Fabrication de Ressorts à Lames et à Boudins pour la suspension

Commentaires

Transcription

Fabrication de Ressorts à Lames et à Boudins pour la suspension
Fabrication de Ressorts à
Lames
et à Boudins pour la
suspension des véhicules
Fabrication de Ressorts à Lames et à Boudins
pour la suspension des véhicules
0
Table des matières
1
PREAMBULE ................................................................................................................................. 2
2
DEFINITION DU PRODUIT ............................................................................................................ 4
2.1 Ressorts à lames ...................................................................................................................... 4
2.2 Ressorts hélicoïdaux ................................................................................................................ 5
3
ANALYSE DU MARCHE ................................................................................................................ 6
3.1 Profil du marché algérien ................................................................................................. 6
3.2 Caractéristiques de l'offre ....................................................................................................... 18
4
ENVIRONNEMENT DU MARCHE ................................................................................................ 27
5
MOYENS NECESSAIRES POUR DEMARRER L’ACTIVITE ...................................................... 30
5.1 Organisation - Ressources humaines .................................................................................... 30
5.1.1 Option 1 / Variante 1 : Unité de production de ressorts à lames.................................. 30
5.1.2 Option 1 / Variante 2 : Unité de production de ressorts à boudins............................... 36
5.1.3 Option 2 : Unité combinée ........................................................................................... 38
5.2 Matières premières : fournisseurs et distributeurs ................................................................ 40
5.3 Procédé de fabrication (technologie et scénario opérationnel) ............................................. 40
5.4 Système d’information et outils informatiques de gestion ..................................................... 45
5.5 Techniques nouvelles ............................................................................................................ 46
5.6 Implantation – lieu de production .......................................................................................... 46
5.7 Coût des investissements : ................................................................................................... 47
6
FINANCEMENT .......................................................................................................................... 49
6.1 Chiffre d’affaires : projection sur 10 ans ................................................................................ 49
6.2 Besoin de financement global : ............................................................................................. 50
6.2.1 Structure de financement retenu .................................................................................. 50
6.2.2 Financement prévisible du projet ................................................................................. 51
6.2.3 Bilan d’ouverture du projet............................................................................................ 51
6.3 Montant des fonds recherchés : ........................................................................................... 52
6.4 Besoin en Fonds de roulement : .......................................................................................... 53
6.5 Prix de revient et calcul du coût : ......................................................................................... 53
6.6 Ratios- taux de rendement de l’investissement et point d’équilibre. .................................... 56
6.6.1 Evaluation financière en dehors d’une structure de financement cible ........................ 56
6.6.2 Evaluation financière en intégrant une structure financière cible (attendue) ............... 57
6.6.3 Seuils de rentabilité ...................................................................................................... 57
6.6.4 Capacité de remboursement des crédits sollicités ....................................................... 58
6.6.5 Synthèse : Indicateurs/Ratios clefs par option ............................................................. 58
6.7 Schéma de financement : .................................................................................................... 60
1
6.8 Documents financiers - Projections ..................................................................................... 60
6.8.1 Tableaux de financement prévisionnels ...................................................................... 60
6.8.2 Compte de résultat annuel sur 10 ans ....................................................................... 60
6.8.3 Projection des comptes d'exploitation et des cash-flows nets .................................... 62
6.9 Avantages et aides spécifiques ......................................................................................... 66
6.10 Les règles de la profession ............................................................................................... 67
6.10.1 Contexte général ........................................................................................................ 67
6.10.2 Structure juridique de la société à créer ..................................................................... 67
6.10.3 Qualification, certification............................................................................................ 67
6.10.4 Normes, référentiel ..................................................................................................... 67
6.10.5 Réglementation .......................................................................................................... 67
6.10.6 Organismes sociaux ................................................................................................... 67
6.10.7 Régime fiscal .............................................................................................................. 68
7
CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS ............................................................................... 70
ANNEXES
Annexe 1 : Echéanciers de remboursement des crédits sollicités ........................................................ 75
Annexe 2 : Détermination de la VAN, du taux interne de rentabilité de l’indice de rentabilité et de la
période de remboursement ................................................................................................................... 77
Annexe 3 : comptes de résultats détaillés, Autofinancement, Cash-flows VAN et indice de rentabilité 79
Annexe 4. : Les tableaux de financement détaillés par option .............................................................. 85
Annexe 5 : Seuils de rentabilité par option ............................................................................................ 88
Annexe 6 : Capacité de remboursement des crédits sollicités par option ............................................ 89
Annexe 7 : Bilans prévisionnels – En DA .............................................................................................. 90
Annexe 8 : Schémas d’implantation des ateliers................................................................................... 92
Annexe 9 : Fiches Projets ...................................................................................................................... 95
2
1
PREAMBULE :
La présente mission s’inscrit dans le cadre des activités
Institutionnel du PME II.
de la composante Appui
Le MIPMEPI a identifié le développement de la sous-traitance à l’échelle nationale comme
une des principales priorités du secteur. A cet effet, il a élaboré un plan d’action global et
cohérent impliquant les différentes parties prenantes avec, comme point de départ, une
étude du marché de la sous-traitance afin de faire le point de la situation du secteur. L’étude
a mis en évidence l’importance du potentiel du marché, qui se trouve encore dans sa phase
de développement. En effet, Les principales conclusions de cette étude ont montré que la
sous-traitance industrielle reste marginale, en particulier celle du secteur de la fabrication
mécanique de pièces de rechange ; elle est concentrée dans le secteur du BTPH (91% de
donneurs d’ordres, 88% de sous-traitants) et le secteur des services, activité encore nouvelle
en Algérie, commence à prendre de l’importance.
Dans ce contexte, PME II souhaite appuyer le MIPMEPI dans la mise en œuvre de son plan
d’action visant le développement de la sous-traitance. A cet effet, il a notamment été
convenu que PME II assisterait le MIPMEPI dans la constitution d’une base de données de
projets à promouvoir pour le développement de la sous-traitance auprès des grands
donneurs d’ordres nationaux. Dans le cadre des activités de communication et de
sensibilisation du Ministère, ces études seront mises à la disposition de porteurs de projets
afin de faciliter leur concrétisation.
Pour les premières études à réaliser, il a été convenu avec le MIPMEPI, à titre d’expérience
pilote et afin de valider le modèle, de réaliser, au cours de l’année 2012, trois premières
études. Compte tenu de l’avancement de la réflexion dans ce domaine au niveau du secteur
de la mécanique d’une part et des efforts déjà entrepris dans ce cadre par l’Entreprise
Nationale des Véhicules Industriels (SNVI) un des plus grands donneurs d’ordres à l’échelle
nationale, d’autre part, il a été convenu de réaliser ces trois études en collaboration avec
cette dernière en fonction de ses besoins actuels et futurs compte tenu de la stratégie
arrêtée pour son développement et en ciblant des projets de petite et moyenne taille.
Après analyse des achats et des possibilités de sous-traitance de la SNVI, il a été décidé,
d’un commun accord avec sa Direction Générale et sous la supervision du MIPMEPI, de
retenir les 3 projets suivants :
1- « Fabrication de Ressorts à Lames et à Boudins pour la suspension des Véhicules »,
2- « Fabrication de pièces de décolletage pour l’Industrie »,
3- « Fabrication d’articles en Caoutchouc pour Automobiles ».
3
2
DEFINITION DU PRODUIT :
Les ressorts sont des composants élastiques très répandus dans toutes sortes de machines
et d'équipements. En raison de leur souplesse, ils diffèrent radicalement des autres pièces
mécaniques dont on cherche, au contraire, à limiter les déformations sous charge.
On peut attendre des ressorts :
 qu'ils se déforment d'une certaine façon sous l'effet des charges qu'ils subissent,
 ou qu'ils fournissent certains efforts lorsqu'on leur impose une déformation.
Les deux modes de travail à charge imposée ou à déformation imposée ne sont pas
équivalents, en particulier pour les ressorts qui, en raison de leur forme ou de leur montage,
possèdent plusieurs positions stables de repos.
Un ressort que l'on déforme emmagasine une énergie mécanique qui peut être restituée,
idéalement en totalité, lorsque la déformation cesse.
2.1
Ressorts à lames :
La suspension avec des ressorts à lames est très ancienne et était déjà largement utilisée
par les carrioles, chariots et véhicules hippomobiles. L'avantage de cette solution est la
simplicité de l'installation, l'essieu étant directement tenu et guidé par le ressort.
Le ressort à lames consiste en une série de lames superposées de longueurs de plus en
plus faibles et disposées selon la forme d'une pyramide inversée. Les extrémités de la lame
la plus longue constituent les points d'ancrage au véhicule alors que la roue est bridée au
centre des lames.
On peut décrire ainsi les caractéristiques du ressort :

la plus longue lame, ou lame maîtresse, doit avoir une section suffisante pour résister
seule à l’effort tranchant, ainsi que pour permettre la liaison avec les éléments extérieurs.
Son extrémité n'est donc jamais triangulaire mais toujours façonnée en fonction des
besoins ;
 pour éviter que le ressort « baille », c'est-à-dire que les lames décollent, on donne à ces
dernières une courbure qui croît de la lame maîtresse, la plus longue, aux plus courtes. Il
faut alors que les épaisseurs des lames aillent en décroissant, sinon on dépasserait de plus
en plus largement la limite d'élasticité ;
 l'extrémité des lames n'est jamais taillée en pointe, mais coupée droite, terminée en
trapèze ou encore amincie et arrondie selon un profil parabolique.
Lames droites
Lames trapézoïdales
4
Lames à extrémités paraboliques
 les lames ne sont généralement pas de section rectangulaire, elles portent des nervures
qui les maintiennent alignées, comme le montre la figure ci-après. Il existe d'ailleurs des
profilés normalisés spécialement formés pour la réalisation de ressorts à lames.

la nécessité de brider les lames au centre impose d'augmenter la longueur du ressort car
la partie bridée se trouve raidie.
Ressort à lames sur un véhicule
Caractérisation des ressorts à lames :
• Epaisseur ;
• Largeur ;
• Longueur ;
• Nombre de lames ;
• Matériau ;
• Traitements thermiques ;
• Traitements de surface.
2.1
Ressorts hélicoïdaux :
Appelés aussi ressorts à boudin, ces ressorts sont les plus répandus aujourd'hui. Leur
géométrie et la gamme de matériaux disponible permet une bonne compacité. De plus il est
facile de leur associer un amortisseur, disposé coaxialement et ancré aux mêmes points que
le ressort.
5
Nécessairement, ils doivent être couplés à un mécanisme de suspension liant la roue au
châssis, et ne peuvent pas, comme dans le cas du ressort à lames assurer seuls cette
liaison mécanique.
La raideur de tels ressorts dépend du matériau, du diamètre du fil employé, de celui de son
enroulement et du nombre de spires. Il est très facile d'obtenir une gamme étendue de
raideur.
Le « ressort à boudin » ou ressort hélicoïdal de traction ou de compression, peut être
considéré comme une barre de torsion que l'on aurait enroulée en hélice. C'est sans doute le
plus courant. Il est traditionnellement utilisé dans la suspension des véhicules légers.
Caractérisation des ressorts à boudins :
• Diamètre de fil : d.
• Diamètre moyen d'enroulement : Dm ; Diamètre extérieur : De. ; Diamètre intérieur : Di.
• Hauteur Libre : HL ou Lo.
• Nombre de spires utiles : n
• Nombre de spires totales : nt
• Finition des extrémités : libre, bouts joints meulés ou bouts joints non meulés.
Sens d'enroulement : Droite ou Gauche.
• La charge P pour une flèche F (différence entre la hauteur libre HL et la hauteur sous
charge L1).
• Le matériau.
• Les traitements thermiques.
• Les traitements de surface.
Les processus de fabrication des deux types de ressorts utilisent des procédés
conventionnels qui ne nécessitent l’exploitation d’aucun brevet.
3
ANALYSE DU MARCHE :
3.1 Profil du marché algérien :
Le profil du marché algérien des ressorts à lames et à boudin pour la suspension des
véhicules présente cinq segments d'utilisateurs différents :
6
1. la production de véhicules motorisés (camions et cars & bus, matériels de travaux
publics) :
La demande provenant de ce segment émane essentiellement de deux entreprises
publiques économiques de production de véhicules motorisés équipés d'une suspension à
ressorts à lame et/ou à boudin, issues toutes les deux de l'ex Société Nationale
SONACOME :
- l'Entreprise Nationale des Véhicules Industriels – SNVI, constructeur de camions et de
cars & bus, sise à Rouiba, dans la wilaya d'Alger ;
- l'Entreprise Nationale des Matériels de Travaux Publics - ENMTP, dont le siège se
trouve à Constantine, et qui construit des pelles et grues, des rétrochargeurs, des
compacteurs et compresseurs et des matériels à béton ;
2. la production de véhicules tractés (remorques et semi-remorques) :
Les véhicules tractés utilisent pratiquement tous - sauf spécificité - une suspension à ressort
à lames.
Ce deuxième segment de marché comprend quatre entreprises de production de remorques
et de semi-remorques :
- les Carrosseries Industrielles de Rouiba – C.I.R, Entreprise Publique Economique
filiale de l'entreprise SNVI ;
- l'entreprise mixte Behm-Titan-Kaiser – BTK Tiaret, créée en partenariat entre SNVI et
le carrossier français BTK S.A ;
- l'entreprise privée Toufik Trailer, de transformation de métaux et de production de
remorques et de semi-remorques dans la zone industrielle de Kechida, dans la wilaya de
Batna.
- l'entreprise privée Tirsam, qui produit des remorques et semi-remorques dans la zone
industrielle de Kechida, dans la wilaya de Batna.
NB : d'autres entreprises (OMEGA, SICAME, COMET, … ) commercialisant des semiremorques annoncent qu'elles sont producteur alors qu'elles acquièrent des collections SKD
pour bénéficier de la loi sur le montage en collection qui donne l'avantage du régime réduit
des douanes (5% de droits de douanes et 7% de TVA) au lieu de 15 % de droits de douanes
et de 17% de TVA.
3. la production d'essieux pour véhicules tractés :
C'est depuis sa création que l'Entreprise Nationale des Véhicules Industriels – SNVI, intègre
dans ses activités industrielles de Rouiba, la fabrication d'essieux à ressorts à lames pour
remorques et semi-remorques.
4. les équipements ferroviaires (wagons, voitures et locomotives) :
Ce segment comprend la demande en ressorts à lames antérieurement satisfaite par l’unité
de maintenance des locomotives et wagons de la Société Nationale des Transports
Ferroviaires - SNTF, sise à Sidi-Mebrouk à Constantine, actuellement à l'arrêt, qui fabriquait
et réparait des ressorts à lames destinés aux wagons miniers.
La demande en lames de ressort pour la réparation des essieux de wagons miniers s'est
tournée vers l'importation.
7
5. la pièce de rechange pour l'après-vente :
Le marché de la pièce de rechange pour la maintenance de la suspension à ressort à lames
et à boudins équipant le parc de véhicules en circulation en Algérie, est suscité autant par le
véhicule lourd motorisé ou non (camions, cars & bus et remorques & semi-remorques,
engins), le véhicule léger (utilitaire) et le véhicule de tourisme (léger)
Ce marché se caractérise par son importante diversification des marques et des modèles qui
le composent et qui rend son analyse particulièrement difficile.
 LA DEMANDE POUR LA PREMIERE MONTE.
A. LA DEMANDE DE L'ENTREPRISE SNVI
L'entreprise Nationale des Véhicules Industriels, en abrégé SNVI, vient en tête avec les
besoins en ressorts à lames pour les suspensions des camions et des véhicules de transport
de sa gamme de production.
SNVI fabrique les trains roulants (ponts et essieux) destinés aux véhicules motorisés et
tractés de sa marque et fournit également les essieux de sa fabrication pour les suspensions
des véhicules tractés de BTK Tiaret, société mixte créée en partenariat avec le carrossier
français BTK S.A, sur la base des activités et des actifs de son ex unité de production de
remorques, semi-remorques et porte-engins de Tiaret.
SNVI importe principalement de Tunisie la totalité de ses besoins en ressorts à lames pour la
suspension des ponts et essieux de sa fabrication.
Issue de la restructuration de l'ex Société Nationale de Construction Mécanique, en abrégé
SONACOME, SNVI est une entreprise qui présente une forte intégration verticale sur son
site industriel de Rouiba où sont localisées ses usines pour la production de :
- camions et tracteurs routiers,
- autocars et autobus,
- remorques, semi-remorques et porte engins.
Le site industriel de SNVI à Rouiba comprend trois principales entreprises filiales :
 les Fonderies de Rouiba, FOR en abrégé, réalisant pour les usines SNVI ; et pour la
sous-traitance et des clients tiers, diverses pièces brutes en fonte nodulaire, fonte grise et
aluminium.
 les Véhicules Industriels de Rouiba, V.I.R en abrégé, un complexe produisant des
camions de 6,6 à 26 tonnes de poids total en charge, des tracteurs routiers, des autocars
et des autobus ; et mettant en œuvre des technologies et des techniques d’élaboration
telles que : le forgeage à chaud, l’emboutissage, l’usinage, le taillage d’engrenage, la
rectification et les traitements thermiques.
8
Le complexe de véhicules industriels de Rouiba compte cinq (05) usines dans son
périmètre d'activités :
- forges : produit des bruts de forges,
- mécanique : produit des ponts, des essieux, des directions et des pièces mécaniques de
liaison,
- tôlerie et emboutissage : produit des cadres châssis, des cabines et des pièces de
liaisons,
- montage camions : assemble les camions et les châssis mécanisés,
- montage autocars et bus : produit les caisses et les treillis et assemble les cars & bus,
produit également les sièges et les pièces en polyester.
 les Carrosseries Industrielles de Rouiba, C.I.R en abrégé, fabriquant des équipements
de carrosseries portés et tractés par camion, et réalisant aussi le carrossage de châssis
mécanisés pour minicars et minibus.
·
·
·
·
·
Le chiffre d'affaires annuel de l'entreprise SNVI évolue autour de 17 milliards de DA
durant ces cinq dernières années.
Sa production annuelle est d'environ 2 000 véhicules tous produits confondus.
Elle réunit un effectif de 6000 travailleurs.
Son plan de redressement interne prévoit d'atteindre une production de 7 000 véhicules
en 2016.
SNVI mène actuellement des discussions avec le constructeur allemand Daimler pour
produire 16 500 véhicules industriels de la marque, sur le site industriel de Rouiba.
Le volume de ses besoins en ressorts à lames et à boudins pour la première monte sur ses
produits, sont certainement de loin les plus importants du marché.
En ressorts à lames destinés à la première monte, SNVI a réceptionné une valeur de
437 381 819 DA durant la période de 2006-2011, pour une quantité de 32 390 ensembles
complets de ressorts à lames, tous véhicules confondus.
9
Les besoins de ressorts à lames destinés à la première monte identifiés pour la production
pour les années 2012-2013 atteignent 583 754 120 DA, pour un nombre d'ensembles
complets de ressorts à lames de 40 476, tous véhicules confondus.
Pour ce qui est des ressorts à boudin, SNVI a importé 2 343 unités pour un montant de
22 511 544 DA durant la période 2008 à 2011.
Les besoins pour les années 2012-2013, le besoin à couvrir compte 600 unités de ressorts à
boudins pour un montant de 5 764 800 DA.
Besoins pour la première monte :
Les volumes projetés en ressorts à lames pour 2012-2013 sont plus élevés que ceux de la
période 2008-2011.
Cette augmentation dans la prévision des besoins s'explique par le fait de l'assainissement
obtenu par l'entreprise pour engager son plan de développement interne qui lui permettra
d'atteindre ses capacités nominales de production qui seront de l'ordre de 4 500 véhicules
par an, alors que le niveau de production durant ces dernières années planchent
pratiquement à 2000 véhicules par an.
La demande en ressorts à boudins qui ne se montent que sur les essieux avant de type
indépendant de l'autobus de la marque, sont de 5 764 800 DA et correspondent à la quantité
nécessaire pour 300 autobus, la quantité importante reçue en 2011 (pour 1049 autobus)
couvrant le reste du besoin.
Besoins pour la deuxième monte (pièce de rechange) :
Les besoins de deuxième monte pour SNVI s'élèvent à 60 766 200 DA pour la période 20122013 alors qu'ils ont été de 65 642 312 DA durant la période 2008-2011.
Ainsi le besoin en pièce de rechange projeté en approvisionnement pour les années 20122013 correspond à 9,6% du montant des besoins prévus pour la première monte sur la
même période.
10
DEMANDE EN RESSORTS A LAMES
Type
Véhicule
Référence
Volumes réceptionnés
2 008
Quantité
Valeur
2 009
Quantité
Valeur
2 010
Quantité
Valeur
Cumul
Réceptionné
sur la Période
2 011
Quantité
Valeur
Volumes projetés
2 012
Quantité
Valeur
Cumul Projeté
sur la période
2 013
Quantité
Valeur
699 940 Autobus
252
3 037 356
144
1 735 632
350
4 218 550
1 650
19 887 450
28 878 988
600
7 231 800
600
7 231 800
14 463 600
708 955 Camions
196
4 909 604
124
3 106 076
0
0
140
3 506 860
11 522 540
330
8 266 170
330
8 266 170
16 532 340
708 972 Camions
136
3 463 784
74
1 884 706
0
0
80
2 037 520
7 386 010
200
5 093 800
200
5 093 800
10 187 600
708 975 Camions
300
5 332 800
0
0
0
0
0
0
5 332 800
600
10 665 600
600
10 665 600
21 331 200
720 025 Camions
540
10 427 400
380
7 337 800
0
0
800
15 448 000
33 213 200
1 130
21 820 300
1 130
21 820 300
43 640 600
737 158 Camions
680
9 977 640
370
5 429 010
0
0
384
5 634 432
21 041 082
1 370
20 102 010
1 370
20 102 010
40 204 020
737 362 Camions
680
13 897 840
370
7 562 060
0
0
480
9 810 240
31 270 140
1 370
28 000 060
1 370
28 000 060
56 000 120
738 064 Autocars
0
0
0
0
0
0
0
0
0
154
1 178 254
154
1 178 254
2 356 508
744 702 Camions
550
13 560 250
0
0
0
0
0
0
13 560 250
610
15 039 550
610
15 039 550
30 079 100
792 089 Autocars
48
830 112
34
587 996
0
0
0
0
1 418 108
154
2 663 276
154
2 663 276
5 326 552
1 150 515 Mini cars
76
840 560
334
3 694 040
220
2 433 200
0
0
6 967 800
480
5 308 800
480
5 308 800
10 617 600
1 157 473 Mini cars
76
884 412
334
3 886 758
220
2 560 140
0
0
7 331 310
480
5 585 760
480
5 585 760
11 171 520
5 003 048 Camions
250
2 515 500
850
8 552 700
400
4 024 800
3 388
34 090 056
49 183 056
2 640
26 563 680
2 640
26 563 680
53 127 360
5 010 014 Camions
530
3 333 170
1 030
6 477 670
425
2 672 825
3 240
20 376 360
32 860 025
2 640
16 602 960
2 640
16 602 960
33 205 920
5 010 115 Camions
1 750
17 608 500
550
5 534 100
400
4 024 800
3 230
32 500 260
59 667 660
3 440
34 613 280
3 440
34 613 280
69 226 560
5 010 132 Camions
1 750
34 849 500
550 10 952 700
425
8 463 450
3 200
63 724 800
117 990 450
3 440
68 504 160
3 440
68 504 160
137 008 320
0
0
9 758 400
600
14 637 600
600
14 637 600
29 275 200
16 592 207 015 978
437 381 819
20 238 291 877 060
20 238
291 877 060
583 754 120
5 000 721 040 Camions
Total
400
9 758 400
8 214
135 226 828
0
0
0
5 144 66 741 248
0
2 440
28 397 765
DEMANDE EN RESSORTS A BOUDIN
Volumes réceptionnés
Type
Véhicule
Référence
699 080
Autobus
2 008
Quantité
135
2 009
Valeur
1 297 080
Quantité
110
2 010
Valeur
Quantité
1 056 880
2 011
Valeur
Quantité
0
0
2 098
Valeur
Cumul
Réceptionné
sur la Période
20 157 584
Volumes projetés
2 012
Quantité
22 511 544
600
2 013
Valeur
Quantité
Valeur
5 764 800
Cumul Projeté
sur la période
5 764 800
DEMANDE EN RESSORTS A LAMES ET A BOUDINS POUR LA PIECE DE RECHANGE
VOLUMES RECEPTIONNES
2008
2009
2010
2011
Quantité
Valeur
Quantité
Valeur
Quantité
Valeur
Quantité
Valeur
6185
380 128,50 €
3 410
106 182,70 €
1995
65 371,75 €
10180
323 314,55 €
874 997,50 €
24 255 058 DZD
65 642 312 DZD
28 517 240 DZD
7 965 826 DZD
4 904 189 DZD
VOLUMES PROJETES
Cumul
réceptionné sur
la période
11
2012
2013
Cumul projeté sur
la période
Quantité
Valeur
Quantité
Valeur
11500
360 000,00 €
13000
450 000,00 €
810 000,00 €
33 759 000 DZD
60 766 200 DZD
27 007 200 DZD
B. LA DEMANDE DE L'ENTREPRISE ENMTP
Egalement issue de la restructuration de l'ex SONACOME, l'Entreprise Nationale des
Matériels de Travaux Publics, ENMTP en abrégé, fabrique des matériels de terrassement,
de levage, de manutention et de compactage, des matériels d'air comprimé, ainsi que des
matériels pour la préparation du béton.
Le potentiel industriel intégré de l'ENMTP est considéré comme l'un des plus importants
d'Afrique.
Ses filiales sont spécialisées par lignes de produits et disposent chacune de la plus grande
autonomie industrielle :






SOMATEL, pour les pelles et grues à Constantine ;
SOFAME, pour la fabrication mécanique ;
SOFAR, pour la production de rétro chargeur, à Constantine ;
SOFACO, pour la production des compresseurs ;
FAGECO, pour la fabrication des grues bâtiment et des compacteurs à Bejaïa ;
SOMABE, pour le matériel à Béton, à Alger.
Pour les besoins des suspensions de ses produits, ENMTP s'approvisionne en ressorts à
lames chez MAR," l'unique fournisseur local et importe à partir d'Allemagne.
Son chiffre d'affaires annuel est d'environ 100 millions de dollars, et ses effectifs de 2300
agents.
L'ENMTP travaille sous les licences de marques internationales reconnues :





