C`est avec grand plaisir, à la demande du Comité Directeur

Commentaires

Transcription

C`est avec grand plaisir, à la demande du Comité Directeur
Newsletter n°10 – Janvier 2015__________________________
www.fimmef.fr
C’est avec grand plaisir, à la demande du Comité Directeur FIMMEF, que j’ai
accepté, le 12 décembre dernier, d’assumer la responsabilité de la
Présidence du FIMMEF, et je tiens avant tout à remercier Eric Moleux pour
son engagement et sa forte implication en défendant notre profession ces
dernières années.
Un travail de fond a d’ores et déjà été engagé par le FIMMEF, et je compte
le poursuivre, en tenant compte bien entendu de vos attentes.
En 2014, plusieurs réunions du FIMMEF ont été organisées en régions, le
Congrès International du Travail du Métal (ICOSPA), a également réuni bon
nombre de nos membres qui y ont trouvé un intérêt.
Un travail significatif autour de la rénovation du BTS ERO a été engagé.
Il mobilise l’équipe du FIMMEF ainsi que des industriels référents qui font
partie d’un groupe de travail dont la mission est d’écrire puis de proposer à
la Commission paritaire consultative pour les formations professionnelles un
référentiel de formation pour ce BTS nouvelle formule.
Une note conjoncturelle mensuelle très précise et concrète apportant des
chiffres sur notre profession et nos marchés, a également été mise en place
par nos soins pour fournir à vos entreprises des indices actualisés.
Un important travail d’information et de réponses à vos attentes reste
encore à engager. Notre priorité 2015 sera de bien les analyser pour y
répondre très concrètement.
Nous prévoyons d’ores et déjà l’organisation d’un Congrès technique de la
profession du travail des métaux en décembre prochain, une mission
internationale en Chine début octobre, la visite du site d’AIDA en Italie
début juillet ainsi que d’autres manifestations à destination de vos
entreprises.
Dans l’attente de vous rencontrer,
Jérôme DELABRE
Président du FIMMEF
Jérôme DELABRE
Président
Point conjoncturel
Etudes économiques et statistiques :
Le FIMMEF, avec l’appui de l’OSST (Observatoire de
la Sous-traitance à Cluses), a mis en place une note
statistique de la profession qui vous informe
mensuellement de la conjoncture dans les métiers
du découpage emboutissage, ainsi que les
tendances des secteurs clients, tant à un niveau
français qu’européen.
Des données annuelles structurelles de la profession
sont également disponibles pour nos membres.
L’activité des industries mécaniques progresse de
2,1 % en décembre 2014 en données provisoires
selon le baromètre FIM. Cette évolution s’inscrit
dans un environnement conjoncturel stable selon
l’Insee. Cette stabilisation conjoncturelle est
enregistrée
par
l’ensemble
de
l’industrie
manufacturière. L’amélioration des exportations des
industries mécaniques vers les pays tiers, favorisée
notamment par la dépréciation récente de l’euro
explique en partie cette évolution positive de
l’activité. Par ailleurs, selon les chefs d’entreprises
mécaniciennes, les prises de commandes de
décembre 2014 sont en baisse par rapport à la
même période de l’année précédente mais restent
stables comparé à la récente période. Le solde
d’opinion sur les stocks de produits finis tend vers
sa moyenne de long terme.
Par ailleurs, l’opinion des industriels sur l’activité est
moins favorable dans les équipements électriques,
électroniques et informatiques alors qu’elle est
négative dans l’automobile, la métallurgie et la
chimie.
Secteur de la transformation :
Les ventes totales progressent durant les onze
premiers mois de 2014 par rapport à la même
période de l’année précédente. Les facturations
augmentent de + 1,5 % pour le secteur de la
sous-traitance. Les secteurs de la forge-estampage
et de la métallurgie des poudres enregistrent la
hausse la plus forte (+ 5 %) ; la progression est de
+ 4,3 % pour le décolletage. Les facturations totales
progressent de + 2,7 % pour la mécanique
industrielle. L’augmentation est limitée à + 1,2 %
pour le secteur du traitement des métaux. Le chiffre
d’affaires est en diminution de - 1,7 % pour le
découpage-emboutissage contre – 1,5 % pour la
construction métallique. Les ventes du secteur des
articles en métaux progressent de + 1,6 % alors
que l’accroissement des ventes est de + 2,4 %
pour le secteur de la chaudronnerie, la réparation
d’ouvrages en métaux, les installations de structures
métalliques et la tuyauterie.
L’activité liée aux métaux en feuilles se situe à
un niveau plus haut fin 2014 avec un léger
rebond sur le dernier mois.
