Présentation de la méthode 2de

Commentaires

Transcription

Présentation de la méthode 2de
UNE NOUVELLE COLLECTION
QUI ALLIE TRADITION ET INNOVATION,
DANS L’ESPRIT DU NOUVEAU BAC
richesse
culturelle du monde
hispanophone
acquisition
de savoirs et savoir-faire
facilitant l’autonomie
apprentissage
motivant et
valorisant
repères structurés
au service de la
progression
manuel
numérique
p. 4
11 unités thématiques structurées
autour des 3 notions du programme :
– sentiment d’appartenance
– mémoire
– visions d’avenir
accent mis sur l’oral en compréhension
et en expression : vidéos offertes et
nombreux enregistrements audio
Fichier de l’élève :
guides d’entraînement à la CO
et exercices grammaticaux
BuenaOnda_Promo.indd 1
langue a
ctuelle
pour réa
liser des
projets
motivan
ts (péda
gogie
de proje
t)
communication
riche et
authentique
format novateur
et attractif, au service
du contenu
p. 2
entraînement et évaluation
équilibrés de l’oral et de l’écrit
sensibilisation à la problématisation
des thématiques autour des notions
aides et outils pour
apprendre à apprendre
réflexion sur la langue et
nombreux exercices grammaticaux
06/03/2015 14:02
FORMAT NOVATEUR ET ATTRACTIF, AU SERVICE DU CONTENU
Que ce soit sur papier ou sur écran, ce format permet :
… le repérage aisé
de l’organisation
des leçons
… l’appropriation
facilitée et stimulante
pour les élèves
… la valorisation
dynamique des documents,
en cohérence avec les autres
rubriques de la leçon
inédit, créatif et innovant, ce format…
Perçu comme
…se rapproche des principes
de lecture du numérique
(tablette, écran)
document d’un seul regard
un champ visuel large
Dynamiques de l’œil FORMAT CLASSIQUE
Dynamiques de l’œil FORMAT À L’ITALIENNE
BuenaOnda_Promo.indd 2
06/03/2015 14:02
…et apporte des promesses d’amélioration
du coefficient de lecture
organisation plus naturelle (claire, logique pour les élèves)
lecture plus facile (simple, spontanée)
dédramatisation (documents)
signes et outils plus visibles et lisibles
meilleure assimilation (appropriation)
• Accroche l’œil.
• Très belle image qui va certainement interpeller les élèves.
• Document iconographique qui permet d’introduire
la légende écrite.
• On voit bien la cohérence du haut
et du bas.
• L’organisation de chaque page
est plus naturelle et plus logique.
• On respire.
• On est libre.
• Bien encadré, bien
distribué.
• Pas d’aspect fouillis.
C’est clair.
• 0n voit tout de suite
ce qu’il faut faire.
• Bon enchaînement logique, clair.
• On embrasse tout le document
d’un seul regard.
• Mise en activité bien espacée, bien présentée.
• Ça donne envie de lire, de regarder ce qu’il y a à faire.
• Ça donne envie de parler.
Testé
et approuvé par
vos collègues !*
* Étude qualitative menée
auprès d’enseignants de 2de.
BuenaOnda_Promo.indd 3
06/03/2015 14:02
MANUEL NUMÉRIQUE
format et ergonomie
adaptés à l’écran
pour une navigation
fluide et intuitive
dans le manuel
intégralité du manuel
avec toutes les vidéos et tout
l’audio (élève et classe, sauf
supports d’évaluation)
mise en page claire
et aérée pour une mise
en valeur optimale des supports
et travailler sans perdre
ses repères
sibles
Acces ste
e
d 'u n g
MANUEL PAPIER
BuenaOnda_Promo.indd 4
audios
vidéos
consignes
lexique
grammaire
tableaux de conjugaison
données culturelles
méthodologie
Accès direct
au sommaire
de l’Unité
06/03/2015 14:02
MANUEL PAPIER
Diaporama
Les players audio et vidéo
permettent de naviguer
facilement dans les documents.
Accès aux différentes
rubriques dans des fenêtres
en contexte
La vidéo
s’affiche aussi
en plein écran.
BuenaOnda_Promo.indd 5
06/03/2015 14:02
MANUEL PAPIER
MANUEL PAPIER
BuenaOnda_Promo.indd 6
06/03/2015 14:02
MANUEL PAPIER
Accès à la
méthodologie
Accès aux données
culturelles/biographiques
Diaporama
MANUEL PAPIER
Démo disponible sur : www.bordas-buenaonda.fr
BuenaOnda_Promo.indd 7
06/03/2015 14:02
Introduction
générale
I La méthode Buena Onda
Votre manuel Buena Onda est un manuel tourné à la fois vers la tradition et vers
l’innovation.
Tradition ancienne de l’espagnol qui, depuis toujours, met à l’honneur les supports
ou documents authentiques et des contenus culturels riches, ancrés dans les réalités
du monde hispanophone ; ou tradition plus jeune, mais déjà bien introduite dans les
pratiques de classe : pédagogie de projets, pilotage par la tâche, travail par activité
langagière et par compétence en entraînement et en évaluation.
Le manuel repose sur deux textes fondateurs : le Cadre commun de référence pour
les langues (CECRL, Conseil de l’Europe, 2001) et le Plan de Rénovation de l’enseignement des langues (2006), tous deux entrés en vigueur en Seconde à la rentrée
2010. Il répond bien sûr au Programme Officiel de 2010 (voir page précédente), et
prend également en compte les nouvelles épreuves du bac (idem). En effet, si en
Seconde, année charnière entre le collège et le cycle Terminal, le bac n’est pas l’objectif premier, il nous a semblé important d’entraîner et d’évaluer de façon équilibrée
toutes les activités langagières, puisque celles-ci sont toutes évaluées lors de l’examen final, et de commencer à sensibiliser en douceur les élèves à la problématisation
des thématiques autour des notions du programme (voir infra).
Innovation car ce manuel a fait le choix d’un format novateur et attractif, au service du contenu. Que ce soit sur papier ou sur écran, ce format permet le repérage
aisé de l’organisation des leçons, la valorisation dynamique des documents en cohérence avec les autres rubriques de la leçon, l’appropriation facilitée et stimulante des
contenus.
Buena Onda vous offre, à vous et à vos élèves la possibilité de travailler sur le
même format quel que soit le support que vous utilisez…
… en classe, sur le manuel papier traditionnel et/ou sur le TNI ou le VPI, sur tablette ou
sur ordinateur en salle informatique/multimédia ;
… à la maison pour la préparation et pour le suivi des cours sur votre manuel papier,
sur votre ordinateur fixe ou portable et/ou sur votre tablette.
Adaptée à l’écran, la mise en page claire et aérée vous permet de circuler aisément
dans ces différents environnements sans perdre vos repères.
8
BUENA-ONDA-doc-promo.indd 8
06/03/15 11:03
Dans sa version numérique, Buena Onda valorise encore plus les supports et
donne un accès immédiat à toutes les composantes du manuel :
• documents (textes, images, audios, vidéos),
• aides lexicales prêtes à l’emploi ciblées pour chaque leçon,
• vocabulaire classé par champs sémantiques,
• fiches grammaticales,
• Précis grammatical,
• exercices d’application,
• fiches méthodologiques,
• articles culturels.
Cet outil simple et intuitif facilite le travail collectif ou individuel, en classe ou hors
temps scolaire.
Buena Onda vous propose…
Un entraînement et une évaluation équilibrés pour les cinq activités langagières
facilement repérables sur la page :
– compréhension de l’oral (CO)
– compréhension de l’écrit (CE)
– expression orale en continu (EOC)
– expression orale en interaction ou dialoguée (EOD)
– expression écrite (EE)
Ces cinq activités sont travaillées systématiquement et de façon équilibrée dans
toutes les unités et dans le cadre des leçons, des projets et de l’évaluation. Un accent
particulier est mis sur l’oral, en compréhension et en expression.
Des contenus culturels qui constituent l’entrée privilégiée autour du thème fédérateur : « l’art de vivre ensemble ». La « culture » entendue au sens large (modes de vie,
mentalités, pratiques sociales, traditions populaires, histoire, géographie, histoire des
arts) est omniprésente et totalement intégrée aux leçons, sans séparation artificielle
entre culture et communication.
