ZE de Saint-Quentin.pub

Commentaires

Transcription

ZE de Saint-Quentin.pub
Juillet 2013
CONSOMMATION
ET COMPORTEMENT
D’ACHATS DES MÉNAGES
ZONE D’EMPLOI DE SAINT-QUENTIN
CCI de l’Aisne
SOMMAIRE
S
ommaire
Editorial ...................................................................................... 3
Méthodologie ............................................................................. 4
•
•
•
•
Découpage des secteurs d’enquête ............................... 4
Composition de l’échantillonnage .................................. 5
Mode de recueil de l’information .................................... 5
Liste des produits enquêtés ........................................... 5
Chapitre 1 : Environnement économique ............................... 6
•
•
•
•
•
•
Périmètre de la zone étudiée ......................................... 6
Les caractéristiques socio-économiques ....................... 6
Le logement .................................................................... 6
Les ménages selon la CSP de la personne référent ..... 7
Les revenus .................................................................... 7
L’emploi .......................................................................... 7
Chapitre 2 : Le potentiel de consommation ........................... 8
•
•
•
Les indices de disparités de consommation (IDC) ......... 8
La dépense commercialisable ........................................ 9
Les circuits de distribution ............................................ 10
Chapitre 3 : L’activité commerciale ....................................... 11
•
•
•
•
•
L’offre marchande ........................................................ 11
Les chiffres d’affaires des principaux pôles ................. 11
La zone de chalandise de Saint-Quentin ..................... 12
Chiffre d’affaires de l’agglomération de Saint-Quentin . 13
Destination de la dépense commercialisable ............... 14
Chapitre 4 : Synthèse territoriale ........................................... 15
Chambre de Commerce et d’industrie
territoriale de l’Aisne
BP 630
83 bd Jean Bouin
02322 Saint-Quentin cedex
T. 03 23 06 02 02
F. 03 23 06 02 06
[email protected]
Directeur de publication : Charles Ribe
Directeur de rédaction : Sylvie Henrion
Maquettage - Rédaction - Mise en page :
Carole Delcourt
Crédit photos et images : Microsoft, Fotolia
Kadmy, Karramba Production
www.aisne.cci.fr/
2
Consommation & comportements d’achat des ménages / Juillet 2013
Retrouvez les actualités
de la CCI sur notre site !
www.aisne.cci.fr
CCI de l’Aisne
E
ÉDITORIAL
ditorial
Du fait de l’évolution constante de l’économie dans un contexte de
concurrence et de partage de parts de marché, le secteur du
commerce est soumis depuis plusieurs années à de profondes
mutations. Confronté à un marché qui se transforme, des produits qui
évoluent et de nouveaux modes de comportement des clients, le
secteur change, se renouvelle, se développe et fait preuve d’une
grande capacité d’adaptation, avec notamment la montée en
puissance des nouvelles technologies de l’information et de la
communication.
A l’échelle du département de l’Aisne, le commerce représente 5 500
établissements et emploie un peu plus de 22 000 salariés. Il constitue
une activité économique essentielle mais aussi un facteur
d’aménagement du territoire, de dynamisme et de lien social très
important.
Charles RIBE
Président
de la CCI de l’Aisne
L’une des missions de la CCI de l’Aisne est de participer au développement des activités
commerciales, en accompagnant les porteurs de projet et en apportant son expertise aux
commerçants dans leur développement. Pour pouvoir affiner cette expertise et répondre au mieux
aux attentes de ses ressortissants, la CCI dispose d’un observatoire permettant de mesurer et
d’analyser les flux de consommation des ménages axonais et de déterminer leurs comportements
d’achat.
Cet observatoire se révèle particulièrement utile, pour conseiller les créateurs-repreneurs et les
entreprises en place, pour accompagner les associations de commerçants, mais aussi pour
éclairer les collectivités locales qui souhaitent disposer d’une connaissance plus fine de
l’équipement commercial de leur territoire, en vue d’orienter leurs choix de développement, que ce
soit dans le cadre de politiques publiques d’aménagement du territoire (SCOT, DAC, FISAC…) ou
dans le cadre d’actions de soutien au commerce, de revitalisation de quartiers ou encore
d’animation de centre-ville ….
Grâce à cette formidable banque de données, il est aujourd’hui possible d’observer comment nos
ménages consomment, quels types de produits ils achètent et à quels endroits ils dépensent leurs
revenus. Ces données sont essentielles pour qu’ensemble - CCI, acteurs du commerce,
associations et élus locaux - nous puissions faciliter les mutations engagées par le secteur et ainsi
contribuer à construire le commerce de demain !
Consommation & comportements d’achat des ménages / Juillet 2013
3
CCI de l’Aisne
MÉTHODOLOGIE
Méthodologie
La CCI de l’Aisne dispose, depuis 2001, d’un observatoire
départemental de la consommation et des comportements
d’achats des ménages, alimenté par un processus
d’enquêtes téléphoniques.
