Xmas traditions … Totally British! Interviews : Hibiscus : Focus

Commentaires

Transcription

Xmas traditions … Totally British! Interviews : Hibiscus : Focus
L ECHO
Le magazine des familles francophones de Londres
Xmas traditions …
Totally British !
Interviews :
Marc Lévy
Vincent Lindon
Hibiscus :
The Restaurant
Opening of the Year
Focus :
Think Tanks
Décembre 07- Janvier 08
Pour mieux prendre soin de vous dans votre langue
Toutes les grandes spécialités médicales
Deux cabinets dentaires avec orthodontie
Kinésithérapie - Ostéopathie - Orthophonie – Pédicure Médicale
REGISTERED CHARITY N 1024910
Radiologie - Echographie - Pharmacie française
Renseignements et Rendez-vous
020 7370 4999
3 Harrington Gardens, London SW7 4JJ
Visitez notre web-site: http://www.medicare-francais.com
MEDICARE FRANÇAIS
MEDICARE FRANÇAIS
L ECHO
[
7
8
12
14
17
18
21
28
31
33
34
35
36
38
44
46
49
51
53
55
62
Edito
Agenda culturel
Gastronomie
Le coin de l’anglophile
Point histoire
Coin lecteurs
Dossier
Focus
Actualité fiscale
Associations
Vie pratique
Echologie
Santé
Lycée français/South Kensington
Lycée français/Ecole de Wix
Lycée français/Ecole André Malraux
Orientation
Petites annonces
Baby-sitting
Pages APL
Interview
Magazine pour les francophones
de Londres: éducation, culture,
vie pratique…
Bimestriel, indépendant
et à but non lucratif
Abonnements (Subscriptions)
5 numéros/5 issues : £25
à l'ordre de L'Echo (Payable to L'Echo)
35 Cromwell Road - London SW7 2DG
Renseignements (enquiries)
[email protected]
Date limite pour la publicité
et les petites annonces (Deadline for
advertising) : 11/01/08
Courrier des lecteurs :
merci d'envoyer votre texte à
[email protected]
avant le 11/01/08
Site web: www.lecho.org.uk
Isabelle Abadie
Pages APL
[email protected]
Claire Cristofari
Coin lecteurs
[email protected]
Christine Naoumoff-Faillat
Dossier
[email protected]
Guylaine Amyot
Orientation
[email protected]
Julienne Favre
Dossier
[email protected]
Béatrice Pérez
Dossier
[email protected]
Géraldine Appert
Vos droits
[email protected]
Sylviane Girard
Santé
[email protected]
Eléonore Pironneau
Création graphique, Maquette
[email protected]
Lucy Ash
Dossier
[email protected]
Annik Glasgow
Publicité
020 8743 0648
[email protected]
Catherine Renard
PA, Baby-sitting
[email protected]
Olivier Bertin
Web
[email protected]
Marie-Blanche Camps
Rédactrice en chef
[email protected]
Magali Chabrelie
Dossier
[email protected]
Claire Chick
Focus
[email protected]
Cécile Heussler
Expositions
[email protected]
Jean-Luc Heussler
Fiscalité et patrimoine
[email protected]
Alexandra Lang
Sth Kensington, Interviews
[email protected]
Marie-Hélène Martin
Ealing
[email protected]
Catherine Rivoal
Wix, Agenda Musique
[email protected]
Justin Shinebourne
Gastronomie
[email protected]
Elise Sabran
Trésorerie
[email protected]
Eric Simon
Coin de l’Anglophile
[email protected]
Crédit couverture : www.savident.com
2 HARLEY STREET
ELISABETH CHERMETTE
Docteur en chirurgie dentaire
Spécialiste qualifiée en
Orthopédie Dento-faciale
ORTHODONTIE DE L'ADULTE
ORTHODONTIE DE L'ENFANT
Dr Pascale Delechenault
Spécialiste en
MARIE BALDO
GASTROENTEROLOGIE-PROCTOLOGIE
Docteur en chirurgie dentaire
Spécialiste des soins d'enfants
(traitement des hémorroïdes par infra-rouges)
NUTRITION et HOMEOPATHIE
European Dental Centre
SANTE
THE HAPPINESS CENTRE
204 Uxbridge Road
London W12 7JD
(M˚ Shepherd Bush)
2 Harley Street
London W1G 9PA
Tel : 020 7436 61 96
Fax : 020 7580 93 02
Tel: 020 8749 3792
Mo (France): 00 33 6 75 21 83 29
[email protected]
Mémo frigo
999
0845 4647
112
020 7373 2798
Urgence (Police -Pompiers)
NHS Direct (pour coordonnées urgences, hôpitaux, conseils médicaux 7j/7 - 24 h/24)
Nouveau service d'urgence de l'Union Européenne
Pharmacie Zafash - ouverte 24h/24 -233,235 Old Brompton Road - SW5
020 7584 6322
020 7589 7489
020 7937 5464
020 8748 3020
020 8871 6000
020 7073 1200
020 7073 1000
020 7073 1350
Lycée Français Charles de Gaulle - 35 Cromwell Rd , SW17 - www.lyceefrancais.org.uk
APL • lundi 8h30 à 9h30 • mercredi 11h30 à 12h30 • jeudi 15h à 16h20 - www.apl-cdg.org.uk
Council Kensington et Chelsea ( RBK&C Town Hall ) - www.rbkc.gov.uk
Council Hammersmith et Fulham - www.lbhf.gov.uk
Council Wandsworth (Battersea, Clapham, Balham, Tooting) - www.wandsworth.gov.uk
Consulat Général de France - 21 Cromwell Road - SW7 - www.consulfrance-londres.org
French Embassy - 58 Knightsbridge - SW1 - www.ambafrance-uk.org
Institut Français – 17 Queensberry Place – SW7 - www.institut-francais.org.uk
ADMINISTRATIONS
TAXIS (BLACK CABS)
020 7272 0272
RADIO TAXI
020 7432 1432
COMCAB
08700 700 700
ZINGO, pour appeler le Black Cab le plus proche de chez vous
Textez “home” au 60 835 pour recevoir les numéros de téléphone de deux minicabs licenciés et un black cab
[
EDITO
I Gault
Toute l'équipe de L'Echo vous
souhaite de très bonnes fêtes de
Noël et une excellente année 2008 !
Guylaine Amyot, Annik Glasgow, Sylviane Girard, Marie-Blanche Camps, Magali Chabrelie, Géraldine Appert, Catherine Rivoal, Alexandra Lang
Ce jour-là, l'équipe n'était pas au complet.
[
Vous avez reçu L'Echo d'octobre-novembre 2007 très tard ?
Sa date de parution était fixée malheureusement au… 5 octobre, premier jour de grève de la Royal Mail. L'Echo prie ses
lecteurs de bien vouloir l'excuser pour ce désagrément.
Courrier des lecteurs
PARENTHESE ÉCLAIRÉE
La Nuit rejoint le Sol
La Lune guide nos pas
Les Fées en Farandoles
Etalent un matelas
Entendent la musique
Des sphères de l'ailleurs
Verront les cieux magiques
Et croiront au bonheur
Tous les chemins se mêlent
Et mènent à la Beauté
Nous retrouvons nos ailes
Goûtons la volupté
De pétales de neige
Et de flocons de fleurs
Assis sur un manège
Les Dieux attendent l'heure
D'être ici pour un temps
Voyageur au long Cours
Entré dans quelques ans
Pour apprendre l'Amour
D'être en habit de chair
Eclairé par la Lune
De se relier au Père
En marchant dans les Dunes
Pour annoncer naissance
D'un temps nouveau du monde
Où affinés nos sens
Sur la terre féconde
Devenir témoin
Des épousailles étranges
D'hier et de demain
Du démon et de l'Ange
Carole SUGIHARA
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
7
[
AGENDA CULTUREL
Noël en Grande-Bretagne:
les enfants sont à l’honneur
par Cécile Heusser
Patinoires
Les différentes patinoires
extérieures sont de plus en plus
nombreuses un peu partout dans
Londres. Celle de la Summerset
House, du 21 novembre au 27
janvier, reste un must surtout à la
tombée de la nuit lorsque les
éclairages illuminent ce beau lieu,
laisser la magie faire…
La patinoire de Kew Gardens
Grâce au Prince Albert, l’époux d’origine
allemande de la Reine Victoria, l’Angleterre
découvre la tradition des sapins de Noël
couverts de guirlandes, des bougies, des
fleurs pour décorer les maisons et même la
légende du Père Noël !
Mais Noël c’est aussi la
dinde farcie et bien dorée
servie avec une cranberry
sauce, les mince pies et
l’incontournable Christmas
pudding. Ce dernier est
préparé en famille dès le
mois de novembre et cuit de
longues heures. Le jour de
Noël le Christmas pudding
est enfin servi flambé avec
du brandy butter et de la
crème. Autre tradition, le
Christmas cake, préparé
également en novembre à
8
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
base de raisins secs et de
fruits confits, il est recouvert
de glaçage au sucre et d’une
couche de pâte d’amandes.
Tous ces desserts sont
traditionnellement
accompagnés d’un
Christmas Mull, vin chaud
sucré parfumé aux épices.