LIEBHERR (Europe) pour les pelles et grues
CNH (Europe) pour les chargeurs sur pneus
LIEBHERR (Europe) pour les bulldozers et chargeurs 4m3
INGERSOLL RAND CIE (USA) dans le domaine du compresseur et compacteur
POTAIN (France) pour la fabrication de grues de bâtiment
Besoins pour la première monte :
Les besoins en ressorts à lames destinés à la première monte cumulés sur la période 2008
à 2010, atteignent 143 237 000 DA avec une moyenne annuelle de 3 580 930 DA, soit
1 050 ressorts
Les besoins en ressorts à lames projetés sur la période 2012-2013 sont de 2 714 380 DA,
soit 760 ensembles ressorts et correspondent à une moyenne annuelle de 1 357 190 DA,
soit un peu moins de la moitié des besoins moyens annuels sur la période 2008-2011.
Avec une moyenne annuelle de 57 930 DA, les besoins en ressorts à boudin
approvisionnés sur la période 2008-2011cumulent à 231 740 DA, soit 1907 ensembles
ressorts.
Les besoins en ressorts à boudins recensés et projetés pour la période 2012-2013 sont
d'une valeur de 118 250 DA, soit 658 ressorts
12
DEMANDE EN RESSORTS A LAMES
Volumes réceptionnés (KDA)
Référence
9441
Fournisseurs / Pays
HAPPITCH Allemagne
36820793
MAR Oran Algérie
36821171
MAR Oran Algérie
36821189
MAR Oran Algérie
96000606
MAR Oran Algérie
Total
2008
Quantité Valeur
6 100,22
100 684,45
2009
Quantité Valeur
2010
Quantité Valeur
72
22
1997,58
2011
Quantité Valeur
862,32
2960,12
708320
3985110400
1.5x19x125xFSTC
4.0x25x317gut
K061 16-20
Fournisseurs / Pays
2008
Quantité Valeur
40
142,86
2564,89
65
443,65
40
191,10
3884,09
180
642,88
180
642,88
6241,23
30
282,77
200
955,50
7479,50
160
571,45
160
571,45
240 1146,60
14323,70
587 10803,70
2009
Quantité Valeur
150
487
6,81
14,43
CTECO
Total
142,86
365
ALVETEC
OTTO WOLF
40
0,00
106 784,67
OTTO WOLF
SARL Ressorts Algérie
0,00
150
117 1588,74
DEMANDE EN RESSORTS A BOUDINS
Volumes réceptionnés (KDA)
Référence
Volumes projetés (KDA)
Cumul
Réceptionné
2012
2013
sur la Période Quantité Valeur Quantité Valeur
26
5,06
513 19,489
20
7,51
170
14,32
2010
Quantité Valeur
51
835
148
190
2011
Quantité Valeur
25,65
27,58
68,04
71,35
1224 192,62
13
5,31
0
5,31
380 1357,19
380 1357,19
Volumes projetés (KDA)
Cumul
Réceptionné
2012
2013
sur la Période Quantité Valeur Quantité Valeur
37,77
42,01
68,04
78,86
5,06
231,74
204
66
58
5,90
32,67
20,01
204
66
58
6,99
32,67
20,01
328
58,58
328
59,67
Cumul
Projeté sur la
période
0,00
285,72
1285,76
1142,90
0,00
2714,38
Cumul
Projeté sur la
période
0
12,89
65,34
40,02
0
118,25
C. L'ENTREPRISE BTK TIARET
La joint venture BTK Tiaret a été crée en partenariat le 13 octobre 2008, par l'entreprise
publique économique SNVI et le carrossier français BTK S.A, sur la base des activités et des
actifs de l'ex Division de Carrosseries Industrielles de SNVI, localisée dans la zone
industrielle de Ain Bouchekif, dans la wilaya de Tiaret.
C'est une entreprise de production de remorques, de semi-remorques et de porte-engins.
C'est une entreprise mixte, dont SNVI détient 40% du capital social et BTK S.A 60%.
Elle compte 600 travailleurs dans ses effectifs, présente un chiffre d'affaires annuel de 2 500
Millions DA et produit en moyenne 2 000 véhicules tractés par an, tous modèles confondus.
Les approvisionnements de BTK Tiaret en ressorts à lames pour les besoins de la
première monte de ses produits, cumulent au montant de 271 759 000 DA, soit 8 098
ensembles ressorts sur la période 2008-2011.
Les projections sur les années 2012-2013 atteignent le niveau de 348 879 000 DA, soit
5 588 ressorts.
Les besoins en pièces de rechange ne sont pas compris dans les projections de SNVI qui
assure, conformément au pacte d'actionnaires conclu par les deux partenaires, la
commercialisation et le service après-vente des produits de la joint-venture BTK Tiaret.
Si nous devions les évaluer à hauteur de 10%, nous ajouterons à ce chiffre un montant de
3 500 000 DA environ.
Les besoins annuels de l'entreprise BTK Tiaret en ressorts à lames seront globalement de
l'ordre de 352 379 000 DA.
14
Référence Fournisseur/Pays
Quantité Valeur Quantité Valeur
508203020 BPW Allemagne
80
Cumul
Volumes projetés
réceptionné
2012
2013
sur la
Quantité Valeur Quantité Valeur
Quantité Valeur Quantité Valeur
période
1580
Volumes réceptionnés
2009
2010
2008
1500
2011
Cumul
projeté
sur la
période
0
508158030 BPW Allemagne
40
750
790
0
508204020 BPW Allemagne
330
6191
6521
0
409035 SAE France
1718
79486
9361027 SAE France
42
6758
9003002 SAE France
40
5157
5197
0
856
12009
36792
0
960 12000
12960
0
1800 55449
271759
1108593 DCR Rouiba
1592 22335
1600 74026
40
FTBK Oran
Total
1672 23835
3026 110351
800 37013
1600 74026
15
6436
194643
1600
74026
13276
388
62435
1988 136461
3200 148052
400
64366
3600 212418
222078
126801
348879
D. LA DEMANDE DE L'ENTREPRISE TOUFIK TRAILER
Entreprise de transformation de métaux produisant des profilés, et réalisant des chaudières,
Toufik Trailer s'est engagée dans la construction de remorques et de semi-remorques.
Pour les besoins de sa production annuelle de remorques et de semi-remorques, Toufik
Trailer importe 600 essieux tandems par an chez ses fournisseurs Fruehauff et BPW.
Les prix des ressorts à lames communiqués par Toufik Trailer sont évasifs, il est annoncé
dans une fourchette de 8 000 à 10 000 DA pour chaque côté d'un essieu, ce qui donnerait
pour chaque remorque tridem (3 essieux et donc 2 ressorts de chaque côté), un prix
fourchette de 32 000 à 40 000 DA. La consommation correspondante à une production de
600 semi-remorques par an serait donc comprise entre 19 200 000 DA et 24 000 000 DA
par an correspondant à une quantité de 2 400 ensembles ressorts à lames.
Pour plus de cohérence étant donné l'approvisionnement réalisé par Toufik Trailer chez les
mêmes fournisseurs que BTK Tiaret, nous adoptons les prix de cette dernière pour évaluer
les besoins en ressorts à lames de Toufik Trailer.
Pour 5 588 véhicules tractés prévus en production par BTK Tiaret pour la période 20122013, la valeur des approvisionnements correspondants sont de 348 819 000 DA.
Rapporté à 1 200 véhicules tractés que fabriquerait Toufik Trailer, si l'on n'introduit aucune
progression, nous obtiendrons une valeur de 74 907 445 DA pour une quantité de 4 800
ensembles ressorts à lames.
Les chiffres annoncés par Toufik Trailer donnent 48 000 000 DA pour la période 2012-2013.
Nous retiendrons la moyenne arithmétique des deux montants, c'est-à-dire : 61 453 722 DA.
E. LA DEMANDE DE L'ENTREPRISE TIRSAM
Tirsam est une entreprise entièrement privée qui fabrique et commercialise des remorques
et des semi-remorques.
L'entreprise Tirsam couvre ses besoins en ressorts à lames à travers ses importations
directes d'essieux sur lesquelles les ressorts sont déjà montés.
C'est en mai 2007, que l'entreprise Tirsam a commencé son activité dans le secteur de la
fabrication de semi-remorques, elle comptait un effectif de 70 employés.
Trois années plus tard, Tirsam, atteint une production annuelle de 1 500 semi-remorques
(tous types confondus), soit 125 unités par mois environ, et emploie un effectif de plus de
800 employés.
Ne disposant d'aucune information valorisée des consommations de l'entreprise Tirsam, en
ressorts à lames montés sur la suspension de ses essieux de semi-remorques, et comme
nous relevons surtout le montage des essieux BPW, Fruehauff et SAE sur la plupart de ses
produits circulant en Algérie, il est possible de prendre la même démarche de quantification
que pour Toufik Trailer, ce qui donnerait une consommation : 153 634 305 DA pour les
projections 2012-2013 correspondant à une quantité de 6 000 ensembles ressorts à
lames.
F. LA DEMANDE DE L'ENTREPRISE SNTF
Pour les besoins de maintenance de ses wagons miniers, la Société Nationale des
Transports Ferroviaires – SNTF a créé une unité de maintenance à Sidi-Mebrouk à
16
Constantine. Cette unité actuellement à l'arrêt, fabriquait et réparait des ressorts à lames
destinés à la maintenance des suspensions des wagons miniers.
Le besoin annuel évalué à 700 ensembles ressorts à lames par an est entièrement
importé. Ne disposant pas de prix, nous appliquons le tarif de 10 000 DA pour estimer la
valeur des consommations annuelles correspondantes, soit 7 000 000 DA
Le nombre de ressorts à boudins montés sur les wagons, voitures voyageurs et
locomotives s'élève à environ 12 000 unités.
Si nous adoptons la moitié du prix affiché par SNVI pour le ressort à boudin, la projection
annuelle serait alors de 4 800 DA x 12 000 = 57 600 000 DA par an.
Et donc pour SNTF, des besoins évalués à un montant de 115 200 000 DA pour les ressorts
à boudins sur la période 2012 - 2013.
EN RESUME :
Le regroupement des projections des besoins des entreprises utilisatrices des ressorts à
lames et à boudin sur les années 2012-2013 donne un montant de 1 334 278 249 DA.
La structure (en valeur) de la demande consolidée sur cette période se compose de 90%
pour les ressorts à lames et de 10% pour les ressorts à boudin.
Entreprise
Ressorts à lames
Quantité
SNVI
ENMTP
BTK Tiaret
Toufik Trailer
Tirsam
SNTF
Total
40 476
1 907
5 588
4 800
8 000
700
61 071
Valeur DA
638 496 432
231 740
352 379 000
61 453 722
153 634 305
7 000 000
1 213 195 199
Ressorts à boudin
Quantité
Valeur DA
600
658
5 764 800
118 250
12000
13 258
Total global
115 200 000
121 083 050
1 334 278 249
A cette demande du marché des entreprises locales utilisatrices, il conviendra de rajouter les
demandes en ressorts à lames (et à boudin) que généreront les projets en cours de
réalisation comme la production de 10 000 VLTT de marque Mercedes sur le site de l'ex
projet Fatia à Tiaret, ainsi que les projets de production de véhicules industriels de marque
Daimler, actuellement en discussion de partenariat avec SNVI, et qui prévoit des volumes de
production de 16 500 véhicules motorisés (15 000 camions et 1 500 cars &t bus) sur le site
SNVI à Rouiba.
Le projet national d'implantation d'une activité de construction de véhicules particuliers en
Algérie, s'il venait à se concrétiser inciterait l'investissement dans la production de ressorts à
boudin dont le marché actuel est rétréci.
17
3.2 Caractéristiques de l'offre :
La plupart des besoins du marché algérien en ressorts à lames et en ressorts à boudin sont
satisfaits par les importations
A. LES IMPORTATIONS DE RESSORTS PAR L'ALGERIE :
 Importation de ressorts à lames :
D'une manière globale et selon les statistiques du CNIS, l'Algérie a importé de 2006 à 2010
un poids 7 154 022 Kg de ressorts à lames correspondant à une valeur cumulée de
13 313 191 $ USD, soit un équivalent dinar d'environ 998 755 589 au taux de change de
75,020 ; et une moyenne annuelle de 2 049 924 $ USD (153 785 299 DA)
Nous constatons que le montant des importations en ressorts à lames (998 755 589 DA)
cumulé sur les six dernières années est inférieur de 25% à la valeur de 1 213 195 199 DA de
la demande globale exprimée sur 2012-2013 pour les ressorts à lames.
La Tunisie prend la tête du peloton des pays exportateurs de ressorts à lames vers l'Algérie.
Elle est suivie de la Chine avec deux fois moins de chiffre d'affaires sur les cinq dernières
années. On remarquera que les importations en ressorts à lames en provenance de la
Chine on pratiquement explosé en 2010 avec près de 1,5 million USD, comparativement à la
Tunisie qui n'aura exporté vers l'Algérie qu'un demi million USD pour la même année !
Ce qui s'expliquerait par les entrées de ressorts à lames et de lames pour pièces de
rechange des véhicules de marque asiatique en circulation en Algérie. Cette explication est
d'autant plausible que globalement l'importation correspondante de l'exercice 2010 est de
trois fois supérieure à celle de 2009 avec plus de trois millions USD.
On observe que les six premiers pays exportateurs de ressorts à lames vers l'Algérie
totalisent 81% du montant global des importations cumulées sur les cinq dernières années.
Soulignons cependant que les statistiques du CNIS ne précisent pas si les ressorts à lames
de la position tarifaire 75 20 10 00 comprennent exclusivement les ressorts à lames et leurs
lames destinés aux suspensions des véhicules.
 Importation de ressorts à boudin :
Et toujours, selon les chiffres statistiques du CNIS, l'Algérie a importé durant la période
2006-2010 un poids de 5 688 827 Kg de ressorts à boudin correspondant à une valeur de
35 545 192 $ USD, soit un équivalent dinar de 2 666 600 304 au taux de change de 75,020 ;
et une moyenne annuelle de 4 123 402 $ USD (309 337 618 DA)
Comparés aux besoins exprimés sur les années 2012-2013 dont la valeur est de
121 083 050 DA, les importations moyennes de ressorts à boudins sur deux années
paraissent démesurées par rapport aux besoins, avec 618 675 236 (2x 309 337 618 DA)
parce que 6 fois plus!
La position tarifaire 72 20 90 00 regroupe en fait tous les types de ressorts qui ne sont pas
des ressorts à lames avec l'intitulé "AUTRES". Donc pas seulement les ressorts à boudins
entrant dans la composition des suspensions pour véhicules!
L'Allemagne le premier exportateur sur le cumul des six dernières années, talonné de près
par le Japon lui-même rejoint par la France. 61% des importations de ressorts à boudins
proviennent de ces trois pays.
On observe une valeur moyenne d'importation annuelle de ressorts à boudin deux fois plus
importante que la valeur d'importation de ressorts à lames ! Ce qui n'est guère significatif
étant donné les types et natures de ressorts entrant dans cette position tarifaire intitulée
"Autres"
18
IMPORTATION RESSORTS A LAMES ET LEURS LAMES
73201000
2006
2008
Poids
(Kg)
Valeur
(USD)
Poids
(Kg)
956 980
715 592
1 036 187
816 073
61 882
25 717
161 068
FRANCE
225 746
97 933
INDE
300 314
ITALIE
2010
Poids
(Kg)
536 518
454 676
1 152 850
483 603
170 526
290 897
192 264
153 391
96 836
276 946
125 102
536 391
227 102
359 841
147 595
174 102
62 490
205 940
110 949
142 155
313 508
262 764
438 209
371 514
336 473
233 381
122 833
21 833
213 012
11 570
141 136
15 270
59 567
4 940
186 732
40 980
ALLEMAGNE
35 402
3 716
88 217
9 097
81 593
5 692
283 471
12 622
94 878
TURQUIE
74 112
16 772
100 282
32 494
128 195
23 173
85 881
25 549
JAPON
48 614
3 023
67 141
5 429
109 474
11 243
152 318
8 281
CHINE
Valeur
(USD)
TOTAL
Valeur
(USD)
TUNISIE
Valeur
(USD)
2009
Poids
(Kg)
Pays
Valeur
(USD)
2007
CUMUL
Poids
(Kg)
Valeur
(USD)
417 495
4 240 604 2 887 439
4 240 604
32%
1,47
1 436 755 1 116 821
2 103 993 1 602 164
6 344 597
48%
1,31
1 573 026
660 222
7 917 623
59%
2,38
1 499 453 1 215 754
9 417 076
71%
1,23
723 280
94 593 10 140 356
76%
7,65
4 057
583 561
35 184 10 723 917
81%
16,59
110 799
29 820
499 269
127 808 11 223 186
84%
3,91
84 283
3 974
461 830
31 950 11 685 016
88%
14,45
558 069
Poids
(Kg)
Valeur
(USD)
PRIX
(%)
MOYEN
IMPORTATIONS RESSORTS A BOUDINS
73209000
Pays
2006
Valeur
(USD)
2007
Poids
(Kg)
Valeur
(USD)
2008
Poids
(Kg)
2009
2010
Valeur
(USD)
Poids
(Kg)
Valeur
(USD)
Poids
(Kg)
Valeur
(USD)
TOTAL
Poids
(Kg)
CUMUL
Valeur
(USD)
Poids
(Kg)
Valeur
(USD)
PRIX
%
MOYEN
(USD)
ALLEMAGNE
945 608
113 701
877 507
65 295
3 695 224
381 196
2 267 367
193 723
627 396
29 715
8 413 102
783 630 8 413 102 24%
10,74
JAPON
157 174
6 525
597 475
12 701
5 362 172
7 421
545 975
13 046
516 423
18 081
7 179 219
57 774 15 592 321 44%
124,26
FRANCE
825 121
75 837
975 852
50 754
1 023 914 1 034 749
1 486 955
46 320
1 798 580
101 182
6 110 422 1 308 842 21 702 743 61%
4,67
ITALIE
510 208
89 628
1 054 243
34 493
557 217
39 411
734 769
25 472
507 755
43 448
3 364 192
232 452 25 066 935 71%
14,47
ETATS UNIS
D'AMERIQUE
442 528
16 541
498 558
9 281
810 852
25 620
727 864
20 941
579 251
14 931
3 059 053
87 314 28 125 988 79%
35,04
CHINE
92 654
82 040
218 244
348 900
652 724
507 804
1 270 824
804 730
438 770
309 982
2 673 216 2 053 456 30 799 204 87%
1,30
TURQUIE
95 243
83 904
125 129
53 911
160 202
111 591
281 782
101 534
265 273
168 854
927 629
519 794 31 726 833 89%
1,78
19
 Le marché international des ressorts industriels.
La production de ressorts industriels est pratiquement dominée par les ressorts formés à froid et
les statistiques mondiales ne distinguent pas le ressort destiné à la suspension automobile des
produits destinés à d'autres utilisations.
Une comparaison significative des productions de ressorts par pays nécessiterait un temps
important et serait certainement hasardeuse.
Il est donc plus pertinent de traiter des pays exportateurs de ressorts à lames et de ressorts
industriels (comprenant tous les types de ressorts) vers l'Algérie
Ressorts à lames :
La Tunisie a depuis longtemps été le premier fournisseur du marché algérien des ressorts à
lames, sans doute parce que fournisseur d'origine du complexe véhicules industriels à sa création.
La Tunisie présente des coûts de main d'œuvre et une fiscalité avantageuse.
Avec l'importance du parc algérien des véhicules industriels et utilitaires roulants dont les
véhicules d'origine chinoise, la Chine a exporté un chiffre d'affaires de près de 1,5 millions USD en
2010, destiné à couvrir la demande en pièces de rechange, puisque ne figurant pas dans la liste
des fournisseurs des entreprises productrices algériennes.
Le marché du ressort à lames connaitra une concurrence chinoise de plus en plus présente en
Algérie.
Ressorts industriels "Autres" :
L'industrie de ressorts à lames "Autres" – qui comprennent également la production de ressorts à
boudin destiné à la suspension automobile – est une industrie dont les multiples fonctions
(compression, traction, torsion, etc.) font du ressort, quelles que soient sa taille et sa forme, un
élément essentiel de tous les ensembles mécaniques. En effet, du ressort le plus banal extrait du
crayon à bille de l’écolier au support du TGV, la gamme des produits est très diversifiée. Facteurs
de confort ou de force, qu’ils soient de compression, de traction ou de torsion, les ressorts se
trouvent dans de nombreux ensembles mécaniques.
Les professionnels en répertorient 15 grandes familles scindées en «petits» ressorts et
«grands» ressorts qui alimentent des industries aussi diverses que l’électroménager, l’industrie
électrique, l’informatique, l’automobile, l’aéronautique ou le ferroviaire.
La compétitivité des entreprises de la profession repose sur la maîtrise de spécifications
techniques très précises, alliée à une grande souplesse dans les délais de réalisation.
Cette disponibilité se conjugue à une proximité des secteurs clients que sont les industries
automobiles, ferroviaires, mécaniques ou électroniques.
Les importations algériennes de ces produits sont dominées par les pays européens et le Japon.
A titre d'exemple, en France :
Près des deux tiers des facturations sont constituées par les ressorts en hélices formés à froid,
utilisés notamment par les grands secteurs de clientèle.
À leur grande technicité, les entreprises allient une grande souplesse dans les délais de
réalisation. Cette disponibilité va de pair avec la proximité des secteurs clients.
20
En 2005, 34 entreprises emploient 2 600 personnes et réalisent un chiffre d’affaires de près de
350 M€. Les investissements sont faibles et ils ont encore reculé en 2005. Les groupes étrangers,
au nombre de neuf, réalisent 41 % du chiffre d’affaires et 60 % des exportations.
Le commerce extérieur est réalisé principalement avec les pays de l’Europe des quinze,
notamment l’Allemagne qui est encore le principal partenaire. Néanmoins, les exportations à
destination de la Pologne ont doublé entre 2003 et 2005. Elles représentent 6 % des ventes
totales de ce secteur à l’étranger.
Tendances technologiques :
La recherche de matériaux composites dans la fabrication des ressorts à lame et des ressorts à
boudin constitue le principal axe d'innovation en cours. L'innovation provient plutôt des
équipements industriels permettant de moderniser voire d'automatiser les processus de
fabrication.
Par ailleurs, l'association des mathématiques à la modernisation du marché de ressorts dominé
par un savoir-faire empirique, développe des outils de calcul informatiques qui permettent de
dimensionner les ressorts et pièces en fil et feuillards formés avec une fiabilité et une définition des
contraintes physiques d’une rare précision, pour fournir les entreprises qui utilisent des
mécaniques sophistiquées pour l’absorption ou la restitution de l’énergie mécanique : industries
mécaniques, pétrochimiques, sidérurgiques, navales, aéronautiques, transport et électroniques.
L'industrie du ressort à lames ou à boudin, a donc de bonnes perspectives pour son utilisation
dans la suspension des véhicules.
Coût de la main d'œuvre :
Pour présenter une cohérence réelle, les comparaisons en matière de productivité ne
peuvent être basées que sur le quotient coût horaire/valeur ajoutée du produit ou du
service exécuté. C’est un calcul effectivement difficile à réaliser mais qui a l'avantage
d'avoir un but purement économique.
Le coût ainsi rapporté à la valeur produite correspond au coût unitaire de la main d'œuvre
divisé par la valeur ajoutée par salarié (production diminuée des consommations
intermédiaires). On obtient ainsi le coût de la main d'œuvre en pourcentage de la valeur
ajoutée. Ce chiffre montre la corrélation entre les coûts de main d'œuvre et la valeur
ajoutée.
Cependant, pour d’avoir plusieurs repères des coûts salariaux dans le monde, une étude
menée par Datavoice Ltd nous présente un salaire comprenant l’horaire de base + coût
sociaux + taxes dans différents pays :
Allemagne : 17,45 € / heure
France : 15,80 € / heure
Etats Unis : 11,85€ / heure
Brésil : 2,15 € / heure
Tunisie : 1,98 € / heure
Maroc : 1,95 € / heure
Roumanie : 1,60 € / heure
Inde : 0,55 € / heure
Chine : 0,48 € / heure
Algérie : 2 € / heure
Il s’agit de chiffres généraux et non dédiés à un corps de métier. Ce panorama donne un
aperçu des coûts de la main d’œuvre au niveau mondial.
21
Coûts des énergies et fluides
Il est utile de ne pas perdre de vue que les avantages comparatifs dans la production de ressorts à
lames ou à boudins, résident plus dans les coûts des énergies et fluides que dans la main
d'œuvre.
En effet, la production de ressorts à lames ou à boudins est de typologie pratiquement plus
capitalistique que manufacturière.
C'est donc les coûts du gaz et de l'électricité qui sont déterminants et l'Algérie, producteur de gaz
et de pétrole (énergies principalement utilisées pour la production d'électricité) est plus avantagée
autant par rapport à ses voisins maghrébins qu'aux autres pays comme la Chine.
B. PRINCIPAUX FOURNISSEURS :
Les principaux fournisseurs annoncés par les entreprises utilisatrices des ressorts à lames ou à
boudins sont toutes des entreprises étrangères, excepté la société algérienne MAR :
 Pour SNVI :
o SAFIR, France ;
o COLMAR, Tunisie ;
o COTREL, Tunisie ;
o Interexport, Tchéquie ; (regroupeur)
o MAR, Algérie.
 Pour ENMTP :
o HAPPITCH, Allemagne ;
o MAR, Algérie ;
o OTTO WOLF, Allemagne ;
o Sarl Ressorts Algérie, Algérie ;
o ALVETEC, Bureau d’études techniques, Ingénierie conseil - Nice, Alpes-Maritimes, France.
o COTECO : Comptoir Technique et Commercial d'Equipements Automobile (Commerce et
réparation automobile, grossiste en pièces automobiles) Echirolles, France.
 Pour BTK Tiaret :
o BPW, Allemagne ;
o SAE, France ;
o SNVI-C.I.R, Algérie (fabricant d'essieu pour remorques et semi-remorques)
o FTBK, Oran – Algérie (importateur d'essieux et de pièces de rechange pour essieux)
 Pour Toufik Trailer et Tirsam :
o BPW, Allemagne ;
o SAE, France.
22
 Présentation des fournisseurs importants :
COTREL :
Adresse : COTREL S.A. Zone Industrielle Borj Cédria 2055 B.P. 912, Hammam Lif – Tunisie
COTREL est partenaire du groupe UFI comprenant :
· CAVEO, Espagne – couvrant les activités de COTREL en Tunisie et de FUNVERA en
Espagne, CAVEO est l’un des principaux fabricants de produits de suspension (ressorts à lames,
bras de suspension, barres stabilisatrices …) pour les véhicules utilitaires légers, camions et
remorques.
· SICAME, Tunisie – la Société Industrielle de Carrosserie Automobile et Matériel Élévateur –
SICAME – est spécialisée dans la conception et le développement des solutions de transport
routier innovantes
La Compagnie Tunisienne de Ressorts à Lames – COTREL - Société Anonyme créée en 1981,
fait partie d’un groupe de sociétés intégrées dans le secteur du véhicule industriel.
COTREL est une entreprise de fabrication de systèmes de suspension automobile de 450
employés et réalisant un chiffre d'affaires annuel de 50 Millions USD.
Spécialisée dans la conception, la fabrication et la commercialisation de ressorts à lames
conventionnels et paraboliques pour tout type de véhicules, COTREL est le fournisseur des plus
grands constructeurs automobiles internationaux.
L’organisation structurelle mise en place par COTREL est certifiée ISO 9001 (2000), ISO/TS
16949 et ISO 14001 par l’AFAQ.
COTREL a acquis son savoir faire de la société Japonaise NHK, l’un des leaders mondiaux de la
fabrication de ressorts à lames.
COTREL assiste ses clients dans la conception de nouveaux produits, assure la qualité totale des
produits commercialisés et maîtrise parfaitement la logistique des livraisons.
Aujourd’hui, COTREL occupe une position stratégique au cœur de marchés fortement
concurrentiels grâce à une valorisation des compétences, une utilisation des technologies
modernes et pointues mais aussi et surtout grâce à un engagement de performance et d’efficacité
au profit d’une clientèle de plus en plus exigeante.
RECHERCHE & DEVELOPPEMENT (R&D) :
S’appuyant sur les idées innovatrices d’une équipe d’ingénieurs hautement qualifiée, le service
Recherche et Développement de COTREL assiste ses clients dans la conception de ressorts
personnalisés à des coûts optimisés.
La réalisation de ces études de création, de modification et d’amélioration des produits selon les
besoins est assurée par l’utilisation des outils suivants :
·
·
·
·
·
Système CAD pour modélisation 2D
Modélisation en 3D du ressort et calculs analytiques.
Analyse par éléments finis pour les calculs statiques et dynamiques avec simulations de
fatigue.
Assistance technique : co-développement avec clients et fournisseurs, analyse de la valeur,
conception et développement de produits et équipements, liaisons télématiques.
Démarche qualité totale : laboratoire d’analyse, contrôle des caractéristiques élastiques, essais
d’endurance.
23
COTREL développe des ressorts à lames conventionnels et paraboliques pour différents types de
véhicules et qui tiennent compte du double rôle du produit à savoir soutenir une charge et assurer
le confort :
Gammes des produits
Commercial
Léger
Moyen
Lourd
Remorques & Semi-remorques
Tonnage
Exemples de véhicules
2.5 – 2.9
3 – 6.9 CITROEN, FIAT, FRUEHAUF,
7 –14.9 IVECO, MAN, MERCEDES,
PEUGEOT, RENAULT, RVI,
> 15
SCANIA, SICAME, SNVI, VOLVO...
> 25
SERVICES :
L’organisation professionnelle fondée sur les échanges d’informations logistiques via EDI avec le
système de suivi par code à barres s’inscrit dans la politique de COTREL qui vise l’efficacité, la
sécurité et la fiabilité des opérations.
En effet, COTREL assure divers services à ses clients comme l’emballage, le transport et la
livraison des marchandises juste à temps.
Pour être encore plus proche de sa clientèle, COTREL stocke une partie de ses marchandises
dans une plate forme en Europe réduisant davantage ses délais de livraison
COTREL assure la maintenance, l’assistance technique sur tous ses produits avec la fourniture
garantie de pièces de rechange sur une durée de quinze années.
COLMAR :
Adresse : COLMAR S.A. Teboulba Monastir,
5080, B.P 02, Code Postal : 5080 – Tunisie.
Zone Industrielle
Route
de
Moknine
COLMAR S.A est une compagnie Tunisienne spécialisée dans la fabrication et la
commercialisation de ressorts à lames. La compagnie COLMAR S.A est certifiée ISO TS 16949.
Fondée en 1978, c’est la première société en Afrique qui s’est spécialisée dans la fabrication et la
commercialisation des ressorts à lames conventionnels, paraboliques et bras de suspensions pour
tout type de véhicules industriels.
Elle compte 130 employés et réalise un chiffre d'affaires annuel de 15 millions USD.
COLMAR est l’un des leaders mondiaux dans le secteur de la fabrication de ressorts à lames et
fournisseur des plus grands constructeurs automobiles internationaux
« RENAULT,
IVECO, SCANIA, GM-ISUZU, SNVI, ... » avec une capacité de production de 10000Tonnes/An.
Depuis sa création, COLMAR a toujours affiché une ambition claire:
– La recherche permanente de la satisfaction clients.
– La recherche du développement et de l'innovation.
– L'implication de tous les personnels dans l'action d'amélioration continue
BPW France :
Adresse : BPW France, 195 rue des Chardonnerets; Zone Industrielle ParisNord 2 95947 Roissy
Charles De Gaulle
BPW France est une filiale à 100% de la BPW Bergische Achsen KG, leader européen dans
la fabrication et la commercialisation d’essieux et de suspensions pour remorques et semiremorques.
24
BPW Bergische Achsen KG, fondée en 1898, est restée une société familiale.
Le Groupe BPW est constitué de 12 sites de production et de 20 filiales réparties dans le
monde.
BPW France
BPW France est née de la reprise par BPW Bergische Achsen KG de son distributeur
français SAIRO qui s’occupait du marché national depuis plus de 40 ans.
Elle est en charge des ventes de l’ensemble des produits BPW en France.
Une large palette de produits qui comprend notamment :
 trains roulants pour véhicules industriels
 essieux pour remorques légères
 trains roulants pour véhicules agricoles
 pièces détachées
Est également responsable de la distribution d’autres produits ayant attrait aux véhicules
industriels remorqués, tels que :
 éléments de carrosserie de la marque Hestal (ranchers, rehausseurs de toit, systèmes de
fermeture, …) produits par la société Hesterberg & Söhne GmbH située en Allemagne et
faisant partie du groupe BPW.
 pares boue de la marque HBN (Greenflex,….) produits par la société HBN Teknik AS
située au Danemark et faisant partie du groupe BPW
 Roue en aluminium Speedline®
SAE-GIGANT
Adresse : SAE – Société Ardennaise - GROUPE GIGANT S.A, route de Cliron, 08090 Ham les
moines, Ardennes.
SAE-GIGANT fabrique des essieux depuis 1947 avec une gamme allant d’une capacité de 5t500 à
20t (essieu fixe, auto-suiveur, directeur, oscillant, boggie) en passant bien sûr par le frein à disque.
A
cet
effet
SAE
a
fabriqué
ses
premiers
freins
à
disque
en
1976.
En 1993 SAE passe sous le contrôle de GIGANT.
Avec des moyens de production importants et très modernes, SAE fabrique tous ses essieux (sauf
les gros tonnages 18/20t & oscillants « en billette ») en corps restreints sans soudure avec un
système de forgeage horizontal, qui augmente la sécurité du corps.
Avec une production de plus de 23000 essieux/an SAE produit 13% d’essieux frein à disque.
La plupart des freins à disque vendus par SAE sont prévus pour roue à déport zéro (version en
monte simple), l’avantage pour le transporteur est d’utiliser les roues standards de son parc par
rapport au déport 120 qui nécessite une roue spéciale.
La plupart des essieux GIGANT sont équipés aujourd’hui de roulements compacts (ou cartouche),
pour les gammes de 9t à 12t en monte 22’’5, pour les gammes de 10.5t à 12t en monte 17’’5.
Les
principaux
constructeurs
Français
travaillant
avec
SAE-GIGANT
KAISER – SAMRO – ACTM – LOUAULT – NICOLAS - CASTERA – LOHR etc.
La part de marché SAE est de 90% sur le marché des immatriculations de porte engin / bennes TP
& matériels BTP en France & plus 22% sur les immatriculations françaises (tout matériel confondu)
La
gamme
des
suspensions
GIGANT
offrent
de
gros
avantages
:
Le réglage du parallélisme se fait par excentrique sur l’axe du ressort.
Les modules de suspension apportent une réduction de poids très importante.
En 2004 le groupe GIGANT prend le contrôle de SMB et devient le leader de l’essieu sur le
marché Français (59%) et se place dans le peloton de tête des fabricants d’essieux européens.
25
SAFIR France :
Adresse : SA de Fabrication Industrielle de Ressorts – S.A.F.I.R, 38 rue de POIZAT, 69100
Villeurbanne, Rhône.
Producteur en France de ressorts de suspension pour poids lourds.
C. LA PRODUCTION LOCALE DE RESSORTS A LAMES :
L'industrie algérienne ne compte qu'une seule entreprise de production de ressorts à lames!
MAR – MANUFACTURE ALGERIENNE DE RESSORTS :
Adresse : rue Benarbia Houari Maraval Boîte Postale 27 RP Oran.
L'entreprise privée Spa MAR – Manufacture Algérienne de Ressorts, au capital de
28 000
000 DA a été créée en 1958 sous l'appellation "Ressorts Guillotte" pour satisfaire les besoins du
marché algérien en général et de la société Berliet en particulier.
Elle est dotée d'une capacité de production de 700 tonnes par an pour la fabrication de tous les
types de ressorts à lames traditionnels à partir d'aciers plats de nuance 55S7.
La société MAR a produit 730 tonnes de ressort s à lames durant ces trois dernières années avec
230 en 2009, 420 tonnes en 2010 et 180 tonnes en 2011.
Sa clientèle est surtout constituée par les revendeurs de pièces de rechanges.
L'entreprise connaît des difficultés importantes avec plus de la moitié de ses équipements à l'arrêt
pour cause d'un plan de charge insuffisant. Ses effectifs qui étaient de 50 travailleurs sont passés
à 5 personnes.
Ses tentatives de conquérir des parts de marché de la SNVI, n’ont pas abouti pour des raisons de
qualité de ses produits.
La disponibilité d'un marché ouvrirait à cette entreprise des perspectives de développement qui
justifierait la rénovation de ses équipements de production existants et l'extension de la production
par l’acquisition d’un laminoir pour la fabrication de ressorts paraboliques du fait de la disponibilité
d’un foncier dont la superficie est suffisante.
D. LA PRODUCTION LOCALE DE RESSORTS A BOUDINS :
La production de ressorts à boudins compte deux entreprises de transformation à froid mais
