Les lieux de travail des artistes plasticiens en région Pays de la Loire

Commentaires

Transcription

Les lieux de travail des artistes plasticiens en région Pays de la Loire
 Les lieux de travail
des artistes
plasticiens en région
Pays de la Loire
1 Suite au constat d’un manque de lieux de travail pour les artistes plasticiens sur la région
des Pays de la Loire, une première étude commandée par le Conseil régional des Pays de la
Loire a été réalisée en 2011 par amac.
Ce recensement constitue une mise à jour de l’étude menée en 2011, et dresse un état des
lieux des dispositifs existants en direction des plasticiens à l’heure actuelle sur le territoire
des Pays de la Loire. Il est volontairement élargi aux pratiques avec lesquelles les arts
visuels entretiennent des frontières : multimédia, cinéma, arts vivants, arts de la rue, métiers
d’art...
Il prend la forme d’un document ressource, destiné aux artistes et plus largement aux
acteurs culturels, publics ou privés. Il s’agit d’un outil d’information sur la question des lieux
de travail des artistes plasticiens.
L’étude recense actuellement 52 lieux de travail pour les artistes plasticiens, dont 24 en
Loire-Atlantique (et 17 à Nantes), 8 dans le Maine-et-Loire (dont 5 à Angers), 6 en Mayenne
(2 dispositifs sont mis en place par la structure le Kiosque), 8 en Sarthe et 6 en Vendée (cf.
carte p.5).
Certains lieux ne sont d’ailleurs pas consacrés à l’exercice de ces pratiques mais proposent
tout de même des lieux de travail temporaires destinés aux plasticiens, sous certaines
conditions.
Le terme « lieux de travail » est un terme général qui englobe tous les endroits permettant la
création artistique et le travail des plasticiens professionnels, nous y incluons donc les
résidences, les ateliers, individuels ou collectifs. Parmi les 52 dispositifs existants nous
pouvons les classer selon la typologie suivante :
- Lieux de travail sur invitation (16)
Les artistes sont invités dans le cadre de la programmation artistique d’un lieu.
- Lieux de travail sur dossier (16)
Mise à disposition d’un lieu par une structure, via la diffusion publique d’un appel à projet.
- Lieux de travail locatifs sur dossier (6)
Mise à disposition d’un atelier contre le versement d’un loyer et sur projet.
- Lieux de travail locatifs sans dossier (6)
Mise à disposition d’un atelier seulement soit contre une adhésion à l’association par
exemple, soit contre le versement d’un loyer.
- Lieux de travail sur projet et/ou sur invitation (4)
Lieux de travail proposant plusieurs dispositifs d’accueil.
Vous trouverez ci-après une fiche descriptive consacrée à chaque structure offrant un
dispositif de lieu de travail. Un encadré synthétise en haut des fiches le type de lieu (atelier
et/ou hébergement), la sélection (sur dossier et/ou sur invitation), le montant de la bourse
octroyée ou du loyer, et la durée, via des pictogrammes qui facilitent la lecture (cf. p 4).
Ce recensement a été réalisé entre mars et juillet 2012, merci de nous informer si vous
constater des erreurs ou oublis de notre part.
2 SOMMAIRE
6 LOIRE-ATLANTIQUE (44)
7 9 10 11 12 14 16 18 20 22 23 24 25 27 34 35 36 37 Ateliers internationaux du FRAC Pays de la Loire // CARQUEFOU – ART CONTEMPORAIN Centre d’art de Montrelais // VARADES – ARTS VISUELS Domaine départemental de la Garenne-Lemot // GÉTIGNÉ – ARTS PLASTIQUES Le TDM // JOUÉ SUR ERDRE – ARTS PLASTIQUES Maison des Arts // SAINT-HERBLAIN – ARTS PLASTIQUES Association Ping – ARTS NUMERIQUES/MULTIMEDIA Association Transformeurs – DISCIPLINES LIEES AU RECYCLAGE Ateliers de la Ville en Bois – ARTS VISUELS Ateliers rue de Bitche – ARTS PLASTIQUES Atelier - résidence du SILO, Le Lieu Unique – ARTS PLASTIQUES Entrepôt Delrue – ART CONTEMPORAIN Hôtel Pommeraye – ARTS VISUELS La Cantine Numérique – CO-WORKING La Fabrique Ile de Nantes - PLURIDISCIPLINAIRE La Fabrique Dervallières-Zola – ARTS PLASTIQUES / ARTS VIVANTS La Fabrique Chantenay-Bellevue – ARTS VIVANTS Le 67 – ARTS PLASTIQUES / METIERS D’ART Maison de quartier Champ de Mars – ART PLASTIQUES / ARTS VIVANTS MilleFeuilles : Ateliers d’artistes, plateforme de production – ARTS VISUELS / CRÉATION
CONTEMPORAINE Mire Labo – CINÉMA EXPERIMENTAL Athénor – ARTS VISUELS 39 41 43 MAINE-ET-LOIRE (49)
47 Abbaye de Fontevraud // FONTEVRAUD-L’ABBAYE – CINÉMA D’ANIMATION Association Centrale 7 // NYOISEAU – ARTS PLASTIQUES / METIERS D’ART La Paperie, CNAR // SAINT-BARTHÉLÉMY-D’ANJOU – ARTS DE LA RUE / PROJETS
EXPERIMENTAUX Ateliers d’artistes Angers – ART CONTEMPORAIN Cantine numérique – CO-WORKING CHU Angers – ARTS PLASTIQUES Pépinière Artistique Daviers – ART CONTEMPORAIN Pôle artistique Sud Gare – ARTS PLASTIQUES / METIERS D’ART 48 50 52 55 56 57 59 61 MAYENNE (53)
62 La Chapelle du Genêteil // CHÂTEAU-GONTIER – ARTS PLASTIQUES / CHERCHEURS 63 le gARage // CHÂTEAU-GONTIER – ARTS VISUELS / ARTS VIVANTS 65 Projet Saint-Julien // LAVAL – ARTS NUMERIQUES / ARTS PLASTIQUES / ARTS VIVANTS 67 Centre d’action culturelle du Pays de Mayenne, Le Kiosque // MAYENNE – ARTS PLASTIQUES /
DESIGN 68 Centre d’Art Contemporain // PONTMAIN – ARTS VISUELS 69 71 SARTHE (72)
Centre d’Art – MoulinSart // FILLÉ-SUR-SARTHE – ARTS VISUELS 72 Centre culturel de La Laverie // LA FERTÉ BERNARD– ARTS PLASTIQUES 73 Ateliers d’artistes du 39 rue Saint Pavin des Champs // LE MANS – ARTS PLASTIQUES 75 Les Subsistances // LE MANS – SPECTACLE VIVANT / ARTS PLASTIQUES 76 Paillard, Centre d’Art Contemporain et Résidence d’Artistes // PONCÉ SUR LE LOIR – ARTS
VISUELS / ARTS VIVANTS / RECHERCHE 78 Résidence d’artistes // PRÉVELLES – CERAMIQUE 80 Le Domaine du Gasseau // SAINT-LÉONARD-DES-BOIS – ARTS PLASTIQUES / ARTS VIVANTS 81 3 Projet européen Leader // VALLÉE DU LOIR – ARTS VISUELS / ARTS VIVANTS 83 VENDEE (85)
85 Maison Jean Chevolleau // FONTENAY-LE-COMTE – ARTS PLASTIQUES 86 Ecole municipale d’Arts Plastiques // LA ROCHE-SUR-YON – CERAMIQUE / ESTAMPE /
PHOTOGRAPHIE / MULTIMEDIA / EDITION 88 Mairie des Herbiers // LES HERBIERS – ARTS VISUELS (PHOTOGRAPHIE / INSTALLATIONS) 89 Communauté de Communes Vendée Sèvre Autise // OULMES – ARTS VISUELS/ARTS VIVANTS 91 Ecomusée du Marais Vendéen, Le Daviaud // SAINT JEAN DE MONTS – ARTS PLASTIQUES 92 Village de peintres // VOUVANT – PEINTURE / SCULPTURE 93 LÉGENDE DES PICTOGRAMMES*
Atelier
Hébergement
 Sélection sur dossier
 Sélection sur invitation
Bourse octroyée
 Durée
*Les pictogrammes sont présents en haut de chaque fiche descriptive.
4 LES LIEUX DE TRAVAIL DES ARTISTES
EN RÉGION PAYS DE LA LOIRE
5 LOIRE-ATLANTIQUE (44)
6 Ateliers internationaux du FRAC Pays de la Loire // CARQUEFOU –
ART CONTEMPORAIN
HÉBERGEMENT & ATELIER //  //
1 000 € (+ 2 000 € D’AIDE À LA PRODUCTION) //  2 MOIS
LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
FRAC des Pays de la Loire
La Fleuriaye - 44470 Carquefou
02 28 01 50 00
www.fracdespaysdelaloire.com
Laurence GATEAU, Directrice
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
Entre 1981 et 1983, dans le cadre de la politique de décentralisation culturelle, les Fonds régionaux
d'art contemporain (Frac) sont créés dans chaque Région de France. Ces structures sont des associations
financées à parité par l’État et la Région.
C'est dans ce contexte en 1982 que le Frac des Pays de la Loire voit le jour. Il a pour mission de constituer une
collection internationale, d’organiser des expositions sur le territoire régional, de sensibiliser le public à l’art
d’aujourd’hui pour participer au développement, à la diffusion et à la connaissance de la création
contemporaine. Dans ce sens, les Ateliers Internationaux sont mis en place dès 1984.
Après avoir occupé l'Abbaye Royale de Fontevraud où les premiers Ateliers Internationaux sont organisés, le
Frac est accueilli en 1988 dans la villa néo-classique de la Garenne-Lemot à Clisson. En 1994, le Frac s’installe
temporairement à Nantes dans un ancien entrepôt aménagé et la Ville de Saint-Nazaire accueille dans le
même temps les Ateliers Internationaux. En 2000, le Frac déménage à Carquefou, dans l’agglomération
nantaise. L'aménagement d'ateliers de production permet à présent d'accueillir les artistes au Frac à
Carquefou.
Le Frac développe par cette expérience exceptionnelle en France une activité de soutien à la création qui
contribue à enrichir sa collection de manière originale. Lieu de recherche, d’échanges et de production, ces
Ateliers sont un laboratoire actif et réactif. Chaque année pendant deux mois, ils permettent aux artistes
invités de travailler et de rencontrer des acteurs du monde de l'entreprise, du milieu professionnel
(conservateurs, critiques d’art, galeristes) ainsi que des élèves des universités et des écoles d’art qui les
assistent. Les œuvres réalisées sur place sont ensuite présentées au public.
L’aménagement à Carquefou d’hébergements et d’ateliers permanents autorise désormais l’invitation, tout au
long de l’année, d’artistes parfois plus confirmés sur des projets s’apparentant à la commande. Le Frac
assume alors pleinement son rôle d’aide à la production.
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Hébergement et ateliers de travail
CONTEXTE ET LOCALISATION :
Frac des Pays de la Loire
La Fleuriaye - 44470 Carquefou
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Art contemporain
7 EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
Les frais relatifs aux déplacements, les frais de transport des œuvres et les frais liés à l’organisation de
l’exposition des œuvres produites lors de la résidence sont pris en charge.
MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
Sur invitation. Bourse de séjour de 1000€/mois et aide à la production de 2000€/projets.
Durée de la résidence : 2 mois.
NOMBRE D’ATELIERS ET NOMBRE D’ATTRIBUTIONS ANNUELLES :
5 à 6 artistes sont invités chaque année entre septembre et novembre.
8 Centre d’art de Montrelais // VARADES – ARTS VISUELS
 6 MOIS
LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Association du Centre d’art de Montrelais
19 bis, rue de l’Abbaye - 44370 Varades
02 40 98 08 64
[email protected] -­‐ http://artmontrelais.free.fr
Mélanie LE PAGE - Médiation et animation , [email protected]
Claude COLAS - Programmation, [email protected]
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
Suite à un investissement fort de la municipalité de Montrelais, l’association qui gère l’activité du Centre d’art
s’est donnée, depuis 2005, pour objectif essentiel de promouvoir l’art contemporain auprès d’une population
éloignée géographiquement et culturellement des lieux actifs sur ce plan.
Le Centre d’art développe depuis quelques années une politique active d’expositions, de résidences d’artistes,
et d’ateliers de pratique artistique. L’embauche, depuis juillet 2009, d’une médiatrice animatrice, Mélanie Le
Page, a permis de mettre en place diverses actions de sensibilisation en direction des publics et en particulier
du public scolaire.
Initiée en 2008, la résidence permet à des artistes d’approfondir leur travail personnel en leur fournissant un
cadre matériel et financier satisfaisant, tout en les confrontant, d’une manière évidemment ouverte, à la
question du lieu, du lien avec la population, de la « transmission ». Il leur est proposé, dans ce cadre, de
réfléchir à la formule « Montre-le, Montrelais… ». La résidence d’artiste permet aux publics (individuels,
associations, écoles, lieux institutionnels…) de rencontrer des artistes autour de leur travail, d’être en contact
avec divers processus de création, pour une meilleure appréhension de l’art contemporain.
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
CONTEXTE ET LOCALISATION :
Montrelais est un petit bourg de 800 habitants à la lisière de la Loire-Atlantique et du Maine-et-Loire. Son
Centre d’art contemporain occupe, avec la mairie, l’ancien presbytère.
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Arts visuels, art contemporain.
MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
Durée : 6 mois.
Bourse : non précisé.
Les artistes sont invités dans le cadre de la programmation du Centre d’art, pour une exposition en fin de
résidence. Pendant la résidence, des projets peuvent être menés avec des scolaires.
NOMBRE D’ATELIERS ET NOMBRE D’ATTRIBUTIONS ANNUELLES :
2 attributions par an.
Les contacter pour plus d’informations.
9 Domaine départemental de la Garenne-Lemot // GÉTIGNÉ – ARTS PLASTIQUES
HÉBERGEMENT & ATELIER //  //
VARIABLE SELON LES PROJETS //
 ENTRE 1 & 2 MOIS
LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Conseil Général de Loire-Atlantique
BP 94109 - 44041 Nantes Cedex 1
Virginie BOURGET – Responsable, [email protected]
02 40 54 75 85
www.loire-atlantique.fr/jcms/cg_7522/domaine-de-la-garenne-lemot
[email protected]
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
Le site de la Garenne-Lemot, classé Monument Historique et propriété du Conseil Général de la LoireAtlantique depuis 1968, est un jardin d’artiste, une œuvre de liberté au sein de la carrière officielle du
sculpteur dont le nom est lié au décor de grands monuments publics (Palais Bourbon, Louvre, Pont-Neuf, ...).
François-Frédéric Lemot a réalisé, avec l’aide de l’architecte Mathurin Crucy (tous deux titulaires du Prix de
Rome) à Clisson son idéal de paysage et d’architecture italiens.
Afin de revenir à la vocation initiale du domaine, souhaitée par son créateur, expositions et résidences
d’artistes s'y succèdent. Le Conseil Général de Loire-Atlantique veut affirmer sa volonté de :
- soutenir la création contemporaine
- favoriser la rencontre entre publics et artistes, au travers d’expositions, d’installations contemporaines…
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Atelier de travail et hébergement
CONTEXTE ET LOCALISATION :
Domaine départemental de la Garenne-Lemot
Route de Poitiers – RN 149 – 44190 Gétigné
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Arts plastiques, danse, théâtre.
EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
Studio et deux chambres.
MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
Sur invitation. Jeunes artistes et artistes confirmés. Bourse (honoraire et production) variable selon les
projets. Durée : entre 1 et 2 mois. Modalités variables selon la nature du projet dans lequel s’inscrit la
résidence. L’objectif est la réalisation d’une ou plusieurs œuvres en lien avec un projet d’exposition.
REMARQUES
Le fond documentaire du Centre de documentation de la Garenne Lemot, constitué depuis 1991, est composé
de près de 3000 livres, mais aussi de revues, dossiers documentaires et documents d'archives, dessins et
photographies. Il couvre les thèmes de l'architecture, l'histoire de l'art, l'histoire des parcs et jardins ainsi que
l'histoire locale. Il est ouvert au public du lundi au vendredi, sur rendez-vous, pour la consultation sur place
des documents.
10 Le TDM // JOUÉ SUR ERDRE – ARTS PLASTIQUES
HÉBERGEMENT & ATELIER //  //
VARIABLE SELON LES PROJETS //  1 MOIS ENVIRON
LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Association Le TDM – Le Temps D’un Moment
50 rue du Lavoir
44440 Joué sur Erdre
02 40 73 88 87 / 06 36 98 07 58
[email protected]
www.letdm.fr
Annick STERKENDRIES - Responsable pédagogique et artistique
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
Le TDM a pour ambition d'associer l'art, l'éducation populaire et l'action sociale en favorisant la rencontre
autour de l'art contemporain. Différents événements y sont proposés, expositions collectives d'art
contemporain, résidences d'artistes, ateliers de pratique artistique, sorties scolaires, séjours de classes
culturelles et artistiques, débats, stages artistiques (gravure...), art thérapie.....
Les résidences artistiques ont pour but de promouvoir la création.
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Atelier et hébergement
CONTEXTE ET LOCALISATION :
Joué sur Erdre se situe en pleine nature à 45 minutes de Nantes à 1h20 de Rennes et d’Angers.
Sa forêt, son lac de 182 ha, les rives de l’Erdre, offrent de nombreuses possibilités de tourisme vert (ballade à
pied, à vélo, pêche, détente et découverte).
Commune de 2107 habitants.
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Arts plastiques
EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
Atelier et hébergement de 50 m2.
Le TDM prend en charge les frais d’hébergement de l’artiste et les frais de communication : supports de
communication, médiation sur l’exposition, permanence à chaque résidence.
Les résidences aboutissent à une exposition, à l’édition d’un catalogue et à la réalisation d’un film (reportage).
MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
Sur invitation. Ne pas hésiter à envoyer des demandes et des dossiers artistiques.
La sélection se fait selon la pratique et la sensibilité au monde rural. Bourse de création à chaque résidence selon le projet (au cas pas cas), car la volonté est de rémunérer les
artistes. Elle s’élève en moyenne à 1 000 €.
La durée est d’environ 1 mois, selon les projets. Entre mi-septembre et mi-octobre, exposition de minovembre à mi-décembre.
NOMBRE D’ATELIERS ET NOMBRE D’ATTRIBUTIONS ANNUELLES :
Un artiste présent durant chaque saison artistique.
11 Maison des Arts // SAINT-HERBLAIN – ARTS PLASTIQUES
HÉBERGEMENT & ATELIER //  //
6 000 € (HONORAIRES & PRODUCTION) //  2 MOIS
LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Ville de Saint-Herblain
Direction des affaires culturelles
Maison des Arts
26, rue de Saint-Nazaire
44800 Saint-Herblain
02 28 25 25 80 - [email protected]
http://maisondesarts-saintherblain.blogspot.com/
Jean-François FOURICHON - Directeur
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
Inaugurée en 2010, la Maison des Arts devient le siège de la direction des affaires culturelles. Elle accueille
différentes structures : l’École de musique, le Centre d’expression artistique et la Bibliothèque Bellevue. Elle
permet à différentes pratiques artistiques et culturelles de se retrouver et de se mêler dans un même lieu.
A travers cette nouvelle architecture culturelle herblinoise, la volonté politique clairement affichée est de
permettre à tous l’accès à la culture et à la pratique culturelle, en favorisant la participation de l’ensemble des
habitants sans exclusive.
Les missions de la Maison des Arts ? «Même si la Maison des Arts ne propose qu’un enseignement de la
musique et des arts plastiques, elle sera également en mesure d’accueillir des projets associant d’autres
disciplines telles que la danse, le théâtre ou les arts du cirque », insiste Jean-François Fourichon.
Le projet de résidence est intégré dans le projet de la Maison des Arts, dans le but de sensibiliser à la création
contemporaine les habitants du quartier et les usagers du lieu.
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Hébergement et espace de travail
CONTEXTE ET LOCALISATION :
Maison des Arts : 26, rue de Saint-Nazaire - 44800 Saint-Herblain
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Arts plastiques
EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
Assistance technique et logistique. Mise à disposition des ateliers de pratiques, d’une pièce de stockage et
d’un espace privatif.
MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
Sur invitation. Honoraires et production : 6000 €. La sélection s’effectue sur l’intention (pré-projet par rapport
au lieu et au quartier). Durée : 2 mois.
NOMBRE D’ATELIERS ET NOMBRE D’ATTRIBUTIONS ANNUELLES : 2 à 3 résidences par an. 12 // NANTES
LES LIEUX DE TRAVAIL DES ARTISTES
À NANTES
13 Association Ping – ARTS NUMERIQUES/MULTIMEDIA
LIEU DE TRAVAIL COLLECTIF //  SUR PRÉSENTATION D’UN PROJET //  DÉTERMINÉE LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Association PiNG
38 rue du Breil – 44100 NANTES
02 40 16 86 78 – [email protected]
www.pingbase.net
Ronan MARJOLET - Président
Marie ALBERT - Chargée d'administration et de développement
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
PiNG est créée en 2004 par Julien BELANGER et Alexandre LORIEAU afin d’accompagner le secteur non
marchand (associations, collectivités) à mieux appréhender les cultures numériques et le multimédia.
Progressivement PiNG s’est développée avec la formation, l’animation des réseaux et la médiation et
l'expérimentation autour des outils multimédia et de la création numérique.
