La Fête de la Science 2003 en

Commentaires

Transcription

La Fête de la Science 2003 en
a Fête de la Science 2003 en
Midi-Pyrénées a connu un
franc succès. Succès lié au thème
fédérateur lui-même, celui des
“traces”, qui a favorisé une présence massive des laboratoires
tous départements scientifiques
confondus. Succès aussi par l’implication des chercheurs et des
ITA tout au long de la semaine sur
les lieux d’exposition ou d’animation. Succès enfin par l’affluence
du public qui, globalement, s’est
déplacé en masse ; un déficit malgré tout sur les classes d’âge entre
12 et 18 ans, ceux qui pourtant
devraient être les chercheurs de
demain. Merci à tous ceux qui ont
acepté de s’y investir ... volontairement et bénévolement ... et de
prendre plaisir à laisser “quelques
traces” dans la mémoire des hommes qui les ont côtoyés quelques
instants.
L
Katherine PIQUET-GAUTHIER
sommaire
Un nouveau médicament mis au point
pour le recollement de rétine
e Laboratoire des interactions moléculaires et réactivité chimique et
L
Photochimique (IMRCP, UMR 5623 - CNRS/UPS) a participé très activement à la formulation de l'Oxane-HD, nouveau médicament qui vient d'être mis
sur le marché par la société CHAUVIN-OPSIA (groupe BAUSCH and LOMB).
Il va être utilisé pour traiter le décollement de la rétine, une maladie qui touche
une part notable de la population.
La formulation originale de l'Oxane-HD, mise au
point en 1998, allie le RMN3, fluorocarbure synthétisé par le laboratoire, et une huile de silicone
de densité modulable. Elle a montré une efficacité
remarquable lors des phases cliniques réalisées
notamment entre 1998 et 2002 à Toulouse, Paris
ainsi qu'en Allemagne.
Huile mixte RFRH entrant dans la
composition de Oxane-HD
Lors des décollements de rétine majeurs, il est nécessaire de "plaquer" la rétine
contre la paroi de l'œil avant de procéder aux opérations nécessaires au recollement.
L'Oxane-HD se comporte alors comme un substitut vitré alliant les qualités
fondamentales pour ce type d'intervention : transparence, densité élevée, innocuité, indice de réfraction, tension superficielle et viscosité compatibles. Il relaie
ainsi avantageusement un autre produit leader issu de la même collaboration : la
perfluorodécaline OPSIA commercialisée en septembre 1990, sous le nom de
DK-line.
Edito
Un nouveau médicament mis
au point pour le recollement de
rétine
Agenda
Félicitations à
D’une équipe à l’autre
Projet “Jeunes Chercheurs”
En direct de la Délégation
Principe d’un tamponnement oculaire
par un substitut du vitré
Cette innovation constitue un nouvel exemple réussi de recherche tripartite
(Unité de Recherche mixte CNRS/UPS, Service Hospitalier, Industrie).
Exemplaire dans sa durée, ce projet a été soutenu pendant trois années
consécutives par la Région Midi-Pyrénées.
Regard sur l’UMR 8555
Contact : Isabelle RICO-LATTES - Directrice du IMRCP
Tél : 05 61 55 68 08 - Mél : [email protected]
Images LIMRCP/2003
En Midi-Pyrénées, le CNRS représente aujourd’hui :
76 Structures Opérationnelles de Recherche
1 Direction centrale déconcentrée
9 Groupements de recherche
Près de 1700 chercheurs et ITA et plus de
170 M€ de budget géré par sa délégation
LA LETTRE DU CNRS MIDI-PYRÉNÉES
Octobre
2003
N° 82
P. 1
Dans les tourbillons du congrès Euromech
Agenda
Les 12 et 13 novembre 2003
Journées Milieux Poreux organisées par
l'IMFT (UMR 5502 - CNRS/INP/UPS)
sur le site de Rangueil (Département de
Mécanique, 118 route de Narbonne,
Toulouse).
Contact : M. Abdelkader MOJTABI
Tél : 05 61 55 67 93
http://www.jmp2003.ups-tlse.fr/
Les 27 et 28 novembre 2003
Colloque international "25 ans de
Démocratie en Espagne, 1978-2003",
organisé par FRAMESPA (UMR 5136 CNRS/UTM), le Centre Morris-Janovitz
de l'IEP de Toulouse et España 31
(UTM).
a cinquième Euromech Fluid Mechanics
Conference (EFMC 2003), organisée fin
août à Toulouse (première fois en France depuis
sa création en 1991), est devenue le point de rassemblement incontournable de la communauté
européenne de la mécanique des fluides fondamentale.