travaillant très peu pour les besoins de l'automobile.
RESSORTS INDUSTRIELS HAMZA BRAHIM ET CIE :
Adresse : SARL Ressorts Industriels Hamza Brahim et Cie, zone industrielle de Khémis El
Khechna.
Créée en 1986, la SARL Ressorts Industriels Hamza Brahim et Cie produit des ressorts de
compression, de traction, de torsion, de forme et fabrique des profilés spécifiques de chemins de
fer et des ressorts spéciaux sur plan, notamment destinés à la maintenance d'équipements
industriels et parfois d'automobiles pour les revendeurs de pièces détachées.
26
Les opérations de traitement de surface sont sous-traitées à l'extérieur.
Sa clientèle est à majorité publique (70%) et de secteurs d'activités divers : SNVI (30%), AMC
(10%), Kadri Luminaire, Ingelec, Rouiba Eclairage, BMS, ….
Son chiffre d'affaires a évolué autour des 200 millions de DA (187 en 2008, 229 en 2010 et 208
MDA en 2011) durant ces trois dernières années.
Ses effectifs sont de 29 employés.
Son outil industriel comprend des machines automatiques et une machine à commande
numérique.
Hamza Ressorts Industriels s'est doté d'une structure marketing et envisage des investissements
pour acquérir des équipements modernes de production aux fins d'améliorer quantitativement et
qualitativement sa production. Elle rencontre cependant des difficultés administratives pour
exécuter ses projets de développement.
Sa propriété foncière sur le terrain d'assiette de son usine lui permet d'envisager son entrée dans
la production de ressorts à lames si elle venait à être encouragée et soutenue.
ALGERIE RESSORTS
Adresse : SARL Algérie Ressorts – Heuraoua – Alger
La Sarl Algérie Ressorts produit des ressorts industriels de torsion, de compression, de traction et
de forme.
Son chiffre d'affaires avoisine les 20 millions de DA pour un marché client public et privé constitués
d'industries et de revendeurs de pièces de rechange.
Ses effectifs sont de 25 employés.
Son outil industriel comprend des machines à torsader, un four, des machines de contrôle et
d'essais de fatigue.
Elle a besoin d'une nouvelle assiette de terrain pour une éventuelle extension.
4
ENVIRONNEMENT DU MARCHE :
Les dispositifs incitatifs d'aide à l'investissement tel que le régime général de l'ANDI, ne réunissent
pas des avantages suffisants pour développer le marché du ressort à lames et à boudin et le
rendre attractif aux investisseurs potentiels.
L'existence d'un producteur (SNVI) d'essieux pour remorques et semi-remorques et la tendance à
l'investissement dans la production de remorques et de semi-remorques sont des facteurs qui
pourraient être mis à profit pour booster le marché du ressort à lames.
L'appréciation des droits de douanes qui taxent actuellement l'importation des semi-remorques en
build up à 5% alors que les essieux pour semi-remorques sont frappés généralement de 30% de
droits de douanes et de 21% s'ils proviennent de la Communauté Economique Européenne.
De plus, la suppression de la taxe de 500 000 DA appliquée sans distinction sur la vente de
véhicules tractés n'encourage pas la production locale de semi-remorques en Algérie. Sa
suppression attirerait plus d'investisseurs dans la production de semi-remorques et par voie de
conséquence les besoins sur les essieux et donc les ressorts à lames.
27
L'élimination de cette incohérence favoriserait une production intensive d'essieux pour semiremorques, qui constituerait un facteur déclencheur de rendements croissants qui inciterait
l'investissement dans la fabrication locale de ressorts à lames dont les coûts de revient matières
sont délestés des droits de douanes avec le dispositif de démantèlement négocié dans l'Accord
d'Association avec l'Union Européenne.
Pour une meilleure visibilité du marché des ressorts il est nécessaire d'adopter des positions
tarifaires plus adaptées à la destination des produits, tel qu'en France par exemple ci-dessous.
L'objectif premier serait surtout de distinguer les ressorts à lames et à boudins destinés à
l'automobile.
Ressorts et lames de ressorts, en fer ou en acier (à l''exclusion des ressorts de montres,
ressorts pour cannes et manches de parapluies ou parasols, rondelles-ressorts, rondelles
élastiques et sauf ressorts-amortisseurs et ressorts à barre de torsion de la Section 17)
73.20
Ressorts et lames de ressorts, en fer ou en acier (à l''excl. des ressorts de
montres, ressorts pour cannes et manches de parapluies ou parasols,
rondelles-ressorts, rondelles élastiques et sauf ressorts-amortisseurs et
ressorts à barre de torsion de la Section 17)
Ressorts paraboliques et leurs lames, en fer ou en acier
73201011
Ressorts et leurs lames, en fer ou en acier, formés à chaud (sauf ressorts
73201019 paraboliques et leurs lames, ressorts de montres et ressorts à barre de torsion de
la Section 17) (Commerce Restrictions)
Ressorts à lames et leurs lames, en fer ou en acier (sauf formés à chaud, ressorts
73201090 de montres et ressorts à barre de torsion de la Section 17)
Ressorts en hélice en fer ou en acier, formés à chaud (à l''excl. des ressorts
73202020 spiraux plats, ressorts de montres, ressorts pour cannes et manches de
parapluies et de parasols et sauf ressorts-amortisseurs de la Section 17)
Ressorts de compression en fer ou en acier (à l''excl. des ressorts en volute,
73202081 ressorts de montres, ressorts pour cannes et manches de parapluies et de
parasols et sauf ressorts-amortisseurs de la Section 17)
Ressorts de traction en fer ou en acier (à l''excl. des ressorts de montres et des
73202085 ressorts pour cannes et manches de parapluies et de parasols)
Ressorts en hélice, en fer ou en acier (autres que formés à chaud, de
73202089 compression, de traction, ressorts spiraux plats, ressorts de montres, ressorts
pour manches et cannes de parapluies et de parasols et sauf ressortsamortisseurs de la Section 17)
Ressorts spiraux plats en fer ou en acier (sauf ressorts en hélice et ressorts de
73209010 montres)
Ressorts ayant la forme de disques, en fer ou en acier
73209030
Ressorts et lames de ressorts en fer ou en acier (sauf ressorts spiraux plats,
73209090 ressorts ayant la forme de disques, ressorts en hélice, ressorts à lames et leurs
lames, ressorts de montres, rondelles-ressorts, rondelles élastiques et sauf
ressorts-amortisseurs et ressorts à barre à torsion de la Section 17)
28
B. Plan de développement du produit :
Le marché du ressort à lames est constitué dans sa globalité par la première monte. Les
consommations en ressorts à lames, des sociétés de production de véhicules industriels, sur les
quatre dernières années et les projections de besoins sur les deux prochaines années, montrent
que le marché du ressort à lames existe bien en Algérie.
La valeur des besoins en ressorts à lames pour 2012 et 2013, atteint 1 213 196 KDA, soit le chiffre
d’affaires du fabricant de ressorts à lames tunisien COLMAR.
Les deux projets entre SNVI, MDN et DAIMLER pour la production de 16 500 véhicules industriels,
à Rouiba et à Tiaret, une fois concrétisés, va booster la demande en ressorts à lames.
Un autre marché du ressort à lames peut être apporté par l’intégration nationale, progressive des
remorques, actuellement importées, nous estimons que 10 000 remorques sont importées par
l'Algérie, chaque année.
Les fabricants de remorques importent l’ensemble essieu en tandem. Les productions des ressorts
à lames et des essieux, sont intimement liées : la fabrication locale des essieux, favorisera
l’intégration des ressorts à lames.
La CIR/SNVI, a une grande expérience dans la fabrication des essieux, sa capacité de 3000
essieux par an, est insuffisante pour satisfaire tout le marché algérien. L’augmentation des
capacités de production des essieux par la CIR/SNVI est à étudier, dans le cadre de l’intégration
des ressorts à lames.
L’opportunité de construction d’une usine de fabrication de ressorts à lames, est plus que justifiée.
Il s’agit d’analyser les différentes options possibles :
Créer une nouvelle société de fabrication de ressorts à lames, ou accompagner une des sociétés
algériennes, déjà opérationnelles dans la fabrication de ressorts.
La situation du marché du ressort à boudins, est tout à fait différente. La consommation actuelle
pour la première monte reste très marginale et ne peut justifier le lancement d’une usine de
production de ressorts à boudins.
Cependant, les perspectives de construction d’une ou plusieurs usines de véhicules particuliers,
sont prometteuses à moyen terme. L’opportunité de construction dune usine de fabrication de
ressorts à boudins, deviendra d’actualité, une fois ces projets concrétisés.
29
5
MOYENS NECESSAIRES POUR DEMARRER L’ACTIVITE :
Hypothèses de travail : Les options retenues
Les résultats des discussions tenues lors des séances de briefing du 15.04.2012 et du débriefing
du 25.04.2012, retiennent les orientations suivantes en termes d’hypothèses de travail, validées
par le bénéficiaire et qui serviront comme bases pour l’élaboration de l’étude :
Deux options de projets d’unités de production et correspondant à trois variantes en termes
d’évaluation :
Option 2 : une unité combinée
(intégrée)
Option 1 : deux (02) unités séparées
Unité de fabrication de
ressorts à lames de
capacité de 60 000
ressorts par an avec
extension de production
de : 30 000 après 3 ans
et 30 000 après 6 ans.
Unité
séparée
de Unité combinée de fabrication de
fabrication de ressorts à ressorts à lames et de ressorts à
boudins de capacité de boudins, dans les conditions suivantes :
300 000 ressorts par an  Unité de fabrication de ressorts à
lames de capacité de 60 000 ressorts
par an avec extension de production
de : 30 000 après 3 ans et 30 000 après
6 ans.
 Unité de fabrication de ressorts à
boudins de capacité de 300 000
ressorts par an, entrée en production,
03 ans après le lancement de la
production de ressorts à lames.
5.1 Organisation - Ressources humaines :
5.1.1
Option 1 / Variante 1 : Unité de production de ressorts à lames
L’organisation proposée, suppose que la société est créée par un porteur de projet de création
d’une Unité de fabrication de ressorts à lames, en trois phases de montée de capacité de
production : 60 000 ressorts par an avec extension de production de : 30 000 après 3 ans et
30 000 après 6 ans.
Le porteur de Projet Ressorts à lames est différent de celui du Projet Ressorts à boudins.
30
Organisation de la société en phase 1 :
Directeur
1
Assistant SMQE
Secrétariat
1
1
Département Production
Département Technique
30
16
Département
Administration et
Finances
Département Commercial
06
17
Département Administrations et Finances
Chef de Département
Administration et
Finances
1
Service Ressources
Humaines
1
Service Comptabilité
Service Finances
1
1
Service
Approvisionnements
1
Gestion des stocks Magasins Matières
premières - PdR
Paie - Social
1
1
Moyens généraux chauffeur PL Gardiennage
1 + 09
Remarque : la fonction gardiennage, composée de 8 personnes, peut être externalisée, en la
sous-traitant à des sociétés spécialisées dans le métier.
31
Département Technique
Chef de Département
Technique
1
Chef de Service Etudes
et Développement
Chef de Service
Maintenance
Chef de Service
Contrôle Qualité
1
1
1
Bureau Méthodes de
Maintenance
Laboratoire de contrôle
qualité
1
2
Equipe d'intervention
de maintenance
Equipe de contrôle
qualité
6
3
Département Production
Chef de Département
Production
1
Chef de Service
Méthodes
Chef de Service
Production
1
1
Section Préparation Planification
Chef d'atelier
Assemblage et Finition
1
10
Chef d'atelier Débitage
- Mise en forme
10
Chef d'atelier
Traitements
Thermiques
6
32
Département Commercial
Chef de Département
Commercial
1
Chef de Service Produits finis
Chef de Service Marketing
Chef de Service Commercial
1
1
1
Section
Section Réception - Magasins
Produits finis
Facturation - Expédition
1
1
Evolution de l’organisation du travail en phase 2 et en phase 3
Phase 2 :
90 000 ressorts/an
Magasins MP/PdR
Réception produits finis
Production
Méthodes de Production
Traitements thermiques
Contrôle Qualité
Maintenance
Total
Nbre de
postes de
travail
02
02
02
02
02
02
02
Complément
d’effectif
01
01
10
01
03
05
04
25
Phase 3 :
120 000 ressorts/an
Nbre de
postes de
travail
02
02
02
02
03
03
03
Complément
d’effectif
06
02
04
12
Les autres Fonctions travailleront en un seul poste de travail et leurs effectifs resteront inchangés.
Evolution des effectifs par catégorie professionnelle, sur les 03 phases
Fonction
Directeur
Chef de Département
Chef de Service
Chef de Section
Cadres de maîtrise
Opérateurs
Total
Phase 1
1
4
12
13
33
9
72
Phase 2
1
4
12
19
48
15
97
33
Phase 3
1
4
12
20
59
15
109
Salaires annuels prévisionnels en phase 1 ;
Fonction
Nombre de salariés
Directeur
Chef de Département
Chef de Service
Chef de Section
Cadres de maîtrise
Opérateurs
Total
1
4
10
15
33
9
72
Salaire mensuel brut
(DA)
150 000
100 000
70 000
40 000
30 000
25 000
Salaire annuel brut
(DA)
1 800 000
4 800 000
8 400 000
7 200 000
11 880 000
2 700 000
36 700 000
Calendrier de recrutement
Calendrier de recrutement du Personnel (N et N-1)
Phase
/Fonctions
Création de la
société
Démarches
administratives
Implantation
de l’Unité,
Génie civil
Commande
des
équipements
Réception
des
équipements
Essais de
production
Production
Chef de
Projet/Directeur
Chef de Dpt
Administration et
Finances
Chef de Dpt
Technique
Chef de Dpt
Production
Chef de Dpt
Commercial
Assistant SMQE
Secrétariat
Calendrier de recrutement du Personnel du Dpt Administration et Finances
Phase
/Fonctions
Création de la
société
Démarches
administratives
Implantatio
n de
l’Unité,
Génie civil
Commande
des
équipements
Chef de Sce
RH
Chef de Sce
Comptabilité
Chef de Sce
Finances
Chef de Sce
Appros
Chef section
paie
Chef sections
Mgx
Chef section
GdS
Personnel
gardiennage
34
Réception
des
équipements
Essais de
production
Production
Calendrier de recrutement du Personnel du Dpt Technique
Phase /Fonctions
Création de
la société
Démarches
administratives
Implantation
de l’Unité,
Génie civil
Commande
des
équipements
Réception
des
équipements
Essais
de
production
Production
Chef Sce Etudes et
Développement
Chef Sce
Maintenance
Chef Sce Contrôle
Qualité
Chef BMM
Chef de Laboratoire
Personnel
d’intervention
maintenance
Personnel de
contrôle qualité
Calendrier de recrutement du Personnel du Dpt Production
Phase
/Fonctions
Création de
la société
Démarches
administratives
Implantation
de l’Unité,
Génie civil
Commande
des
équipements
Réception
des
équipements
Essais
de
production
Production
Essais de
production
Production
Chef Sce
Production
Chef Sce
Méthodes
Chefs d’ateliers
Equipes de
production
Calendrier de recrutement du Personnel du Dpt Commercial
Phase
/Fonctions
Création de la
société
Démarches
administratives
Implantation
de l’Unité,
Génie civil
Commande
des
équipements
Chef Sce
Commercial
chef section PF
Chef de section
Facturation
expédition
Commerciaux
35
Réception
des
équipements
5.1.2
Option 1 / Variante 2 : Unité de production de ressorts à boudins
Hypothèses :
Capacité de production : 300 000 ressorts par an, dédiés aux véhicules particuliers.
Entrée en production : 03 années après la mise en service de l’Unité de production des ressorts à
lames.
Le porteur de Projet Ressorts à boudins est différent de celui du Projet Ressorts à lames.
Organisation :
L’organisation de la société sera identique à celle de l’unité de fabrication des ressorts à lames, à
sa phase 1, correspondant à la capacité de production de 60 000 ressorts à lames.
Seul le Département Production sera revu à la baisse en termes d’effectifs. En effet, le process de
production choisi est automatisé au niveau des étapes : contrôle, chauffage, mise en forme,
cisaillage des ressorts, les effectifs de production seront moins importants, nous prévoyons 20
personnes pour le Département Production au lieu de 30.
Organigramme de la société
Directeur
1
Assistant SMQE
Secrétariat
1
1
Département Production
Département Technique
20
16
Département
Administration et
Finances
16
36
Département Commercial
06
Département Production
Chef de Département
Production
1
Chef de Service
Méthodes
Chef de Service
Production
1
1
Section Préparation Planification
Chef d'atelier fabrication
de ressorts à boudins
1
10
Chef d'atelier
Traitements Thermiques
6
Effectifs et rémunération par catégorie professionnelle
Fonction
Directeur
Chef de Département
Chef de Service
Chef de Section
Cadres de maîtrise
Opérateurs
Total
Nombre de salariés
1
4
10
14
24
9
62
Salaire mensuel brut
(DA)
150 000
100 000
70 000
40 000
30 000
25 000
Salaire annuel brut
(DA)
1 800 000
4 800 000
8 400 000
6 720 000
8 640 000
2 700 000
33 060 000
Calendrier de recrutement
Le calendrier de recrutement du personnel durant les différentes phases de mise en place de la
société est identique à celui proposé pour l’unité de production de ressorts à lames.
37
5.1.3
Option 2 : Unité combinée
Hypothèses
Unité combinée de fabrication de ressorts à lames et de ressorts à boudins, dans les conditions
suivantes :
 Unité de fabrication de ressorts à lames de capacité de 60 000 ressorts par an avec extension
de production de : 30 000 après 3 ans et 30 000 après 6 ans.
 Unité de fabrication de ressorts à boudins de capacité de 300 000 ressorts par an, entrée en
production, 03 ans après le lancement de la production de ressorts à lames.
 Le porteur de projet des 2 Unités de production des ressorts à lames et des ressorts à boudins,
est le même.
Organisation :
L’organisation de la société en phase 1, reste inchangée par rapport au modèle de l’option 1,
phase 1.
L’activité production de ressorts à boudins, commencera en phase 2 de l’Unité ressorts à lames,
l’organisation sera celle de l’option 1, phase 2, à laquelle, s’ajouteront les activités spécifiques à la
production de ressorts à boudins, soit : le contrôle par ultra sons des barres d’acier et la chaine
automatique de fabrication de ressorts à boudins.
Les activités communes : traitements thermiques, grenaillage, peinture, les services Maintenance
et Contrôle Qualité, seront renforcés.
Chef de Département
Production
1
Chef de Service Méthodes
Chef de Service
Production
1
1
Chef d'atelier fabrication
de ressorts à boudins
Section Préparation Planification
2
Chef d'atelier
TraitementsThermiques
6
chef d'atelier débitage et
mise en forme des
ressorts à lames
chef d'atelier assemblage
et finition
38
Evolution des effectifs en phase 2 du projet :
Phase 2 :
Phase 2 :
90 000 ressorts à lames/an
Magasins MP/PdR
Réception produits finis
Production
Méthodes de Production
Traitements thermiques
Contrôle Qualité
Maintenance
Total
Nbre de
postes de
travail
02
02
02
02
02
02
02
Complément
d’effectif
01
01
10
01
03
05
04
25
300 000 ressorts à
boudins/an
Nbre de
Complément
postes de
d’effectif
travail
01
01
01
10
01
01
01
03
01
02
15
En phase 3 du Projet, nous retrouvons les ajustements portés dans l’option 1, phase 3.
Evolution des effectifs par catégorie professionnelle, sur les 03 phases
Fonction
Directeur
Chef de Département
Chef de Service
Chef de Section
Cadres de maîtrise
Opérateurs
Total
Phase 1
1
4
10
15
33
9
72
Phase 2
1
4
10
20
62
15
112
Phase 3
1
4
10
21
73
15
124
Les masses salariales prévisionnelles pour les différentes options et les différentes phases du
Projet, sont présentées de façon détaillée, dans la partie financière du rapport.
Le calendrier de recrutement du personnel en phase 2 du Projet, suivra la même démarche que
celle retenue dans l’option1.
39
5.2 Matières premières : fournisseurs et distributeurs :
Les principales matières premières nécessaires à la production des ressorts à lames et des
ressorts à boudins sont :
Matières premières
Caractéristiques
Aciers
Aciers
au silicium
de
nuance : 50CV4 – 60S2Mn
– 55S7 – SAE 5160
Aciers : 55Cr3 – 50CrV4 –
51CrMoV4
Grenaille
Grenaille de décapage
mécanique
Peinture
Anti corrosion
Huile
Huile minérale de trempe
Bagues en bronze
De différents diamètres
Pièces de rechange pour
équipements de production
Différentes pièces d’usure
Quantité
7 200 T/an pour
60 000 ressorts à
lames
6 000 T/an pour
300 000 ressorts
à boudins
1 T/an en phase 1
10 T/an en phase
1
3000 litre/an en
phase 1
120 000 /an en
phase 1
10% de la valeur
des équipements
de production
Fournisseurs
Importation d’Italie
– France - Europe
Importation d’Italie
– France - Europe
Produit local :
ENAP
Importation d’Italie
– France - Europe
Sous-traitance
locale
Fournisseurs des
équipements de
production
5.3 Procédé de fabrication (technologie et scénario opérationnel) :
Ligne de production de ressorts à lames :
La ligne de production des ressorts à lames est de type conventionnel, elle se compose de onze
étapes plus ou moins mécanisée :
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Contrôle de réception des barres d’acier
Débitage à la longueur des lames
Chauffage des lames
Cintrage des lames
Traitement thermique de trempe et revenu, des lames
Grenaillage de décapage mécanique, des lames
Contrôle de détection de fissures par US ou magnétoscopie, des lames
Peinture des lames
Fabrication ou sous-traitance des brides pour les ressorts bridés
Assemblage des ressorts à lames
Essai de flexion sur ressort à lames
Conditionnement des ressorts à lames
Remarque : les utilisateurs nationaux utilisent une grande variété de ressorts à lames, environ une
vingtaine de variantes, définies par les différents paramètres : largeur, longueur, épaisseur, forme,
des lames ; nombre de lames par ressort, système d’assemblage des ressorts.
Un inventaire des différentes variantes, doit être effectué auprès des clients potentiels, afin de
préparer les gammes de fabrication.
Voir annexe 8, l’implantation des équipements dans l’atelier Ressorts à lames.
40
Ligne de production de ressorts à boudins :
La ligne de production de ressorts à boudins est automatisée sur les quatre premières étapes de
fabrication. Les ressorts sont ensuite repris par les mêmes équipements de la ligne de production
de ressorts à lames.
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Contrôle automatique et systématique des barres d’acier par ultra –sons,
Chauffage par induction des barres d’acier,
Enroulement pour la formation des spires,
Cisaillage à la longueur des ressorts à boudins,
Traitement thermique de trempe et revenu des ressorts à boudins,
Grenaillage des ressorts à boudins,
Contrôle de détection de fissures par ultra-sons ou magnétoscopie, des ressorts à boudins,
Peinture des ressorts à boudins,
Tarage des ressorts à boudins,
conditionnement des ressorts à boudins.
Voir annexe 8, l’implantation des équipements dans l’atelier Ressorts à boudins
Nous remarquons que les deux lignes de production possèdent en commun la moitié des moyens
de production et de contrôle de la qualité. Ceci plaide pour envisager l’option d’une Unité
combinée de fabrication de ressorts à lames et de ressorts à boudins, sur le même site.
Equipements nécessaires
Option 1 :
02 unités indépendantes, l’une dédiée à la fabrication des ressorts à lames, l’autre à la fabrication
des ressorts à boudins
Unité de fabrication de ressorts à lames de capacité de 60 000 ressorts par an avec extension de
production de : 30 000 après 3 ans et 30 000 après 6 ans.
41
Equipements nécessaires :
Equipements de production:
Cisaille
Rouleuse 100 opérations
3
Four de chauffage (gaz) : 3 M et 4.000 Kw
2 Cintreuses de 200 opérations/poste
Four de trempe (électrique) type tunnel à atmosphère contrôlée, volume : 3 M3,
puissance : 2.600 Kw, température maximum : 1200°C
Four de revenu (électrique) type tunnel, à atmosphère contrôlée, volume : 3 M3,
puissance 1500 Kw 3, température maximum : 600°C
Bain de trempe avec huile réfrigérée de 2 m3
Prix des équipements
(DA)
5.850.000
40.000.000
6.240.000
9.100.000
19.560.000
16.500.000
5 000 000
Grenailleuse : capacité : 400 lames par heure
5.200.000
Cabine de peinture : capacité : 400 lames par heure
17.600.000
Presse hydraulique pour fabriquer les brides, capacité : 40 brides par heure
Four de chauffage des brides avant assemblage des ressorts : four à gaz,
chambre de 1M3, puissance : 1500 KW
Utilités :
5.850.000
5 000 000
Chaudière à eau chaude (vestiaires)
3.900.000
Transformateur 600 KVA
6 000.000
Groupe électrogène 200 KVA
Moyens de manutention:
2 Ponts roulants de 500 kg
2 chariots élévateurs (électriques) 3 t
Moyens de transport
01 camion à plateau 20T et 04 véhicules particuliers
Laboratoire de contrôle qualité
Réseau anti-incendie
5.000.000
16.000.000
9.000.000
14 000 000
22 620 000
1.274.000
Matériels et équipements de laboratoire
Prix (DA)
Machine hydraulique d’essai de traction 100T
5 000 000
Appareil universel de dureté, Brinell, Rockwell, Vickers
1 500 000
Microscope optique métallographique avec écran numérique
1 500 000
Appareil de polissage des échantillons métallographiques
200 000
Tronçonneuse pour échantillons métallographiques
80.000
Fraiseuse conventionnelle pour la réalisation des éprouvettes de traction
2.340.000
Instruments de métrologie
Appareil de contrôle de fissuration par ultra-sons
Appareil de détection des fissures par magnétoscopie
12 000 000
Appareil d’essai de flexion des ressorts
Remarque :
La montée en cadence à 90 000 puis à 120 000 ressorts à lames, ne nécessitera pas de
nouveaux investissements ; le passage à 02 et 03 postes de travail est suffisant pour répondre
aux besoins d’augmentation de production de ressorts à lames. Seuls les effectifs de certaines
catégories de personnel seront renforcés, comme cela a été défini dans le chapitre organisation
de la société lors des différentes phases.
42
Unité de fabrication de ressorts à boudins de capacité de 300 000 ressorts par an.
Désignation des équipements
Prix des équipements
(DA)
Contrôle automatique de fissures par ultra-sons, sur les barres d’acier :
170 équivalents- longueurs ressorts par heure
5 000 000
Chauffage par induction des barres d’acier (1200°C) : puissance : 4000 KW
15 000 000
Rouleuse automatique des barres : 170 ressorts par heure
20 0000 000
Cisaille des ressorts : 170 découpes par heure
1.300.000
Four de trempe (électrique) type tunnel à atmosphère contrôlée, volume : 3
M3, puissance : 2.600 Kw, température maximum : 1200°C
Four de revenu (électrique) type tunnel à atmosphère contrôlée, volume : 3
M3, puissance 1500 Kw 3, température maximum : 600°C
Bain de trempe avec huile réfrigérée de 2 m3
19.560.000
16.500.000
5 000 000
Grenailleuse, capacité : 170 ressorts/heure
5.200.000
Cabine de peinture, capacité : 170 ressorts/heure
Tarage des ressorts : 170 tarages par heure
17.600.000
1 500 000
Prix (DA)
Utilités :
Chaudière (vestiaires)
3.900.000
Transformateur 600 KVA
6 000.000
Groupe électrogène 200 KVA
Moyens de manutention:
2 Ponts roulants de 500 kg
2 chariots élévateurs (électriques) 3 t
Moyens de transport
01 camion à plateau 20T et 04 véhicules particuliers
Laboratoire
Réseau anti-incendie
5.000.000
16.000.000
9.000.000
14 000 000
22 620 000
1.274.000
Matériels et équipements de laboratoire
Prix (DA)
Equipements
Machine hydraulique d’essai de traction 100T
5 000 000
Appareil universel de dureté, Brinell, Rockwell, Vickers
1 500 000
Microscope optique métallographique avec écran numérique
1 500 000
Appareil de polissage des échantillons métallographiques
200 000
Tronçonneuse pour échantillons métallographiques
80.000
Fraiseuse conventionnelle pour la réalisation des éprouvettes de traction
2.340.000
Instruments de métrologie
Appareil de contrôle de fissuration par ultra-sons
Appareil de détection des fissures par magnétoscopie
Appareil de tarage des ressorts à boudins
43
12 000 000
Option 2 : Unité combinée de fabrication de ressorts à lames et de ressorts à boudins, dans
les conditions suivantes :
Unité de fabrication de ressorts à lames de capacité de 60 000 ressorts par an avec extension de
production de : 30 000 après 3 ans et 30 000 après 6 ans.
Unité de fabrication de ressorts à boudins de capacité de 300 000 ressorts par an, entrée en
production, 03 ans après le lancement de la production de ressorts à lames.
Equipements de production
Prix des équipements
Cisaille pour ressorts à lames
Rouleuse 100 opérations (œil pour ressorts à lames
3
Four de chauffage (gaz) : 3 M et 4.000 Kw (ressorts à lames)
5.850.000
40.000.000
6.240.000
2 Cintreuses de 200 opérations
Four de trempe (électrique) tunnel à atmosphère contrôlée, 6 M3 et 5 200 Kw
(pour les 2 lignes) ou 02 fours de 3 m3
3
Four de revenu (électrique) tunnel à atmosphère contrôlée, 6 M (pour les 2
lignes) ou 02 fours de 3 m3
Bain de trempe avec huile réfrigérée de 4 m3 (pour les 2 lignes) ou 2 bains de
trempe de 2 m3
02 Grenailleuses (une chaque ligne) ou 01 grenailleuse de capacité
équivalente
02 Cabines de peinture (une chaque ligne) ou une cabine de peinture
équivalente
Contrôle automatique de fissures par ultra-sons, sur les barres d’acier : 170
équivalents- longueurs ressorts par heure (ressorts à boudins)
Chauffage par induction des barres d’acier (1200°C) : puissance : 4000 KW
(ressorts à boudins)
Rouleuse automatique des barres : 170 ressorts par heure (ressorts à
boudins)
Cisaille des ressorts : 170 découpes par heure (ressorts à boudins)
Contrôle automatique de fissures par ultra-sons, sur les barres d’acier : 170
équivalents- longueurs ressorts par heure (ressorts à boudins)
Tarage des ressorts : 170 tarages par heure (ressorts à boudins)
Utilités :
9.100.000
35 000 000
32 000.000
7 500 000
12 000.000
35.000.000
5 000 000
15 000 000
20 0000 000
1.300.000
5 000 000
1 500 000
Chaudière (vestiaires)
7 000.000
Transformateur 1200 KVA
12 000.000
Groupe électrogène 200 KVA
Moyens de manutention:
4 Ponts roulants de 500 kg
4 chariots élévateurs (électriques) 3 t
Moyens de transport
02 camions à plateau 20T et 07 véhicules particuliers
Laboratoire
Réseau anti-incendie
44
5 000.000
30.000.000
18.000.000
18 000 000
22 620 000
3 000.000
Matériels et équipements de laboratoire
Equipements
Machine hydraulique d’essai de traction 100T
Appareil universel de dureté, Brinell, Rockwell, Vickers
Microscope optique métallographique avec écran numérique
Appareil de polissage des échantillons métallographiques
Tronçonneuse pour échantillons métallographiques
Fraiseuse conventionnelle pour la réalisation des éprouvettes de
traction
Instruments de métrologie
Appareil de contrôle de fissuration par ultra-sons
Appareil de détection des fissures par magnétoscopie
Appareil d’essai de flexion des ressorts
Prix (DA)
5 000 000
1 500 000
1 500 000
200 000
80.000
2.340.000
12 000 000
Remarque :
L’option 2, d’une Unité combinée de production de ressorts à lames et de ressorts à boudins, a
l’avantage de :
 Economiser toutes les installations du laboratoire de contrôle qualité, acquises en phase 1
 Economiser en effectif administratif et de soutien
 Avoir une flexibilité dans la planification de la production et l’optimisation de l’utilisation des
moyens de production
Le renforcement des moyens de production communs est nécessaire, deux possibilités :
 Opter pour deux lignes de moyens communs : traitements thermiques, grenaillage et peinture, a
l’avantage de décider l’investissement de la deuxième ligne, une fois, le Projet Ressorts à boudins,
finalisé.
 Opter pour une seule ligne de moyens communs de capacité suffisante pour la production des
deux types de ressorts, présente le risque que si le Projet ressorts à boudins n’aboutit pas, nous
aurions installé des capacités surdimensionnées, au niveau des installations de traitements
thermiques, grenaillage et peinture.
5.4 Système d’information et outils informatiques de gestion :
Nous insistons beaucoup sur la place de l’outil informatique comme outil de gestion et
d’introduction de la rigueur dans la gestion.
Les outils informatiques : ERP, logiciels de Conception Assistée par Ordinateur, CFAO tel que
SOLID WORKS, de logiciel de Gestion de la Maintenance Assistée par Ordinateur, GMAO, doivent
acquis dès le démarrage de la société.
Le personnel concerné par ces outils doit suivre une formation, la plus complète possible, afin
d’exploiter au mieux ces outils de gestion.
La mise en place d’un réseau, permettra de fournir en temps réel, toutes les informations dont en
auront besoin les différentes fonctions de l’entreprise.
45
5.5 Techniques nouvelles :
La ligne de production de ressorts à lames, utilise une technologie conventionnelle, qui ne
nécessite pas de qualifications particulières ou difficiles à trouver sur le marché de l’emploi.
La ligne de production de ressorts à boudins utilise par contre une technologie basée sur les
automates programmables, nécessitant la formation du personnel affecté, sur la technologie des
automates programmables.
Pour les deux lignes de production, une attention particulière doit être prise pour la formation et la
qualification des techniciens affectés au contrôle qualité e aux traitements thermiques. Les
techniques de contrôles non destructifs : Ultra-sons et magnétoscopie, ainsi que les essais
mécaniques et métallographiques doivent être bien maîtrisés par le personnel de contrôle qualité.
La mise sur le marché des ressorts, passe par l’homologation des produits et l’audit des processus
de production, par les clients respectifs. C’est une étape décisive pour l’acquisition des marchés.
La certification du système de management qualité selon le référentiel ISO 9001/2008, et la
certification ISO/TS 16949, de la société, à court terme, permettra de renforcer et garantir les
performances du service Contrôle Qualité.
La tendance actuelle dans l’industrie du véhicule industriel est le remplacement des ressorts à
lames classiques par les ressorts à lames paraboliques.
Les ressorts paraboliques offrent au véhicule ainsi qu’au conducteur une souplesse et un confort
plus agréable que le ressort à lames traditionnel. L’opération de laminage des lames est une
opération essentielle lors de la fabrication du ressort.
5.6 Implantation – lieu de production :
En termes de localisation optimale, les critères choisis sont les suivants :