Dans les points positifs relatifs aux productions
réalisées on note la bonne tenue de l’activité
automobile. L’aéronautique continue sa bonne
dynamique en Europe. Les indicateurs d’activité
pour les métaux en feuilles et les ressorts en
France évoluent peu mais à un niveau
relativement faible. Cela contraste par exemple
avec la production de l’Allemagne pour ces
mêmes activités. Le fléchissement dans le
domaine électrique et la stagnation du bâtiment
en Europe constituent des points de vigilance
connus.
Pour les indicateurs qualitatifs fondés sur les
opinions des industriels les appréciations
semblent mitigées. On note ainsi dans les
éléments neutres, un indicateur de retournement
estimé à zéro en décembre. L’indicateur
synthétique progresse légèrement sur la fin de
l’année 2014. Néanmoins en regardant le détail
par activités ou sous-secteurs, on constate des
soldes d’opinions négatifs sur l’ensemble des
domaines.
Ces indicateurs réclament une
attention poussée en 2015 en espérant que les
perspectives perçues des industriels s’améliorent
et reviennent dans des zones positives
Congrès international du travail
des métaux en feuilles,
l’ICOSPA , organisé par le
FIMMEF du 26 au 30 octobre
derniers à Strasbourg
:
Le FIMMEF, qui préside l’ICOSPA durant trois ans, a
été l’organisateur du Congrès international du
découpage emboutissage, lequel s’est tenu à
Strasbourg du 26 au 30 octobre derniers et a
rassemblé plus de 130 participants, dont des chefs
d’entreprises
américains,
japonais,
chinois,
allemands, anglais….
Le Congrès s’est déroulé sur trois matinées traitant
notamment des thèmes de la mondialisation, des
innovations technologiques dans notre profession, et
des nouveaux modèles de management.
Plusieurs intervenants de qualité français et
étrangers ont pu témoigner lors de ce Congrès et
enrichir les débats en partageant leur expérience.
Les après midi des lundi et mardi ont été consacrées
à des visites d’entreprises de la Région alsacienne,
dont les sociétés HAGER, GAGGENAU, LIEBHERR et
SCHAEFFLER. Celles-ci ont été particulièrement
appréciées des congressistes et des entreprises qui
ont accueilli des découpeurs emboutisseurs.
A ce congrès était associé un espace exposition où
les partenaires de l’ICOSPA pouvaient présenter
leurs activités et services.
Le congrès ICOSPA a reçu le soutien de :
L’ensemble des présentations du Congrès sont disponibles sur
le site www.icospa2014
MIDEST 2014 : UNE BELLE
EDITION S’ACHEVE
4 au 7 Novembre 2014
Dans un contexte économique tendu, le MIDEST,
numéro un mondial des salons de sous-traitance
industrielle, qui tenait sa 44ème édition du 4 au 7
novembre au Parc des Expositions de Paris Nord
Villepinte, a connu un véritable succès
Le salon a ainsi réuni cette année
1 678 sous-traitants venus de 45 pays, soit
sensiblement le même nombre que l’an dernier.
Dans le détail, la sous-traitance française demeure
l’offre principale avec 61% des exposants,
soit 1016 entreprises.
Sur le Village MISE EN FORME DES METAUX
2014 exposaient les entreprises suivantes :
BERNARD RESSORTS
CALISTE MARQUIS SAS - GROUPE CALIFIL
CHAUDRONNERIE BRILLA GILLES
CHEVALIER BERTRAND SAS
DESBORDES REPOUSSAGE
ERNST
ETS DELABRE
FONDEX SAS
HOUDELOT EURO INDUSTRIES SARL - HEI
HUBERT FRERES SARL
LEWIS INDUSTRIE
MECAM 44
METALCOLORS SARL
MOUNEYRAC JEAN-PIERRE SARL
OGIER ETS
OXYTEMPS
PINET INDUSTRIE
STCM
THIVEND INDUSTRIE
TIMT
TUBOLASER
UNITED SPRINGS SAS
VECTOR INDUSTRIES France
VOTAT SAS
WILLAME
C'est également sur ce salon Midest que
4 nouvelles entreprises ont rejoint le FIMMEF.
Le FIMMEF a profité de cet évènement annuel pour
réunir les entreprises de la profession lors d'un
cocktail qui s'est tenu le 6 novembre et auquel bon
nombre de personnes ont participé : l'occasion de
pouvoir échanger entre entreprises d'un même
secteur !