Le projet associatif se décline autour de 5 pôles de compétences : accompagnement, pédagogie,
expérimentation, médiation, territoires & réseaux.
Aujourd’hui, PiNG accueille en résidence et en atelier des artistes et associations, chercheurs… dans leurs
locaux au 38 rue du Breil afin de pouvoir les aider à développer leur projet multimédia.
De plus, l’association PiNG s’attache à mettre à disposition des ressources (espace commun de travail,
documentation physique et en ligne, outils libres, personnes ressources, etc.).
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
La « Pépinière d’initiatives » : lieu de travail collectif
CONTEXTE ET LOCALISATION :
38 rue du Breil à Nantes
Tramway ligne 3, arrêt Longchamp
Bus : ligne 70, arrêt Stade SNUC / ligne 54, arrêt Avenue Blanche
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Arts numériques / multimédia / à destination de porteurs de projets multimédia : associations, artistes,
chercheurs, étudiants, acteurs de l'économie sociale et solidaire…
EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
-­‐
-­‐
-­‐
-­‐
1 espace de travail de 55 m2
1 espace ressources et documentation thématique : logiciels libres, art numérique, éducation aux
médias…
Mise à disposition de matériel technique (son, vidéo)
Accès à des outils de bureautique
MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
Il y a volonté de ne pas formaliser les résidences pour que les accompagnements de projets se fassent au cas
par cas. Pas de loyer. Durée déterminée.
Il est en revanche demandé aux porteurs de projets de participer à des temps de co-réflexion avec PiNG en
terme de médiation et de valorisation du projet :
-­‐ Mise à disposition de ressources issues du projet de recherche
-­‐ Co-publication de contenus et de médias (carnet de bord, galerie virtuelle)
14 -­‐
Présentation du projet auprès de divers publics NOMBRE D’ATELIERS ET NOMBRE D’ATTRIBUTIONS ANNUELLES :
Sur présentation d'un projet
REMARQUES
LE FAB LAB Dans une logique d'expérimentation, de soutien aux initiatives et de sensibilisation, PiNG ouvre cette année
un Fab Lab dans la salle Atelier, afin de permettre l'accès à des machines à commande numérique au plus
grand nombre, et développer les pratiques de fabrication numérique au niveau local.
Un Fab Lab (FABrication LABoratory ou LABoratoire de FABrication) est un atelier de prototypage rapide
d'objets physiques qui regroupe un ensemble de machines à commande numérique. Toute personne, quelque
soit son niveau de connaissance, peut venir expérimenter, apprendre ou fabriquer par elle-même tous types
d'objets (prototype technique, meuble, objet artistique ou design, objet interactif, etc.).
FONCTIONNEMENT :
Le Fab Lab est ouvert à tous les jeudis de 14h à 21h durant les OPENateliers, et la journée du vendredi pour les
adhérents qui développent leurs projets. L'accès est libre moyennant une adhésion à l'association.
LES MACHINES :
- 2 RepRap : impression d'objets en 3D
- 1 fraiseuse numérique : découpe de bois, métal, circuits imprimés, etc.
- machines électriques (perceuse, scie, etc.)
- petit outillage à main
- outils électroniques (fers à souder, multimètre, etc.)
- matériaux : Des consommables sont disponibles sur place pour réaliser des tests et des prototypes
avec les machines de l'atelier.
15 Association Transformeurs – DISCIPLINES LIEES AU RECYCLAGE LIEU DE TRAVAIL COLLECTIF (LOCATION) //  SUR PRÉSENTATION D’UN PROJET //  VARIABLE LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Association Transformeurs
30 bd de Chantenay - 44100 Nantes
06 70 77 63 93 - [email protected]
http://transformeurs.free.fr
Siège social : 6 rue de Plaisance - 44100 Nantes
Thierry LAGACHE - Président
Aurélia LECLERCQ - Directrice artistique : [email protected]
Gregory MANCEAU - Régisseur général
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
L’association Transformeurs a pour objectif de sensibiliser, tous les publics, à la création artistique issue du
recyclage des déchets domestiques ou industriels, par la mise en œuvres d’évènements culturels. Dans ce
dessein, l’association aide à la création et à la diffusion des œuvres (Résidences, Expositions) et propose
plusieurs actions (Manifestations Transformeurs 35h de recyclage artistique, Ateliers de transformations).
L’association Transformeurs a été créée fin 2005, par d’anciens salariés de l’association Zébra 3-projet, qui
ont voulu poursuivre la réalisation de la manifestation «Transformeurs 35h de recyclage artistique». En 2008,
encouragé par des bénévoles actifs et au regard des diverses sollicitations que l’association recevait, le
conseil d’administration décide de développer les activités de l’association et d’élargir ses offres, sur trois
secteurs principaux :
- Aide à la création (résidences d’artistes).
- Aide à la diffusion des créations (expositions et manifestations évènementielles).
- Encourager le changement des comportements par des ateliers de transformation accessible à tous.
Sur l’ensemble c’est la créativité dans le recyclage qui est mise en exergue, comme une capacitation de
l’habitant dans le changement de sa consommation d’objets, qu’ils soient utilitaires ou artistiques.
En 2009, pour répondre aux demandes des créateurs adhérents et des bénévoles actifs, Transformeurs décide
de créer un lieu de résidence artistique et installe ses ateliers dans un hangar de la zone industrielle du bas
Chantenay, à Nantes
Jusqu’à aujourd’hui les expositions rassemblent en moyenne une quinzaine d’artistes.
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Lieu de travail collectif (pas de logement)
CONTEXTE ET LOCALISATION :
Le lieu de résidence est situé au 30 bd de Chantenay à Nantes (vieux quartier industriel du bas-Chantenay).
Tramway ligne 1 (arrêt Gare Maritime) et bus lignes 81, 70, 25 et 21 (arrêt Gare de Chantenay ou Liberté) ou par
le train (arrêt Chantenay).
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Toutes les disciplines qui mettent en œuvre les matières issues du recyclage : arts plastiques, design, stylisme,
architecture…
Secteur d’activité : autour de la création d’objets (utiles et/ou décoratifs et/ou artistiques), d’installations et de
16 performances. EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
Aux créateurs adhérents :
-­‐ Un hangar d’environ 70 m2 comprenant des espaces individuels, un espace bricolage collectif et des
espaces de stockage de petits objets et matériaux fragiles
-­‐ Une salle dédiée au travail de stylisme 12m2
-­‐ Une pièce de stockage pour le bois d’environ 24m2
-­‐ Une pièce de stockage « tout venant » d’environ 18m2
-­‐ Une pièce de stockage de tissus d’environ 5m2
-­‐ Un stockage ferraille en extérieur de 40m2
Mise à disposition de matériel et matériaux dans l’espace de bricolage collectif :
-­‐ Plans de travail, établis
-­‐
Des outils : étaux, visseuse, meuleuses, scies sauteuse, décapeur thermique, postes à souder,
machines à coudre,…
-­‐ Matériaux issus du recyclage : ferraille, bois, tissus, divers matériaux et objets…
MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
1/ Les modalités d’attribution se font selon plusieurs critères :
-­‐ La place disponible
-­‐ Une création artistique de qualité répondant au principe du recyclage artistique
-­‐ Un soutien aux principes généraux défendus par l’association
-­‐ La volonté de participer à une action collective
-­‐ Le lieu de résidence des artistes (grande agglomération nantaise : Rezé, Nantes, Saint Etienne de
Montluc, Clisson, Saint Philbert de Bouaye)
2/ Fonctionnement des résidences :
Résidences semestrielles (de janvier à juin et de juillet à décembre).
Trois formules de résidences sont proposées en 2012 :
- les résidences journalières (cotisation de 60€/ semestre)
- les résidences hebdomadaires (cotisation de 30€/ semestre)
- les résidences occasionnelles (cotisation de 15€/ semestre)
Les résidences peuvent être reconduites.
Chaque création produite dans le lieu de résidence (et/ou à partir d’objets ou matériaux mis à disposition), est
répertoriée et diffusée lors d’expositions organisées par l’association Transformeurs.
NOMBRE D’ATELIERS ET NOMBRE D’ATTRIBUTIONS ANNUELLES :
Le lieu de résidence comprend :
- Le hangar (9 boxes). Les boxes peuvent être attribués à un créateur ou partager à deux créateurs. Le hangar
peut accueillir de 9 à 13 créateurs.
- La salle « stylisme » est un atelier collectif pouvant accueillir 4 créateurs.
- Transformeurs travaille à ouvrir des "antennes" sur différents lieux de l’agglomération pour accueillir un
plus grand nombre de résidents.
17 Ateliers de la Ville en Bois – ARTS VISUELS 100 € / MOIS //  6 MOIS RENOUVELABLE (1 AN MAXIMUM),
JUSQU’EN MARS 2013.
ATELIERS COLLECTIFS (LOCATION) //  //
LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Association lamemoiredufutur GAME © (Association et Galerie d’Art Monades Expérimentales)
29 Chaussée d’Antin
44000 Nantes
[email protected]
Mélina CHENU-PONTIN - Responsable culturelle, 06 19 29 53 42 et 02 53 97 25 10
Jean-François GODET - Président, designer et collectionneur
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
Créée le 18 janvier 2012, La Mémoire du Futur–GAME est une association d’art contemporain populaire qui a
pour objets de :
- Soutenir les artistes émergents et plus reconnus œuvrant à l'innovation et à la création confrontée aux
valeurs humaines ;
- Promouvoir des projets atypiques et éthiques, axés sur les arts visuels et ouverts sur les autres
disciplines de la culture et des sciences ;
- Proposer de nouveaux lieux et modes de monstration d'un art contemporain populaire, dans l'espace
public, les entreprises, les commerces et chez des particuliers ;
- Fédérer les acteurs culturels et de l'économie pour construire des projets artistiques solidaires dans des
espaces non réservés à l'art.
Les ateliers de la Ville en Bois sont nés de l’initiative de Bruno JOST, Pdg de l’entreprise familiale de produits
biologiques NAT-ALI & PLAISANCE fondée à Nantes en 1913. Installée rue de la Ville en Bois, elle se
décentralise à Rezé en septembre 2011 et laisse donc des locaux vides.
Sensibles à la création artistique et attachée au patrimoine industriel, les propriétaires de l’entreprise ont
souhaité étudier la possibilité de laisser à disposition ponctuellement leur site de 700 m2 pour des
expositions d’art et des ateliers d’artistes plasticiens.
Les premiers artistes se sont installés en octobre 2011.
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Ateliers collectifs
CONTEXTE ET LOCALISATION :
Plaisance & les Arts // Les Ateliers de la Ville en Bois
23 rue de la Ville en Bois - 44 100 NANTES
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Arts visuels
EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
Espace total de 700m2, entre 400 et 500 m2 occupés par les artistes.
Espace d’exposition (hangar) de 202 m2.
Ateliers collectifs de 80 m2, 104 m2, 100 m2.
18 MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
Sur invitation et/ou sur dossier, bouche à oreille. Le choix des artistes se fait en concertation entre Mélina
Chenu et les propriétaires. Les artistes rencontrent les propriétaires.
Bail précaire de 6 mois renouvelable, soit une durée d’1 an.
Prix de la location : 100 € par mois et par artiste.
NOMBRE D’ATELIERS ET NOMBRE D’ATTRIBUTIONS ANNUELLES :
11 artistes en ateliers collectifs (selon les surfaces et les besoins de chacun), jusqu’en mars 2013.
19 Ateliers rue de Bitche – ARTS PLASTIQUES
ATELIERS INDIVIDUELS & COLLECTIFS
//  INDÉTERMINÉE LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Les Ateliers de Bitche
3 rue de Bitche
44000 Nantes
02 40 47 93 86
www.ateliersdebitche.org
Laurent OUISSE et Raphaëlle CHEVALIER – Hémibitche
Gabriel VOGEL et Michel DENIAUD - collectif Kran
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
Les Ateliers de Bitche sont à la fois un lieu d'intervention et d'expérimentation artistique autogéré et un
collectif d'associations regroupant Kran, Cable#, A.C.E, D’Resonance, Théâtre Amok, Pan, Hémibitche, Les
Folles.
Les artistes sont arrivés en 2005 suite à la fermeture du lieu dit squat d’artiste rue Emile Péhant. Au départ,
deux collectifs sont présents : le 36 et Hémibitche. Une ancienne imprimerie leur est prêtée par la mairie pour
3 ans.
En septembre 2008, le 36 est dissous avec la création de la Maison de quartier Champs de Mars et quitte la
rue de Bitche.
Est restée Hémibitche, association dont l’objet est la « production et diffusion de l’activité artistique ».
Association créée pour servir d’intermédiaire avec les collectivités et pour payer l’assurance professionnelle
des artistes (au total 8 artistes : Polyhèdre, Sophie Papiau, Raphaëlle Chevalier, Laurent Ouisse, Olivier
Thuault, Guirec Monier, Guillaume Colussi). L’association Hémibitche n’a pas de projet collectif ; chaque
artiste travaille et diffuse son travail de manière autonome.
En 2008, suite au départ de l’association le 36 présente au 1er niveau du bâtiment, Hémibitche propose
d’ouvrir le lieu au collectif Kran (artistes plasticiens) qui décident à leur tour d’inviter toutes les pratiques
artistiques à pouvoir intervenir et expérimenter dans ce lieu.
Très vite, ils sont rejoints par d’autres collectifs comme PAN (sérigraphie), le Théâtre Amok, Cable#
(expérimentation sonores/ association musique et programmation musicale qui a fortement développé la
programmation et la visibilité du lieu en participant à de nombreux festivals.), les Folles (théâtre de
marionnettes), et bien d’autres aux noms les plus étranges.
Bitche, c’est déjà un « lieu occupé », autogéré par tous ces collectifs, qui provient d’une nécessité : avoir des
ateliers de travail indépendants. A partir de là, Bitche devient rapidement plus qu’un atelier : une salle
d’exposition et de spectacle, et même un lieu de vie (avec une cuisine et des matelas à l’étage).
Il est complexe d’en apprendre plus sur les Ateliers de Bitche. Toute expression dans les médias doit
premièrement avoir l’accord de tout le collectif, ce qui s’avère quasi impossible. Bitche revêt un aspect de
« grand bazar libertaire ». C’est un lieu presque inconnu du grand public, aux spectacles parfois peu
accessibles, mais c’est aussi « peut-être le dernier lieu à fonctionner en dehors des institutions », d’après l’un
des fondateurs de Kran.
Aujourd’hui, Hémibitche est présente au 2ème niveau du bâtiment (ateliers individuels pour chaque artiste et
mutualisation d’internet).
Au 1er niveau, Kran a mis en place des ateliers mutualisés :
- un atelier de peinture et de sculpture
- un atelier de gravure et de sérigraphie
- un atelier de musique expérimentale
20 -
un atelier d’exploration théâtrale, poétique
un atelier de mixage son et de montage vidéo
un atelier photo
Cet ensemble trouve tout son prolongement dans l’espace expérimental du rez-de-chaussée, lieu
d’interventions et de diffusion. Ses buts : développer une expression libre, stimuler les échanges et les
rencontres, rendre finalement visible un réseau artistique indépendant.
L’association Kran a été dissoute pour devenir un collectif d’artistes sans forme juridique. Parallèlement Kran
a créée l’association INEXAA qui regroupe toutes les associations qui interviennent régulièrement au 1er
niveau du bâtiment (soit un peu moins de 10 associations).
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Ateliers individuels et collectifs, sans hébergement
CONTEXTE ET LOCALISATION :
3 rue de Bitche - Nantes
Accès : Bus ligne 24 arrêt « Allier » et Busway arrêt « Tripode »
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Arts Plastiques
EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
Bâtiment de 500 m2 divisé en 3 niveaux de 150 m2 :
- RDC : espace de diffusion
1er niveau : ateliers individuels et collectifs ; mutualisation du matériel mis à disposition : laboratoire
photo, atelier sérigraphie, matériel informatique
- 2ème niveau : 7 ateliers individuels
Pas de loyer ni de charges d’occupation ; durée indéterminée
MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
Attribution par cooptation (Hémibitche). Le comité mensuel regroupe une quinzaine de personnes membres
des différentes associations utilisatries du 1er niveau, qui décident du programme et des invités (Kran).
NOMBRE D’ATELIERS ET NOMBRE D’ATTRIBUTIONS ANNUELLES :
Une quinzaine d’ateliers d’artistes plasticiens, attribués par cooptation des autres artistes.
21 Atelier - résidence du SILO, Le Lieu Unique – ARTS PLASTIQUES
ATELIER INDIVIDUEL //  //
6 000 € + 2 000 € (APPORT TECHNIQUE) //  6 MOIS
LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Le Lieu Unique
2 rue de la Biscuiterie
44000 Nantes
02 40 12 14 34 – [email protected]
www.lelieuunique.com
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
L’ex-usine LU revit depuis le 1er janvier 2000 au rythme d’un centre d’arts atypique : le lieu unique. Scène
nationale de Nantes, le lieu unique est un espace d’exploration artistique, de bouillonnement culturel et de
convivialité qui mélange les genres, les cultures et les publics. Son credo : l’esprit de curiosité dans les
différents domaines de l’art : arts plastiques, théâtre, danse, cirque, musique, mais aussi littérature, philo,
architecture et arts gustatifs.
Lieu de frottements, le lieu unique abrite à côté de ces espaces dédiés à la création et un ensemble de
services.
A travers la mise à disposition d’un atelier depuis 4 ans à deux artistes de la région, l’espace du Silo s’attache
à rendre la création artistique présente au plus près du public.
Chacun des résidents est libre de moduler sa résidence comme il le souhaite, d’expérimenter diverses
pratiques, de se confronter au public ou non, de proposer des visites d’atelier, des expositions, des rencontres
informelles…
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Atelier individuel
CONTEXTE ET LOCALISATION :
Situé en bordure du Canal Saint-Félix, à proximité de la gare SNCF et du centre ville. Entrée quai FerdiandFavre. L’atelier du Silo est situé au premier étage du Lieu Unique.
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Arts plastiques
EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
Apport technique de 2000 €.
MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
Sur invitation. Pratique picturale privilégiée (dessin et peinture) et artistes de la région.
Bourse de 6000 €.
Durée : 6 mois.
NOMBRE D’ATELIERS ET NOMBRE D’ATTRIBUTIONS ANNUELLES :
2 attributions par an.
22 Entrepôt Delrue – ART CONTEMPORAIN
ATELIER INDIVIDUEL // 
PRIX DE LA VILLE DE NANTES //
6 000 € //  2 ANS LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Ville de Nantes
Direction générale à la culture
2 rue de l’Hôtel de Ville - 44094 Nantes cedex 1
Bureaux : La Psallette 5, impasse St Laurent - Nantes
02 40 41 90 00
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
Dans le cadre de sa politique de soutien aux arts visuels, la Ville de Nantes met à disposition de plasticiens
des ateliers. Ils s’adressent en priorité aux lauréats du Prix des Arts Visuels de la Ville de Nantes. Depuis cette
année (2012), 4 lauréats sont primés chaque année par un jury composé de représentants du musée des
Beaux-arts, de l’Esbanm, du Lieu Unique et de la Direction du développement culturel.
En plus du montant du prix (6 000 €), la Ville met à disposition gratuitement un espace de travail.
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
8 Ateliers Individuels dans un ensemble collectif accueillant aussi une galerie associative (Zoo Galerie)
CONTEXTE ET LOCALISATION :
Entrepôt Delrue
11 rue Marmontel - 44000 Nantes
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Art contemporain (artistes professionnels vivant et travaillant sur le territoire nantais).
EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
Espace de travail mis à disposition. Pas de mise à disposition de matériel.
Le bénéficiaire peut accueillir dans son atelier, un ou une artiste pour la durée de la mise à disposition, après
accord de la Direction du développement culturel.
MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
L’obtention du Prix de la ville de Nantes.
NOMBRE D’ATELIERS ET NOMBRE D’ATTRIBUTIONS ANNUELLES :
4 ateliers attribués chaque année pour 2 ans
23 Hôtel Pommeraye – ARTS VISUELS RÉSIDENCE : PROJET IN SITU // 
LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Hôtel Pommeraye
2 rue Boileau
44000 Nantes
02 40 48 78 79
www.hotel-pommeraye.com/fr/residences.php
Florent CIBERT - Directeur
Laurent MARESCHAL - Coordonne les résidences d’artistes
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
L'Hôtel Pommeraye soutient la culture nantaise dans le cadre de ses résidences d'artistes.
Chaque année, il invite un artiste nantais à développer un projet au sein de l'établissement. Il a carte blanche
pour imaginer une ou plusieurs œuvres que lui inspire l'univers de l'hôtel.
La démarche a commencé en 2005 avec Artecheri, collectif nantais, aujourd'hui dissout, qui au travers de 3
installations poétiques a revisité le quotidien de l'hôtel. LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
CONTEXTE ET LOCALISATION :
L'Hôtel Pommeraye est situé au centre ville de Nantes, au cœur du quartier Graslin et de ses rues piétonnes, à
quelques mètres du Passage Pommeraye. Le stationnement de votre véhicule est prévu dans le parking
Graslin, situé à une centaine de mètres de l'hôtel.
Accès : Tramway ligne 1 - arrêt «Place du commerce»
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Arts plastiques, arts visuels.
EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
Possibilité d’inaugurations, de vernissages, d’exposition en fin de résidence…
NOMBRE D’ATELIERS ET NOMBRE D’ATTRIBUTIONS ANNUELLES :
1 résidence / an.