Enfin
depuis
1850, les
crackers
décorent les tables et
explosent joyeusement
pour laisser échapper des
petits cadeaux, des coiffures
de fêtes et autres babioles
pour le plaisir des grands et
des petits.
A faire également en famille
Barbican Theatre
du 1er décembre au 12 janvier
Un spectacle pour rire et pour rêver : Jack and the Beanstalk
enchantera toute la famille.
Peacock Theatre
du 6 décembre au 6 janvier
Le spectacle de Noël par excellence, un grand classique de la littérature
enfantine, The Snowman se joue
chaque année pour le plus grand plaisir
des enfants.
Royal Opera House
du 10 décembre au 5 janvier
Haut en couleurs et en musique,
Pinocchio, le pantin de bois, prend vie
grâce à la chorégraphie de Will Tuckett.
Sadler Wells
du 13 décembre au 20 janvier
Mis en scène par Matthew Bourne,
Casse Noisettes est à nouveau à
l’affiche du Sadler Wells, à ne pas
manquer !
Royal Albert Hall
du 9 janvier au 3 février
Le Cirque du Soleil revient avec un
nouveau spectacle, Varekai, pour
toujours nous étonner et nous
surprendre.
The Shaw Theatre
les 12 et 13 janvier
Colette Roumanoff et sa troupe nous
feront rire avec l’Avare.
[
AGENDA CULTUREL
Et aussi :
A compter du 14 décembre,
la salle à manger de la Waterloo
Chamber, à Windsor, sera dressée
jusqu’au 7 janvier et l’on pourra
admirer le magnifique service de
table de la Reine Victoria réalisé
en 1862. Lors de la visite, il ne
faudra pas manquer d’admirer
l’arbre de Noël installé dans le Hall
Saint George, cet arbre vient
directement du parc tout proche,
organically grown !
Estorick Collection of Modern Italian Art
Piety and Pragmatism : Spiritualism in Futurist Art
Jusqu’au 23 Décembre 2007
Cette exposition retrace l’évolution du courant futuriste italien dans les années 30.
Œuvres de Bruschetti, Sansoni, Dottori, Fillia, Preziosi, Tano et Tulli.
39a Canonbury Square, N1 – fermé lundi/mardi - £3.50 - www.estorickcollection.com
Le week-end du 15/16 décembre,
entre 11 et 15 heures, rendez-vous
à Buckingham Palace. Dans le
cadre de l’exposition The art of
Italy in the Royal Collection, nous
serons transportés au XVème
siècle grâce aux acteurs habillés
en costume d’époque qui nous
apprendrons comment les Italiens
fêtaient Noël il y a bien
longtemps. Après la visite, les
enfants seront invités à réaliser un
masque dans la Redgrave Room…
Noël sur
Trafalgar Square
Chaque année depuis 1947, un immense arbre de Noël,
offert par la Norvège à la Grande-Bretagne en
remerciement de son aide pendant la Seconde Guerre
mondiale, est dressé sur Trafalgar Square. Pour nombre
de Londoniens, l’apparition de cet arbre représente le
réel début du compte à rebours conduisant à Noël.
L’arbre, généralement un épicéa venant des environs
d’Oslo, mesure plus de 20 mètres de haut et est âgé de
50 à 60 ans. Cette année, il sera illuminé en présence
du Lord Maire de Westminster et du Maire d’Oslo
le 6 décembre 2007 et trônera sur Trafalgar jusqu’au
4 janvier 2008.
A ses côtés, des Christmas Carols seront présents tous
les soirs de 17h à 21h du 10 au 23 décembre (mardi
11 décembre excepté). L’année dernière, ce sont ainsi
plus de 50 groupes différents venant de tout le pays qui
se sont produits au profit de différentes charities et
pour le plus grand plaisir des passants. CNF
Le 25 décembre au matin il y a
toujours beaucoup d’animation à
Hyde Park au niveau du Lido, en
effet de courageux baigneurs
s’affrontent pour la Coupe Peter
Pan, c’est à voir avec un bon
chocolat chaud dans le thermos !
Le 31 décembre Big Ben sonne le
douzième coup de minuit et
Londres brille de mille feux
d'artifice. Le London Eye est un
superbe point de vue sur la
Tamise pour profiter de la fête. A
Trafalgar Square, la foule se presse
également pour fêter la nouvelle
année.
Pour conclure la fête, la New Year's
Day Parade, danseurs, acrobates,
musiciens se réunissent au coeur
de la ville pour un grand défilé
haut en couleurs.
Concours La Compagnie
du Carreau / L'Echo
Octobre-Novembre 2007
La réponse à la question : "Quelle
distinction Jean-Paul Sartre a t-il
refusée en 1964 ?" était : "Le prix
Nobel de littérature".
Bravo à Pascale Bernard, de
Clapham, qui a gagné deux places
pour le spectacle 'Huis Clos' au
Bhavan Centre.
Conférence 'Regards de
femmes'
"Je hais les conflits et
pourtant ..."
par Dominique ANDRADE,
thérapeute
Vendredi 1er février 2008
de 9h30 précises à 12h30
Baden Powell House, Queensgate, SW7
Prix petit-déjeuner et conférence : £15
Inscription : [email protected]
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
9
[
AGENDA CULTUREL Musique
Petite sélection de concerts classiques,
pantomime, ballet, cirque…
par Catherine Rivoal
Hiver 2007
Pantomime
Ballet
Concert du nouvel an
Lunch Time Concert
Jacques échange sa vieille vache
contre un haricot… magique. Jack
and the Beanstalk, avec Suzanne
Shaw dans le rôle de Princesse
Mélodie et Helen Baker dans le
rôle de Jacques, est un spectacle
chanté qui ravira petits et grands.
Date : du 1er décembre au
12 janvier représentations en
matinée, après midi ou en soirée.
Lieu : Barbican - Prix : £12 - £35,
demi-tarifs pour les enfants.
Retrouvez Kay et Gerda dans
l’univers merveilleux du ballet de
La Reine des Neiges, une première
de l’English National Ballet. Conte
magique et brillant d’Andersen
sur une musique de Prokofiev
arrangée par Julian Philips.
Date : du 11 au 16 décembre
à 14h30, 15h et 19h30
Lieu : London Coliseum,
Trafalgar Square –Prix : £8 - £60
Le Brandeburg Sinfonia sous la
baguette de Robert Porter vous
transporte à Vienne grâce aux
grands classiques d’Haydn,
Mozart, Strauss.
Date : Samedi 29 décembre à 19h30
Lieu : St. Martin-in-the-Fields
Prix : £6 - £25
The Florestan Trio, distingué par la
Royal Philharmonic Society,
interprète le Trio pour piano K. 496
de Mozart et le Trio pour piano
No.2 de Shostakovich.
Date : Lundi 14 janvier à 13h00
Lieu : Wigmore Hall - Prix : £12
Hilary Hahn
Schubert
Le pianiste Andras Schiff poursuit
son cycle schubertien avec
l’interprétation des Sonates pour
piano D. 840 et D. 784, et il dirigera
l’orchestre Philharmonia dans les
Symphonies Nos. 3, 6, 8 et 9
de Schubert.
Date : Jeudi 6 et dimanche
9 décembre à 19h30
Lieu : Royal Festival Hall
Prix : £8 - £45
Pinocchio
Divertissement assuré avec ce
spectacle de marionnettes, dirigé
par Tim Murray. Pinocchio, le petit
bonhomme de bois adoré des
enfants, évolue sur des rythmes
Gypsy et des airs de Folk Songs
très colorés.
Date : du 10 décembre au 5 janvier
Lieu : Royal Opera Hall
Covent Garden - Prix : £6 - £22
Imogen Cooper
La pianiste Imogen Cooper se
joindra au Britten Sinfonia dans
le Concerto pour piano No. 4 de
Beethoven. Le programme sera
suivi de deux œuvres modernes :
La Symphonie No. 1 de Prokofiev
et Bach Measures de Birtwistle.
Date : Lundi 10 décembre à 19h30
Lieu : Royal Festival Hall
Prix : £10 - £28
10
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
C’est sous la direction de Juraj
Valcuha que le Philharmonia
Orchestra interprètera deux valses
de Strauss, Die Fledermaus et
Kaiserwaltz, et la Suite de son
opéra Der Rosenkavalier.
En première partie du concert,
vous pourrez entendre la
fantastique violoniste américaine
Hilary Hahn dans le Concerto
pour violon No.3 de Mozart.
Date : Jeudi 13 décembre à 19h30
Lieu : Royal Festival Hall
Prix : £8 - £45
BBC Symphony
Orchestra
Le directeur du théâtre du Bolshoï
de Moscou, Alexander Vedernikov
conduira le BBC Symphony
Orchestra dans l’interprétation
d’œuvres de compositeurs russes :
Divertimento de Stravinsky, Suite
No. 3 de Tchaikovsky et Concerto
pour piano No. 4 de Rachmaninov
avec Nelson Freire au piano.
