... recens exactaque descriptio» publiee
par Michael Tramezino en 1558 (Periplus, 1897, pl. 34). L'ile de Seeland
8
se detache alors de Fionie, a droite du Jutland; le Zuyderzee est refait avec
Ia chaine des iles de Frise; Ia cote orientale d' Angleterre se precise, les recifs
qui figuraient entre Ia Tamise et Hull disparaissent tandis que, devant le North
Foreland, le bane de Goodwin apparait sous forme de deux groupes de traits
paralleles en pointilles. Les Orcades et le groupe de cinq iles au Nord de
l'Irlande sont supprimes, ces dernieres, remplacees par deux iles (dont l'une
est Rathlin, nommee parfois Niscol !'autre etant encore de trop). Sur Ia
cote franr;:aise Ardres, entre Cales et Bolonha figure pour Ia derniere fois
en 1559 et Ia Bretagne n'a, comme precedement que deux caps. En Mediterranee, les iles d'Hyeres sont toujours cinq (au lieu de trois); l'ile de La Galite
a Ia forme d'un rectangle, une encoche dans le Sud. L'embouchure du Po
prend une nouvelle forme en 1559 ou l'on voit un chapelet d'iles se succeder
de Ravenne a Venise. Rhodes est plus detaillee, Ia croix des chevaliers
supprimee. Pendant cette periode, les cartes des atlas et meme certaines
cartes (n. 0 10) sont souvent a tres grande echelle (sur les n. 0 5, 6 et 10, dix
degres de latitude valent 280 mm); mais, deja en 1560, Diogo Homem dessine
une carte (n. 0 8) a l'echelle (10 degres: 170 mm) qu'il adoptera ulterieurement
(10 degres: 166 mm) pour dix cartes ou atlas et qui permet de dessiner une
carte complete de !'Europe sur un seul parchemin de dimension moyenne.
·III.
1564-1568.
Pendant Ia periode de 1564 a 1568, se placent les atlas non dates de Leningrad (n. 0 12) de New-York (n. 0 13), la carte anonyme de Paris (n. 0 14) et les
atlas de Zagreb (n. 0 15) et de Dresde (n. 0 16 date de 1568). Si 1es formes
changent peu, les nomenclatures evoluent. Par exemple, Sevilha (n. 12)
passe a Sevigla (n. 0 13), a Sevilia (n. 0 14) puis definitivement a Sebilia (n. 0 15,
18, 21, 22); Riba de Se/ha passe a Riba de Seg/a; Caminha, au Portugal
(n. 0 2-11, 13) passe a Camigna (n. 0 12, 14-24); Circe/y (Cherchell) a Sirseli
(n. 0 14) puis a Ciregli, ou Sireg/i (n. 0 19, 21, 22, 23). La peninsule bretonne,
a l'extremite de laquelle on ne voyait que deux caps sur toutes les cartes des
n. 0 1 a 13 montre trois caps sur la carte anonyme (n. 0 14) et sur les atlas de
Zagreb et de Dresde (n. 0 15-16). 11 s'agit de !'addition de Ia peninsule de
Crozon, qui forme Ia baie de Morgat et abrite le port de Douarnenez: le nom
de Pandavi (Pouldavi, pres de Douamenez) apparait alors sur toutes les cartes
a partir de Ia carte anonyme qui se place apres le n. 0 13. Surles cartes n. 0 11
a 17 l'ile de La Galite se presente avec un cap, au lieu d'une baie sur le rivage
du Sud. Une transformation complete affecte le delta du Po entre 1567
et 1568: tan dis que sur les atlas de Leningrad et de New-York comme sur le
carte anonyme (n. 0 12-14), le Golfe de Venise comporte encore le chapelet
d'ilots apparu en 1559, ceux-ci ont disparu en 1568 sur l'atlas de Dresde qui
montre a !'embouchure du Po une lagune circulaire. Sur !'atlas de Zagreb,
commence avant le changement et termine apres, les deux dessins figurent
ur deux cartes differentes. Cette representation provient de Ia carte nautique
0
u
~
E
0
:c
~
0
i5
I
FIG.
2 - Diogo Homem, Venise, v. 1566. Partie occidentale.
9
de l'Adriatique de G. Gastaldi, gravee sur cuivre par P. Forlani et publiee
aVenise en 1568 sous le titre: It Golfo di Venetia, que Diogo Homem ne pouvait
pas ignorer, s'il ne l'a pas inspiree.
