Destination STATIONS - Le Conseil départemental de Savoie

Commentaires

Transcription

Destination STATIONS - Le Conseil départemental de Savoie
savoie mag
LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DE LA SAVOIE # DÉCEMBRE 2006 N° 22
À LA UNE
2006 EN IMAGES
GENS D’ICI
FLORIAN BAILLY,
DE LA SAVOIE À LA CHINE
DÉCOUVERTE
LA GRANDE ODYSSÉE
EN HAUTE-MAURIENNE
DOSSIER
Destination
STATIONS !
WWW.CG73.FR
EN IMAGES
5 octobre 2006 :
un partenariat est
conclu entre la Société
d’Aménagement de la
Savoie et la Société
Nationale Immobilière,
filiale de la Caisse des
Dépôts et Consignations.
Objectif : la réalisation
de 200 logements locatifs intermédiaires sur
les années 2007-2009.
9 octobre 2006 : le compromis de
vente du domaine de Menjoud à SaintPierre d’Albigny est signé. Le Conseil
général se porte acquéreur des bâtiments pour y aménager un établissement d’hébergement pour personnes
âgées handicapées.
23 octobre 2006 : l’Assemblée départementale se réunit en session plénière pour
voter son second budget supplémentaire
pour 2006. 21,5 millions d’euros de crédits
supplémentaires sont votés.
3 novembre 2006 :
la Route des Gorges de l’Arly
(RD1212) réouvre. Quelques jours
avant, les élus étaient sur place
pour une visite des grands chantiers qui jalonnent l’itinéraire
désormais sous la responsabilité
du Conseil général. Parmi les
nouveaux ouvrages, la galerie de
Poniente achevée cet automne.
3 novembre 2006 :
Michel Barnier, Jean-Claude Killy et
Jean-PIerre Vial, réunis pour une
table ronde télévisée sur la Savoie
olympique et les championnats du
monde de ski Val d'Isère 2009, à l'occasion des 6 ans de TV8 Mont-Blanc.
02
Décembre 2006 :
nouvelle étape dans le
réaménagement routier de
l’accès aux Sybelles : le tunnel
de Combe Soudan est
désormais élargi et sécurisé.
Fermée pendant les travaux
la RD926 rouvre pour cette
saison d’hiver.
LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DE LA SAVOIE
SOMMAIRE 22
À LA UNE 04
• L’ année du Conseil général en images
ACTUALITÉS 06
• Toute l’information économique,
sociale, sportive, touristique du département en bref.
DOSSIER 10
• Destination stations.
GENS D’ICI 15
• Florian Bailly.
TERRITOIRES 16
Après deux années de travaux sous maîtrise d’ouvrage du Conseil général,
la déviation des Ménuires a été inaugurée le 20 octobre dernier.
• Territoire de Chambéry.
• Territoire de Maurienne.
• Territoire de Tarentaise - Vanoise.
DÉCOUVERTE 18
ÉDITORIAL
FIN D’ANNÉE BIEN REMPLIE
POUR LE CONSEIL GÉNÉRAL
Le numéro de Savoie Magazine que vous venez de recevoir boucle une année de 6 publications. J’espère
qu’au cours de ces rendez-vous bimestriels, nous avons su répondre en toute transparence à votre attente légitime d’information et vous faire appréhender concrètement l’action du Conseil général, souvent au
cœur de votre vie quotidienne ou de celle de vos proches. En cette fin d’année, propice aux bilans, notre
sommaire vous propose notamment de revenir en images sur quelques-uns des temps forts qui ont rythmé l’année départementale. Une année particulièrement marquée par les transferts progressifs de compétences en matière de routes et de personnels techniciens et ouvriers de service des collèges. Ces nouvelles responsabilités nous ont conduits, dans un souci d’efficacité et de proximité, à implanter sept
« Territoires de Développement Local » désormais opérationnels pour suivre sur le terrain les travaux routiers et accompagner les communes dans leurs projets. Les derniers ajustements budgétaires, intervenus
fin octobre avec le vote de notre second budget supplémentaire pour 2006, portent à près de 500 millions
d’euros les crédits que le Conseil général aura mobilisés cette année avec des priorités réaffirmées comme
la solidarité, l’environnement ou le développement équilibré de notre territoire, et quelques engagements
nouveaux, à l’image du Plan Tourisme pour les 7 années à venir et dont nous vous proposons un premier
éclairage dans notre dossier.
Avec un peu d’avance, permettez-moi de profiter de l’opportunité du calendrier pour vous souhaiter, au
nom du Conseil général et en mon nom personnel, de joyeuses fêtes de fin d’année et vous présenter mes
vœux les plus chaleureux pour l’année 2007. Mes pensées vont aux plus fragiles des Savoyards et à ceux
qui ont connu en 2006 des difficultés. Le Conseil général, dans les compétences qui sont les siennes, s’efforce de leur prêter une attention toute particulière.
Bonne lecture,
Jean-Pierre Vial
Président du Conseil général de la Savoie
• Ambiance «Grand Nord».
TEMPS LIBRE 20
• L’agenda des idées de sorties :
spectacles, manifestations sportives,
évènements culturels,…
PLACE PUBLIQUE 23
DIRECTEUR DE LA PUBLICATION Jean-Pierre Vial
COORDINATION Anne-Sophie Mégel
RÉDACTION Anne-Sophie Megel, Yves De Langhe
CRÉDIT PHOTOS COUVERTURE Thierry Malty
CRÉDITS PHOTOS PAGES INTÉRIEURES Raphael Sandraz, TV8
Mont-Blanc, Photostar, Laurence Dion, Jean-Sébastien
Faure, Collège le Beaufortain, Fédération Française de
course d’orientation, Gilles Lansard, Christian Haase, Didier
Givois, Pascal Lebeau, Mairie de Pralognan, Office de
tourisme de Bessans, Florian Bailly, Mairie de Jacob
Bellecombette, Valérie Poret, 13e BCA, LA Grande Odyssée,
Parc Naturel Régional des Bauges, Agence Zoom, Olivier
Brajon, Office de tourisme de La Plagne, Association Le
Pachon, Boris Quednow.
EN BRAILLE AUSSI : Savoie Magazine est édité et diffusé
gratuitement en braille et en cassette. Toute personne
handicapée visuelle qui ne serait pas destinataire de cette
parution peut en faire la demande à Savoie Magazine.
CRÉATION : Esprit Public - RÉALISATION : Bienvenue sur Mars
COMMISSION PARITAIRE en cours
SITE INTERNET www.cg73.fr
ISSN 0991-3734 — DÉPÔT LÉGAL 4e trimestre 2006
IMPRESSION Groupe OPALE — ISTRA
DIFFUSION La Poste Square Paul Vidal, Chambéry
TIRAGE 185 000 exemplaires
03
SAVOIE MAGAZINE DÉCEMBRE 2006
À LA UNE
L’ANNÉE DU CONSEIL GÉNÉRAL
en images
Petit coup d’œil dans le rétroviseur de l’actualité départementale ! La fin d’une année civile étant traditionnellement la saison
des bilans et des inventaires, Savoie Magazine vous propose de revenir en images sur quelques-uns des temps forts qui ont
marqué les 12 derniers mois du Conseil général. Souvenirs, souvenirs…
DÉCEMBRE 2005
Avec quelques semaines d’avance sur
le calendrier officiel, la Savoie ouvre sa
Maison départementale du handicap.
Un guichet unique destiné à apporter
aux personnes handicapées et à leur
famille conseils et renseignements et
à mobiliser les différents dispositifs
d’aides.
N° vert : 0 800 0800 73.
JANVIER 2006
Les premières classes de collégiens
savoyards volontaires pour le tout nouveau « Plan Ski Jeunes » sont sur les
planches ! Un coup de pouce du Conseil
général pour permettre sur le temps
scolaire l’apprentissage du ski alpin.
1 500 jeunes en ont profité en 2006.
FÉVRIER 2006
Le 150e Contrat d’Insertion
Revenu Minimum d’Activité est signé. Un premier
bilan encourageant pour le
Département, devenu avec
les transferts successifs de
compétences, pilote et
responsable de l’insertion.
MARS 2006
Le Conseil général a invité
206 collégiens savoyards
à assister aux Jeux olympiques et paralympiques
de Turin. Au programme,
émotions, rencontres
avec les sportifs et sous la
forme d’une exposition,
un résumé de la journée
pour la compétition handisport.
04
AVRIL 2006
Les Conseils généraux de Savoie et Haute-Savoie mettent à l’honneur leurs
médaillés olympiques et paralympiques. Au bilan de l’aventure turinoise,
4 médailles pour les sportifs Savoyards : Joël Chenal (slalom), Sandra Laoura (bosses), Delphine Peretto (biathlon) et Alain Marguerettaz (ski nordique handisport).
MAI 2006
Le Conseil général organise les Assises départementales de
la forêt et des filières bois. Plus de 150 professionnels ont
répondu à l’invitation et participé à la réflexion pour une
meilleure valorisation du bois savoyard.
