Radiodiffusion, Pour 50 millions de dettes, l

Commentaires

Transcription

Radiodiffusion, Pour 50 millions de dettes, l
Radiodiffusion, Pour 50 millions de dettes, l?ORTM coupe Africa n°1
(Jeudi 22 Décembre 2005 à 00:00) - Contributed by Afribone
C?est le silence radio sur la bande des 102 FM d'Africa n°1 à Bamako. La chaîne panafricaine émettant du Gabon ne
diffuse plus dans notre capitale depuis octobre dernier, date à laquelle son signal a été coupé.
C?est le silence radio sur la bande des 102 FM d?Africa n°1 à Bamako. La chaîne panafricaine émettant du Gabon ne
diffuse plus dans notre capitale depuis octobre dernier, date à laquelle son signal a été coupé par l?ORTM pour plus de
50 millions F CFA de dettes.Les auditeurs d?Africa n°1 ont dû faire le constat d?eux-mêmes. Cette station, qui diffusait
ses programmes au Mali et dans le reste du monde, est muette depuis quelque temps. Son silence à Bamako date du
mois d?octobre. L?arrêt de ses émissions dans l?espace audiovisuel bamakois est consécutif à l?incapacité de cette
radio d?honorer ses engagements financiers vis-à-vis de l?ORTM, son partenaire stratégique.Selon le DGA de l?ORTM,
Nouhoum Traoré, son service a été obligé de couper le signal d?Africa n°1 en octobre dernier pour avoir cumulé des
arriérés d?impayés relatifs aux frais de location de ses installations techniques.Les règlements des factures qui se font
trimestriellement n?étaient plus réguliers et l?ardoise devenait de plus en plus salée. Pour entrer en possession de son
dû, l?ORTM, à en croire son DGA, avait commis son conseil juridique sans avoir gain de cause. Le DG, Sidiki Konaté
avait personnellement effectué le déplacement de Libreville au Gabon pour tenter de décanter la situation. Mais en
vain.Le partenaire gabonais avait même émis un chèque sans provision, mais qui fut par la suite crédité. Depuis lors,
plus rien n?a été payé et la créance était estimée à plus de 50 millions de F CFA au mois d?octobre. L?ORTM, qui doit
éclaircir son bilan financier de l?année 2004-2005 en cette fin d?année, doit aussi se justifier devant son conseil
d?administration. Bien de raisons qui l?ont décidé à couper.Le déclin d?une chaîneCette coupure de signal d?Africa n°1
n?est que la face cachée des déboires que cette chaîne connaît depuis longtemps. Après avoir fait la fierté du peuple
gabonais et de tout un continent depuis 1981, année de sa création, Africa, comme l?appellent affectueusement ses
auditeurs, assiste impuissant à sa descente aux enfers.Conséquences : des coupures de signal dans plusieurs autres
capitales africaines et autres points du globe pour les mêmes raisons d?insolvabilité. Mais bien avant, les programmes
ont commencé à se réduire comme peau de chagrin. Les émissions ne respectaient plus leur rythme normal de 24
h/24.Les causes profondes du déclin d?Africa seraient imputables à son initiateur et principal bailleur de fonds, le
président du Gabon, El hadj Omar Bongo Ondimba (OBO). Le parrain, qui n?était plus satisfait de son « enfant », lui a
coupé les vivres.Les difficultés financières ont eu à leur tour comme effet une vague de départs du personnel. Des
animateurs et journalistes talentueux, qui ont contribué à rehausser l?image de la chaîne, se sont démis au profit de
chaînes TV privées et de radios au Gabon ou à l?étranger.Il est de plus en plus question de la fermeture définitive de la
station qui couvre beaucoup plus le territoire gabonais et alentours qu?ailleurs. Sa vocation panafricaine est désormais à
l?encans. Est-ce la fin d?une légende nommée Africa n°1 ?Abdrahamane Dicko
http://www.bdpgabon.org/archives - BDP Gabon Nouveau
Powered by Mambo
Generated:29 September, 2016, 16:47

Documents pareils

Gabon Airlines a pris son envol

Gabon Airlines a pris son envol changement à Casablanca.Fondée et dirigée par l'un des fils du président gabonais Omar Bongo Ondimba, Christian Bongo, Gabon Airlines a obtenu en novembre "les droits de trafic et les privilèges" d...

Plus en détail

Festival « Gabao hip

Festival « Gabao hip Avec des compagnies internationales de danse : Compagnie Membros (Brésil), Lezarts Urbains (Belgique), No Limit ou encore Scorpion (Gabon).Samedi 3 juin à 20h : ?Concert populaire? au Gabon Expo : ...

Plus en détail