L'atlas de Zagreb, par consequent, est une ceuvre de 1567-68 et Ia carte
anonyme le precede, vers 1566. La cote Nord-Est de Crete et l'ile de Rhodes
changent de forme en 1563 pour se modifier encore en 1570. Dans l'Archipel
grec, Amorgos passe de Ia forme triangulaire a celle d'un rectangle, ouvert
de deux baies au Nord. Les deux atlas de Leningrad et de New-York sont
analogues en general, pour le dessin; des 'ilots de Ia mer Egee (Amorgos,
Stampalia, Patmos, Nisiros) les departagent en donnant 1'anteriorite a celui
de Leningrad; ces memes iles les placent tous deux avant Ia carte anonyme.
A titre de verification pour cette carte de la date v. 1566, nous pouvons constater que les ilots Devonia (actuellement Unia dans )'Ouest de Scarpanto),
semblables (un earn~ et un point) sur les deux atlas et sur Ia carte anonyme
(n. 0 12-14) se changent en deux petites pyramides sur les atlas de Zagreb
et de Dresde, forme adoptee par les cartes posterieures (n. 0 15-24). En resume,
Ia place de la carte anonyme se trouve imposee par ses configurations du delta
du Poet de l'Archipel grec avant 1567, et par celles de la Bretagne apres 1565.
La carte gravee par Forlani a Venise en 1569 (n. 0 18) prend une place a
part puisqu'il ne s'agit pas en somme d'une ceuvre sortie de la main meme
de Diogo Homem, mais d'une copie d'une carte anterieure. A cet egard,
et malgre les grandes ressemblances de style avec la carte anonyme, il est
exclu que celle-ci ait servi d'original a Ia carte gravee qui porte une echelle
de latitudes et s'etend plus au Sud sur !'Atlantique puisqu'elle represente les
Canaries. En outre, des noms de Ia carte anonyme ne se trouvent pas sur
Ia carte gravee et reciproquement. La carte gravee contient 1817 noms
y compris 26 au Sud du cap de Guir, tandis que Ia carte anonyme en contient
1824. L'original de la carte gravee, dont l'echelle des latitudes vaut 149 mm
pour 10 degres est plus petit que Ia carte manuscrite anonyme. Quant au
dessin, cet original etait tout a fait analogue a celui des atlas de Zagreb et
de Dresde, mais Ia graphie Sibilia le place apres ce dernier c'est a dire a l'annee
meme 1569. On sait que cette carte fut reimprimee avec le meme cuivre
par Claude Duchet puis par Gio-Jac. Rossi en 1648 (un exemplaire a Paris,
Bib!. Nat. Ge C 8451 bis); elle fut imitee par Lafreri en 1572 (B. Nat. Ge
C 8451) et par Philippe Thomassin a Rome en 1606. Un exemplaire probablement unique de cette carte provenant d'un catalogue de F. Muller est conserve
a l'Institut Geographique de l'Universite d'Utrecht (n. VIII. Nf. 4).
IV.
1569-1576.
Pendant la periode de 1569 a 1576, beaucoup
peuvent etre notees et surtout, naturellement, dans
Mediterranee; signalons seulement les suivantes:
signalons seulement les suivantes: il n'y a plus
de petites modifications
parties orientales de Ia
il n 'y a plus qu'une
qu'une ile au Nord de
lO
l'Irlande; les estuaires de la Garonne et du Tage ne marquent plus de
banes; le bane de Goodwin se reduit a une seule double ligne pointillee,
l'ile de Ia Galite prend une forme triangulaire; Ia baie de Syracuse est plus
indentee. La nomenclature s'enrichit sur plusieurs points: entre La Rochelle
et Bordeaux, on note les noms de Soubize, Hiers, Talmont et Blaie en 1574.
Les iles d'Hyeres se nomment Is Deras et sont reduites a trois. La nomenclature de Ia cote Nord-Est de Crete se modifie et s'enrichit de quelques noms.
En general, les noms continuent a s'italianiser sur toutes les cartes de cette
periode, qui se distinguent par une ecriture humanistique differente de celle
des reuvres d'avant 1569.