REMARQUES
L’Hôtel Pommeraye accueille en résidence Danny Steeve en 2012 pour un travail baptisé Kiss of the
Paraghost. Cette résidence est particulière puisque l'œuvre figurera dans le programme du Voyage à Nantes
et sera installée sur la façade de l'hôtel du 15 juin au 19 août, à l'angle des rues Boileau et Crébillon.
Contacter l’Hôtel pour plus d’informations.
24 La Cantine Numérique – CO-WORKING ESPACE DE TRAVAIL COLLECTIF (CO-WORKING/LOCATION) //  TOUS LES JOURS DE 9H A 19H
LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Association Atlantic 2.0
Chaussée de la Madeleine
11 Impasse Juton - 44000 Nantes
02 40 75 96 22 – [email protected]
http://cantine-nantes.org
Adrien POGGETTI - Délégué général, 06 98 32 13 19
[email protected]
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
Dans le centre ville de Nantes, entre la rue des Olivettes et la Chaussée de la Madeleine, la halle de la
Madeleine qui fut jadis un dépôt d’omnibus a été réhabilitée et accueille depuis janvier 2011 la nouvelle
Cantine Numérique de Nantes. Initiée par le réseau Atlantic 2.0 qui rassemble 215 entreprises du web et
représente plus de 2500 emplois sur la métropole nantaise, la Cantine Numérique est un lieu d’information,
d’innovation et d’échange autour de l’économie numérique. Soutenue par le pôle de compétitivité « Images et
Réseaux », et financée par Nantes Métropole et la Région des Pays de la Loire, la Cantine Numérique de
Nantes est la troisième du genre en France, après celles de Paris et Rennes. « La Cantine Numérique se veut
une vitrine. Son ambition est de valoriser la vitalité de l’économie numérique locale et de favoriser
l’émergence de nouveaux projets par la coopération et la mise en réseaux des différents acteurs de la
filière », explique Adrien Poggetti, délégué général d’Atlantic 2.0.
S’étendant sur plus de 200 m2, la Cantine Numérique s’organise en « coworking space » - espace de travail
partagé – doté de vastes bureaux et de connexions wifi. Ouvert à tous, ce lieu est à la disposition de
quiconque ayant besoin d’un endroit pour développer et partager ses projets. Par ailleurs, des salles de
réunions, des espaces dédiés à la démonstration et à l’expérimentation, ainsi qu’un café convivial et propice
aux échanges forment la Cantine Numérique. C’est aussi et surtout un lieu d’animation événementiel, qui
accueille 180 manifestations par an. « Grâce à ce lieu, à la fois centre de ressources et plate-forme
d’innovation, nous voulons faire la preuve que Nantes peut devenir une capitale numérique européenne et
que cette nouvelle économie peut créer des emplois et des richesses. Déjà, sur le territoire de Nantes
Métropole, l’économie numérique représente 18 000 emplois dans plus de 1 500 entreprises », souligne
Adrien Poggetti. A terme, ce lieu dédié à l’innovation et à la création rejoindra l’Ile de Nantes et le Quartier de
la création de Nantes Métropole.
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Espace de travail partagé (coworking)
CONTEXTE ET LOCALISATION :
Halle de la Madeleine
Chaussée de la Madeleine
11 Impasse Juton - 44000 Nantes
Accès : Tram lignes 2 et 3 – arrêt Hôtel Dieu
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Indépendants, étudiants, chercheurs, artistes, entrepreneurs, salariés, le coworking est ouvert à tous ceux qui
25 veulent travailler et échanger.
EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
-
Espace de 200m2 : bureau partagé (une quinzaine de postes de travail)
3 salles de réunion
Accès Wifi (connexion fibre optique)
Un café ouvert à tous et gratuit
MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
Ouverture de 9h à 19h.
Tarifs (par personne / sans réservation) :
journée 1 journée TOUT PUBLIC
MEMBRES ATLANTIQUE 2.0
5€
45 € (carnet de 10 tickets)
10 €
85 € (carnet de 10 tickets)
4€
35 € (carnet de 10 tickets)
7€
75 € (carnet de 10 tickets)
Tarifs des salles (réservation sur place ou à [email protected]) :
PETITE SALLE
TOUT PUBLIC
50 € HT*
100 € HT
150 € HT
2h
journée
1 journée
GRANDE SALLE journée
1 journée
Soirée
MEMBRES ATLANTIQUE 2.0
30 € HT*
50 € HT
75 € HT
300 € HT
600 € HT
400 € HT
150 € HT
300 € HT
300 € HT
* 10 € la heure en plus REMARQUES
L’idée de co-working regroupe deux notions, à la fois celle d’un espace de travail partagé mais aussi celle d’un
réseau de travailleurs encourageant à l’échange et l’ouverture.
26 La Fabrique Ile de Nantes - PLURIDISCIPLINAIRE
LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Ville de Nantes
Direction générale à la culture
2 rue de l’Hôtel de Ville
44094 Nantes cedex 1
Bureaux : La Psallette 5, impasse St Laurent - Nantes
02 40 41 90 00
Marie CHAPELAIN – Responsable dispositif des Fabriques
[email protected]
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
La Fabrique est un ensemble d’espaces destiné aux artistes et aux structures de production,
d’accompagnement et de diffusion locales, nationales et internationales qui ont besoin d’outils de création et
d’accompagnement pour réaliser leurs projets artistiques. Il s’agit d’un lieu transdisciplinaire ouvert à tous les
publics et accueillant toutes les formes d’émergence. Ces espaces de développement et d’initiatives
artistiques sont gérés par la ville de Nantes et les associations présentes sur chaque site ; afin d’accompagner
les pratiques émergentes et innovantes.
La Fabrique Laboratoire(s) Artistique(s) se situe actuellement dans trois quartiers de la ville : l’île de Nantes,
Dervallières-Zola et Chantenay-Bellevue. Chacun de ces sites possède des particularités et accueille des
associations, porteurs de projets et artistes.
La Fabrique Île de Nantes a été imaginée en concertation avec des acteurs culturels nantais afin de répondre
au mieux à leurs besoins en matière de production et de création. Ainsi cinq associations nantaises : APO 33,
Microfaune, Mire, Songo (stéréolux) et Trempolino, se sont particulièrement investies au côté de la ville pour
donner naissance à ce projet. Une gouvernance collective permet de défendre et d’accueillir une diversité de
projets. Il n’y a donc pas de direction artistique unique, mais un comité composé des associations de la
Fabrique et de la Ville de Nantes qui porte la philosophie du projet.
Des cartes blanches à l’initiative des artistes, collectifs et organisateurs locaux peuvent également être
accueillies soit dans la Place (RDC bâtiment Trempolino), la Plateforme intermedia (1er étage du Bâtiment
Stereolux / APO33) et le Jardin C (espace extérieur géré par Mire). Ces trois espaces ont pour vocation
d’accueillir les pratiques artistiques (plasticiens, multimédia, etc.) avec une mise à disposition de matériel et
un soutien financier possible entre 200 € et 1000 €. Toutes les propositions doivent être envoyées au
préalable à la structure référente avant de passer devant un comité réunissant les cinq associations et la Ville
de Nantes.
> la Place : Trempolino / [email protected]
> la Plateforme intermédia : Apo 33 / [email protected]
> le Jardin C : Mire / [email protected]
Les structures présentées ci-après pour la Fabrique île de Nantes sont celles pouvant accueillir des projets
d’artistes plasticiens. Pour plus d’informations sur microfaune, voire :
www.facebook.com/pages/Microfaune/204321302924737
et pour Mire voire p.40 de ce document.
27 Stéréolux - Arts numériques
LIEU DE TRAVAIL TEMPORAIRE //  SUR PRÉSENTATION D’UN PROJET //  &
VARIABLES SELON LES
PROJETS
Association Songo
4 boulevard Léon-Bureau 44200 Nantes
02 40 43 20 43 - www.stereolux.org
Éric BOISTARD - Directeur, [email protected]
Cédric HUCHET - Arts Numériques (résidences) et festival Scopitone, [email protected]
Lucile COLOMBAIN - Laboratoire Arts & Technologies, [email protected]
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
Stéréolux, c'est le projet porté par une association - Songo – qui a géré L'Olympic et son projet artistique et
culturel de 1995 à mai 2011.
A La Fabrique, Stereolux dispose d'espaces qui lui permettent de développer un projet fort en direction des
musiques actuelles et des arts numériques. Stereolux propose en permanence des activités de diffusion
(concerts, spectacles, installations, performances multimédias, net-art, mapping etc..), l’accueil d'artistes pour
des créations, des ateliers scolaires mais aussi pour tous, la mise à disposition d’espaces (salles de spectacle
et laboratoires de création multimédias) et le soutien à l’expérimentation et à l’innovation dans les champs de
l’art, de la culture et du numérique.
« Notre projet artistique et culturel est de faire la relation entre les musiques amplifiées et les arts
numériques », annonce Éric Boistard.
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Lieux de travail temporaire situés principalement au 4ème étage (espace multimédia).
Pas d’hébergement.
EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
Descriptif de l’espace multimédia :
- 4 laboratoires de création numérique-multimédia de 15 à 52 m2 (captation et traitement audio / photo /
video HD, matériel connectique / réseau, diffusion audio, vidéoprojection standard et HD, vidéoprojection 3D,
création 3D).
- 1 salle d'atelier / formation de 70 m2 (captation et traitement audio / photo / vidéo, diffusion audio,
vidéoprojection)
Du matériel complémentaire peut être prêté ou loué s'il est disponible : vidéoprojecteurs SD et HD, logiciels
de création, ferme de rendu 3D...
CONTEXTE ET LOCALISATION :
Stereolux à la Fabrique – 4 bd Léon-Bureau à Nantes. Tramway ligne 1 arrêt Chantier Navals / Traversez le
pont Anne de Bretagne en direction des Machines de L'Ile, traversez les Nefs. Bus ligne 58 arrêt Maison des
Syndicats (en direction du Hangar à Bananes).
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Arts numériques (Stereolux propose également des résidences à destination des musiciens. Ces projets
peuvent être à cheval avec les résidences multimédia).
MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
28 Les différentes propositions ne se font pas sur appel à candidature (pour l’instant), mais de manière plutôt
informelle : bouche à oreille, prise de contact avec Cédric Huchet pour les résidences de création et avec
Lucile Colombain pour les résidences d’expérimentation.
Deux types d’accueil de projets sont proposés :
- Résidences de création arts numériques, dans le cadre du soutien aux projets et aux artistes :
Objectif : créer une œuvre finie. Une bourse est attribuée selon les projets. La durée maximum est de 3 mois
dans l’année, également selon les besoins des résidents.
Sélection : sur invitation et sur envoi de propositions.
Un rendu public est généralement demandé.
Stereolux aide à la communication et à la diffusion et met à disposition un espace de travail, qui peut être un
laboratoire, une salle de concert (selon les besoins)…
Pour toute demande, s’adresser à : [email protected]
- Accueil/résidence du Laboratoire Arts & Technologies :
Ces résidences sont destinées à des artistes, entreprises, étudiants ou chercheurs, dont les projets ont une
dimension art/culture + recherche ou art/culture + développement commercial/entrepreneurial.
Pour toute demande, s’adresser à : [email protected]
Plusieurs formes de résidences et d’accompagnement sont proposés :
1. Module d’expérimentation
Objectif : Ces modules répondent à un besoin des artistes, entreprises et chercheurs d’expérimenter de
nouvelles technologies et/ou leurs usages, sur une courte période, pour valider des hypothèses de travail
(phase d’avant-projet).
Sélection : sur invitation et sur envoi de propositions. Apport Stereolux : Pas de rémunération (sauf si cette
expérience aboutit à un projet), mais possibilité d’acquisition de matériel, de support technique et/ou de
recherche de partenaires techniques. Attribution d’un espace de travail. Durée : < 1 mois.
Pour toute demande, s’adresser à : [email protected]
2. Projets de recherche-création collaboratif
Objectif : Projets qui croisent un artiste, une entreprise et/ou une université/un laboratoire, à vocation de
recherche académique, recherche et développement, ou développements commerciaux.
Sélection : sur appels à projets, invitations et sur envoi de propositions. Durée : variable. Apport Stereolux :
Dans le cadre de ces projets, Stereolux peut apporter, selon les cas :
- apport créatif ou technique
- recherche de partenaires, mise en relation
- laboratoire(s) de création et/ou salle(s) de - montage de dossier et recherche de subvention
spectacle
- matériel
- communication
- gestion de projet
- financement
- aide à la diffusion
3. Accompagnement de projets
Objectif : Le Laboratoire Arts & Technologies de Stereolux accompagne des projets innovants liés à l’art ou la
culture et qui sont en phase de démonstration de faisabilité en vue d’une création d’entreprise ou d’un
développement de nouveaux produits.
Sélection : sur invitation et sur envoi de propositions. Apport Stereolux : Idem point 2. Durée : de 3 mois à 1
an.
4. Location d’espaces
Les laboratoires et la salle d’atelier sont ouverts à une utilisation par des tiers 35% du temps d’ouverture
annuelle (hors festival Scopitone et vacances scolaires). Un tarif « préférentiel » est appliqué pour les
structures à économie limitée.
Du matériel peut aussi être loué et un accompagnement technique prévu en fonction des disponibilités.
Pour toute question, contacter [email protected]
29 APO 33 - Arts numériques
ESPACE DE TRAVAIL COLLECTIF //  SUR APPEL A RÉSIDENCE //
(BUDGET PRODUCTION EN FONCTION
DES DEMANDES) //  1 À 3 MOIS
Association Apo33
17 rue Paul Bellamy - 44000 Nantes
02 51 89 47 16 - / [email protected]
www.apo33.org
Bernard ROBIC - Président
Julien OTTAVI - Membre fondateur, directeur artistique, artiste chercheur
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
Fondée en 1997 par Julien Ottavi, APO33 est une association gérée par des artistes professionnels privilégiant
la pratique intermédia : croisement des arts expérimentaux, de l’art sonore, des arts numériques, de la
créativité sociale et théorique. APO33 propose ainsi un développement de la recherche artistique sous la
forme de collaboration, de nouvelles formes d’écritures et d’approches de la création tout en invitant des
artistes, théoriciens, chercheurs, public… à expérimenter à travers des expositions, des soirées lives, concerts,
performances, rencontres et ateliers locaux (Ville de Nantes, Département, Région), nationaux et
internationaux.
APO33 est un laboratoire artistique, technologique et théorique transdisciplinaire qui développe des projets
collectifs divers alliant recherche, expérimentation et intervention dans l’espace social.
S’inscrivant dans la continuité des dynamiques ouvertes par le mouvement des logiciels libres, APO33 se
construit comme un espace modulaire, initiant des projets et processus de création collaboratifs et explorant
de nouveaux modes de production et de diffusion artistiques et créatifs.
Le programme de résidence répond à un besoin de croiser les approches artistiques et de confronter les
créations d’Apo33, d’artistes locaux et participants à une exigence de recherche plus large. Basé à Nantes, la
résidence permet aux artistes-résidents de consacrer du temps à leur pratique et d’investir un espace
permettant la collaboration avec la structure accueillante, ainsi que la communauté artistique local, créateurs
et public du territoire.
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Pièce de travail collective
CONTEXTE ET LOCALISATION :
Apo33 Plateforme intermédia / La Fabrique - 44000 Nantes
Tramway ligne 1 arrêt Chantier Navals / Traversez le pont Anne de Bretagne en direction des Machines de
L'Ile, traversez les Nefs.
Bus ligne 58 arrêt Maison des Syndicats (en direction du Hangar à Bananes)
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Arts numériques (arts visuels, sonores…) / tous les artistes, théoriciens ou sans étiquette ayant une approche
expérimentale de leur médium (quel qu’il soit)
EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
30 Pièce de travail collective. APO33 se propose de prendre en charge les frais de transports, logements et
défraiement et de mettre à disposition un petit budget de production (selon les demandes) et une assistance
technique.
MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
Sur dossier. Appel à résidence diffusé l’année précédente. Durée de 1 à 3 mois.
NOMBRE D’ATELIERS ET NOMBRE D’ATTRIBUTIONS ANNUELLES :
2 résidences entre avril et octobre de chaque année.
REMARQUES
Tout au long de l’année, APO33 invite des artistes à développer un travail in situ, dans un genre d’exposition,
présentation, expérimentation, mise en abîme de leur propre travail ou en forme de collaboration (selon les
propositions).
La résidence se développe habituellement sur deux niveaux :
- un premier de préparation (environ 1 mois) de l’installation ou pour expérimenter le projet
- un second où l’espace est ouvert au public (visite, participation, rendez-vous…)
Les personnes invitées pourront si elles le souhaitent faire une présentation de leur travail, approche voir de
questionnements plus théoriques sur les problématiques de la proposition. 31 TREMPOLINO -­‐ Pépinières ESPACES DE TRAVAIL INDIVIDUELS OU COLLECTIFS (LOCATION) // 
Trempolino
6 bd Léon-Bureau - 44200 NANTES
02 40 46 66 33 - www.trempo.com
Vincent PRIOU - Directeur, [email protected]
Olivier TURA – Administrateur/Économie solidaire, [email protected]
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
Depuis 20 ans, Trempolino accompagne les pratiques et les parcours artistiques (surtout musiques actuelles
et multimédia). Les espaces « pépinières » de Trempolino apportent une réponse adaptée aux réalités
économiques vécues par les porteurs de projets artistiques.
Le soutien aux initiatives proposé par Trempolino permet aux opérateurs culturels et artistiques de la région
Pays de la Loire de mieux cerner l’environnement et d’acquérir des compétences. En parallèle, il assure une
meilleure structuration des projets artistiques. Dans un contexte de redéfinition des modèles économiques
historiques et dominants, Trempolino s’attache, d’une part, à construire avec les opérateurs de nouvelles
démarches reposant sur la mutualisation de moyens et le développement de coopérations, tout en préservant
l’initiative. D’autre part, Trempolino facilite l’accès à l’information de proximité, en partenariat avec les autres
centres info-ressources de la région. Cette volonté s’inscrit dans la mission culture et économie solidaire de
l’association.
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Lieux de travail individuels ou collectifs
CONTEXTE ET LOCALISATION :
Au sein du Réseau des Fabriques, Trempolino est en charge de 2 espaces spécifiques :
La Fabrique des Dervallières-Zola
Accès : Bus ligne 56 – arrêt Delacroix / Bus lignes 54, 70 – arrêt Bd des Anglais
La Fabrique Chantenay-Bellevue
Accès : Tram ligne 1 – arrêt Egalité / Bus lignes 21, 70 – Arrêt Jean Macé
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Associations culturelles, initiatives économiques... / Arts visuels, spectacle vivant, communication,
management…
EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
Trempolino propose des espaces fermés ou partagés à loyer modéré (23 espaces en location pour une surface
de 350m2) / une mutualisation administrative et technique (service reprographie, achat groupé, assurance,
etc.) / un emploi mutualisé inter-pépinières (en partenariat avec des groupements d’employeurs).
32 MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
La Fabrique Dervallières-Zola
Nombre de places disponibles : 8. Objet du lieu : projets artistiques spécifiques tournés vers le territoire.
Profil de structures : projets « jeunes », en structuration, envergure locale et régionale.
La Fabrique Chantenay-Bellevue
Nombre de places disponibles : 15. Objet du lieu : administration de projets artistiques & compagnies
multidisciplinaires. Profil de structures : projets structurés, envergure régionale et nationale.
REMARQUES
CENTRE INFORMATIONS-RESSOURCES PAYS DE LA LOIRE :
Il est situé dans la mezzanine de Trempolino. Il propose un service d’information, développe
l’accompagnement des porteurs de projets, soutient des dispositifs de mutualisation et de travail collectif
(ateliers, rdv-conseils, forums, rencontres, etc.), un fond documentaire (600 ouvrages relatifs à l’action
culturelle, l’éducation et la pédagogie, la technique, la législation, la sociologie et les politiques culturelles
mais aussi des biographies, des romans, des livres d’art, etc.) – disponible en ligne :
http://base.reseaudocs.org/
Ouvert du mardi au samedi de 14h à 18h30
COUVEUSE D’ACTIVITES :
Elle a pour objectif de permettre à des porteurs de projets culturels et artistiques de tester leur activité
grandeur-nature afin de vérifier leur potentiel de développement.
Trempolino propose :
- un programme d’appui individualisé sous forme de rendez-vous réguliers : expertise financière,
administrative, juridique et stratégique.
- des formations pour apprendre à entreprendre dans le secteur culturel
- des outils mutualisés pour favoriser le travail collectif et la mise en réseau entre professionnels du
secteur
Les projets couvés sont accueillis au sein des pépinières de Trempolino et pour une durée de 6 mois à 2 ans
(évaluation semestrielle). Sous l’égide d’un contrat CAPE, l’entrepreneur à l’essai peut être rémunéré et
cotiser au régime général des salariés (si son chiffre d’affaires est suffisant). Les projets sont sélectionnés
par un jury sur présentation d’un dossier. Dispositif adhérent de l’Union des couveuses, réseau national des
couveuses d’activités.
33 La Fabrique Dervallières-Zola – ARTS PLASTIQUES / ARTS VIVANTS LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Ville de Nantes
Direction générale à la culture
2 rue de l’Hôtel de Ville
44094 Nantes cedex 1
Bureaux : La Psallette 5, impasse St Laurent - Nantes
02 40 41 90 00
Marie CHAPELAIN – Responsable dispositif des Fabriques
[email protected]
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
Implantée dans le quartier Dervallières-Zola, cette ancienne école primaire a été reconvertie en Fabrique
depuis janvier 2010. Elle accueille sur trois étages des associations implantées dans le quartier, une
pépinière d’associations et de nombreux espaces consacrés aux résidences artistiques.