Date : Samedi 15 décembre à 19h30
Lieu : Barbican - Prix : £8 - £24
Carols
Spirit of Chritmas, concert de Noël
donné par le Royal Philharmonic
Orchestra pour réécouter tous les
airs favoris et se plonger dans
l’ambiance des Carols après les
emplettes de dernières minutes
à Sloane Square !
Date : Mercredi 19 décembre, 19h30
Lieu : Cadogan Hall – Prix : £10 - £35
Angela Hewitt
Beethoven
Christopher Warren-Green
dirigera le Royal Philharmonic
Orchestra accompagné des
membres de la Royal Choral
Society et du London
Philharmonic Choir dans un
programme consacré à
Beethoven: La 9 ème Symphonie,
avec son célèbre Hymne à la Joie
et le Concerto pour piano
L’Empereur No. 5.
Date : Dimanche 30 décembre
à 19h30
Lieu : Barbican - Prix : £22 - £44
Cirque
Le cirque du soleil revient à
Londres pour présenter Varekai,
l’histoire un jeune homme tombé
du ciel au milieu d’une forêt
mystérieuse et magique pour
vivre des aventures
extraordinaires : un hommage
à l’esprit nomade, à l’âme et à la
tradition du cirque.
Date : du 6 janvier au 3 février,
15h et 19h45
Lieu : Royal Albert Hall - £16- £58
Symphonie de Mahler
La Symphonie No. 1 s’inscrit dans
le troisième volet du cycle des
symphonies de Mahler du London
Symphony Orchestra sous la
baguette prestigieuse de Valery
Gergiev, en première partie,
vous pourrez entendre Pelléas
et Mélisande de Schoenberg.
Date : Dimanche 13 janvier à 19h30
Lieu : Barbican - Prix : £6 - £30
Pianiste à qui Gramophone a
décerné le prix de la meilleure
artiste en 2006, Angela Hewitt
illustrera son talent dans le Clavier
bien Tempéré – livret 1, de Bach
qui compte plus de 40 préludes
et fugues.
Date : Dimanche 20 janvier à 15h00
Lieu : Royal Festival Hall
Prix : £9 - £40
Russian
Winter
Festival
Pour la 4ème année
consécutive le Russian
Winter Festival se tiendra sur
Trafalgar Square samedi
13 janvier 2008. Ce festival
marque le passage de « la
vieille année à la nouvelle »
qui selon le calendrier russe
en vigueur avant 1917 se
tient vers la mi-janvier.
De nombreux groupes
de musiciens russes se
produiront. Du folklore
au rock en passant par la
musique militaire, chacun
devrait y trouver son
bonheur.
[
AGENDA CULTUREL
Sophie Forte à Londres
un spectacle à déguster en famille !
Sophie Forte est comédienne, humoriste, auteur…
et si vous ne le saviez pas encore : chanteuse !
Le samedi 8 décembre à 18h, elle sera sur la scène du Ciné
Lumière de l’Institut Français de Londres pour interpréter
son album pour enfant Maman dit qu’il ne faut pas. Elle sera
accompagnée de son acolyte pianiste, Antoine Sahler,
qui est également le compositeur des chansons.
A eux deux, ils ont créé un véritable univers qui parle
autant aux enfants qu’au môme qui sommeille en nous.
Avec humour et douceur, Sophie Forte aborde des thèmes
qui parlent à la jeunesse d’aujourd’hui comme l’amour,
les interdits, la boulimie ou encore la mort.
Il y a un quelque chose de Lynda Lemay, version espiègle.
Et ce n’est pas qu’un concert, c’est un véritable spectacle !
Entre deux chansons, Sophie Forte et Antoine Salher se
chamaillent, jouent à chat, se tirent la langue… comme
des enfants !
Sophie Forte est une artiste généreuse, entière et pétillante.
En écoutant son album, on s’imagine déjà en train de se
déhancher entre les fauteuils du
Ciné Lumière !
Réservation au 020 7073 1350
ou [email protected]
Salle Ciné Lumière, Institut Français
17 Queensberry Place,
London SW7 2DT
Et pour préparer vos « chorés »,
l’album de Sophie Forte Maman
dit qu’il ne faut pas est disponible
dans les librairies françaises de
Londres.
Julienne Favre
A deux minutes du Lycée,
Westminster Tutors,
un petit “Tutorial College”
mixte établi de longue date
(1934) et à l'excellente
réputation propose à vos
enfants :
• préparation au Common Entrance et aux différentes
scholarships (Eton, Westminster,Winchester, etc…)
• cours de soutien pendant l'année
• cours de révision intensifs à Pâques (en groupe ou individuels)
pour GCSE / AS / A2
• cours de GCSE / AS / A2 à temps complet (Sept - Juin)
• préparation aux interviews d'Oxford et Cambridge
• centre d'examen pour AQA, Edexcel et OCR
• et plus…
Pour tout renseignement
complémentaire contactez :
Lu Qian - Secretary
Virginia Maguire - Principal
BA MLitt UCL
Odile Gillan - Vice-Principal
L ès L Sorbonne (ex-parent d'élèves
et déléguée du Lycée CDG)
Tel. 020 7584 1288
Ou visitez notre site internet :
www.westminstertutors.co.uk
Over 70 years of
Academic Excellence
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
11
[
GASTRONOMIE
Hibiscus
The Restaurant Opening of the Year
Par Justin Shinebourne
their ability to get in supplies on a
timely basis. It was a huge wrench to
leave as they were very happy and very
much part of the local community. But
they were ambitious and wanted to
grow the business and, of course, to go
all out for their 3 Michelin. Whilst
they still source the excellent Elwy
lamb, game (gibier) in season and their
extraordinary fine butter from the
same local farmers, Claude is in no
doubt that the restaurant will benefit
from more variety in product and a
daily re-supply, requiring less stock and
guaranteeing quality and freshness.
As I write this review, Hibiscus has
been open just over a week and
already one critic has said he
‘would marry it, if the law allowed’.
Claude Bosi and his wife Claire
moved their 2 Michelin restaurant
from Ludlow, Shropshire, to
Central London where it opened
on 24th October.
I had the pleasure of being introduced to
Claude through a mutual friend in May this year
and ate in his Ludlow restaurant in its last week
of opening. Since then, we congratulated and
commiserated each other over various FranceEngland rugby games and I followed the
progress of his move from finding the site to
putting the restaurant together and finally
opening. Claude kindly gave me some time to
talk through his experiences and ideas and
provide some insight into what has already
become the restaurant opening of the year.
Claude felt that he and Claire had taken
Hibiscus in Ludlow as far as they could go.
Whilst the restaurant was full every night, there
was not the population or business community
to support it at lunchtime. The price point on
the menu and wine list was also limiting as was
12
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
Hibiscus is currently running with 35
covers in the main restaurant and up to
15 in a beautiful private room, situated
in the basement overlooking the wine
cellar. In the kitchen are 6 chefs – almost all who
worked with Claude in Ludlow. The plan is for
12-14 chefs eventually, but Claude will take his
time to make sure they are of sufficient attitude
and standard, by which time the main
restaurant will have expanded to 50 covers with
13 front of house staff managed by Claire.They
already find themselves fully booked lunch and
dinner and everyone is working from 7am until
after midnight 5 days a week to make sure
standards remain at the highest level.
For the time being they have kept the menu
prices the same as they were in Ludlow. The
three course a la carte menu is £49.50 for lunch
and dinner, with an extraordinary £25 shorter
menu at lunchtime. There are then seasonal
tasting menus (currently ‘Tastes of Autumn’ is
6 courses for £55) and a Chef’s Surprise menu
at £75.
When I asked Claude what messages he was
trying to get across with the food he described
an approach that was fundamentally based in
the French tradition, developed to provide
something new and different. Claude explained
he is a classicist in the science he brings to
developing new dishes: no more than three or
four flavours on a plate and at least two
textures; in both cases blending to create
harmony, but also excitement.He described one
of his favourite dishes, a scallop carpaccio with
black moulis (radish) and almond oil, in a truffle
vinaigrette. The result is the clean crunchy
moulis, with the soft sweet scallop and nutty
spiciness of the oil and vinaigrette – the
combination compliments, stimulates and
hopefully delights.
Claude also expressed a certain amount of
nostalgia for certain classic dishes from his
native Lyon, so we can look forward to Tablier de
Sapeur (tripe in breadcrumbs with a garlic
butter) and a favourite of mine; Quenelles de
Brochet (pike dumplings) which he will serve in
a buckwheat, caviar and avocado cream.
So after all that, I finally got to have the dinner I
had been so eagerly anticipating. It was of
course, left to the Chef’s Surprise (£75);
consisting of six courses that gradually built up
in intensity and depth of flavour. The meal was
exciting, surprising and incredibly well
balanced. I leave you to judge the menu:
Confit of Butternut Squash in salted butter,
Blue cheese Sorbet, Autumn Truffle,
Veloute of Butternut Squash
Fine Beetroot & Orange Tart,
Iced Feta, Pickled Girolles,
Pink Grapefruit
Wild Sea Bass Stuffed with Forest
Mushrooms & Kaffir Lime,
Chestnut & Caper Sauce, Cardaman Oil,
Chestnut Shavings
Foie Gras Ice Cream, Warm Emulsion of
Brioche,
Balsamic Vinegar Caramel,
Elwy Lamb, Fricassee of Old Variety Root
Vegetables,
Parsley Root & Cumin Puree, Fresh Goats
Cheese
Sweet Olive Oil & Wild Lime Parfait
Crushed Chickpeas, Stuffed Dates
Claude has come a long way in his 34 years.