Il permet d’identifier :
Actualisé tous les quatre ans, l’observatoire des flux
commerciaux est un outil d’aide à la décision capable de
suivre et d’anticiper les principales évolutions
commerciales. Il répond à la question « Qui achète quoi,
où, comment et combien ? » et détermine les habitudes
de consommation des axonais et les flux d’achats
constatés sur le territoire.
Les dépenses des ménages
L’attraction commerciale
La destination des flux commerciaux
L’origine de la clientèle
Les principaux lieux d’achat
Découpage des secteurs d’enquêtes
Afin de mieux appréhender les apports des résidents des cantons limitrophes au département de l’Aisne, les ménages
situés à proximité, dans les départements de la Marne, la Seine-et-Marne, l’Oise, la Somme, le Nord, les Ardennes ainsi
qu’en Belgique, ont été interrogés.
Le territoire d’étude a ainsi été découpé en 73 secteurs, d’environ 100000 habitants chacun, correspondant à des
secteurs de comportements d’achats
relativement homogènes. Les
secteurs ont également été divisés de
façon à se caler sur les limites des
zones d’emploi 2010.
17 secteurs sur les
départements limitrophes (pour
estimer leurs apports à l’activité
de l’Aisne),
56 secteurs dans l’Aisne. Les
principales communes ont été
scindées en plusieurs secteurs,
chacun étant un regroupement
d’IRIS INSEE :
• Château-Thierry
(2 secteurs : est, ouest)
• Laon
(3 secteurs : centre-ville, est,
ouest)
• Saint-Quentin
(6 secteurs : centre-ville,
Europe, faubourg d’Isle Harly, Saint-Martin, Saint-Jean
- Remicourt, Vermandois)
• Soissons
(3 secteurs : centre-ville, est,
ouest)
© AID observatoire
4
Consommation & comportements d’achat des ménages / Juillet 2013
CCI de l’Aisne
MÉTHODOLOGIE
Composition de l’échantillonnage
Le nombre de ménages pris en compte a été estimé à partir d’une
projection des données INSEE 2009, à laquelle a été rapporté le taux
d’évolution annuel intercensitaire. Sur l’ensemble de la zone d’enquête, le
nombre de ménages est évalué à 306 938 (228 690 sur le département
de l’Aisne), soit une évolution de +3,5% entre 2008 et 2012.
Pour chacun des 73 secteurs d’enquêtes, 30 ménages ont ainsi été
interrogés, représentant 2 205 ménages au global, pour collecter le lieu
de leur dernier acte d’achat sur 41 produits de consommation courante.
La collecte est basée sur la méthode des sondages par quota, avec un
échantillon représentatif de la population (taille du ménage, catégorie socio
-professionnelle du référent du ménage…) pour chaque secteur.
Mode de recueil de l’information
La méthode mise en place par le cabinet AID observatoire
consiste à recueillir les déclarations des lieux de
consommation des ménages pour chacun des 41
produits enquêtés (10 produits alimentaires et 31
produits non alimentaires) cf. liste ci-dessous, représentant
environ un tiers du budget total des ménages.
70 589 actes d’achats ont ainsi été collectés et intégrés
à la base de données. Ils permettent de connaître pour
chaque produit :
Exemple de question : La dernière fois que vous avez
acheté des meubles ... où était-ce ?
dans quel commerce a été effectué l’achat,
le type de commerce (grande distribution, commerce
traditionnel, marché, vente par correspondance …),
la localisation géographique de cet achat (dans et
hors Aisne).
Liste des produits enquêtés
ALIMENTAIRE
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
Fruits et légumes frais
Pain frais et pâtisserie fraîche
Charcuterie, plats cuisinés
Poissons frais et crustacés
Viande, volaille, gibier
Epicerie, chocolat, confiserie
Lait, beurre, œuf, fromage,
yaourts
8. Boissons non alcoolisées
9. Vin, apéritif, alcool
10. Produits surgelés
CULTURE, LOISIRS
1.
2.
3.
4.
5.
Articles de sport
Jeux, jouets
Revues, magazines, journaux
Livres, papeterie
CD, DVD, consommables
informatiques
6. Graines, plantes, fleurs
EQUIPEMENT DE LA
PERSONNE
EQUIPEMENT DE LA
MAISON
1. Vêtement ou chaussure de
sport
2. Chaussure de ville adulte et
adolescent
3. Vêtement enfant de moins de
12 ans
4. Vêtement adolescent de 12 à
18 ans
5. Prêt-à-porter féminin
6. Prêt-à-porter masculin
7. Lingerie féminine, sousvêtement homme et
accessoires d’habillement
8. Maroquinerie, bagage
9. Horlogerie et bijouterie de
valeur
10. Optique médicale
11. Produits de toilette
12. Produits de beauté
1.