Les notions s’articulent autour de trois axes répartis dans 11 Unités thématiques :
• sentiment d’appartenance,
• mémoire,
• visions d’avenir.
Une mise en pratique de l’approche actionnelle : chaque élève reçoit des missions
concrètes (tâches), de la plus modeste (micro-tâche dans chaque leçon) à la plus
complexe (page Proyecto). Les missions sont guidées, accessibles et variées. Le projet final détermine le choix des objectifs de communication, des outils linguistiques,
culturels et méthodologiques.
Une progression conforme aux niveaux de référence du CECRL de A2 à B1, dans les
leçons, les projets et dans la page d’évaluation.
Introduction générale
BUENA-ONDA-doc-promo.indd 9
9
06/03/15 11:03
Des outils variés pour acquérir des compétences diverses : socioculturelle, linguistique, sociolinguistique et pragmatique grâce aux documents supports, aux rubriques récurrentes et aux pages spécifiques (lexique fonctionnel et astuces, boîtes à
outils Claves, lexique thématique et lexique final, fiches grammaticales et exercices
d’application, Précis grammatical, fiches méthologiques, fiches « stratégies »).
Des outils pour permettre aux élèves d’apprendre à travailler en autonomie :
– avec les fiches grammaticales (Prácticas de…), les exercices d’application, le Précis
grammatical, les fiches méthologiques (…con método) et les fiches stratégies
(Estrategias para…) dans le manuel ;
– avec des ateliers (Entrénate para…) pour travailler autrement les différentes compétences en groupes ou individuellement ;
– avec les TICE. De nombreuses activités permettent d’entraîner les élèves au B2i :
activités de recherche sur des sites sélectionnés par les auteurs et recensés sur le site
compagnon www.bordas-buenaonda.fr, mais aussi réalisation de certaines tâches
via l’outil informatique (présentations, diaporamas, enregistrements son ou vidéo,
consultations de blogs, etc.). La version numérique favorise encore plus ces usages ;
– avec le Fichier de l’élève qui comporte des guides d’entraînement à l’écoute des
CO et au visionnage des vidéos (selon une démarche en 3 étapes), ainsi que des
exercices grammaticaux.
Des outils d’évaluation :
– au début du manuel : des tests diagnostiques dans les 5 activités langagières,
accompagnés de grilles d’évaluation dans ce LP qui vous aident à définir les besoins
des élèves et à constituer des groupes de compétences le cas échéant ;
– à la fin de chaque unité du manuel : une page d’évaluation en CO et en CE (avec parfois un prolongement en EE (seule l’Unité 1 propose une évaluation CO + EOC), ainsi
qu’une petite synthèse pour faire le bilan en EOC autour de la problématique liée à la
notion. Ces pages permettent d’évaluer les objectifs de l’Unité et d’initier les élèves aux
modalités de travail du bac ; dans le Livre du professeur vous trouverez des outils pour
l’auto-correction et l’auto-évaluation (grilles pour la CO et la CE dans l’esprit du CECRL).
Buena Onda propose aussi…
un lexique fonctionnel et des astuces proposant des outils de communication
prêts à l’emploi pour faire face aux situations de communication les plus variées ;
des fiches méthodologiques ;
un Mémento culturel qui complète les références culturelles fournies au fil des
leçons ;
un Précis grammatical (avec des renvois aux leçons), précédé d’un index pour permettre une recherche aisée par mots-clés, ainsi que d’une fiche « erreurs récurrentes
à éviter » ;
un lexique d’expression français-espagnol (irrégularités verbales et changements
de genre signalés en rouge) ;
des tableaux de conjugaison sur les rabats qui favorisent la mémorisation et la
systématisation ;
des cartes sur les rabats pour faciliter le repérage.
10
Introduction générale
BUENA-ONDA-doc-promo.indd 10
06/03/15 11:03
Un DVD vidéo élève est encarté dans le manuel. Ce DVD est repris dans le coffret
classe audio-vidéo, qui contient l’intégralité des enregistrements de la méthode
(dont ceux des évaluations).
Les enregistrements élève sont en MP3 téléchargeables gratuitement sur le site
compagnon www.bordas-buenaonda.fr, pour travailler en autonomie.
La version numérique offre toutes les vidéos, ainsi que TOUS les enregistrements,
sauf ceux des évaluations, afin qu’ils ne soient pas accessibles aux élèves.
Le manuel est accompagné d’un Fichier de l’élève qui comporte des exercices
d’application grammaticale, ainsi que des guides d’entraînement pour l’écoute des
compréhensions de l’oral et pour le visionnage des vidéos, suivant une démarche en
3 étapes. La fiche générale d’écoute donnée en modèle au début du Fichier, propose
des pistes méthodologiques à adapter à toutes les CO.
Outre les MP3 élève, le site compagnon www.bordas-buenaonda.fr recense tous les
liens sélectionnés par les auteurs pour réaliser certaines tâches ou pour s’informer.
Buena Onda est une méthode réaliste car elle propose des tâches concrètes pour atteindre
des objectifs lisibles et tient compte des particularités de cette nouvelle étape de
l’apprentissage. Ainsi, pour éviter le « décrochage » précoce, nous avons pris le parti
d’un début mettant tous les élèves en situation de réussite et avons mêlé des objectifs
à consolider avec des objectifs nouveaux.
Buena Onda est une méthode exigeante car, le plus souvent, elle fait reposer l’apprentissage
sur les acquis, pour mettre les élèves en confiance, mais aussi pour les préparer à
l’autonomie en suscitant et en cultivant chez eux des réflexes et habitudes qui les
poussent à raviver sans cesse leurs connaissances et à trouver en eux-mêmes des
ressources pour s’exprimer.
Buena Onda est une méthode attrayante car nous y avons appliqué un principe de variété
qui permet de relancer l’intérêt des élèves : variété des supports, des situations de
communication, des tâches et activités proposées (y compris pour la phonologie et
l’orthographe si souvent négligées), et enfin, variété des thèmes qui reflètent la diversité du monde que nous voulons faire découvrir.
Buena Onda est une méthode motivante car elle inscrit l’apprentissage dans une perspective
actionnelle qui rend plus concrets les champs d’application de notre travail.
Introduction générale
BUENA-ONDA-doc-promo.indd 11
11
06/03/15 11:03
II Structure de chaque unité
Double-page d’ouverture : les élèves y découvrent la thématique et sa problématisation autour de la notion. Cette double-page annonce les objectifs de communication, culturels (volet sociolinguistique du CECRL) et linguistiques.
Elle propose également une douce entrée en matière grâce à des tâches accessibles
portant sur des documents iconographiques dont l’approche est facilitée par une
aide lexicale, ainsi qu’une compréhension de l’oral (Escucha).
Quatre doubles-pages de leçons (unités 1 à 3), puis trois doubles-pages de leçons
présentées selon une structure récurrente mais de difficulté graduée, suivies par une
leçon (double-page) Hacia la literatura, plus complexe, qui constitue une première
ouverture sur l’enseignement de « Littérature étrangère en langue étrangère » (LELE)
qui sera proposé dès la Première aux séries L. Cette page comporte aussi un miniprojet d’écriture.
Entrénate para… : cette page propose des activités (parfois ludiques) à réaliser en
groupes et faisant la part belle à l’oral. La fiche Estrategia en page suivante propose
des astuces pour réaliser certaines de ces activités.
Estrategias para… : cette page est organisée en deux volets :
– une fiche pratique pour faciliter l’apprentissage (mémorisation, prise de note, utilisation du dictionnaire, etc.) ou la réalisation des activités (conduire une interview,
naviguer sur un site Internet, prélever des informations dans un texte, etc.) ;
– une rubrique lexique qui classe le vocabulaire de l’unité par champs sémantiques
pour une meilleure appropriation, suivie d’activités souvent ludiques pour faciliter la
mémorisation.
Prácticas de… : cette double-page est à la fois théorique et pratique. Elle regroupe
des fiches « flash » qui proposent l’essentiel du point de grammaire et des exercices
d’application pour se familiariser avec les emplois linguistiques. Ces fiches sont prolongées par le Précis grammatical qui expose ce qu’il faut comprendre et retenir de la
langue pour prendre du recul, réfléchir sur son fonctionnement et systématiser pour
pouvoir réagir face à de nouvelles situations de communication.