Proximité de la ZI de Rouiba (clients potentiels et actuels sûrs)
Proximité d’un grand port commercial
Proximité par rapport à l’Autoroute Est-Ouest (AEO)
Proximité par rapport à une voie ferrée de type VN (voie normale)
L’existence d’un réservoir de main d’œuvre qualifiée
La densité urbaine
de la zone d’implantation
Le prix probable du M2 Concessible (DA/an)
Trois nouvelles zones industrielles ont
(extension de l’ancienne ZI) et Boumedfa.
été
présélectionnées :
Larbaatache,
Après analyse, il s’avère qu’une localisation à Larbaatache serait la plus avantageuse.
46
Bouira
Proximité
ZI de Rouiba
(Km)
Proximité port
Proximité Voie
AEO
ferrée
Réservoir
MO
Qualifiée
Densité
urbaine
Prix au M2
Concessible
(DA/an)
ZI Larbaatache
10
Alger (40 km)
Oui
à 10
km
Elevé
Elevée
600
ZI Bouira
extension
85
Alger (120 km)
Bejaia (160 km)
Oui
Oui
Moyen
Elevée
600
ZI Boumedfa
110
Alger (75 km)
Oui
Oui
Moyen
Moyenne
600
5.7 Coût des investissements :
Les capitaux industriels et commerciaux nécessaires (ou capitaux nécessaires à l’exploitation) au
démarrage des activités des projets intègre les éléments suivants :
 Frais préliminaires : qui regroupent toutes les dépenses antérieures au démarrage de
l’exploitation et constituées essentiellement de charges salariales, frais d’actes et de constitution.
 Constructions (hangars) : constructions modernes conformes à la norme NV65.
 Constructions (bâtiments administratifs) : bâtiments modernes, aérés de type « open space »
rapides à installer/moduler pour un coût acceptable (80.000 DA/M2 bâti et fini).
 Matériels et équipements de production : de qualité et offrant un niveau de service optimal.
 Matériels de transport (1 ou 2 camions de 20 T + 4 ou 7 véhicules de service) : de qualité et
offrant un niveau de service optimal.
 Matériels de manutention : de qualité et offrant un niveau de service optimal.
 Mobilier, matériels bureautiques et informatiques : équipement moderne de 24 agents.
 Fonds de roulement : évalué à 2 mois de chiffre d’affaires.
 Trésorerie de démarrage : évaluée à 5 jours de chiffre d’affaires.
L’unité combinée (ressorts à lames et à boudins) nécessite des capitaux de démarrage moins
importants que l’unité à boudins dans la mesure où l’extension s’effectuerait avec décalage (trois
années plus tard).
L’évaluation du montant des capitaux industriels et commerciaux nécessaires au démarrage des
activités par option se présente comme suit :
47
Option 1 : Unité de ressorts à lames
Montants en DA
Frais préliminaires
8.000.000
Constructions (hangars)
90.000.000
Constructions (bâtiments administratifs)
36.000.000
Matériels et équipements de production
158.844.000
Matériels de transport (1 camion 20 T + 4 véhicules de service)
16.500.000
Matériels de manutention
25.000.000
Mobilier, matériels bureautiques et informatiques
4.560.000
Fonds de roulement
150.000.000
Trésorerie
12.500.000
TOTAL
501.404.000
Option 1 : Unité de ressorts à boudins
Montants en DA
Frais préliminaires
8.000.000
Constructions (hangars)
90.000.000
Constructions (bâtiments administratifs)
36.000.000
Matériels et équipements de production
320.454.000
Matériels de transport (1 camion 20 T + 4 véhicules de service)
18.000.000
Matériels de manutention
25.000.000
Mobilier, matériels bureautiques et informatiques
4.560.000
Fonds de roulement
130.000.000
Trésorerie
10.833.333
TOTAL
642.847.333
48
Option 2 : Unité combinée de fabrication de ressorts à lames et de ressorts à boudins
Année 1
Année 4
Montants en DA
Frais préliminaires
8.000.000
6.000.000
Constructions (hangars)
150.000.000
Constructions (bâtiments administratifs)
36.000.000
Matériels et équipements de production
158.844.000
343.074.000
Matériels de transport (2 camions 20 T + 7 véhicules
de service)
18.000.000
16.500.000
Matériels de manutention
25.000.000
25.000.000
Mobilier, matériels bureautiques et informatiques
4.560.000
Fonds de roulement
150.000.000
Trésorerie
12.500.000
TOTAL
562.904.000
190.000.000
580.574.000
Synthèse : capitaux requis
Option 1 : deux (02) unités séparées
501.404.000
6
Option 2 : une unité combinée (intégrée)
642.847.333
1.143.478.000
FINANCEMENT
6.1 Chiffre d’affaires : projection sur 10 ans :
Le marché propre au projet est estimé à :
 60.000 ressorts à lames dans la phase démarrage pour évoluer par la suite (N+3 et N+6) à
90.000 et 120.000 unités
 300.000 ressorts à boudin. Ce marché reste tributaire de la concrétisation d’une ou de plusieurs
unités de montages de véhicules particuliers en Algérie
 Les prix de vente retenus correspondent aux prix moyens pratiqués sur le marché pour une
gamme standard :
 Ressort à 10 lames (120 kg) : 15.000 DA/unité
 Ressort à boudins (20 kg) : 2.400 DA/unité
Sur cette base-là, le CA HT projeté est le suit :
49
Ressorts à lames
DA/unité
CA HT en DA
Capacité de production et de ventes/an
: année 1 à 3
60.000
15.000
900.000.000
Capacité de production et de
ventes/an: année 4 à 6
90.000
15.000
1.350.000.000
Capacité de production et de
ventes/an: année 7 à 11
120.000
15.000
1.800.000.000
DA/unité
CA HT en DA
2.300
690.000.000
Ressorts à boudins
Capacité de production et de vente :
année 4 et +
300.000
Les comptes d’exploitation détaillés figurent au niveau du point 8.2.3.
6.2
Besoin de financement global :
6.2.1
Structure de financement retenu :
Elle est composée de deux (02) éléments clefs :
 Les apports des actionnaires qui contribueraient au financement de 30% des capitaux requis
 La mobilisation de crédits bancaires qui contribueraient au financement de 70% des capitaux
requis
Cette structure de financement implique la mise en place des garanties usuelles pour mobiliser les
financements demandés (caution solidaire des associés, nantissement des équipements et
constructions…).
Les conditions liées à la mobilisation des crédits à MT et retenues pour les projets sont les
suivantes :
Coût des crédits
6,7%
Taux nominal
6%
Commissions d'engagement et
de disponibilité
0,40%
Commissions de gestion
0,25%
Durée
7 années
Différé
1
50
année
6.2.2 Financement prévisible du projet :
Le financement prévisible du projet est naturellement lié à l’option retenue. Il se présente comme
suit :
En DA
Option 1 : deux (02) unités séparées
Option 2 : une unité
combinée (intégrée)
Unité séparée
Unité combinée de fabrication
fabrication
Unité de fabrication de
de ressorts à lames et de
de ressorts à lames de ressorts à
ressorts à boudins
boudins
Montant des
capitaux
nécessaires
501.404.000
642.837.333
562.904.000
Apports des
associés (30%)
150.421.200
192.854.200
168.871.200
Mobilisation d'un
CMT (70%)
350.982.800
449.993.133
394.032.800
Financement
Les apports des associés financeront en priorité les besoins en fonds de roulement du projet.
Les tableaux relatifs aux échéanciers de remboursement des crédits sollicités figurent en
Annexe 1.
6.2.3
Bilan d’ouverture du projet :
A chaque option correspond un bilan d’ouverture spécifique regroupant les grandes masses
financières.
Option 1 : Unité de fabrication de ressorts à lames – Bilan d’ouverture en DA
Actif
En DA
Passif
En DA
Actifs non courants
338.904.000
Capitaux propres
150.421.200
Immobilisations corporelles
330.904.000
Apports des associés
150.421.200
Immobilisations incorporelles
8.000.000
Actifs courants
300.000.000
Passifs non courants
350.982.800
Stocks
150.000.000
Emprunts et dettes financières
350.982.800
Créances/clients
150.000.000
Passifs courants
150.000.000
Trésorerie
12.500.000
Fournisseurs et autres dettes
d'exploitation
150.000.000
Total Actif
651.404.000
Total Passif
651.404.000
51
Option 1 : Unité de fabrication de ressorts à Boudins – Bilan d’ouverture en DA
Actif
En DA
Passif
En DA
Actifs non courants
502.014.000
Capitaux propres
192.854.200
Immobilisations corporelles
494.014.000
Apports des associés
192.854.200
Immobilisations incorporelles
8.000.000
Actifs courants
260.000.000
Passifs non courants
449.993.133
Stocks
130.000.000
Emprunts et dettes financières
449.993.133
Créances/clients
130.000.000
Passifs courants
130.000.000
Trésorerie
10.833.333
Fournisseurs et autres dettes
d'exploitation
130.000.000
Total Actif
772.847.333
Total Passif
772.847.333
Option 2 : Unité combinée de fabrication de ressorts à lames et à boudins – Bilan d’ouverture
Actif
En DA
Passif
En DA
Actifs non courants
400.404.000
Capitaux propres
168.871.200
Immobilisations corporelles
392.404.000
Apports des associés
168.871.200
Immobilisations incorporelles
8.000.000
Actifs courants
300.000.000
Passifs non courants
394.032.800
Stocks
150.000.000
Emprunts et dettes financières
394.032.800
Créances/clients
150.000.000
Passifs courants
150.000.000
Trésorerie
12.500.000
Fournisseurs et autres dettes
d'exploitation
150.000.000
Total Actif
712.904.000
Total Passif
712.904.000
6.3 Montant des fonds recherchés :
Le montant des fonds à rechercher auprès des banques correspond à 70% des capitaux requis,
les apports des associés correspondent à 30% du montant des capitaux nécessaires. Ces
montants doivent être mobilisés comme suit :
En DA
Option 1 : deux (02) unités séparées
Option 2 : une unité combinée
(intégrée)
Unité de fabrication
de ressorts à lames
Unité séparée de
fabrication
de
ressorts
à
boudins
Unité combinée de fabrication de
ressorts à lames et de ressorts à
boudins
501.404.000
642.837.333
562.904.000
Apports des associés
(30%)
150.421.200
192.854.200
168.871.200
Mobilisation d'un
CMT (70%)
350.982.800
449.993.133
394.032.800
Montant des capitaux
nécessaires
Financement
52
En raison de la durée de réalisation du projet (courte), les capitaux doivent mobilisés comme suit :
 Apports des associés : libérables à 100% au moment de la souscription devant le notaire
 Crédits bancaires : mobilisables en une tranche unique auprès d’une banque de premier ordre
6.4 Besoin en Fonds de roulement :
Les besoins en fond de roulement du projet correspondent à :
 Stocks : 2 mois de CA HT correspondant à la couverture de 2,6 mois de consommations de
biens
 Crédits à la clientèle : 2 mois de CA HT
 Trésorerie : 5 jours de CA HT
 Crédits consentis par les fournisseurs (biens, services et prestations publiques et
parapubliques) : 2 mois de CA HT
Au total le BFR de départ correspond à 4 mois et 5 jours de CA HT. Ce dernier sera couvert par
des capitaux permanents (apports des associés).
6.5 Prix de revient et calcul du coût :
La méthodologie retenue en matière de détermination des coûts et marges intègre à la fois les
stades classiques de détermination des coûts (coûts matières, coûts main d’œuvre, frais généraux
et coûts des capitaux mobilisés). Ce qui permet de déterminer :
Les coûts spécifiques (coûts où le coût du capital est nul) permettant ainsi de déterminer le prix
butoir (prix plancher)
Les coûts d’équilibre (coûts où le coût du capital est intégré dans sa totalité) que l’on peut
assimiler au prix de vente permettant d’équilibrer financièrement l’entreprise
Le concept de coût complet n’est pas pris en compte puisque ce dernier n’est valable que dans un
contexte monopolistique voire oligopolistique.
L’analyse des prix, marges et coûts indiquent que les deux (02) activités (Ressorts à lames
ou à boudins) disposent de marges de manœuvre importante en termes de prix qui
demeure une source importante pour acquérir un avantage concurrentiel durable.
53
Ressorts à lames
2013
2014
2015
2016
2017
2018
2019
2020
2021
2022
2023
Prix de vente unitaire
15.000
15.000
15.000
15.000
15.000
15.000
15.000
15.000
15.000
15.000
15.000
Coûts d'achats
12.066
12.071
12.077
11.915
11.915
11.915
11.838
11.838
11.838
11.838
11.838
Matières
11.419
11.425
11.430
11.380
11.380
11.380
11.361
11.361
11.361
11.361
11.361
Services
647
647
647
535
535
535
477
477
477
477
477
Main d'œuvre
759
759
759
636
636
636
477
477
477
477
477
Directe
444
444
444
470
470
470
352
352
352
352
352
Indirecte
315
315
315
167
167
167
125
125
125
125
125
Frais généraux
377
377
377
379
379
379
374
374
374
374
374
Coût des capitaux mobilisés
678
1.653
1.582
1.007
959
912
648
125
125
125
125
Coût spécifique (prix de vente butoir)
13.201
13.207
13.213
12.930
12.930
12.930
12.690
12.690
12.690
12.690
12.690
Coût d'équilibre
13.879
14.860
14.794
13.937
13.889
13.842
13.338
12.815
12.815
12.815
12.815
Marge/coût spécifique
1.799
1.793
1.787
2.070
2.070
2.070
2.310
2.310
2.310
2.310
2.310
Marge/coût d'équilibre
1.121
140
206
1.063
1.111
1.158
1.662
2.185
2.185
2.185
2.185
54
Ressorts à Boudins
2013
2014
2015
2016
2017
2018
2019
2020
2021
2022
2023
Prix de vente unitaire
2.600
2.600
2.600
2.600
2.600
2.600
2.600
2.600
2.600
2.600
2.600
Coûts d'achats
1.899
1.899
1.899
1.900
1.900
1.901
1.901
1.902
1.902
1.903
1.903
Matières
1.750
1.750
1.750
1.751
1.751
1.751
1.752
1.752
1.753
1.753
1.753
Services
149
149
149
149
149
149
149
149
150
150
150
Main d'œuvre
152
152
152
152
152
152
152
152
152
152
152
Directe
89
89
89
89
89
89
89
89
89
89
89
Indirecte
63
63
63
63
63
63
63
63
63
63
63
Frais généraux
66
66
66
66
66
66
66
66
66
66
66
Coût des capitaux mobilisés
174
424
406
387
369
351
333
64
64
64
64
2.116
2.117
2.117
2.117
2.118
2.118
2.119
2.119
2.119
2.120
2.120
2.290
2.540
2.522
2.505
2.487
2.469
2.451
2.183
2.184
2.184
2.184
484
483
483
483
482
482
481
481
481
480
480
310
60
78
95
113
131
149
417
416
416
416
Coût d'équilibre
Marge/coût d'équilibre
55
6.6 Ratios- taux de rendement de l’investissement et point d’équilibre :
6.6.1
Evaluation financière en dehors d’une structure de financement cible :
Le recours aux méthodes faisant appel aux techniques d’actualisation (valeur actuelle nette ou
VAN, taux interne de rentabilité ou TIR) est incontournable.
L’application de ces méthodes permet de donner un jugement rapide sur la rentabilité et la liquidité
des projets en dehors de la structure de financement des projets.
Le profil d’échéancier des flux financiers du projet est du type « Point Output - Continuous Input
» c’est à dire :
 Un de dépenses correspondant aux décaissements initiaux sur investissements,
 Plusieurs points de recettes correspondants aux excédents d’exploitation hors frais financiers
dégagés par l'exploitation des projets.
Dans ces conditions il est nécessaire de procéder à l'actualisation de tous les flux financiers
( dépenses et recettes nettes ). Cette procédure va nous permettre :