JUIN 2006
La première phase de l’opération
de réaménagement des berges du
Lac du Bourget le long de la RN201
est officiellement lancée, en présence de Nelly Olin, Ministre de
l’écologie et du développement
durable ! Plus de 15 millions d’euros sont investis par le Département pour cette première tranche
qui devrait être achevée en 2008.
JUILLET 2006
L’Institut National de l’Energie
Solaire est officiellement
installé sur Savoie Technolac,
en présence de François Goulard, Ministre délégué à l’Enseignement Supérieur et à la
Recherche
AOÛT 2006
SEPTEMBRE 2006
Le Conseil général invite
les Savoyards à découvrir leur patrimoine et
notamment le réseau
départemental des
musées, sur son stand
de la Foire de Savoie.
1 100 visiteurs ont participé au jeu organisé
à cette occasion.
La 4e édition des « Estivales du Château » bat son
plein et son record. Elle fait « cour » comble. Au total,
le festival gratuit proposé par le Conseil général attirera 36 000 spectateurs. C’est désormais la 1re manifestation culturelle du département
OCTOBRE 2006
Le 46e collège de Savoie est
officiellement inauguré. Situé
à Grésy-sur-Aix, il accueille
408 élèves depuis la rentrée de
septembre. Le Conseil général
a investi 11,2 millions d’euros
pour sa construction.
NOVEMBRE 2006
Avec la signature du contrat cantonal jeunesse de Bozel,
100% des cantons savoyards sont désormais couverts
par ce dispositif du Conseil général qui permet de mobiliser sur un territoire donné tous les acteurs concernés
par la jeunesse. La clé de voûte d’une politique jeunesse qui fêtera son 10e anniversaire en 2007.
05
ACTUALITÉS
INTERVIEW
DÉCENTRALISATION: quels impacts pour le Conseil général
et les contribuables savoyards?
À l’occasion de sa dernière session, l’Assemblée départementale a examiné un rapport sur l’impact des nouvelles politiques
sur le budget et l’organisation du Conseil général. Jean-Pierre Vial, Président du Conseil général, revient sur les principaux
éléments de cette présentation.
Département et les élus du Conseil général le devoir de le gérer de la façon la plus
performante possible. Ce rapport est
aussi l’aboutissement d’un engagement
que j’avais pris il y a un an à l’occasion
du Débat d’Orientations Budgétaires
pour 2006. Une volonté qui s’inscrivait
d’ailleurs elle-même dans le prolongement d’un travail de prospective budgétaire amorcé dès 2004 pour assurer la
maîtrise de nos investissements.
Savoie Magazine :
quel est le premier
bilan comptable de
ces transferts successifs ?
Savoie Magazine : quels sont les objectifs de ce
rapport ?
Jean-Pierre Vial: Cette mise à plat n’est pas le fruit
de l’opportunité. Aujourd’hui, la loi de décentralisation du 13 août 2004 commence à produire
concrètement et financièrement ses effets. Ajoutées aux précédents transferts – depuis 2000 par
les Gouvernements Jospin et Raffarin —, les nouvelles compétences acquises font un peu du
Conseil général une collectivité nouvelle. Il est donc
important d’en mesurer l’impact, car les Savoyards
ont le droit de savoir les charges assumées par leur
06
Savoie Magazine: …et s’agissant du bilan des services apportés aux Savoyards ?
Jean-Pierre Vial : On ne peut en effet se contenter
d’une vision strictement comptable des choses
pour évaluer les transferts. En matière sociale par
exemple, nous ne nous sommes pas contentés de
prendre en charge des prestations. Nous avons mis
en place un véritable accompagnement dans la
proximité des bénéficiaires pour une meilleure efficacité des dispositifs. C’est le cas pour les personnes âgées et aussi pour l’insertion avec le Revenu
Minimum d’Insertion et le
Revenu Minimum d’Activité
et ses 250 contrats déjà
signés. Cela nécessite bien sûr
des moyens, mais au final le
service apporté est vraiment
pertinent.
Les finances
départementales
n’ont pas eu à souffrir
d’un désengagement
de l’État à l’occasion
de l’Acte 2 de la
décentralisation
Jean-Pierre Vial :
Le bilan est naturellement provisoire,
mais aussi très
contrasté si l’on examine l’ensemble
des compétences
transférées. En ce
qui concerne, par exemple, l’Allocation
Départementale Personnalisée d’Autonomie en faveur des personnes âgées
prise en charge par le Département
depuis janvier 2002, le surcoût moyen pour le
Département se chiffre à plus de 9 millions d’euros par an, sans compter les dépenses de personnel supplémentaire nécessaire à la gestion de la
prestation. En plus, ce dispositif continue à prendre de l’ampleur compte tenu des évolutions démographiques avec en moyenne 30 nouvelles prises
en charges chaque mois. En revanche, les finances
départementales n’ont pas eu à souffrir d’un désengagement de l’État à l’occasion de l’Acte 2 de la
décentralisation qui concerne depuis le 1er janvier
dernier les routes nationales et le transfert de certains personnels des collèges.
Savoie Magazine : ce premier rapport aura-t-il une
suite ?
Jean-Pierre Vial : Notre
volonté de hiérarchiser nos
dépenses d’investissements pour une gestion
rigoureuse des ressources départementales et une
pression fiscale raisonnable nous imposent de toutes façons la vigilance. C’est pour ces raisons que
je souhaite que l’évaluation complète et durable
des nouvelles politiques soit désormais un outil
intégré à notre gestion financière. Notre dernière
session nous a permis de valider la mise en place
d’une commission de suivi, qui s’appuiera sur notre
commission des finances. Avec pour missions : la
prise en compte des transferts de charges depuis
2000, l’analyse des conditions des transferts financiers de l’État, l’évolution de l’organisation et des
effectifs départementaux et l’impact budgétaire.
Je crois que sur ces bases, nous pourrons disposer
d’une évaluation actualisée et donc fiable.
ÉDUCATION
Les collèges À L’HEURE ITALIENNE
Depuis la rentrée de septembre 2005, 10 établissements en Maurienne et sur le bassin chambérien bénéficient de séances de sensibilisation à la culture et à la langue
italiennes. Une initiative financée par le Conseil général dans le cadre de la convention qui le lie avec le Consulat d’Italie et mise en lumière à l’occasion de la semaine
de la langue italienne du 20 au 25 novembre dernier.
« Entre le primaire d’un côté où les intervenants
missionnés par l’État italien, les professeurs d’école de l’Éducation Nationale et les assistants mis en
place par l’Association pour la Promotion de l’Italie conjuguent leurs efforts, et le lycée de l’autre, il
y avait un vide. Il était
dommage de pouvoir se
familiariser avec la culture italienne à l’école et d’en
être éloigné ensuite »,
constate Piera Della Morgia, qui suit les affaires pédagogiques au Consulat d’Italie à Chambéry. « Depuis la dernière année
scolaire, ce vide se comble pour les collégiens » se
félicite-t-elle. À raison de deux heures par semaine dans chaque collège, c’est désormais toute l’Italie qui s’offre aux petits Savoyards de 6e et de 5e .
Les deux assistantes culturelles qui se partagent
les établissements ne se consacrent pas prioritairement à la langue italienne, mais d’abord à la
culture italienne: traditions, histoire, géographie,
sport,etc. « J’essaie de susciter leur curiosité. Je n’ai
pas de programme précis, je réponds aussi à leurs
attentes. Le foot par
exemple l’année dernière,
dans le contexte de la
Coupe du monde et
e
e
même s’ils étaient un peu
en colère ! » explique
Monica Sarrazin, assistante culturelle sur le bassin chambérien. Sa méthode: leur parler au maximum en italien avec des phrases très simples et
des images à l’appui, même s’ils n’ont pas choisi
la langue italienne. Pour motiver les rangs, le
Consulat propose depuis l’année dernière un
concours aux établissements scolaires dans le
C’est désormais toute
l’Italie qui s’offre aux petits
Savoyards de 6 et de 5 .
La promotion de l’italien vue par des lycéens savoyards en 2005
cadre de la semaine de la langue italienne. Cette
année, le thème retenu était « alléchant » : les
repas et les fêtes dans la culture italienne. Parmi
les ingrédients qui ont fait le succès de cette
semaine d’animations: une conférence sur la cuisine dans le polar italien, la projection d’un film
pour les lycéens, des dégustations ou encore une
représentation théâtrale.
INCOLLABLE sur le collège de votre enfant…
Après le guide « Bienvenue au collège », distribué au mois de juin dernier à tous les
écoliers savoyards des classes de CM2, c’est au tour des parents d’élèves d’être informés ! En cette fin de premier trimestre scolaire, un livret de 8 pages est envoyé par
le Conseil général à tous les parents des quelques 21000 collégiens du département.
Conçu spécialement pour les parents, c’est un
peu le vade-mecum du collège de votre enfant.
Au sommaire des 46 versions spécifiques à
chaque établissement : sa carte d’identité avec
ses effectifs, son personnel, la composition de son
conseil d’administration, les activités et enseignements proposés, mais aussi les moyens
accordés par le Département pour la réalisation
de travaux et le fonctionnement ou un tour d’horizon des dispositifs mis en place pour accompagner les « années collège ». Côté pratique, les
coordonnées des principaux interlocuteurs dont
vous pouvez avoir besoin sont mentionnées (chef
d’établissement, autorité organisatrice des
transports scolaires, Inspection académique, services compétents du Conseil général).