Elle accueille
Cette Fabrique dispose de 4 espaces de travail mis à disposition pour des résidences artistiques, deux
résidences longues (maximum 1 an) et 2 résidences courtes (maximum 3 mois). Les locaux sont vides et mis à
disposition gratuitement, mais demande aux artistes en résidence un engagement dans le projet collectif de la
Fabrique des Dervallières-Zola.
Les dossiers sont à adresser à Marie Chapelain, et la décision est prise par le comité qui se réunit tous les 2
mois en présence de la Direction du Développement Associatif, de Mission cité, la Maison de quartier
Dervallières, et de toutes les associations et artistes présents à la Fabrique.
Dernier étage, mise à disposition de trois espaces de résidences (54m⇢ chacun) : l’un plutôt dédié à la danse,
un autre dédié aux arts plastiques, ainsi qu’un troisième, plus polyvalent.
Au rez-de-chaussée le réfectoire est une salle pouvant accueillir des résidences courtes (quelques jours) et en
lien avec la présence scénique puisque studio avec plancher.
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
CONTEXTE ET LOCALISATION :
19 rue Jean Marc Nattier– 44100 Nantes
Accès : Bus ligne 56 – arrêt Delacroix
Bus lignes 54, 70 – arrêt Bd des Anglais
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Arts plastiques, arts vivants (danse).
EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
Un espace de 100m⇢ pour des résidences artistiques
3 salles de 54m⇢ pour la création
1 studio d’enregistrement
Des bureaux (pépinière associative)
Des ateliers associatifs
Contacter la Ville de Nantes pour plus d’informations. 34 La Fabrique Chantenay-Bellevue – ARTS VIVANTS LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Ville de Nantes
Direction générale à la culture
2 rue de l’Hôtel de Ville
44094 Nantes cedex 1
Bureaux : La Psallette 5, impasse St Laurent - Nantes
02 40 41 90 00
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
Dans l’ancien cinéma Olympic se développe un autre projet de Fabrique, Laboratoire(s) Artistique(s). Il
pourrait accueillir des résidences artistiques à vocation scénique pour la musique et la danse. Le lieu sera
l’objet d’une réhabilitation prochaine afin de mieux répondre aux attentes des usagers.
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
CONTEXTE ET LOCALISATION :
30 place Jean Macé
44100 Nantes
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Arts vivants (musique et danse)
EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
Une salle avec une scène fixe (d’autres aménagements sont à venir)
Contacter la Ville de Nantes pour plus d’informations.
35 Le 67 – ARTS PLASTIQUES / METIERS D’ART
ATELIERS INDIVIDUELS OU À PARTAGER (LOCATION) // 
LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Initiative privée : Catherine SCHAERRER - Propriétaire,
06 11 76 72 86 - [email protected]
http://le67.blogspot.com
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
Construit en 1961, ce bâtiment a abrité l'atelier "Le Bois Doré" durant 40 ans. Après la fermeture de cet atelier,
la propriétaire Catherine Schaerrer l'a transformé en petits ateliers accueillant des artistes ou des artisans,
avec comme point commun une démarche artistique. Il compte actuellement 17 ateliers. Des travaux
d’aménagement (cloisonnement, peinture, mise aux normes de l’électricité) ont été réalisés par la
propriétaire.
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Ateliers individuels dans ensemble collectif de 1400 m⇢
Possibilité de partager des espaces
CONTEXTE ET LOCALISATION :
67 rue du Millau - 44000 Nantes
Près du Parc des Expositions de La Beaujoire (terminus du Tramway ligne 1)
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Artiste plasticien, créateur ou artisan d’art
EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
Location de 17 ateliers individuels (ou à partager). Espaces cloisonnés de 18, 30, 40, 50, 80, 100 et 150 m⇢.
Parties communes : couloirs et sanitaires, cours.
MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
Sur dossier, l’attention est portée à ce que la pratique s’inscrive dans l’ensemble des démarches présentes
(cohérence).
Bail professionnel (possibilité de dérogation d’un an sur demande). Loyers en dessous de ceux du marché
(exemple : 300 euros/ mois pour un 40m2, charges comprises)
NOMBRE D’ATELIERS ET NOMBRE D’ATTRIBUTIONS ANNUELLES :
Actuellement 24 locataires sur les 17 ateliers.
Peu de rotation, forte demande
36 Maison de quartier Champ de Mars – ART PLASTIQUES / ARTS VIVANTS ATELIERS INDIVIDUELS OU COLLECTIFS //  (ARTISTES PROFESSIONNELS SUR LE TERRITOIRE NANTAIS)
//  1 AN MAXIMUM
LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Ville de Nantes
Direction Générale Vie Sociale
Direction du Développement Associatif (DDA)
2, rue de l’Hôtel de Ville
44094 Nantes cedex 1
Secteur Centre-Sud : 02 40 29 82 83
www.mon-quartier-madeleine.org
Laurence BOUSSANGE - Agent de développement chargée d'actions,
02 40 29 82 83 / [email protected]
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
La Maison de quartier a ouvert en juin 2008. Des travaux de restauration, de mise aux normes et
d’agrandissement ont eu lieu entre 2005 et 2008. Jusqu’à 2005 ce lieu était un squat d’artistes dans un ancien
site du garage Citroën.
C’est la volonté conjointe des habitants du quartier, des artistes présents dans le squat et de la Ville de
Nantes qui a permis de maintenir le lieu et de l’ouvrir au quartier. La Maison de quartier s’inscrit donc dans
une double dynamique : celle de la Ville qui souhaitait développer des équipements publics dans ce quartier
et celles des associations qui demandaient l’ouverture d’une maison ouverte aux habitants et aux projets du
quartier.
« À travers cette Maison du Quartier, il existait également une volonté de prendre en compte la présence,
depuis de longues années, d’artistes sur le territoire. C’est ce qui fait toute la spécificité de cet équipement
dont l’originalité est d’accueillir des bureaux d’associations, des activités associatives à l’année mais
également des artistes qui peuvent y proposer des projets d’une durée limitée dans des ateliers. »
Cf. site www.mon-quartier-madeleine.org/
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Atelier individuel ou collectif en fonction des projets, dans un espace modulable de 200 m⇢ (possibilité de 10
ateliers) et un Grand Atelier de 200 m⇢ pour la mise en œuvre de projets et expériences temporaires (accès 10
rue Monteil).
CONTEXTE ET LOCALISATION :
22 rue Emile Péhant - 44000 Nantes
Quartier des Olivettes – Champ de Mars
Accès : bus lignes 24 et 56, arrêt « Monteil » - Tramway lignes 2 et 3, arrêt « Hôtel Dieu »
Busway, arrêt « Cité Internationale des Congrès »
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Pour les résidences, toutes les disciplines artistiques sont concernées.
Artistes professionnels sur le territoire nantais.
37 EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
L’espace de 200m⇢ modulable peut accueillir jusqu’à 10 artistes (20 et 40 m2 par espace mis à disposition).
Le Grand Atelier de 200 m⇢ est dévolue à la mise en œuvre de projets et expériences temporaires. C’est un
espace neutre pouvant accueillir des projets diversifiés de nature artistique (répétition, installation, concerts,
expositions…), repas et fêtes de quartier, animations… ou tout autre projet temporaire mais ayant une
résonnance ou un lien avec le quartier.
Pas de mise à disposition de matériel.
MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
Le Conseil de Maison constitué de la ville de Nantes (service développement associatif) et 7 associations
fondatrices ou adhérentes de la MDQ (dont le 36, collectif d’artistes qui était dans le squat et qui a réfléchi à la
construction du projet de la MDQ) se réunit tous les mois pour étudier les dossiers (demandes). C’est
l’instance décisionnelle qui valide les candidatures des artistes. Laurence Boussange qui anime et coordonne
la MDQ reçoit les artistes au préalable pour qu’ils puissent présenter des dossiers cohérents avec les
exigences de la MDQ, c’est-à-dire : être autonome dans leur démarche artistique et proposer des actions en
lien avec les habitants du quartier.
Les ateliers sont attribués pour une durée limitée à 1 an maximum pour des artistes ayant des projets
d’échanges avec les habitants du quartier.
Pas de charges à payer, ni de bourses attribuées (les frais de déplacement, hébergement, restauration sont à
la charge des artistes).
Une convention de mise à disposition des lieux est signée par les artistes avec la Ville de Nantes avec un état
des lieux à l’entrée et à la sortie de l’atelier.
Chaque artiste en résidence a un parrain dans le conseil de maison qui doit lui permettre de faire le lien avec
la MDQ et les habitants du quartier.
NOMBRE D’ATELIERS ET NOMBRE D’ATTRIBUTIONS ANNUELLES :
Jusqu’à 10 ateliers maximum.
Les résidences sont variables selon les demandes des artistes et des projets.
38 MilleFeuilles : Ateliers d’artistes, plateforme de production – ARTS
VISUELS / CRÉATION CONTEMPORAINE ATELIERS INDIVIDUELS OU COLLECTIFS (LOCATION) //  APPEL À CANDIDATURES //  6 MOIS
(RENOUVELABLE)
LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Association MilleFeuilles
[email protected]
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
Un nouveau lieu de 500 m⇢ ouvre ses portes le 1er juin 2012, sur l’Ile de Nantes.
500m⇢ sont proposés en tant qu’ateliers et bureaux, des lieux de travail pour les artistes plasticiens dans le
domaine des arts visuels.
Objets :
- mettre à disposition un lieu de travail et de production pour les artistes comprenant des ateliers
individuels et collectifs, des ateliers de production, un espace de diffusion, un lieu de résidence et un lieu
de documentation
- favoriser la production, la diffusion et l’exposition sans discrimination d’œuvres artistiques de qualité
- assurer le développement d’une nouvelle offre artistique dans l’agglomération et/ou commune de
Nantes, ainsi que le département de Loire-Atlantique en proposant une pratique culturelle artistique
diversifiée
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Ateliers individuels et/ou collectifs
CONTEXTE ET LOCALISATION :
Le hangar 30
Quai Wilson – 44 000 Nantes
(entre Les Machines de l’Ile et le Hangar à Bananes)
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Arts visuels, création contemporaine.
EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
-
Un atelier bois de 50 m⇢ avec machines de production gérées par un technicien
Un atelier d’assemblage 100 m⇢ disponible sur demande pour les artistes des ateliers
Les artistes pourront bénéficier de tarifs professionnels pour l’achat de matériaux
MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
Sur appel à candidature. Les conditions d’attribution se feront par un jury composé de professionnels du
monde de l’art. Les artistes doivent s’inscrire dans une démarche artistique de recherche contemporaine. Les
artistes peuvent postuler soit individuellement, soit en groupe ; toutefois la commission traitera les demandes
individuellement.
Chaque artiste devra fournir :
- Un dossier en .pdf du travail artistique
- La fiche de demande d’espace individuel complétée
39 -
Un texte général sur sa pratique
Un C.V.
Les artistes s’engagent à verser chacun un loyer mensuel comprenant l’eau et l’électricité, correspondant à la
superficie de leur espace de travail et doivent fournir une attestation d’assurance ainsi qu’une caution de 2
mois de loyer hors charges. Les artistes retenus à l’issue d’une commission pour l’attribution de ces lieux de
travail s’engagent à souscrire avec l’association MilleFeuilles un bail précaire de 6 mois renouvelable pour un
loyer mensuel calculé selon la superficie.
NOMBRE D’ATELIERS ET NOMBRE D’ATTRIBUTIONS ANNUELLES :
13 places d’ateliers individuels ou collectifs & 4 bureaux / ateliers.
Détails des espaces et tarifs :
- 1 ATELIER INDIVIDUEL : 20m⇢ loyer mensuel 100€ TTC
- 2 ATELIERS COLLECTIFS POUR 2 ARTISTES : 35 m⇢ loyer mensuel 175€ TTC / 36 m⇢ loyer mensuel
180€ TTC
- 1 ATELIER COLLECTIF POUR 3 ARTISTES - 66 m⇢ loyer mensuel 330€ TTC
- 1 ATELIER COLLECTIF POUR 5 ARTISTES - 98 m⇢ loyer mensuel 490€ TTC
- 4 BUREAUX / ATELIERS DE 7 m⇢ À 14 m⇢ : 1 bureau de 7 m⇢ loyer mensuel 60€ TTC / 2 bureaux de 9
m⇢ loyer mensuel 80€ TTC / 1 bureau de 14 m⇢ loyer mensuel 120€ TTC
40 Mire Labo – CINÉMA EXPERIMENTAL
LABORATOIRE DE CINÉMA ARTISANAL ASSOCIATIF //  ACCÈS LIBRE SOUS RÉSERVE D’ADHÉSION ET
D’AVOIR SUIVI UNE INITIATION //
ADHÉSION 20 € L’ANNÉE //  TOUTE L’ANNÉE
LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Association Mire
17 rue Paul Bellamy - 44000 Nantes
02 40 89 78 07
[email protected]
http://mire.potager.org
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
Association de cinéma expérimental et d’image en mouvement, Mire développe son projet autour de la
diffusion, de la mise à disposition d’un laboratoire de pratique cinématographique et de la mise en place
d’actions culturelles.
Elle a pour objet de promouvoir l’image en mouvement expérimentale de sa fabrication à sa diffusion : de la
fabrique historique du cinéma et de la vidéo à la création contemporaine, prolongée par les nouvelles
technologies.
Mire réfléchit cette pratique de l’image en ménageant des points de contacts avec d’autres domaines
artistiques et culturels pour créer des résonances, des prolongements et contextualiser la nature des
propositions et des engagements.
Le laboratoire de Mire est un des cinq laboratoires associatifs DIY (Do It Yourself) de cinéma qui existe en
France. Lieu de formation, de partage des connaissances et de rencontres humaines et artistiques, Le Labo est
avant tout un atelier d’artistes et un véritable outil de production artisanal (100% pur DIY). Il a un
fonctionnement associatif, les artistes viennent avec leurs films exposés pour les traiter eux-mêmes. Le but ?
Pouvoir réaliser des films sans passer par le circuit de production et post-production du cinéma « traditionnel
» pour des raisons financières évidentes mais aussi pour permettre une recherche plastique plus libre, le
travail de laboratoire permettant de nombreuses possibilités d’intervention sur la pellicule.
Mire organise régulièrement des initiations au développement Super 8, et des workshops autour de
techniques spécifiques ou de démarches artistiques.
Depuis 2007, Mire accueille en résidence un artiste ou un cinéaste, invité à investir Le Laboratoire argentique,
à considérer ses outils, ses techniques comme cadre de réflexion et espace de travail.
L’enjeu de ces résidences porte autant sur la production d’une œuvre que sur la rencontre entre une
proposition artistique, un espace de travail et une technique.
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Laboratoire artisanal et associatif de développement cinéma
CONTEXTE ET LOCALISATION :
17 rue Paul Bellamy - 44000 Nantes
Accès : Tram ligne 2 - arrêt 50 Otages
Bus lignes 12, 32, 52 – arrêt Talensac
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Cinéma expérimental, Image en mouvement et arts visuels.
41 EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
Caméra Super 8 et 16 mm
Projecteurs Super 8 et 16 mm
Enrouleuses
Eau courante
Spires et tanks de développement
Chimies de développement (E6-C4-D96/97-ECP)
Tireuse contact 16 mm/16mm, 35mm/16mm
Tireuse optique 16 mm
Télécinéma (transfert des films pellicule en numérique)
MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
Le laboratoire est accessible à tous sous réserve d’adhésion à l’association (20 € l’année) et d’avoir suivi une
initiation au développement Super 8.
Les résidences s’adressent à des artistes ou collectifs en vue d’une création qui interroge les pratiques de
l’image en mouvement.
Les règles du jeu :
- habiter le Labo pendant 2 semaines
- créer une interaction avec les utilisateurs (workshops / écran-test)
- faire évoluer le Labo
Hébergement, transport, frais de production pris en charge. Rémunération pour encadrement de workshop
et/ou diffusion.
NOMBRE D’ATELIERS ET NOMBRE D’ATTRIBUTIONS ANNUELLES :
Accès au laboratoire toute l’année (ouvert aux adhérents)
4 cycles d’initiation par an (ouvert à tous)
2 à 3 workshop par an (ouvert aux adhérents)
1 résidence/an (attribution dans la programmation artistique de Mire)
1 accompagnement de création (EMA) : attribution après soumission d’un dossier.
REMARQUES
Un espace ressource est ouvert aux adhérents. Il correspond à l’identité de Mire qui se réfère aux pratiques
expérimentales de l’image.
42 // SAINT-NAZAIRE
Athénor – ARTS VISUELS HÉBERGEMENT & LIEU DE TRAVAIL //  & SUR DEMANDE //
SELON LE PROJET
LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Athénor
82 rue du Bois Savary
44606 Saint-Nazaire
02 51 10 05 05 - [email protected]
www.athenor.com
Brigitte LALLIER-MAISONNEUVE - Direction
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
Le théâtre Athénor est un centre-ressources pour la création artistique principalement en direction du jeune
public. Lieu de production et de programmation, il accueille des artistes en résidence pour des créations qui
privilégient les croisements artistiques : le théâtre et la musique, les arts plastiques, la danse, le conte ou le
théâtre d'objets... Athénor propose sur la saison une vingtaine de spectacles permettant la rencontre
parents/enfants autour d'une création. Il organise également des interventions en milieu scolaire (en marge
des spectacle ou classe PAC) et propose des atelier de pratique amateur de théâtre (à partir de 3 ans >
adultes), des stages ou des projets de création, les mêlant à des artistes professionnels. Certains de ces
projets réunissent des lieux, des équipes artistiques et des jeunes de plusieurs pays européens. Le théâtre
possède également un centre de ressources des Ecritures du théâtre jeune public avec un répertoire de
manuscrits et des résidences d'auteurs.
Le principe d’Athénor : une équipe artistique présente sur un territoire, avec tout ce que cela implique
(rencontres et présentations au public). La finalité de la résidence est de confronter le travail de recherche
avec le territoire.
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Hébergement et lieu de travail.
CONTEXTE ET LOCALISATION :
L’accueil en résidence se fait selon le projet, soit à Athénor, soit dans un lieu partenaire qui peut être un
collège par exemple.
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Arts plastiques, arts visuels : artistes sonores ou vidéastes (rarement seuls). Croisement entre les disciplines.
EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
Moyens et équipements : en fonction du projet. L’équipement est à la base dédié au spectacle vivant.
MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
Sur invitation et sur demande. Pas de critères, la sélection se fait au cas par cas. Les plasticiens n’arrivent
jamais seuls, mais à la demande d’autres artistes du spectacle vivant (danse, théâtre, musique).
Bourse de création octroyée selon les projets. Peut aller de 5 000 à 10 000 € pour un projet de production ou
le théâtre serait le producteur. Peut aller beaucoup plus loin en partenariat avec d’autres structures, privées
43 ou publiques.
Les projets sont obligatoirement présentés en fin de résidence au public et accompagnés de projets
pédagogiques à mener.
NOMBRE D’ATELIERS ET NOMBRE D’ATTRIBUTIONS ANNUELLES :
Pour les projets de production : 1 à 2 par an. Il n’y a pas forcément un plasticien dans chaque projet.
Pour les projets d’accompagnement financier : 4 à 5 par an. Idem.
44 Le Grand Café – ARTS VISUELS
HÉBERGEMENT //  //
SELON PROJET (PRODUCTION) //  2 A 3 MOIS
LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Mairie de Saint-Nazaire
Direction Culture - Service Art Contemporain
Place François Blancho - BP 416
44606 Saint-Nazaire
Bureaux : 02 44 73 44 00
Espace d’exposition : 02 44 73 44 07
[email protected] / www.grandcafe-saintnazaire.fr
Sophie LEGRANDJACQUES - Directrice et commissaire des expositions
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
Le Grand Café est un lieu d’exposition géré par le service art contemporain de la ville de Saint-Nazaire.
En 2004, le Grand Café est reconnu « Centre d'art contemporain » par le Ministère de la Culture et de la
Communication. Ses missions consistent à soutenir la création contemporaine en particulier par une aide à la
production d'œuvres, et à mettre en place les conditions de rencontre entre le(s) public(s) et les œuvres. Son
statut (il est le seul centre d'art en France à émaner d'un service municipal consacré à l'art contemporain) lui
permet d'être la structure porteuse et fédératrice d'une politique initiée par la Ville de Saint-Nazaire en
faveur de la création plastique contemporaine : expositions, résidences d'artistes, éditions, sensibilisation et
formation des publics, bourses d'aide à la création.
Son projet :
1/ Mettre en relation un artiste et un territoire
Le projet artistique du Grand Café explore de façon récurrente les questions liées à l'espace, au territoire, à
l'architecture et à l'urbanité. Le centre d'art se positionne comme une chambre d'écho à l'espace urbain où
s'articulent les enjeux liés à son environnement proche et les enjeux de l'art d'aujourd'hui.
2/ Accompagner la production de projets spécifiques
Il réalise 4 expositions au cours d'une année dont une exposition collective. La programmation privilégie les
expositions monographiques avec à chaque fois la production d'un projet spécifique, parfois réalisé à l'issue
d'une résidence (1 à 2 par an). Pour les artistes, ces expositions sont l'occasion de réalisations d'œuvres et de
projets nouveaux, conçus pour le lieu ou en lien avec la ville. Cette priorité accordée à la production d'œuvre
s'appuie autant sur les ressources existantes sur le territoire nazairien (technologies et savoir-faire industriels de
pointe), la mise à disposition de moyens techniques, logistiques et financiers que sur une relation d'échange avec
l'équipe du Grand Café.