Le travail sur la langue intègre aussi deux dimensions souvent (et injustement !) négligées : la phonologie et l’orthographe, par le biais de deux rubriques spécifiques.
Proyecto : cette page, qui constitue l’aboutissement de chaque unité, s’inscrit dans
une démarche actionnelle, tout en étant ancrée dans le culturel. Elle conduit les élèves
à utiliser les outils mis en place dans les unités pour réaliser un projet de communication correspondant à des situations concrètes : faire un exposé sur une personnalité,
écrire une page de journal intime, faire un exposé sur l’évolution d’une ville, réaliser
le doublage d’un événement sportif, créer un recueil collaboratif de contes, écrire un
article sur un événement culturel, réaliser une annonce sur la cuisine novoandina, réaliser un exposé sur une publicité artistique, réaliser la une d’un journal, écrire un article
sur un matériau du futur, participer à un débat sur un projet de réhabilitation d’un lieu.
Pour guider la réalisation des projets, chaque projet renvoie à une fiche méthodologique.
12
Introduction générale
BUENA-ONDA-doc-promo.indd 12
06/03/15 11:03
Evaluación : cette page permet d’évaluer les objectifs de l’unité. Le format retenu
donne à l’élève un premier aperçu des épreuves du bac. La CO est évaluée suivant une
démarche en 3 étapes, la restitution peut être faite en français ou en espagnol. La CE
fait l’objet d’un questionnement type bac et est parfois prolongée par une consigne
d’EE. Enfin, le bilan permet de clore le travail sur la notion et d’habituer doucement
l’élève à l’épreuve d’EO.
Dans le LP, vous trouverez des outils pour l’auto-correction et l’auto-évaluation (grilles
pour la CO et la CE dans l’esprit du CECRL).
Au fil des leçons, vous trouverez les éléments suivants :
➙ Pour atteindre les objectifs linguistiques, la rubrique Lengua invite l’élève à réfléchir
sur un fait de langue et à en déduire une règle ; elle trouve son prolongement dans
la double-page Prácticas de… et dans le Précis grammatical.
➙ Les consignes sont signalées en fonction des activités langagières travaillées ;
celles de CO (enregistrements audio et vidéo, dont les transcriptions se trouvent
dans le LP) sont mises en avant et accompagnées, systématiquement pour la
vidéo et une fois par Unité pour l’audio, d’un guide d’entraînement au visionnage/
à l’écoute dans le Fichier de l’élève. La consigne Síntesis permet aux élèves de faire
un bilan de la leçon.
➙ En fin de parcours, le (mini)Proyecto prolonge la leçon par un travail en autonomie
en suivant une démarche actionnelle.
Pour permettre aux élèves de mettre en place des stratégies qui favorisent leur
autonomie :
➙ la boîte à outils Claves facilite la prise de parole en offrant des moyens langagiers
prêts à l’emploi ;
➙ le bilan grammatical annonce des règles et des astuces pour éviter les erreurs ;
➙ dans les leçons, les encadrés Infórmate fournissent des données culturelles et/ou
biographiques qui éclairent les documents et facilitent leur compréhension ;
➙ les renvois vers Informe cultural invitent les élèves à approfondir la dimension
culturelle des documents et facilitent la réalisation de certaines tâches ;
➙ la maquette et ses codes couleurs clairs facilitent le repérage.
Dans le Livre du professeur, pour chaque unité, vous allez retrouver les rubriques suivantes :
➙ Rappel des objectifs de communication, linguistiques, culturels et méthodologiques et références des pages où chacun est abordé plus spécifiquement dans
le manuel.
➙ Rappel des (Mini)Proyecto de chaque leçon.
➙ Des données pour présenter auteurs, œuvres, artistes, etc.
Introduction générale
BUENA-ONDA-doc-promo.indd 13
13
06/03/15 11:03
➙ Commentaires des leçons au fil des pages avec pour chacune :
– des propositions pour la mise en œuvre des activités et des tâches,
– des pistes de prolongements des documents et activités.
➙ Des renvois au Fichier de l’élève.
➙ Les corrigés des exercices du Manuel.
➙ Les corrigés des exercices et des guides d’écoute/visionnage du Fichier de l’élève.
➙ Des renvois aux sites qui permettent un travail fondé sur le support informatique
et des propositions de mise en œuvre pour ces activités.
➙ Lorsqu’ils existent, des liens vers les sites Internet des artistes dont les œuvres sont
reproduites, pour consultation, entraînement supplémentaire ou évaluation.
➙ Les outils d’auto-correction et d’auto-évaluation pour la CO et la CE de la page
évaluation.
NB : Les suggestions que vous trouverez pour l’exploitation des documents ne
prétendent pas à l’exhaustivité. Elles constituent des pistes de travail que chacun
est libre d’adapter en fonction de sa sensibilité, de ses préférences ou des besoins
des élèves. Les idées que nous proposons sont des solutions que nous avons essayé
d’apporter pour répondre à vos besoins et à vos attentes.
Attention ! Avant de communiquer à vos élèves les adresses Internet indiquées dans
ce guide, il est impératif de les vérifier.
III La certification
La certification mise en place dans certaines classes s’inscrit dans le cadre du Plan de
Rénovation de l’enseignement des langues vivantes et de la mise en application du
CECRL.
Cet examen, proposé en classe de Seconde, permet aux élèves de « bénéficier d’une
certification en langue vivante étrangère, conçue sur la base du Cadre européen
commun de référence pour les langues et délivrée par un organisme certificateur,
internationalement reconnu (Instituto Cervantes pour l’espagnol). »
« Selon leur niveau de langue, les élèves pourront se voir délivrer la certification au
niveau A2 (utilisateur élémentaire) et, pour les meilleurs d’entre eux, le niveau B1 (utilisateur indépendant) du Cadre européen commun de référence pour les langues. »
Cette certification permet aux élèves de pouvoir rendre compte de leur niveau de
langue dans un cadre scolaire ou extra-scolaire (séjours linguistiques, échanges,
stages professionnels, etc.), à l’écrit et à l’oral.
« Les élèves sont évalués dans les cinq compétences du Cadre européen commun de
référence pour les langues : compréhension de l’écrit, expression écrite, compréhension de l’oral, expression orale en continu et expression orale en interaction. »
14
Introduction générale
BUENA-ONDA-doc-promo.indd 14
06/03/15 11:03
Buena Onda prépare les élèves aux épreuves de la certification pour…
… la compréhension de l’écrit à partir de documents authentiques variés : littérature
(prose, poésie, théâtre), presse, BD, sites Internet, documents officiels, etc. :
– dans les consignes au fil des leçons ;
– dans la double-page Hacia la literatura ;
– dans les projets ;
– dans les pages d’évaluation ;
… l’expression écrite à partir de documents authentiques variés (textes, iconographie, tableaux, documents audiovisuels) :
– dans les consignes au fil des leçons ;
– dans la double-page Hacia la literatura ;
– dans les rubriques Lengua ;
– dans les doubles-pages Entrénate para… ;
– dans les projets ;
– dans les pages d’évaluation ;
… la compréhension de l’oral à partir d’enregistrements authentiques (conversations, émissions de radio, exposés, films, émissions de télévision, etc.) :
– tout comme les enregistrements audio (sur MP3 ou CD Classe), les vidéos (DVD
élève) sont traitées comme support à part entière des leçons ; pour chaque Unité,
toutes les vidéos et l’une des CO sont accompagnées d’un guide au visionnage/
à l’écoute dans le Fichier ;
– dans certains exercices d’application ;
– dans la rubrique Fonología ;
– dans les doubles-pages Entrénate para… ;
– dans certains projets ;
– dans les pages d’évaluation ;
… l’expression orale en continu libre ou guidée, avec ou sans préparation, à partir
d’un support écrit, visuel ou audio :
– dans les consignes au fil des leçons ;
– dans les doubles-pages Entrénate para… ;
– dans les projets ;
– dans les pages d’évaluation ;
… l’expression orale en interaction (dialoguée) libre ou guidée, avec ou sans préparation, avec des rôles assignés ou choisis, à partir d’une situation exposée, d’une
photo ou d’un tableau :
– dans les consignes au fil des leçons ;
– dans les doubles-pages Entrénate para… ;
– dans les projets.