Having spent his apprenticeship working with
some of the great chefs in France starting with
Jean-Paul Lacombe at Léon de Lyon through
Alain Ducasse and then Alain Passard at
L’Arpège (where, he was one of just six in the
kitchen when the restaurant was awarded its
3 Michelin), I suspect it will not be long before
the next generation
of chefs have at the
…no more than three or four
top of their CV the
flavours on a plate and at least
time they spent
working for Claude.
two textures…
GASTRONOMIE
Please send comments and suggestions
to [email protected]
Hibiscus
29 Maddox Street
London W1S 2PA
Tel: +44 (0) 20 7629 2999
www.hibiscusrestaurant.co.uk
Hibiscus website
When you look at the commitment and
dedication required to make a restaurant of this
standard work, you really want it to succeed.
This one will, if it hasn’t already. As my good
friend Lionel said afterwards “it was very, very
nice; elegant with great attention to detail, very
refined with a twist, at an absolutely amazing
price point for value; I loved it, best meal so far
in London for us’. I couldn’t agree more.
“
“
The sommelier, Simon Freeman, who also came
down with Claude and Claire from Ludlow, has
great passion and enthusiasm for his art and
showed an intimate knowledge of the wines on
the 500+ bin list. We took his recommendation
and as a treat, drank a Meursault 1er Cru
Charmes, by Olivier Leflaive 2004 (£87) and a
Pinot Noir from Clayvin Vineyards, Fromm
Winery 2003 ((£47). Interestingly, he had also
suggested the Gros Manseng, by Alain Brumont,
Gascony 2006 at £19.75 a bottle and a Macon
Verze, Domaine Leflaive 2005 at £37 so happy
to recommend down as well as up the list!
[
Open lunch and dinner Monday to Friday
Claude et Claire Bosi
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
13
[
LE COIN DE L’ANGLOPHILE
Des cadeaux de Noël
J’aime le Noël anglais avec ses
traditions, dont font partie les
cartes, les cantiques, le pudding,
les mince pies, les histoires de
fantômes de Dickens et le vin
chaud parfumé à la cannelle !
L’an dernier, je vous racontais
mes souvenirs d’anciens Noëls
londoniens, cette année, j’ai
décidé de vous donner des idées
en matière de cadeaux very
british ! Cadeaux qui s’adressent
avant tout au gentleman
anglophile qui sommeille au plus
profond de nous. Commandons
donc à Father Xmas une veste
de tweed, un parapluie et des
belles chaussures anglaises.
Allons-y pour la panoplie du
parfait Major Thompson…
“very british”!
L’indispensable veste
de tweed !
La veste de tweed est aussi
célèbre que la batte de cricket ou
le labrador. Depuis quelques
décades, elle se porte à la ville ou
au bureau. Jadis, cette pièce de
vêtement, était exclusivement
réservée au sport ou au weekend. Jamais un Anglais n’aurait
osé la porter au travail. On la
surnommait “Sport Jacket”, parce
que justement indispensable le
samedi, jour où l’on faisait du
sport. Cette magnifique pièce de
vêtement est originaire des îles
d’Ecosse. C’est Lady Dunmore,
veuve du seigneur d’Harris, qui,
pour dynamiser l’industrie locale
du tissage eut l’idée d’en offrir
plusieurs à l’entourage masculin
de la reine Victoria. Ce fut un
succès, car elle était résistante à la
pluie et protégeait du vent.
Mais en fait, la mode de la veste
de sport en tweed remonte aux années vingt,
lorsque le futur George IV chassait sur les terres de
son ami le Duc de Norfolk. Le Prince de Galles
ordonna à son tailleur de lui fabriquer un veston court,
imperméable et surtout assez large pour ne pas être
gêné en tirant au fusil. Le tailleur écossais se souvint
du veston de son grand-père et fit venir des tissus
de son île natale. C’est ainsi que la veste de style
“Norfolk” avec ses poches à lapins, fit le bonheur du
futur monarque !
Avant la guerre de 1914, posséder une veste de sport
était un signe extérieur de richesse. En l’enfilant, le
samedi matin, l’homme d’affaires laissait ses soucis
dans les poches de son costume sombre. D’origine
campagnarde, la veste de tweed est épaisse. Dans les
poches se cachent la flasque de whisky, les boutons
sont en corne et les couleurs tirent vers les tons
fauves, verts ou marron, les jolies couleurs des
prés et des bois. D’ailleurs, j’adore mes deux
vestes de tweed avec leurs odeurs de feu de tourbe
et de campagne. L’une est en tweed épais, l’autre en
14
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
par Eric Simon
Harris tweed léger. Voici plus de vingt ans qu’elles sont
devenues de grandes amies et m’accompagnent
partout, dans les couloirs du Lycée, comme dans une
rue de Paris !
Aujourd’hui, le label “Harris Tweed” n’est donné
qu’aux tissus fabriqués sur les îles de Harris et Lewis.
En 1933, le parlement vota même une loi, toujours en
vigueur, pour défendre la qualité et l’authenticité de
ce produit des hautes terres d’Ecosse, bordées de
falaises abruptes, léchées par les vagues de la mer du
Nord.
Bien entendu, il existe de nombreuses sortes de tweed,
dont le Donegal, le Herringbone et le Houndstooth
sont les plus réputés.
Enfin, il est utile de préciser que le tweed n’a rien à voir
avec la rivière Tweed qui sépare l’Angleterre de
l’Ecosse, son histoire est rattachée à une déformation
de la langue anglaise due à un garçon de bureau qui
écrivit sur des ballots de serge (qui se dit twill), tweed,
au lieu de twill !
A Londres, il peut
pleuvoir !
Un bon parapluie peut-être
aussi un cadeau merveilleux.
C’est un certain John Hanway qui eut
la brillante idée, en 1756, d’inventer le
parapluie. Au départ, le gentleman
refusa de porter cet objet qui le
discréditait aux yeux de ses pairs, car un
Britannique se devait de rester stoïque, tête
nue, sous l’averse. Les conducteurs de fiacre s’en
méfiaient car le parapluie pouvait leur faire perdre des
clients. On portait sa canne avec orgueil, mais son
parapluie avec honte.
Les premiers parapluies étaient en coton enduit de
graisse de phoque, les baleines étaient de véritables
côtes de baleine. Ils étaient lourds et sentaient
mauvais, jusqu’au jour où Samuel Fox, un fabriquant
d’armatures de corsets du Derbyshire fabriqua des
parapluies plus adaptés à la ville. Ainsi, un beau matin
de 1830, le parapluie devint à la mode.
[
Ces chaussures, conçues par le célèbre chausseur John Lobb de
St James Street, puis popularisées par la marque Church de
Northampton, étaient appelées “Brogues” (de Brog qui signifie
chaussures en gaélique); leur cuir était percé de petits trous, de
manière à ce que l’eau puisse s’échapper lorsqu’on traversait
un ruisseau.
Ce style de chaussures connut la célébrité en 1930, à Oxford,
auprès des étudiants. Lobb lança les “double brogues”, les “semibrogues”, suivant l’épaisseur de la semelle. Les “Brogues” en daim
sont relativement récentes. Elles datent de 1937 et c’est le duc de
Windsor en personne qui les popularisa.
On achète presque une paire de “belles Anglaises” pour la vie. Il
faut préserver leur souplesse et l’odeur du cuir. Le look ancien du
cuir est du meilleur effet. Certains Anglais demandaient à un ami de
porter leurs chaussures neuves pendant plusieurs semaines de
manière à les patiner.
N’utilisez que des cirages d’excellente qualité à base de cire
véritable. Servez-vous d’un chiffon très doux. N’hésitez jamais à
cracher sur le cuir en passant le cirage et laissez ce dernier bien
imprégner la chaussure. Terminez l’opération à la brosse, puis à la
peau de chamois.
Quand à moi, chers lecteurs, je demanderai à Father Xmas, ce
vieux barbu des neiges, des petits autos Dinky Toys dans leurs
boîtes d’origine, un vieux disque des
Beatles, la première édition d’une
aventures du Club des Cinq, un train
électrique Hornby, une photo
dédicacée d’Agatha Christie et bien
sûr, beaucoup de bonheur. Ce que je
vous souhaite à tous.
Alors Merry Xmas to all of you !!!
Torquay museum
Chaussons-nous avec de belles anglaises !
Jadis, les Anglais portaient des bottes, puis des bottines. Au
XVIIIème siècle, à l’Université d’Oxford, on portait des chaussures
basses qu’on laçait. Ces “Oxford Cuts” ne dépassaient pas la cheville
et portaient une couture au bout du pied. La Reine Victoria lança
la mode des week-ends de chasse en Ecosse et félicita son petitfils, le Prince de Galles, pour la qualité de ses chaussures. Celles-ci,
en cuir épais, brillaient avec leurs coutures sous le soleil
d’automne. Chaque matin, le valet du Prince les entretenait en les
cirant avec de la cire d’abeilles.