2.
3.
4.
5.
Petit mobilier
Gros mobilier
Petit électroménager
Gros électroménager
Linge de maison, tissu
ameublement
6. Vaisselle, verrerie, décoration
7. Produits d’entretien, articles
ménages courants
8. Gros bricolage, matériaux
9. Petit bricolage, quincaillerie
10. Revêtement murs et sols
11. Jardinerie et animalerie
12. Appareils vidéo, TV, appareil
photo, Hi-Fi
13. Matériel informatique,
téléphonie
Consommation & comportements d’achat des ménages / Juillet 2013
5
CCI de l’Aisne
ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE
Chapitre 1
Environnement économique
Caractéristiques sociodémographiques
Périmètre de la zone étudiée
LES CHIFFRES CLÉS
ZE SaintQuentin
Aisne
Population (nb. habitants)
138 384
539 870
Superficie (km²)
1 232,7
7 369,1
Densité (nb. hbts / km²)
112,3
73,3
Nombre de communes
146
816
58 148
222 949
ZE SaintQuentin
Aisne
Var. moyenne annuelle de
la population 99 - 09 (%)
-0,2
+0,1
• solde naturel (%)
+0,3
+0,3
• solde migratoire (%)
-0,5
-0,2
Nombre de ménages
POPULATION
Située au nord-ouest du département de l’Aisne et limitrophe
du Nord et de la Somme, la zone d’emploi de Saint-Quentin
est constituée de l’agglomération de Saint-Quentin qui
polarise la plupart des communes.
Population par tranche d’âges en %
• 0 à 19 ans
26,3
26,0
Avec près de 139 000 habitants, la zone est la plus peuplée
de l’Aisne. Marquée par son histoire industrielle, l’appareil
productif local est aujourd’hui fortement exposé aux
conséquences de la crise.
• 20 à 64 ans
57,1
57,6
• 65 ans et plus
16,6
16,5
Taux de natalité (‰)
13,3
13,0
LOGEMENT
Taux de mortalité (‰)
10,1
10,0
117,6
117,2
94,7
92,8
ZE SaintQuentin
Aisne
64 660
252 163
• Nb. résidences principales
58 187
222 949
• Nb. résidences secondaires
1 114
10 038
• Nb. logements vacants
5 358
19 177
61,2%
62,4%
• Maison
75,2%
76,2%
• Appartement
24,2%
23,0%
Nombre de logements
Part de ménages propriétaires de
leur résidence
Répartition par type de logement
Source : INSEE - RP 2009
6
Indicateur de jeunesse
Taux de dépendance
économique 2
1
Source : INSEE - RP 2009-1999 - Exploitation principale
(1) L’indicateur de jeunesse est le rapport entre la
population âgée de moins de 20 ans et celle des 60
ans et plus. Sur la zone d’emploi de Saint-Quentin, il
y a 117,6 jeunes de moins de 20 ans pour 100
personnes âgées de 60 ans et plus.
(2) Le taux de dépendance économique est le rapport
entre la population des jeunes et des personnes âgées
(moins de 20 ans et 60 ans et plus) et la population en âge
de travailler (20-59 ans). Le rapport est défavorable si
supérieur à 100, c’est-à-dire qu’il y a davantage de
jeunes et de séniors que de personnes en âge de
travailler. Sur Saint-Quentin, pour 100 personnes
d’âge actif il y a 94,7 personnes d’âge inactif.
Consommation & comportements d’achat des ménages / Juillet 2013
CCI de l’Aisne
ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE
Ménages selon la catégorie socio-professionnelle de la personne de référence
Nombre de
ménages
%
Population
des ménages
%
700
1,2
2 005
1,5
Artisans, commerçants et chefs d’entreprise
2 031
3,5
5 982
4,4
Cadre et professions intellectuelles supérieures
3 588
6,2
9 355
6,9
Professions intermédiaires
7 044
12,1
18 079
13,3
Employés
6 355
10,9
15 102
11,1
Ouvriers
13 780
23,7
41 768
30,7
Retraités
20 577
35,4
34 211
25,2
Autres personnes sans activité professionnelle
4 074
7,0
9 383
6,9
TOTAL
58 148
100,0
135 885
100,0
Zone d’emploi de Saint-Quentin
Agriculteurs exploitants
Source : INSEE - RP 2009 Exploitation complémentaire
Les revenus
ZE SaintQuentin
Aisne
Nombre de ménages fiscaux
58 237
223 019
Part des ménages fiscaux imposés
50,3%
51,6%
16 056 €
16 491 €
6,8
5,7
Part des revenus d’activité
66,9%
67,9%
Part des pensions, retraites, rentes
28,0%
26,8%
Médiane
Rapport inter-décile
La moitié de la population vit dans un ménage qui
déclare un revenu fiscal inférieur à 16 056 € par
unité de consommation. Le revenu fiscal de la zone
d’emploi est inférieur de 2,6% à la moyenne
départementale.