Introduction générale
BUENA-ONDA-doc-promo.indd 15
15
06/03/15 11:03
UNIDAD
5
Érase una vez…
> manuel p. 92-107
Notion Mémoire (héritages et ruptures)
El cuento: ¿una historia eternamente actual?
Objectifs de communication
Identifier une histoire (p. 94)
Comprendre un témoignage ou une annonce radio (p. 93)
Lire des contes et des légendes (pp. 94, 97)
Repérer la chronologie d’une histoire (pp. 94-95, 97)
Raconter une histoire (p. 95)
¡Estrategias!
Mémoriser une histoire
ou une leçon (p. 103)
Metodología
Écrire un conte/un récit
(p. 20)
Présenter un personnage de fiction (p. 99)
Résumer une légende (p. 97)
Écrire un conte (pp. 100, 106)
(Mini)Proyectos
Remémorer un conte traditionnel, le raconter en classe pour le faire identifier. (p. 94-95)
Choisir une légende et la résumer à l’écrit. (p. 96-97)
Inventer et présenter un personnage de jeu de rôle. (p. 98-99)
Proyecto
Créer un recueil collaboratif de contes (p. 106)
Objectifs linguistiques
Grammaire
Le passé simple régulier (pp. 94-95) et irrégulier (p. 97)
Le plus-que-parfait (p. 95)
Les marqueurs temporels (p. 97)
La traduction du verbe « devenir » (pp. 98-99)
Lexique
Les contes
et les légendes
Orthographe
Les doubles consonnes (p. 95)
Phonologie
L’accentuation des verbes
au passé simple (p. 95)
La fiction
Le cinéma
Objectifs culturels
Le conte Blancanieves revisité (p. 94-95)
La légende de La Llorona (p. 96-97)
Guillermo del Toro, cinéase mexicain Gente de hoy (p. 98-99)
La micro-fiction (p. 100-101)
Miguel Calatayud, dessinateur espagnol (p. 106)
16
BUENA-ONDA-doc-promo.indd 16
06/03/15 11:03
5
«Los cuentos son solo para niños.»
p. 93
Avant la séance
Consigne 1. Établir une liste lexicale des types d’histoires (comedia, cuento, novela,
ciencia ficción, aventura, guerra, horror, etc.) sur papier ou à projeter = banque de mots
pour enrichir le lexique (à compléter ensuite éventuellement avec les élèves) et faciliter la réalisation des consignes.
Consigne 2. Établir une liste lexicale des sentiments (miedo, sorpresa, alegría, impaciencia, enternecimiento, fascinación, etc.) sur papier ou à projeter = banque de mots
pour enrichir le lexique et faciliter la réalisation des consignes.
Pour commencer
Proposition 1
Apporter un livre et un DVD (œuvre connue). Les montrer, les faire nommer (libro
+ película) et éventuellement présenter (¿Conocéis este libro, esta película? ¿Quiénes
son los personajes?…), interroger les élèves sur leurs goûts et leurs pratiques à partir
de cas concrets (combien de fois dans la semaine ils ont lu un livre ou vu un film).
→ Dégager une mini statistique sur les pratiques de la classe qui introduit la consigne 1.
Proposition 2
Lire la phrase citée, la faire écrire et faire chercher 2 ou 3 arguments pour confirmer,
2 ou 3 arguments pour infirmer. La recherche d’arguments peut être faite à deux. On
met ensuite en commun en classe entière.
Pendant la séance
Expression orale
Modalités de travail : binômes et classe entière
Étapes :
➙ Avec les documents
• Observation des images et réactions spontanées. Faire travailler en binômes :
un élève / une image. Chacun peut noter 5 ou 6 mots qui serviront de guide (si
nécessaire) à l’EO.
• Description des personnes (âge, etc.) et des situations (lieu) → Hypothèses avec
des moyens simples (type creo que, me parece que…) sur les situations. (consigne 1)
• Avec support numérique : zoomer sur les visages pour ne montrer qu’un seul
visage à la fois. (consigne 2)
Avec le manuel numérique, deux possibilités : le prof dirige la séance, zoome
sur les visages et demande d’identifier les sentiments ou bien un élève décrit un
visage ; un autre / les autres le situent et l’identifient.
• Imaginer l’histoire que les personnes voient, entendent ou lisent (mini-scénario)
et interroger sur le style de l’histoire (cf. liste mentionnée ci-dessus).
➙ Élargissement
Dans la perspective des projets, commencer à travailler en classe entière les
composantes d’une histoire à déterminer avec les élèves : personnages, lieu, temps,
problème, situation initiale, situation finale, etc. (consigne 3)
Unidad 5 – Érase una vez…
BUENA-ONDA-doc-promo.indd 17
17
06/03/15 11:03
Faire citer par les élèves des titres de ce qu’ils estiment être une bonne histoire
(film, roman, etc.) et interroger sur ce qu’ils aiment dans l’histoire (intriga, personajes, ambiente, vestuario, etc.), après quelques exemples, repérer les éléments récurrents pour dégager les goûts de la classe.
Compréhension de l’oral
Document (1’15’’) : Interview, témoignage d’une personne sur un conte traditionnel
qui l’a marqué.
Classe 1-36
Transcription de l’enregistrement
−¿Recuerdas un cuento o una leyenda que te marcó?
−¡Sí por supuesto! El colo colo.
−¿El colo colo?
−El colo colo.
−Cuéntame un poco de qué trata.
−Mira, el colo colo es un animal mitológico de la isla grande de Chiloé en el sur de
Chile
−¡Ah! ¿Y qué te impresionó? ¿Qué es lo que… qué es lo que más te llamó la
atención?
−Mira, lo que me impresionó es que es un animal tan raro. Es… Nace de un huevo
de gallina que fecunda una serpiente. Y ese animal anda en la noche y va a la casa
de la gente y le chupa la sangre.
−Uy… ¡qué miedo!
−Sí, a mí también me dio mucho miedo.
−¿Pero le chupa la sangre a todo el mundo o tienes que ser malo?
−No, a cualquiera le chupa, viene así y estás durmiendo tranquilito en la noche
en tu cama, viene el colo colo así y se te pone así cerca de los labios, te muerde el
labio inferior, te sale una gotita de sangre y se pega y te chupa y te chupa, y te…
y después la gente que lo mordió el colo colo, al otro día andan todos cansados…
así… ¡yo tenía un miedo en las noches!
−Claro no me extraña… ¡Qué escalofríos!
Modalités de travail : écoute individuelle en salle informatique ou multimédia, sur
baladeurs en « libre service » ou écoute collective en classe entière, continue ou/et
fragmentée.
Faire repérer les deux questions générales (consigne 4), et faire noter les éléments
essentiels de l’histoire : lieu, temps, personnages, actions, conséquences, sentiments.
À partir de cette dernière catégorie, l’association peut être faite (consigne 5).
Pour noter les questions, si nécessaire, réaliser une dernière écoute fragmentée (problème de temps). Lorsque les élèves ont noté les questions, ils peuvent y répondre à
la maison.
Après la séance
Proposition 1
Question écrite : ¿Estás de acuerdo con la frase «los cuentos son solo para niños»?
Proposition 2
Chercher et apporter une image représentant une histoire (DVD, livre, etc.) et préparer
une présentation à faire en classe.
18
Unidad 5 – Érase una vez…
BUENA-ONDA-doc-promo.indd 18
06/03/15 11:03
5
Proposition 3
Chercher et apporter une image représentant une histoire (DVD, livre, etc.), réunir
les différentes images, les redistribuer à la classe par binômes ; les binômes font des
hypothèses sur l’histoire que suggère l’image, l’élève qui a apporté l’image confirme,
corrige, etc. NB : demander aux élèves de ne pas choisir des œuvres connues de tous.
Un cuento que nunca muere
p. 94-95
Thème
Le conte traditionnel revisité
Objectifs de communication
Identifier une histoire
Repérer la chronologie d’une histoire
Raconter une histoire
Objectifs linguistiques principaux
Le passé simple régulier – Le plus-que-parfait
Fonctions de la leçon
Introduire la notion « Mémoire : héritages et ruptures » par le biais du conte revisité
dans une œuvre hispanique actuelle.
Introduire le travail sur les différents niveaux temporels présents dans les récits.