LE COIN DE L’ANGLOPHILE
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
15
[
Burns Night
POINT HISTOIRE
Le 25 janvier, tous les Ecossais
du monde commémorent
l’anniversaire de leur poète
et barde national, Robert Burns.
Robert Burns naît le 25 janvier 1759 à Alloway1, en Ayrshire,
dans une famille modeste (son père William est jardinier). Très
jeune, à l’école du village, Burns étonne son instituteur par sa
mémoire. Imprégné par les chansons traditionnelles écossaises
que lui chante sa mère et par les histoires de fantômes et de
sorcières que lui raconte sa cousine, il offre son premier
poème « Handsome Nell », à l’âge de 15 ans, à une jeune fille
qui travaille aux champs avec lui.
Auteur de nombreux poèmes et chansons d’inspiration
folklorique en scots (langue germanique parlée en Ecosse),
Burns est un ‘poète-paysan’. Son œuvre, d'une grande
sensibilité et inspirée de la vie à la campagne a contribué à
l'éclosion du romantisme. A sa mort (il a 37 ans), Burns est un
poète célèbre, aimé et apprécié de tous.
La Burns Night commémore la naissance de Robert Burns
depuis presque 200 ans. Tous les Ecossais se retrouvent donc
chez eux pour dîner, en costume traditionnel (quilt, sporran
etc ....). Au menu : haggis (panse de brebis farcie) et purée de
panais et de pommes de terre. Le tout accompagné de whisky
écossais bien sûr !
La cérémonie reste immuable : le haggis est apporté sur un
plateau, au son de la cornemuse. Le dîner est entrecoupé de
toasts (au whisky !) en l’honneur Robert Burns et le dîner se
termine par des chants et des déclamations de poèmes -tout à
fait imprononçables pour un Français ! Enjoy !
Marie-Blanche Camps
1
Scots Wha Hae
Scots, wha hae wi' Wallace bled,
Scots, wham Bruce has aften led,
Welcome to your gory bed,
Or to Victorie!
Now's the day, and now's the hour;
See the front o' battle lour;
See approach proud Edward's power -Chains and Slaverie!
Wha will be a traitor knave?
Wha can fill a coward's grave?
Wha sae base as be a Slave?
Let him turn and flee !
Robert Burns
On peut visiter sa maison natale (www.burnsheritagepark.com).
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
17
[
COIN DES LECTEURS
par Claire Cristofari
NOVECCENTO : PIANISTE
d’Allessandro BARICCO
Editions Folio
Attention chef d’œuvre ! Et désormais en Folio
pour 3 euros seulement ! Véritable petit bijou
littéraire, ce court texte écrit en 1994 sous
forme de monologue, d’abord créé pour le
théâtre, est un véritable enchantement !
Allessandro Baricco, sans nul doute l’un des plus grands écrivains
contemporains (« Soie », « Châteaux de la colère »…), nous offre ici
un conte envoûtant où la mer et la musique se font écho en un
ressac incessant. Laissez-vous embarquer à bord de ce récit et
écoutez… laissez vous emporter par les mots et la musique du
virtuose Baricco, par la folie et le doux désespoir de cette fable
moderne, de cette partition faite de poésie, d’humour, de nostalgie,
d’intelligence et de beauté. Noveccento a 30 ans en 1930. Il n’a
jamais quitté le paquebot sur lequel il est né, qui traversée après
traversée, amène de la vieille Europe sa cargaison d’immigrants
jusqu’aux ports et aux portes du rêve américain. Mais pour
Noveccento, « la terre est un bateau trop grand… ». Génial pianiste
de jazz, il invente une musique jamais entendue « Nous on jouait de
la musique, lui c’était autre chose. Lui il jouait…quelque chose qui
n’existait pas avant que lui ne se mette à jouer, okay ? Quelque
chose qui n’existait nulle part... ». Baricco lui aussi invente une
langue jamais écrite avant lui. Les autres écrivains écrivent des
livres, lui c’est autre chose.Lui il écrit … quelque chose qui n’existait
pas avant que lui ne se mette à écrire…Okay ?!
LA MAISON DU
RETOUR
De Jean-paul Kauffmann
Editions du Nil
Février 2007
18
A son retour du Liban, l’auteur, exotage du Hezbollah, va faire de la
recherche d’une maison, une sorte de quête du Graal.
Quand enfin il la découvre, il la reconnaît, l’investit et va
tenter de l’apprivoiser. Bouleversant paradoxe : comme
thérapie à ses trois années de détention, Jean-Paul
Kauffmann s’enfermera entre les quatre murs de sa
maison landaise, encerclé par une végétation contre
laquelle il lutte pied à pied pour ne pas la laisser envahir
tout son espace vital. Ce livre d’une pudeur extrême,
qui se méfie de tout sentimentalisme, est à la fois une
confession, un hymne à la nature et à l’hédonisme (ah
cette dégustation d’un Petrus 71 !..) une évocation de
l’enfermement et une leçon de vie. Tout est sous
contrôle dans cet écrit et jamais l’auteur ne se laisse
aller, ce qui rend le texte un peu froid peut-être,
d’autant que parfois le vocabulaire y frise le précieux
des ridicules.Mais à cette réserve près, c’est un écrit rare
et qu’il faudrait lire presque religieusement : le
témoignage magnifique et digne d’un homme qui
choisit la beauté, la nature, le silence et la culture pour
réparer en lui l’infinie blessure de la barbarie.
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
HOMMES ENTRE EUX
De Jean-Paul Dubois
Editions de « l’olivier »
Janvier 2007
Une femme, Anna, a un beau jour quitté son
mari, Paul Hasselbank, sans donner
d’explication, comme ça. Gravement malade,
Paul, obsédé par ce départ et par la mort qui
fait déjà son œuvre en lui, va décider de partir
à sa recherche. Il lui faudra pour cela quitter Toulouse pour rejoindre
North–Bay, dans le grand nord canadien et pour y retrouver celui
qui fut l’amant d’Anna.
Là-bas, tout est figé par le froid, le motel est presqu’à l’abandon, les
4x4 font la loi et on y trompe l’ennui en pariant sur des combats de
boxe d’une brutalité inouïe.
« Il n’y avait que de la neige. Et des conifères. Et des animaux
sauvages. Et un homme. » Floyd Paterson est un chasseur solitaire,
fort et libre, plein de vie insolente. Face à lui, Paul Hasselbank,
n’appartient déjà plus tout à fait au monde des vivants. Entre les
deux hommes va se tisser un lien étrange fait de pitié et de haine,
de jalousie et de fraternité.La tempête va les coincer tous deux dans
leur cabane au Canada… Dans ce huis clos glacé et glacial, ces deux
grands fauves vont s’affronter. L’un est déjà blessé à mort. C’est un
univers sans couleur et sans issue que Jean-Paul Dubois nous décrit
dans ce livre dont certains passages sont d’une beauté à couper le
souffle. Un monde en noir et blanc, d’une esthétique qu’on dirait
presque japonaise. Car dans ces pages d’une neige immaculée, c’est
à l’encre de chine que l’auteur a dessiné les ténèbres de la violence
des « Hommes entre eux ».
THE YEAR OF MAGICAL
THINKING
de Joan Didion
Edition Knopf (version française aux éditions Grasset)
Octobre 2005
« On s’apprête à dîner et la vie telle qu’on la connaît
s’arrête. » Voilà les premiers mots qu’a écrits Joan Didion
après que son mari, l’écrivain John Gregory Dunne soit mort
sous ses yeux le 30 décembre 2003. Victime d’une crise cardiaque alors qu’ils
revenaient tous deux de l’hôpital où leur fille unique était dans le coma.
L’auteur, grande figure intellectuelle outre atlantique, dont la mécanique de
pensée a toujours été faite de rigueur et de précision : « savoir, c’est contrôler »,
se heurte ici aux limites de l’intelligence. La mort est banale, et pourtant cette
mort-là lui est proprement inconcevable. Le désordre intérieur qu’elle provoque
est un ravage psychique qui entraîne l’auteur jusqu’aux frontières de la folie.
Cette « pensée magique » dans laquelle sa raison se perd, lui fera, par exemple
garder les chaussures de son mari dans le placard car « il en aurait besoin s’il
revenait ».
Dans ce récit bouleversant, Joan Didion s’exerce à une véritable « autopsie » de
son travail de deuil : les mots sont des scalpels froids et aiguisés, la lumière y est
blanche et crue, la langue est sèche, dépouillée jusqu’à l’os, les descriptions sont
cliniques. Mais, cet acharnement à tenter de faire du sens malgré tout, là où il n’y
en a pas, est sans doute pour l’auteur, profondément thérapeutique. « Nous
devons nous défaire des morts, les laisser partir, les laisser devenir la photo sur la
table de chevet ».