L
Les 560 chercheurs, provenant de toute l'Europe,
de l'Asie et de l'Amérique, ont pu échanger leur
point de vue sur les avancées les plus récentes
de cette large discipline : description des
écoulements dans les microcapillaires du cerveau
mais aussi dans l'atmosphère, l'océan et les étoiles,
multiples applications technologiques, notam-
Contact : Christine BAUZA
Tél : 05 61 50 44 17
Mél : [email protected]
Le 28 novembre 2003
De 8h30 à 18h à l’Amphithéâtre FOURIER
(INSA Toulouse) : journée Bio-InfoNano-Technologies.
Contact : http://www.adermip.com
Félicitations à...
Médailles de bronze du CNRS
Emmanuelle AURIOL, enseignant-chercheur à l’Institut d’économie industrielle
de l’Université des sciences sociales. Elle
récompense ses travaux qui s’inscrivent
dans le champ de l’économie publique,
s’intéressant notamment aux secteurs
industriels non concurrentiels, comme les
industries de réseau.
Didier BARRET, Chargé de recherche
au Centre d’étude spatiale des rayonnements
à l’Obervatoire Midi-Pyrénées (UMR
5187 - CNRS/UPS). Elle récompense
ses travaux liés à l’observation à haute
énergie (rayons X et gamma) des binaires
X et à la compréhension de la physique de l’accrétion sur les objets compacts (étoiles à neutrons et trous noirs).
Sébastien CHEVROT, Chargé de
recherche
au
Laboratoire
de
Dynamique terrestre et planétaire à
l'Observatoire Midi-Pyrénées (UMR 5562
- CNRS/UPS/CNES/IRD). Elle récompense ses travaux concernant la structure
profonde de la Terre, en particulier les
changements de phase et l'anisotropie
dans le manteau.
Ordre du mérite
Mireille POLVÉ a reçu le 27 octobre les
insignes de Chevalier dans l’Ordre
National du Mérite de Jean-François
MINSTER, PDG de l’IFREMER.
Nomination
Professeur à l'Université Paul Sabatier,
Armand LATTES est nommé
Président de la Société Française de
Chimie.
ment en aérodynamique et dans le domaine spatial ou encore élaboration des matériaux, en
génie des procédés et combustion.
Durant cinq jours, il a été beaucoup question de
tourbillons et d'instabilités dans les écoulements,
de la transition laminaire/turbulent et de son
contrôle, de mélange, d'écoulements granulaires, de gouttes et de bulles ainsi que de biomécanique et de microfluidique. Prochain rendezvous dans trois ans à Stockholm.
Contact : Jacques MAGNAUDET - IMFT
Tél: 05 61 28 58 07 - Mél : [email protected]
De la spectrométrie de masse... au post-génome
lus de 500 scientifiques issus du CNRS, de
l'INSERM, de l'INRA, des Universités, ainsi
que de grandes sociétés industrielles françaises
et de sociétés d'instrumentation nationales et
internationales, relevant des domaines de la biologie,
de la biochimie, de la chimie, de la pharmacologie,
de la physique et des nanotechnologies, se sont
réunis à Toulouse, du 16 au 19 septembre au
Centre des Congrès Pierre Baudis, lors du colloque international Spectrométrie de Masse et
Analyse Protéomique.
P
Vue de l'exposition lors du colloque
Lors de la séance d'ouverture présidée par Élisabeth Giacobino, directrice de la recherche au
Ministère de la Jeunesse, de l’Education
Nationale et de la Recherche, il a été rappelé les
nouveaux enjeux du secteur des Biotechnologies,
secteur en très fort développement sur Toulouse
et la Région Midi-Pyrénées qui bénéficie du soutien
des plate-formes technologiques de la Génopole
et plus particulièrement de la plate-forme protéomique de l'IPBS. L'exemple de la création de
la Cancéropole du Grand Sud-Ouest représente
un nouveau défi pour l'essor de ces technologies.