De déterminer la valeur actuelle nette du projet (VAN) avec un taux d’actualisation proche du
coût moyen de financement de ce dernier (8%) ;

De déterminer son taux interne de rentabilité (TIR)
financement admissible ;

De calcul sa période de remboursement ou délai de récupération.
56
en vue de dégager son coût de
Option 1 - Unité de
fabrication de ressorts
à lames
Option 1 - Unité de
fabrication de ressorts
à Boudins
Option 2 - Unité
combinée de fabrication
de ressorts à lames et
de ressorts à boudins
910.119.677
499.692.057
1.426.082.495
1,82
0,78
1,25
41%
29%
35%
4,22
4,82
6,79
Valeur actuelle nette en
DA
pour
un
taux
d’actualisation = 8%
Indice de rentabilité
Taux
interne
rentabilité
de
Période
de
remboursement (ROI) en
années)
Toutes les options sont à la fois rentables et liquides. Si l’on exclut les considérations
commerciales, le choix entre les deux (02) options résulterait d’un compris entre la rentabilité et
risque (couple rentabilité/risque) :
 L’option 2 est plus rentable (VAN – TIR – Ir) mais plus risqué (période de remboursement plus
longue.
 L’option est moins risquée et également moins rentable
Les calculs détaillés figurent en Annexe II.
6.6.2
Evaluation financière en intégrant une structure financière cible (attendue)
L’intégration de la structure de financement cible (probable) dans le projet permet de mesurer
l’incidence de cette dernière sur les niveaux de rentabilité et de liquidité initialement calculés.
La valeur actuelle nette (VAN) est obtenue directement grâce au cumul des cash-flows nets.
VAN ou cumul des cash-flows nets (2010/2020) sur la base du coût de financement réel
Option 1 - Unité de
fabrication de
ressorts à lames
Option 1 - Unité de
fabrication de
ressorts à Boudins
Option 2 - Unité
combinée de
fabrication de
ressorts à lames et
de ressorts à boudins
1.163.179.085
600.427.176
2.121.171.935
2,32
0,93
1,86
Valeur actuelle nette
en DA
Indice de rentabilité
Là aussi le même constat s’impose : toutes les options sont à la fois rentables et liquides.
Les éléments détaillés (comptes détaillés) figurent en Annexe 3.
6.6.3
Seuils de rentabilité :
Les seuils de rentabilité par option sont déterminés :
 En DA (Chiffre d’affaires critiques)
 En unités ou pièces (ventes physiques critiques)
Les calculs sont effectués à partir de valeurs moyennes sur 10 années d’exploitation.
57
Seuils de rentabilité par option
Option 1 - Unité de
fabrication de ressorts
à lames
Option 1 - Unité de
fabrication de ressorts
à Boudins
Option 2 - Unité combinée
de fabrication de ressorts à
lames et de ressorts à
boudins
593.416.665
428.806.908
742.070.696
Ventes
physiques
critiques (unités)
39.561
164.926
Seuil de rentabilité en %
de
la
capacité
de
production et de vente
33% (phase 3) à 66%
(phase 1)
55%
CA HT critique en DA
49.471 ressorts à lames
ou bien 322.639 ressorts
à boudins
41% à 82% de la capacité
ressorts à lames ou bien
108% de la capacité
ressorts à boudins
Les éléments détaillés (comptes détaillés) figurent en Annexe 5.
6.6.4
Capacité de remboursement des crédits sollicités :
La capacité de remboursement des crédits sollicités est un élément sérieusement pris en compte
par les bailleurs de fonds externe. C’est également un indicateur intéressant de liquidité/risque du
projet.
Cette capacité est mesurée en année.
Capacité de remboursement des crédits sollicités par option
En années
Option 1 - Unité de
fabrication
de
ressorts à lames
Option 1 - Unité de
fabrication
de
ressorts à Boudins
Option
2
Unité
combinée de fabrication
de ressorts à lames et
de ressorts à boudins
4
4,3
4,2
Les éléments détaillés (comptes détaillés) figurent en Annexe 6.
6.6.5
Synthèse : Indicateurs/Ratios clefs par option :
58
Option 2 - Unité combinée de
fabrication de ressorts à lames et de
ressorts à boudins
1.143 dont 563 en phase 1 et 581 en
phase 2
900 (phase 1) ; 2.040 (phase 2) ;
2.490 (phase3)
Option 1 - Unité de fabrication de
ressorts à lames
Option 1 - Unité de fabrication de
ressorts à Boudins
546
643
900 (phase 1) ; 1.350 (phase 2) ;
1.800 (phase3)
780
Valeur Ajoutée en Millions de DA
175 à 379
210
166 à 795
EBE en Millions de DA
117 à 278
153
107 à 648
Résultat net en Millions de DA
72 à 214
52 à 82
28 à 431
1.163
600
2.121
2,32
0,93
1,86
72 (phase 1) à 97 (phase 2) et 109
(phase 3)
62
72 (phase 1) à 112 (phase 2) et 124
(phase 3)
Capitaux requis en Millions de DA
CA HT en MDA
Valeur actuelle nette (VAN): base coût de
financement objectif - en Millions de DA
Indice de rentabilité : base coût de
financement objectif - en Millions de DA
Effectif cible
Valeur actuelle nette (VAN) : base taux
d'actualisation égal à 8% - en Millions de DA
Taux interne de rentabilité ou coût de
financement admissible (plafond)
Indice de rentabilité: base taux d'actualisation
égal à 8%
910
500
1.426
41%
29%
35%
1,82
0,78
1,25
Période de remboursement (ROI) en années
4,2
4,8
6,8
Capacité de remboursement des crédits
sollicités
4,3
4,3
4,2
12,5 à 16,5
12,5
12,5 à 20
2,4 à 3,5
3,4
2,3 à 6,4
593
423
742
39.561
164.926
49.471 ressorts à lames ou bien
322.639 ressorts à boudins
CA HT/agent en Millions de DA
VA/agent en Millions de DA
Seuil de rentabilité en Millions de DA
Seuil de rentabilité en Unités physiques
59
6.7 Schéma de financement :
 Capital et sa répartition ;
 Crédit à moyen et long terme.
6.8 Documents financiers - Projections :
6.8.1
Tableaux de financement prévisionnels :
Le tableau de financement nous donne une appréciation précise sur l’évolution de l’équilibre
financier du projet.
Il constitue par ailleurs, une mesure exhaustive du cash-flow global du projet (cash-flow lié à
l’exploitation + cash-flow lié aux opérations d’investissement et de financement).
Option 1 - Unité de
fabrication de ressorts
à lames
Option 1 - Unité de
fabrication de ressorts
à Boudins
Option 2 - Unité
combinée de
fabrication de ressorts
à lames et de ressorts
à boudins
Cash-flow annuel en
KDA
616 à 152.143
8.047 à 97.600
-10.188 à 352.422
Cash-flow global en
KDA (cumul sur 10
années)
879.005
559.721
2.121.172
Les tableaux de financement relatifs à chaque option figurent en annexe 4.
6.8.2
Compte de résultat annuel sur 10 ans :
Les charges d’exploitation prévisibles :
Elles sont constituées des éléments suivants :
 Les consommations de biens du projet (matières premières, consommables et autres
fournitures)
 Les consommations de services
 Les charges salariales
 Les impôts, taxes et versements assimilés
 Les amortissements
 Les provisions pour retraites et impayés
Le taux de l’impôt sur les bénéfices retenus est celui en vigueur en Algérie (taux normal = 19%).
Les hypothèses relatives à la détermination des charges prévisibles sont réalistes.
60
Hypothèses retenus
Taux de change retenu
1 $ US = 78 DA
Acier au silicium 51 S7 : 1.100 $ US la tonne CIF Alger
Huile minérale de refroidissement : 110 DA/litre
Grenaille : 450 DA/kg
Peinture antirouille et bagues de soudure : environ 850 DA/kg
traité d’acier
Matières premières
(poste de charge
critique)
Eau : 150 litres/agent/jour au prix moyen actuel (15 DA/M3)
englobant une hausse annuelle du prix équivalente à 2,5%
Electricité (250 à 500 kWh/h), fuel, carburants : consommations
standards et prix actuels englobant une hausse annuelle du prix
équivalente à 3,5%
Fournitures de bureau : norme standard englobant une hausse
annuelle du prix équivalente à 5%
NTIC : 5 postes par unité, 1 abonnement internet ADSL, et 16.000
DA/mois pour le reste
Périodiques et journaux : 10 quotidiens + 8 périodiques mensuels
Déplacements : 2% du CA HT
Formation technique, séminaires (4.500 DA par agent et par an)
englobant une hausse annuelle du prix équivalente à 5%
Frais médicaux : 2.000 DA par agent et par an englobant une
hausse annuelle du prix équivalente à 2,5%
Publicité : forfait de 80.000 DA/an englobant une hausse annuelle
du prix équivalente à 2,5%
Loyer et charges locatives (ZI Larbaatache) : redevance annuelle
équivalente à 600 DA/M2 concédé
Assurances : 0,4% pour les équipements, bâtiments et installations
– 4% pour le matériel roulant
Entretien et réparations : 5% par an du montant des
investissements amortissables hors entretien du matériel de
transport
Entretien courant du matériel de transport : normes d’entretien
pour matériel à amortir sur 5 ans
Services
Charges
salariales :
Niveau de rémunération attrayant permettant de procéder à des
rémunérations brutes et
recrutements sélectifs
charges sociales
Impôts,
taxes
et TAP : 1,4% du CA HT (ventes en gros) et droits de timbre pour les
versements assimilés
ventes cash
Intérêts et commissions selon planning retenu de remboursement
Charges financières
des crédits
Amortissements
Selon schéma d’amortissement exposé précédemment
Provisions
impayés
pour
Provisions pour retraites
1% du CA HT
Environ 2,6% du montant des charges salariales
61
6.8.3
Projection des comptes d'exploitation et des cash-flows nets :
Sur la base des hypothèses d’activité, de CA HT et de charges les comptes d’exploitations
prévisionnels condensés ont exposés.
Les résultats indiquent que toutes les options dégagent des résultats positifs et sont rentables si
l’on se réfère au cash-flow net dégagé qui intègre la rémunération des capitaux engagés :
Option 1 : deux (02) unités séparées
Unité ressorts à lames
CA HT (en KDA)
Taux de Valeur Ajoutée
Taux d’EBE
Résultat net (en KDA)
Cash- Flow net (en KDA)
Unité ressorts à
boudins
Phase 1 : 900.000
Phase 2 : 1.350.000
Phase 3 : 1.800.000
780.000
Option 2 : une unité
combinée (intégrée)
Phase 1 : 900.000
Phase 2 : 2.040.000
Phase 3 : 2.490..000
19,5% à 21,1%
26,8% à 27%
18% à 31,9%
13% à 15,4%
19,6% à 19,7%
12% à 26%
43.650 à 187.997
51.625 à
82.583
28.638 à 430.552
-1.070 à 199.139
5.978 à
105.643
-106.811 à 436.776
Option 1 - Unité de fabrication de ressorts à lames – En DA
62
2013
2014
2015
2016
2017
2018
2019
2020
2021
2022
2023
CA HT
900.000.000 900.000.000 900.000.000 1.350.000.000 1.350.000.000 1.350.000.000 1.800.000.000 1.800.000.000 1.800.000.000 1.800.000.000 1.800.000.000
Matières et
consommables
685.162.800 685.476.618 685.801.400 1.024.192.984 1.024.540.868 1.024.900.918 1.363.329.011 1.363.714.691 1.364.113.869 1.364.527.021 1.364.527.021
Services
38.791.166
38.835.716
48.131.937
48.161.874
48.193.254
57.226.147
57.260.629
57.296.777
57.334.673
57.334.673
Valeur Ajoutée
176.046.034 175.710.416 175.362.884
277.675.079
277.297.258
276.905.828
379.444.842
379.024.680
378.589.354
378.138.307
378.138.307
Taux de VA
38.812.966
19,6%
19,5%
19,5%
20,6%
20,5%
20,5%
21,1%
21,1%
21,0%
21,0%
21,0%
Charges salariales
45.511.200
45.511.200
45.511.200
75.824.430
75.824.430
75.824.430
75.824.430
75.824.430
75.824.430
75.824.430
75.824.430
Impôts, taxes et
versements assimilés
12.690.000
12.690.000
12.690.000
19.035.000
19.035.000
19.035.000
25.380.000
25.380.000
25.380.000
25.380.000
25.380.000
Excédent brut
d'exploitation,
117.844.834 117.509.216 117.161.684
182.815.649
182.437.828
182.046.399
278.240.412
277.820.250
277.384.924
276.933.877
276.933.877
Taux d'EBE
13,1%
13,1%
13,0%
13,5%
13,5%
13,5%
15,5%
15,4%
15,4%
15,4%
15,4%
Charges financières
25.621.744
25.621.744
21.351.454
17.081.163
12.810.872
8.540.581
4.270.291
0
0
0
0
Amortissements
31.996.400
31.996.400
31.996.400
31.996.400
31.996.400
26.184.400
26.184.400
26.184.400
26.184.400
26.184.400
26.184.400
Provisions pour
retraites
924.672
924.672
924.672
1.540.560
1.540.560
1.540.560
1.540.560
1.540.560
1.540.560
1.540.560
1.540.560
Provisions pour
impayés
9.000.000
9.000.000
9.000.000
13.500.000
13.500.000
13.500.000
18.000.000
18.000.000
18.000.000
18.000.000
18.000.000
Résultat ordinaire
avant impôts
50.302.018
49.966.400
53.889.158
118.697.526
122.589.996
132.280.857
228.245.161
232.095.290
231.659.964
231.208.917
231.208.917
Impôts sur les
bénéfices
9.557.383
9.493.616
10.238.940
22.552.530
23.292.099
25.133.363
43.366.581
44.098.105
44.015.393
43.929.694
43.929.694
Résultat Net
40.744.634
40.472.784
43.650.218
96.144.996
99.297.896
107.147.494
184.878.581
187.997.185
187.644.571
187.279.223
187.279.223
Marge nette
d'autofinancement
72.741.034
72.469.184
75.646.618
128.141.396
131.294.296
133.331.894
211.062.981
214.181.585
213.828.971
213.463.623
213.463.623
Rémunération des
apports
15.042.120
15.042.120
15.042.120
15.042.120
15.042.120
15.042.120
15.042.120
15.042.120
15.042.120
15.042.120
15.042.120
0
58.497.133
58.497.133
58.497.133
58.497.133
58.497.133
58.497.133
0
0
0
0
57.698.914
-1.070.069
2.107.365
54.602.143
57.755.043
59.792.641
137.523.727
199.139.465
198.786.851
198.421.503
198.421.503
Remboursement du
principal
Cash-flow net
63
Option 1 - Unité séparée de fabrication de ressorts à boudins
2013
2014
2015
2016
2017
2018
2019
2020
2021
2022
2023
CA HT
780.000.000 780.000.000 780.000.000 780.000.000 780.000.000 780.000.000 780.000.000 780.000.000 780.000.000 780.000.000 780.000.000
Matières et
consommables
524.962.800 525.049.818 525.139.862 525.233.042 525.329.469 525.429.260 525.532.536 525.639.422 525.750.047 525.864.546 525.864.546
Services
44.653.106
Valeur Ajoutée
210.384.094 210.275.276 210.162.482 210.045.558 209.924.347 209.798.683 209.668.396 209.533.306 209.393.229 209.247.972 209.247.972
Taux de VA
44.674.906
44.697.656
44.721.400
44.746.184
44.772.057
44.799.068
44.827.272
44.856.724
44.887.482
44.887.482
27,0%
27,0%
26,9%
26,9%
26,9%
26,9%
26,9%
26,9%
26,8%
26,8%
26,8%
Charges salariales
45.511.200
45.511.200
45.511.200
45.511.200
45.511.200
45.511.200
45.511.200
45.511.200
45.511.200
45.511.200
45.511.200
Impôts, taxes et
versements assimilés
10.998.000
10.998.000
10.998.000
10.998.000
10.998.000
10.998.000
10.998.000
10.998.000
10.998.000
10.998.000
10.998.000
Excédent brut
d'exploitation,
153.874.894 153.766.076 153.653.282 153.536.358 153.415.147 153.289.483 153.159.196 153.024.106 152.884.029 152.738.772 152.738.772
Taux d'EBE
19,7%
19,7%
19,7%
19,7%
19,7%
19,7%
Charges financières
32.849.499
32.849.499
27.374.582
21.899.666
16.424.749
10.949.833
5.474.916
0
0
0
0
Amortissements
48.457.400
48.457.400
48.457.400
48.457.400
48.457.400
42.345.400
42.345.400
42.345.400
42.345.400
42.345.400
42.345.400
Provisions pour
retraites
924.672
924.672
924.672
924.672
924.672
924.672
924.672
924.672
924.672
924.672
924.672
Provisions pour
impayés
7.800.000
7.800.000
7.800.000
7.800.000
7.800.000
7.800.000
7.800.000
7.800.000
7.800.000
7.800.000
7.800.000
Résultat ordinaire
avant impôts
63.843.323
63.734.506
69.096.627
74.454.620
79.808.325
91.269.578
96.614.207
101.954.034 101.813.957 101.668.700 101.668.700
Impôts sur les
bénéfices
12.130.231
12.109.556
13.128.359
14.146.378
15.163.582
17.341.220
18.356.699
19.371.266
19.344.652
19.317.053
19.317.053
Résultat Net
51.713.092
51.624.950
55.968.268
60.308.242
64.644.743
73.928.358
78.257.508
82.582.768
82.469.306
82.351.647
82.351.647
Marge nette
d'autofinancement
100.170.492 100.082.350 104.425.668 108.765.642 113.102.143 116.273.758 120.602.908 124.928.168 124.814.706 124.697.047 124.697.047
Rémunération des
apports
19.285.420
19.285.420
19.285.420
19.285.420
19.285.420
19.285.420
19.285.420
19.285.420
19.285.420
19.285.420
19.285.420
0
74.998.856
74.998.856
74.998.856
74.998.856
74.998.856
74.998.856
0
0
0
0
80.885.072
5.798.074
10.141.393
14.481.367
18.817.868
21.989.483
26.318.632
Remboursement du
principal
Cash-flow net
64
19,6%
19,6%
19,6%
19,6%
19,6%
105.642.748 105.529.286 105.411.627 105.411.627
Option 2 - Unité combinée de fabrication de ressorts à lames et de ressorts à boudins
2013
2014
2015
2016
2017
2018
2019
2020
2021
2022
2023
CA HT
900.000.000 900.000.000 900.000.000 2.040.000.000 2.040.000.000 2.040.000.000 2.490.000.000 2.490.000.000 2.490.000.000 2.490.000.000 2.490.000.000
Matières et
consommables
686.873.700 687.017.418 687.331.522 1.569.827.589 1.570.501.862 1.577.466.566 1.584.727.769 1.586.186.126 1.587.810.530 1.589.636.941 1.589.636.941
Services
42.466.166
46.611.428
90.662.700
91.034.357
95.880.093
110.376.350
116.725.160
124.163.632
133.028.524
133.028.524
Valeur Ajoutée
170.660.134 168.541.896 166.057.050
44.440.686
379.509.711
378.463.782
366.653.341
794.895.881
787.088.714
778.025.838
767.334.536
767.334.536
19,0%
18,7%
18,5%
18,6%
18,6%
18,0%
31,9%
31,6%
31,2%
30,8%
30,8%
Charges salariales
45.511.200
45.511.200
45.511.200
103.342.176
103.342.176
103.342.176
112.111.776
112.111.776
112.111.776
112.111.776
112.111.776
Impôts, taxes et
versements assimilés
12.690.000
12.690.000
12.690.000
28.764.000
28.764.000
28.764.000
35.109.000
35.109.000
35.109.000
35.109.000
35.109.000
Excédent brut
d'exploitation,
112.458.934 110.340.696 107.855.850
247.403.535
246.357.606
234.547.165
647.675.105
639.867.938
630.805.062
620.113.760
620.113.760
Taux de VA
Taux d'EBE
12,5%
12,3%
12,0%
12,1%
12,1%
11,5%
26,0%
25,7%
25,3%
24,9%
24,9%
Charges financières
28.764.394
28.764.394
23.970.329
38.480.348
33.686.283
25.674.869
17.663.456
9.652.043
6.434.695
3.217.348
0
Amortissements
36.296.400
36.296.400
36.296.400
77.603.800
77.603.800
71.491.800
71.491.800
71.491.800
66.991.800
66.991.800
66.991.800
Provisions pour
retraites
924.672
924.672
924.672
2.099.651
2.099.651
2.099.651
2.277.827
2.277.827
2.277.827
2.277.827
2.277.827
Provisions pour
impayés
9.000.000
9.000.000
9.000.000
20.400.000
20.400.000
20.400.000
24.900.000
24.900.000
24.900.000
24.900.000
24.900.000
Résultat ordinaire
avant impôts
37.473.468
35.355.230
37.664.450
108.819.736
112.567.872
114.880.845
531.342.022
531.546.269
530.200.740
522.726.785
525.944.133
Impôts sur les
bénéfices
7.119.959
6.717.494
7.156.245
20.675.750
21.387.896
21.827.361
100.954.984
100.993.791
100.738.141
99.318.089
99.929.385
Résultat Net
30.353.509
28.637.736
30.508.204
88.143.986
91.179.977
93.053.484
430.387.038
430.552.478
429.462.600
423.408.696
426.014.748
Marge nette
d'autofinancement
66.649.909
64.934.136
66.804.604
165.747.786
168.783.777
164.545.284
501.878.838
502.044.278
496.454.400
490.400.496
493.006.548
Rémunération des
apports
16.887.120
16.887.120
16.887.120
16.887.120
16.887.120
16.887.120
16.887.120
16.887.120
16.887.120
16.887.120
16.887.120
0
65.672.133
65.672.133
65.672.133
114.053.300
114.053.300
114.053.300
48.381.167
48.381.167
48.381.167
0
49.762.789
-17.625.117
-15.754.649
-106.811.467
37.843.357
33.604.864
370.938.418
436.775.991
431.186.113
425.132.209
476.119.428
Remboursement du
principal
Cash-flow net
65
6.9 Avantages et aides spécifiques :
Les avantages à demander sont ceux prévus par la législation en vigueur en 2012 :
Avantages prévus par le régime général : pour toutes les activités
Phase de montage (03 ans) :
• Franchise de TVA sur les biens et services non exclus,
• Exonération des droits de douanes sur les équipements importés non exclus,
• Exonération du droit de mutation sur les acquisitions immobilières.
Phase d’exploitation (05 ans) :
Pour les projets d'investissements créateurs de plus de 100 emplois et pour une période de 05
ans, exonération de :
• Impôt sur les bénéfices des sociétés (IBS).
• Taxe sur le Chiffre d’Affaires (TAP).
Avantages fiscaux pour les entreprises qui créent et maintiennent des emplois nouveaux :
pour toutes les activités : Les entreprises qui créent et maintiennent des emplois nouveaux,
bénéficient d'une réduction de l’IRG et de l’IBS. Cette réduction d’impôt est fixée à 50% du
montant des salaires versés au titre des emplois crées et dans la limite de 5% du bénéfice
imposable sans que cette réduction n’excède un million de dinars (1.000.000,00 DA) par exercice
fiscal. Elle est accordée sur une période de quatre (04) ans à partir du 1er Janvier 2007.
Dans la mesure où le montant des investissements à engager dépasse 500 Millions de DA, la
demande d’avantages doit transiter par la commission nationale d’investissement (CNI) pour
accord.
Avantages liés à l’implantation dans une nouvelle zone industrielle (42 nouvelles ZI)
Conformément aux dernières décisions prises par les pouvoirs publics1 visant à induire une
meilleure attractivité et promotion de l’investissement des avantages exceptionnels ont été
consentis aux investisseurs. Ces avantages portent sur :
 au niveau du Nord, il est consenti une :
o un abattement 90% de la redevance locative pendant les trois premières années
d’exploitation et 50% à partir de la 4e et jusqu’à la 6e année d’exploitation
o un abattement de 50% pendant la période de démarrage de l'exploitation de l'investissement
qui ne saurait dépasser trois ans,
 Au niveau des wilayas du Sud et des Hauts-Plateaux, il est consenti :
o Une redevance locative à 1 DA symbolique par m² pendant 10 années,
o Un abattement de 50% au-delà de la 11eme année.
1
Communiqué du conseil des Ministres du 22 février 2011
66
6.10 Les règles de la profession :
6.10.1 Contexte général
Le chef de Projet et son équipe, doivent élaborer un cahier des charges, aussi complet que
possible pour le choix des équipements et des fournisseurs des équipements.
Un soin particulier doit être apporté à la partie formation du personnel d’exploitation et de
maintenance.
La documentation technique fournie doit être en langue exploitable et suffisamment riche en
informations pour la bonne maintenance des équipements.
Il est impératif de prévoir dans le cahier des charges, la présence des techniciens des fournisseurs
pour le montage, la mise en service des équipements, en présence du personnel de la société.
6.10.2 Structure juridique de la société à créer
Le statut juridique de SARL ou de SPA peut adopter pour la création de la société. Un
investisseur privé opterait plutôt pour le statut de SARL.
Le montage d’une joint venture entre un investisseur privé et des donneurs d’ordres
importants, tel que la SNVI, serait une bonne formule pour la réussite du Projet. Cela
permettrait de garantir une bonne part de marché à la société, sous réserve que les
produits de cette dernière soient conformes et compétitifs.
6.10.3 Qualification, certification
La société doit engager une démarche de certification de son management Qualité selon le
référentiel ISO 9001/2008 et de son management environnemental selon le référentiel ISO
14001/2004, dès la première année de mise en exploitation.
Ces deux certificats lui permettront de créer au sein de la société, une rigueur et un
professionnalisme, indispensable à l’acquisition de marchés nationaux et internationaux.
La société doit aussi rapidement œuvrer pour obtenir le certificat spécifique à l’industrie
automobile, la certification ISO /TS 16 949. Cette certification lui permettra de renforcer sa place
dans le marché des constructeurs de véhicules industriels mais aussi de conquérir d’autres
marchés plus difficiles d’accès.
6.10.4 Normes, référentiel
Les normes de référence en dehors des normes : ISO 9001/2008, ISO 14001/2004 et
ISO/TS16949, sont celles qui régissent la caractérisation des matériaux : normes CE, ainsi que les
normes CE qui définissent les seuils limites de défauts dans les matériaux.
6.10.5 Réglementation
La réglementation en vigueur pour les projets industriels, impose à l’investisseur de réaliser une
étude d’impact environnementale et une étude de danger, par un organisme agréé par le Ministère
de l’Environnement. Les deux études doivent être validées par les autorités afin d’obtenir les
autorisations d’activités.
6.10.6 Organismes sociaux
Le système actuel de sécurité sociale en Algérie a été unifié. Cette 'unification des
régimes et uniformisation des avantages ont été réalisés récemment. Le régime de
protection sociale algérien applicable à toutes les personnes exerçant une activité
professionnelle comprend :





Les assurances sociales qui couvrent la maladie, la maternité,
L'invalidité et le décès,
L'assurance vieillesse,
L'assurance accidents du travail et les maladies professionnelles,
Les prestations familiales,
67
 L'assurance chômage.
Deux caisses nationales, la CNAS (Caisse Nationale d'Assurances Sociales des travailleurs
salariés) et la CNR (Caisse Nationale de Retraite), sont placées sous la tutelle du Ministre chargé
de la sécurité sociale. La CNAC (Caisse Nationale d'assurance-chômage) quant à elle, est placée
sous la tutelle du Ministère de l'emploi et de la solidarité.
La CNAS gère le recouvrement de toutes les cotisations de sécurité sociale et assure cette
fonction pour le compte de la CNR et de la CNAC. Elle assure la gestion des prestations en nature
et en espèces des assurances sociales, des accidents du travail et des maladies professionnelles
et des prestations familiales pour le compte de l'Etat.
La CNR gère les pensions et allocations de retraite ainsi que les pensions et allocations des
ayants droit.
Dans chaque Wilaya, la CNAS et la CNR disposent chacune d'une structure dénommée "Agence
de Wilaya" qui fonctionne comme une annexe de la caisse nationale concernée.
La mission de la CNAC est de gérer les prestations chômage, de tenir à jour le fichier de ses
affiliés, d'organiser le contrôle prévu par la législation en vigueur en matière d'assurance chômage,
d'aider les entreprises en difficulté, d'aider à la réinsertion… Elle dispose de 13 directions
régionales et de 43 agences.
Taux de cotisations au 1er janvier 2011
Branche
A la charge de
l'employeur
A la charge du
salarié
A la charge du
fonds des
œuvres sociales
Total
Assurances sociales : (maladie,
maternité, invalidité et décès)
12,5 %
1,50 %
-
14,00 %
Accidents du travail et maladies
professionnelles
1,25 %
-
-
1,25 %
Retraite
10,00 %
6,75 %
0,50 %
17,25 %
Assurance chômage
1,00 %
0,50 %
-
1,5,00 %
Retraite anticipée
0,25 %
0,25 %
-
0,50 %
Logement social
-
-
0,50 %
0,50 %
25 ,00%
9,00 %
1,00 %
35,00 %
Total
1
Les prestations familiales sont financées sur le budget de l'État depuis le 1er janvier 1995
6.10.7 Régime fiscal
Régime fiscal : Réel
Les sociétés de capitaux sont soumises à l'impôt sur les bénéfices des sociétés (IBS) - 19% et à la
taxe sur l'Activité Professionnelle (TAP) - 2% du Chiffre d'Affaires hors TVA avec réfaction de 60%
pour les ventes en gros
Imposition des plus-values à long terme : Les plus-values à long terme sont imposées en Algérie
au taux de 35%.
Régime de groupe de sociétés et des dividendes versés par les filiales à leurs sociétés mères
Impositions des succursales : La fiscalité locale s'applique indifféremment, quelle que soit l'origine
des capitaux ; cependant, une défiscalisation temporaire est possible (de 3 à 10 ans), dans le cas
d'un agrément de l'ANDI (Agence Nationale pour le Développement de l'Investissement).
68
Les entreprises étrangères qui exercent en Algérie à titre temporaire une activité de prestation de
services dans le cadre de contrats conclus avec des opérateurs algériens sont soumises à un
régime fiscal qui déroge substantiellement au droit commun : IRG ou IBS au taux de 18%
seulement.
Pour aller plus loin : guides fiscaux téléchargeables sur le site du Ministère des finances
http://www.mfdgi.gov.dz/systeme.php
69
7. CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS
Le marché du ressort à lames est important, il est représenté par la première monte.
Le marché de la deuxième monte est marginal.
Les principaux utilisateurs sont les producteurs de véhicules industriels.
Le marché du ressort à boudins est très limité et il est représenté par la seconde monte.
La quasi majorité des ressorts à lames et à boudins, est importée, de Tunisie, Allemagne et
France.
Trois sociétés algériennes produisent des ressorts industriels, une seule, fabrique des ressorts à
lames pour véhicules. Cependant, ses capacités sont insuffisantes pour satisfaire, en qualité et en
quantité, le marché algérien.
Les conditions de marché du ressort à lames sont très favorables pour la réalisation d’une usine
de fabrication de ressorts à lames, dans l’immédiat, d’autant plus que les projets en cours dans la
filière de l’automobile et la mécanique promettent des volumes importants de demandes.
Les conditions le sont beaucoup moins pour justifier la construction d’une usine de ressorts à
boudins, sauf dans le cas où le projet national d’implantation d’une industrie de production de
véhicules légers, se réaliserait
Les configurations de fabrication de ressorts à lames et de ressorts à boudins, projetées dans les
options : 1 et 2 sont toutes viables. Cependant, chacune d’elles présente des points forts et des
points faibles.
Les tableaux ci-dessous présentent les avantages et les inconvénients des deux options, sous les
aspects : organisationnel, dotation en équipements, maîtrise de la technologie, commercial et
financier.
70
Option 1 : Deux (02) Unités séparées
Avantages
Unité de fabrication de ressorts à lames de capacité de
60 000 ressorts par an avec extension de production
de : 30 000 après 3 ans et 30 000 après 6 ans
Unité séparée de fabrication de
ressorts à boudins de capacité de
300 000 ressorts par an
 l’organisation est légère et flexible, les renforcements
en effectifs se feront si les montées en cadence de la
production à 90 000 et 120 000 ressorts sont justifiées
par le marché.
 La formation sur site des nouveaux effectifs sera
assurée par le personnel déjà présent et ayant acquis
un capital savoir faire
 Les besoins actuels du marché national au moins
équivalent aux capacités de l’Unité en phase 1.
 Le marché à moyen terme, en nette croissance avec
la
mise
en
exploitation
des
Projets :
SNVI/MDN/DAIMLER et l’augmentation des niveaux de
production de la SNVI et des producteurs privés de
remorques
 Pas de risque de surdimensionnement des moyens
humains et matériels de production, au cas où les
phases 2 et 3 d’augmentation de la production ne
seront pas mises en œuvre par faute de marché. Le
recrutement du personnel complémentaire est effectué
à chaque début de nouvelle phase et les capacités de
production supplémentaires sont obtenues par
passage à 2 et 3 postes de travail.
 l’organisation est légère et flexible.
 La technologie pour la fabrication des
ressorts est automatisée, et nécessite
moins d’effectif.