IL N’Y A PAS DE GRANDES PERSONNES
d’Alix de Saint-André
Editions Gallimard
Mai 2007
Alix de Saint-André n’avait qu’une douzaine
d’années et se morfondait sur les bancs d’un
collège de Saumur « qui dispensait la bêtise
et l’ennui en toute impunité » lorsqu’au
hasard d’une banale dictée extraite de « La
condition humaine », cette jeune fille de
bonne famille, jupe plissée et chaussettes blanches, fut éblouie par
ce texte, et s’éprenait follement de son auteur , écrivain-aventurier un
peu fou et génial: André Malraux ! Ce coup de foudre ne se
démentira jamais.Mais qu’on ne s’y trompe pas, ce livre ne se résume
pas à la passion d’Alix de Saint-André pour celui qu’elle appelle avec
une affectueuse insolence « mon Dédé » ! On y croise au détour de
pages au style enlevé et plein d’humour, Proust et Chateaubriand,
[
COIN DES LECTEURS
une ancienne bonne sœur qui fera dorénavant de la littérature son
unique sacerdoce, Simone Veil en robe synthétique, Louis Pauwels,
Françoise Sagan et Florence Malraux, bien sûr, à qui le livre est dédié.
On s’y interroge, grâce à la culture et la profondeur de l’auteur, sur ce
qui dans un écrivain relève de l’homme et ce qui relève de
l’œuvre.On s’y promène d’une plume légère mais jamais frivole, de
Saumur à Paris, de l’Espagne à la Bosnie, du Panthéon à l’université
de New-York. Ce livre n’est pas seulement une biographie, ni
vraiment un roman, ce ne sont pas simplement des mémoires, pas
plus que des « Antimémoires », ce n’est pas un essai non plus… ou
plutôt : c’est tout à la fois ! C’est un Ovni littéraire qu’on pourrait, en
empruntant le mot à Malraux lui-même, qualifier de « machin » ! Mais
quel magnifique, quel passionnant, quel savoureux « machin » !
TO THE END OF HELL
One Woman’s Struggle to Survive Cambodia’s Khmer Rouge
By Denise Affonço
Reportage Press, £16.99
In one of the most powerful memoirs of persecution ever written, Denise
Affonço recounts how her comfortable life was torn apart when the
Khmer Rouge seized power in Cambodia in April 1975. A French citizen
she was offered the choice of fleeing the country with her children or
staying by her husband’s side. Chinese and a convinced communist, he
believed that the Khmer Rouge would bring an end to five years of civil
war. She decided that the family should stay together. But peace did not return and along with
millions of their fellow citizens they were deported to the countryside to a living hell where they
endured almost four years of hard labour, famine, sickness and death.
What gives this book its remarkable freshness is that much of it was written in the months after
Denise Affonço’s liberation, in 1979. After that, she had to rebuild her life with her surviving son
in France and the carbon copy manuscript was all but forgotten. It was only when some 25
years later she met a European academic who told her that the Khmer Rouge did “nothing but
good” for Cambodia that she realised it was time to end her silence.
Her phenomenal testimony sold 50,000 copies when published in 2005 in France.
Part of the profits from the sales of To The End of Hell will go to the Documentation Center
of Cambodia (DC-Cam) in Phnom Penh, where Reportage Press has set up a scholarship
in the name of Jeannie, Denise Affonco’s nine-year old daughter who starved to death
under the Khmer Rouge regime.
Coin jeunesse
Red
Tears
Joanna
Kenrick
Faber &
Faber, £6.99
For teenagers
This is the first novel to focus on
the practice of self-harming. The
15-year-old heroine is doing her
GCSEs. She is under pressure
and when it overwhelms her she
resorts to self-harm and finds
that once begun it is not easy
to stop…
Ileana Giesen
Orthophoniste
Rééducation des troubles de l’acquisition
de la lecture et de l’orthographe
Tel: 020 7245 9395
Fax: 020 7598 5200
E-mail: [email protected]
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
19
Pour mieux prendre soin de vous dans votre langue
PEDIATRIE
REGISTERED CHARITY N 1024910
CONSULTATIONS ET VISITES A DOMICILE
Renseignements et Rendez-vous
020 7370 4999
3 Harrington Gardens, London SW7 4JJ
Visitez notre web-site: http://www.medicare-francais.com
MEDICARE FRANÇAIS
MEDICARE FRANÇAIS
DOSSIER Xmas traditions : totally british !
Les Petites Histoires
de Francine à Londres
Ce mois-ci :
Carte de Noël: design E. Pironneau
Quand Francine ne veut plus
passer pour la dinde (de Noël)…
Quand Francine, l’année
dernière –année de son
arrivée, a été prise de
surprise par la réception postale massive
dès mi-décembre de cartes de Noël… sans compter
celles entassées dans les cartables de ses enfants, elle
s’est jurée d’assurer un max en année 2. En effet, son goût
immodéré pour les traditions de Noël, en tant que
symbole de la famille et de sa pérennité lui semble être
son territoire « chasse gardée » .C’est donc piquée au vif
dans sa fierté de Christmas addict, qu’elle a été
incapable d’envoyer ses propres cartes avant le mois de
janvier. Et encore, des moches, de cartes, vu que les
rayons étaient dévalisés depuis longtemps….
Mais voici donc que notre chère Francine reçoit, certes quelques
jours après l’envoi des siennes, ouf, une carte de la famille Schmidt,
qui est une véritable œuvre d’art créée à partir d’une photo de leur
4 magnifiques enfants dans un ranch enneigé, certainement prise
au Colorado. « RRRRh cette ville est donc inouïe, je serai toujours
une ringarde », rage Francine.
1er conseil de copines de l’Echo :
« Sache, ma chère Francine que cette tradition en effet a lieu
avant Noël en Grande Bretagne au lieu du mois de janvier en
France…Et que, à l’égal de la comparaison difficile entre le
nombre de pintes de bière bues entre un Anglais et un
Français…ou du nombre d’essais marqués en demi -finale de
rugby…, on peut difficilement comparer l’ampleur du nombre
de cartes reçues entre une famille lambda anglaise et une
française . A croire que l’installation, tant fragile que ludique,
du jeu de cartes sur la fausse cheminée britannique est, en fait,
le reflet de la réussite de l’intégration sociale familiale
anglaise. »
Donc Francine se recentre sur ce qu’elle est… et surtout sur ce et
ceux qu’elle aime et décide d’envoyer moult cartes, toutes
personnalisées avec de gentils mots.
Mais pour se nourrir toujours plus de cette culture britannique,
elle part d’abord enquêter sur internet sur l’origine de cette
tradition. Mais là, si elle découvre qu’en effet c’est bien un Anglais,
Sir Henri Cole qui, en 1843, a fait créer une carte par un pote
artiste, John Horsley, elle découvre également que cette action
n’avait que des fins commerciales. Ce fonctionnaire de la Poste,
créateur de la carte de Noël et précurseur de l’événement
marketing a imaginé cette carte pour développer l’utilisation des
tout nouveaux services postaux, encore très onéreux et réservés
une élite… En effet, il faudra attendre les premières lignes de
chemin de fer pour que le courrier devienne accessible, à tous les
sens du terme.
Quelle déconvenue pour notre altruiste Francine, à la limite de la
béatification en période de Noël, d’apprendre que cet acte si
symbolique n’avait que des fins mercantiles…
Et voici donc que, dès le mois d’octobre, notre Francine se ruine
en cartes, le plus souvent charity, générosité saisonnale oblige,
toutes plus belles les unes que les autres, dénichées dans les rayons
papeterie de Harrods ou WHSmith.
2ème conseil des copines de l’Echo :
« Chère Francine, tu ne crois pas que la vie est assez chère
comme cela à Londres pour te ruiner en bouts de papier
destinés, au mieux, à être recyclés dans des sacs oranges d’ici
quelques semaines, au pire, à encombrer cette fameuse fausse
cheminée jusqu’à Pâques ou à la Trinité… ? Sache que l’on
trouve des boites de 10 ou 20 cartes pour £2 dans les
supermarchés de la ville –c’est bien suffisant pour toutes celles
des copains et autres profs des enfants… ainsi tu gardes un
budget un peu plus important pour les soldes de Harvey
Nichols qui commencent dès le 26 décembre !!!! »
3ème conseil des copines de l’Echo :
« Stop tout de suite ! Haro total sur ce genre de pensée ! Encore
moins qu’en France tu ne penseras à jouer la surenchère dans
quelque domaine que ce soit. A Londres, ville cosmopolite par
excellence, où l’on voit autant de voitures de James Bond dans
les rues que de crottes de chien à Paris, on ne se compare pas
aux plus riches, plus puissants, plus chics ni même aux plus
créatifs, extravagants etc.… sous peine de suicide imminent…
or en période de fête, comme chacun sait… méfions-nous ! »
Dernier conseil des copines de l’Echo pour 2007 :
« Concentrons-nous sur le bon de la tradition, apprécions le
symbole dans ce qu’il a de chaleur à communiquer, même aux
plus éloignés, pour un coût minime. Réapprécions le charme
de l’épistolaire et laissons donc à Francine le soin de vous
souhaiter à toutes et à tous un excellent Noël 2007 et les plus
chaleureuses fêtes familiales possibles.
Avec une carte de Noël toute bête, mais tellement sincère...