Des visiteurs nombreux et de qualité
Réunion PFA Emboutissage
25 Novembre 2014
Réunion chez Cryla à Besançon
17 Novembre 2014
16 entreprises ont répondu présent à l’invitation
d’olivier BOURGEOIS Président du Groupe Métier
Métaux et ont échangé sur :
S’est tenue le 25 novembre dernier une réunion
organisées par la Plateforme de la filière
automobile et le FIMMEF . outre les constructeurs
et équipementiers, une vingtaine d’entreprises de
la profession du découpage emboutissage y étaient
présentes. A partir des travaux menés par la PFA à
la suite du Groupe de Travail Filière Métier
Emboutissage coprésidé par la FIMMEF et la PFA,
les décideurs de la Filière Emboutissage, le
CETIM*,
les
responsables
achats
des
équipementiers et des constructeurs, Bpifrance, les
ARIA**, etc. ont été informés de l’évolution des
marchés et des technologies et ont pu
partager l’état des lieux et les propositions faites
par la PFA pour permettre à la filière d’actionner
des leviers propices à améliorer sa compétitivité et
sa performance.
Les sujets suivants ont été traités :
- Contexte du marché automobile en 2014 et
à venir
- Etat de la filière emboutissage et des travaux la
concernant
- Les perspectives et évolutions techniques et industrielles (stratégie matériaux et allégement, la
vision du Cetim et des donneurs d’ordres et leur
politique make or buy)
- Une présentation des études de la PFA autour des
résultats de l’enquête performance industrielle en
emboutissage
- Un zoom sur les études « point mort bas », sur la
proposition « grappes pour + 20% d’efficacité des
opérations », sur la proposition « partenaires labellisés ».
Contact : Catherine LARROQUE - Tél. 01 47 17 64
Rencontre sur la filière outillage
dans la région « Grand Ouest »
chez MERIEN à Mayenne
15 Octobre 2014
Cette réunion qui a réuni une dizaine
d’entreprises a permis une prise de contact entre
les différents acteurs régionaux, de dresser un
sur la conjoncture actuelle et d’échanger sur un
projet de réunion nationale FIM Métaux en
Feuilles sur l’outillage.
- Les filières de formation en découpage / emboutissage et outillage : Etat des lieux en Franche-Comté
- La disparition du BTS ERO « Etudes et réalisation
d’outillage » dans la forme actuelle et la mobilisation
de la profession auprès du Ministère de l’Education
Nationale pour la création d’un nouveau BTS sur la
filière outillage et découpage / emboutissage
- Les impacts de la réforme de la formation
professionnelle
- Le projet de Pôle Formation des Métiers de
l’Automobile- Le projet de Pôle Formation des Métiers
de l’Automobile
Rencontre des découpeurs en
Franche-Comté chez METALIS
8 janvier 2015
Les découpeurs de Franche Comté se sont réunis
autour du nouveau président du Fimmef, Jérôme
Delabre le 8 janvier dernier.
Des priorités d’actions ont été dégagées notamment
la formation d’outilleurs, la valorisation des actions
techniques conduites par le CETIM, le lobbying auprès
de certains donneurs d’ordres, ...
Visite de 2 écoles de production
en Rhône-Alpes
17 Septembre 2014
Une
délégation
de
3
entreprises
(AMTE,
R. BOURGEOIS et METALIS) ont visité en compagnie
de Serge le Tourneur du Breuil, Délégué Général de
la Fédération Nationale des Ecoles de Production, les
établissements « La Giraudière » à Brussieu (69) et
« l’AFEP » à Saint Etienne (42)
L’objectif des ces structures : un apprentissage de
métiers technique à partir de la fabrication de
produits industriels à destination de clients réels.
Les formations théoriques sont introduites comme
des compléments nécessaires et utiles aux activités
professionnelles.
Ouverture à tous les élèves (dès 14/15 ans) qui
manifestent de l'intérêt pour une formation
professionnelle. Leur admission est indépendante de
leur seul parcours scolaire. Ils bénéficient d'un
accompagnement individualisé et personnalisé.
Constat suite à la visite: ce modèle n'est pas adapté
aux besoins des outilleurs. La production n’étant pas
homogène et ne permettent pas un flux continu
d’affaires à transmettre aux élèves.
http://www.ecoles-de-production.com
Rénovation du BTS ERO
Des nouvelles de l’évolution des diplômes
dédiés à nos activités professionnelles !
Evolution des certifications de Niveau 3.
Le Ministère de l’Education nationale a entrepris au
cours de l’année une vaste opération de rénovation
des formations au diplôme de BTS.