Conduire les élèves à produire leur propre récit élémentaire fondé sur des éléments
connus et choisis.
Avant la séance
Outils
– Établir une liste de titres de contes (Pulgarcito, Blancanieves, Cenicientas, Los tres cerditos, Caperucita Roja, La Bella durmiente, etc.) sur papier ou à projeter = banque de
titres pour amorcer la séance et/ou fournir des pistes pour la réalisation du projet.
– Préparer une liste de genres cinématographiques, sur papier ou à projeter = banque
de mots pour donner des outils pour la consigne 7.
Autour des documents
Le film Blancanieves a gagné 10 Goya en 2013. Il a été vu par plus de 6 millions de
spectateurs en Espagne et a été choisi pour représenter le cinéma espagnol aux
Oscars. L’histoire (muette, en noir et blanc) se déroule dans les années 20 en Espagne,
la protagoniste est la fille d’un célèbre torero, les nains sont des forains qui vivent de
leurs talents théâtraux exercés dans des pseudo-corridas de fortune, tandis que la
cruelle belle-mère est une seconde épouse assoiffée de richesse et de célébrité.
Résumé : Antonio Villalta est un très célèbre torero, son épouse grande chanteuse
de flamenco, est enceinte d’une petite fille. Au cours d’une corrida, Antonio est
encorné par un taureau qui le blesse très gravement. Sous le choc, sa femme est prise
de douleurs et évacuée d’urgence à l’hôpital où elle meurt en couche. L’enfant est
confiée à sa grand-mère pendant qu’Antonio reste de longs mois en convalescence
et épouse l’une des infirmières qui, attirée par sa renommée et sa fortune, a réussi à
le séduire. Une dizaine d’années plus tard, la grand-mère meurt à son tour et l’enfant
Unidad 5 – Érase una vez…
BUENA-ONDA-doc-promo.indd 19
19
06/03/15 11:03
est envoyée chez son père, paralysé, qui vit, contre son gré, enfermé dans une pièce
de sa gigantesque propriété. L’enfant devient alors bonne à tout faire dans la maison de son père sous les ordres de sa belle-mère, obsédée par son désir de célébrité.
Malgré les interdictions, la fillette parvient un jour à rencontrer en cachette son père,
qui l’initie à la corrida. Des années plus tard, le père est assassiné par sa femme qui
feint un accident et qui charge son amant d’étrangler Blancanieves dans les bois.
L’homme la laisse pour morte mais la jeune femme est sauvée par des nains forains
qui gagnent leur vie en montant des corridas-théâtres dans les villages andalous. Peu
à peu les talents et la passion de Blancanieves pour la corrida s’affirment et elle finit
par devenir une véritable « torera » aussi admirée que l’était son père. La nouvelle de
la renommée de Blancanieves parvient à sa belle-mère qui, folle de jalousie, décide de
se venger…
– Si possible voir le film entier Blancanieves. Disponible en DVD.
– Visiter le site http://blancaniev.es/ consacré au film.
– Visiter la page http://www.labutaca.net/peliculas/blancanieves/ (fiche technique,
synopsis, bande annonce, galerie de photos et vidéo, making off, vidéo sur la genèse
du film, interview du réalisateur et des acteurs, critiques).
– Éventuellement, visiter le site http://premiosgoya.academiadecine.com/, sur le bandeau supérieur choisir « ediciones anteriores » et choisir la 27e édition (2013).
– Revoir les composantes essentielles du conte selon Vladimir Propp (héros, adjuvant
= aide le héros, opposant = entrave la quête du héros, quête = le but du héros, etc.) :
Morphologie du conte (que les élèves utilisent au collège).
L’auteur
Pablo Berger (Bilbao, Espagne, 1963). Réalisateur de trois films Mamá (court métrage,
avec Álex de la Iglesia, 1988), Torremolinos 73 (long métrage, situé dans les dernières
années du franquisme, 2003) et Blancanieves (2012).
Pablo Berger a étudié le cinéma à New York avant d’exercer comme professeur à la
New York Film Academy, parallèlement à une carrière de publicitaire et réalisateur de
vidéo clips.
¿Qué cuento es?
p. 94
Pour commencer
Projeter ou distribuer la liste de titres, faire formuler les équivalents en français.
Demander aux élèves de choisir un titre et d’écrire : le nom du/des héros (+ quelques
informations essentielles), les personnages secondaires (distinguer leur statut : ami =
adjuvant / ennemi = opposant du héros), la mission. Pour encourager à l’interaction :
un élève énonce les éléments notés, la classe devine de quel conte il s’agit.
Enchaîner sur la lecture silencieuse du texte et sur la consigne 1.
Pendant la séance
Compréhension de l’oral
Document (1’22’’) : Extrait du conte traditionnel Blancanieves.
20
Unidad 5 – Érase una vez…
BUENA-ONDA-doc-promo.indd 20
06/03/15 11:03
5
Classe 1-37
Transcription de l’enregistrement
La nueva reina era una mujer muy bella. Todas las mañanas, le preguntaba a su
espejo mágico: «Espejo, espejito, dime quién es la mujer más bella del reino». Y el
espejo siempre le contestaba: «Reina, usted es, sin lugar a dudas, la mujer más bella
del reino». Pero pasaban los años: Blancanieves iba creciendo, convirtiéndose en
una joven cada vez más bonita. Y un día, la reina le preguntó, como de costumbre, a
su espejo: «Espejo, espejito, dime quién es la mujer más bella del reino». Y éste por
primera la vez le contestó: «Venerada, Reina, usted es, sin lugar a dudas, una mujer
muy bella pero realmente la mujer más bella del reino, es ahora Blancanieves.» La
reina se puso furiosa: al día siguiente, volvió a preguntar lo mismo y el espejo volvió a contestar que Blancanieves era la mujer más bella. En el corazón de la reina,
se despertó el odio más profundo y decidió matar a la princesa.
Modalités de travail : en classe entière, continue ou/et fragmentée.
Possibilité d’écouter l’enregistrement uniquement pour répondre aux consignes 1 et 2
ou faire une écoute plus complète.
Expression orale
Modalités de travail : classe entière
Étapes :
➙ Sans documents
• Continuer
le récit là où s’est arrêté l’enregistrement. Possibilité de faire une
« chaîne » : chaque élève ajoute un morceau de l’histoire en spontané ou avec un
temps de réflexion, pour que tous les élèves réactivent leurs souvenirs du conte
(suggérer une prise de notes sous forme de liste de mots-clefs, ex. : Blancanieves /
llegar / casa / enanos). Écrire au tableau les étapes essentielles de l’histoire en
insistant sur l’élément-clé qui déclenche l’histoire (consignes 3 et 4).
• Faire citer les éléments essentiels du conte selon le schéma de Vladimir Propp,
d’abord avec le vocabulaire « commun » : « héroe, buenos, malos » puis en maniant
le lexique adéquat : « héroe » (Blancanieves), « ayudantes » (el cazador, los enanos),
« oponentes » (la reina), « misión » (encontrar el amor, el príncipe azul) (consigne 5).
➙ Avec les documents
• Par groupe de trois : chaque élève travaille sur une affiche. Repérer la présence
des topiques sur les trois affiches, signaler ceux qui manquent.
• Décrire rapidement chaque affiche (personnages, attitudes, expressions, couleurs,
lieux, paysages, ambiance), définir le style du film et en déduire le public visé. Si
le professeur dispose du manuel numérique et d’un TBI, zoomer sur les images et
adopter un code couleur pour entourer les éléments sur les affiches (ex. : Blanche
Neige sur les trois affiches, les nains présents sur les 3 affiches, au nombre de 7
sur les trois affiches, prince sur une affiche, belle-mère sur deux affiches, etc.)
(consignes 6 et 7).
NB : Dans le prolongement de cette séance, ne pas oublier de faire l’activité de
phonologie p. 105 pour travailler la prononciation des verbes au passé simple.
Unidad 5 – Érase una vez…
BUENA-ONDA-doc-promo.indd 21
21
06/03/15 11:03
Après la séance
Travail à la maison pour fixer la chronologie de l’histoire et les temps du passé, faire
écrire l’histoire à la maison.