Photos de l’IPBS (CNRS/UPS)
Plusieurs interventions et
mini-thèmes ont fait le
point sur les équipements
et ont soulevé l'importance
de l'instrumentation associée aux avancées de ces
stratégies d'analyse en
constante évolution. La
plus grande part des communications (près de 300
au total) et des exposiProfesseur
tions (cf. photo 1) a été
Alma BURLINGAME
consacrée aux applica(UCSF, San Francisco)
tions de ces technologies
aux problématiques biologiques, notamment
dans le domaine de la santé où les retombées de
ces approches sont très prometteuses. Plusieurs
conférences plénières ont mis l'accent
(cf. photo 2) sur les nouveaux développements " up-to-date " de la spectrométrie de masse
qui se positionne au cœur de ces nouvelles
stratégies et des nouveaux enjeux du 21 ème
siècle dans le domaine des biotechnologies
et du post-génome. Enfin, il apparaît évident que
la multi-disciplinarité est indispensable en
recherche et qu'à l'image de ce colloque,
des rencontres pluridisciplinaires contribuent
très fortement à mieux appréhender la
compréhension du vivant.
Contact : Bernard MONSARRAT - IPBS/CNRS
Responsable de l'organisation du colloque
Tél : 05 61 17 55 45
Mél : [email protected]
Aide à la création d’entreprises de technologies innovantes
e 5e concours national constitue un soutien important de l’innovation en France grâce à l’aide
financière et à l’accompagnement qu’il apporte aux jeunes entreprises innovantes pour démarrer
leur activité et se développer.
Félicitations aux lauréats de Midi-Pyrénées :
* Christophe DESNOYER (LGC - UMR 5503 - CNRS/INP/UPS) pour le projet de fabrication de
métaux poreux avec la société Solea Sas.
* Jean-Marie GARCIA (LAAS - UPR 8001 - CNRS) pour le projet d’évaluation de la qualité de service et d’optimisation des ressources dans les réseaux de télécommunications avec la société Qos Design.
L
* Christophe GUITTENIT (IRIT - UMR 5505 - CNRS/UPS/INP) pour le projet Storagency qui
propose des systèmes performants de stockage de données.
LA LETTRE DU CNRS MIDI-PYRÉNÉES
Octobre
2003
N° 82
P. 2
Carole JOUVE et Christine LAFFORGUE
Laboratoire de Biotechnologies et Bioprocédés
UMR 5504 (CNRS/INSA/INRA)
haute densité cellulaire dans un environnement parfaitement
caractérisé.
Il s'agit d'analyser le potentiel réel des microorganismes dans des
conditions extrêmes, la nature des facteurs limitant la mise en
œuvre industrielle de bioréacteurs à haute densité cellulaire et la
structure technologique nécessaire pour garantir l'obtention de
hautes concentrations à l'échelle industrielle.
Cette approche est développée pour deux modèles biologiques :
* la production intensive d'éthanol par la levure Saccharomyces
cerevisiae, l'un des microorganismes le plus utilisé dans la
recherche et le monde industriel,
Comprendre les hautes densités cellulaires pour
proposer des ruptures technologiques pertinentes
L
'objectif de ce programme est de comprendre et quantifier le
comportement dynamique de microorganismes en hautes
densités cellulaires obtenues en laboratoire à des fins d'applications
industrielles.
Ce programme englobe :
* le développement d'une structure technologique permettant de maîtriser de façon indépendante la concentration cellulaire, l'environnement des microorganismes et leur état physiologique,
* l'étude du comportement dynamique des microorganismes en
* l'épuration biologique aérobie de rejets liquides par une population microbienne mixte.
Pluridisciplinaire par l’association de chercheurs issus du Génie
des procédés, du Génie microbiologique, du Génie Métabolique et
du Génie Génétique, cette approche nécessite la mise en œuvre de
techniques d’analyse spécifique comme le séquençage du génome.
Menée dans un objectif précis d'intensification de performances
de procédés biotechnologiques dédiés au traitement des effluents ou
à la synthèse de produits d’intérêt (éthanol bio-carburant), elle
pourra aboutir à une configuration innovante et pertinente de
bioprocédés.
Contacts : Carole JOUVE - Mél : [email protected]
Christine LAFFORGUE - Mél : [email protected] -tlse.fr
Tél: 05 61 55 94 47/45
Gérer les crises … ou les anticiper
L
L'objectif est de mieux préparer les équipes
rapprochées des délégués régionaux à la
gestion de crises, en essayant de trouver les
réponses les plus pertinentes dans des
situations exceptionnelles. Accompagnée
au plan méthodologique par un consultant,
cette formation vise également à permettre
à chacun de mieux définir et de mieux
s’approprier le rôle qu’il doit tenir au
sein d’une cellule de crise.
es 13 et 14 octobre dernier s’est déroulé au LAAS le premier module d'une
formation souhaitée et impulsée par le
Secrétaire général Jacques BERNARD.