La disparité des revenus (6,8) est supérieure à celle
constatée au niveau de l’Aisne (5,7).
Le poids des revenus d’activité est moins important
que celui observé pour le département.
Source : INSEE
L’emploi
RÉPARTITION DE L’EMPLOI SALARIÉ (Source : INSEE 1/01/2011)
AISNE
1,9%
17,1%
36,8%
18,2%
SAINT
QUENTIN
6,2%
1,1%
0%
37,7%
6,5%
20%
39,8%
40%
Agriculture
Construction
Tertiaire non marchand
34,6%
60%
80%
•
Emplois salariés : 42 484
•
Emplois non salariés : 3 931
•
Evolution en moyenne annuelle
des estimations d’emplois 98/09 :
-0,2%
•
Taux de chômage (3T12) : 15,8%
(Aisne : 14,5%)
100%
Industrie
Tertiaire marchand
Consommation & comportements d’achat des ménages / Juillet 2013
7
LE POTENTIEL DE CONSOMMATION
Indices de disparités de consommation
CCI de l’Aisne
Chapitre 2
Le potentiel de consommation
Les Indices de Disparités de Consommation (IDC)
Secteurs
Indice de disparité de la
consommation (IDC)
Les IDC permettent de mesurer la
consommation des ménages d’un
secteur géographique par rapport à la
moyenne française (indice 100), en
fonction de deux effets : l’effet
géographique et l’effet sociodémographique (taille des ménages,
âge du chef de famille, niveau de
revenu du ménage, la CSP de la
personne de référence).
Ex : Un indice de 110 signifie qu’un
ménage résidant dans l’entité
géographique considérée consomme
10% de plus qu’un ménage français au
niveau national.
Dépense
Nombre de
moyenne (€) ménages
IDC
IDC
alim.
IDC non
alim.
Bohain
12 287
2 496
97,2
103,7
91,6
Le Catelet
12 243
3 301
96,9
106,4
88,6
Moy de l’Aisne
12 299
3 925
97,3
106,2
89,6
Reste Bohain
12 056
4 985
95,4
104,7
87,4
Ribemont
12 385
3 568
98,0
105,6
91,5
SQ canton nord
12 570
2 230
99,5
108,1
92,0
SQ canton sud
12 950
3 427
102,5
108,0
97,7
SQ centre ville
10 857
4 746
85,9
86,8
85,1
SQ Europe
10 691
3 879
84,6
93,5
76,9
SQ fbg d’Isle Harly
11 819
5 775
93,5
98,8
89,0
SQ fbg St Martin
12 112
3 267
95,8
101,9
90,6
SQ St Jean Remicourt
11 741
5 209
92,9
97,6
88,8
Cette consommation moyenne
nationale fait l’objet d’une estimation
chaque année par les services de
l’INSEE, mise à jour dans le logiciel de
calcul des IDC
SQ Vermandois
11 967
4 115
94,7
101,2
89,1
St Simon
12 535
4 580
99,2
107,0
92,3
Vermand
12 774
3 790
101,1
109,6
93,8
(source : CCI France).
ZE de Saint-Quentin
12 027
59 293
95,2
102,0
89,3
Aisne
12 068
228 689
95,5
102,7
89,2
Lecture : Sur la ZE de Saint-Quentin, les dépenses moyennes d’un ménage représentent
95,2% du budget moyen constaté au niveau national.
IDC produits alimentaire
8
IDC produits non alimentaire
De 86 à 99
De 104 à 107
De 76 à 86
De 90 à 91
De 100 à 103
Plus de 107
De 87 à 89
Plus de 91
Consommation & comportements d’achat des ménages / Juillet 2013
LE POTENTIEL DE CONSOMMATION
Dépense commercialisable
CCI de l’Aisne
La dépense commercialisable
Tous produits confondus, la dépense
commercialisable (DC) est estimée à 713,1
millions d’euros sur la zone d’emploi de
Saint-Quentin. Elle progresse de +4% (en
euros courants) contre +5,3% pour l’ensemble
du département de l’Aisne.
Cette évolution limitée du potentiel de
consommation s’explique pour partie par la
faible progression démographique et un
contexte conjoncturel défavorable.
Dépense
commercialisable 2012
713 132 679 €
Répartition du potentiel de
consommation par famille de
produits
Culture
Loisirs
8,9%
L’alimentaire, qui représente près de 50%
des dépenses effectuées sur la zone
d’emploi, a progressé de 7,4 points. Il s’agit
de la plus forte augmentation.