Demander aux élèves de lire le texte (p. 95) et de visiter le site officiel du film
http://blancaniev.es/ pour découvrir le contexte de l’extrait qui sera vu lors de la
2e séance. Proposer éventuellement un tableau de ce type :
Versión tradicional
Versión de Pablo Berger
Lugar
indefinido
España
Época
tiempos antiguos
años 1920
Protagonista
Blancanieves
Blancanieves
Padre de la protagonista
rey, rico
torero, rico
Enanos
mineros
feriantes, toreros
Etc.
Vídeo
Grimm en España
p. 94
Avant la séance
Rappel : l’extrait vidéo se trouve sur le DVD encarté dans le manuel de l’élève. Pour
consacrer plus de temps à l’expression en classe, une partie du travail peut donc être
réalisée en autonomie (par exemple visionnage et repérage à l’aide de la fiche de
guidage > Fichier de l’élève p. 32).
Demander aux élèves de lire le texte (p. 95) et de visiter le site du film (consignes 1 et 2)
avant la séance.
Modalités de travail : prévoir la séance en classe avec vidéoprojecteur, VPI, salle multimédia ou salle informatique.
Pour commencer
Compréhension de l’écrit
Modalités de travail : individuel ou binôme, puis classe entière
Étapes :
➙ Avec les documents
• Affiche déjà décrite (cf. séance 1), rappeler rapidement les topiques et citer les
particularités de cette version, à partir de l’affiche, puis reprise du travail qui a été
fait à la maison (lecture du texte).
• Lecture silencieuse du texte : pour travailler par comparaison, utiliser un tableau
(voir ci-dessus). Possibilité de faire corriger le tableau en binôme : un élève / une
colonne. Le premier annonce l’information pour la 1re version, le second complète
pour la 2e version.
22
Unidad 5 – Érase una vez…
BUENA-ONDA-doc-promo.indd 22
06/03/15 11:03
5
Vídeo
Compréhension de l’oral
Le nombre de projections dépend des classes, deux semblent être un minimum, trois
peuvent être nécessaires, c’est la solution proposée ici. Les consignes seront regroupées et/ou adaptées en fonction de la réactivité de la classe.
Possibilité, avant de commencer, de rappeler qu’il s’agit de travailler sur la notion
« Mémoire : héritages et ruptures », introduire éventuellement les mots « herencia y
ruptura » pour « préparer » l’œil des élèves.
Mises en œuvre possibles :
– Utiliser le guide proposé dans le Fichier de l’élève > p. 32. Les notes succinctes de la
fiche peuvent servir de point de départ pour l’expression en interaction. > Correction
de la fiche p. 31
– Guider le regard avant chaque projection par une ou plusieurs consigne(s) p. 95,
consignes 3 et 4.
– Laisser les élèves s’exprimer spontanément sur l’extrait en veillant à ce qu’ils apportent des réponses à toutes les consignes.
Projet
Les élèves peuvent choisir librement les contes ou se les voir attribuer. Puis ils racontent leur conte, directement ou après une courte préparation. Mettre si possible des
dictionnaires à disposition des élèves.
Après la séance
Pour formaliser la réflexion sur la notion « Mémoire : héritages et ruptures » : faire faire
la consigne 6 sous forme de rédaction à la maison.
Prolongements
Entrénate 1 > Manuel p. 102
La Llorona, una leyenda americana
p. 96-97
(Voir version intégrale du Livre du professeur)
Guillermo del Toro, cuentista del siglo XXI
Gente de hoy
p. 98-99
(Voir version intégrale du Livre du professeur)
Hacia la literatura
p. 100-101
(Voir version intégrale du Livre du professeur)
Unidad 5 – Érase una vez…
BUENA-ONDA-doc-promo.indd 23
23
06/03/15 11:03
Entrénate para…
p. 102
1. …representar un cuento
Estrategia > Manuel p. 103
Modalités de travail
Temps : répartir le travail sur trois séances pour laisser le temps d’apprendre le texte
avant une première répétition. Possibilité de doser le temps de travail en cours et hors
cours (par exemple, commencer l’écriture en cours, la continuer hors temps scolaire,
consacrer un peu de temps à la répétition en début ou en fin de séance).
1. Écriture.
2. Répétition.
3. Représentation dans le cas d’une scène théâtrale et/ou projection dans le cas d’une
vidéo.
Le temps de cours consacré à l’activité peut être adapté et modulé en fonction des élèves.
Interaction : ne pas citer le titre du conte, le faire identifier par la classe.
Lieu : en classe entière, si possible dans une grande salle (ex. : salle polyvalente), pour
que les groupes puissent s’isoler, échanger et écrire la scène sans se déranger les uns
les autres.
Matériel : dictionnaires, caméra ou téléphones portables des élèves, dans le cas d’une
vidéo.
2. et 3. (Voir version intégrale du Livre du professeur)
Prácticas de…
p. 104-105
> Corrigés des exercices du Fichier de l’élève p. 28-30
(Voir version intégrale du Livre du professeur)
Proyecto
p. 106
Temps : une séance. Si le conte est publié sur le site de l’établissement, prévoir éventuellement un temps pour la correction.
Lieu : si possible en salle informatique pour que les élèves puissent écrire et mettre
leur conte en page plus proprement, pour faciliter la compilation.
Préparation : pour préparer la réalisation du projet, laisser quelques instants aux
élèves pour observer les images et chercher des points communs entre elles. Les faire
décrire en se limitant à une stricte observation (sans chercher à extrapoler ni à expliquer). Parmi les points communs, citer la source : El mundo al revés et justifier ce titre
pour guider les élèves vers le sens qui déterminera la trame du conte. Signaler alors,
si cela n’a pas été fait spontanément, un point commun essentiel : la représentation
d’un monde à l’envers.
Après ce travail préparatoire, commencer le travail proposé dans les consignes.
Écrire un conte/un récit > Manuel p. 20
24
Unidad 5 – Érase una vez…
BUENA-ONDA-doc-promo.indd 24
06/03/15 11:03
5
Evaluación
p.107
Outils pour l’auto-correction et pour l’auto-évaluation
Comprensión escrita
4
A1
El hombre que aprendió a ladrar
1. Identifica a los personajes, precisa su nombre y explica en qué se relacionan.
Los personajes son Raimundo, un hombre y Leo, su perro.
2. Escoge la afirmación correcta: el protagonista parece absolutamente normal / un
poco raro (bizarre). Justifica explicando en qué consistía su proyecto.
A2
La afirmación correcta es «el protagonista parece un poco raro» porque quiere aprender a
ladrar.
3. Busca un fragmento del texto para mostrar si fue fácil o difícil realizar este proyecto.
Vemos que fue difícil realizar este proyecto porque «fueron años de arduo y pragmático
aprendizaje».
4. Escribe una frase que cuente el momento más importante para el protagonista.
B1
La frase que cuenta el momento más importante para el protagonista es: «Para Raimundo
representó un día de gloria cuando su ladrido fue por fin comprendido por Leo, su hermano
perro, y (algo más extraordinario aún) él comprendió el ladrido de Leo.»
5. Explica lo que cambió a partir de ese momento.
«A partir de ese día Raimundo y Leo se tendían, por lo general en los atardeceres, bajo la
glorieta y dialogaban sobre temas generales.»
6. ¿Qué efecto produce la última frase?
La última frase: «Cuando ladras, todavía se te nota el acento humano» es cómica (graciosa)
porque es el mundo al revés, el perro corrige al amo, como si fuera un profesor.
7. Redacta un retrato de cada personaje (80 palabras).
Expression libre.
Comprensión auditiva
4
Una historia de familiar
Classe 1-44
Transcription de l’enregistrement
Érase una vez un viejo que se llamaba Don Roque. Don Roque ya era un anciano
cuando murió su esposa, había trabajado toda su vida para su familia y su mayor esperanza era ver a su hijo convertido en un hombre de bien, respetado por los demás.
A los 70 años, Don Roque ya no tenía fuerzas, estaba solo y un poco enfermo.
Contaba con la ayuda de su hijo, un brillante profesional que nunca iba a visitarle.
Un día se decidió a ir por primera vez a pedirle un favor a su hijo.
Don Roque llamó a la puerta de la casa donde vivía su hijo con su familia.
–¡Hola papá! ¡Qué milagro que vienes por aquí!
−Fernando, hijo mío, ya sabes que no me gusta molestarte, pero me siento muy
solo, además estoy cansado y viejo.