Cette rénovation porte sur la majorité des formations du Champ professionnel de la Mécanique, certaines rénovations ont été réalisées l’an passé. Ainsi les diplômes sanctionnant les formations de BTS
CPI (Conception des Produis Industriels), de BTS
Europlastic, de BTS Forge, de BTS Fonderie, de BTS
IPM (Industrialisation de Produits Mécaniques) et
BTS ERO (Etudes et Réalisation des Outillages de
Mise en Forme des Matériaux)sont à l’heure actuelle
dans la phase finale d’écriture. Les nouveaux référentiels doivent être prêt fin Juin 2015 pour être
rendus opérationnels à la rentrée scolaire 2016.
En ce qui concerne les professions du découpage /
emboutissage le BTS ERO qui est actuellement le
diplôme référent va être supprimé et faire l’objet de
p r o f o n d e s
m o d i f i c a t i o n s .
Les deux points forts de cette formation vont être
dissociés. L’un, la réalisation (pièces unitaires) va
rejoindre le nouveau BTS dont le nom n’est pas encore définitif, peut être Industrie des Procédés IP ?
et sera associé à l’ex BTS IPM.
Ce nouveau BTS comprendra deux variantes, l’une
correspondant aux besoins de la production sérielle
(ex IPM) et l’autre aux besoins de la fabrication unitaire ( partie de l’ex ERO). La première année devrait être commune, la seconde année verrait la
mise en place des deux options spécifiques.
Les travaux du groupe de travail de cette3 ème CPC
de la Métallurgie y ont vus associés des représentants de la profession des Découpeurs /
Emboutisseurs aux Inspecteurs généraux et pédagogiques régionaux de l4education nationale, un
représentant de l’UIMM, des représentants de
grosses Industries des Chefs de travaux et professeurs de l’Enseignement technologique.
De cette rénovation un constat s’est vite imposé
aux représentants de la FIMMEF, la suppression du
volet Conception des Outillages !
Ainsi une demande a été faites au secrétariat des
CPC, c’est-à-dire la création d’un BTS avec orientation principale Conception des Outillages sans pour
autant ne soit négligée lé réalisation de ceux-ci ainsi que leur mise au point. Cette demande a reçu un
accueil favorable qui nous a conduit à réaliser un
rapport d’opportunité. Nous ne connaissons pas encore la décision du Ministère et sommes dans l’attente d’une réponse que nous espérons favorable.
Bien évidemment lors des prochains bulletins nous
ne manquerons pas de vous informer de la suite
des travaux engagés.
Entreprise à la une :
Interview de la Société
1°) M. Jérôme DELABRE, pouvez
-vous en quelques mots décrire
votre entreprise ?
Mon entreprise a été créée par mon
grand père en 1936, c’était à
l’époque un petit atelier artisanal
qui fabriquait de la rondelle en tôle
découpée. Mon père a repris le
flambeau dans les années 60 ce fut
mon tour à la fin des années 80. Jusqu’à cette
époque l’entreprise est restée une petite entreprise
artisanale et elle s’est ensuite progressivement
développée pour devenir aujourd’hui un petit groupe
de 4 PME (dont 3 travaillent les métaux en feuilles)
qui emploie une centaine de collaborateurs en
France et en Chine. L’atelier "historique", basé en
Picardie est spécialisé dans le découpage – emboutissage, il emploie une trentaine de collaborateurs et
travaille essentiellement sur presses automatiques
de 30 à 320 tonnes. Cet atelier est par ailleurs
certifié ISO 9001 et ISO 14001. Un second atelier,
lui aussi basé en Picardie, est spécialisé dans la
tôlerie et la chaudronnerie, il emploie 15
collaborateurs et dispose de moyens de production
tels que : découpe Plasma, poinçonneuse CN,
plieuses et différentes technologies de soudage.
Le denier atelier est situé à Ningbo, au sud de
Shanghai en Chine, il est spécialisé des la découpage
et l’emboutissage et il emploie une quarantaine de
collaborateurs.
2°) Quels sont vos secteurs d’activité ?
Nous travaillons pour de nombreux secteurs
d’activité mais le bâtiment représente une part
significative de notre volume d’affaires. Nous
sommes implantés dans le "Vimeu" en Picardie
Maritime et ce territoire regroupe un très grand
nombre d’entreprises travaillant dans domaine de la
serrurerie. Les autre secteurs d’activité dans
lesquels nous intervenons sont le médical,
l’agencement, l’équipement de loisir et l’automobile
(poids lourds).
3°) Vous venez de prendre la présidence de
FIM Métaux en Feuilles. Pourquoi avoir accepté
cette responsabilité ?