Eqpt
maison
23,2%
Le secteur non alimentaire n’a pour sa part
augmenté que de 1,6%, principalement sur le
poste de l’équipement de la maison.
Eqpt
personne
18,3%
SQ fbg d’Isle Harly
SQ Europe
SQ centre ville
SQ canton sud
SQ canton nord
Ribemont
Reste Bohain
Moy de l’Aisne
Le Catelet
Bohain
Alimentaire
Les dépenses commercialisables sont
estimées pour l’ensemble des produits
enquêtés et pour chaque secteur
géographique grâce à l’application d’un
modèle tenant compte de trois facteurs :
•
Le nombre de ménages de chaque
secteur (source INSEE)
•
La consommation moyenne par
ménage pour chaque famille de
produit (source INSEE et
comptabilité nationale)
•
Les IDC (source : CCI France)
TOTAL
12 068 €
12 027 €
12 774 €
12 535 €
11 967 €
11 741 €
12 112 €
11 819 €
10 691 €
10 857 €
12 950 €
12 570 €
12 385 €
12 056 €
12 299 €
12 243 €
12 287 €
6057
6056
6359
6261
6044
6026
6144
6033
5217
5771
6626
6241
6203
5925
6078
6013
6212
6011
5971
6415
6274
5923
5715
5968
5786
5474
5086
6324
6329
6182
6131
6221
6230
6075
Il s’agit du budget annuel que
consacrent les ménages du territoire à
l’achat de produits ou de biens
alimentaires ou non.
Alimentaire
49,6%
Dépense commercialisable moyenne par ménage
AISNE
ZE SAINT QUENTIN
Vermand
St Simon
SQ Vermandois
SQ St Jean Remicourt
SQ fbg St Martin
Dépense commercialisable
Non alimentaire
Millions
Evolution du potentiel de consommation entre 2008 et 2012
400
350
300
250
200
150
100
50
0
Alimentaire
2008 329 542 82
2012 354 044 83
Non
alimentaire
353 263 66
359 087 84
Eqpt
personne
128 560 19
130 294 57
Eqpt
maison
161 162 50
165 192 37
Culture
Loisirs
63 540 969
63 600 901
Consommation & comportements d’achat des ménages / Juillet 2013
9
LE POTENTIEL DE CONSOMMATION
Circuits de distribution
CCI de l’Aisne
Les circuits de distribution
Les formes de vente
COMMERCE TRADITIONNEL
Commerce de détail, alimentaire ou
non, dont la surface de vente est
inférieure à 300 m².
HYPERMARCHÉ
Grande surface à rayons multiples dont
la surface de vente est supérieure à
2500 m².
Répartition de la dépense commercialisable par typologie de commerces
Tous produits
ZE St Quentin
Formes de vente
GRANDES SURFACES SPÉCIALISÉES
Magasin de détail de plus de 300 m²
offrant un grand choix sur une même
famille de produits.
COMMERCE NON SÉDENTAIRE
Vente au détail sur les foires, marchés
et tournées.
VENTE À DISTANCE
Commerce sans point de vente fixe. Les
commandes sont passées par
correspondance, téléphone, internet ou
téléachat.
AUTRES FORMES DE VENTE
Producteurs (artisans, industriels,
fermiers …), grossiste, particulier ou
tout autre fournisseur n’ayant pas été
identifié ci-dessus.
Non
alimentaire
M€
En %
ZE
Aisne
ZE
Aisne
Commerce traditionnel
138,98
19,5
12,8
11,4
26,1
24,5
Grandes surfaces (GS)
530,08
74,3
81,9
83,7
66,9
67,3
Hypermarché
268,20
37,6
53,3
46,2
22,1
19,8
Supermarché
61,32
8,6
14,9
22,1
2,4
4,2
Hard-discount
50,58
7,1
12,4
13,8
1,9
2,1
GS spécialisée
141,28
19,8
0,7
0,8
38,6
38,7
8,70
1,2
0,6
0,8
1,8
2,4
Com. non sédentaire
16,12
2,3
3,3
2,6
1,2
1,1
Vente à distance
SUPERMARCHÉ
Grande surface à dominante alimentaire
dont la surface de vente est comprise
entre 300 et 2500 m².
HARD-DISCOUNT
Catégorie de supermarché caractérisée
par des prix plus bas, un aménagement
restreint et un assortiment de produits
réduit.
Alimentaire
(en %)
Autres GS
19,43
2,7
0,6
0,7
4,9
6,0
dont internet
12,40
1,7
0,1
0,1
3,4
4,2
Autres formes de vente
8,53
1,2
1,4
1,5
1,0
1,2
⌦ Zur la zone d’emploi de Saint-Quentin, la part de marché du
commerce traditionnel est supérieure de 1,5 point à la moyenne
départementale.