−Pues a nosotros, nos encanta que vengas a visitarnos, aquí estás en tu casa.
−Gracias hijo, sabía que podía contar contigo. Entonces ¿puedo quedarme a vivir
aquí? ¡Me siento tan solo!
−¿Quedarte a vivir aquí? Eh sí… claro…, pero a lo mejor no te sientes muy bien. Tú
sabes, la casa es pequeña, mi esposa es muy especial… y luego los niños…
–Mira hijo, si es un problema, olvídalo, no te preocupes por mí.
Unidad 5 – Érase una vez…
BUENA-ONDA-doc-promo.indd 25
25
06/03/15 11:03
A1
−No padre no es eso, solo que… no sé dónde podrías dormir. No puedo sacar a
nadie de su cuarto, pero tengo una idea: ¿te gustaría dormir en el patio?
−¿Dormir en el patio? Está bien.
El hijo de Don Roque llamó a su hijo Luis de 12 años.
−Mira hijo, tu abuelo va a vivir con nosotros. Tráele una manta para que se cubra
en la noche.
−Sí, papá… ¿Y dónde va a dormir?
−En el patio, no quiere incomodarnos.
Luis subió por la manta y la cortó en dos partes. En ese momento llegó su padre.
−¿Qué haces Luis? ¿Por qué cortas la manta de tu abuelo?
−Sabes papá, estaba pensando…
−¿Pensando qué?
−Que… que voy a conservar la mitad de la manta para cuando tú seas viejo y quieras vivir en mi casa.
Primeras impresiones
1. Enumera a los personajes y presenta al protagonista.
Don Roque, Fernando el hijo de don Roque, Luis el hijo de Fernando y nieto de don Roque.
Don Roque es un anciano de 70 años.
2. Explica su problema y di a quién le pidió ayuda.
A2
Don Roque está solo, no tiene fuerzas y está un poco enfermo. Pide ayuda a su hijo.
Entendiendo un poco más
3. Di qué idea tuvo el protagonista.
«Se decidió a ir a pedirle un favor a su hijo».
4. Señala las diferentes reacciones que suscitó.
B1
Al principio el hijo está contento: «¡Qué milagro que vienes por aquí!», «Nos encanta que
vengas a visitarnos».
Después parece reservado y busca pretextos: «Pero a lo mejor no te sientes muy bien. Tú
sabes, la casa es pequeña, mi esposa es muy especial… y luego los niños…», «no sé dónde
podrías dormir».
En detalle
5. Presenta en detalle la solución que encontraron.
Don Roque va a dormir en el patio con una manta.
6. Explica lo que hizo el niño al final.
El niño cortó la manta en dos. Va «a conservar la mitad de la manta para cuando [su padre]
sea viejo y quiera vivir en [su] casa». Quiere mostrar que no está de acuerdo con su padre.
26
Unidad 5 – Érase una vez…
BUENA-ONDA-doc-promo.indd 26
06/03/15 11:03
Unidad
Grilles pour l’autoévaluation
Comprensión escrita
5
> manuel p. 107
4
A1 Je peux…
validé
…relever le nom de personnages dans un texte.
…mettre en relation des informations sur des personnages.
…choisir entre deux affirmations simples celle qui est juste.
…repérer une phrase courte dans un texte pour justifier un choix.
A2 Je peux…
validé
…isoler une information dans un texte.
…distinguer un moment important dans un récit.
B1 Je peux…
validé
…comprendre un événement dans un texte narratif.
…tirer une conclusion à propos d’une histoire.
Comprensión auditiva
4
A1 Je peux…
validé
…repérer le nom des personnages dans un conte.
…relever des informations explicites sur un personnage.
A2 Je peux…
validé
…repérer des mots connus dans un dialogue.
…comprendre la logique d’un récit (conséquences).
B1 Je peux…
validé
…comprendre un conte.
…relever des arguments dans une conversation.
Unidad 5 – Érase una vez…
BUENA-ONDA-doc-promo.indd 27
27
06/03/15 11:03
5
Érase una vez...
Prácticas > manuel p. 104-105
Le passé simple
Précis § 29 p. 230
1 Souligne les verbes au passé simple dans le texte : indique l’infinitif et la personne de chacun.
Érase una vez una familia miserable que vivía en el bosque. El padre era leñador y no tenía nada para
alimentar a sus hijos, estaba tan desesperado que un día decidió abandonarlos para darles una segunda
oportunidad. Por la noche, anunció en voz baja sus planes a su esposa, pero Pulgarcito, el menor de los
hijos, escuchó la conversación y repitió todo lo que había oído a sus hermanos. Lo escucharon con angustia
pero Pulgarcito los tranquilizó diciendo: «Os conté algo terrible, entendí que mamá estaba muy triste pero
al final, como sabía que no había nada que comer, aceptó. Pero tranquilos hermanos, míos, yo también me
inventé un plan.» Al otro día se levantaron todos como de costumbre para ir a cortar leña. Cogieron los
últimos pedazos de pan que tenían, comenzaron a caminar por el bosque y Pulgarcito comenzó a tirar
trocitos de pan por el camino…
Decidió : decidir, 3e PS
Entendí : entender, 1re PS
Anunció : anunciar, 3e PS
Aceptó : acceptar, 3e PS
Escuchó : escuchar, 3e PS
Inventé : inventar, 1re PS
Repitió : repetir, 3e PS
Cogieron : coger, 3e PP
Escucharon : escuchar, 3e PP
Comenzaron : comenzar, 3e PP
Tranquilizó : tranquilizar, 3e PS
Comenzó : comenzar, 3e PS
Conté : contar, 1re PS
Quels autres temps du passé sont utilisés dans le texte ? L’imparfait (vivía, era, tenía, etc.).
Dans quels cas utilise-t-on chacun de ces temps ? Le passé simple pour parler d’une situation ou d’un
événement passé, limité ou situé dans le temps, complètement terminé. L’imparfait pour parler d’une
situation ou d’un événement qui se répète, qui dure, ou pour faire une description dans le passé.
2
MP3-36 Écoute l’enregistrement et note les verbes au passé simple, indique la personne
et le sujet de chacun. Donne leur équivalent en français courant.
a. invitaron
b. ganasteis
c. descubrimos
encantó
d. salió
escucharon
28
Pers. : 3e PP
Sujet : mis amigos
= m’ont invité/é
e
Sujet : vosotros
= vous avez gagné
re
Sujet : nosotros
= nous avons découvert
e
Sujet : una versión del cuento
= nous avons adorée
e
Sujet : la gente
= sont sortis (les gens)
e
Sujet : ustedes
= avez entendu
Pers. : 2 PP
Pers. : 1 PP
Pers. : 3 PS
Pers. : 3 PS
Pers. : 3 PP
Fichier de l’élève – version corrigée • Unidad 5 – Érase una vez...
BUENA-ONDA-doc-promo.indd 28
06/03/15 11:03
5
Pers. : 1re PS
e. me acordé
f. entendiste
Sujet : yo
= je me suis souvenu/e
e
Sujet : tú
= As-tu compris… ?
re
Sujet : yo
= je n’ai pas compris
Pers. : 2 PS
comprendí
Pers. : 1 PS
3 Relève les formes conjuguées au passé simple des verbes ser/ir, decir ou tener, puis complète avec
les personnes manquantes.
ser/ir
decir
tener
fui
dije
tuve
fuiste
dijiste
tuviste
o
fue
dijo
tuvo
i
m
fuimos
dijimos
tuvimos
s
s
i
fuisteis
dijisteis
tuvisteis
fueron
dijeron
tuvieron
t
e
t
j
v
u
t
e
i
m
o
s
f
d
f
u
i
t
a
m
n
d
d
o
u
t
u
v
o
u
i
s
e
o
e
v
r
s
j
j
d
i
j
e
r
o
n
i
f
u
i
m
o
j
f
u
i
s
e
t
s
i
t
u
v
i
4 Rédige des phrases au passé en utilisant ces éléments. Corrigés à titre d’exemple.
a.
b.
c.
d.
e.
f.
g.
h.
i.
j.