Un syndicat ne peut vivre que s’il est animé par une
équipe d’industriels et une équipe de permanents.
Pour recevoir il faut savoir donner et profondément
attaché aux actions déployées par notre syndicat,
j’ai accepté de donner de mon temps au service de
notre profession. Eric MOLEUX a porté les actions du
FIMMEF pendant de nombreuses années, en cette fin
2014 il a souhaité passer la main et il m’a proposé
de reprendre le flambeau. A titre professionnel, je
me suis toujours investi dans des actions
"communes" (Trésorier puis Vice Président de notre
Chambre de Commerce territoriale, Président d’un
centre technique, Président de deux groupements
d’employeurs et membre du bureau de notre UIMM
locale). PDG de PME (même plutôt de TPE) je sais
combien il est difficile d’affronter seul les contraintes
qui pèsent sur nos entreprises et je suis convaincu
que pour gagner, il faut "jouer collectif" et c’est pour
cela que j’ai accepté d’assumer cette responsabilité.
4°) Quel est votre regard sur ces organisations
professionnelles ?
Les contraintes et obligations qui pèsent sur les
épaules du chef d’entreprise sont de plus en plus
lourdes et contraignantes. Nous devons nous
partager entre l’écoute et la satisfaction de nos
clients et la veille technique et règlementaire. Ces
deux points sont les pierres angulaires de la pérennité de nos entreprises et nous ne pouvons nous
affranchir d’aucun des deux. Si l’écoute et la satisfaction de nos clients est uniquement de notre ressors, la veille technique peut et doit se faire collectivement.
AGENDA 2015
Action technique
La réunion du comité CETIM « Découpage /
Emboutissage, Outillage et Tôlerie » s’est
déroulée le 20 novembre dernier à Senlis (60) en
présence de 18 entreprises de la profession.
Ces réunions sont l’occasion de faire un point sur
les actions collectives de R&D menées par le
CETIM pour le compte de la profession et de
décider des moyens alloués à de nouvelles études
ou projets (Dossier d’Instruction).
15 projets d’actions ont été présentés sur les
40 en cours dont à titre d’exemple.
Formage à chaud
Contrôle en ligne par émission acoustique
Contrôle non destructif
Pollution des outils
Assemblage multimatériaux et composite
Robotisation pliage et soudage
Réglementation-sécurité-vérification des
presses
Redressage des tôles
Formage écologique
Contact : Marie-Annick LAROCHE,
Chargée de professions
[email protected]
Tel : 03 44 67 31 06
JANVIER
 27 janvier 2015
Réunion conseil FIM Rhône
Alpes chez PRECI TECHNIQUE
MARS
 Réunion régionale en Franche Comté
« Rendez-vous en Pays de la Loire »
 06/03/2015 Réunion assurance crédit
 25/03/2015 Réunion régionale chez AIMM
AVRIL
 23/04/2015
Comité directeur commun
FIMMEF/FIM RESSORTS
JUIN
 Assemblée Générale FIMMEF
JUILLET
 1 au 3/07/2015
Visite du site AIDA en Italie
SEPTEMBRE
 Réunion régionale à Nantes
 9/09/2015 Comité directeur
OCTOBRE
 10 au 17/10/2015
Mission en Chine à Ningbo
NOVEMBRE
FORMATIONS
05/03/2015 à Courbevoie
« Exploitez le web, développer
votre business »
****************************************
23, 29 et 30/04/2015 à Courbevoie
18, 24 et 25/09/2015 à Lyon
« Maîtrisez les techniques de ventes
à forts enjeux »
 17 au 20/11/2015
Salon MIDEST
DECEMBRE
 1 au 2/12/2015
Assises Nationales
Découpage / emboutissage / travail du fil
ADHERENTS
ADHERENTS
REPOUSSAGE
MEMBRES ASSOCIES
EXCELLENTE ANNEE 2015
Nouvellement élu à la Présidence de votre association professionnelle, je
profite de cette nouvelle année 2015 pour vous présenter mes meilleurs vœux,
tant à titre professionnel que personnel.
Je tiens par ailleurs à remercier tout particulièrement Eric MOLEUX, qui
a largement œuvré pour notre profession durant de nombreuses années.
Je sais combien il est difficile d’affronter seul les contraintes qui pèsent
sur nos entreprises et je suis convaincu que pour gagner, il faut "jouer collectif".
Alors, c’est avec l’appui de chacun d’entre vous que je m’emploierai à conduire
nos actions en cohérence avec les besoins des entreprises de notre profession.
Bien cordialement
Jérôme DELABRE

Documents pareils