Si, dans les semaines qui viennent, vous ne
recevez pas ce livret, vous pouvez contacter
la Direction Éducation, Sport, Jeunesse au
04 79 70 63 05 ou par courriel : [email protected]
Dans la limite des stocks disponibles, un exemplaire vous sera envoyé.
07
ACTUALITÉS
496 millions d’euros
SPORT
C’est le chiffre cumulé des crédits votés
par l’Assemblée départementale lors de
ses 3 sessions budgétaires de l’année soit :
À VOS BOUSSOLES !
- 446 millions d’euros au budget primitif
le 7 février,
- 29 millions d’euros au 1er budget supplémentaire le 13 juin,
- 21 millions d’euros au 2e budget supplémentaire le 23 octobre.
La Savoie accueillera les championnats
du monde de course d’orientation
pédestre en 2011. La fédération internationale de la discipline a tranché au
mois d’août dernier, au Danemark, alors
que se déroulaient les championnats du
monde 2006. Un rendez-vous pour
découvrir une pratique sportive peu
connue à laquelle notre département
offre un terrain de jeu idéal…
Ce chiffre représente donc la totalité des
moyens mobilisés par le Conseil général
en 2006. Solidarité, aménagement du territoire, routes, jeunesse, éducation, économie, environnement ou culture : plus de
1,3 million d’euros est ainsi consacré
chaque jour à la Savoie et aux Savoyards.
Quelles priorités pour le 2e
budget supplémentaire 2006?
Examiné et adopté le 23 octobre dernier, il
va permettre de réduire le volume des
emprunts départementaux de 2 millions
d’euros pour 2006 et compléter les financements pour :
- mettre en œuvre le plan tourisme
à hauteur de 17 millions d’euros,
consacrés prioritairement à l’appui
aux « sites isolés »,
- réaliser des travaux d’urgence
sur les routes, notamment à Valloire
et au Col du Granier,
- soutenir les agriculteurs de la Combe
de Savoie victimes d’intempéries
en juin dernier,
- subventionner les établissements pour
personnes âgées dans le cadre du plan
canicule de l’été 2006,
- participer à la construction de nouveaux
logements pour les saisonniers.
C’est sur le site de Savoie Grand Revard, a priori
à la fin du mois d’août, que se dérouleront les
épreuves. Elles accueilleront environ 350 compétiteurs, hommes et femmes, représentant une
quarantaine de nations. Munis d’une carte
et d’une boussole, ils effectueront un parcours
inconnu, jalonné de balises qui témoigneront de
leur passage. Une épreuve d’endurance physique
et de concentration mentale pour une sorte de
« jeu de piste » de très haut niveau! Comme pour
l’organisation de tous les événements sportifs
d’envergure accueillis en Savoie, le Conseil général et l’Agence Touristique Départementale sont
La course d’orientation en bref
- 7 000 licenciés compétition en France.
- 12 000 licenciés loisirs en France.
- 250 000 pratiquants chaque année
en milieu scolaire.
- 1 100 licenciés en Rhône-Alpes, 1re ligue nationale.
- 3 clubs en Savoie.
- Un triple champion du monde en 2003,
2 004 et 2005,Thierry Gueorgiou, licencié
savoyard, vainqueur de la coupe du monde
2 006.
- Marine Leloup, junior chambérienne 3e aux
championnats d’Europe 2 006.
de la partie. Objectif : faire aussi de cette épreuve
d‘élite une fête du sport de pleine nature pour
tous et valoriser les grands espaces savoyards. En
marge des championnats du monde et pour célébrer aussi le 50e anniversaire de la fédération internationale de course d’orientation,« 5 jours de France »,compétitions grand public,sont d’ores et déjà
programmés pour 3 000 participants.
Le champion savoyard Thierry Gueorgiou
08
ROUTES
Les ex-RN tapent dans le «1000»
Changement de propriétaire, changement de nom ! C’est l’une des conséquences de la décentralisation : les exroutes nationales deviennent routes
départementales et font l’objet d’une
nouvelle numérotation. La Route
Nationale 6 devient ainsi la Route
Départementale 1006, la Route Nationale 201 la Route Départementale
1201, la Route Nationale 212, la Route
Départementale 1212…
Après une phase transitoire en 2006, le réseau
des routes nationales savoyardes et les personnels qui en ont la charge (510 agents) passent
officiellement sous le giron du Conseil général
dans quelques semaines, le 1er janvier 2007. Afin
de marquer ce transfert, les 8 ex-routes nationales (6, 90, 201, 211, 212, 504, 508, 516) pour certaines desquelles le Département assure déjà
depuis plusieurs mois la maîtrise d’ouvrage de
gros travaux, vont être rebaptisées. La solution
retenue par la Savoie privilégie la simplicité.
Objectif : ne pas trop perturber les repères des
automobilistes ! Il suffit donc d’ajouter 1 000 à
l’actuelle numérotation pour obtenir la nouvelle
identité des routes. Autre avantage : les Départements voisins de la Savoie ont choisi le même
principe. Que vous soyez en Savoie ou en HauteSavoie, vous circulerez toujours sur la route départementale 1212, et la route départementale 1006
en Savoie reste la route départementale 1006 en
Isère.
LIVRES
Développement local
LE BEAUFORTAIN EN EXEMPLE
Il est peu de territoires où le développement local fasse preuve d’autant de cohérence et depuis aussi longtemps. Cette identité si particulière vaut au canton de Beaufort les honneurs d’un livre : « La dynamique du développement local : les choix du
Beaufortain » d’Hubert de Varine aux éditions ASDIC.
L’ouvrage, destiné prioritairement aux spécialistes du développement,
aux élus, aux étudiants et à tous ceux qui s’impliquent localement, est
le témoignage d’une histoire vivante, racontée à plusieurs voix par les
acteurs locaux dont les paroles ont été recueillies et mises en forme par
l’auteur. Il montre comment la coopération entre la population, les associations et les collectivités a réussi à faire de ce canton de Savoie un
modèle de développement durable, aussi bien culturel que social et économique, pendant plus de 40 ans. Un modèle méthodologique et théoriqe d’une aventure qui se poursuit toujours aujourd’hui.
L’ouvrage est en vente dans les librairies du Beaufortain – 20 euros.
AVIS DE RECHERCHE…
Sous le contrôle technique des archives départementales,
service du Conseil général, Hubert Favre, personnalité locale bien
connue, a décidé de mettre à disposition du public toutes les
archives compilées depuis 40 ans sur le Beaufortain. Si vous
disposez de documents, qu’il s’agisse d’archives familiales, de
revues, de témoignages, et que vous avez le désir de les faire partager, même sous forme de copie, vous pouvez vous aussi apporter votre pierre à cet édifice de mémoire !
Contact Hubert Favre : 04 79 38 38 00.
09
DOSSIER
Destination STATIONS
10
S!
Derniers préparatifs pour les professionnels du tourisme. Dans quelques
jours, la saison démarre et les stations de sports d’hiver savoyardes s’apprêtent à accueillir les amateurs de glisse, d’altitude et de grands espaces.
Autant de terrains de jeux, de loisirs et de détente privilégiés qui font l’identité et la renommée de notre département. Juste avant le grand rush,
Savoie Magazine leur consacre ce dossier.
Un choix que ne justifie pas seulement l’opportunité du calendrier. En
effet, le Conseil général a inscrit ses premiers crédits pour la mise en œuvre
du plan tourisme (2007-2013) et notamment de son volet « stations », au
mois d’octobre dernier et lance au sein de l’Assemblée des Pays de Savoie la
nouvelle marque touristique « Savoie Mont Blanc ». Deux choix politiques
que motive un même objectif : rester leader !
Dans un contexte de forte concurrence entre les destinations touristiques,
il faut aujourd’hui donner aux vacanciers de bonnes raisons de choisir la
Savoie ! Les faire rêver, leur donner l’envie de venir et surtout leur proposer
une offre de grande qualité pour qu’ils reviennent. Le Conseil général s’en
donne les moyens : plus de 60 millions d’euros seront investis dans les 7
années qui viennent pour soutenir l’ensemble des activités touristiques.
Avec deux priorités complémentaires : conforter le leadership savoyard sur
le terrain des sports d’hiver et développer des produits touristiques toutes
saisons. Les enjeux dépassent largement le simple plaisir de nos hôtes, tant
le poids économique du tourisme et les emplois qu’il génère sont importants. A la veille de la saison d’hiver, ce dossier vous propose d’en savoir plus
sur le volet stations de ce programme d’envergure.
Les stations en chiffres
> 60 stations de sports d’hiver et le plus grand domaine skiable du monde,
> un domaine skiable de 55 000 ha,
> 17 sites et 1 000 km de pistes de ski de fond,
> 500 000 lits touristiques en stations dont 60% de lits commercialisés,
> 30,5 millions de nuitées en montagne,
> 20,9 millions de nuitées touristiques pour la saison d’hiver 2005/2006,
> 34 793 emplois salariés privés en stations,
> 454 millions d’euros de chiffre d’affaires des remontées mécaniques pour la saison
d’hiver 2005/2006.