[devorar] a la niña y luego…
[vencer]…
nos [recordar]…
[ir] contigo a…
[entender] la historia pero…
[volver] cuando…
[decir] que la película…
[tener] miedo pero…
[vivir] a fondo la historia por eso…
[ser] al cine y después…
El lobo
Los héroes
El cuento
Yo
Usted
Todos tus recuerdos
Tú
Mi hermana y yo
Vosotros
Ustedes
a. El lobo devoró a la niña y luego salió corriendo.
b. Los héroes vencieron fácilmente a los monstruos.
c. El cuento nos recordó nuestra infancia.
d. Yo fui contigo al cine.
e. Usted entendió la historia, pero no le gustó el final.
f. Todos tus recuerdos volvieron cuando oíste la canción.
g. Tú dijiste que la película era muy buena.
h. Mi hermana y yo tuvimos miedo, pero nos encantaron los fantasmas y los vampiros.
i. Vosotros vivisteis a fondo la historia por eso salisteis temblando del cine.
j. Ustedes fueron al cine y después cenaron en el restaurante.
Fichier de l’élève – version corrigée • Unidad 5 – Érase una vez...
BUENA-ONDA-doc-promo.indd 29
29
06/03/15 11:03
5
Le plus-que-parfait
Précis § 33 p. 231
5 Écris ces phrases au style indirect et au passé, selon le modèle. Corrigés à titre d’exemple.
Pablo Berger: «Me inspiro en los cuentos de hadas.» → Pablo Berger dijo que se había inspirado en los cuentos
de hadas.
a. Los actores: «Es genial trabajar con él, nos encanta su manera de trabajar.» Los actores dijeron que era
genial trabajar con él, que les encantaba su manera de trabajar.
b. Yo: «Es verdad, esta película me recuerda mi infancia.» [Yo] dije que era verdad, que esta película me
recordaba mi infancia.
c. Usted: «No vi el tráiler antes de ver la película.» Usted dijo que no había visto el tráiler antes de ver la
película.
d. Nosotros: «Nos sentimos orgullosos de ver Blancanieves en la competición para los Oscar.» Dijimos
que nos habíamos sentido orgullosos de ver Blancanieves en la competición para los Oscar.
e. La madrastra: «¿Quién dice que no soy la mujer más bella?» La madrastra preguntó quién había dicho
que no era la mujer más bella.
Les marqueurs temporels
Précis § 53 p. 237
6 Identifie cinq étapes essentielles de la légende de La Llorona et articule-les en utilisant les marqueurs
temporels adéquats. > manuel p. 56-57 Corrigés à titre d’exemple.
1. Al principio el caballero español y la mujer eran amantes: tuvieron dos hijos.
2. Un día, ella le dijo que no quería estar sola y que quería casarse.
3. Después, él la abandonó y se casó con otra mujer.
4. Luego/Entonces la joven se enloqueció, llevó a sus hijos al río y los mató.
5. Finalmente fue condenada a errar por el mundo en busca de sus hijos.
La traduction du verbe « devenir »
Précis § 60 p. 240
7 Décris des changements ou des transformations à partir des éléments suivants.
a. Los robots
se volvieron
b. Guillermo del Toro
c. ¿Sabes por qué Santi
peligrosos cuando los humanos perdieron el control sobre ellos.
se convirtió en
un director de fama internacional en los años 2000.
se convirtió en
fantasma?
d. Después de rodar muchas películas, al fin los actores
e. ¡Si bebéis la poción mágica,
f. ¡Cuando veo esta película
30
os volveréis
me pongo
se hicieron
famosos.
inmortales!
muy nerviosa, ¡me da tanto miedo!
Fichier de l’élève – version corrigée • Unidad 5 – Érase una vez...
BUENA-ONDA-doc-promo.indd 30
06/03/15 11:03
5
s
Blancanieve
Pablo Berger, 2012
Primera proyección
VÍDEO
Dos características
relevantes
Segunda proyección
Tercera proyección
Elementos claves de la historia
Final
Personajes (señala a la protagonista, di
película en blanco y
cómo la reconoces): Madrastra, Blancanieves
negro
(blanca como la nieve, pelo negro, muy
película muda
guapa), enanos
dramático
cómico
tópico
original
➙ Justifica.
➙ ¿Qué impresión dan?
Lugar: España, plaza de toros
La protagonista muere,
Es una película
Época: 1920
como en el cuento
Objeto clave: la manzana envenenada
tradicional.
antigua /vieja.
Haz el
balance
> manuel p. 95
Etapas del fragmento, da un título a cada una.
1. Blancanieves saluda al público: El triunfo
2. La madrastra regala la manzana: El encuentro
3. Blancanieves come la manzana: La muerte
Describe la música y señala los silencios:
¿qué impresión producen?
Música alegre, con ritmo, muchos instrumentos
→ alegría; Música lenta, poco ritmo, pocos
instrumentos → misterio, miedo; Música lenta,
➙ Imagina lo que ha pasado justo antes del
ritmo crescendo, muchos instrumentos
fragmento. Ha vencido al toro y ha triunfado.
→ dramatismo; Silencio → dramatismo
Observa a las mujeres (0’53’’→1’23’’, y 2’02’’):
describe y explica la evolución de su expresión.
Al final califica los movimientos de los personajes.
Al principio Blancanieves parece contenta y
lentos para aumentar el suspense.
después parece preocupada por la presencia de
Explica por qué el contorno de la pantalla
la madrastra (¿presentimiento?). Al principio la
cambia de forma. Vemos la escena a través de
madrastra sonríe y después parece mala. Está
los binóculos de la madrastra.
furiosa contra el hombre que ha llamado a
¿A qué tipo de cine recuerda el cartel con la
Blancanieves porque le impide comer la
frase «Está muerta.»? El cine mudo de los años
manzana.
1900-1920.
Di qué efecto producen. Los movimientos son
Compara las dos versiones de Blancanieves (tradicional y española): aplica las palabras «diferente»
o «tópico» a cada categoría…
época :
objeto clave:
diferente
tópico
; personajes: tópicos y diferentes ; lugar:
; situación :
diferente
diferente
; acciones principales:
;
tópicos
.
Da tu opinión sobre la versión. Expression libre.
Fichier de l’élève – version corrigée • Unidad 5 – Érase una vez...
BUENA-ONDA-doc-promo.indd 31
31
06/03/15 11:03
Escucha con método p. 4-5
5
Un mundo fantástico
> manuel p. 98
.1t$MBTTF
La misión > Entender las características de los personajes para crear después vuestro personaje.
Primeras impresiones
Ruidos de fondo
ninguno
animales
máquinas
gritos, explosiones, música dramática
Voces
1 voz / 2 , 3 , + 3 voces
femenina(s).
1 voz / 2 , 3 , + 3 voces
masculina(s).
Tono
Situación
diálogo
monólogo
monólogos sucesivos
Un nombre que reconoces: Guillermo del Toro, Pacífico
Palabras que se repiten: robots, monstruos, enorme, gigante
➙ Tema: una película fantástica de Guillermo del Toro
Entendiendo
un poco más
En detalle
personas
intemperies
música
Espacios mencionados
Información de la primera frase: Guillermo del Toro
Sustantivos: océano, espacio, mar,
estrena su última película, Pacific Rim.
edificio
El problema: Salen monstruos del fondo del océano e
Nombres propios: Océano Pacífico,
invaden la Tierra, los humanos tienen que defenderse.
Tierra
La solución: Los humanos fabrican robots gigantes
Otros: norteamericana
para luchar contra los monstruos.
Personajes
de la historia
Los monstruos
Los robots androides
Origen
Del fondo del océano
Fueron creados por los
Los humanos
humanos
¿Dónde están? En la Tierra
¿Qué hacen?
¿Cómo son?
En la Tierra
En la Tierra
Invaden la Tierra,
Luchan contra los
Inventaron robots para
siembran el terror
monstruos
luchar contra los monstruos
Enormes, vienen del
Miden 70 metros, tienen
Inteligentes: inventan
océano
una masa enorme, son como robots para defenderse
edificios que caminan,
son gigantes, tienen dos
pilotos en la cabeza
➙ Ahora resumid las características de los personajes y anotadlas, podréis inspiraros en ellos para
hacer vuestro proyecto.
32
Fichier de l’élève – version corrigée • Unidad 5 – Érase una vez...
BUENA-ONDA-doc-promo.indd 32
06/03/15 11:03