Evolution des parts de marché des formes de vente entre 2008 et 2012
0,2
Autres FV
0,4
-0,9
Vente à distance
-0,1
Com. non sédentaire
Autres GS
ZE St Quentin
-0,4
Aisne
0
-0,6
0,4
GS spécialisée
0,8
0,2
-0,1
Hard-discount
0,7
-0,9
Supermarché -0,7
1,1
Hypermarché -0,7
0,4
Com. traditionnel
-1
-0,5
0
0,5
1,1
1
1,5
⌦ L’évolution des parts de marché par forme de vente entre 2008 et
2012 est due à la fois aux modifications des comportements d’achats
des consommateurs ainsi qu’à celles de l’offre commerciale du
territoire.
10
Consommation & comportements d’achat des ménages / Juillet 2013
L’ACTIVITÉ COMMERCIALE
Offre marchande - Chiffre d’affaires
CCI de l’Aisne
Chapitre 3
L’activité commerciale
L’offre marchande
Nombre d’établissements (Source : CCIA - RCS juillet 2013)
Commerce de détail (CD) à prédominance alimentaire
Dont
Nombre Ets
214
- Commerce de bouche (boulangerie, charcuterie…)
124
- Grandes surfaces (supermarchés, hypermarchés…)
28
Commerce de détail voitures, équipements et
réparations automobiles, vente de carburant
96
Commerce de détail - Equipement de la maison
97
Commerce de détail - Equipement de la personne
240
Commerce de détail - Culture Loisirs
81
Commerces de détail divers (y.c. biens d’occasions)
76
Commerce non sédentaire, ventes hors magasins
170
ZE de Saint-Quentin
974
Chiffres d’affaires des principaux pôles
Pôles
Chiffre d’affaires (M €)
% alim.
% non alim.
632,56
44,8
55,2
- St Quentin
330,72
45,8
54,2
- Fayet
212,15
35,5
64,5
- Gauchy
45,5
59,0
41,0
- Harly
44,19
67,7
32,3
Bohain
34,98
63,0
37,0
Fresnoy-le-Grand
11,88
77,2
22,8
5,72
75,6
24,4
Agglo. de St Quentin
Ribemont
La structuration de
l’offre
marchande
s’organise autour de
l’agglomération de
Saint-Quentin, pôle
majeur de près de
633 M€ de chiffre
d’affaires. Il existe par
ailleurs un maillage de
pôles secondaires ou
de proximité dont
l’activité est largement
orientée
vers
l’alimentaire.
Chiffre d’affaires (estimation)
La somme des apports en provenance
des secteurs d’habitation est appelée
« estimation du chiffre d’affaires ». Il
s’agit d’estimations et ceci pour 3
raisons : les aléas dûs à la méthode
d’enquête par sondage, la réalisation de
l’enquête auprès des particuliers
(exclusion des professionnels et des
collectivités) et la non prise en compte
des flux touristiques.
Pôle commercial
Regroupement de points de vente
proches les uns des autres :
agglomération, centre commercial,
centre-ville … Les critères déterminants
sont la cohérence physique et la
concentration géographique qui
confèrent une image d’unité pour le
consommateur.
Consommation & comportements d’achat des ménages / Juillet 2013
11
L’ACTIVITÉ COMMERCIALE
Zoom sur l’agglomération de Saint-Quentin
CCI de l’Aisne
Zone de chalandise de l’agglomération de St-Quentin
Zone de chalandise alimentaire
Zone de chalandise
Zone d’attraction commerciale
entourant un point de vente. On
considère qu’une zone de chalandise
est délimitée lorsque les secteurs
sélectionnés permettent de reconstituer
environ 80% du chiffre d’affaires du
pôle.
Taux d’emprise
Le taux d’emprise désigne la part des
dépenses commercialisables d’une
zone de chalandise captée par un
commerce, une forme de distribution ou
un secteur d’activité.
Taux d’emprise
Zone primaire : entre 95% et 100%
Zone secondaire : entre 75 et 85%
Zone tertiaire : entre 45 et 65%
Zone de chalandise non alimentaire
Taux d’emprise
Zone primaire : entre 75 et 90%
Zone secondaire : entre 65 et 70%
Zone tertiaire : entre 30 et 45%
12
Consommation & comportements d’achat des ménages / Juillet 2013
L’ACTIVITÉ COMMERCIALE
Zoom sur l’agglomération de Saint-Quentin
CCI de l’Aisne
Chiffre d’affaires de l’agglomération
CHIFFRE D’AFFAIRES
DE L’AGGLOMÉRATION
DE SAINT-QUENTIN
Composition du chiffre d’affaires par famille
632 555 381 €
Culture
Loisirs
10,5%
Répartition du chiffre d’affaires par forme de vente
Alimentaire
44,8%
Eqpt maison
24,2%
Formes de vente
Eqpt
personne
20,5%
M€
%
Var. 08/12
Grande surface alimentaire
340,24
53,8
-0,3
Grande surface spécialisée
157,48
24,9
+0,5
Commerce traditionnel
121,11
19,1
+0,2
11,24
1,8
-0,3
2,48
0,4
-0,1
Commerce non sédentaire
Autres formes de vente
Répartition du chiffre d’affaires par pôles commerciaux
reste de
l'agglomération
15%
Forum de
Picardie
(Auchan)
35%
Zone les
sétiers
(Gauchy)
7%
Le chiffre d’affaires de
l’agglomération de Saint-Quentin
se répartit entre :
•
un pôle majeur : Forum de
Picardie (AUCHAN),
•
deux pôles secondaires : la
zone le Salicamp (CORA) et
le centre-ville de SaintQuentin,
•
Deux pôles de proximité : la
zone LECLERC à Harly et la
Zone les sétiers
(INTERMARCHE à Gauchy).