Cette formation intitulée : "Gestion et
pilotage des situations de crise", s'adresse
prioritairement aux délégués régionaux et
leurs proches collaborateurs. Supervisé par
François GUERIN, responsable national
de la prévention et de la sécurité, ce premier module a rassemblé les délégations
d'Aquitaine-Poitou-Charentes et de MidiPyrénées.
Le groupe des stagiaires autour des deux
déléguées et de François Guérin
Photo: J. Fontès DR14-CNRS / 2003
Contact : Maïté ARMENGAUD
Service des ressources humaines
Tél : 05 61 33 60 03
Mél : [email protected]
Une fête de la science qui laisse des traces
e fut l'un des temps forts de ce mois d'octobre. Evènement national, il se déclinait
cette année, en Midi-Pyrénées, sous l'intitulé "la science en quête de traces". Un
thème très fédérateur puisqu’une quinzaine de nos laboratoires y a spontanément répondu.
Sur quelles traces nous appuyons-nous et quelles traces laissons-nous pour fonder notre
raisonnement et comprendre le passé, expliquer le présent, prévoir le futur ?
C
Des sciences sociales aux sciences physiques en passant par la chimie, la biologie,
l'astrophysique, l'informatique, la géologie, la géographie, la sismologie, l'anthropologie,
etc. , ils étaient là, chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs et techniciens, pour
satisfaire la curiosité d'un public régional nombreux et laisser en lui des traces profondes
… de la connaissance.
Sur le village des sciences Place du Capitole
Photos DR14-CNRS/2003
Contact : Jacques FONTES - Service communication
Tél : 05 61 33 60 54 - Mél : [email protected]
http://www.dr14.cnrs.fr/COM/derniers_evenements/2003.08.01.htm
LA LETTRE DU CNRS MIDI-PYRÉNÉES
Octobre
2003
N° 82
P. 3
Le Centre d’anthropologie
U
nité mixte de recherche, le Centre d'anthropologie a pour
tutelles, avec le CNRS, l'Ecole des Hautes Etudes en
Sciences Sociales (EHESS), l'Université de Toulouse-le-Mirail,
l'Université Paul-Sabatier. Il entretient un partenariat avec le
Collège de France par l’intermédiaire du Professeur Jean Guilaine.
Le Centre regroupe trois équipes de recherche d'importance
comparable qui se composent en tout de 54 membres statutaires :
16 chercheurs CNRS, 22 enseignants-chercheurs, 16 ingénieurs
et techniciens relevant des différentes tutelles, auxquels s'ajoute une cinquantaine de doctorants.
Des compétences spécifiques réparties au sein de
trois équipes de recherche aux liens étroits
* L'équipe d'ethnologie était
jusqu'à ces dernières années orientée
vers l'étude des sociétés européennes
du présent et du passé. Elle accueille
désormais des spécialistes de l'Inde et
du Japon, ce qui permet de développer
des approches comparatives autour
de quatre axes de recherche :
- Un premier axe concerne le religieux,
Porche d’entrée de la grotte
saisi
à la fois à travers les grandes
du Taï où des fouilles ont
révélé un habitat du début du religions traditionnelles, comme le
Néolithique (Gard)
judaïsme ou le christianisme, et dans
Photo UMR8555/2003
ses mutations contemporaines,
- Les problèmes actuels de la parenté, de la famille, de la sexualité et la question du genre constituent un important second
domaine d'enquête,
- Un troisième axe réunit des travaux d'anthropologie politique
ainsi que des études relatives aux phénomènes migratoires et à
l'affirmation d'identités collectives de minorités.
- D'autres chercheurs enfin travaillent sur les pratiques et
techniques culturelles : expressions artistiques, comme la
musique et la danse, enjeux du rapport à l'écriture, littérature
orale et transmission des savoirs.
Tous ces thèmes sont transversaux et se retrouvent souvent
conjugués dans les travaux des chercheurs. Au niveau du Centre
dans son ensemble, la rencontre d'équipes œuvrant dans des
disciplines complémentaires permet des collaborations fécondes
aux plans de la recherche et de l'enseignement.