S'il est vrai que le style s'est depouille avec !'atlas de New-York et Ia
carte anonyme (n. 0 13-14), cela ne constitue pas, selon nous, un caractere
assez constant pour devenir une regie de datation: a preuve, Ia carte Barberini
du Vatican (n. 0 20) si lourdement chargee de decoration et qui ne peut,
par son dessin, son ecriture et sa nomenclature etre anterieure a 1570.
D'ailleurs, on le note deja sur !'atlas de New-York, l'or s'est repandu a profusion sur les cartes plus tardives: cote cernee d'or (atlas n. 0 13, 15, 21, 22, 23
cartes 17, 19 et 20), roses des vents enluminees d'or et d'argent.
Ainsi, en nous bornant a !'etude des cartes de !'Europe et sans parler
des configurations des pays extra-europeens pour lesquels les progres sont
encore plus notables, nous croyons demontre le fait que Diogo Homem,
pendant toute sa carriere qui s'est exercee a Venise, sauf une breve periode
passee en Angleterre en 1557 et 1558, a trace des cartes exactes et tres detaillees,
qu'il a fait reuvre originale et montre Ies talents d'un cartographe de premier
ordre pour son epoque.
11 est domrnage pour l'histoire de Ia geographie qu'il ait du quitter son
pays d'origine a Ia suite d'un meurtre commis en 1544; il y aurait sans nul
doute mis a profit, les nombreux renseignement recueillis par Ies pilotes portugais et la cartographie de cette epoque se serait enrichie davantage. Toutefois, Venise etait un centre maritime presqu'aussi important que Lisbonne,
un autre rendez-vous mondial des navigateurs oi1 Ie genois Baptista Agnese,
entr'autres, travailla de 1536 a 1564. Un parallele pourrait etre etabli entre
ces deux habiles cartographes qui tirerent leurs informations, le premier de
sources espagnoles, !'autre de sources portugaises. Si Agnese a surpasse
Homem par le nombre de ses productions et l'a egale par ses qualites artistiques, ce dernier lui reste bien superieur en ce qui concerne le trace et les
nomenclatures. Ce serait un autre chapitre que suivre son influence sur les
cartographes venitiens de Ia fin du XVIe siecle.
11
CARTES ET ATLAS DE DIOGO HOMEM, 1557-1576.
LISTE CHRONOLOGIQUE DES CARTES D'EUROPE.
I.
Ptlriodo preparatoire, 1557-1558.
PMC II, pl. 99.
1.
Venise Museo Storico Navale, Inv. 1010.
Carte d'Europe signee et datee 1557.
Latitudes de 19° ll 67° Nord 10°: 146 mm
echele des milles, 10 div. (500 milles): 100 mm.
2.
Volterra, Biblioteca Civica Guarnacci
PMC II, pl. 118
Carte d'Europe signee. La date, effacee doit etre anterieure a 1558.
Latitudes de 21° a 62° N 10°: 155 mm
Echelle des milles, 10 d: 104 mm (moitie des cartes f. 5-6 du n. 0 4)
3. Paris, Bib!. Nat. Res Ge C 5086
Atlas anonyme, rouelle astronomique datee 1558.
f. 2 carte d'Europe lat. 13° a 72° N. 10°: 86 mm.
echelle des milles inachevee.
PMC II, pl. 158
4. Londres, Brit. Mus. Add MS 5415 A
PMC II, pl. 101-102.
Atlas signe et date 1558; date 1540 dans la rouelle astronomique
f. 5 Europe occidentale de 35° a 60° N 10°: 315 mm.
echelle des milles 10 d: 216 mm.
f. 6 Espagne et Mediterranee, meme echelle
II.
5.
6.
Periodo initiale, 1559-1563.
Paris, Bib!. Nat. Res Ge DD 2003
PMC II, pl. 109-115
Atlas signe et date 1559, rouelles astronomiques datees 1540 et 1556.
f. 1: Europe occidentale, lat. 41° a 60° N 100: 280 mm.
echelle des milles 10 d: 240 mm.
f. 2: Mediterranee occidentale lat. 32° a 45° N, meme echelle.
f. 3: Med. centrale, meme echelle.
f. 4: Med. orientale, meme echelle.
f. 5: Mer Noire, meme echelle.
f. 6: Adriatique eche\\e: 3 d \90 mi\\es): 99 mm.
f. 7: Mer Egee, echelle: 3 d: 105 mm.