3/ Soutenir le travail des artistes par un engagement dans la durée
Les éditions, la circulation d'œuvres produites à Saint-Nazaire, les rencontres ou encore les programmations de
films sont autant de moyens de poursuivre les collaborations entamées et d'accompagner les artistes dans leur
travail.
45 LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Résidence : hébergement (pas d’atelier)
CONTEXTE ET LOCALISATION :
Le Grand Café Saint-Nazaire, centre d’art contemporain
Place des Quatre Z’horloges
44600 Saint-Nazaire
Accès train / TGV : depuis Paris-Montparnasse : 2h30 / TGV ou TER : depuis Nantes: 30 à 50 min.
Accès route / depuis Nantes par la 4 voies: 45 min / depuis Rennes: 1h30.
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Arts plastiques, arts visuels
EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
Hébergement (appartement ou maison), pas d’atelier. Une aide à la production peut s’appuyer sur les
ressources existantes du territoire nazairien (technologies et savoir-faire industriels).
Les frais de production sont pris en charge, selon le projet.
MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
Sur invitation.
Durée : 2 à 3 mois.
NOMBRE D’ATELIERS ET NOMBRE D’ATTRIBUTIONS ANNUELLES :
1 résidence par an. REMARQUES
La résidence permet la production d’œuvres et la réalisation d’expositions monographiques, d’éditions ou
d’intervention dans l’espace public.
46 MAINE-ET-LOIRE (49)
47 Abbaye de Fontevraud // FONTEVRAUD-L’ABBAYE – CINÉMA
D’ANIMATION
ATELIER & HÉBERGEMENT //  SUR APPEL A PROJET //
 1 MOIS
1 200 € (BOURSE D’ÉCRITURE) //
LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Abbaye de Fontevraud
02 41 51 73 52
[email protected]
www.abbayedefontevraud.com
Emmanuel MORIN - Chargé de projets, 06 47 90 14 76 / [email protected]
Hervé REGIGNANO - Régie, 02 41 51 51 17 / [email protected]
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
Fontevraud devient un Centre culturel en 1975. Sous l'impulsion conjuguée de la Région des Pays de la Loire
et du Ministère de la Culture, elle se tourne résolument vers la création, avec pour objectif de valoriser son
patrimoine exceptionnel. Rapprocher l'univers de l'art et de l'histoire et celui des nouvelles technologies, faire
avancer la recherche dans le domaine de l'image du patrimoine, telle est la vocation de Fontevraud.
Elle oriente ses résidences dans deux directions :
-
Le cinéma d’animation
Son projet de développement affirme notamment une ligne directrice autour de l’image en mouvement et
ambitionne de devenir un lieu de référence pour le cinéma d’animation de création.
Elle organise des résidences internationales pour des auteurs au début de leur projet. L’objectif de celles-ci
est de proposer à un artiste en phase de création de s’immerger complètement dans son travail, faisant
abstraction des contraintes matérielles pour un temps donné. Un lieu tel que l’Abbaye de Fontevraud,
recelant mille et un secrets d’architecture, d’histoire, de culture et une atmosphère paisible et prompte à
l’imagination et la création.
-
La création musicale
L’abbaye de Fontevraud soutient des projets de création qui organisent rencontres interdisciplinaires et
genres musicaux.
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Atelier et logement individuel
CONTEXTE ET LOCALISATION :
De Nantes et Angers : A11 et A85, direction Tour, sortie Saumur.
De Paris : TGV (2 heures), A10 direction Tour
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Cinéma d’animation.
48 L’Abbaye de Fontevraud accueille en résidence de création des réalisateurs d’animation qui souhaitent mener
un travail d’écriture (scénario, étude graphique, storyboard) sur un projet personnel de court ou long métrage.
La résidence « film d’animation » porte sur des projets courts, moyens ou longs-métrages. Elle concerne plus
particulièrement les étapes de l’écriture tant scénaristique, graphique que musicale. Aucun résultat n’est
attendu ; aucune obligation de restitution à l’issue de la résidence.
EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
Selon la nature du projet, deux ateliers de travail sont proposés : l’un de 100 m2 et le second de 40 m2.
L’ancien Palais Abbatial, beau logis du XVIIIe siècle dans la cour d’honneur, récemment aménagé, offre
aujourd’hui aux artistes un espace et un lieu de vie idéal pour une résidence, des chambres individuelles,
séjour et cuisine commune, espace de détente, jardin...
Les résidents sont logés à titre gracieux par le Centre Culturel de l’Ouest. Buanderie et cuisine équipées sont à
disposition.
Les frais de voyage engagés sont remboursés sur la base d’un aller-retour domicile/abbaye et sur
présentation des justificatifs.
Une bourse complémentaire est prévue pour la restauration.
MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
Appel à projet, sur dossier.
La Commission de sélection est composée de professionnels représentatifs des différents corps des métiers
de l’animation (2 Commissions/an).
Durée : 1 mois, en automne (période à préciser entre le résident et l’équipe de l’Abbaye).
Bourse d’écriture de 1200 €.
Assistance technique si besoin.
NOMBRE D’ATELIERS ET NOMBRE D’ATTRIBUTIONS ANNUELLES :
Entre 8 et 10 attributions / an.
REMARQUES
Ces résidences d’écriture sont financées dans le cadre du programme Odyssée pour l’accueil de résidents
internationaux dans les Centres Culturels de Rencontre et par la Direction des Affaires Culturelles des Pays
de la Loire (ministère de la culture) pour l’accueil de résidents de nationalité française.
L’auteur en résidence peut se voir proposer de participer à la vie culturelle et artistique du territoire de
diverses manières : rencontres, démonstrations, projections de films, débats, exposition de travaux réalisés
ou en cours... participant ainsi d’une éducation à l’image, voire de formation de médiateurs et d’enseignants.
49 Association Centrale 7 // NYOISEAU – ARTS PLASTIQUES / METIERS D’ART ATELIERS INDIVIDUELS & COLLECTIFS (LOCATION)//  SUR DEMANDE //
 ILLIMITÉE
LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Association Centrale 7
Carreau de Bois II
49500 Nyoiseau
02 41 61 30 34 - [email protected]
www.centrale7.net
Claire LARDEUX - Présidente
Cécile PAVEC - Directrice et chargée du développement
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
L’Association Centrale 7 a été créée en juillet 2006 sous l’impulsion de sculpteurs, peintres et plasticiens. Le
collectif d'artistes, gérant des ateliers, existait depuis 3 ans mais ressentait le besoin de se structurer pour
mieux développer ses projets sur l'ancien carreau de Bois II. Sur cet ancien lieu d'exploitation du minerai de
fer, les bâtiments sont restés inoccupés pendant presque 20 ans depuis la fermeture de La Société des Mines
de Fer de Segré en 1985. En 2003, le premier atelier d'artiste, celui du peintre Florent Maussion, prend
possession des lieux dans l'ancienne salle des machines de Centrale 2. A sa suite, en 2004, s’est installé le
sculpteur Jimmix dans le bâtiment des anciens ateliers de maintenance, rebaptisé aujourd'hui Centrale 7.
Centrale 7 est une association dont l'objectif est la création et la diffusion de l'art contemporain en milieu
rural, en proposant des évènements éclectiques autour de l'art : expositions, spectacles, performances,
balades artistiques, ateliers pédagogiques. Elle se situe sur une friche industrielle, et s'attache à mettre en
lumière ce patrimoine, comportant un chevalement métallique (charpente du dispositif d'extraction) parmi les
plus grands et les mieux conservés de France. Sont présents sur le site : un hall d'exposition, un parc de
sculptures en extérieur, un espace collectif (cuisine, salle à manger) et un espace documentaire autour de l'art
et du patrimoine. Le collectif comprend une vingtaine d'artistes : plasticiens, peintres, sculpteurs,
photographes, vidéastes, danseurs.
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Atelier collectif structuré, ateliers individuels sur une friche industrielle.
CONTEXTE ET LOCALISATION :
Nyoiseau, commune rurale du segréen.
Proche de Segré, Centrale 7 est localisée entre Angers (30 minutes), Rennes (1h30), Nantes (1h30).
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Arts plastiques, arts visuels (pratiques picturales, vidéo, sculpture, design, etc.), artisans d’art.
Des artistes du spectacle vivant sont amenés à créer des échanges avec certains projets d'arts visuels.
EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
-
800 m2 d'ateliers
200 m2 de bureaux et locaux d'accueil
Equipements de confort : douche, cuisine équipée, salle à manger
Equipement technique : salle de sablage, atelier collectif avec machines pour le travail du bois et du
métal, four de potier, laboratoire photo argentique, pont roulant, atelier de sérigraphie, atelier de
peinture/vernis.
50 -
Espace de stockage de 50 m2
Camion nacelle, Manitou
Parc extérieur d'1 ha
Des actions de mutualisation sont accessibles aux artistes associés et aux artistes résidents :
- bénéficier des actions de communication de l’association : site de Centrale 7 (20 000 visites/an),
newsletter, book, etc.
- avoir accès à des informations internes (lettres d’infos hebdo) et au centre de ressources (ouvrages,
revues, etc.)
- proposer des œuvres dans le « Kit expo » (formule d’exposition itinérante) et dans l’espace d’exposition
permanent de l’association « C7 production »
- donner des cours, stages et ateliers après validation du projet pédagogique
- participer à des résidences de création sur le site ou à des projets artistiques (bourses de création,
appels à projet)
- utiliser les équipements collectifs (listés ci-dessus)
MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
Artiste ou artisan d’art, professionnel ou en voie de professionnalisation.
Un artiste qui souhaite occuper le lieu est invité à présenter son projet devant le Conseil d'Administration de
l'Association, et son book devant le GLA (Groupe Ligne Artistique = direction artistique de l’association). Les
artistes doivent s'impliquer dans les projets événementiels, s'engager à participer à l'entretien du lieu.
La priorité est donnée aux projets qui laissent une part importante à l'expérimentation et à la recherche
artistique, la volonté de la part de l'artiste de se professionnaliser, l'envie de créer des synergies et de la
complémentarité avec les autres artistes.
Il existe trois possibilités d’adhésion à l’association Centrale 7 pour les artistes :
-
Être « artiste associé » permet de bénéficier des espaces et actions de mutualisation cités ci-dessus.
Nécessite de présenter son projet au CA + GLA.
Adhésion : 15 € / mois.
-
Les « artistes résidents » bénéficient des espaces et des actions de mutualisation décrites ci-dessus et
d’un espace de travail personnel permanent (75 m2).
Nécessite de présenter son projet au CA + GLA.
Adhésion : 60 € / mois. L’occupation du lieu est renouvelable mensuellement sans limite de durée. Pas
d’hébergement.
-
Être « artiste utilisateur temporaire » permet d’accéder uniquement aux équipements collectifs et aux
espaces de travail partagés sans les actions de mutualisation.
Ne nécessite pas de présenter son projet au CA + GLA.
NOMBRE D’ATELIERS ET NOMBRE D’ATTRIBUTIONS ANNUELLES :
L'espace est actuellement divisé en 11 ateliers, tous occupés. En fonction des demandes, de nouveaux espaces
peuvent être aménagés.
REMARQUES
Volonté d’accueillir en résidence temporaire (de 15 jours à 3 mois), sur Centrale 7, au sein de structures ou sur
une commune du Segréen, des plasticiens en voie de professionnalisation (bourse de création,
accompagnement sur le projet et actions de médiation, sur appel à projet). Cet accueil s'adressera notamment
à des étudiants des Ecoles d'art de la Région Pays de la Loire.
Le lieu a pour vocation de devenir un ERP (Etablissement recevant du public).
51 La Paperie, CNAR // SAINT-BARTHÉLÉMY-D’ANJOU – ARTS DE LA RUE /
PROJETS EXPERIMENTAUX ATELIERS & HÉBERGEMENT//  APPEL À CANDIDATURE //
&  SELON LE PROJET
LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Association La Paperie
Rue de La Paperie
49124 St-Barthélemy-d'Anjou
02 41 66 04 47
Pour les demandes de résidence : [email protected]
Éric AUBRY – Directeur, [email protected]
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
A l’origine La Paperie est un lieu de fabrique et un centre de résidence initié par la Compagnie Jo Bithume en
parallèle des ses activités (école du cirque et création). En 2009 la compagnie opère une importante
structuration en séparant ses activités : l’école du cirque devient une structure à part entière gérée par
l’association « La Carrière », créée pour l’occasion ; Jo Bithume reste sous le statut de SCOP Sarl ; et le CNAR
se constitue en association. Les 3 structures restent sur le site de la Paperie, mais chacune a son espace et son
propre fonctionnement. Le lieu est également partagé avec le groupe ZUR (Zone Utopiquement Reconstitué),
un collectif pluridisciplinaire qui élabore des installations-performances, des (ciné)scénographies, des
(ciné)concerts ou des interventions dans des lieux inattendus.
En dehors de tout consensus, La Paperie est à l'endroit de l'expérimentation et du défrichage en ce qui
concerne les arts et l'espace public. Ce postulat se place aussi bien dans les domaines de la production que de
la diffusion auxquels nous préférons le terme d'infusion*.
(*Infusion, du verbe "infuser" : mettre en relation pendant un temps deux éléments pour que l'un interagisse
avec l'autre).
Axes :
- l’œuvre et l’espace public
- favoriser la rencontre et la coopération entre artiste, habitant, opérateur
- subvertir les actes artistiques pour rendre le citoyen acteur politique
- permettre à la culture de faire débat
- privilégier l’intime au spectaculaire
La Paperie a depuis 2008 mis en place le dispositif « Territoires En Résidences » (T.E.R), dans lequel les
résidences, sorties de fabrique et actions culturelles sont délocalisées sur l’ensemble du territoire ligérien.
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Atelier et hébergement en mobil-homes
CONTEXTE ET LOCALISATION :
La Paperie est implantée à Saint-Barthélemy d'Anjou, à 10 minutes d’Angers, 1h15 de Nantes (A11) ou 1h50 par
la D723.
A partir du périphérique, prendre la sortie « Trélazé zone industrielle », au rond point prendre la sortie la plus
à gauche, continuer tout droit pendant 200 m environ et au 2ème rond point, tourner à droite.
52 DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Arts de la rue : pour les auteurs et les compagnies qui choisissent l’espace public comme terrain de jeux de
leurs expériences.
La mission de La Paperie étant celle d’un laboratoire à ciel ouvert, elle reste ouverte à toute proposition en
vue que l’expérience se fasse.
EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
Pour chaque compagnie accueillie en résidence, La Paperie met à disposition des espaces de travail
appropriés sur son site ou ailleurs, un outillage professionnel, assure la restauration, les déplacements,
l’hébergement, les coûts administratifs liés à l’utilisation bureautique (photocopie, téléphone, internet) ainsi
que les fluides (électricité, gaz).
- la "salle rue" : 900 m2 à 8,5 m sous plafond et équipée de 4 X 32 A
- la "salle comédie" : 240 m2, chauffée avec loges et sanitaires,
- un "atelier de construction", équipé de poste de soudure à l’arc, MIG, banc de découpe métal, perceuse à
colonne, petit outillage mécanique et électro portatif,
- un lieu de répétition musical,
- un espace de répétition en plein air sur l’espace chapiteau (60m X 60m), équipé de 2 X 63 A et 1 X 125
A.
L’hébergement du CNAR se fait en mobil-homes (capacité d’accueil de 14 personnes, 7 mobil-homes de 2
chambres).
MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
Sur dossier et appel à candidature.
Durée variable (de quelques jours à deux semaines), à définir par les résidants.
Possibilité d’organiser des moments de rencontre avec le public.
Chaque demande doit être accompagnée d’un questionnaire disponible en ligne sur le site et d’un dossier
non exhaustif du projet artistique.
L’aide à la création : l’apport financier proposé aux compagnies est effectué soit par un apport en industrie,
soit par un versement numéraire permettant ainsi le salariat des équipes en création.
NOMBRE D’ATELIERS ET NOMBRE D’ATTRIBUTIONS ANNUELLES :
Il existe dorénavant deux périodes d’appels à projet durant l’année, les résidences ayant lieu les 1er et 2ème
semestres.
Une quinzaine de compagnies aux esthétiques diverses sont accueillies chaque année.
53 // ANGERS LES LIEUX DE TRAVAIL DES ARTISTES PLASTICIENS
À ANGERS
54 Ateliers d’artistes Angers – ART CONTEMPORAIN ATELIERS INDIVIDUELS (PROPRIÉTAIRES ET LOCATAIRES) // 
LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Association Ateliers d’Artistes
12 rue Kellerman
49100 Angers
06 62 31 69 58
[email protected]
www.ateliersartistesangers.com
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
Association qui réunit des artistes angevins. L’association « Ateliers d’Artistes » est née il y a 14 ans, de
l’initiative du peintre Jean-Jacques Pigeon, (atelier 9). Installé alors dans le quartier de la Madeleine, il
regroupa quelques amis artistes dans le but de faire découvrir à tous l’art contemporain.
Les Ateliers d’artistes d’Angers sont des espaces occupés par des artistes professionnels et amateurs, qui sont
soit propriétaires de leur atelier, soit locataires.
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Ateliers individuels.
CONTEXTE ET LOCALISATION :
Centre-ville d’Angers.
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Art contemporain (= pratique contemporaine au sens large)
Surtout des artistes professionnels. Médium libre.
MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
Sur dossier. Pas de critères spécifiques d’attribution, mais le Comité de sélection s’attache à prendre en
compte la qualité du travail et la démarche artistique.
Durée indéterminée.
NOMBRE D’ATELIERS ET NOMBRE D’ATTRIBUTIONS ANNUELLES :
16 ateliers occupés.
Peu de rotation, mais l’association met en place une politique d’invitation d’autres artistes, notamment dans
le cadre des journées portes ouvertes ou simplement pour une exposition.
Pour plus d’informations, contacter l’association.
55 Cantine numérique – CO-WORKING
ESPACE DE TRAVAIL COLLECTIF (CO-WORKING/LOCATION)
LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Association Maine Labs
[email protected]
http://lacantine-angers.org/
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
Ce n’est pas encore la révolution numérique à Angers mais presque, puisque le projet de Cantine Numérique
plébiscité par les acteurs du web angevin est bel est bien lancé, l’association qui sera chargée de le gérer, de
l’animer et le promouvoir, est née.
Du nom de « Maine Labs », cette structure a été initiée par une poignée d’acteurs déjà impliqués dans ce
projet depuis plusieurs mois. Les statuts ont été déposés à la Préfecture d’Angers.
Projet en cours, ouverture prévue en 2012.
Pour plus d’informations, s’adresser à l’association.
56 CHU Angers – ARTS PLASTIQUES ATELIER INDIVIDUEL & HÉBERGEMENT //  SUR
APPEL À PROJET //
3 000 € (HONORAIRES) + 5 000 € (PRODUCTION & ÉDITION) //  6 MOIS
LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
CHU Angers
Service culturel / Pôle des ressources matérielles
4 rue Larrey
49933 Angers cedex 09
Delphine BELET, 02 41 35 78 60
[email protected]
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
Le CHU d’Angers développe une politique culturelle à destination des personnes hospitalisées et du
personnel soignant. La démarche culturelle du CHU s’inscrit dans une prise en charge globale du patient.
Elle s’adresse à l’ensemble des usagers de l’établissement (personnes hospitalisées, familles et visiteurs,
personnel hospitalier).
Lors de son hospitalisation, le patient peut découvrir une œuvre plastique, littéraire, musicale, pratiquer un
art, échanger avec un artiste en résidence ou encore visiter un musée. Ces moments lui permettent
d’appréhender autrement l’hôpital. Elle s’inscrit dans le cadre du programme interministériel « Culture et
santé ».
En 2007, le département de soins de suite et de soins de longue durée a créé un espace culturel pérenne dans
ses locaux pour accueillir un artiste en résidence. Cet artiste a pour mission de travailler sur sa propre
création tout en proposant des temps de rencontre avec les usagers de ce lieu (patients, accompagnateurs,
personnel). En 2012, lauréate de la 5ème résidence, c’est l’artiste Cécile Benoiton qui s’installe dans l’atelier de
mai à novembre.
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Atelier individuel et hébergement
CONTEXTE ET LOCALISATION :
Le département de soins de suite et de soins de longue durée, lieu d’accueil de la résidence, est situé à 5
kilomètres du centre ville d’Angers. Une ligne de bus relie ces deux points.
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Arts Plastiques
EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
Mise à disposition d’un atelier individuel (de 40 m2). Hébergement (chambre à l’internat), repas du midi et du
soir (sur demande).
Possibilité de soutien technique. Honoraires : 3000 € et production / édition : 5000 €.
MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
Appel à résidence (sur dossier). Durée : 6 mois. Le comité de sélection est composé du chef de service du
département de soins de suite et de soins de longue durée, des référents des 7 unités de soins concernés
(aides-soignants, infirmières et cadres de santé), de l’attachée culturelle du CHU et de la conseillère aux Arts
57 Plastique de la DRAC.
Critères de sélection :
- capacité de l’artiste à répondre au cahier des charges de résidence
- qualité du travail et de la démarche artistique
- faisabilité du projet proposé et la motivation exprimée par l’artiste
- être inscrit à la Maison des artistes ou à l’Agessa
- avoir un numéro de SIRET
NOMBRE D’ATELIERS ET NOMBRE D’ATTRIBUTIONS ANNUELLES :
1 attribution /an.