Zone Leclerc
(Harly)
7%
Zone le
salicamp
(Cora)
21%
Centre-ville
15%
Composition des chiffres d’affaires des principaux pôles par famille
100%
80%
60%
40%
20%
0%
Centre-ville St
Quentin
Alimentaire
Forum de
Picardie
Zone les sétiers
(Gauchy)
Eqpt personne
Zone Leclerc
(Harly)
Eqpt maison
Zone le
salicamp
Culture Loisirs
Consommation & comportements d’achat des ménages / Juillet 2013
13
CCI de l’Aisne
L’ÉVASION COMMERCIALE
Destination de la dépense commercialisable
Taux d’évasion par famille de produits
L’évasion commerciale
0
Il s’agit des dépenses réalisées par les
habitants d’un secteur dans d’autres
secteurs géographiques.
20
40
Alimentaire
Le taux d’évasion est la part des
dépenses d’un secteur réalisées par les
habitants de ce secteur dans d’autres
secteurs géographiques.
18,9
Eqpt de la personne
81,7
18,3
-2,5
- Equipement personne
-1,5
- Equipement maison
-1,2
- Culture - Loisirs
-7,8
22,6
77,4
10,4
89,6
Consommation sur le territoire (%)
-1,8
Non alimentaire
8,8
88,8
Culture - Loisirs
-1,8
100
81,1
Evolution de l’évasion entre
2008 et 2012 (en points)
Alimentaire
80
Non alimentaire
Equipement de la maison
EVASION TOTALE
60
Evasion (%)
⌦
Sur un potentiel de consommation de 721,32 M€, le taux d’évasion
est de 15,6%, soit 112,58 M€.
En alimentaire, le taux est modéré et correspond à des achats
limitrophes, avec des volumes relativement faibles et incompressibles.
Le taux d’évasion non alimentaire est également relativement faible. Les
biens d’équipement de la maison constituent le flux le plus important
d’évasion. La vente à distance est la principale destination d’évasion
des ménages de la zone de chalandise de Saint-Quentin. Elle capte
26,5% de l’évasion non alimentaire.
Principales destinations d’évasion non alimentaire
Les départements du Nord et de la Somme ont renforcé
leur position dans leur emprise, au détriment des zones
de Chauny et de la Thiérache.
Le mobilier (petit et gros) est le principal produit
générateur d’évasion. Le développement d’une offre
commerciale à proximité du Saint-Quentinois (Site IKEA
d’Hénin-Beaumont) peut expliquer les modifications de
comportement d’achats des ménages de la zone.
Principaux produits générateurs d’évasion
14
Taux
évasion
Montant €
Petit mobilier - Puériculture
34,5%
5 627 230
Gros mobilier
34,4%
5 383 474
Prêt-à-porter féminin
27,2%
5 223 473
Gros bricolage, matériaux
26,6%
6 064 282
Linge de maison - tissu
26,2%
1 679 457
Revêtement murs et sols
25,8%
2 482 983
Produits de beauté
25,3%
4 626 775
Consommation & comportements d’achat des ménages / Juillet 2013
CCI de l’Aisne
SYNTHÈSE TERRITORIALE
Chapitre 4
Synthèse territoriale
•
•
•
⌦
Un développement démographique limité et plus faible qu’en moyenne sur le département.
Une population jeune.
Des revenus moyens moins élevés.
Des caractéristiques sociétales qui limitent le potentiel de consommation.
························································
•
•
⌦
Un IDC moyen de 102 en alimentaire et 89,3 en non alimentaire
Un potentiel de consommation estimé à 721,32 millions d’euros (+4,2% par rapport à 2008).
Une dépense moyenne par ménage légèrement inférieure à la moyenne départementale (-0,34%).
Le contexte conjoncturel explique en partie l’évolution limitée du potentiel de consommation.