11
DOSSIER
VOLET STATIONS : 23 millions
d’euros pour quoi faire ?
vilégie les stations isolées dont les capacités de
développement sont plus limitées et les interconnexions entre stations pour la création de
« grands domaines ».
Plus d’activités, plus de services,
plus de qualité !
Il y a le ski et l’après ski… En complément des aménagements de domaines skiables,le Conseil général
a décidé de consacrer 8 millions d’euros pour aider
les stations à progresser sur la
qualité : qualité de l’accueil, des
activités, des hébergements. En
ligne de mire,la diversification des
activités hors-ski en hiver,le développement des services à la clientèle touristique et la promotion
des stations.Sur la liste des actions
qui pourront être financées figurent par exemple l’aménagement
de sentiers « raquettes », la création de halte-garderies ou la mise
en valeur du patrimoine local.Avec
un coup de pouce particulier
prévu pour les petits sites. Cet accompagnement
s’inscrit dans le prolongement du dispositif « stations
moyennes »,pour lequel 3 millions d’euros de crédits
départementaux ont déjà été mobilisés depuis 2000.
Il comprend aussi la réhabilitation de l’immobilier
touristique dont le vieillissement porte parfois un
lourd préjudice à l’attrait des stations,y compris dans
les plus grandes d’entre elles.
La Savoie est
la première
destination
touristique de
la clientèle
française en hiver.
Être leader c’est bien, le rester durablement c’est mieux ! Telle pourrait
être en résumé la devise du volet
« stations » du Plan Tourisme. Deux
programmes complémentaires qui
s’adressent prioritairement aux stations moyennes et petites ont donc
été mis en place pour répondre au
challenge. L’un concerne les domaines skiables, l’autre les stations.
12
En piste…
La première priorité du volet stations consiste en
la modernisation des domaines skiables. Objectif : offrir des conditions de pratique du ski optimales. Le Conseil général investira 15 millions
d’euros pour y contribuer sur la durée du Plan
tourisme. A la clé de ces subventions : des remontées mécaniques plus performantes, l’équipement en neige de culture ou des pistes remodelées. Cet engagement, aux côtés des communes
ou intercommunalités supports de stations, pri-
TÉMOIGNAGES
»
Dès cet hiver, deux projets financés au titre du Plan tourisme seront
opérationnels pour l’ouverture de la saison.
Un télésiège débrayable 6 places à Pralognan- la-Vanoise
C’est la voie royale d’accès à la principale
des portes du Parc National de la Vanoise,
au départ du parking des Fontanettes ! «
Cette nouvelle remontée remplace un téléski très ancien.Elle nous permet de proposer
un équipement moderne, plus accessible
aux débutants et dont le débit est plus
important,ce qui réduira considérablement
l’attente.Pour les skieurs,l’offre de pistes desservies est aussi plus intéressante»,explique
Thierry Thomas, le Maire de Pralognan-laVanoise. L’aide du Conseil général a fonctionné comme un levier puisqu’elle a permis à la
commune de réunir les conditions financières pour déléguer la gestion des remontées mécaniques à Rémy Loisirs dès la saison dernière.
Le Plan tourisme et donc son
volet « stations » sont financés
sans aucune charge nouvelle
pour le contribuable savoyard.
Un domaine alpin « débutants » à Bessans
La station village de Haute-Maurienne a pris le contre-pied des gros équipements à hautdébit ! Le télésiège vieillissant qui permettait l’accès au haut du domaine a été démonté
et remplacé par un téléski. Moins de pente, mais un
espace plus ludique et adapté à la clientèle familiale de la station.« Comme nos infrastructures avaient
vielli,la commune qui gère le domaine skiable en régie
s’est posé la question de leur renouvellement. Et, plutôt qu’un remplacement à l’identique très coûteux, il
nous est apparu beaucoup plus pertinent de faire évoluer notre domaine pour répondre aux attentes de
notre clientèle », confirme René Filliol, Maire de Bessans. « Le nouveau téléski est dédié à l’apprentissage,
il est situé à proximité du village et permet ainsi en
toute sécurité aux parents qui pratiquent surtout le ski
de fond de laisser leurs enfants profiter des joies de l’alpin ». En perspective pour l’année prochaine, l’équipement de cet espace en neige de culture et une
réflexion avec Bonneval-sur-Arc pour une extension
du domaine skiable sur Bessans.
Près de 150 nouveaux logements pour les saisonniers
Parce qu’il est souvent difficile et très coûteux de se loger en station,
le Conseil général soutient la création de logements pour les
travailleurs saisonniers. Pour cette saison d’hiver, de nouveaux
hébergements sont ainsi disponibles à Méribel, Arc 2000, La Rosière
et Valloire.
13
DOSSIER
Savoie Mont-Blanc :
simplement merveilleux !
Depuis deux ans, les Conseils généraux de Savoie et de Haute-Savoie,
réunis au sein de l’Assemblée des Pays
de Savoie, ont uni leurs moyens et
décidé de faire stratégie commune
pour assurer leur promotion touristique. Ce sont les deux agences touristiques départementales et l’ex« Maison de Savoie » à Paris qui en
assurent au quotidien la mise en
œuvre. Après « le Meilleur des Alpes »,
les deux Départements ont lancé au
mois d’octobre dernier leur nouvelle
marque touristique : Savoie-MontBlanc. C’est évocateur, porteur et
prometteur ! Un nouveau label pour
une nouvelle ambition : positionner
les Savoie comme une destination
toutes saisons incontournable.
Cette « opération séduction » vise les
marchés
nationaux et
internationaux et mise
sur l’émerveillement et le ressourcement. Une
campagne de promotion résumée en
images dans un spot publicitaire diffusé sur les chaînes de télévision
depuis la fin du mois de novembre.
Pour cette saison d’hiver, une seconde vague est prévue au mois de janvier prochain, et pour l’été, la campagne sera diffusée au printemps. C’est
le moyen de donner à la nouvelle
marque plus de notoriété et de visibilité et de permettre à la destination
Savoie Mont-Blanc de prendre sa place
à côté du Tyrol autrichien, du Valais
suisse ou des Dolomites italiennes !
Rendez-vous sur
www.savoie-montblanc.com
Avec quelques jours d’avance sur la
campagne télé, le site Internet de la
nouvelle marque a été mis en ligne.
Conçu comme le portail d’informations touristiques des deux départements, il est alimenté par tous les
acteurs du tourisme en Pays de
Savoie. Des dossiers thématiques permettent aux internautes de découvrir
les stations
autrement
avec
par
exemple la
montagne en
famille, les pistes à ne pas
manquer, et
un module « Envie » qui rassemble
toutes les bonnes adresses pour se
faire chouchouter ! Parmi les nombreuses fonctionnalités qu’offre ce
site Internet : la possibilité de recherches multicritères, des webcams pour
se transporter sur les sites touristiques en un clic, le calendrier des animations ou les infos météo…
Savoie-Mont-Blanc :
c’est évocateur, porteur
et prometteur !
14
GENS D’ICI
OBJECTIF CHINE !
C’est l’histoire d’une aventure née
d’une rêverie début 2006 sur les bancs
de l’Université de Savoie et qui emmènera quelques mois plus tard un étudiant albertvillois bien loin de son cours
de droit de l’assurance! À la manière du
Philéas Fogg de Jules Verne il y a plus
d’un siècle, Florian Bailly se lance un
défi : relier en 90 jours la Savoie à la
Chine. Un challenge en solitaire et en
VTT qu’il a relevé l’été dernier.
Entre l’idée et le premier coup de pédale, il aura
fallu environ 4 mois à Florian pour préparer minutieusement son périple. Sur sa « check liste »
de globe trotteur : la recherche de sponsors
et de financements, les achats de matériels, les
démarches administratives pour obtenir les visas
nécessaires ou encore un rendez-vous chez le
médecin pour les vaccinations obligatoires. « Ma
première priorité a été l’itinéraire.Le plus direct possible pour assurer mon retour avant la rentrée uni-
versitaire mi-septembre… » explique-t-il.Mais pour
rallier la frontière chinoise,le chemin le plus court
fait quand même 6000 kilomètres!
C’est par le Col du Petit-Saint-Bernard, le samedi
3 juin, que Florian, encore accompagné de
quelques amis et de sa famille, quitte la Savoie
pour gagner la vallée d’Aoste en Italie où les premiers paysages étrangers lui sont encore très
familiers.Ensuite,il y a la Croatie,puis c’est le saut
vers des territoires inconnus:la Bosnie-Herzégovine,le Monténégro,la Serbie,la Bulgarie,l’Ukraine,la Russie,le Kazakhstan
et enfin le Kirghizistan.
« Paradoxalement, moins
je maîtrisais la langue pour
communiquer et plus le
contact et l’accueil étaient
chaleureux. On me saluait,
on m’offrait l’hospitalité. Un niveau de gentillesse que je n’imaginais même pas », confie-t-il.