Liverpool, University Library, Ryl. MS F. 4.3
PMC II, pl. 163-166
Atlas anonyme, dates 1559 et 1556 dans les rouelles astronomiques
Cortesllo a place cet atlas apres celui de Vienne (n. 0 9) dont les rouelles soot
datees 1540 et 1556, mais Ia cartographie europenne, tout a fait semblable a celle
du n. 0 5, s'ecarte de celle du n. 0 9 notamment pour le Zuyderzee et l'Archipel grec
qui est posterieure. Ces elements permettent peut-etre de dater !'atlas de 1559.
f. 1: Europe occidentale, lat. 43° a 60° N. 10°: 283 mm 10d: 204 mm.
f. 2: Mediterranee occid. lat. 33° a 46° N., meme echelle.
f. 3: Med. centrale, meme echelle.
f. 4: Med. orientale, meme echelle.
f. 5: Mer Noire, meme echelle.
12
f. 6: Adriatique, echelle des milles 3d: 100 mm.
f. 7: Mer Egee echelle des milles 3d: 104 mm.
7.
Royaume Uni, coli. particuliere
PMC II, pl. 161
Carte d'Europe signee; Ia date, effacee serait 1559. La photographie publiee
ne permet pas !'etude detaillee du dessin et des nomenclatures.
Latitudes de 24° a 61° N. 10°: 215 mm.
echelle des milles 10d: 150 mm.
8.
Venise, Biblioteca Nazionale Marciana MS 10032 (CI. IV, 64)
Carte d'Europe signee et datee 1560.
Latitudes de 25° a 54° N. 10°: 171 mm.
Echelle des milles 10 d: 122 mm.
9.
PMC II, pl. 122, 124-125.
Vienne, Osterr. Nat. Bib!. Cod. 335.
Atlas signe et date 1561 rouelles astronomiques portant les dates 1540 et 1556.
f. 5: Europe lat. 24° a 68° N. 10°: 86 mm.
echelle des milles 1Od: 61 mm.
f. 10: Europe occidentale lat. 38° a 60° N. 10°: 166 mm.
echelle des milles 10 d: 115 mm
f. 11 : Mediterranee occidentale lat. 29° a 51 o N 10° 166 mm
echelle des milles semblable.
f. 12: Med. orientale et Mer Noire, meme echelle.
10.
Parma, Bib!. Palatina Inv. Pal. 40 (exposee sous vitre)
Carte d'Europe signee et datee 1561.
Latitudes de 24° a 59 N 10°: 277 mm
echelle des milles lOd: 193 mm.
II . Florence, Bib!. Naz. Centrale Port. XXVI.
Carte d'Europe signee et datee 1563.
Latitudes de 23° a 65° N 10°: 166 mm.
echelle des milles lOd: 117 mm.
PMC II, pl. 117
PMC II, pl. 119.
PMC II, pl. 127.
III. Periode moyenne, 1564-1568.
12. Leningrad, Bib!. Publique
PMC II, pl. 170-173
Atlas anonyme et sans date (v. 1564). La date 1560 figure sur Ia rouelle astronomique.
Les positions des planetes soot donnees comme suit: Saturne: 5° Sagit.; Jupiter: 25°
Leo; Mars: 15° Gemini; Sol: 5° Scorpius; Venus: 27° Capricornus; Mercurius: !5°
Aries; Luna: 20° Leo.
f. 6: Europe, lat. de 260 a 760 N 10°: 86 mm.
echelle des milles 1Od: 60 mm.
f. 11: Europe et Med. occidentales lat. 35° a 60° N. 10°: 166 mm
echelle des milles 10d: 114 mm.
f. 12: Med. orientale, meme echelle.
f. 13: Adriatique 3d: 100 mm.
f. 14: Mer Egee meme echelle.
13.
New-York, The Pierpont Morgan Library, MS 501
PMC II, pl. 167-170
Atlas signe des initiales D.H.C.F. sans date (v. 1565). La rouelle astronomique porte
Ia date 1560. Le dessin des iles grecques est posterieur a celui de !'atlas precedent;
13
Ia nomenclature du delta du Po s'apparente a celle des n. 0 14 a 16, mais le dessin
est anterieur a l'une des cartes du n.0 15 et a celles du n. 0 16.
f. 2 Mer Egee, sans echelle de milles, comme les autres cartes.
f. 3 Adriatique
f. 4 Med. orientale et Mer Noire.
f . 5 Med. centrale.
f. 6 Med. et Europe occidentale Lat. 34° a 60° N 10 : 166mm.
f. 7 Espagne et Afrique du Nord lat. 27° a 44° N 10°: 166 mm.
