8 - Ademe

Commentaires

Transcription

8 - Ademe
6 k€/an D’ÉCONOMIES EN AMÉLIORANT LE TRI
Depuis 2010, Maître Prunille
SAS a amélioré la séparation
des déchets en plastiques des
DIB1 (Déchets Industriels
Banals) en mélange non
valorisés.
Agroalimentaire
Spécialiste des pruneaux,
fruits Secs
et fruits Moelleux
Localisation : Casseneuil (47)
Effectif 2011 : 486, CA 2010 : 138 M€
ISO / labels : BRC et IFS
Contact : Dominique Bony
Tél : 05.53.36.19.05,
Mèl : [email protected]
Près de 20% en moins de DIB en mélange non valorisés
Grâce à un système de récupération automatique des déchets en plastiques des thermoformeuses,
Maître Prunille SAS sépare mieux ses déchets plastiques des DIB en mélange non valorisés.
Impact annuel
Le coût du système de récupération des
déchets est amorti sur l’ensemble de sa durée
de vie (10 ans).
- 1 k€ Amortissement annuel de l’investissement
En sortant des déchets plastiques des DIB en
mélange non valorisés, Maître Prunille réduit
les quantités de déchets envoyés en décharge.
+ 3,3 k€ Économie sur la décharge
Maître Prunille fait recycler les déchets
plastiques triés
+ 3,5 k€
Recette de recyclage des plastiques
Au global, solde net positif = 5,8 k€ par an
Accompagnées par l'ADEME, 50 €ntreprises témoins démontrent que
réduire et valoriser plus les déchets c'est rentable.
Retrouvez-les sur le site internet de l'ADEME et passez vous aussi à l'action !
1= Déchets non dangereux des activités économiques
Problématique
Maître Prunille SAS fabrique certains des
emballages de ses produits en thermo-formant
une feuille plastique. Ce procédé génère une
quantité importante de chutes. L’entreprise a
intégré sur ses thermoformeuses des
enrouleurs-broyeurs qui lui permettent de faire
recycler ces déchets.
Une des principales difficultés a été de trouver
de l’espace pour équiper toutes les machines.
La solution a été de réorganiser la disposition
des machines.
Nous avons cartographié nos dépenses, ce qui
nous a permis de sensibiliser l'ensemble du
personnel de l'entreprise. Ensuite, en séparant
les déchets, nous avons pu travailler sur leur
valorisation et donc économiser sur les coûts
de traitement.
Aujourd’hui, il faut garder ce rythme et
travailler sur l’ensemble des déchets.
Dominique Bony, Responsable Sécurité &
Environnement Groupe
35 tonnes de déchets plastiques retirées des DIB en mélange non valorisés
En 2009, Maître Prunille SAS a généré près de 203 tonnes de DIB en mélange non valorisés. L’entreprise
envoyait ses DIB en mélange non valorisés en décharge. Aujourd’hui, elle sépare mieux ses déchets
plastiques des DIB en mélange non valorisés grâce à l’intégration d’un système de récupération
automatique des déchets plastiques des ensacheuses et thermoformeuses.
- l’entreprise a investi environ 10 k€ dans le système de récupération des déchets amorti sur la durée de
vie de la machine (10 ans) ;
- en séparant 35 tonnes de déchets plastiques des DIB en mélange non valorisés, l’entreprise a réduit les
quantités de déchets à éliminer. L’entreprise économise 3,3 k€ par an ;
- Maître Prunille SAS valorise ses déchets plastiques à 100 €/t, soit une économie annuelle de 3,5 k€/an.
Grâce à cette action, Maître Prunille SAS économise 5,8 k€ par an.
Un objectif de progrès continu
Actuellement, l’entreprise travaille sur l'optimisation du tri à la source des plastiques polyéthylène
(housses et poches de Pallox). Ces déchets recyclables seront prochainement séparés des DIB en mélange
et compactés dans une presse à balle. Les gains escomptés grâce à cette démarche sont de 5 à 10% des
dépenses de mise en décharge des DIB en mélange non valorisés : les résultats seront quantifiables à
partir de 2013.
Les partenaires de l’opération 50 €ntreprises témoins