Dans son effort de longue haleine, jamais il n’a
pensé abandonner. Sa stratégie : se fixer de
petits objectifs à atteindre, au fur et à mesure
de l’itinéraire. D’abord l’Adriatique, puis la Mer
Noire, la frontière asiatique, les grands espaces
du Kazakhstan et enfin les hautes montagnes
kirghizes avec leur vue imprenable sur la Chine…
Une persévérance à toute épreuve récompensée par de belles rencontres, parfois inattendues, comme ce couple de Québécois, embarqué dans un tour du monde à vélo, avec lequel
il a partagé les routes kazakhs pendant 10 jours.
« Globalement les « pépins » m’ont épargné.
Deux heures de pluie cumulées sur tout le parcours et une première crevaison au Sud du
Kazakhstan: c’était inespéré ! Mais de toutes façons,
le plus dur, ça n’est ni la
logistique ni l’effort physique, c’est d’être seul…
Il faut prendre sur soi. »
conclut Florian. Depuis
son retour le 9 septembre, sa vie d’étudiant
a repris ses droits. Restent une excellente condition physique, les souvenirs et les images
qu’il partage lors de conférences et sur son blog.
Pour en savoir plus :
www.delasavoiealachine.blogspot.com
« J’en tire surtout
la conviction qu’il faut
dépasser sa peur de l’autre et de l’inconnu… »
15
TERRITOIRE
TERRITOIRE DE CHAMBÉRY
Balade dans les canyons
de Jacob Bellecombette
À quelques kilomètres seulement du centre-ville de la capitale savoyarde, la nature peut parfois se révéler étonnante ! Pour preuve, le sentier des Cascades sur la
commune de Jacob Bellecombette. Inscrit au plan départemental des itinéraires de
promenade et de randonnée (PDIPR), cette boucle pédestre a été aménagée grâce
à une subvention du Conseil général. Un circuit ouvert depuis l’été dernier mais à
découvrir en toutes saisons !
Situé sur les premières pentes du massif
de la Grande Chartreuse, l’itinéraire du
sentier des Cascades serpente le long du
lit du Nant du Vard, au fil de l’eau et dans
un écrin de verdure. Sans trop d’efforts
physiques, vous pourrez ainsi découvrir
les « marmites de géants », de profondes
vasques creusées par l’eau tourbillonnante dans la roche calcaire, des dalles
rocheuses lissées par le torrent baptisées
« escaliers de géants » ou même des
canyons, de profondes gorges aux parois
verticales qui plongent dans le Nant du
Vard. Et bien sûr, les cascades qui ont
donné leur nom à l’itinéraire : 3 chutes
d’eau spectaculaires qui atteignent jusqu’à 30 mètres de hauteur ! À la fin du
XIXe siècle, le site était étroitement lié à
l’aventure du ciment et approvisionnait
en « pierre bleue » l’usine de Jacques
Chiron. Des tables thématiques sur la
faune, la flore, la géologie ou l’histoire
industrielle jalonnent le circuit.
Durée de l’itinéraire : 1 h 30
Difficulté : Moyenne
Dénivelé : 60 m
Altitude maximale : 452 m
Accès : depuis la route départementale n° 7, à proximité du lotissement « l’eau vive », la balade est indiquée
par un fléchage jaune.
16
Un soutien pour
l’entourage des
personnes âgées
Le schéma gérontologique départemental le préconisait, le Territoire de Développement Social (T.D.S.)
de la Couronne chambérienne l’a
fait ! Depuis bientôt deux ans, des
groupes de parole, destinés à l’entourage des personnes âgées sont
en place. Une initiative qui concerne les cantons de Saint-Alban-Leysse, La Ravoire, Cognin et La Motte
Servolex.
L’objectif affiché est de soutenir et d’accompagner les familles qui prennent en charge
leur parent ou conjoint âgé. « Les temps de
rencontre que nous organisons permettent
de prévenir les situations d’isolement et d’épuisement en facilitant les échanges d’expériences. C’est aussi l’occasion de mieux
informer les familles sur les problématiques
du vieillissement et de la dépendance. Et le
succès rencontré par cette action témoigne
qu’il y a un vrai besoin », explique Sylvie
Michel, la psychologue du TDS de la Couronne chambérienne qui anime ces rencontres.
Dans un souci de proximité et d’efficacité,
deux groupes ont été constitués : l’un pour
les cantons de Saint-Alban-Leysse et La
Ravoire, l’autre pour les cantons de Cognin
et La Motte Servolex.
Pour avoir plus d’informations :
04 79 75 59 80 – Courriel : [email protected]
TERRITOIRE DE MAURIENNE
L’ADSL pour toutes les communes
de Haute-Maurienne
Coup d’accélérateur important pour le déploiement de l’ADSL en Haute-Maurienne!
Grâce aux travaux cofinancés par le Conseil général, la Région Rhône-Alpes et l’Europe,pour un montant total de 1,3 million d’euros,le taux de couverture pour l’ensemble
des communes concernées passera d’ici fin janvier 2007 de 28 % à 97 %.
Internet est devenu une « super-autoroute » pour
laquelle le Conseil général s’est engagé à soutenir la mise en place d’autant de bretelles d’accès
adaptées qu’il y a de lieux et d’utilisateurs potentiels en Savoie. Pour la Haute-Maurienne, cette
bretelle d’accès consistait en la pose, sur le réseau
haute tension d’EDF RTE, de câbles optiques entre
Modane et Lanslebourg, via Aussois. C’est désormais chose faite et il ne reste plus à France Télécom qu’à raccorder ce réseau aux répartiteurs
locaux pour permettre aux abonnés d’accéder au
haut-débit. Dans les semaines qui viennent, toutes les communes seront servies. Le calendrier
prévoit en effet une couverture effective pour
Aussois et Bonneval-sur-Arc dès ce mois de
décembre et pour Sollières-Sardières, Bramans,
Termignon et Bessans, fin janvier 2007. Les câbles
optiques posés permettront aussi la sécurisation
du réseau de téléphonie de Haute-Maurienne, et
pour EDF la connexion en numérique du réseau
de pilotage de ses barrages et postes électriques
d’interconnexion.
Pour plus d’informations, vous pouvez contacter
la Mission Nouvelles Technologies au Conseil
général : 04 79 96 88 42.
Questions pratiques
Qu’est-ce que l’ADSL ?
Une technologie qui permet, grâce à votre ligne
téléphonique, d’accéder à l’Internet haut-débit.
Moins de temps de connexion,plus d’utilisations
possibles :téléchargement légal de vidéos,visioconférence,disponibilité de la ligne téléphonique
même si l’on est en train de naviguer sur Internet.
Comment savoir si le Haut-Débit arrive chez vous ?
Vous pouvez vous adresser à France Télécom qui
est chargé de la construction du réseau pour
vérifier avec votre numéro de téléphone que
votre ligne est éligible. Vous pouvez le faire sur
le site Internet de France Télécom ou en appelant le 10 14.
Comment faire pour avoir le Haut-Débit ?
Il n’y a pas de travaux à faire chez vous. Il suffit
de vous adresser à un fournisseur d’accès Internet (FAI) pour disposer d’un abonnement et
d’un modem spécifique. Vous sont également
fournis un filtre à brancher sur la prise de téléphone et un CD d’installation.
TERRITOIRE DE TARENTAISE - VANOISE
Deux nouvelles infrastructures routières mises en service
Inscrits dans les objectifs de réalisation
du Plan Qualité Routes* dès sa signature en 2000, la création de la déviation
des Ménuires et le percement d’un
tunnel sous les falaises de la Daille sont
désormais achevés. Une bonne nouvelle pour tous ceux qui se rendront cet
hiver à Val d’Isère et Val Thorens !
Maîtrise d’ouvrage : Conseil général de la Savoie
Durée des travaux : 2 ans
Mise en service : octobre 2006.
L’opération réalisée: un nouveau tunnel, monotube et à double sens,long de 500 m,a été percé sous
les falaises préalablement purgées et une nouvelle galerie pare-blocs de 70 m, située entre les tunnels de la Daille et du Franchet a été construite.
■ Déviation des Ménuires
La RD 117 est l’unique voie d’accès à la vallée des
Bellevilles et ses stations. Elle assure donc le transit par le centre des Ménuires des touristes à destination de Val Thorens. En haute saison d’hiver,
cette configuration provoque de nombreux
embouteillages.
L’opération réalisée : une voirie nouvelle de 2,5 km
évitant la station des Ménuires a été construite,
encadrée à chacune de ses extrémités par un carrefour giratoire. 5 ouvrages d’art jalonnent ce nouvel itinéraire, dont 4 dédiés au passage des skieurs.
Coût des travaux : 11,2 millions d’euros
■ Tunnel et galerie pare-blocs
du Franchet
La seule route d’accès à Val d’Isère (RD902) est
accrochée aux impressionnantes falaises de la
Daille qui la surplombent. Cet itinéraire touristique très emprunté est aussi particulièrement
exposé aux risques naturels (chutes de blocs et
avalanches) et les ouvrages chargés d’en assurer
la protection sont devenus vétustes (tunnels de
la Madone et des Fenêtres).