Magali Chabrelie
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
21
DOSSIER Xmas traditions : totally british !
Sans une dinde,
ce ne serait pas vraiment Noël!
C’est ce que pensent 97% des Anglais. La dinde est donc l’élément
central d’un traditionnel « English Christmas dinner ». C’est à
l’époque Tudor que cette tradition de la dinde de Noël apparaît en
Angleterre. C’est Henry VIII qui, le premier, se fait servir cette volaille
à sa table de fête. Aujourd’hui, ce sont 10 millions de dindes qui sont
consommées chaque année au Royaume-Uni. Cette « star » de Noël
est farcie bien sûr! Avec des noix, des herbes et de petites saucisses
enrobées de bacon. Elle est accompagnée de choux de Bruxelles,
pommes de terres rôties, cranberry sauce et éventuellement d’un
mélange de navets et de choux.
L’autre mets essentiel d’un repas de Noël anglais est le fameux
Christmas Pudding. C’est une sorte de cake aux fruits de couleur
marron avec des raisins, des noix et des cerises. La différence est qu’il
n’est pas cuit au four mais à la vapeur. Il se prépare
traditionnellement le dimanche précédent le premier dimanche de
l’Avent, donc environ 5 semaines avant Noël ! Sa recette doit contenir
13 ingrédients différents pour faire référence au Christ et à ses
apôtres. On y glisse aussi une pièce de monnaie qui portera chance
à celui qui la retrouvera dans sa part ! Une fois qu’il est cuit, le
Christmas Pudding est déplacé
d’Est en Ouest au sein de la
maison en l’honneur des 3
Rois Mages. Enfin, chaque
membre de la famille
mélanger une fois la pâte en
faisant un vœu qui reste secret…
Le jour J, le Christmas Pudding devra encore être cuit à la vapeur
pendant 2 heures et sera finalement servi avec une crème au beurre
parfumée au cognac ou de la crème anglaise. Pour rendre les choses
plus festives, il pourra également être flambé au cognac.Les lumières
seront alors toutes éteintes et le Christmas Pudding arrivera en
flamme sur la magnifique table entièrement décorée.
N’oubliez pas les crakers et surtout disposez vos fourchettes pointes
vers le haut : vous voilà prêt pour un vrai Noël anglais. Mais ne
commettez pas d’impairs, en Grande-Bretagne, le repas de Noël se
célèbre uniquement le 25 décembre, lors du déjeuner !
Julienne Favre
Les
crackers,
une idée craquante pour un Noël à l’anglaise
MBC
A l’approche de Noël, les crackers envahissent les rayons des
grandes surfaces par boîtes de 6 ou 12, aux côtés des rubans et
papiers d’emballage. Décorant traditionnellement la table du
réveillon et placée près de l’assiette de chaque convive, la
papillote en papier carton contient un petit cadeau et un
message. Elle produit une légère détonation lorsqu’on en
arrache les extrémités pour l’ouvrir.
Le cracker a été inventé en 1847 par un britannique, Tom Smith,
boulanger de son état. Voyageur en quête permanente d’idées
nouvelles, il s’est inspiré du « bonbon » découvert lors d’un séjour à Paris, pour l’élaborer.
Devant le succès remporté par l’objet, il n’a cessé de l’améliorer, remplaçant le bonbon par un
cadeau, intégrant un chapeau en papier et un petit message, d’abord un message d’amour
(love motto), puis au fil du temps des maximes, blagues et devinettes.
Vendu originairement à Noël, le cracker est également utilisé pour certaines occasions comme
les mariages, les célébrations américaines du 4 juillet ou de Thanksgiving…
Il peut être personnalisé selon la demande, son contenu plus ou moins luxueux, fait main,
partiellement ou totalement. Il fait d’ailleurs régulièrement l’objet de commandes spéciales
par la famille royale.
La petite histoire veut qu’un particulier ait commandé en 1927 un cracker pour ses fiançailles,
et envoyé la bague de fiançailles avec un mot et un billet de 10 shillings pour sa fabrication.
Mais il a oublié de préciser une adresse et ne s’est jamais manifesté auprès du fabricant qui,
depuis lors, a toujours conservé la bague, la lettre et le billet !
La tradition du cracker s’est perpétuée et l’entreprise florissante de Tom Smith, transmise à ses
trois fils, emploie plus de 150 personnes et exporte ses papillotes dans 34 pays. Le groupe est
devenu une filiale de Napier Industries, la plus grande usine de fabrication de crackers
au monde.
Alors, succomberez vous à la tentation d’un cracker le 24 au soir ? Alexandra Lang
22
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
Le saviez vous ?
Le plus grand cracker du monde a été
fabriqué en décembre 2001 par les
enfants de l’école Ley Hill, située en
Angleterre dans le Buckinghamshire.
Composé d’une armature spéciale, il
mesurait 63,1 m de long, 4 m de diamètre,
comprenait 300 ballons, des cadeaux, un
chapeau géant et une blague. Sa
fabrication a pris 4 jours.
Quelques idées délirantes
de mottoes pour fabriquer
vos propres crackers
• Pete Doherty : pourquoi j’ai décidé
d’arrêter les crackers
• Hugh Grant : 4 crackers et un
enterrement
• Johnny (avec l’accent) : un crackeur
sachant craquer sans son crack est un
crackeur vacheument craquant
• Jean Paul Belmondo : itinéraire d’un
cracker gâté
• Jacques Dutronc : un cracker qui fait
crack, boum, hue !
• Et pour finir : A nous les p’tits crackers...
DOSSIER Xmas traditions : totally british !
Boxing Day
When I was six the older brother of a school friend told
me Boxing Day was all about fighting over Christmas
presents. He described it as a knock out tournament
where you had to throw some hard punches to hang
onto your new toys. I didn’t believe him of course. But I
remember feeling nervous about the brand new doll
from my grandmother. The doll had a lovely pink dress
and if you pulled the string in her back she would ask
to go shopping in a squeaky little voice. I adored her
and so when I woke up on the morning of December
26th I hid her under my bed – just in case.
Actually Boxing Day is about giving rather than taking away. The
name of the holiday may come from the alms boxes placed at the
back of every church to collect money for the poor. To this day,
straight after Christmas the charity boxes are opened and the
contents distributed to the neediest people in the parish.
Some believe Boxing Day also refers to boxes of gifts or money for
serfs and servants. In feudal times, the lord of the estate would
deliver a post Christmas box filled with grain, cloth, tools and other
goods to each peasant family on his land. A few centuries later, lords
and ladies of the manor would ‘box up’ their leftover food and
unwanted presents for their tenants and household staff.
Shopkeepers and artisans used to keep boxes made of clay like
piggy banks to collect donations from customers. On the 26th
December they would smash it with a hammer and share out the
cash. Today postmen, milkmen and newspaper delivery boys still
collect money in the run up to Christmas but they use cardboard
boxes covered in wrapping paper instead of clay ones. A friendly
warning: if you fail to contribute your papers may arrive late, your
milk might have gone sour and your most important letters could
go astray.
Boxing Day is also known as the Feast of St
Stephen, the first Christian martyr who was
stoned to death in Rome for blasphemy. To
commemorate his sacrifice, groups of young
boys used to hunt a wren, stone the unfortunate
bird to death and then tie it to the top of a pole,
decorated with holly sprigs and ribbons. With
blackened faces, the boys would go from door
to door singing for coins, gifts or food. Then
they would pluck a feather from the bloodied
bird and give it to the lucky householder.That
makes trick–or- treating seem positively
wholesome.The custom is still popular in Ireland
and the Isle of Man but thankfully they use a stuffed
toy or coloured hoops to represent the wren instead of a real bird.
There are many more bizarre Boxing Day traditions across the UK. In
the Yorkshire town of Scarborough, December 26th is 'Ladies Day'
when women hit the pubs en masse. After slaving away over the
Christmas dinner, they feel entitled to a drink. Sometimes things get
out of hand – the British have a strange relationship with alcohol and the police are called in.
Other Yorkshire traditions include fishermen versus firemen football
match and a tug of war on the beach. In the Welsh town of Tenby,
600 people take a Boxing Day dip in the sea in full fancy dress. Last
year some were disguised as Elvis, others as monks or cavemen.
Others prefer dressing up in jodhpurs and scarlet coats. The Boxing
Day meet used to be the biggest turn out of the year. But now the
government has banned foxhunting, some hunt for bargains instead
in the crazy Boxing Day sales. But for most people, the day after
Christmas is all about slobbing out in front of the TV, eating left over
turkey sandwiches.
Lucy Ash
CHRISTMAS PUDDING
• 100g currants
• 100g mixed raisins and
sultanas
• 50g natural-coloured glacé
cherries, chopped into
quarters
• 50g dried blueberries
• 50g prunes, roughly
chopped
• 50g marron glace pieces,
chopped
• 60g candied peel, finely
chopped
• 150ml rum
• £1 coins, cleaned (sea below)
• 150g shredded suet
• 1 quince or 1 medium
cooking apple to provide
120g, roughly grated
• 150g dark brown sugar
• 1/2 teaspoon mixed spice
• pinch of salt
• 3 large eggs
• zest of 1 orange
• 125ml vodka for flambéing
• sprig of holly for decoration
• 1 1/2 –litre plastic pudding
basin with fitted lid
Soak the fruit in the rum overnight.