(les cartes f. 2-3 sont a Ia meme echelles que sur les atlas 12 et 15,
les cartes f. 4-7 sont a Ia meme echelle).
Fig. J et 2.
14. Paris, Coli. particuliere.
Carte d'Europe, anonyme et sans date (v. 1566).
echelles des milles Atlantique 10d: 112 mm.
Afrique, Med. 10d: 100 mm .
Le dessin et Ia nomenclature de Ia Bretagne, de Ia cote N .E. de Crete, par exemple
placent cette carte a pres les atlas n. 0 12-13 ; le dessin des iles de Ia mer Egee et du
delta du Po sont anterieurs a ceux des atlas n. 0 15-16.
15. Zagreb, Archives nationales.
PMC II, pl. 1S0-1S2.
Atlas anonyme et sans date (v. J 567). Le dessin du delta du Po est contemporain sur une des cartes, anterieur sur une autre a Ia publication de Ia carte du
Golfe de Venise de Gastaldi de 156S.
f. 1: Europe occidentale lat. de 24° a 61 ° N . 10°: 166 mm.
echelle de milles 10d: 112 mm
f. 2 : Espagne et Afrique du Nord !at 26° a 44° N . meme echelle
f. 3: Med. occidentale, meme echelle.
f. 4 : Med. orientale meme echelle.
f. 5: Mer Noire, meme echelle.
f. 6: Adriatique, echelle des milles 3d : 103 mm.
f . 7: Mer Egee meme echelle.
16.
Dresde, Siichsische Landesbibl. Cod. F. 59a.
PMC 11, pl. 133, 141-142.
Atlas signe et date: Venise, 156S, Ia rouelle astronomique porte Ia date 156S.
Les positions des planetes sont donnees comme suit: Saturnus: illisible ; Jupiter 10°
Libra;· Mars: so Aquarius ; Sol: 5° Sagittarius ; Venus 0° Pisces; Mercurius :
illisible; Luna: so Scorpius.
f. 7: Europe occidentale et Septentrionale, lat. 24° a 61 ° N 10°: S5 mm
echelle des milles 10d : 62 mm.
f. S: Europe, Med. et Mer Noire, Lat : 26° a 6S 0 N 10° : S5 mm
meme echelle des rnilles.
f. 16-21: Six cartes des iles Britanniques, de l'Espagne, de Ia Mediterranee occidentale, centrale, orientale et le Ia Mer Noire a Ia meme echelle lOd: 193 mm.
f. 22-23: deux cartes de l'Adriatique et de Ia Mer Egee a Ia meme echelle 3d: 100mm.
IV. Periode finale, 1569-1576.
17. Rome, Bib!. Nazionale, exposee so us vitre.
Mectiterranee orientale, signee et datee 1569, Venise.
Echelle des milles 10d: 326 mm.
PMC II, pl. 144
14
t8.
Paris, Bib!. Nat. Res Ge C 8450 (et autres ex.)
PMC II, pl. 145
Carte d'Europe, gravee sur cuivre par P. Forlani, datee t569
a Venise. Latitudes de 28° N 10°: 149 mm.
echelle des milles t Od : t 02 mm.
t9.
Landers, Brit. Museum, Eg. MS 2858
Carte d'Europe signee et datee t570, Venise
Latitudes de 24° a 64° N. 10°: 166 mm.
echelle des milles tOd: tt7 dans !'Atlantique
tOd: t09 mm en Mediterranee
20.
Vatican, Bib!. Apostolique Vaticane MS Barb. Lat. 443t B.
PMC II, pl. 155
Carte d'Europe signee, date coupee.
Le dessin du bane de Goodwin, des iles d'Hyeres, de Ia Galite, et de Rhodes est
posterieur a t569 de meme que Ia nomenclature de !'Afrique du Nord et de Ia
Crete; l'ecriture de Ia carte est du meme type que celles des n. 08 17 et t9-24. Pour
ces raisons, Ia carte n'est probablement pas anterieure a J 570.