Coût des travaux : 17 millions d’euros
Maîtrise d’ouvrage : Conseil général de la Savoie
Durée des travaux : 27 mois
Mise en service : décembre 2006.
* Près de 40 partenaires, fédérés autour du Conseil général, initiateur du programme, cofinancent les chantiers du Plan Qualité
Routes : État, Conseil régional, Villes d’Albertville et de Moûtiers,
22 communes-stations et 15 sociétés de remontées mécaniques.
17
DÉCOUVERTE
AMBIANCE « GRAND NORD »
Du 12 au 18 janvier prochain et après une première étape haut-savoyarde, la HauteMaurienne accueille pour la 3ème année consécutive, « La Grande Odyssée », une
course professionnelle de traîneaux à chiens parmi les plus réputées au monde.
Parmi les plus éprouvantes aussi : près de 12 000 m de dénivelé et 343 kilomètres
en 7 étapes. Soutenu par l’Assemblée des Pays de Savoie, premier partenaire public
de l’évènement, ce rendez-vous sportif de haut niveau est aussi un spectacle d’exception à partager en famille.
« La Grande Odyssée
est sans doute la course
techniquement la plus
difficile au monde »,
explique Henry Kam,
organisateur de la course.
18
Cinq mille ans séparent les premières traces de
traîneaux à chiens en Sibérie de celles de la Grande Odyssée. Depuis, les techniques et les matériaux d’attelage ont évolué. Reste le même effort
partagé des chiens et du musher, au rythme de
l’instinct animal et des éléments naturels… Si la
discipline reste encore confidentielle en France,
elle a forgé de véritables célébrités aux États-Unis
et au Canada. Car les chiens de traîneaux appartiennent à la légende du Grand Nord et à l’Alaska. Une histoire, entre mythes et réalité, qui retrace la Ruée vers l’Or, à la fin du XIXe siècle. Pour
acheminer les milliers de prospecteurs, seuls les
traîneaux se frayaient un chemin, quelles que
soient les conditions climatiques. Avec la retombée de la « fièvre jaune », ne restèrent que les
chiens, importés en grand nombre, leurs maîtres
et les attelages C’est ainsi que des courses
désormais mythiques comme l’Iditarod ou la
Yukon Quest virent le jour… La Grande Odyssée
s’inscrit dans leur lignée.
Une compétition d’élite
« La Grande Odyssée est sans doute la course techniquement la plus difficile au monde. Bien plus
ardue que ne le sont les grandes épreuves d’endu-
Une base polaire à 2050 m
d’altitude
Comme les années précédentes, le 13ème
Bataillon de Chasseurs Alpins de Chambéry
s’associe à la Grande Odyssée et prend ses
quartiers d’hiver au Col du Mont-Cenis ! Sa
mission : construire et faire vivre une base
polaire. Un site optimisé pour être à la fois le
support logistique indispensable au bon
déroulement de la course, un site d’entraînement grandeur nature en milieu et conditions
climatiques extrêmes pour les militaires et un
espace d’animations et de restauration ouvert
à tous les visiteurs. La base comprend un village avec des zones de refuge et de restauration,
une plate-forme réservé au PC course, aux
vétérinaires et aux attelages et un espace de
présentation des savoir-faire des chasseurs
alpins. Au programme : constructions d’igloos,
démonstrations de secours en montagne ou
de techniques de tir et de combat.
Les grands espaces du Col du Mont-Cenis comme terrain de course
rance nord-américaines qui se passent plutôt sur
le plat. Du coup, on voit apparaître une nouvelle
génération de mushers, plus jeunes, plus sportifs
et beaucoup plus professionnels », explique Henry
Kam, Président de la société organisatrice de l’épreuve. Dans quelques semaines, sur la ligne de départ, ils
seront une vingtaine, dont
quelques femmes, pour briguer
la victoire. Et pour tirer les attelages, 300 chiens d’exception
seront réunis. Ces animaux sont
des athlètes de haut niveau à
part entière! Chaque concurrent
est inscrit avec 14 chiens, âgés de plus de 18 mois
et tous identifiés par une puce électronique placée sous la peau de leur cou pour éviter les tricheries. Un attelage est composé de 8 chiens au
minimum et 12 au maximum et doit impérativement franchir la ligne d’arrivée avec au moins 6
chiens. Pour suivre ces sportifs canins, veiller à
leur bien-être, soigner les petits bobos et pratiquer des contrôles antidopage (par sondage), une
équipe de quatre vétérinaires est mobilisée sur
la course. Ce sont des spécialistes de la discipline, forts d’une expérience de terrain en Alaska et
au Canada. Pour le respect de ces animaux,
quelques consignes de bon sens doivent être suivies : ne pas les nourrir, les couvrir, ni courir à leurs côtés pour
les encourager, et les laisser se
reposer après l’effort…
« Tout est réuni
pour faire de la
Grande Odyssée
une fête inédite »
La base polaire est accessible à pieds, en
raquettes ou à skis à partir de l’arrivée du télésiège de la Ramasse. Un itinéraire balisé de
200 mètres environ vous y conduits.
Traversée de Lanslebourg lors de l'édition 2005
Un spectacle à découvrir
en famille
Le souffle des chiens, les champs
de neige, les villages étapes traditionnels de Haute-Maurienne, la complicité
entre le musher et ses chiens, la lumière blanche
de l’hiver, le crissement des patins, les sommets
du Parc National de la Vanoise, la vitesse et la
technicité des attelages… Tout est réuni pour faire
de la Grande Odyssée une fête inédite alliant
sport et nature dans des décors de rêve. Car, plus
qu’une discipline sportive, la course de traîneau
à chiens est chargée de valeurs d’harmonie entre
l’homme et l’animal, de respect de l’environnement, d’authenticité de l’effort et d’esprit d’équipe. Et pour ajouter à l’intensité du spectacle, les
organisateurs ont prévu un départ en ligne au
cœur du village de Bessans pour la 6e étape, une
« Mass Start » à l’image du biathlon. Imaginez
20 attelages, prêts à bondir au « top départ » du
starter presque couvert par les aboiements, les
consignes des mushers et les encouragements
du public ! Pendant les 6 jours savoyards de l’épreuve, les villages se pareront de leurs habits de
fête pour vous proposer, en plus des passages de
la course, de nombreuses animations. De quoi
réchauffer les spectateurs tout en s’immergeant
dans l’ambiance « Grand Nord » !
En savoir plus : www.grandeodyssee.com
19
TEMPS LIBRE
A NE PAS
MANQUER
EXPOSITIONS
MARCHÉ DES PRODUCTEURS
ET ARTISANS
Pour préparer vos fêtes de fin d’année,
ne manquez pas la 9ème édition du
traditionnel marché des producteurs
et artisans.Venus notamment des
deux parcs naturels régionaux de
Savoie (Bauges et Chartreuse),une
soixantaine d’exposants vous proposent de nombreuses animations (ateliers cuisine,dégustations de produits
du terroitr,soirée contes,etc.)
Chambéry, Le Manège,
les 21 et 22 décembre 2006
Renseignements :
04 79 54 97 82 ou 04 76 88 75 20.
RENCONTRE DE GALA AU HM4
LE 19 JANVIER PROCHAIN
LE BOURGET-DU-LAC
Le vent a tourné pour cet
ancien hangar militaire qui
vient d’être reconverti en complexe sportif par le Conseil
général et une journée entière
sera consacrée le 19 janvier à la
célébration de cet événement.
Clou du spectacle : un match
de gala en soirée avec Chambéry Savoie handball et le Paris
handball. Pom-pom girls, animations musicales, démonstration de danse moderne et,
bien sûr, un match de haut
niveau. Accès sur invitation
mais le Conseil général proposera aussi de nombreuses places à gagner début janvier par
voie de presse. Soyez attentifs !
www.cg73.fr
SECRET DE LACS
En 1851, un instituteur suisse,
alerté par d’étranges trouvailles
rapportées des berges du lac par
ses élèves, découvre des alignements
de pilotis et des traces d’habitat.
Les sociétés d’antiquaires sont alors
prises de « lacustromania » ! Une
fièvre qui gagne aussi les rive
savoyardes et fait aujourd’hui
l’objet d’une exposition.
Chambéry, Musée Savoisien,
du 16 décembre au 19 mars 2007.
Renseignements : 04 79 33 44 48
LA BOURSE AUX MINÉRAUX
ET AUX FOSSILES
Une exposition-vente de minéraux
à ne pas manquer. Le thème retenu
cette année : le cristal de roche.
À découvrir en famille avec également un concours destiné aux
enfants.
Le Bourget du Lac,Espace La Traverse,
les 16 et 17 décembre 2006
Renseignements : 04 79 25 04 01
20
SOLIDARITÉ
SAC À SAPIN
Pour décorer le pied de votre arbre de
Noël,protéger le sol des aiguilles et
emballer votre sapin à jeter après les
fêtes,pensez au sac à sapin d’Handicap International ! Pour
5 euros seulement,vous profiterez à la
fois de tous ses avantages pratiques
et décoratifs et vous aiderez l’association à mener à bien ses missions.