REMARQUES
La résidence d’artiste participe au développement de la vie culturelle des services de soin du département de
suite et de soins de longue durée (SSSLD). Elle favorise une démarche de sensibilisation à l’art contemporain.
L’artiste mène un travail de création dans un espace qui lui est dédié, à proximité des lieux de vie et de
convivialité du département de SSSLD. Il construit des relations singulières et directes avec les personnes
hospitalisées, les accompagnateurs et les équipes soignantes. L’artiste en résidence, en accord avec le
personnel, ouvre son atelier aux patients et personnel du département de SSSLD. Il n’a pas vocation à animer
des ateliers de pratique artistique avec les patients.
Chaque année, la résidence donne lieu à l’édition d’un catalogue.
La présentation des œuvres, dans le département de soins de suite et de soins de longue durée, qui
résulteront de ces rencontres, représente l’événement fort de cette résidence. Un partenariat est en cours
avec les structures culturelles angevines pour favoriser une présentation du travail de l’artiste hors les murs
du CHU.
En 2012, cette résidence bénéficie du soutien de la DRAC, de l’ARS des Pays de la Loire et du Conseil général
de Maine et Loire.
Artistes accueillis en résidence : François Marcadon (2008), Farida Le Suavé (2009), Michel Gerson (2010),
Chimène Denneulin (2011), Cécile Benoiton (2012).
58 Pépinière Artistique Daviers – ART CONTEMPORAIN
ATELIERS INDIVIDUELS //  //  DE 6 MOIS À 1 AN
LES STRUCTURES PORTEUSES DU DISPOSITIF
LE COLLECTIF / Cie Nathalie Béasse / Cie Loba
3 boulevard Daviers
49000 Angers
http ://le-­‐pad.blogspot.fr/
02 41 73 12 16
[email protected]
LE COLLECTIF COLLECTIF
LE COLLECTIF
33 rue Ravenel chez François Brunet
49000 Angers
http ://lecollectif-lecollectif.blogspot.fr/
[email protected]
Cécile BENOITON, 06 87 90 11 31 – François BRUNET, 06 12 56 36 13
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
Le projet PAD (Pépinière Artistique Daviers) a été impulsé par les artistes de collectifs soutenus par la Ville
d’Angers, qui souhaitait installer une plate-forme originale de production et d’expérimentation pour les
pratiques artistiques émergentes issues du spectacle vivant et des arts plastiques ; au 3 boulevard Daviers. Le
point de départ de la pépinière vient du constat largement partagé d’un manque de lieux de travail pour les
artistes.
La Ville d’Angers – par le biais de Mme Ramognino, adjointe à la culture – a engagé en juin 2010 une réflexion
avec les trois associations résidentes permanentes dans l’objectif d’utiliser au mieux le potentiel des locaux :
la Compagnie Loba, la Compagnie Nathalie Béasse et LE COLLECTIF. La Ville est partie prenante de ce projet
en tant que soutien financier et technique.
Dans ce cadre, les associations sont également investies d’une mission de sélection, d’invitation et d’accueil
d’artistes ou de compagnies pour une durée de quelques jours à 6 mois. Le projet de pépinière à été impulsé,
est porté et géré par les trois associations.
Né des exigences du monde multipolaire, LE COLLECTIF construit depuis plusieurs années un site à Angers ou
converge l’énergie nécessaire à la mise en évidence de créateurs contemporains évoluant dans les Arts
Plastiques ainsi qu’à la production d’œuvres.
L’accompagnement dans toutes les phases de la création (de la recherche au projet jusqu’à sa réalisation)
répond à une forte demande des artistes dans le contexte des évolutions majeures du monde contemporain.
Ses actions :
- Assurer la mise à disposition d’ateliers pour des artistes des Arts Plastiques pour une période de 6 mois
à 1 an
- Proposer des moyens financiers et techniques sur projets ; soit pour le temps de recherche en atelier
soit lors de mises en évidence d’étapes de travail par une exposition en fin de résidence.
- Rencontrer régulièrement des professionnels (artistes, critiques, directeurs d’institutions, penseurs,
chefs d’entreprises, publics scolaires, amateurs d’art).
- Développer les partenariats de création par le biais de réseaux artistiques Régionaux, Nationaux et
Internationaux.
- Mettre à disposition des artistes, des banques de données professionnelles d’informations (bourses,
aides diverses, programmes de résidences, informations juridiques, artistiques)
59 LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Ateliers, espace ressource, La Cabine (lieu de monstration temporaire), pas d’hébergement.
CONTEXTE ET LOCALISATION :
3 boulevard Daviers, 49000 Angers. DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Art contemporain
EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
3 ateliers, une salle d’exposition (La Cabine) et un espace ressource. Surface : 150 m2.
MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
Sur dossier. La sélection des artistes se fait par un jury composé des membres de l’association et invités.
Les artistes sélectionnés disposent d’un atelier pour 6 mois renouvelable, il n’y a pas de thématique imposée
ou d’obligation de production. Suite aux résidences une présentation d’étapes de travail peut-être envisagée
si l’artiste le souhaite, avec un vernissage. A cette occasion une sérigraphie est réalisable avec l’association
Crying Paper et présentée lors d’une exposition.
Un budget est alloué à chaque événement. Le COLLECTIF prend en charge la communication (impression des
cartons d’invitation et vernissage), et des actions de médiations (avec ou sans l’artiste) avec différents publics
sont réalisées.
NOMBRE D’ATELIERS ET NOMBRE D’ATTRIBUTIONS ANNUELLES :
Selon la disponibilité des ateliers.
REMARQUES
Chaque année, les trois associations se rencontrent régulièrement afin de se concerter sur le projet PAD et
organisent des temps de rencontres entre les artistes.
60 Pôle artistique Sud Gare – ARTS PLASTIQUES / METIERS D’ART ESPACES DE TRAVAIL INDIVIDUELS OU COLLECTIFS (LOCATION)
LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF (initiative privée) Pôle Artistique Sud Gare
Quartier Lafayette-Eblé-Frémur
49000 Angers
http ://atelierssudgare.free.fr
Patrice LEBRETON, 02 41 20 08 09
[email protected]
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
A l’origine : initiative d’un artiste (Mr LEBRETON) qui a racheté le fonds de commerce d’un immeuble et
revendu une partie à une autre artiste. Peu à peu d’autres artistes se sont manifestés et regroupés dans ce
périmètre occupant environ 10 RDC ou locaux commerciaux aujourd’hui.
Aujourd’hui ces artistes sont une dizaine et sont regroupés en collectif afin de mutualiser la communication et
achat de matériel. Ils organisent aussi chaque année un week-end portes ouvertes de leurs ateliers.
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Espaces de travail individuels et/ou collectifs dans locaux commerciaux ou RDC d’immeubles.
CONTEXTE ET LOCALISATION :
Au sud de la gare d’Angers, quartier Lafayette-Eblé-Frémur (en perte de commerce de proximité)
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Activités multiples : artistes, artisans d’art ou métiers d’art, graphistes. La plupart des artistes (locataires ou
propriétaires) dispensent des cours en plus de leur activité (art thérapie, peinture, développement personnel
par l’art, etc.)
Les contacter pour plus d’informations.
61 MAYENNE (53)
62 La Chapelle du Genêteil // CHÂTEAU-GONTIER – ARTS PLASTIQUES /
CHERCHEURS
ATELIER PARTAGÉ & HÉBERGEMENT INDIVIDUEL //  //
//  2 À 3 MOIS
SELON LES PROJETS
LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Le Carré, Scène nationale
4 bis rue Horeau – BP 10357
53203 Château-Gontier cedex
Administration : 02 43 09 21 50
[email protected]
www.le-carre.org
Pierre Thébault – Président
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
Depuis le 1er janvier 2002, Le Carré, existant depuis 1991 comme centre culturel puis scène conventionnée, est
entré dans le réseau des scènes nationales.
Le projet du Carré, association loi 1901, est plus spécifiquement axé sur les résidences d’artistes dans les
domaines du théâtre, de la danse et des arts plastiques. Ces résidences, qui peuvent se croiser et faire se
rencontrer les compagnies invitées, prennent des formes différentes selon les cas :
• Depuis janvier 2007, la compagnie Label Brut est associée au Carré, pour être le cœur du projet artistique
développé par la scène nationale : avec un travail de création dans et hors les murs, des actions de formation
et de sensibilisation, des formes spectaculaires adaptées à différents lieux du territoire, une volonté de
convivialité et de rencontre avec le public et une recherche toujours renouvelée de croisement entre toutes
les disciplines artistiques.
• Des résidences de création avec des compagnies reconnues ou en devenir.
• Des commandes à des artistes pour des spectacles créés pour et dans les lieux de la scène nationale.
• Des résidences de travail ou accueil studio pour des compagnies en préparation d’un travail qui aboutira
dans un autre lieu.
• Des rencontres, des débats, des opérations spécifiques en lien avec d’autres structures régionales et
nationales.
Aux côtés du spectacle vivant, une véritable politique de soutien aux arts plastiques a été initiée en 1997, à
partir de la Chapelle du Genêteil, Centre d’Art Contemporain. Ce lieu est désormais consacré à la présentation
d’expositions et d’installations de jeunes artistes, mais aussi à des talents reconnus et à des projets
spécifiques. Ce travail de diffusion de l’art contemporain est accompagné d’actions de sensibilisation des
publics, dans ou hors les murs, par le biais de rencontres, de conférences, visites guidées, voyages culturels.
En douze ans d’existence et de travail soutenu, la Chapelle du Genêteil est devenue Centre d’Art
Contemporain au sein de la Scène Nationale Le Carré.
Ses missions sont multiples : promouvoir l’art contemporain, fidéliser un public, soutenir et diffuser la
création d’aujourd’hui. La Chapelle du Genêteil accueille entre 5000 et 6000 visiteurs dont environ 1500
scolaires du premier et second degré et étudiants. De par la particularité du lieu, la création d’installations
spécifiques s’impose, transformant momentanément l’espace, avec la volonté d’accompagner l’artiste dans
son projet. Ces œuvres, créées à Château-Gontier, se trouvent aujourd’hui parfois dans des collections
publiques ou privées importantes.
63 LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Atelier partagé et appartement (3 chambres individuelles)
CONTEXTE ET LOCALISATION :
De Château-Gontier, prendre la direction de Sablé/Le Mans. Parking Place André Counord, rue Horeau ou rue
de la petite Noë.
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Arts plastiques, chercheurs, historiens, critiques d’art.
EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
Hébergement (appartement 3 chambres) et une zone d’atelier de 90 m2.
Moyens humains et techniques au sein du théâtre : 4 régisseurs, matériel, espace de stockage.
MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
Sélection du responsable (sur invitation). Durée : 2 à 3 mois. Créations spécifiques pour le lieu.
Budget selon les projets.
NOMBRE D’ATELIERS ET NOMBRE D’ATTRIBUTIONS ANNUELLES :
1 à 2 attributions / an.
64 le gARage // CHÂTEAU-GONTIER – ARTS VISUELS / ARTS VIVANTS ATELIER & HÉBERGEMENT
INDIVIDUEL // 
//  DE 1 SEMAINE À 2 MOIS LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Association AGAGG (Association de Gestion Artistique du Garage de la Gare)
14 avenue de la gare
53200 Château-Gontier
02 43 70 39 00 – [email protected]
www.garagedelagare.info
Maryse Brunet – Présidente
Monique Brétéché – Directrice artistique
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
Construit au début du XXème siècle, ce remarquable lieu industriel situé en pleine zone urbaine à ChâteauGontier en Mayenne, était un atelier de réparation de bicyclettes et de machines à coudre. En 1924 il a été
agrandi pour devenir un garage automobile, puis a été occupé par de nombreux commerces jusqu’en 2005,
date à laquelle Monique Brétéché et Jacques Morin l’ont acquis pour en faire un atelier d’artiste privé.
Ses dimensions et son architecture en font un magnifique espace de création artistique que les propriétaires
ont ouvert au public.
Depuis novembre 2005, le gARage ouvre ses portes ponctuellement pour donner aux artistes la possibilité de
s’exprimer dans un cadre atypique et chaleureux.
Le théâtre et les arts plastiques sont mis en avant. Les dimensions de la halle, 300 m⇢, permettent à certaines
installations de voir le jour.
C’est un lieu à usage multiple : la majeure partie de l’année, il est fermé au public et garde sa vocation
première d’atelier artistique.
Cependant, pendant deux périodes, une en été et l’autre en hiver, l’atelier se transforme en halle d’exposition.
Monique Bretéché invite plusieurs artistes pour une exposition qui s’articule toujours autour d’un thème. Des
compagnies théâtrales sont également ponctuellement invitées à jouer au gARage.
La finalité principale de la résidence proposée est de travailler sur une exposition à suivre au gARage , mais
un travail de recherche peut être envisagé pour les résidences à long terme.
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Atelier et hébergement.
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Arts visuels, arts plastiques, arts vivants : le lieu convient particulièrement aux installations et aux volumes. Il
sert aussi de lieu de répétition pour le théâtre.
EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
le gARage comprend :
- un accueil (salon, cuisine, bibliothèque)
- un atelier de 300 m2 (30 m par 11, structure métallique et verrière), dont 150 m2 utilisables pour la
création
- un studio pour l’hébergement, pour 1 à 2 personnes
65 - un jardin
Il est demandé aux artistes de venir avec leur propre matériel, étant donné que les équipements du lieu
appartiennent aux propriétaires (et non à l’association).
MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
Sur invitation exclusivement, dans le cadre d’une exposition (durée d’1 mois en général) ou pour la création
d’un spectacle présenté au gARage (ce n’est pas une obligation, ces critères peuvent évoluer).
Pas de bourse de création. le gARage peut prendre en charge les frais annexes (déplacements, fluides) au cas
par cas selon les projets.
Les critères de sélection sont basés sur l’originalité du projet, le parcours de l’artiste, sa démarche plastique,
les affinités artistiques.
Durée variable, de 1 semaine à 2 mois (dans ce dernier cas, la résidence ne sera pas en continu).
NOMBRE D’ATELIERS ET NOMBRE D’ATTRIBUTIONS ANNUELLES :
2 attributions par an maximum. 66 Projet Saint-Julien // LAVAL – ARTS NUMERIQUES / ARTS PLASTIQUES / ARTS
VIVANTS
LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Ville de Laval
Hôtel de Ville
Place du 11 novembre - 53013 Laval cedex
02 43 49 46 84 - [email protected]
www.laval.fr
Jean-Christophe CHEDOTAL - Directeur des Affaires Culturelles (suit le projet Saint-Julien),
[email protected]
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
« Nous voulons faire de Saint-Julien, élément majeur de notre patrimoine, un lieu de bouillonnement culturel,
un espace dans lequel les artistes, professionnels et amateurs, jeunes et moins jeunes, musiciens, peintres,
sculpteurs, acteurs, écrivains, choristes...pourront créer et travailler ensemble. Saint-Julien pourra rayonner
de découvertes, d’expositions, d’explorations, de concerts qui feront bouger Laval et qui créeront du lien entre
les habitants ». (G. Garot, mai 2011)
Le projet de Laval est d’offrir à chaque Lavallois un lieu convivial et ouvert à tous, qui soit centré sur les
échanges culturels. Ce lieu de mixité sociale, accessible et accueillant, pourra être investi par chacun, qu’il soit
ou non usager des autres structures culturelles
de la ville (musée, théâtre, bibliothèque). Mêlant différents arts (musique, danse, théâtre et arts visuels –
toutes esthétiques confondues), ce lieu s’adresse directement aux pratiques amateurs et associations
culturelles du territoire (mise à disposition de lieux de répétition et de pratique adaptés, ressource
documentaire, accompagnement de projet...). Ce lieu ressources doit être également l’interlocuteur privilégié
de tous les partenaires intéressés par la question culturelle, aussi divers soient-ils (milieu scolaire, maisons
des jeunes, maisons de quartiers, centres de loisirs, crèches, foyers, maisons de retraite...). Possibilité
d’accueil d’artistes en résidence.
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
CONTEXTE ET LOCALISATION :
Le site de Saint-Julien regroupe la chapelle, les anciens bâtiments hospitaliers (aménagés pour recevoir du
public) et le jardin d'environ 6000 m2. L'ensemble du bâti représente environ 6000 m2 de plancher sur un
terrain de 1,5 hectare. Face au château, sur la rive gauche, à quelques pas du Vieux Pont, le site fait l'angle de
la rue Sainte-Anne (face à la CAF) et du quai Paul Boudet (où sont habituellement les bateaux-lavoirs).
La Mayenne, qui fait le caractère et le charme de Laval, toujours attirante, longée ou traversée, rend lisibles et
évidents les pôles culturels qui la bordent.
Il est situé dans un quartier historique et riche d'un patrimoine d'une exceptionnelle qualité architecturale
(Saint-Vénérand, les hôtels particuliers et les maisons à pan de bois de la rue du Hameau et de la rue de
Paradis, La Miséricorde, les faubourgs ouvriers...).
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Arts numériques, arts plastiques, théâtre, danse, musiques actuelles.
Projet qui sera initié en 2012.
Pour plus d’informations, se renseigner auprès de la mairie.
67 Centre d’action culturelle du Pays de Mayenne, Le Kiosque //
MAYENNE – ARTS PLASTIQUES / DESIGN ATELIER & HÉBERGEMENT //  //
// 
VARIABLE
LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Le Kiosque, Centre d’action culturelle du Pays de Mayenne
7 Place Juhel - BP 433
53104 Mayenne Cedex
02 43 30 10 16
www.kiosque-mayenne.org
Mathias COURTET – Coordonateur du Centre d’art La chapelle des Calvairiennes et de l’Ecole d’arts plastiques
- [email protected]
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
Le Kiosque, Centre d’Action culturelle du Pays de Mayenne est en charge du Centre d’art, La chapelle des
Calvairiennes, et de l’école d’arts plastiques, situés dans le couvent de la Visitation à Mayenne.
Ces deux espaces offrent sur invitation des conditions de travail, d’exposition, de production, de rencontres
particulièrement attractifs.
Un atelier est mis à disposition deux fois l’an pour des artistes, graphistes, designers, etc. Cet espace se situe
au sein de l’école d’arts plastiques où le ou les invités bénéficient du matériel technique et de l’espace de
travail disponible.
A ce dispositif d’accueil s’ajoute une résidence à l’EPSMS de Mayenne (Etablissement public social et médicosocial), financée par la Direction Régionale des Affaires Culturelles des Pays de la Loire et l’Agence Régionale
de Santé. Elle a lieu chaque année via la diffusion d’un appel d’offres.
Objectifs : La résidence d’artiste participe au développement de la vie culturelle des usagers de l’ESAT et
favorise une démarche de sensibilisation à l’art contemporain. Elle vise le partage de l’expérience du travail
de création d’un artiste et celle des usagers de l’ESAT.
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Atelier, lieu de travail et hébergement
CONTEXTE ET LOCALISATION :
Couvent de la Visitation et/ou centre d’art, à La Chapelle des Calvairiennes.
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Arts plastiques (design, installations, dessin, sculpture, peinture, etc.).
EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
Un parc technique associé à l’atelier est mis à disposition. Une aide technique peut être apportée sur
demande.
MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
Pour l’école d’arts plastiques : Sélection sur invitation. Durée variable. Bourse globale (montant non
précisé).
Pour la résidence à l’EPSMS : Sélection sur projet, via la diffusion d’un appel d’offres. Durée : 6 à 8 semaines.
Bourse globale (montant non précisé).
68 Centre d’Art Contemporain // PONTMAIN – ARTS VISUELS
ATELIERS INDIVIDUELS & HÉBERGEMENT //  APPEL À CANDIDATURE //
D’UN CATALOGUE) //  1 MOIS, DE FIN MARS À FIN AVRIL
1 700 € ( + PUBLICATION
LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Communauté de Communes du Bocage Mayennais
1 grande rue
53120 Gorron
02 43 08 47 47
www.cc-bocagemayennais.fr
www.centredartpontmain.fr
Annaïk BESNIER – Chargée de développement culturel,
[email protected]
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
Depuis sa création en 1999, le Centre d’Art Contemporain de Pontmain met en place une programmation
diversifiée, autour d’expositions personnelles ou collectives, d’œuvres réalisées pour le lieu ou issues de
collections privées et publiques.
La programmation s’articule alors autour de trois expositions suivant le rythme des saisons : printemps, été,
automne.
Chaque printemps, le centre d’art accueille deux artistes en résidence sur une période d’un mois. Ce dispositif,
qui constitue l’un des moments fort de sa programmation, permet à de jeunes artistes de disposer d’un lieu
pour travailler, d’une bourse de travail nécessaire à la production d’œuvres et de l’édition d’un catalogue
d’exposition. Les artistes réalisent ainsi une ou plusieurs créations présentées au sein de l’exposition qui
clôture leur résidence.
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Atelier et hébergement individuel, parties communes.
CONTEXTE ET LOCALISATION :
Centre d’Art Contemporain de Pontmain
8 bis rue de la Grange
53220 Pontmain
02 43 05 08 29
Dans un contexte rural, Pontmain est une commune de 950 habitants située au cœur de la Communauté de
Communes du Bocage Mayennais, à la croisée de la Normandie, de la Bretagne et des Pays de la Loire.