Inconvénients



Le lancement du Projet est
conditionné par la mise en place
d’une industrie de montage de
véhicules particuliers
Hypothèse : un seul porteur de projet pour les 2 unités
Surcoûts dus à la nécessité de:
Avoir pour chacune des 02 Unités, une organisation dotée de
même personnel :
Administratif, Commercial, Contrôle qualité, Méthodes, maintenance.
Doter les 2 Unités des mêmes moyens matériels : Utilités, moyens de transport e de
manutention
Doter les 2 Unités d’infrastructures pour le site des installations et de l’administration
71
Option 2 :
Une Unité combinée (intégrée)
 Economies induites par l’utilisation commune,
des moyens humains et matériels : personnel de
soutien, infrastructures, laboratoire et moyens de
contrôle qualité, utilités, moyens de transport et
de manutention
 Flexibilité dans l’exploitation des moyens
humains et matériels, en cas de surcharge d’une
Unité.
 Meilleures
conditions
de
négociation
d’approvisionnements en matières premières
 Capital savoir-faire, disponible au moment du
lancement de l’Unité de ressorts à boudins
 Pas de risque de surdimensionnement des
capacités de production, si le Projet Ressorts à
boudins, n’aboutit pas. L’option de choisir des
moyens de production propres à chaque ligne,
étant retenue.