Internet :
www.handicap-international.org
SPECTACLES
Agnès Bihl
BALLET DE L’OPÉRA DE LYON
« VAINCRE
LA MUCOVISCIDOSE »
La mucoviscidose est la maladie
génétique la plus répandue en
France. Si les soins et la recherche ont considérablement progressé, les traitements quotidiens restent très lourds,
contraignants et coûteux et ne
permettent pas la guérison. Il
faut donc poursuivre la mobilisation, faire connaître la maladie et
collecter des fonds pour la
recherche.Telles sont les missions de l’association « Vaincre la
Mucoviscidose » dont l’antenne
savoyarde recherche des bénévoles. En 2006, l’association très
dynamique a porté, le 24 septembre dernier, l’une des 430 «
Virades de l’Espoir » organisées
en France. Forts du succès de
cette journée à Motz, et avec le
soutien du club-service Kiwanis,
les bénévoles savoyards sont
déjà à pied d’œuvre pour l’édition 2007 qui se tiendra le 30
septembre 2007 sur l’esplanade
du lac à Aix-les-Bains. N’hésitez
pas à venir renforcer leurs rangs !
Contacts et renseignements :
06 74 59 44 67 ou 04 79 72 62 38
Courriel : [email protected]
ou [email protected]
Internet :
www.vaincrelamuco.org
Trois grandes dames de la danse
contemporaine européenne, Anne
Teresa De Keersmaeker, Maguy
Marin et Sasha Waltz, s’emparent
d’œuvres musicales célèbres pour
écrire trois chorégraphies purement
rythmiques.
Chambéry, Espace Malraux,
les 20 et 21 décembre 2006
Renseignements : 04 79 85 55 43
Courriel :
[email protected]
internet : www.espacemalrauxchambery.fr
LE TIROIR À TRÉSORS
Un spectacle de Noël pour les
enfants, sous forme de conte
et sur le thème de l’imagination
et du souvenir. Le spectacle mêle
chanson, musique, théâtre, magie
avec beaucoup de poésie.
La Ravoire, Espace Jean Blanc,
le 21 décembre à 10h et 14h30
Renseignements : 04 79 72 52 00
Internet : www.laravoire.com
ROBIN DES BOIS
La légende née il y a 500 ans a
chatouillé la mémoire des artistes
de la Compagnie 100% Acrylique
et donné vie à un opéra rock très
malicieux. Si la mise en scène est
renouvelée, l’histoire est la même,
sur les registres de la justice, de la
compassion et de la coopération
sociale.
Albertville, Le Dôme Théâtre,
le 11 janvier 2007 à 20h30
Renseignements : 04 79 10 44 80
Courriel :
[email protected]
«LES ÉCHOS GRONDENT
D’ÂME EN ÂME »
PARFUM ET SUSPICIONS
Vingt-quatre heures d’une enquête
rondement menée au cours
de laquelle les sœurs Martin vont
devoir divulguer des petits secrets
bien gardés… Les comédiennes –
dont Laurence Badie, Corinne Le
Poulain ou Claire Conty – excellent
dans le mensonge, la dissimulation
pour une comédie joyeuse et rythmée au suspens haletant !
Le Bourget-du-Lac, La Traverse,
le 19 janvier 2007 à 20h30
Renseignements : 04 79 25 01 99
Courriel :
[email protected]
Internet : www.bourgetdulac.com
DERNIER RAPPEL
Programme anglais pour l’Orchestre
des Pays de Savoie : un hommage
au vaste paysage des Highlands,
aux abysses de l’imagination
mythique et à l’humour very
british. Côté musique, cela donne
l’intimité des conversations à quatre
chez Purcell, celle d’un club
de gentlemen chez Holst,
un dialogue avec le Solstice d’hiver
chez Sally Beamish et les fiançailles
entre cor et voix dans l’énigmatique
sérénade de Britten.
Chambéry, Espace Malraux,
le 20 janvier 2007 à 20h30
Renseignements : 04 79 85 55 43
Courriel :
[email protected]
Internet :
www.savoie-culture.com/ops
AGNÈS BIHL
Dans la chanson française, c’est un
peu l’insolence blonde qui sourit…
Avec un timbre acidulé et une
plume talentueuse, elle propose
un spectacle décapant et tonique,
dans lequel se dévoile une révolte
profonde contre l’injustice
et l’absurdité.
Chambéry, Le Totem,
le 24 janvier à 20h30
Renseignements : 04 79 85 04 84
Courriel :
[email protected]
Internet :
www.mjc-chambery.com
Josiane Balasko, cinquante-cinq
ans, monte sur les planches pour
interpréter sa propre pièce.
Une comédie dans laquelle elle
incarne Jenny, une prostituée
mi-ange mi-démon qui débarque
étrangement un soir dans la vie
et dans la chambre d’hôtel d’un
certain Alex Martini, une odieuse
célébrité.
Aix-les-Bains, Centre des congrès,
le 19 Janvier 2007 à 20h30
Renseignements : 04 79 08 09 99
Courriel :
[email protected]
Internet : www.aixlesbains.com
21
COUPE DU MONDE
DE BOSSES
SPORTS
LA CORRIDA DE BRISON
Sur le stade slalom Jean-Luc Crétier,
l’ épreuve se dispute en nocturne
et en « dual » (parallèle) avec les
meilleurs skieurs Freestyle dames
et hommes. Parmi les compétiteurs,
Sandra LAOURA, médaillée de
Bronze aux Jeux olympiques
de Turin en 2006 sera au départ.
La Plagne, le 20 décembre 2006
Renseignements : 04 79 09 02 01
Courriel :
[email protected]
Internet : www.la-plagne.com
ANIMATIONS
EN STATIONS
FESTIVAL DE LUMIÈRES
Une course pédestre en boucle
au cœur du village de Brison-SaintInnocent et de nuit. Des parcours
adaptés pour tous les âges sont
prévus ainsi que des animations,
dont un marché de Noël pour
réchauffer la soirée !
Brison-Saint-Innocent,
le 16 décembre 2006
Renseignements : 04 79 54 33 60
TOURNOI NATIONAL
D’ESCRIME
Le cercle d’escrime d’Aix-les-Bains
accueille un tournoi réunissant les
meilleurs cadets et cadettes de la
zone Sud-Est dans la discipline du
fleuret le dimanche après avoir
organisé la veille le tournoi départemental réservé aux jeunes fleurettistes savoyards. Près de 500 personnes sont attendues sur les 2
jours.
Aix-les-Bains, Halle des Sports, les
16 et 17 décembre 2006.
Renseignements :
[email protected]
Un spectacle féérique sur la glace de Courchevel
GALA DE NOËL DE PATINAGE
Pour célébrer Noël, les meilleurs
patineurs mondiaux donnent leur
gala dans un décor féérique
et rivalisent de prouesses
techniques et artistiques. Parmi
les invités 2006 : Brian Joubert,
vice-champion du monde en titre.
Courchevel, le 28 décembre 2006
Renseignements : 04 79 08 00 29
Courriel : [email protected]
Internet : www.courchevel.com
51E CRITÉRIUM
DE LA PREMIÈRE NEIGE
CHAMPIONNAT DE FRANCE
DE SKI JOËRING
Sur les pistes et en compétition,
les meilleurs féminines pour deux
jours d’épreuves. Au programme
des épreuves de début
de saison : descente et Super G.
Val d’Isère,les 16 et 17 décembre 2006
Renseignements : 04 79 06 06 60
Courriel : [email protected]
Site Internet : www.valdisere.com
Une trentaine d’attelages venus de
toute l’Europe seront présents pour
la 6ème édition de ce championnat. Si la discipline est peu connue,
elle n’en est pas moins spectaculaire.Tractés par des chevaux, les
skieurs s’affronteront sur le site de
Courbaton à Arc 1600, pour des
épreuves de slalom, de vitesse et de
maniabilité.
Les Arcs, les 27 et 28 janvier 2007
Renseignements : 04 79 07 12 57 –
Courriel : [email protected] Internet : www.lesarcs.com
Sur la piste homologuée de Montchavin, les adeptes de haut niveau
de cette discipline remise au goût
du jour s’affrontent. Le lendemain,
initiation et découverte du télémark sont au programme, encadrées gratuitement par les moniteurs de l’ESF. Le matériel est prêté.
Montchavin-les-Coches,
les 13 et 14 janvier 2007
Renseignements : 04 79 07 82 82
Courriel :
[email protected]
Internet :
www.montchavin-lescoches.com
22
JOURNÉE NATIONALE
DE LA RAQUETTE À NEIGE
MARATHON INTERNATIONAL
DE SKI DE FOND
Arêches-Beaufort vous propose
de partir à la découverte de ses itinéraires de randonnée en raquettes.
Au cœur des balades : la protection
et le respect de l’environnement,
les règles de sécurité et des ateliers
enfants.
Arêches-Beaufort, le 14 janvier 2007
Renseignements : 04 79 38 15 33
Courriel :[email protected]
Internet :
www.areches-beaufort.com
Rendez-vous pour la 26ème édition
de l’épreuve sur les pistes nordiques
de Bessans.Une course de 25 kilomètres en style classique est prévue le
dimanche.Toutes les catégories pourront se mesurer aussi en style libre.