Pontmain, est aussi un lieu d’apparition marial et de pèlerinage.
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Arts plastiques, arts visuels.
EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
Chambre et atelier (60m2), pièce de vie commune : cuisine, salon, salle à manger.
Bureau et accès Internet. Espace d’exposition (200m2) mis à disposition en dehors des périodes d’exposition.
Prise en charge de 3 allers-retours entre le domicile et le centre d’art.
69 MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
Généralement sur appel à candidature. Sélection sur dossier et motivation.
Bourse de 1700 € et publication d’un catalogue à la fin de l’exposition. Durée : 1 mois.
Possibilité d’aide au montage des expositions par l’équipe du centre d’art et par un employé communal.
NOMBRE D’ATELIERS ET NOMBRE D’ATTRIBUTIONS ANNUELLES :
Entre avril, 2 artistes accueillis par an.
REMARQUES
Un véhicule est indispensable pour cette résidence.
La résidence est suivie d’une exposition.
Dans le cadre de sa résidence, l’artiste est sollicité pour participer à des rencontres avec le public (milieu
scolaire notamment, conférence).
70 SARTHE (72)
71 Centre d’Art – MoulinSart // FILLÉ-SUR-SARTHE – ARTS VISUELS ATELIERS & HÉBERGEMENTS INDIVIDUELS //  APPEL À RESIDENCE //
 VARIABLE
DE 900 À 1 500 € //
LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Centre d’art - Île MoulinSart
Rue du Canal - 72 210 Fillé-sur-Sarthe
02 43 83 57 12
[email protected]
http://moulins-art.hautefort.com
Anne-Pauline GIRARD - Responsable
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
Le Centre d’art est un lieu de création et de diffusion de l’art contemporain. Chaque année, il accueille des
artistes en résidence et présente des expositions dès le mois d’avril. L’environnement naturel de l’île
MoulinSart est une source d’inspiration pour ces artistes qui explorent des formes et des matériaux variés.
Pour vous accompagner dans la découverte de l’art contemporain, le Centre d’art organise des échanges avec
les artistes-résidents et des ateliers pédagogiques.
Une exposition permet au résident de présenter l’œuvre réalisée durant la résidence ainsi qu’une partie de
ses travaux antérieurs. Un catalogue d’exposition est réalisé à cette occasion. L’artiste peut être sollicité pour
rencontrer le jeune public sur les temps scolaires ou de loisirs, le public adulte ou la presse.
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Atelier et hébergement.
CONTEXTE ET LOCALISATION :
A 15 kms du Mans, autoroute A11, Le Mans Sud, échangeur n°9, RD 323.
Idéalement située à Fillé-sur-Sarthe (aux portes du Mans), sur l'île MoulinSart, qui offre l'expérience d’une
découverte culturelle unique au cœur d'un environnement naturel remarquable de 3 ha.
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Arts plastiques/arts visuels
EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
2 ateliers, 2 logements, une salle de réunion et un espace d’exposition.
MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
Appel à résidence (thème lié à la programmation), comité de sélection. Modalités variables.
Durée : variable. Bourse : de 900 € à 1500 € et frais de déplacement : 0,20 euros du km dans la limite de 100
km (variable).
NOMBRE D’ATELIERS ET NOMBRE D’ATTRIBUTIONS ANNUELLES :
5 artistes par an.
REMARQUES
Chaque année, trois étudiants de l’école des Beaux-Arts de Tours/Angers/Le Mans participent à une résidence
(convention signée entre les deux parties pour la période 2012-2014).
72 Centre culturel de La Laverie // LA FERTÉ BERNARD– ARTS PLASTIQUES LIEU DE TRAVAIL & HÉBERGEMENT//  DOSSIER ET INVITATION //
 15 JOURS
5 000 € //
LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Communauté de communes du Pays de l’Huisne Sarthoise
15 place de La Lice BP 61
72403 La Ferté Bernard
02 43 60 72 71
Corinne ASSAL BERTAULT – Chargée de mission artistique,
[email protected]
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
La Laverie est devenue le 1er février 2006 un établissement public industriel et commercial créé par La
Communauté de communes de l’Huisne Sarthoise, qui en assure aujourd’hui la gestion. Avant le lieu était
géré par une association depuis 7 ans. Le centre culturel se voit ainsi confirmé comme la structure à
compétence culturelle de la Communauté de communes, pour les arts plastiques et les nouvelles technologies
au travers des deux cyber-bases.
Dans l’optique d’offrir à un large public un accès à la culture, la laverie propose des ateliers d’arts plastiques
et de nouvelles technologies, des expositions et des évènements tout au long de l’année sur le territoire de la
Communauté de Communes du Pays de l’Huisne Sarthoise.
Il a également comme projet fondateur d’initier le public aux différentes formes d’expression artistique, par le
biais d’expositions, d’installations plastiques, d’accueil d’artistes en résidences (depuis 5 ans) et autres
projets de sensibilisation.
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Atelier et hébergement (chambre et salle de bain).
CONTEXTE ET LOCALISATION :
Centre culturel de La Laverie
3 rue du Moulin à Tan – 72 400 LA FERTE BERNARD
02 43 93 48 61 – www.lalaverie.org
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Arts plastiques
(La Laverie a accueilli lors de sa première résidence une compagnie d’art de la rue, qui avait besoin de
finaliser son projet au niveau plastique)
EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
-
Salle d’exposition de 180 m2 environ
Espace de travail de 30 m2 environ qui ne peut accueillir de grandes œuvres à cause de sa petite porte
d’entrée.
Selon ses besoins et les activités de La Laverie, l’artiste peut disposer de la salle d’exposition pour travailler.
MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
Sur invitation et sur dossier. Le choix de l’artiste est fait par Corinne ASSAL BERTAULT, au cas par. Il faut que
73 le projet artistique soit en lien avec ce que propose La Laverie et prenne en compte son public plutôt rural.
Durée : 15 jours pleins.
Bourse de création de 5 000 € comprenant : l’achat de matériaux, la prestation de l’artiste, les défraiements
des trajets, des repas, du transport des œuvres. 1000 € sont dédiés à l’achat d’une œuvre de l’artiste résidant.
Avec l’accord de l’artiste, des ateliers pédagogiques sont menés :
- 1 journée (souvent un samedi) est consacrée à un atelier mené dans une commune de la Communauté de
communes, en vue d’une rencontre avec le public et les habitants
journée (après-midi) est consacrée à une rencontre avec une classe (public scolaire)
La résidence est suivie d’une exposition d’un mois de la production et des œuvres antérieures de l’artiste,
avec une médiation envers tous types de publics.
NOMBRE D’ATELIERS ET NOMBRE D’ATTRIBUTIONS ANNUELLES :
1 résidence par an, au printemps.
REMARQUES
En 2013, la proposition de résidence passera sans doute par un appel à candidature.
Avec l’achat d’une œuvre de chaque artiste qui vient exposer à La Laverie, le Centre Culturel est en train de se
doter d’une artothèque.
Des artistes sont également accueillis en résidence dans le cadre du festival Artek qui se déroule à La Ferté
Bernard, et qui mêle art, technologies et robotique (bourse de création variable suivant le projet, durée 1
semaine).
La Laverie a accueilli 5 expositions du FRAC des Pays de la Loire, avec des résidences.
74 Ateliers d’artistes du 39 rue Saint Pavin des Champs // LE MANS –
ARTS PLASTIQUES ATELIERS INDIVIDUELS & PARTIES COMMUNES //  SUR DEMANDE (ARTISTES PROFESSIONNELS SUR LE
TERRITOIRE MANCEAU) //  3 ANS MAXIMUM
LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Direction des Affaires culturelles
Ville du Mans
100, Grande rue - 72000 Le Mans
Francis TURQUOIS - Adjoint de Direction Générale
02 43 47 36 69 - [email protected]
Patricia LETOURMY - Suivi administratif
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
Projet de longue date qui avait été mis de côté faute de lieu, repris par Jacqueline Pedoya (élue culture) pour
répondre aux nombreuses sollicitations d’artistes. Projet rendu à nouveau possible avec la mise à disposition
d’un lieu, ancienne usine de chaussons, propriété de la Ville du Mans. Des travaux de mises aux normes
(électricité, peinture principalement) ont été assurés par les ateliers municipaux. Ouverture en mai 2010.
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Ensemble d’espaces de travail individuels installés dans les anciens bureaux d’une usine de chaussons.
CONTEXTE ET LOCALISATION :
39 rue Saint Pavin des Champs - 72000 Le Mans.
Quartier Nord-Ouest, proche centre.
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Arts plastiques, arts graphiques (artistes professionnels sur le territoire manceau)
EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
Ateliers et bureaux de 10 à 23 m2 avec sanitaires, douches et kitchenette.
MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
Un jury de sélection (professionnels de la culture et Ville du Mans) étudie les demandes et décide des
attributions. Un atelier est octroyé pour un an renouvelable 2 fois (soit 3 ans maximum).
Participation aux frais de fonctionnement (fluides…) calculés selon la surface attribuée (de 35 à 80 euros
/mois). Une convention est signée par les artistes et la Ville du Mans.
NOMBRE D’ATELIERS ET NOMBRE D’ATTRIBUTIONS ANNUELLES :
8 ateliers. 4 départs et 4 arrivées en 2011, 1 départ et 1 arrivée en 2012.
REMARQUES
La Ville du Mans est très sollicitée sur demandes individuelles.
75 Les Subsistances // LE MANS – SPECTACLE VIVANT / ARTS PLASTIQUES
ATELIERS COLLECTIFS & HÉBERGEMENT EN CARAVANE //  DOSSIER ARTISTIQUE & TECHNIQUE //
 ILLIMITÉE
LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Association Baltringos
16 rue de la Foucaudière
72100 Le Mans
09 52 57 48 31 – 06 99 07 44 56 – [email protected]
http://baltringos.com/
Damien LOISON – Président
Emma DAGOREAU – Administratrice
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
C’est en 2003 que Baltringos s’installe au lieu dit « Subsistances », 16 rue de la Foucaudière au Mans – ZA du
Pied Sec. Au départ à la recherche d’un espace de travail pour construire des décors, l’association a dirigé
progressivement son travail vers l’expérimentation et la recherche pour des créations plastiques et de
mobiliers, tant dans le travail de la lumière qu’avec l’utilisation de différentes matières. En mars 2005, les
premiers ouvrages de nettoyage, d’entretien des espaces extérieurs puis d’aménagement du hangar ont lieu.
En parallèle à ses propres créations, Baltringos constate une sous utilisation des espaces. Ces derniers
pourraient être mis à disposition pour d’autres artistes et compagnies.
Cette énergie est encouragée par la signature d’une nouvelle convention en 2006 avec Le Mans Métropole,
validant ainsi ce nouveau projet d’occupation des « Subsistances ». La quasi-totalité des travaux sont
autofinancés par l’association.
Les « Subsistances » devient une plate forme artistique et technique qui tient compte des besoins d’acteurs
locaux et des demandes de créateurs, venant d’horizons divers mais se retrouvant autour de besoins
communs : la mise à disposition d’espaces de travail et de matériel au service de leur créativité.
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Friche culturelle, hangar en brique et tôle, plusieurs ateliers collectifs (sérigraphie, photo, couture, bois et fer),
logement en caravanes.
CONTEXTE ET LOCALISATION :
Les Subsistances
16 rue de la Foucaudière – 72100 Le Mans
Zone industrielle du Mans – Arrêt Tramway Pontlieue « Zone Industrielle du Pied Sec »
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Accueil soutenu pour des artistes du spectacle vivant (arts du cirque, arts de rue, danse, construction de
décors). Plasticiens et artistes vidéastes en autonomie (pas d’aide pour cette discipline)
EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
Mise à disposition :
- d’un personnel administratif pour des besoins de communication (surtout pour les compagnies hors
du département) et d’appuis divers (presse, contact avec les élus et les lieux culturels locaux, fichiers
programmateurs pour la diffusion, diffusion des tracts et affiches sur le territoire…)
- d’un personnel technique pour l’arrivée, le départ, l’installation électrique, sanitaire et une astreinte
sur la durée de la résidence
- d’outils techniques pour la construction
76 -
et entretien d’un espace de résidence
Surface totale de 25 000 m2 (espaces extérieurs et intérieurs)
Lieu de stockage de 300 m2 partagé par 4 Cies (décors et accessoires)
- un espace de construction avec un atelier pour le travail du bois et l’autre pour le fer avec outillage
approprié
- un espace de scénographie
- un bureau technique
- une salle pour le travail du corps
- un espace/atelier sérigraphie (en construction)
- un espace/atelier photographie (en construction)
- un bureau administratif
- un espace permettant l’implantation de chapiteaux
- un parking
- un espace dédié aux compagnies en résidence de création comprenant 5 caravanes (chambres)
- un mobil home (espace convivial, salle d’eau et cuisine)
- un espace partagé entre les résidents permanents membres de l’association
MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
Sur candidature (dossier artistique et technique). Durée de résidence illimitée.
Deux types de résidences sont possibles : les résidences soutenues et les résidences spontanées.
Les résidences spontanées se font à la demande des artistes. Les frais de transport, d’hébergement, de
restauration sont à la charge de la compagnie. L’adhésion à l’association est obligatoire et les frais
d’utilisation du lieu sont facturés à la journée.
Les projets accompagnés sont choisis sur des critères artistiques par un comité de lecture se réunissant une
fois par an. Il est composé de plusieurs membres de Baltringos. Chacun représentant un domaine artistique,
une compétence (les arts du cirque et de la rue, la danse, les arts visuels et plastiques, la technique).
Baltringos met à disposition ses locaux en fonction de la demande et prend en charge l’hébergement, les frais
de transport (dans la limite de 300km) et propose un forfait de 9€/jour et par personne pour les repas.
Le dossier de candidature est téléchargeable en ligne à partir de Juin. Si vous souhaitez le recevoir par mail
merci d’adresser votre demande à [email protected] à partir du mois de juin. Les demandes sont à faire pour
l’année N-1.
77 Paillard, Centre d’Art Contemporain et Résidence d’Artistes //
PONCÉ SUR LE LOIR – ARTS VISUELS / ARTS VIVANTS / RECHERCHE ATELIER & HÉBERGEMENT //  APPEL À CANDIDATURE OUVERT & CONTINU
//
&
SELON LES PROJETS
LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
PAILLARD
Centre d’Art Contemporain et Résidence d’Artistes
aux Moulins de Paillard
72340 Poncé sur le Loir
02 43 44 52 65 – 06 42 63 02 70 – [email protected]
http ://moulinspaillard.com
James PORTER et Shelly DE VITO – Directeurs/Fondateurs
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
Paillard est un centre d’Art Contemporain ouvert depuis le 25 juin 2010, pour promouvoir les arts grâce à sa
programmation contemporaine et sa résidence d’artistes. Il présente les œuvres d’artistes établis et
émergents.
La Communauté de communes du Val de Loir est propriétaire des lieux.
La résidence à Paillard offre aux artistes des logements et de l’espace pour travailler dans les anciens moulins
datant du 18ème siècle. Paillard a été créé par et pour les arts visuels et les arts du spectacle. Ses fondateurs
assistent les résidents dans leurs recherches, leurs activités et le financement de leurs projets.
L’environnement naturel et l’héritage architectural des Moulins de Paillard permettent aux résidents une
solitude reposante pour approfondir leurs recherches.
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Logement et espace de travail
CONTEXTE ET LOCALISATION :
Paillard est situé à Poncé sur le Loir, un petit village dans la Vallée du Loir. A 214 km de Paris, Poncé se situe
entre Tours et Le Mans. Gares les plus proches : Château du loir, Vendôme (TGV), Le Mans et Tours.
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Toutes les disciplines sont concernées : les arts visuels, les arts vivants, y compris l’écriture, la recherche
scientifique ou architecturale.
Beaucoup de plasticiens, chorégraphes, metteurs en scène et cinéastes sont attirés par ce centre d’art.
EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
Appartement individuel (avec wifi) sur place pour chaque artiste.
Les ateliers et les salles de répétitions sont aussi aux Moulins de Paillard, ainsi que les galeries et salles de
représentations.
Paillard met à disposition le personnel (un plasticien/sculpteur et un metteur en scène/auteur/chorégraphe),
les outils, les salles, les rencontres, les recherches.
78 MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
Les artistes résidents sont choisis par un jury sur la base d’œuvres récentes et des propositions présentées.
L’appel à candidature est ouvert et continu. La fiche de candidature est à télécharger sur leur site Internet.
Pour connaître les dates des résidences, il faut les contacter.
Chaque dossier est étudié au cas par cas pour mesurer son potentiel artistique et pédagogique, son impact sur
le lieu et la région, et les articulations possibles avec les habitants du canton.
Les durées des résidences sont déterminées avec les artistes, et peuvent aller de quelques jours à quelques
mois.
Paillard essaye de financer la plupart des résidences (bourse non précisée, selon les budgets).
NOMBRE D’ATELIERS ET NOMBRE D’ATTRIBUTIONS ANNUELLES :
Selon les projets et les financements.
REMARQUES
A l’avenir, Paillard souhaiterait financer davantage les matériaux et la communication autour des résidences.
79 Résidence d’artistes // PRÉVELLES – CERAMIQUE
POUR LA RESIDENCE :
POUR LA LOCATION :
ATELIER & HÉBERGEMENT //  //
450 € PAR MOIS //
ATELIER & HÉBERGEMENT //  SUR DEMANDE //
 21 MOIS
 3 MOIS
450 € PAR MOIS //
LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Association « La Céramique à Prévelles – Tuffé »
[email protected]
http://la-ceramique-prevelles-tuffe.blogspot.fr/
Philippe MENARD - Président, [email protected]
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
La commune de Prévelles, 184 habitants, située à proximité de Tuffé a un passé
céramique reconnu depuis plusieurs siècles. Cette tradition d’art premier du
travail de la terre à des fins alimentaires s’est perpétuée jusqu’aux années 1960.
Depuis les années 1990 une volonté municipale et associative a permis de
valoriser cette production avec la création d’une « Maison du Potier ».
Par contre la commune n’avait plus de céramiste œuvrant dans son art malgré la présence de trois potiers à
proximité immédiate, potiers contribuant au dynamisme de la « Maison du Potier ».
En conséquence, la Communauté de communes a décidé suivant l’idée de Philippe Ménard, de construire une
résidence d’artistes à Prévelles comportant d’une part une maison d’habitation, d’autre part un atelier de
travail équipé de fours.
La gestion est confiée à l’association « La Céramique à Prévelles – Tuffé » qui par ailleurs organise tous les
deux ans depuis 2004 une manifestation valorisant le patrimoine potier du territoire et celui d’un pays
européen. Cette « biennale de la céramique à Prévelles-Tuffé » a déjà permis de découvrir des céramistes
hongrois, lituaniens, bulgares et slovaques.
Ce travail de fond a permis l’installation de deux céramistes sur l’Huisne Sarthoise, une à Tuffé, une à la
Bosse.
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Atelier et hébergement (maison)
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Céramique
EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
La résidence comporte un hébergement (maison) et un atelier équipé : tour, crouteuse, cabine d’émaillage,
four à bois (1 m3) et four à gaz (0,5 m3).
MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
Les résidences sont attribuées :
- pour les années de biennale à un artiste du pays invité pour 3 mois, afin de préparer une exposition. Le but
est de réaliser une œuvre monumentale pour orner le jardin de sculpture du village.
Bourse : 450 € / mois.
- entre les biennales les lieux sont loués par de jeunes artistes désirant démarrer leur activité et se confronter
aux réalités de ce métier, sans avoir à investir dans une installation couteuse.
Tarifs de location : 450 € / mois. Durée : 21 mois. En fin de séjour, les artistes résidents participent
automatiquement à la biennale en exposant leur travail.
80 Le Domaine du Gasseau // SAINT-LÉONARD-DES-BOIS – ARTS
PLASTIQUES / ARTS VIVANTS ATELIER & HÉBERGEMENT INDIVIDUEL //  //
NON PRÉCISÉ //
 VARIABLE
LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Communauté de Communes des Alpes Mancelles
Domaine du Gasseau
72130 Saint Léonard des Bois
02 43 34 34 44 / 06 08 62 50 66
[email protected]
www.legasseau.fr
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
En trois saisons, le domaine du Gasseau, à la sortie de Saint Léonard-des-Bois, est devenu l’un des sites
touristiques les plus populaires des Alpes Mancelles. Un succès incontestablement justifié pour ce parc de
loisirs que développe la Communauté de Communes, propriétaire du lieu. Bâtisse légendaire construite au
cœur d’un parc escarpé et boisé de 30 hectares, le Gasseau est aussi le paradis des vététistes (des dizaines de
circuits balisés, pour tous niveaux, passent ainsi par le domaine), des cavaliers (des promenades en partance
du Gasseau sont proposées tout l’été) et des artistes (ceux-ci sont accueillis en résidence et proposent, en
échange, des expositions et des rencontres avec le public).
Depuis son ouverture au public en 2002, le Domaine du Gasseau accueille des artistes de renom ou de jeunes
talents en herbe pour des expositions et la réalisation d’œuvres en résidence où la nature fait office de muse.
Au sein du pigeonnier remarquablement conservé, parmi les bois qui protègent l’imposante bâtisse, dans la
salle d’exposition, peintres, sculpteurs, photographes, céramistes, graphistes et autres plasticiens laissent
libre cours à leur imagination.
Depuis que le Manoir, qui faisait office de lieu d’hébergement et de restauration a été privatisé, l’accueil
d’artistes en résidence n’est plus régulier et n’occupe plus une place aussi importante qu’avant.