Risque
de
surdimensionnement
des
infrastructures : ateliers, magasins, au cas où
le Projet Ressorts à boudins n’aboutit pas.
Synthèse de l’analyse financière
Option 1 : deux (02) unités séparées
Unité de fabrication de ressorts à
lames de capacité de 60 000
Unité séparée de fabrication de
ressorts par an avec extension ressorts à boudins de capacité de
de production de : 30 000 après 3
300 000 ressorts par an
ans et 30 000 après 6 ans.
Capitaux requis en Millions de DA
CA HT en Millions de DA
Valeur Ajoutée en Millions de DA
EBE en Millions de DA
Résultat net en Millions de DA
Valeur actuelle nette (VAN) : base
coût de financement objectif - En
Millions de DA
Indice de rentabilité : base coût de
financement objectif
Effectif cible
Valeur actuelle nette (VAN) : base
taux d'actualisation égal à 8% - En
Millions de DA
Option 2 : une unité combinée
(intégrée)
900 (phase 1) ; 1.350 (phase 2) ;
1.800 (phase3)
175 à 379
117 à 278
72 à 214
210
153
52 à 82
1.143 dont 563 en phase 1 et 581
en phase 2
900 (phase 1) ; 2.040 (phase 2) ;
2.490 (phase3)
166 à 795
107 à 648
28 à 431
1 163
600
2 121
2,32
0,93
1,86
72 (phase 1) à 97 (phase 2) et
109 (phase 3)
62
72 (phase 1) à 112 (phase 2) et
124 (phase 3)
910
500
1 426
501
643
72
780
Taux interne de rentabilité ou coût
de financement admissible (plafond)
Indice de rentabilité: base taux
d'actualisation égal à 8%
Période de remboursement (ROI)
en années
Capacité de remboursement des
crédits sollicités (en années)
CA HT/agent en Millions de DA
VA/agent en Millions de DA
Seuil de rentabilité en DA
Seuil de rentabilité en Unités
physiques
Seuil de rentabilité en % de la
capacité de production et de vente
Capitaux requis - En Millions de
DA
Apports des actionnaires
Mobilisation CMT
1,82
0,78
1,25
41%
29%
35%
4,22
4,82
6,79
4
4,3
4,2
12,5 à 16,5
2,4 à 3,5
12,5
3,4
12,5 à 20
2,3 à 6,4
593 416 665
428 806 908
39 561
164 926
33% (phase 3) à 66% (phase 1)
55%
742 070 696
49.471 ressorts à lames ou bien
322.639 ressorts à boudins
41% à 82% de la capacité
ressorts à lames ou bien 108%
de la capacité ressorts à boudins
501
643
563
150
351
193
450
169
394
Toutes les options sont à la fois rentables et liquides. Si l’on exclut les considérations commerciales, le choix entre les deux (02) options
résulterait d’un compris entre la rentabilité et risque (couple rentabilité/risque) :
L’option 2 est plus rentable (VAN – TIR – Ir) mais plus risquée (période de remboursement plus longue
L’option 1 est moins risquée et également moins rentable
73
74
Annexe 1 : Echéanciers de remboursement des crédits sollicités
Option 1 - Unité de fabrication de ressorts à lames – En DA
Intérêts et commissions
Années
Capital
restant
Intérêts
(nominal)
Commissions
Total
d'engagement Commissions
intérêts et
et de
de gestion
commissions
disponibilité
Principal
Annuités
0
25.621.744
2013
350.982.800 23.340.356
1.403.931
877.457
25.621.744
2014
350.982.800 23.340.356
1.403.931
877.457
25.621.744
58.497.133 84.118.878
2015
292.485.667 19.450.297
1.169.943
731.214
21.351.454
58.497.133 79.848.587
2016
233.988.533 15.560.237
935.954
584.971
17.081.163
58.497.133 75.578.296
2017
175.491.400 11.670.178
701.966
438.729
12.810.872
58.497.133 71.308.006
2018
116.994.267
7.780.119
467.977
292.486
8.540.581
58.497.133 67.037.715
2019
58.497.133
3.890.059
233.989
146.243
4.270.291
58.497.133 62.767.424
Option 1 - Unité séparée de fabrication de ressorts à boudins – En DA
Intérêts et commissions
Années
Capital
restant
Intérêts
(nominal)
Commissions
Total
d'engagement Commissions
intérêts et
et de
de gestion
commissions
disponibilité
Principal
Annuités
0
32.849.499
2013
449.993.133 29.924.543
1.799.973
1.124.983
32.849.499
2014
449.993.133 29.924.543
1.799.973
1.124.983
32.849.499
74.998.856 107.848.354
2015
374.994.278 24.937.119
1.499.977
937.486
27.374.582
74.998.856 102.373.438
2016
299.995.422 19.949.696
1.199.982
749.989
21.899.666
74.998.856
96.898.521
2017
224.996.567 14.962.272
899.986
562.491
16.424.749
74.998.856
91.423.605
2018
149.997.711
9.974.848
599.991
374.994
10.949.833
74.998.856
85.948.688
2019
74.998.856
4.987.424
299.995
187.497
5.474.916
74.998.856
80.473.772
75
Option 2 - Unité combinée de fabrication de ressorts à lames et de ressorts à boudins – En DA
Tableau d'amortissement du Crédit à MT : unité Ressort à lame
Intérêts et commissions
Années
Capital
restant
Intérêts
(nominal)
Commissions
Total
d'engagement Commissions
intérêts et
et de
de gestion
commissions
disponibilité
Principal
Annuités
0
28.764.394
2013
394.032.800 26.203.181
1.576.131
985.082
28.764.394
2014
394.032.800 26.203.181
1.576.131
985.082
28.764.394
65.672.133 94.436.528
2015
328.360.667 21.835.984
1.313.443
820.902
23.970.329
65.672.133 89.642.462
2016
262.688.533 17.468.787
1.050.754
656.721
19.176.263
65.672.133 84.848.396
2017
197.016.400 13.101.591
788.066
492.541
14.382.197
65.672.133 80.054.331
2018
131.344.267
8.734.394
525.377
328.361
9.588.131
65.672.133 75.260.265
2019
65.672.133
4.367.197
262.689
164.180
4.794.066
65.672.133 70.466.199
Tableau d'amortissement du Crédit à MT : Extensions
Intérêts et commissions
Années
Capital
restant
Intérêts
(nominal)
Commissions
Total
d'engagement Commissions
intérêts et
et de
de gestion
commissions
disponibilité
Principal
Annuités
0
19.304.086
2016
290.287.000 17.417.220
1.161.148
725.718
19.304.086
2017
290.287.000 17.417.220
1.161.148
725.718
19.304.086
48.381.167 67.685.252
2018
241.905.833 14.514.350
967.623
604.765
16.086.738
48.381.167 64.467.905
2019
193.524.667 11.611.480
774.099
483.812
12.869.390
48.381.167 61.250.557
2020
145.143.500
8.708.610
580.574
362.859
9.652.043
48.381.167 58.033.209
2021
96.762.333
5.805.740
387.049
241.906
6.434.695
48.381.167 54.815.862
2022
48.381.167
2.902.870
193.525
120.953
3.217.348
48.381.167 51.598.514
76
Annexe 2 : détermination de la VAN, du taux interne de rentabilité de l’indice de rentabilité
et de la période de remboursement
Option 1 - Unité de fabrication de ressorts à lames
Taux d'actualisation
8,0%
VAN
910.119.677
TRI
41%
IR
182%
Période de remboursement (années)
2013
2014
2015
2016
2017
2018
2019
2020
2021
2022
2023
Dépenses
Recettes
501.404.000
117.844.834
117.509.216
117.161.684
182.815.649
182.437.828
182.046.399
278.240.412
277.820.250
277.384.924
276.933.877
276.933.877
4,22
FNTA =
FNTA
Cumul FNTA Facteur de
Recettes actualisés
actualisés capitalisation
Dépenses
-383.559.166 -355.147.376 -355.147.376
0,9259259
117.509.216 100.745.213 -254.402.163
0,8573388
117.161.684
93.006.722 -161.395.441
0,7938322
182.815.649 134.374.959 -27.020.482
0,7350299
182.437.828 124.164.120 97.143.638
0,6805832
182.046.399 114.720.111 211.863.749
0,6301696
278.240.412 162.350.608 374.214.357
0,5834904
277.820.250 150.097.636 524.311.994
0,5402689
277.384.924 138.761.522 663.073.516
0,5002490
276.933.877 128.273.968 791.347.484
0,4631935
276.933.877 118.772.193 910.119.677
0,4288829
Option 1 - Unité de fabrication de ressorts à Boudins
Taux d'actualisation
8,0%
VAN
499.692.057
TRI
29%
IR
Période de remboursement
(années)
78%
2013
2014
2015
2016
2017
2018
2019
2020
2021
2022
2023
4,82
Dépenses
Recettes
642.847.333
153.874.894
153.766.076
153.653.282
153.536.358
153.415.147
153.289.483
153.159.196
153.024.106
152.884.029
152.738.772
FNTA =
FNTA
Cumul FNTA Facteur de
Recettes actualisés
actualisés capitalisation
Dépenses
-488.972.439 -452.752.259 -452.752.259
0,9259259
153.766.076 131.829.626 -320.922.632
0,8573388
153.653.282 121.974.929 -198.947.703
0,7938322
153.536.358 112.853.807 -86.093.897
0,7350299
153.415.147 104.411.771 18.317.874
0,6805832
153.289.483
96.598.376 114.916.250
0,6301696
153.159.196
89.366.920 204.283.170
0,5834904
153.024.106
82.674.163 286.957.333
0,5402689
152.884.029
76.480.078 363.437.411
0,5002490
152.738.772
70.747.605 434.185.016
0,4631935
152.738.772 152.738.772 65.507.041 499.692.057
77
0,4288829
Option 2 - Unité combinée de fabrication de ressorts à lames et de ressorts à boudins
Taux d'actualisation
8,0%
VAN
1.426.082.495
TRI
35%
IR
Période de remboursement
(années)
125%
2013
2014
2015
2016
2017
2018
2019
2020
2021
2022
2023
6,79
Dépenses
Recettes
562.904.000
112.458.934
110.340.696
107.855.850
247.403.535
246.357.606
234.547.165
647.675.105
639.867.938
630.805.062
620.113.760
620.113.760
580.574.000
FNTA =
Recettes Dépenses
-450.445.066
110.340.696
107.855.850
-333.170.465
246.357.606
234.547.165
647.675.105
639.867.938
630.805.062
620.113.760
620.113.760
78
FNTA
actualisés
Cumul FNTA
Facteur de
actualisés capitalisation
-417.078.765 -417.078.765
94.599.362 -322.479.402
85.619.451 -236.859.951
-244.890.238 -481.750.189
167.666.847 -314.083.342
147.804.499 -166.278.843
377.912.203 211.633.360
345.700.737 557.334.097
315.559.581 872.893.678
287.232.655 1.160.126.333
265.956.162 1.426.082.495
0,9259259
0,8573388
0,7938322
0,7350299
0,6805832
0,6301696
0,5834904
0,5402689
0,5002490
0,4631935
0,4288829
Annexe 3 : comptes de résultats détaillés, Autofinancement, Cash-flows VAN et indice de rentabilité
Option 1 - Unité de fabrication de ressorts à lames
2013
2014
2015
2022
2023
CA HT
900.000.000
900.000.000
900.000.000
1.350.000.000 1.350.000.000 1.350.000.000 1.800.000.000 1.800.000.000 1.800.000.000
1.800.000.000
1.800.000.000
Matières et consommables
685.162.800
685.476.618
685.801.400
1.024.192.984 1.024.540.868 1.024.900.918 1.363.329.011 1.363.714.691 1.364.113.869
1.364.527.021
1.364.527.021
669.240.000
669.240.000
669.240.000
1.003.860.000 1.003.860.000 1.003.860.000 1.338.480.000 1.338.480.000 1.338.480.000
1.338.480.000
1.338.480.000
330.000
330.000
330.000
660.000
0
0
Acier au silicium 51 S7
Huile
minérale
refroidissement
Grenaille
de
Peinture anti-rouillle
Eau
Electricité(250 kwh/h), fuel ,
carburants
Fournitures de bureau
Services
NTIC (5 postes téléphones et
forfait
de
16.000
DA
mensuels pour le reste))
Périodiques et journaux (10
quotidiens + 8 périodiques
mensuels)
Déplacements (2% du CA
HT)
Formation
technique,
séminaires (4.500 DA par
agent et par an)
Frais médicaux (2000 DA par
agent et par an)
Publicité
Loyer et charges locatives (ZI
Larbatache)
Assurances
Entretien et réparations (5%
par an du montant des
investissements
amortissables hors entretien
du matériel de transport)
Entretien courant du matériel
de transport (1 camion de 10
T + 5 véhicules de service)
2016
495.000
2017
2018
495.000
495.000
2019
660.000
2020
660.000
2021
660.000
450.900
450.900
450.900
676.350
676.350
676.350
901.800
901.800
901.800
901.800
6.090.000
6.090.000
6.090.000
9.135.000
9.135.000
9.135.000
12.180.000
12.180.000
12.180.000
12.180.000
0
524.880
538.002
551.452
565.238
579.369
593.854
608.700
623.917
639.515
655.503
655.503
8.377.020
8.670.216
8.973.673
9.287.752
9.612.823
9.949.272
10.297.496
10.657.909
11.030.936
11.417.018
11.417.018
150.000
157.500
165.375
173.644
182.326
191.442
201.014
211.065
221.618
232.699
232.699
38.791.166
38.812.966
38.835.716
48.131.937
48.161.874
48.193.254
57.226.147
57.260.629
57.296.777
57.334.673
57.334.673
312.000
312.000
312.000
312.000
312.000
312.000
312.000
312.000
312.000
312.000
312.000
61.350
61.350
61.350
61.350
61.350
61.350
61.350
61.350
61.350
61.350
61.350
18.000.000
18.000.000
18.000.000
27.000.000
27.000.000
27.000.000
36.000.000
36.000.000
36.000.000
36.000.000
36.000.000
324.000
340.200
357.210
555.660
583.443
612.615
643.246
675.408
709.179
744.638
744.638
144.000
147.600
151.290
246.960
246.960
246.960
246.960
246.960
246.960
246.960
246.960
80.000
82.000
84.050
86.151
88.305
90.513
92.775
95.095
97.472
99.909
99.909
1.500.000
1.500.000
1.500.000
1.500.000
1.500.000
1.500.000
1.500.000
1.500.000
1.500.000
1.500.000
1.500.000
1917616
1917616
1917616
1917616
1917616
1917616
1917616
1917616
1917616
1917616
1917616
16.317.200
16.317.200
16.317.200
16.317.200
16.317.200
16.317.200
16.317.200
16.317.200
16.317.200
16.317.200
16.317.200
135.000
135.000
135.000
135.000
135.000
135.000
135.000
135.000
135.000
135.000
135.000
79
Valeur Ajoutée
176.046.034
175.710.416
175.362.884
277.675.079
277.297.258
276.905.828
379.444.842
379.024.680
378.589.354
378.138.307
378.138.307
19,6%
19,5%
19,5%
20,6%
20,5%
20,5%
21,1%
21,1%
21,0%
21,0%
21,0%
Charges salariales
45.511.200
45.511.200
45.511.200
75.824.430
75.824.430
75.824.430
75.824.430
75.824.430
75.824.430
75.824.430
75.824.430
Rémunérations brutes
36.120.000
36.120.000
36.120.000
60.178.119
60.178.119
60.178.119
60.178.119
60.178.119
60.178.119
60.178.119
60.178.119
Charges sociales
Impôts, taxes et versements
assimilés
TAP
9.391.200
9.391.200
9.391.200
15.646.311
15.646.311
15.646.311
15.646.311
15.646.311
15.646.311
15.646.311
15.646.311
12.690.000
12.690.000
12.690.000
19.035.000
19.035.000
19.035.000
25.380.000
25.380.000
25.380.000
25.380.000
25.380.000
12.600.000
12.600.000
12.600.000
18.900.000
18.900.000
18.900.000
25.200.000
25.200.000
25.200.000
25.200.000
25.200.000
90.000
90.000
90.000
135.000
135.000
135.000
180.000
180.000
180.000
180.000
180.000
117.844.834
117.509.216
117.161.684
182.815.649
182.437.828
182.046.399
278.240.412
277.820.250
277.384.924
276.933.877
276.933.877
13,1%
13,1%
13,0%
13,5%
13,5%
13,5%
15,5%
15,4%
15,4%
15,4%
15,4%
Charges financières
25.621.744
25.621.744
21.351.454
17.081.163
12.810.872
8.540.581
4.270.291
0
0
0
0
Amortissements
26.184.400
Taux de VA
Autres
Excédent brut d'exploitation,
Taux d'EBE
31.996.400
31.996.400
31.996.400
31.996.400
31.996.400
26.184.400
26.184.400
26.184.400
26.184.400
26.184.400
Provisions pour retraites
924.672
924.672
924.672
1.540.560
1.540.560
1.540.560
1.540.560
1.540.560
1.540.560
1.540.560
1.540.560
Provisions pour impayés
9.000.000
9.000.000
9.000.000
13.500.000
13.500.000
13.500.000
18.000.000
18.000.000
18.000.000
18.000.000
18.000.000
50.302.018
49.966.400
53.889.158
118.697.526
122.589.996
132.280.857
228.245.161
232.095.290
231.659.964
231.208.917
231.208.917
9.557.383
9.493.616
10.238.940
22.552.530
23.292.099
25.133.363
43.366.581
44.098.105
44.015.393
43.929.694
43.929.694
Résultat Net
Marge
nette
d'autofinancement
Rémunération des apports
40.744.634
40.472.784
43.650.218
96.144.996
99.297.896
107.147.494
184.878.581
187.997.185
187.644.571
187.279.223
187.279.223
72.741.034
72.469.184
75.646.618
128.141.396
131.294.296
133.331.894
211.062.981
214.181.585
213.828.971
213.463.623
213.463.623
15.042.120
15.042.120
15.042.120
15.042.120
15.042.120
15.042.120
15.042.120
15.042.120
15.042.120
15.042.120
15.042.120
Remboursement du principal
0
58.497.133
58.497.133
58.497.133
58.497.133
58.497.133
58.497.133
0
0
0
0
Cash-flow net
57.698.914
-1.070.069
2.107.365
54.602.143
57.755.043
59.792.641
137.523.727
199.139.465
198.786.851
198.421.503
198.421.503
Cumul Cash-flow net
57.698.914
56.628.845
58.736.210
113.338.352
171.093.395
230.886.036
368.409.764
567.549.229
766.336.080
964.757.582
1.163.179.085
Résultat
ordinaire
avant
impôts
Impôts sur les bénéfices
VAN en intégrant le coût de
financement objectif/cible
Indice de rentabilité du projet
1.163.179.0
85
232%
80
Option 1 - Unité de fabrication de ressorts à Boudins
2013
2014
2015
2016
2017
2018
2019
2020
2021
2022
2023
CA HT
780.000.000
780.000.000 780.000.000 780.000.000 780.000.000 780.000.000 780.000.000 780.000.000 780.000.000 780.000.000 780.000.000
Matières et consommables
Acier au silicium 51 S7
Huile minérale de refroidissement
Grenaille
Peinture anti-rouillle
Eau
Electricité (250 kwh/h), fuel , carburants
Fournitures de bureau
Services
524.962.800
525.049.818 525.139.862 525.233.042 525.329.469 525.429.260 525.532.536 525.639.422 525.750.047 525.864.546 525.864.546
514.800.000
514.800.000 514.800.000 514.800.000 514.800.000 514.800.000 514.800.000 514.800.000 514.800.000 514.800.000 514.800.000
Téléphone, fax et PTT (5 postes téléphones et
forfait de 16.000 DA mensuels pour le reste))
Périodiques et journaux (10 quotidiens + 8
périodiques mensuels)
Déplacements (2% du CA HT)
Formation technique, séminaires (4.500 DA par
agent et par an)
Frais médicaux (2000 DA par agent et par an)
Publicité
Loyer et charges locatives (ZI Larbatache)
Assurances
660.000
660.000
660.000
660.000
660.000
660.000
660.000
660.000
660.000
660.000
450.900
450.900
450.900
450.900
450.900
450.900
450.900
450.900
450.900
450.900
660.000
450.900
6.480.000
6.480.000
6.480.000
6.480.000
6.480.000
6.480.000
6.480.000
6.480.000
6.480.000
6.480.000
6.480.000
524.880
538.002
551.452
565.238
579.369
593.854
608.700
623.917
639.515
655.503
655.503
1.897.020
1.963.416
2.032.135
2.103.260
2.176.874
2.253.065
2.331.922
2.413.539
2.498.013
2.585.444
2.585.444
150.000
157.500
165.375
173.644
182.326
191.442
201.014
211.065
221.618
232.699
232.699
44.653.106
44.674.906
44.697.656
44.721.400
44.746.184
44.772.057
44.799.068
44.827.272
44.856.724
44.887.482
44.887.482
312.000
312.000
312.000
312.000
312.000
312.000
312.000
312.000
312.000
312.000
312.000
61.350
61.350
61.350
61.350
61.350
61.350
61.350
61.350
61.350
61.350
61.350
15.600.000
15.600.000
15.600.000
15.600.000
15.600.000
15.600.000
15.600.000
15.600.000
15.600.000
15.600.000
15.600.000
324.000
340.200
357.210
375.071
393.824
413.515
434.191
455.901
478.696
502.630
502.630
144.000
147.600
151.290
155.072
158.949
162.923
166.996
171.171
175.450
179.836
179.836
80.000
82.000
84.050
86.151
88.305
90.513
92.775
95.095
97.472
99.909
99.909
900.000
900.000
900.000
900.000
900.000
900.000
900.000
900.000
900.000
900.000
900.000
2.624.056
2.624.056
2.624.056
2.624.056
2.624.056
2.624.056
2.624.056
2.624.056
2.624.056
2.624.056
2.624.056
Entretien et réparations (5% par an du montant
des investissements amortissables hors entretien
du matériel de transport)
24.472.700
24.472.700
24.472.700
24.472.700
24.472.700
24.472.700
24.472.700
24.472.700
24.472.700
24.472.700
24.472.700
Entretien courant du matériel de transport (1
camion de 10 T + 5 véhicules de service)
135.000
135.000
135.000
135.000
135.000
135.000
135.000
135.000
135.000
135.000
135.000
Valeur Ajoutée
Taux de VA
210.384.094
27,0%
210.275.276 210.162.482 210.045.558 209.924.347 209.798.683 209.668.396 209.533.306 209.393.229 209.247.972 209.247.972
27,0%
26,9%
26,9%
81
26,9%
26,9%
26,9%
26,9%
26,8%
26,8%
26,8%
Charges salariales
Rémunérations brutes
Charges sociales
Impôts, taxes et versements assimilés
TAP
Autres
45.511.200
45.511.200
45.511.200
45.511.200
45.511.200
45.511.200
45.511.200
45.511.200
45.511.200
45.511.200
45.511.200
36.120.000
36.120.000
36.120.000
36.120.000
36.120.000
36.120.000
36.120.000
36.120.000
36.120.000
36.120.000
36.120.000
9.391.200
9.391.200
9.391.200
9.391.200
9.391.200
9.391.200
9.391.200
9.391.200
9.391.200
9.391.200
9.391.200
10.998.000
10.998.000
10.998.000
10.998.000
10.998.000
10.998.000
10.998.000
10.998.000
10.998.000
10.998.000
10.998.000
10.920.000
10.920.000
10.920.000
10.920.000
10.920.000
10.920.000
10.920.000
10.920.000
10.920.000
10.920.000
10.920.000
78.000
78.000
78.000
78.000
78.000
78.000
78.000
78.000
78.000
78.000
78.000
Excédent brut d'exploitation,
153.874.894
Taux d'EBE
153.766.076 153.653.282 153.536.358 153.415.147 153.289.483 153.159.196 153.024.106 152.884.029 152.738.772 152.738.772
19,7%
19,7%
19,7%
19,7%
19,7%
19,7%
Charges financières
Amortissements
Provisions pour retraites
Provisions pour impayés
32.849.499
32.849.499
27.374.582
21.899.666
16.424.749
10.949.833
5.474.916
0
0
0
0
48.457.400
48.457.400
48.457.400
48.457.400
48.457.400
42.345.400
42.345.400
42.345.400
42.345.400
42.345.400
42.345.400
924.672
924.672
924.672
924.672
924.672
924.672
924.672
924.672
924.672
924.672
924.672
7.800.000
7.800.000
7.800.000
7.800.000
7.800.000
7.800.000
7.800.000
7.800.000
7.800.000
7.800.000
7.800.000
Résultat ordinaire avant impôts
Impôts sur les bénéfices
63.843.323
63.734.506
69.096.627
74.454.620
79.808.325
91.269.578
96.614.207
101.954.034 101.813.957 101.668.700 101.668.700
12.130.231
12.109.556
13.128.359
14.146.378
15.163.582
17.341.220
18.356.699
19.371.266
19.344.652
19.317.053
19.317.053
55.968.268
60.308.242
64.644.743
73.928.358
78.257.508
82.582.768
82.469.306
82.351.647
82.351.647
Résultat Net
Marge nette d'autofinancement
Rémunération des apports
Remboursement du principal
Cash-flow net
Cumul Cash-flow net
19,6%
19,6%
19,6%
19,6%
19,6%
51.713.092
51.624.950
100.170.492
100.082.350 104.425.668 108.765.642 113.102.143 116.273.758 120.602.908 124.928.168 124.814.706 124.697.047 124.697.047
19.285.420
19.285.420
19.285.420
19.285.420
19.285.420
19.285.420
19.285.420
19.285.420
19.285.420
19.285.420
19.285.420
0
74.998.856
74.998.856
74.998.856
74.998.856
74.998.856
74.998.856
0
0
0
0
80.885.072
5.798.074
10.141.393
14.481.367
18.817.868
21.989.483
26.318.632
80.885.072
86.683.146
96.824.538
111.305.905 130.123.773 152.113.256 178.431.888 284.074.635 389.603.921 495.015.548 600.427.176
VAN en intégrant le coût de financement
600.427.176
objectif/cible
Indice de rentabilité du projet
93%
82
105.642.748 105.529.286 105.411.627 105.411.627
Option 2 - Unité combinée de fabrication de ressorts à lames et de ressorts à boudins
2013
2014
2015
2016
2017
2018
2019
2020
2021
2022
2023
CA HT
900.000.000
900.000.000
900.000.000
2.040.000.000
2.040.000.000
2.040.000.000
2.490.000.000
2.490.000.000
2.490.000.000
2.490.000.000
2.490.000.000
Matières et consommables
Acier au silicium 51 S7
Huile
minérale
de
refroidissement
Grenaille
Peinture anti-rouillle
Eau
Electricité (250 kwh/h), fuel,
carburants
Fournitures de bureau
Services
Téléphone, fax et PTT (5
postes téléphones et forfait
de 16.000 DA mensuels pour
le reste))
Périodiques et journaux (10
quotidiens + 8 périodiques
mensuels)
Déplacements (2% du CA
HT)
Formation
technique,
séminaires (4.500 DA par
agent et par an)
Frais médicaux (2000 DA par
agent et par an)
Publicité
Loyer et charges locatives (ZI
Larbatache)
Assurances
Entretien et réparations (5%
par an du montant des
investissements
amortissables hors entretien
du matériel de transport)
686.873.700
687.017.418
687.331.522
1.569.827.589
1.570.501.862
1.577.466.566
1.584.727.769
1.586.186.126
1.587.810.530
1.589.636.941
1.589.636.941
669.240.000
669.240.000
669.240.000
1.518.660.000
1.518.660.000
1.518.660.000
1.518.660.000
1.518.660.000
1.518.660.000
1.518.660.000
1.518.660.000
660.000
660.000
660.000
1.320.000
1.320.000
1.320.000
1.320.000
1.320.000
1.320.000
1.320.000
0
901.800
901.800
901.800
1.803.600
1.803.600
1.803.600
2.254.500
2.818.125
3.522.656
4.403.320
0
11.880.000
11.880.000
11.880.000
23.760.000
23.760.000
23.760.000
29.700.000
29.700.000
29.700.000
29.700.000
0
524.880
538.002
551.452
18.087.627
18.539.818
25.274.407
25.906.267
26.553.924
27.217.772
27.898.216
27.898.216
3.517.020
3.640.116
3.767.520
5.849.074
6.053.792
6.265.675
6.484.973
6.711.947
6.946.866
7.190.006
7.190.006
150.000
157.500
330.750
347.288
364.652
382.884
402.029
422.130
443.237
465.398
465.398
42.466.166
44.440.686
46.611.428
90.662.700
91.034.357
95.880.093
110.376.350
116.725.160
124.163.632
133.028.524
133.028.524
312.000
312.000
312.000
312.000
312.000
312.000
312.000
312.000
312.000
312.000
312.000
61.350
61.350
61.350
61.350
61.350
61.350
61.350
61.350
61.350
61.350
61.350
18.000.000
18.000.000
18.000.000
40.800.000
40.800.000
40.800.000
49.800.000
49.800.000
49.800.000
49.800.000
49.800.000
324.000
340.200
357.210
675.000
1.012.500
1.518.750
2.278.125
3.417.188
5.125.781
7.688.672
7.688.672
144.000
147.600
151.290
300.000
307.500
348.500
357.213
366.143
375.296
384.679
384.679
80.000
82.000
84.050
86.151
88.305
90.513
92.775
95.095
97.472
99.909
99.909
1.800.000
1.800.000
1.800.000
1.800.000
1.800.000
1.800.000
1.800.000
1.800.000
1.800.000
1.800.000
1.800.000
2.217.616
2.217.616
2.217.616
3.689.912
3.689.912
3.689.912
3.689.912
3.689.912
3.689.912
3.689.912
3.689.912
19.392.200
21.331.420
23.464.562
42.693.262
42.693.262
46.962.588
51.658.847
56.824.732
62.507.205
68.757.925
68.757.925
83
Entretien courant du matériel
de transport (1 camion de 10
T + 5 véhicules de service)
135.000
148.500
163.350
245.025
269.528
296.480
326.128
358.741
394.615
434.077
434.077
Valeur Ajoutée
Taux de VA
170.660.134
168.541.896
166.057.050
379.509.711
378.463.782
366.653.341
794.895.881
787.088.714
778.025.838
767.334.536
767.334.536
19,0%
18,7%
18,5%
18,6%
18,6%
18,0%
31,9%
31,6%
31,2%
30,8%
30,8%
Charges salariales
Rémunérations brutes
Charges sociales
Impôts,
taxes
versements assimilés
TAP
Autres
45.511.200
45.511.200
45.511.200
103.342.176
103.342.176
103.342.176
112.111.776
112.111.776
112.111.776
112.111.776
112.111.776
36.120.000
36.120.000
36.120.000
82.017.600
82.017.600
82.017.600
88.977.600
88.977.600
88.977.600
88.977.600
88.977.600
9.391.200
9.391.200
9.391.200
21.324.576
21.324.576
21.324.576
23.134.176
23.134.176
23.134.176
23.134.176
23.134.176
12.690.000
12.690.000
12.690.000
28.764.000
28.764.000
28.764.000
35.109.000
35.109.000
35.109.000
35.109.000
35.109.000
12.600.000
12.600.000
12.600.000
28.560.000
28.560.000
28.560.000
34.860.000
34.860.000
34.860.000
34.860.000
34.860.000
90.000
90.000
90.000
204.000
204.000
204.000
249.000
249.000
249.000
249.000
249.000
112.458.934
110.340.696
107.855.850
247.403.535
246.357.606
234.547.165
647.675.105
639.867.938
630.805.062
620.113.760
620.113.760
12,5%
12,3%
12,0%
12,1%
12,1%
11,5%
26,0%
25,7%
25,3%
24,9%
24,9%
28.764.394
28.764.394
23.970.329
38.480.348
33.686.283
25.674.869
17.663.456
9.652.043
6.434.695
3.217.348
0
36.296.400
36.296.400
36.296.400
77.603.800
77.603.800
71.491.800
71.491.800
71.491.800
66.991.800
66.991.800
66.991.800
et
Excédent brut d'exploitation
Taux d'EBE
Charges financières
Amortissements
Provisions pour retraites
Provisions pour impayés
Résultat ordinaire avant
impôts
Impôts sur les bénéfices
Résultat Net
Marge nette
d'autofinancement
Rémunération des apports
Remboursement du principal
Cash-flow net
Cumul Cash-flow net
924.672
924.672
924.672
2.099.651
2.099.651
2.099.651
2.277.827
2.277.827
2.277.827
2.277.827
2.277.827
9.000.000
9.000.000
9.000.000
20.400.000
20.400.000
20.400.000
24.900.000
24.900.000
24.900.000
24.900.000
24.900.000
37.473.468
35.355.230
37.664.450
108.819.736
112.567.872
114.880.845
531.342.022
531.546.269
530.200.740
522.726.785
525.944.133
7.119.959
6.717.494
7.156.245
20.675.750
21.387.896
21.827.361
100.954.984
100.993.791
100.738.141
99.318.089
99.929.385
30.353.509
28.637.736
30.508.204
88.143.986
91.179.977
93.053.484
430.387.038
430.552.478
429.462.600
423.408.696
426.014.748
66.649.909
64.934.136
66.804.604
165.747.786
168.783.777
164.545.284
501.878.838
502.044.278
496.454.400
490.400.496
493.006.548
16.887.120
16.887.120
16.887.120
16.887.120
16.887.120
16.887.120
16.887.120
16.887.120
16.887.120
16.887.120
16.887.120
0
65.672.133
65.672.133
65.672.133
114.053.300
114.053.300
114.053.300
48.381.167
48.381.167
48.381.167
0
49.762.789
-17.625.117
-15.754.649
-106.811.467
37.843.357
33.604.864
370.938.418
436.775.991
431.186.113
425.132.209
476.119.428
49.762.789
32.137.672
16.383.022
-90.428.445
-52.585.088
-18.980.224
351.958.194
788.734.185
1.219.920.298
1.645.052.507
2.121.171.935
VAN en intégrant le coût de
2.121.171.935
financement objectif/cible
Indice de rentabilité du projet
186%
84
Annexe 4. : Les tableaux de financement détaillés par option
Option 1 - Unité de fabrication de ressorts à lames – En DA
2012
2013
2014
EMPLOIS OU BESOINS
DE FINANCEMENT
514.849.729 71.853.152 72.901.705
Décaissements sur
investissements industriels
et commerciaux
501.404.000
Remboursements de
crédits à long terme
(bancaires)
Dividendes à payer
2015
2016
2017
2018
2019
2020
2021
2022
90.224.982
91.265.439
93.855.806
119.507.065
62.039.071
61.922.708
61.802.143
61.802.143
0
58.497.133 58.497.133
58.497.133
58.497.133
58.497.133
58.497.133
0
0
0
0
13.445.729
13.356.019 14.404.572
31.727.849
32.768.306
35.358.673
61.009.932
62.039.071
61.922.708
61.802.143
61.802.143
Remboursement des
apports en c/c des
associés
Autres
RESSOURCES
574.145.034 72.469.184 75.646.618 128.141.396 131.294.296 133.331.894 211.062.981 214.181.585 213.828.971 213.463.623 213.463.623
Fonds de roulement
disponible
Autofinancement net
72.741.034
Mobilisation de crédits à
long terme (bancaires)
350.982.800
Apports des associés en
capital
150.421.200
72.469.184 75.646.618 128.141.396 131.294.296 133.331.894 211.062.981 214.181.585 213.828.971 213.463.623 213.463.623
Apports en c/c des
associés
Autres
ECART = RESSOURCES EMPLOIS
59.295.305
ECART CUMULE OU
TRESORERIE
59.295.305
616.032
2.744.913
37.916.414
40.028.857
39.476.088
91.555.916
152.142.514 151.906.263 151.661.479 151.661.479
59.911.337 62.656.250 100.572.664 140.601.521 180.077.609 271.633.525 423.776.038 575.682.301 727.343.780 879.005.259
85
Option 1 - Unité de fabrication de ressorts à Boudins – En DA
EMPLOIS
OU
FINANCEMENT
BESOINS
DE
2012
2013
2014
2015
2016
2017
2018
2019
2020
2021
2022
659.912.654
92.035.089
93.468.384
94.900.576
96.331.621
99.395.214
100.823.833
27.252.313
27.214.871
27.176.044
27.176.044
0
74.998.856
74.998.856
74.998.856
74.998.856
74.998.856
74.998.856
0
0
0
0
17.065.320
17.036.233
18.469.529
19.901.720
21.332.765
24.396.358
25.824.978
27.252.313
27.214.871
27.176.044
27.176.044
743.017.825
100.082.350
104.425.668
108.765.642
113.102.143
116.273.758
120.602.908
124.928.168
124.814.706
124.697.047
124.697.047
100.170.492
100.082.350
104.425.668
108.765.642
113.102.143
116.273.758
120.602.908
124.928.168
124.814.706
124.697.047
124.697.047
Décaissements sur investissements
642.847.333
industriels et commerciaux
Remboursements de crédits à long
terme (bancaires)
Dividendes à payer
Remboursement des apports en c/c
des associés
Autres
RESSOURCES
Fonds de roulement disponible
Autofinancement net
Mobilisation de crédits à long terme
449.993.133
(bancaires)
Apports des associés en capital
192.854.200
Apports en c/c des associés
Autres
ECART = RESSOURCES EMPLOIS
83.105.172
8.047.261
10.957.284
13.865.067
16.770.523
16.878.544
19.779.075
97.675.854
97.599.835
97.521.004
97.521.004
ECART CUMULE OU TRESORERIE
83.105.172
91.152.432
102.109.716
115.974.783
132.745.306
149.623.850
169.402.925
267.078.779
364.678.614
462.199.617
559.720.621
86
Option 2 - Unité combinée de fabrication de ressorts à lames et de ressorts à boudins
EMPLOIS OU BESOINS DE
FINANCEMENT
572.920.658
75.122.586
75.739.841
Décaissements sur investissements
562.904.000
industriels et commerciaux
Remboursements de crédits à long
terme (bancaires)
Dividendes à payer
675.333.649
144.142.692 144.760.950
256.081.023
190.463.484
190.103.825
188.106.036
140.584.867
580.574.000
0
65.672.133
65.672.133
65.672.133
114.053.300 114.053.300
114.053.300
48.381.167
48.381.167
48.381.167
0
10.016.658
9.450.453
10.067.707
29.087.515
30.089.392
30.707.650
142.027.723
142.082.318
141.722.658
139.724.870
140.584.867
629.553.909
64.934.136
647.378.604
165.747.786
168.783.777 164.545.284
501.878.838
502.044.278
496.454.400
490.400.496
493.006.548
66.649.909
64.934.136
66.804.604
165.747.786
168.783.777 164.545.284
501.878.838
502.044.278
496.454.400
490.400.496
493.006.548
306.350.575
302.294.460
352.421.681
Remboursement des apports en c/c
des associés
Autres
RESSOURCES
Fonds de roulement disponible
Autofinancement net
Mobilisation de crédits à long terme
394.032.800
(bancaires)
406.401.800
Apports des associés en capital
174.172.200
168.871.200
Apports en c/c des associés
Autres
ECART = RESSOURCES –
EMPLOIS
56.633.251
-10.188.450
571.638.763 -509.585.863
24.641.084
19.784.335
245.797.815
311.580.793
ECART CUMULE OU
TRESORERIE
56.633.251
46.444.801
618.083.564
133.138.786 152.923.120
398.720.936
710.301.729
108.497.701
87
1.016.652.304 1.318.946.764 1.671.368.445
Annexe 5 : Seuils de rentabilité par option
Option 1 - Unité de fabrication de ressorts à lames
CA HT
1.431.818.182
100%
593.416.665
Charges variables
1.170.658.365
82%
485.179.048
Marge sur coûts variables
261.159.817
18%
108.237.617
Charges fixes
108.237.617
Seuil de rentabilité en DA
593.416.665
Il correspond à une activité équivalente à
39.561
ressorts à lames
Option 1 - Unité de fabrication de ressorts à Boudins
CA HT
780.000.000
100%
428.806.908
Charges variables
589.008.790
76%
323.809.023
Marge sur coûts variables
190.991.210
24%
104.997.885
Charges fixes
104.997.885
Seuil de rentabilité en DA
428.806.908
Il correspond à une activité équivalente à
164.926
ressorts à boudins
Option 2 - Unité combinée de fabrication de ressorts à lames et de ressorts à boudins
CA HT
1.933.636.364
100%
742.070.696
Charges variables
1.478.003.780
76%
567.212.799
Marge sur coûts variables
455.632.583
24%
174.857.897
Charges fixes
174.857.897
Seuil de rentabilité en DA
742.070.696
Il correspond à une activité équivalente à
49.471
ressorts à lames
ou bien
322.639
ressorts à boudins
88
Annexe 6 : Capacité de remboursement des crédits sollicités par option
Option 1 - Unité de fabrication de ressorts à lames
2012
2013
2014
2019
2020
2021
2022
Cash-Flow
72.741.034
72.469.184
75.646.618
128.141.396 131.294.296
133.331.894 211.062.981
214.181.585
213.828.971
213.463.623
213.463.623
Cumul Cash-Flow
72.741.034
145.210.218 220.856.836 348.998.232 480.292.529
613.624.423 824.687.404
1.038.868.989
1.252.697.960
1.466.161.582
1.679.625.205
Montant du crédit sollicité
350.982.800 350.982.800 350.982.800 350.982.800 350.982.800
350.982.800 350.982.800
350.982.800
350.982.800
350.982.800
350.982.800
296%
357%
418%
479%
Cumul Cash-flow/Crédit sollicité
21%
41%
63%
2015
99%
2016
137%
2017
175%
2018
235%
Option 1 - Unité de fabrication de ressorts à Boudins
2012
2013
2014
2015
2016
2017
2018
2019
2020
2021
2022
Cash-Flow
100.170.492
100.082.350
104.425.668
108.765.642
113.102.143
116.273.758
120.602.908
124.928.168
124.814.706
124.697.047
124.697.047
Cumul Cash-Flow
100.170.492
200.252.841
304.678.510
413.444.152
526.546.295
642.820.053
763.422.961
888.351.129
1.013.165.834
1.137.862.882
1.262.559.929
Montant du crédit sollicité
449.993.133
449.993.133
449.993.133
449.993.133
449.993.133
449.993.133
449.993.133
449.993.133
449.993.133
449.993.133
449.993.133
22%
45%
68%
92%
117%
143%
170%
197%
225%
253%
281%
Cumul Cash-flow/Crédit sollicité
Option 2 - Unité combinée de fabrication de ressorts à lames et de ressorts à boudins
2012
2013
2014
66.804.604
2015
2016
2017
2019
2020
2021
2022
501.878.838
502.044.278
496.454.400
490.400.496
493.006.548
Cash-Flow
66.649.909
64.934.136
Cumul Cash-Flow
66.649.909
131.584.045 198.388.649 364.136.435 532.920.212 697.465.496 1.199.344.334 1.701.388.611 2.197.843.011 2.688.243.507 3.181.250.055
Montant du crédit sollicité
394.032.800 394.032.800 394.032.800 394.032.800 394.032.800 394.032.800
Cumul Cash-flow/Crédit sollicité
17%
33%
50%
165.747.786 168.783.777 164.545.284
2018
92%
135%
177%
394.032.800
394.032.800
394.032.800
394.032.800
394.032.800
304%
432%
558%
682%
807%
Annexe 7 : Bilans prévisionnels – En DA
Option 1 A
2018
2019
2020
2021
2022
Immobilisations
306.907.600 274.911.200 242.914.800 210.918.400 178.922.000 152.737.600
2012
2013
126.553.200
100.368.800
74.184.400
48.000.000
21.815.600
Stocks
150.000.000 150.000.000 150.000.000 225.000.000 225.000.000 225.000.000
300.000.000
300.000.000
300.000.000
300.000.000
300.000.000
Créances et emplois assimilés 159.000.000 168.000.000 177.000.000 265.500.000 279.000.000 292.500.000
385.500.000
403.500.000
421.500.000
439.500.000
457.500.000
Trésorerie
59.295.305
271.633.525
423.776.038
575.682.301
727.343.780
879.005.259
TOTAL ACTIF
675.202.905 652.822.537 632.571.050 801.991.064 823.523.521 850.315.209 1.083.686.725 1.227.644.838 1.371.366.701 1.514.843.780 1.658.320.859
Capitaux propres
159.849.704 194.206.835 228.629.912 359.909.207 433.043.205 508.345.963
690.627.099
823.079.258
954.900.108
Passifs non courants
351.907.472 295.259.683 239.536.565 185.354.008 132.712.010
81.610.572
32.049.694
42.526.510
54.543.885
68.101.820
83.200.314
Passifs courants
163.445.729 163.356.019 164.404.572 256.727.849 257.768.306 260.358.673
361.009.932
362.039.071
361.922.708
361.802.143
361.802.143
TOTAL PASSIF
675.202.905 652.822.537 632.571.050 801.991.064 823.523.521 850.315.209 1.083.686.725 1.227.644.838 1.371.366.701 1.514.843.780 1.658.320.857
59.911.337
2014
62.656.250
2015
2016
2017
100.572.664 140.601.521 180.077.609
1.084.939.817 1.213.318.399
Option 1 B
2012
2013
2014
2015
2016
2017
2018
2019
2020
2021
2022
Immobilisations
453.556.600 405.099.200 356.641.800 308.184.400 259.727.000 217.381.600
175.036.200
132.690.800
90.345.400
48.000.000
5.654.600
Stocks
130.000.000 130.000.000 130.000.000 130.000.000 130.000.000 130.000.000
130.000.000
130.000.000
130.000.000
130.000.000
130.000.000
Créances et emplois assimilés 137.800.000 145.600.000 153.400.000 161.200.000 169.000.000 176.800.000
184.600.000
192.400.000
200.200.000
208.000.000
215.800.000
Trésorerie
83.105.172
102.109.716 115.974.783 132.745.306 149.623.850
169.402.925
267.078.779
364.678.614
462.199.617
559.720.621
TOTAL ACTIF
804.461.772 771.851.632 742.151.516 715.359.183 691.472.306 673.805.450
659.039.125
722.169.579
785.224.014
848.199.617
911.175.221
Capitaux propres
206.478.646 247.047.105 288.138.533 331.214.177 376.271.749 424.992.124
477.323.331
531.629.074
586.398.903
640.166.613
692.970.826
Passifs non courants
450.917.805 377.768.294 305.543.454 234.243.287 163.867.791
94.416.968
25.890.816
33.288.192
41.610.240
50.856.960
61.028.352
Passifs courants
147.065.320 147.036.233 148.469.529 149.901.720 151.332.765 154.396.358
155.824.978
157.252.313
157.214.871
157.176.044
157.176.044
TOTAL PASSIF
804.461.771 771.851.632 742.151.516 715.359.183 691.472.305 673.805.450
659.039.125
722.169.579
785.224.014
848.199.617
911.175.221
91.152.432
Option 2
2012
2013
2014
2015
2016
2017
2018
2019
2020
2021
2022
Immobilisations
364.107.600 327.811.200
291.514.800
794.485.000
716.881.200
645.389.400
573.897.600
502.405.800
435.414.000
368.422.200
301.430.400
Stocks
150.000.000 150.000.000
150.000.000
225.000.000
225.000.000
225.000.000
300.000.000
300.000.000
300.000.000
300.000.000
300.000.000
Créances et emplois assimilés 159.000.000 168.000.000
177.000.000
272.400.000
292.800.000
313.200.000
413.100.000
438.000.000
462.900.000
487.800.000
512.700.000
Trésorerie
56.633.251
618.083.564
108.497.701
133.138.786
152.923.120
398.720.936
710.301.729
TOTAL ACTIF
729.740.851 692.256.001 1.236.598.364 1.400.382.701 1.367.819.986 1.336.512.520 1.685.718.536 1.950.707.529 2.214.966.304 2.475.168.964 2.785.498.845
Capitaux propres
174.766.721 201.670.865
401.892.292
532.455.287
605.970.678
679.025.287
944.613.736
Passifs non courants
394.957.472 331.134.683
674.638.365
613.839.899
506.759.916
401.779.583
299.077.078
264.324.532
231.849.812
201.652.920
222.115.020
Passifs courants
160.016.658 159.450.453
160.067.707
254.087.515
255.089.392
255.707.650
442.027.723
442.082.318
441.722.658
439.724.870
440.584.867
TOTAL PASSIF
729.740.851 692.256.001 1.236.598.365 1.400.382.701 1.367.819.986 1.336.512.521 1.685.718.536 1.950.707.529 2.214.966.304 2.475.168.964 2.785.498.845
46.444.801
91
1.016.652.304 1.318.946.764 1.671.368.445
1.244.300.680 1.541.393.833 1.833.791.175 2.122.798.958
Annexe 8 : Schémas d’implantation des ateliers
Atelier de fabrication de ressorts à boudins
F
Grenailleuse
Laboratoire de contrôle qualité
Cabine de
peinture
Tarage
Magasin Produits Finis
20
Bain de trempe
Four de trempe
Four de
revenu
Ligne automatique de fabrication de ressorts à boudins
Magasin Matières premières
Atelier de fabrication de ressorts à lames
F
Grenailleuse
Laboratoire de contrôle qualité
Cabine de
peinture
Assemblage
Magasin Produits Finis
20
Bain de trempe
Four de
revenu
50
Four de trempe
Cintrage
Débitage
Four de
chauffage
93
Magasin Matières premières
Grenailleuse
Four de
Revenu
Bain de Trempe
Cabine de
Peinture
Assemblage
Magasin Produits
Finis
Ressorts à lames
Ressorts à boudins
Cabine de
Peinture
Grenailleuse
Ligne automatique de
fabrication de ressorts à
boudins
30
Four de
Trempe
Magasin Matières
Premières
Laboratoire de
Contrôle
Qualité
Cintrage des
lames
Four de
chauffage
50
Débitage
94
Unité Combinée de Fabrication de Ressorts à Lames et Ressorts à Boudins
Annexe 9 : Fiches Projets
Fiche d'accroché commerciale,
FICHE : FABRICATION DE RESSORTS A LAMES ET RESSORTS A BOUDINS
Un marché porteur et d'avenir, chiffré à 1,4 millions de dinars, en expansion régulière
Une clientèle essentiellement composée d'entreprises nationales fiables (SNVI, BTK, ENMTP, TOUFIK TRAILER, TIRSAM,
SNTF, MAGI)
Des taux de rendement très attractifs allant de à selon les développements envisagés de l'ordre de 29 à 41%
Un apport en fonds propres limités par rapport à l'investissement et au cash flow dégagé
Des offres de financement attractives et diversifiées
Un appui institutionnel de qualité grâce à la volonté du Ministère de l'Industrie de la Petites et Moyennes Entreprises et de
la Promotion de l'Investissement (MIPMEPI) relayé par :




Le Conseil National de l'Investissement (CNl)
L'Agence Nationale d'Intermédiation et de Régulation Foncière (ANIREF)
L'Agence Nationale du Développement Industriel (ANDl)
Le Centre Technique de la mécanique CTIM
Des espaces industriels bien aménagés, offrant un paysage industriel cohérent et maîtrisé et garantissant aux usagers des zones:
 Un cadre de vie de qualité,
 Une desserte et une connectivité optimales (jonction aux réseaux adaptée au trafic et aux flux)
 Des lieux de vie sécurisés avec réseaux et services aux entreprises et aux usagers
95
Chiffres clés
Capitaux
Investissements nécessaires à
l'exploitation
Option 1 A - Projet
ressorts à lames 60 000
- 90 000 et 120 000
338.904.000
501.404.000
Capitaux
Investissements nécessaires à
l'exploitation
Option 1 B - Projet
unité ressort à boudin
non intégrée
502.014.000
642.847.333
Capitaux
Investissements nécessaires à
l'exploitation
Option B - Projet
ressorts à lames V1
60.000 à 120.000 et
extension unité RAB
intégrée
790.978.000
1.143.478.000
Fonds propres
150.421.200
Fonds propres
192.854.200
Fonds propres
168.871.200
96
CA HT (période de Taux de
croisière)
VA
1.800.000.000
19,6% à
21,1%
CA HT (période de Taux de
croisière)
VA
780.000.000
27%
CA HT (période de Taux de
croisière)
VA
2.490.000.000
18,5% à
31,6%
Taux de
marge
nette
TRI
ROE
8,1% à
11,9%
41%
27% à
125%
Taux de
marge
nette
TRI
ROE
7% à
11%
29%
27% à
43%
Taux de
marge
nette
TRI
ROE
3% à
17%
35%
18% à
255%
Fiche Technique
Projet Option 1 A
Unité de production de ressorts à lames : 60 000 – 90 000 – 120 000 RL/an
Marché envisagé
Taille du marché
1 213 195 199 DA
Clients potentiels
SNVI
BTK
ENMTP
TOUFIK TRAILOR
TIRSAM
SNTF
MAGI
Projets SNVI – MDN – DAIMLER
Produits fabriqués
Ressorts à lames
Volume du marché
61 071 ressorts à lames toutes catégories confondues
Recommandations
Pour des précisions sur l'aspect marché, il est souhaitable de
consulter le rapport de l’étude 1. L'ensemble du
potentiel de chaque client est présenté.
Dans ce marché il convient de se certifier selon les normes
ISO 9000/2008 et ISO TS 16949.
Compétences nécessaires
Fonctions