························································
•
L’agglomération de Saint-Quentin constitue le pôle principal de la zone d’emploi avec 632,55 millions d’euros de
chiffre d’affaires (regroupe Saint-Quentin, Fayet, Gauchy et Harly).
•
Il existe un maillage de pôles secondaires (voire de proximité) dont l’activité est largement orientée vers
l’alimentaire.
•
Le chiffre d’affaires de l’agglomération de Saint-Quentin se répartit entre :
•
•
•
•
⌦
Un pôle majeur : le Forum de Picardie (zone Auchan) à Fayet.
Deux pôles secondaires : la zone le Salicamp (Zone Cora) et le centre-ville de Saint-Quentin.
Deux pôles de proximité : la zone Leclerc à Harly et la zone des Sétiers (zone Intermarché) à Gauchy.
La zone de chalandise alimentaire s’étend sur la quasi totalité de la zone d’emploi qui représente 120 000
habitants environ (les secteurs de Bohain et des alentours n’en font pas partie) tandis que la zone de chalandise
non alimentaire s’étend sur la totalité de la zone d’emploi en s’élargissant sur trois secteurs limitrophes dans le
département de la Somme (représente 160 000 habitants environ).
Une attraction commerciale qui dépasse la limite territoriale, voire la limite départementale pour
le non alimentaire.
························································
•
Le taux d’évasion hors de la zone de chalandise s’élève au global à 15,6% (-1,8 points par rapport à 2008),
traduisant une bonne couverture des besoins des consommateurs.
•
Les principales destinations d’évasion en non alimentaire sont :
•
•
•
⌦
la vente à distance (Internet)
Les départements du Nord et de la Somme
Les zones d’emploi limitrophes (Chauny et Thiérache).
Des consommateurs locaux « fidèles » qui s’appuient sur la
vente à distance pour les dépenses non alimentaires (progression
d’internet au sein de la vente à distance).
························································
L’OFFRE COMMERCIALE SAINT-QUENTINOISE EST BIEN ADAPTÉE AUX BESOINS
DES MÉNAGES LOCAUX. LE RAYONNEMENT COMMERCIAL ET LES CAPACITIES
D’ATTRACTION DE L’AGGLOMÉRATION SAINT-QUENTINOISE VONT AU-DELÀ DES
LIMITES DU DEPARTEMENT.
Consommation & comportements d’achat des ménages / Juillet 2013
15
Saint-Quentin
83 bd Jean Bouin - BP 630
02322 Saint-Quentin cedex
T. 03 23 06 02 02
F. 03 23 06 02 06
[email protected]
Château-Thierry
1 avenue de l’Europe
02400 Château-Thierry
T. 03 23 69 29 99
F. 03 23 69 58 16
Laon
3 rue des Minimes
02000 Laon
T. 03 23 27 00 20
F. 03 23 27 00 22
VOS CONSEILLERS CRÉATION - REPRISE
• Marie-José MAHIEUX (Saint-Quentin - Chauny)
Soissons
2 rue Quinette
02200 Soissons
T. 03 23 76 75 00
F. 03 23 06 02 06
T. 03 23 04 39 88 - [email protected]
• Franck PIONNEAU (Laon - Thiérache)
T. 03 23 27 00 24 - [email protected]
• Linda CARETTE (Soissons - Château-Thierry)
T. 03 23 69 58 12 - [email protected]
VOS CONSEILLERS COMMERCE
• Jean-Charles FLAMENT (Saint-Quentin - Chauny)
Vervins
5 avenue du Préau - RN2
02140 Vervins
T. 03 23 58 23 33
F. 03 23 58 12 23
T. 03 23 76 75 03 - [email protected]
• Clotilde CASSEMICHE (Laon - Thiérache)
T. 03 23 27 00 21 - [email protected]
• Jean-Charles FLAMENT (Soissons - Château-Thierry)
T. 03 23 76 75 03 - [email protected]
• Stéphane LIABEUF (Conseiller tourisme)
T. 03 23 76 75 01 - [email protected]
Les services de la CCI de l’Aisne se tiennent à votre disposition pour qualifier le
fonctionnement de l’offre commerciale du territoire que vous souhaitez étudier :
•
déterminer le potentiel de consommation de votre zone,
•
déterminer les zones d’influence des différents pôles commerciaux,
•
élaborer le profil de la clientèle,
•
estimer le niveau d’activité marchande et les parts de
marché des différentes formes de vente.

Documents pareils

consommation et comportement d`achats des ménages

consommation et comportement d`achats des ménages à la base de données. Ils permettent de connaître pour chaque produit :

Plus en détail

ZE de la thierache.pub

ZE de la thierache.pub le type de commerce (grande distribution, commerce traditionnel, marché, vente par correspondance …), la localisation géographique de cet achat (dans et hors Aisne).

Plus en détail