Le domaine du Gasseau propose une programmation culturelle entre Pâques et fin septembre, dans le but de
dynamiser le tourisme. 2 salles (une petite et une grande, plus tournée vers l’artistique) accueillent chacune
une exposition. La grande exposition se déroule sur 2 mois, en juillet et août.
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Atelier et hébergement individuel
CONTEXTE ET LOCALISATION :
Espace tourné vers la nature, l’environnement.
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Plasticiens/ groupes de musique ou compagnies de théâtre qui sont à la recherche d’un espace de travail
proche de la nature, pour quelques semaines.
EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
Logement, repas, bourse de création.
MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
Sur invitation. Ont beaucoup de demandes de la part des artistes (envoi d’un book, d’un cv…).
81 Le projet d’exposition ou de résidence doit être en lien avec le lieu et son projet « nature ». Projets in situ.
NOMBRE D’ATELIERS ET NOMBRE D’ATTRIBUTIONS ANNUELLES :
Pas de résidence chaque année, ce n’est pas régulier et cela dépend de la programmation. 82 Projet européen Leader // VALLÉE DU LOIR – ARTS VISUELS / ARTS
VIVANTS
ATELIER & HÉBERGEMENT INDIVIDUEL //  //
//  1 MOIS
LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Le Pays Vallée du Loir
02 43 94 08 99
www.artistesenvalleeduloir.com
Les partenaires sur le projet :
LE CARROI
Espace Montréal BP 400 28 – 72200 La Flèche Didier MARTIN – Président
Jean-­‐Rémy ABÉLARD – Directeur, [email protected]
Contact pour les résidences et expositions : Sklaerenn HUET – Médiation
culturelle et communication, 02 43 48 05 03 – [email protected] ou
[email protected], [email protected]
(En dehors du projet Leader, Le Carroi accueille en résidence des artistes et des compagnies venant des arts vivants). L’ASSOCIATION SAXIFRAGE
Montabon – 72360 Mayet
www.mairie-mayet.fr
Olivier MALHOMME : 06 70 86 72 23 – [email protected]
PAILLARD Centre d’Art Contemporain et Résidence d’Artistes aux Moulins de
Paillard
72340 Poncé sur le Loir
02 43 44 52 65 – 06 42 63 02 70 – [email protected]
http ://moulinspaillard.com
James PORTER et Shelly DE VITO – Directeurs/Fondateurs
(En dehors du projet Leader, Paillard accueille des artistes en résidence)
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
Dans le cadre de l’appel à projet européen LEADER (Liens Entre Action pour le Développement de l’Économie
Rurale), le Syndicat Mixte du Pays Vallée du Loir a souhaité conforter et donner de l’ampleur à sa politique
culturelle.
Depuis deux saisons, le Pays Vallée du Loir développe un programme de résidences d’artistes plasticiens sur
son territoire dans le cadre d’un projet européen Leader. Le Carroi, l’association Saxifrage et les Moulins de
Paillard accueillent au mois de juin un artiste, dont l’objectif est de créer dans un lieu de patrimoine en
collaboration avec la population, notamment avec les écoles. A Paillard, 2 artistes sont accueillis : un
plasticien et un chorégraphe (bourse divisée par 2).
La volonté est de susciter et de développer la création littéraire et artistique, tout en offrant sur la durée et à
différents publics, des occasions précieuses de rencontres.
Les objectifs du projet :
1. Sensibiliser les publics d’enfants et d’adultes à la création artistique :
Par le biais de rencontres avec des artistes et leurs œuvres ; de temps de pratique artistique accompagnés par
ce créateur.
83 2. Créer une dynamique territoriale :
Rendant particulièrement lisible et évident l’apport que peut constituer la présence d’un artiste.
3. Provoquer, en faveur de la population :
Une rencontre sensible et une familiarisation avec une œuvre, une démarche et un métier.
4. Mettre en œuvre un réel décloisonnement (l’Artiste n’est pas intouchable) en permettant :
Une appropriation collective du fait artistique et une mise en évidence du rôle de l’artiste dans l’espace
public.
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Atelier et hébergement dans chaque commune.
Pour Le Carroi : appartement individuel mis à disposition par la ville de La Flèche. L’atelier est le lieu
d’exposition, actuellement l’Hôtel Huger, un des plus beaux hôtels privés de La Flèche, prêté à l’occasion par
son propriétaire.
Pour Paillard : appartement individuel pour chaque artiste mis à disposition par Paillard Centre d’Art
Contemporain, sur place. Les ateliers et les salles de répétitions sont aussi aux Moulins de Paillard, ainsi que
les galeries et salles de représentations. Ce lieu patrimonial revit grâce à ce projet culturel.
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Arts plastiques, arts visuels, arts graphiques, arts vivants.
EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
Le Pays Vallée du Loir prend à sa charge les frais d’accueil et de déplacement, ainsi que les matériaux pour la
réalisation de l’œuvre.
Le Carroi met à disposition son personnel pour un soutien logistique et technique.
Paillard met à disposition son personnel et équipement pour un soutien logistique et technique.
MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
Le cahier des charges a pour objectif principal la relation entre le lieu patrimonial et la création de l’artiste. Il
s’agit pour l’artiste de s’inspirer du lieu pour présenter au public une œuvre in-situ qui sera dévoilée lors
d’une soirée de présentation.
La sélection se fait sur dossier, selon la pertinence du projet proposé par les artistes et en fonction de
l’exposition estivale collective programmée. Le choix est lié à la programmation et ne passe pas par un appel
à candidature. Un projet pédagogique est également demandé, puisque qu’un volume de 10 heures environ
est prévu à destination du tout public et des scolaires.
L’artiste est rémunéré pour son travail de création et pour les ateliers.
NOMBRE D’ATELIERS ET NOMBRE D’ATTRIBUTIONS ANNUELLES :
1 par an dans chaque structure, jusqu’en 2013 inclus, soit 3 attributions par an (sauf à Paillard où 2 artistes
sont accueillis chaque année).
REMARQUES
Les budgets du projet européen sont attribués pour 3 ans, à voir s’il est reconduit après 2013. En 2013, les
modalités de sélection vont peut-être changer. Volonté de favoriser l’interaction entre les 3 structures, en
accueillant 1 artiste pour les 3 structures ou 3 artistes travaillant ensemble (à voir), pour accentuer le travail
sur le territoire.
84 VENDÉE (85)
85 Maison Jean Chevolleau // FONTENAY-LE-COMTE – ARTS PLASTIQUES
ATELIER COLLECTIF & HÉBERGEMENT INDIVIDUEL // SUR DOSSIER & ENTRETIEN //
2 300 € (PRODUCTION) //  2 MOIS (DE MARS À AVRIL)
LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Maison Jean Chevolleau
4 rue des Halles
85200 Fontenay-le-Comte
02 28 13 01 05
[email protected]
www.fontenaylecomte.fr
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
Les résidences d’artistes favorisent l’échange et le croisement des domaines artistiques et ne sont pas
seulement monodisciplinaires. Cependant, depuis 1999, la Ville de Fontenay-le-Comte a décidé de consacrer
sa résidence à un seul domaine : les Arts Plastiques.
La résidence répond dans un premier temps à la difficulté que rencontrent les artistes pour travailler dans les
lieux où ils habitent ordinairement, à la pénurie d’ateliers fixes. Dans un second temps, une résidence offre à
l’artiste cet « inconnu » utile au développement de son travail. L’atelier n’est plus le seul espace de travail
envisageable pour l’artiste-plasticien. Celui-ci devient nomade, il se déplace. Le séjour hors du lieu de travail
habituel est un besoin à la conduite de son projet artistique. Le déplacement devient le support même de sa
création.
Cet espace, ouvert à toutes les aventures et expériences, se prête à l’échange. Les jeunes artistes en résidence
à Fontenay-le-Comte pourront rencontrer les artistes préparant la manifestation Parcours Contemporain et
auront à charge d’instaurer un dialogue avec la population (habitants, touristes ou scolaires) qui n’est pas
toujours familiarisée avec la création contemporaine.
La résidence est certainement le moyen de rendre présente la création plastique au plus près des
populations, de les concerner dans la durée, de leur faire appréhender la démarche de création, dans sa
lenteur et son opiniâtreté.
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Atelier collectif et hébergement individuel.
CONTEXTE ET LOCALISATION :
La Maison Jean Chevolleau est une demeure de la fin du XVIIIe siècle et début du XIXe siècle, située au cœur
du centre ville, en bordure de rivière. Elle accueille la résidence d’artistes et est le pôle de la manifestation «
Parcours Contemporain ».
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Arts plastiques.
EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
Maison Chevolleau, comprenant 5 chambres individuelles, un garage, un grenier, un superbe jardin donnant
sur la Vendée. Atelier collectif.
MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
Sélection sur dossier et sur entretien. Tous les artistes pré-sélectionnés seront convoqués le même jour.
86 Bourse de 2300 € (production).
Durée : 2 mois (de mars à avril).
NOMBRE D’ATELIERS ET NOMBRE D’ATTRIBUTIONS ANNUELLES :
3 artistes sélectionnés. 1 résidence/an.
REMARQUES
Frais à la charge de l’artiste : Nourriture, matériel, transports, téléphone, …
87 Ecole municipale d’Arts Plastiques // LA ROCHE-SUR-YON –
CERAMIQUE / ESTAMPE / PHOTOGRAPHIE / MULTIMEDIA / EDITION ATELIERS COLLECTIFS DE L’ÉCOLE //
 //
1 500 À 1 750 €
//  VARIABLE
LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Ecole municipale d’arts plastiques de La Roche-sur-Yon
Place des Eraudières - La Généraudière
85000 La Roche-sur-Yon
02 51 05 04 02 – [email protected]
www.ville-larochesuryon.fr
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
La vie culturelle de La Roche-sur-Yon repose sur des équipements de qualité dans le centre ville comme dans
les quartiers. Ce maillage assure ainsi un équilibre entre les équipements structurants et les équipements de
proximité, tels que le chapiteau Arts Nomades, pour favoriser l'accès de tous à la culture et aux activités
artistiques.
La ville marque également son soutien à la création artistique, à la diversité culturelle et aux pratiques
émergentes, au travers de nombreux dispositifs. Elle facilite les rencontres entre les artistes, notamment au
travers de son réseau important de villes partenaires.
Analyser et explorer de manière prospective le livre d’artiste en direction de la jeunesse dans ses différentes
dimensions : économique, sociétale, culturelle et formelle. C’est sous cette commande que se construisent les
résidences de l’École d’art de La Roche-sur-Yon. Soutenue par la Région des Pays de la Loire et la DRAC,
chaque année, l’École invite un artiste pour réaliser et produire une édition en direction de la jeunesse.
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Ateliers techniques collectifs de l’école
CONTEXTE ET LOCALISATION :
Ecole municipale d’arts plastiques de La Roche-sur-Yon - Ligne 4, arrêt Généraudière
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Céramique, estampe, photographie, multimédia, édition.
MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
Invitation (choix en accord avec l’ensemble de l’équipe pédagogique).
Durée variable.
Les résidences d’artistes sont installées depuis 2008. Ne bénéficiant pas de lieu d’accueil, elles sont
proposées sous forme de rdv où les artistes interviennent dans différents ateliers de leur choix. L’objectif est
de favoriser la curiosité du public amateur pour la création contemporaine.
Honoraires : 1500 € à 1750 €. Production : 3000 € (édition).
NOMBRE D’ATELIERS ET NOMBRE D’ATTRIBUTIONS ANNUELLES :
1 attribution annuelle. 88 Mairie des Herbiers // LES HERBIERS – ARTS VISUELS (PHOTOGRAPHIE /
INSTALLATIONS)  & //
 VARIABLE
LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Ville des Herbiers
6 rue Tourniquet - BP 209
85502 Les Herbiers Cedex
Service culturel : 02 51 66 95 41
www.lesherbiers.fr
Marie TOCHET - Responsable de la programmation jeune public et des expositions,
[email protected]
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
L'accueil d'artistes en résidence de création aux Herbiers est motivé par une volonté politique de proposer
aux habitants un développement culturel "durable". Dépasser la "consommation", c'est promouvoir la
recherche, les actions innovantes, et la formation des publics.
Les résidences choisies sont ouvertes à tous, par le biais de répétitions publiques, échanges avec les artistes
et stages de pratique. Elles permettent ainsi d'améliorer l'accès aux œuvres qui sont proposées dans la saison
culturelle.
En 2010-2011, quatre résidences ont eu lieu aux Herbiers, dont deux en arts visuels, avec un travail
photographique sur le thème de la relation du couple, réalisé par Camille Hervouet et Gregory Valton, puis les
interventions de l'artiste paysager Gilles Bruni qui ont reconnecté la population avec l'eau dans la ville.
En 2011-2012, le photographe Benjamin Juhel a été accueilli en résidence, ainsi que les plasticiens Thierry
Froger et Yanis Lecunff.
Ces projets de résidence ont obtenu le soutien de la DRAC Pays-de-la-Loire dans le cadre du dispositif
d’éducation à l’image, Ecritures de Lumière.
Les artistes sont invités dans le cadre de la programmation du lieu de diffusion d’art contemporain, le Château
d’Ardelay, qui accueille environ 4 expositions de 7 semaines par an.
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Travail in situ en extérieur ou au château d’Ardelay (pas d’atelier)
CONTEXTE ET LOCALISATION :
La Ville des Herbiers est située à 60 km au sud de Nantes, à 80 km à l'est des Sables d'Olonne et à 100 km à
l'Ouest d'Angers.
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Arts visuels : photographie, installations…
EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
La Ville des Herbiers prend en charge les repas, l’hébergement, ainsi que les frais techniques liés à
l’exposition (achat de matériel, impressions…etc.), en fonction des projets proposés.
MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
Sur dossier ou sur invitation de Marie Tochet. Ne pas hésiter à leur faire des propositions de projets.
89 Le thème est définit à l’avance avec les artistes, et est le plus souvent en lien avec le lieu (prise en compte du
contexte, de l’environnement, travail avec les habitants, etc.).
Pas de bourse de création.
Durée variable selon les projets (minimum 1 semaine).
Les expositions peuvent donner lieu à un développement pédagogique pris en charge par la Ville (environ 100
heures d’ateliers, pendant et autour de la résidence : ils peuvent être répartis sur l’année, une fois l’exposition
passée).
NOMBRE D’ATELIERS ET NOMBRE D’ATTRIBUTIONS ANNUELLES :
1 à 2 attributions pas an.
90 Communauté de Communes Vendée Sèvre Autise // OULMES – ARTS
VISUELS/ARTS VIVANTS  //
VARIABLE //
 ENTRE 7 ET 14 JOURS.
LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
CC Vendée Sèvre Autise
25, rue de la Gare
85420 Oulmes
02 51 50 48 80
[email protected]
www.cc-vendee-sevre-autise.com
Caroline MERCIER - Responsable du service culture, [email protected]
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
Dans le cadre de sa compétence culturelle, la Communauté de Communes Vendée Sèvre Autise programme
des évènements dans chaque commune de son territoire, au plus près de ses habitants : concerts, spectacles,
venue d’auteurs… Les expositions temporaires occupent une place privilégiée et des artistes sont accueillis en
résidence afin :
- de faire connaitre les artistes professionnels et amateurs
- de favoriser l'accessibilité à la création artistique
- de soutenir la création artistique
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Pas d’atelier ni d’hébergement spécifique aux résidences.
Possibilité d’un hébergement en gîte, de la mise à disposition d’une salle des fêtes (en fonction des projets).
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Arts visuels, arts vivants.
MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
Sur invitation et sur dossier (candidature spontanée avec dossier artistique). La sélection se fait sur
validation des élus et s’appuie sur le parcours artistique du postulant, le projet artistique mené en lien avec la
population (expositions, ateliers en milieu scolaire, rencontres, répétitions publiques, etc.).
Bourse de création variable selon le projet et les budgets. La CCVAS prend en charge les frais liés à la
résidence, à l’exposition, aux ateliers, aux déplacements, sur validation de la commission.
EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
Selon le projet et les capacités budgétaires limitées.
NOMBRE D’ATELIERS ET NOMBRE D’ATTRIBUTIONS ANNUELLES :
1 à 2 résidences par an. 91 Ecomusée du Marais Vendéen, Le Daviaud // SAINT JEAN DE MONTS
– ARTS PLASTIQUES
ATELIER & HÉBERGEMENT // 
LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Communauté de communes Océans-Marais de Monts
46, place de la Paix
85167 Saint Jean de Monts
02 51 58 07 89
[email protected]
www.oceanmaraisdemonts.fr
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
Géré par la communauté de communes Océans-Marais de Monts, Le Daviaud, l’Ecomusée du marais vendéen
est un conservatoire du patrimoine naturel et culturel, invitant le public à découvrir le Marais breton vendéen
d’hier et d’aujourd’hui. Lieu d’exposition important, l’Ecomusée favorise également la création, essentielle à
la vie d’un territoire. Une première résidence d’artiste, initié en 2007, avait débouché sur l’exposition
Impressions d’artistes.
Forte de ce succès, la Communauté de communes réaffiche pleinement son engagement de faire de
l’Ecomusée un lieu de création, pour encourager la création contemporaine et favoriser la découverte
artistique pour la population locale.
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Lieu de travail et hébergement
CONTEXTE ET LOCALISATION :
Ecomusée du Marais vendéen, Le Daviaud – 85550 La Barre de Monts
02 51 93 84 84 – [email protected] – www.ecomusee-ledaviaud.fr
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Arts plastiques
MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
Sur invitation et/ou sur dossier.
Ne pas hésiter à les contacter en envoyant un dossier artistique, et à les rencontrer pour présenter un projet
s’articulant avec le lieu et le territoire.
NOMBRE D’ATELIERS ET NOMBRE D’ATTRIBUTIONS ANNUELLES :
Les résidences ne sont pas organisées chaque année, mais dépendent surtout de la programmation du lieu.
La première résidence qui a eu lieu en 2007 est une proposition à l’initiative d’un artiste naturaliste vendéen,
Benoît Perrotin, dans une volonté commune avec les organisateurs de valorisation du territoire, par l’accueil
d’artistes naturalistes français ou étrangers.
Les autres résidences ont été mises en place de la même façon, en privilégiant une réflexion et une
construction commune, entre les agents du musée et les artistes motivés par le territoire.
92 Village de peintres // VOUVANT – PEINTURE / SCULPTURE
ATELIER INDIVIDUELS PERMANENTS & SAISONNIERS (LOCATION) // SUR DOSSIER
LA STRUCTURE PORTEUSE DU DISPOSITIF
Association "Vouvant, village de peintres"
Mairie - Place de l'Eglise - 85120 Vouvant
www.vouvantvillagedepeintres.com
Mr MONNIER - Président, 06 82 17 17 24
[email protected]
HISTORIQUE/CRÉATION ET FINALITÉS :
Depuis 2004, Vouvant, labellisé « l’un des plus beaux villages de France » et « petite cité de caractère »,
devient d’avril à octobre un village de peintres. Evénements picturaux, expositions temporaires, ateliers
d’artistes autant d’animations artistiques qui se succèdent autour d’un credo: " un village de peintres pour et
par les peintres et avec le public ".
Installés au cœur de l'un des plus beaux villages de France, les ateliers vouvantais accueillent des artistes à la
semaine ou au mois et sont ouverts gratuitement au public tout au long de l'été (réservés aux artistes
professionnels).
Dès le premier juillet des artistes peintres professionnels originaires de la région « grand ouest » vont, à
l’instar des 5 artistes qui ont installé leurs ateliers/galeries permanentes, poser leurs pinceaux dans des
ateliers disséminés au cœur de la cité. Tout au long de l’été, c’est plus d’une vingtaine d’artistes qui vont se
succéder ouvrant chaque après-midi de 15 h à 19 h, leur espace de travail et d’exposition au regard et au
questionnement du public.
A l’origine de cette initiative : Jacky ROY, adjoint au maire. Volonté d’installer des artistes dans le village pour
augmenter son attractivité. Projet qui s’est structuré avec la création de l’association.
LE DISPOSITIF EN DETAIL : MODALITES ET CONDITIONS D’ACCUEIL
TYPOLOGIE :
Ateliers individuels permanents et saisonniers
CONTEXTE ET LOCALISATION :
Commune de Vouvant, au nord de Fontenay-le Comte. Le village de peintres se situe entre le marais poitevin
et le Puy du Fou, à deux pas des plages de sable fin. C’est l’un des plus beau Villages de France.
DISCIPLINES CONCERNÉES/SECTEUR D’ACTIVITÉ :
Peinture, sculpture
EQUIPEMENT/MOYENS MIS À DISPOSITION :
4 à 5 ateliers permanents et 8 ateliers saisonniers.
Seulement un espace de travail. Surfaces variables.
Ateliers aménagés dans des petits locaux, garages, etc.
MODALITÉS D’ATTRIBUTION/DE SÉLECTION :
Attribution sur dossier. Justifier d’un numéro SIRET, d’une pratique professionnelle.
Location (environ 200 euros/mois). Location à des particuliers ou à la municipalité. Convention d’occupation
d’atelier.
NOMBRE D’ATELIERS ET NOMBRE D’ATTRIBUTIONS ANNUELLES :
4 ou 5 artistes permanents, environ une vingtaine d’artistes entre juillet et août de chaque année.
93 REMARQUES
Fortes demandes (de toute la France) 94 

Documents pareils