Cadres
Phase 1 : 17
Phase 2 : 17
Phase 3 : 17
Maîtrise
Phase 1 : 46
Phase 2 : 67
Phase 3 : 79
Exécution
Phase 1 : 09
Phase 2 : 15
Phase 3 : 15
Fonction Technique Etudes - Méthode et R/D
Fonction Qualité, sécurité et environnement,
Fonction Commerciale,
Fonction Production
Fonction Maintenance,
Fonction Approvisionnements
Fonction Administrative et Financière
Moyens de production
Bâtiments de production
1 000 m2
Equipements de
production
 Cisaille
 Rouleuse 100 opérations/h
 Four de chauffage (gaz) : 3 M3 et 4.000 Kw
 2 Cintreuses de 200 opérations/poste
 Four de trempe (électrique) type tunnel à atmosphère
contrôlée, volume :3 M3, puissance :2.600 Kw, température
maximum : 1200°C
 Four de revenu (électrique) type tunnel, à atmosphère
contrôlée, volume :3 M3, puissance 1500 Kw 3 , température
maximum : 600°C
 Bain de trempe avec huile réfrigérée de 2 m3
 Grenailleuse : capacité : 400 lames par heure
 Cabine de peinture : capacité : 400 lames par heure
 Presse hydraulique pour fabriquer les brides, capacité : 40
brides par heure
 Four de chauffage des brides avant assemblage des
ressorts : four à gaz, chambre de 1M3, puissance : 1500 KW
Moyens de contrôle
qualité
 Machine hydraulique d’essai de traction 100T
 Appareil universel de dureté, Brinell, Rockwell, Vickers
 Microscope optique métallographique avec écran
numérique
 Appareil de polissage des échantillons métallographiques
 Tronçonneuse pour échantillons métallographiques
 Fraiseuse conventionnelle
pour la réalisation des
éprouvettes de traction
 Instruments de métrologie
 Appareil de contrôle de fissuration par ultra-sons
 Appareil de détection des fissures par magnétoscopie
 Appareil d’essai de flexion des ressorts
Outils informatiques de
gestion
 CFAO
 GPAO/ERP
 GMAO
Recommandations
Pour des précisions sur la liste exhaustive des équipements,
il est souhaitable de consulter le rapport de l’étude.
98
Intrants
Matières premières
Caractéristiques
Quantité
Fournisseurs
Aciers
Aciers au silicium de
7 200 T/an pour
nuance :
50CV4
–
Importation
60 000 ressorts
60S2Mn – 55S7 – SAE
d’Italie – France à lames
5160
Europe
6 000 T/an pour
Grenaille
Grenaille de décapage
mécanique
1 T/an en
phase 1
Peinture
Anti corrosion
10 T/an en
phase 1
Huile
Huile minérale de
trempe
3000 litre/an en
phase 1
Bagues en bronze
De différents diamètres
Pièces de rechange pour Différentes pièces
équipements de production d’usure
120 000 /an en
phase 1
10% de la
valeur des
équipements de
production
Importation
d’Italie – France Europe
Produit local :
ENAP
Importation
d’Italie – France Europe
Sous-traitance
locale
Fournisseurs des
équipements de
production
Implantation
Wilaya
Zone industrielle
ANIREF
Boumerdes – Bouira – Ain Defla
ZI Larbaatache
ZI Bouira - extension
ZI Boumedfa
42 zones, projets intégrés comprenant une offre foncière
adaptée aux besoins des investisseurs ainsi que des services
et des infrastructures de qualité;
Des sites aménagés dans le strict respect de l'environnement:
sans risques, ni nuisances, ni contraintes écologiques.
Des espaces bien aménagés, offrant un paysage industriel
cohérent et maîtrisé et garantissant aux usagers des zones:
Un cadre de vie de qualité, Une desserte et une connectivité
optimales (jonction aux réseaux adaptée au trafic et aux flux,
Des lieux de vie sécurisés avec réseaux et services aux
entreprises et aux usagers
99
Volet Financier du Projet
Option 1 A
Financement du Projet
Planning de réalisation
12 mois
Coût du Projet
501.404.000 DA
30% : apports des associés - 70% : crédit bancaire à
MT
Montage financier
Les Projections
Point mort
39.561 pièces (RAL)
Chiffre d’affaire (période
de croisière)
1.800.000 DA
Taux de marge nette
8,1% à 11,9%
Taux de rendement de
l’investissement
41%
Retour sur fonds propres
27% à 125%
Commentaires et recommandations
Le financement
Négocier le coût et les conditionnalités (durée, différé) auprès
des partenaires
Taux de VA
19,6% à 21,1%
Le point mort
39.561 pièces (RAL)
Le taux de rendement de
l’investissement
41%
100
Institutions et organismes à consulter
Institutions
Organismes
 Le Conseil National de l'Investissement (CNI) : organe créé
auprès du ministre chargé de la promotion des
investissements et placé sous l'autorité du premier ministre
qui en assure la présidence, définit les stratégies et approuve
les projets, un vrai pouvoir de décision
 Le Ministère de l'Industrie, de la PME et de la Promotion
des Investissements, (MIPMEPI) : propose des stratégies ;
 L'Agence Nationale d'Intermédiation et de Régulation
Foncière (ANIREF) : organise en liaison avec les CALPIREF
les opérations de concession des assiettes
 L'Agence Nationale du Développement Industriel (ANDI) :
établissement public à caractère administratif doté de la
personnalité morale et de l'autonomie financière. Elle est
placée sous la tutelle du Ministre chargé de la promotion des
investissements, informe assiste les entreprises. Il conseille,
formalise les avantages fiscaux et parafiscaux.
 BASTP – BSTPO – BSTPE – BSTPS : Bourses de la soustraitance et de partenariat
 Le Centre Technique de la mécanique CTIM, structure en
charge de conseiller et former techniquement les entreprises.
Associations
professionnelles
 UPIAM: fédération industrie automobile et mécanique,
Recommandations
II convient de rencontrer les institutions et organismes cités
pour entreprendre la démarche de développement ou
création de l'activité. Il convient également de se procurer le
rapport de l’étude pour bénéficier de toutes les données et
recommandations métiers.
101
Réglementation
Réglementation
Déclaration
Forme juridique
Fiscalité
Déclaration
sociale
Recommandations
Tout investisseur devra observer strictement les réglementations en
vigueur. Les détails sont fournis par l'ANDI notamment, qui l'assiste
et l'accompagne.
 Formalités administratives et de publicité : acte authentique
rédigé par un notaire, publié dans un bulletin officiel ;
immatriculation au registre de commerce.
 Déclaration d'existence faite dans les 30 jours à l'inspection des
impôts.
 Déclaration de l'investissement : les investissements ayant
bénéficié d'avantages font l'objet d'une déclaration d'existence.
 Demande d'avantages fixes : concomitamment à tout ce qui
précède, une demande d'avantages fiscaux doit être formulée
auprès de l'ANDI à condition que l'investissement soit supérieur à
500.000 DA
SARL, Société à Responsabilité Limitée
Le régime général a été retenu:
A. Avantages prévus par le régime général : Phase de montage
(03 ans) :
• Franchise de TVA sur les biens et services non exclus,
• Exonération des droits de douanes sur les équipements importés
non exclus,
• Exonération du droit de mutation sur les acquisitions immobilières.
Phase d’exploitation (05 ans) :
Pour les projets d'investissements créateurs de plus de 100
emplois et pour une période de 05 ans, exonération de :
• Impôt sur les bénéfices des sociétés (IBS).
• Taxe sur le Chiffre d’Affaires (TAP).
B. Avantages fiscaux pour les entreprises qui créent et
maintiennent des emplois nouveaux : Les entreprises qui créent
et maintiennent des emplois nouveaux, bénéficient d'une réduction
de l’IRG et de l’IBS. Cette réduction d’impôt est fixée à 50% du
montant des salaires versés au titre des emplois crées et dans la
limite de 5% du bénéfice imposable sans que cette réduction
n’excède un million de dinars (1.000.000,00 DA) par exercice fiscal.
Elle est accordée sur une période de quatre (04) ans à partir du 1er
Janvier 2007.
Dans la mesure où le montant des investissements à engager
dépasse 500 Millions de DA, la demande d’avantages doit transiter
par la commission nationale d’investissement (CNI) pour accord.
L'entreprise cotisera
 à la CNAS, Caisse Nationale Assurances Sociales, de la wilaya
d'implantation pour les salariés,
 Ou à la CASNOS, Caisse Assurances Sociales des Non-salariés
de la wilaya d'implantation pour les chefs d'entreprises.
II convient de prendre contact avec les institutions et organismes
cités pour maitriser les contours du projet et entreprendre par la
suite les démarches nécessaires à la création et développement de
l'activité. Il convient également de se procurer le rapport de l’étude
pour bénéficier de toutes les données et recommandations métiers.
102
Fiche Technique
Projet Option 1 B
Unité de production de 300 000 ressorts à boudins par an
Marché envisagé
Clients potentiels
121 083 050 DA (*)
(*) : Marché réel
SNVI
ENMTP
Projets SNVI – MDN – DAIMLER
SNTF
Projets de montage de véhicules particuliers
Produits fabriqués
Ressorts à boudins
Volume du marché
13 258 (*) ressorts à boudins, toutes catégories
confondues
(*) : Marché réel
Taille du marché
Recommandations
Pour des précisions sur l'aspect marché, il est souhaitable de
consulter le rapport de l’étude 1. L'ensemble du potentiel de
chaque client est présenté.
Dans ce marché il convient de se certifier selon les normes
ISO 9000/2008 et ISO TS 16949.
Compétences nécessaires
Fonctions







Fonction Technique Etudes - Méthode et R/D
Fonction Qualité, sécurité et environnement,
Fonction Commerciale,
Fonction Production
Fonction Maintenance,
Fonction Approvisionnements
Fonction Administrative et Financière
Cadres
15
Maîtrise
38
Exécution
09
103
Moyens de production
Bâtiments de
production
Equipements de
production
Moyens de contrôle
qualité
Outils informatiques
de gestion
Recommandations
1 000 m2
 Contrôle automatique de fissures par ultra-sons, sur les
barres d’acier : 170 équivalents- longueurs ressorts par heure
 Chauffage par induction des barres d’acier (1200°C) :
puissance : 4000 KW
 Rouleuse automatique des barres : 170 ressorts par heure
 Cisaille des ressorts : 170 découpes par heure
 Four de trempe (électrique) type tunnel à atmosphère
conrôlée, volume :3 M3, puissance :2.600 Kw, température
maximum : 1200°C
 Four de revenu (électrique) ) type tunnel à atmosphère
contrôlée, volume : 3 M3, puissance 1500 Kw 3 , température
maximum : 600°C
 Bain de trempe avec huile réfrigérée de 2 m3
 Grenailleuse, capacité : 170 ressorts/heure
 Cabine de peinture, capacité : 170 ressorts/heure
 Tarage des ressorts : 170 tarages par heure
 Machine hydraulique d’essai de traction 100T
 Appareil universel de dureté, Brinell, Rockwell, Vickers
 Microscope optique métallographique avec écran numérique
 Appareil de polissage des échantillons métallographiques
 Tronçonneuse pour échantillons métallographiques
 Fraiseuse conventionnelle
pour la réalisation des
éprouvettes de traction
 Instruments de métrologie
 Appareil de contrôle de fissuration par ultra-sons
 Appareil de détection des fissures par magnétoscopie
 Appareil d’essai de tarage des ressorts
 CFAO
 GPAO/ERP
 GMAO
Pour des précisions sur la liste exhaustive des équipements, il
est souhaitable de consulter le rapport de l’étude.
Matières premières
Caractéristiques
Quantité
Fournisseurs
Aciers
Aciers : 55Cr3 –
50CrV4 – 51CrMoV4
Grenaille de
décapage
mécanique
Anti corrosion
Huile minérale de
trempe
Différentes pièces
d’usure
300 000 ressorts à
boudins
1 T/an en phase 1
Importation d’Italie –
France - Europe
Importation d’Italie –
France - Europe
10 T/an en phase 1
3000 litre/an en
phase 1
10% de la valeur
des équipements de
production
Produit local : ENAP
Importation d’Italie –
France - Europe
Fournisseurs des
équipements de
production
Grenaille
Peinture
Huile
Pièces de rechange
pour équipements
de production
104
Implantation
Wilaya
Boumerdes – Bouira – Ain Defla
Zone industrielle
ZI Larbaatache
ZI Bouira - extension
ZI Boumedfa
ANIREF
42 zones, projets intégrés comprenant une offre foncière
adaptée aux besoins des investisseurs ainsi que des services
et des infrastructures de qualité;
Des sites aménagés dans le strict respect de l'environnement:
sans risques, ni nuisances, ni contraintes écologiques.
Des espaces bien aménagés, offrant un paysage industriel
cohérent et maîtrisé et garantissant aux usagers des zones:
Un cadre de vie de qualité, Une desserte et une connectivité
optimales (jonction aux réseaux adaptée au trafic et aux flux,
Des lieux de vie sécurisés avec réseaux et services aux
entreprises et aux usagers
Volet Financier du Projet
Option 1 B
Financement du Projet
Planning de réalisation
12 mois
Coût du Projet
642.847.333
30% : apports des associés - 70% : crédit
bancaire à MT
Montage financier
Les Projections
Point mort
164.926 pièces (RAB)
Chiffre d’affaire (période
de croisière)
780.000.000 DA
Taux de marge nette
7% à 11%
Taux de rendement de
l’investissement
29%
Retour sur fonds propres
27% à 43%
Commentaires et recommandations
Le financement
Négocier le coût et les conditionnalités (durée, différé) auprès
des partenaires
Taux de VA
27%
Le point mort
164.926 pièces (RAB)
Le taux de rendement de
l’investissement
29%
105
Institutions et organismes à consulter
Institutions
Organismes
Associations
professionnelles
Recommandations
 Le Conseil National de l'Investissement (CNI) : organe créé
auprès du ministre chargé de la promotion des
investissements et placé sous l'autorité du premier ministre
qui en assure la présidence, définit les stratégies et approuve
les projets, un vrai pouvoir de décision
 Le Ministère de l'Industrie, de la PME et de la Promotion
des Investissements, (MIPMEPI) : propose des stratégies ;
 L'Agence Nationale d'Intermédiation et de Régulation
Foncière (ANIREF) : organise en liaison avec les CALPIREF
les opérations de concession des assiettes
 L'Agence Nationale du Développement Industriel (ANDI) :
établissement public à caractère administratif doté de la
personnalité morale et de l'autonomie financière. Elle est
placée sous la tutelle du Ministre chargé de la promotion des
investissements, informe assiste les entreprises. Il conseille,
formalise les avantages fiscaux et parafiscaux.
 BASTP – BSTPO – BSTPE – BSTPS : Bourses de la soustraitance et de partenariat
 Le Centre Technique de la mécanique CTIM, structure en
charge de conseiller et former techniquement les entreprises.
 UPIAM: fédération industrie automobile et mécanique,
II convient de prendre contact avec les institutions et
organismes cités pour maitriser les contours du projet et
entreprendre par la suite les démarches nécessaires à la
création et développement de l'activité. Il convient également
de se procurer le rapport de l’étude pour bénéficier de toutes
les données et recommandations métiers.
106
Réglementation
Déclaration
Forme juridique
Fiscalité
Déclaration
sociale
Recommandations
Réglementation
Tout investisseur devra observer strictement les
réglementations en vigueur. Les détails sont fournis par
l'ANDI notamment, qui l'assiste et l'accompagne.
 Formalités administratives et de publicité : acte authentique
rédigé par un notaire, publié dans un bulletin officiel ;
immatriculation au registre de commerce.
 Déclaration d'existence faite dans les 30 jours à l'inspection
des impôts.
 Déclaration de l'investissement : les investissements ayant
bénéficié d'avantages font l'objet d'une déclaration
d'existence.
 Demande d'avantages fixes : concomitamment à tout ce
qui précède, une demande d'avantages fiscaux doit être
formulée auprès de l'ANDI à condition que l'investissement
soit supérieur à 500 000 DA
SARL, Société à Responsabilité Limitée
Le régime général a été retenu:
A. Avantages prévus par le régime général : Phase de
montage (03 ans) :
• Franchise de TVA sur les biens et services non exclus,
• Exonération des droits de douanes sur les équipements
importés non exclus,
• Exonération du droit de mutation sur les acquisitions
immobilières.
Phase d’exploitation (05 ans) :
Pour les projets d'investissements créateurs de plus de 100
emplois et pour une période de 05 ans, exonération de :
• Impôt sur les bénéfices des sociétés (IBS).
• Taxe sur le Chiffre d’Affaires (TAP).
B. Avantages fiscaux pour les entreprises qui créent et
maintiennent des emplois nouveaux : Les entreprises qui
créent et maintiennent des emplois nouveaux, bénéficient
d'une réduction de l’IRG et de l’IBS. Cette réduction d’impôt
est fixée à 50% du montant des salaires versés au titre des
emplois crées et dans la limite de 5% du bénéfice imposable
sans que cette réduction n’excède un million de dinars
(1.000.000,00 DA) par exercice fiscal. Elle est accordée sur
une période de quatre (04) ans à partir du 1er Janvier 2007.
Dans la mesure où le montant des investissements à engager
dépasse 500 Millions de DA, la demande d’avantages doit
transiter par la commission nationale d’investissement (CNI)
pour accord.
L'entreprise cotisera
 à la CNAS, Caisse Nationale Assurances Sociales, de la
wilaya d'implantation pour les salariés,
 o à la CASNOS, Caisse Assurances Sociales Non-salariés
de la wilaya d'implantation pour les chefs d'entreprises.
II convient de rencontrer les institutions et organismes cités
pour entreprendre la démarche de développement ou
création de l'activité. Il convient également de se procurer le
rapport de l’étude pour bénéficier de toutes les données et
recommandations du domaine réglementaire.
107
Fiche Technique
Projet Option 2
Unité combinée de fabrication de ressorts à lames et de ressorts à boudins
Marché envisagé
Taille du marché
Clients potentiels
1 334 278 249 DA
SNVI
BTK
ENMTP
TOUFIK TRAILOR
TIRSAM
SNTF
MAGI
Projets SNVI – MDN – DAIMLER
Projets de montage de véhicules particuliers
Produits fabriqués
Ressorts à lames et ressorts à boudins
Volume du marché
61 071 ressorts à lames et 13 258 ressorts à boudins
(marché réel), toutes catégories confondues
Recommandations
Pour des précisions sur l'aspect marché, il est souhaitable de
consulter le rapport de l’étude 1. L'ensemble du potentiel de
chaque client est présenté.
Dans ce marché il convient de se certifier selon les normes
ISO 9000/2008 et ISO TS 16949.
Compétences nécessaires
Cadres
 Fonction Technique Etudes - Méthode et R/D
 Fonction Qualité, sécurité et environnement,
 Fonction Commerciale,
 Fonction Production
 Fonction Maintenance,
 Fonction Approvisionnements
 Fonction Administrative et Financière
Phase 1 : 15
Phase 2 : 15
Phase 3 : 15
Maîtrise
Phase 1 : 48
Phase 2 : 82
Phase 3 : 94
Exécution
Phase 1 : 09
Phase 2 : 15
Phase 3 : 15
Fonctions
108
Moyens de production
Bâtiments de
production
Equipements
de production
Moyens de
contrôle
qualité
Outils
informatiques
de gestion
Recommandati
ons
1 500 m2
 Cisaille
 Rouleuse 100 opérations/h
 Four de chauffage (gaz) : 6 M3 et 5 200 Kw (pour les 2 lignes) ou 02
fours de 3 m3
 2 Cintreuses de 200 opérations/poste
 Four de trempe (électrique) type tunnel à atmosphère contrôlée,
volume : 6 M3 et 5 200 Kw (pour les 2 lignes) ou 02 fours de 3 m3,
température maximum : 1200°C
 Four de revenu (électrique) type tunnel, à atmosphère contrôlée,
volume 6 M3 et 3 000 Kw (pour les 2 lignes) ou 02 fours de 3 m3 ,
température maximum : 600°C
 Bain de trempe avec huile réfrigérée de 4 m3 ( pour les 2 lignes) ou 2
bains de trempe de 2 m3
 02 Grenailleuses (une chaque ligne) ou 01 grenailleuse de capacité
équivalente
 02 Cabines de peinture (une chaque ligne) ou une cabine de peinture
équivalente
 Presse hydraulique pour fabriquer les brides, capacité : 40 brides par
heure
 Four de chauffage des brides avant assemblage des ressorts à lames:
four à gaz, chambre de 1M3, puissance : 1500 KW
 Contrôle automatique de fissures par ultra-sons, sur les barres
d’acier : 170 équivalents- longueurs ressorts par heure (ressorts à
boudins)
 Chauffage par induction des barres d’acier (1200°C) : puissance :
4000 KW (ressorts à boudins)
 Rouleuse automatique des barres : 170 ressorts par heure (ressorts à
boudins)
 Cisaille des ressorts : 170 découpes par heure (ressorts à boudins)
 Contrôle automatique de fissures par ultra-sons, sur les barres
d’acier : 170 équivalents- longueurs ressorts par heure (ressorts à
boudins)
 Tarage des ressorts : 170 tarages par heure (ressorts à boudins)
 Machine hydraulique d’essai de traction 100T
 Appareil universel de dureté, Brinell, Rockwell, Vickers
 Microscope optique métallographique avec écran numérique
 Appareil de polissage des échantillons métallographiques
 Tronçonneuse pour échantillons métallographiques
 Fraiseuse conventionnelle pour la réalisation des éprouvettes de
traction
 Instruments de métrologie
 Appareil de contrôle de fissuration par ultra-sons
 Appareil de détection des fissures par magnétoscopie
 Appareil d’essai de flexion des ressorts
 CFAO
 GPAO/ERP
 GMAO
Pour des précisions sur la liste exhaustive des équipements, il est
souhaitable de consulter le rapport de l’étude.
109
Intrants
Matières premières
Aciers
Caractéristiques
Aciers au silicium de
nuance :
50CV4
–
60S2Mn – 55S7 – SAE
5160
Aciers : 55Cr3 – 50CrV4
– 51CrMoV4
Grenaille
Grenaille de décapage
mécanique
Peinture
Anti corrosion
Huile
Huile minérale de
trempe
Bagues en bronze
De différents diamètres
Pièces de rechange pour Différentes pièces
équipements de production d’usure
Quantité
7 200 T/an pour
60 000 ressorts
à lames
6 000 T/an pour
300 000
ressorts
à
boudins
1 T/an en
phase 1
10 T/an en
phase 1
3000 litre/an en
phase 1
120 000 /an en
phase 1
10% de la
valeur des
équipements de
production
Fournisseurs
Importation
d’Italie – France Europe
Importation
d’Italie – France Europe
Produit local :
ENAP
Importation
d’Italie – France Europe
Sous-traitance
locale
Fournisseurs des
équipements de
production
Implantation
Wilaya
Zone industrielle
ANIREF
Boumerdes – Bouira – Ain Defla
ZI Larbaatache
ZI Bouira - extension
ZI Boumedfa
42 zones, projets intégrés comprenant une offre foncière
adaptée aux besoins des investisseurs ainsi que des services
et des infrastructures de qualité;
Des sites aménagés dans le strict respect de l'environnement:
sans risques, ni nuisances, ni contraintes écologiques.
Des espaces bien aménagés, offrant un paysage industriel
cohérent et maîtrisé et garantissant aux usagers des zones:
Un cadre de vie de qualité, Une desserte et une connectivité
optimales (jonction aux réseaux adaptée au trafic et aux flux,
Des lieux de vie sécurisés avec réseaux et services aux
entreprises et aux usagers.
110
Volet Financier du Projet - Option 2
Planning de réalisation
Coût du Projet
Financement du Projet
12 mois (phase 1 du projet)
1.143.478.000 DA dont :
Phase 1 : 562.904.000 DA
Phase 2 : 580.574.000 DA
Montage financier
Les Projections
Point mort
49.471 RAL ou 322.639 RAB
Chiffre d’affaire (période
2.490.000.000 DA
de croisière)
Taux de marge nette
3% à 17%
Taux de rendement de
35%
l’investissement
Retour sur fonds propres
18% à 255%
Commentaires et recommandations
Le financement
Phase 1 : 30% : apports des associés - 70% : crédit
bancaire à MT
Phase 2 : 100% sur autofinancement
Taux de VA
18,5% à 31,6%
Le point mort
49.471 RAL ou 322.639 RAB
Le taux de rendement de
35%
l’investissement
Institutions et organismes à consulter
 Le Conseil National de l'Investissement (CN1) : organe créé
auprès du ministre chargé de la promotion des investissements
et placé sous l'autorité du premier ministre qui en assure la
Institutions
présidence, définit les stratégies et approuve les projets, un vrai
pouvoir de décision
 Le Ministère de l'Industrie, de la PME et de la Promotion des
Investissements, (MIPMEPI) : propose des stratégies ;
 L'Agence Nationale d'Intermédiation et de Régulation Foncière
(ANIREF) : organise en liaison avec les CALPIREF les
opérations de concession des assiettes
 L'Agence Nationale du Développement Industriel (ANDI) :
établissement public à caractère administratif doté de la
personnalité morale et de l'autonomie financière. Elle est placée
Organismes
sous la tutelle du Ministre chargé de la promotion des
investissements, informe assiste les entreprises. Il conseille,
formalise les avantages fiscaux et parafiscaux.
 BASTP – BSTPO – BSTPE – BSTPS : Bourses de la soustraitance et de partenariat
 Le Centre Technique de la mécanique CTIM, structure en
charge de conseiller et former techniquement les entreprises.
Associations
 UPIAM: fédération industrie automobile et mécanique,
professionnelles
II convient de rencontrer les institutions et organismes cités pour
entreprendre la démarche de développement ou création de
Recommandations
l'activité. Il convient également de se procurer le rapport de
l’étude pour bénéficier de toutes les données et
recommandations métiers.
111
Réglementation
Déclaration
Forme juridique
Fiscalité
Déclaration
sociale
Recommandations
Réglementation
Tout investisseur devra observer strictement les réglementations en
vigueur. Les détails sont fournis par l'ANDI notamment, qui l'assiste
et l'accompagne.
 Formalités administratives et de publicité : acte authentique
rédigé par un notaire, publié dans un bulletin officiel ;
immatriculation au registre de commerce.
 Déclaration d'existence faite dans les 30 jours à l'inspection des
impôts.
 Déclaration de l'investissement : les investissements ayant
bénéficié d'avantages font l'objet d'une déclaration d'existence.
 Demande d'avantages fixes : concomitamment à tout ce qui
précède, une demande d'avantages fiscaux doit être formulée
auprès de l'ANDI à condition que l'investissement soit supérieur à
500 000 DA
SARL, Société à Responsabilité Limitée
Le régime général a été retenu:
A. Avantages prévus par le régime général : Phase de montage
(03 ans) :
• Franchise de TVA sur les biens et services non exclus,
• Exonération des droits de douanes sur les équipements importés
non exclus,
• Exonération du droit de mutation sur les acquisitions immobilières.
Phase d’exploitation (05 ans) :
Pour les projets d'investissements créateurs de plus de 100
emplois et pour une période de 05 ans, exonération de :
• Impôt sur les bénéfices des sociétés (IBS).
• Taxe sur le Chiffre d’Affaires (TAP).
B. Avantages fiscaux pour les entreprises qui créent et
maintiennent des emplois nouveaux : Les entreprises qui créent
et maintiennent des emplois nouveaux, bénéficient d'une réduction
de l’IRG et de l’IBS. Cette réduction d’impôt est fixée à 50% du
montant des salaires versés au titre des emplois crées et dans la
limite de 5% du bénéfice imposable sans que cette réduction
n’excède un million de dinars (1.000.000,00 DA) par exercice fiscal.
Elle est accordée sur une période de quatre (04) ans à partir du 1er
Janvier 2007.
Dans la mesure où le montant des investissements à engager
dépasse 500 Millions de DA, la demande d’avantages doit transiter
par la commission nationale d’investissement (CNI) pour accord.
L'entreprise cotisera
 à la CNAS, Caisse Nationale Assurances Sociales, de la wilaya
d'implantation pour les salariés,
 Ou à la CASNOS, Caisse Assurances Sociales Non-salariés de
la wilaya d'implantation pour les chefs d'entreprises.
II convient de rencontrer les institutions et organismes cités pour
entreprendre la démarche de développement ou création de
l'activité. Il convient également de se procurer le rapport de l’étude
pour bénéficier de toutes les données et
recommandations du domaine réglementaire.
112

Documents pareils