Le Centre d'Anthropologie relève du département des Sciences
de l'Homme et de la Société du CNRS (section 31 "Hommes et
milieux : évolution, interactions" et section 38 "Unité de
l'homme et diversité des cultures"), du Comité National et de
la commission 20 du CNU. Les trois équipes qui le composent
conduisent leurs recherches sur trois volets de la discipline :
l'anthropobiologie, la préhistoire et l'ethnologie.
* L'équipe d'anthropobiologie oriente ses travaux selon
trois axes principaux :
- étude des populations du passé, avec en particulier des
travaux pionniers de paléogénétique (en collaboration avec
l'Université Louis Pasteur, Strasbourg).
- étude des populations contemporaines (démographie historique et génétique des populations).
- identification des restes osseux humains issus de fouilles,
informant sur l'âge, le sexe, l'état sanitaire... des sujets.
Ces travaux se prêtent à de nombreuses collaborations avec les
archéologues, ceux du Centre et aussi d'autres équipes à
l'échelle nationale et internationale.
Vase trouvé dans la petite grotte de Bize, site
éponyme de la culture du Bizien du néolithique
moyen languedocien (4000 ans avant J-C)
Photo : Musée de Narbonne © A. Aigoin
Au-delà de la recherche, la formation et l'information
* Les préhistoriens du Centre sont spécialisés sur les périodes
du néolithique et de la protohistoire dans l'espace méditerranéen.
Un premier axe important des recherches porte sur la
néolithisation de cet espace et sa chronologie.
Leurs terrains de fouilles se situent aussi bien en MidiPyrénées et Languedoc-Roussillon que dans des pays de la
zone orientale de la Méditerranée : Chypre, Egypte. Les sites
égyptiens offrent l'accès à l'Egypte prédynastique, à la jointure
des intérêts des préhistoriens et des égyptologues. De même, la
transition avec l'approche des sociétés antiques s'opère avec
l'étude des sociétés de l'âge des métaux.
L'exploitation des sites, tout en impliquant des collaborations
extérieures, est conduite de façon plurielle grâce à la présence
dans l'équipe de spécialistes en technologie lithique,
paléobotanique, archéozoologie et à la participation des
anthropologues.
Jusqu'à la mise en place de la réforme LMD, le Centre reste
équipe d'accueil pour les DEA "Anthropologie sociale et historique de l'Europe" (UTM/EHESS, école doctorale "Temps,
espace, sociétés, cultures" de l'UTM) et "Biologie Moléculaire,
Cellulaire et du Développement" (école doctorale "Sciences de la
vie et de la santé" de l'UPS). Il accueille ainsi chaque année
entre 20 et 30 nouveaux inscrits en DEA et assure l'encadrement d'une cinquantaine de doctorants.
Il dispose par ailleurs d'un important fond documentaire
comportant plus de 10 000 ouvrages, 300 périodiques dont 80
en cours, en consultation à la bibliothèque pour tous les enseignants, chercheurs et étudiants intéressés.
Contact : Jean-Pierre ALBERT, directeur du Centre
d'anthropologie et directeur d'études à l'EHESS
Tél : 05 61 55 80 70 - Mél : [email protected]
http://www.cict.fr
Directeur de la publication : Katherine Piquet-Gauthier
Rédacteur en chef : André Maisonnat
Rédaction : Jacques Fontès
Maquette et mise en page :
Marie Aizpuru - Carine Desaulty - Jacques Fontès
Comité éditorial :
M. Aizpuru, R.M. Aquilina, A. Barelli, V. Blanchet, H. Boisson, Y. Chéron, V.
Debats, M. Dervillers, C. Detrez, E. Gil, A. Gourdin, R. Lespinasse, B.
Marek, F. Maury, M. Mir, M. Moreau, E. Philippot, C. Ravinet, S. Regade et
M.P. Rols
Délégation Midi-Pyrénées - 14-16 avenue Edouard Belin
B.P. 4367 - 31055 Toulouse Cédex 4
Tél : 05 61 33 60 00 - Fax : 05 62 17 29 01
Hemera sur le web : http://www.dr14.cnrs.fr/Hemera
LA LETTRE DU CNRS MIDI-PYRÉNÉES
Octobre
2003
N° 82
P. 4

Documents pareils