Bessans, le 14 janvier 2007
Renseignements : 04 79 05 96 52
Courriel : [email protected]
Internet : www.bessans.com
CHAMPIONNATS DE FRANCE
DE SKI DES FAMILLES
COUPE INTERNATIONALE
DE TÉLÉMARK
CHALLENGE
DES 4 NOCTURNES
Au programme, 4 courses nocturnes
de fond sur les 4 domaines nordiques
de Chartreuse, pour découvrir
les itinéraires du Parc Régional.
Les deux premières dates :
les 17 janvierau Désert d’Entremont
et le 7 février à Saint-Hugues de
Chartreuse.
Renseignements : 04 79 65 81 90
Courriel :
[email protected]
Internet :
www.chartreuse-tourisme.com
Pour sa 3ème édition, le front de
neige de La Norma sera le théâtre
d’un concours de concepteurs
lumières. Pendant toutes les vacances de Noël, vous pourrez découvrir
chaque semaine un spectacle
féérique…
La Norma, du 23 décembre 2006
au 8 janvier 2007
Renseignements : 04 79 20 31 46
Courriel : [email protected]
Internet : www.la-norma.com
À vous de chausser et c’est parti
pour l’édition 2007, la 7ème du
nom ! Une compétition homologuée réservée aux amateurs de ski,
quel que soit leur niveau, de nationalité française participant en
famille (mariés, pacsés,
recomposés, etc.) dont les phases
qualificatives ont lieu dans plusieurs stations françaises sous la
forme d’un slalom parallèle. La
grande finale est prévue au Corbier
le 3 mars !
À partir du mois de février
Renseignements : 04 79 83 04 04
Courriel : [email protected]
Internet : www.skifamilles.com
LA PACHONNÉE
Charme rétro et ambiance conviviale
pour cette grande fête du télémark
ouverte à tous.Les participants,vêtus
de costumes traditionnels arpentent
le domaine skiable pour des démonstrations.Concert en soirée.
La Rosière, le 20 janvier 2007
Renseignements : 04 79 06 80 51
Courriel : [email protected]
Internet : www.larosiere.net
LA CRYSTAL CUP
Un rendez-vous pour tous les snowboarders savoyards sur les pistes
du Revard et de La Féclaz pour deux
journées d’initiation et de compétition freestyle.
Les 10 et 11 février 2007
Renseignements : 04 79 54 01 60
Internet :
www.savoiegrandrevard.com
ART’S OF SNOW
Après une démonstration de sculpture sur neige, c’est à vous de créer,
lors d’un concours ouvert à tous
et par équipe.
La Tania, tout le mois de février
Renseignements : 04 79 08 40 40 –
Courriel : [email protected]
Internet : www.latania.com
PLACE PUBLIQUE
VAL CENIS FÊTE
SES 40 ANS !
Pour la station de
Haute-Maurienne, la
saison est placée sous le
signe de la fête… Pour l’occasion, les
villages, les commerces et les
remontées mécaniques sont décorées, et de nombreuses animations
et offres exceptionnelles sont proposées : tarifs promotionnels sur les
remontées mécaniques (pour les
forfaits 6 jours), une bouteille de
champagne pour tous ceux qui
fêtent leurs 40 ans pendant leur
séjour et un grand jeu Internet.
Val Cenis, toute la saison d’hiver
Renseignements : 04 79 05 23 66
Courriel : [email protected]
Internet : www.valcenis.com
LIVRES
MA CUISINE DE SAVOIE
PAR JEAN SULPICE
Colorée, goûteuse, parfumée,
la cuisine de ce jeune chef
de Val Thorens, formé chez
les plus grands, étonne par
son inventivité et sa simplicité.
62 recettes pour retrouver le
goût des produits savoyards les
plus traditionnels, mais de façon
décalée, insolite et surprenante.
Des idées gourmandes pour
vos fêtes de fin d’année
et un beau cadeau !
Photographies d’Aline Perrier
Editions Libris - Grenoble
« CIME CITÉ CAUE »
Le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement de la
Savoie a publié un ouvrage consacré
à l’architecture dans le département. Ce livre très illustré s’organise
autour de 3 thèmes : l’identité, l’innovation et le développement.
Douze spécialistes y ont contribué
en apportant leur regard sur les 10
années qui ont suivi les Jeux olympiques d’Albertville.
Renseignements : 04 79 60 75 50 –
Courriel : [email protected]
LE GROUPE UNION POUR LA SAVOIE
Les activités touristiques représentent un enjeu
majeur pour l’économie savoyarde. Ce créneau est
pourtant largement concurrentiel,la mondialisation
tendant à rapprocher de nombreuses destinations
soleil dont le coût est particulièrement attractif,dans
un contexte où,application des 35 heures « aidant »,
les Français disposent certes de plus de temps mais
d’un pouvoir d’achat amputé. Face à ce risque d’érosion,déjà légèrement perceptible dans les bilans
de fréquentation des deux dernières années, le
Conseil général de la Savoie se devait de réagir.
Le plan Tourisme,adopté en juin dernier,confortant
notre position sur le marché des sports d’hiver,
développant un tourisme d’été spécifique sur des
produits adaptés et renforçant la qualité de l’accueil
a été la réponse attendue tant par les professionnels que par les collectivités. Contester son financement par la cession d’une partie des actions détenues par le Département dans la société de
remontées mécaniques des trois vallées est un nonsens.Tout d’abord parce que le Département, en
restant majoritaire,conserve son pouvoir décisionnel au sein de la S3V.Ensuite parce que ces sessions
se font au profit d’acteurs déjà engagés dans l’économie locale,à l’image de la commune de Courchevel que les salariés de l’entreprise se félicitent de
voir plus impliquée.Enfin,parce que,par ce biais,le
Département activera ainsi une partie de ce qu’il a
investi dans les années cinquante pour stimuler,
dans une logique de solidarité, le développement
d’autres stations qui sont en position plus fragile.
Cette politique lui permet par ailleurs de respecter
ses engagements en termes de limitation des
impôts tout en accroissant son implication dans le
quotidien des Savoyards:
- déconcentration de ses services sur les échelons
de proximité que sont les territoires,
- présence accrue aux côtés des personnes en quête
d’un logement,d’un emploi,dépendantes du fait
de l’âge ou du handicap,
- dessertes routières améliorées (sécurisation des
Gorges de l’Arly,mise en service de la déviation des
Ménuires,requalification de la RN 201…)
Continuer d’être à vos côtés restera notre priorité
en 2007.
LE GROUPE DES ÉLUS DE GAUCHE
« SAVOIE POUR TOUS » ET APPARENTÉS
Sombre automne pour le service
public en Savoie
Le Conseil Général vient de faire un pas supplémentaire vers la privatisation de Courchevel en vendant
23 % de ses parts dans la Société des Trois Vallées.
La station phare de la Savoie était en effet une propriété publique du Département depuis sa création
en 1946.
Une première privatisation avait été engagée en
2002 avec l’entrée de banques dans le capital.
Aujourd’hui le pool bancaire va peser beaucoup
plus dans les décisions :en augmentant sa propriété à 35 % du capital, il détiendra désormais la «
minorité de blocage » au sein de la société.
Nous nous sommes opposés à ce transfert au privé
d’une partie des bénéfices des remontées mécaniques. Courchevel est en effet une propriété qui
rapporte beaucoup : plus de 2 millions d’euros de
dividendes sont perçus chaque année par le Département ; nous avons proposé que cette recette permanente finance le développement touristique de
tous les territoires de la Savoie plutôt que de vendre une partie du capital public.
La collectivité perd aussi une part de son pouvoir
de décision dans une station qui reste un levier
pour favoriser l’accès des jeunes et des familles à la
pratique du ski.
D’autres reculs du service public assombrissent cet
automne 2006, marqué par les fermetures de la
Trésorerie de St Genix sur Guiers et de Ruffieux,de
subdivisions de l’Equipement (celles du Châtelard
fin octobre et bientôt St Michel de Maurienne),de
bureaux de poste qui ont réduit ou menacent de
réduire leur activité (Ecole, Lucey, Coise…). La liste
des abandons de l’Etat s’allonge,le plus souvent au
détriment des territoires ruraux et de montagne.
Et tout cela se fait dans la plus grande hypocrisie :
l’Etat se retire tout en osant dire le contraire,
comme le Premier Ministre dans son discours au
Conseil de la Montagne à la fin de l’été, et le pouvoir départemental ferme les yeux… Il est vrai qu’il
est complice de cette situation,ayant signé avec l’Etat un accord pour « l’expérimentation de nouveaux modes d’organisation des services publics
dans les territoires ». C’est certain, l’expérimentation des fermetures fonctionne bien !
Contacter vos élus
En plus de leur boîte aux lettres postale au Conseil général, nous vous rappelons que les 37 conseillers
généraux savoyards disposent d’une adresse électronique.Pour leur poser une question,leur envoyer un
message ou leur faire part de vos attentes, vous pouvez donc leur adresser directement et rapidement
vos messages par Internet.
Leur courriel est personnalisé sur le modèle suivant :pré[email protected]
23