Pas d'echelle de latitudes.
echelle des milles lOd: t04 mm dans !'Atlantique
tOd: 100 en Mediterranee
21.
Vatican, Bib!. Apostolique Vaticane, MS Barb. Lat. 4395
PMC II, pl. 183-86
Atlas anonyme. La rouelle astronomique porte Ia date t571.
Le dessin est presque conforme, mais legerement anterieur a celui de !'atlas suivant,
date de 1572.
f. 1: Europe Occidentale, lat. 42° a 60° N t0°: 166 mm
echelle des rnilles tOd: 117 mm.
f. 2: Espagne et Afrique du Nord, lat. 26° a 44° N t0°: t66 mm.
echelle des milles lOd: 117 mm.
f. 3-5 Med. occidentale, orientale et Mer Noire tOd: 109 mm.
f. 6-7: Adriatique et mer Egee, meme echelle que les n. 0 15, 16 et 22.
22.
Paris, Bib!. Nat. MS Port. 45
PMC II, pl. 147-150.
Atlas signe et date 1572, Venise.
f. 1 : Europe occidentale, lat. 42° a 60° N 10°: 167 mm
echelle des rnilles 10d: 115 mm
f. 2: Espagne et Afrique du Nord 26° a 44° N 10°: 167 mm
echelle des milles 10d: 108 mm.
f. 3-5: Med. occidentale, orientale, Mer Noire, meme echelle.
f. 6-7: Adriatique, Mer Egee echelle 3d: tOO mm.
23.
Paris, Bib!, Nat. Res Ge DD 2006
PMC II, pl. t50-153.
Atlas signe ev date t574, Venise.
f, t-2: Europe Occidentale, et Esagne' sans echelle de latitudes
echelle des milles tOd: 183 mm
f. 3, 5 et 7: Med. occidentale, orientale et Mer Noire, meme echelle.
f. 4: Adriatique echele 3d: t03 mm.
f- 6: Mer Egee echel 3d: 96 mm.
PMC II, pl. t54.
ltalie, Coil. particuliere.
Carte d'Europe signee et datee t576, Venise.
Echelle des latitudes arretee au cadre oblique too: 162 mm
echelle des milles 10d: 115 mm pour !'Atlantique
10d: 109 mm pour Ia Mediterranee.
24.
PMC II, pl. 146
15
DISCUSSAO
TEIXEIRA DA MOTA. - Que dizer de mais esta substancial novidade que Marcel
Destombes trouxe ao patrim6nio da nautica e da cartografia portuguesa, como sempre
acompanhada de pertinente e bern documentado estudo? As felicitac;:oes por mais este
excelente trabalho na ja longa serie dos que produziu ate agora, ha que acrescentar o reconhecimento dos estudiosos portugueses pelo muito que tern contribuido para o melhor conhecimento da nautica e da cartografia Jusitanas.
Julgo apropriado referir neste memento que tenho em preparac;:ao urn trabalho ,
baseado em documentos ineditos, nomeadamente a correspondencia de Joao Ferreira Dantas,
sobre os cart6grafos da familia Homem, incluindo Diogo Homem, em especial nas suas
relac;:oes com a Franc;:a.
R. SKELTON. - Je voudrais feliciter M. Destombes de !'analyse elegante par laquelle
il a pu signaler !'auteur et Ia date de cette carte anonyme et Ia placer dans l'reuvre de Diogo
Homem. II a reussi a demontrer une amelioration continue dans des details de Ia representation de !'Europe par Homem, en partie d'apres des cartes imprimees, et par c;:a a etablir
des criteres pour Ia chronologie des cartes non datees de cet auteur. Je me permets seulement
de remarquer qu'au cours de Ia discussion on a fait des observations qui me semblent un
peu trop absolues. M. Cortesao (si je l'ai bien compris) trouve qu'une amelioration dans
Ia representation geographique n'indique pas necessairement un progres chronologique ;
M. Destombes, en revanche, affirme qu'aucun cartographe n'a renonce a une representation
une fois adoptee, pour revenir a une representation vieillie. Ces principes generaux admettent
des exceptions. Pour le premier, il ne faut que citer Ia demonstration de M. Destombes ;
pour Je second, M. Destombes se rappelle sans doute Je 'va-et-vient' dans les representations
du Nouveau Monde qu'on trouve dans les cartes de Vesconte Maggiolo.