Mix all the ingredients together in a large bowl and then add the
soaked fruit. At the same time, add the cleaned £1 coins. I know a
pound a go sounds extravagant but the heaviness of these coins,
and their glinting goldness, makes them most appropriate; soak in
Coca-Cola overnight to clean. Butter the pudding basin and put
the mixture into it. Cover with a piece of greaseproof in which you
have folded a pleat, and put on the lid. Boil or steam the pudding
for 3 ½ hours. Rewrap the pudding and store somewhere cool until
Christmas. Reheat in the same way, that’s to stay, steam or boil for
another 3 ½ hours. Now, the flambéing. Put the vodka in a small
pan and heat on the hob. Light it, pour it over the pudding and
bring ceremoniously to the table.
Illustration: M.A Camps
‘Stir-up Sunday’, the day on which we’re all supposed to make our puddings before they’re left to mature
for Christmas Day itself, falls towards the end of November, on the Sunday after Trinity.
Traditionally everyone in the house is meant to give one stir, wishing for luck as they do so.
Extracted from ‘How to be a Domestic Goddess’ by Nigella Lawson.
Published by Chatto & Windus at £17.99. Copyright©Nigella Lawson 2003
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
23
DOSSIER Xmas traditions : totally british !
Si vous êtes à Londres depuis longtemps, vous
avez sûrement, comme moi, adopté la
traditionnelle habitude anglaise consistant à
réserver un spectacle de « panto » pour ces
fêtes de fin d’année. Si vous venez d’arriver,
dépêchez-vous de réserver !!!
Le Pantomine, c’est un mélange
de théâtre (style Guignol), de
comédie musicale à l’anglaise et
de commedia dell’arte… Bonne
humeur garantie pour toute
la famille!
“
Panto Dame de Jack and the Beanstalk
au Barbican
Il s’agit d’une forme populaire
de théâtre, incluant de la danse,
du chant, de la bouffonnerie,
des personnages déguisés et
sur-maquillés et d’un nombre
innombrable de farces pour
petits et grands.
Le héros principal (principal boy) est souvent joué par une femme, alors
que la mère du héros est jouée par un gros homme plutôt âgé, travesti
en femme (panto dame) et souvent habillé à la façon d’un clown. Les
nombreuses blagues plus ou moins vaseuses et les gags permanents,
les chansons populaires revisitées, les déguisements surprenants font
de ce spectacle une expérience inoubliable!
“
Une caractéristique du
Pantomime
est
la
présence d’une bonne
fée mais aussi d’un
méchant, que les enfants
se font un plaisir de huer
à chaque apparition. Le
Pantomime encourage la participation du public qui doit avertir si le bad
guy apparaît et il est fréquent que plusieurs enfants ou adultes soient
interviewés par la Panto Dame à la fin du spectacle.
Bonne humeur garantie
pour toute la famille!
L’histoire est toujours basée sur un conte archi connu mais revisité pour
l’occasion : Aladin, Ali Baba et les 40 voleurs, Robin des Bois, Blanche
Neige, Cendrillon, Peter Pan, La belle au bois dormant, Le chat botté,
etc… sont autant de pièces traditionnellement jouées au moment
de Noël…
Une occasion à ne pas manquer !
Béatrice Perez
24
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
Une petite sélection
au programme de
Londres cette année
Snow White and the Seven Dwarfs
au New Wimbledon Theatre (SW19),
du 7 Décembre au 20 Janvier.
www.theambassadors.com
newwimbledon
Peter Pan au Millfield Theatre (N18),
du 30 Novembre au 6 Janvier
www.millfieldtheatre.co.uk
Aladdin au Bridewell Theatre (EC4), du 8 au 12 Janvier
www.blucow.co.uk/boxoffice
Jack and the Beanstalk au Barbican Centre (EC2),
du 1er Décembre au 12 Janvier - www.barbican.org.uk
Cinderella au Theatre Royal Stratford East (E15),
du 1er Décembre au 19 Janvie - www.stratfordeast.com
Dick Whittington au Greenwich Theatre (SE10),
du 4 Décembre au 5 Janvier www.greenwichtheatre.org.uk
Dick Wittington and his cat au Hackney Empire (E8),
du 1er Décembre au 12 Janvier www.hackneyempire.co.uk
Trouble in Pantoland au Intimate Theatre (N13)
du 20 au 22 Décembre - www.platinum1entertainment.co.uk
Beauty and the Beast au Lyric Hammersmith (W6)
du 29 Novembre au 5 Janvier (pour + de 7 ans)
www.lyric.co.uk/pl298.html
Cinderella au Richmond Theater
du 7 Décembre 2007 au 20 Janvier 2008. Booking : 0870 060 6651
Cinderella au Old Vic Theatre (SE1 Waterloo)
du 9 Décembre au 20 Janvier - Booking : 0870 060 6628
NB : je vous recommande pour les enfants à partir de 3 ans,
une production certes moins Panto, beaucoup plus théâtre
traditionnel mais tout à fait magique :
The Snowman au Peacock Theatre en plein centre de Londres
(WC2), du 5 Décembre 2007 au 6 Janvier 2008.
www.sadlerswells.com/peacock
DOSSIER Xmas traditions : totally british !
MARKETS
Un air de fête tout au long du
mois de Décembre!
Covent Garden
Christmas Market and Food festival
du 15.11 au 24.12
London Heathrow,
Christmas Toys, du 1.12
au 31.12
Waltham Cross Christmas
Market, Waltham Cross, les
dimanches uniquement
du 2.12 au 23.12
Hyde Park’s Winter Wonderland, German style avec des chalets installés
le long de Serpentine Road, une patinoire d’une capacité de 400
personnes, ainsi qu’un toboggan de glace, vente de cadeaux, artisanat,
food, du 1.12 au 6.01
Kent Christmas Food Fair, Bexley le 6.12
Whitecross Christmas Food Festival, l’un des plus vieux marchés
de Londres restauré façon Borough Market. Dégustation de produits,
cours de cuisine, les 7 et 8.12, Whitecross Street EC1
Pas de Noël anglais
sans mince pies !
Mais d’où vient cette coutume de présenter à sa table de
Noël ces petits pâtés ronds ?
Les mince pies remontent au XVIème siècle. A l’époque,
ils étaient fourrés à la viande d’agneau et assaisonnés
d’épices –épices qui venaient d’être rapportés par les
Croisés ! Ainsi, on célébrait la naissance du Christ avec des
petites tourtes, dont la forme ovale rappelait la
mangeoire dans laquelle il était né et dont les épices
qu’ils contenaient provenaient de sa terre natale.
De nos jours, les mince pies, sont de forme ronde et ils sont
fourrés d’un mélange de fruits secs (raisins,
abricots), de cerises confites, de zestes de
citron, de pommes, de noix et
noisettes et d’épices,
notamment de la cannelle et de
la noix de muscade. On en
trouve de très bons dans le
commerce. Ils se dégustent tièdes
et accompagnés de crème fraîche.
La tradition veut que les enfants déposent sur un plateau,
au pied de la cheminée, un ou deux mince pies avec un
petit verre de brandy –ou de lait- pour le Père Noël ainsi
qu’une carotte pour ses rennes… Marie-Blanche Camps
Illustration: M.A Camps
Christmas
Greenwich Art & Craft Christmas Market, du 7.12 au 24.12
Kingston upon Thames, Eden Craft Gift Fair, du 9.11 au 24.12
Kingston upon Thames German Market – Ancient Hall,
du 12.11 au 23.12
Lycée Français South Kensington, French Christmas Market,
Samedi 8 Décembre
Southwark, Frost Fair, Bank Side se transforme en un spectacle magique
de glace du 14.12 au 16.12
Camben Lock Christmas Market, du 14.12 au 18.12 avec, le 14, fin de
journée spéciale enfants (musique, magie …) food and shopping
N’oubliez pas le marché de Noël de Boulogne sur Mer, avec parade
et feux d’artifice sur le port, les 1.12, 8.12 et 9.12.
The perfect gift book
Une autre tradition de Noël tout à fait britannique est
d’offrir un petit livre de blagues. Les caisses des librairies en
regorgent, regardez bien. Don’t arm wrestle a pirate vous
donnera 101 idées de choses à faire ou ne pas faire !
Humour anglais garanti.
Un petit cadeau idéal (pour adultes)
Don’t arm wrestle a pirate
Dave Skinner and Henry Paker
Hodder & Stoughton Hardback, November 2007 £7.99
Et bien sûr, pour les enfants ne manquez pas Santa Claus chez Harrods.
The Christmas Forest pour acheter votre sapin. Les fonds sont reversés
à une ONG au profit des populations africaines - St Stephens Church,
Rosslyn Hill et Pond Street, Hamstead NW3.
Pour vos décorations de Noël, passez par The Christmas Shop
Hays Galleria, 55A Tooley Street, Bermondsey, London SE1.
www.sxc.hu
www.frenchfairs.com
www.chistmasmarkets.com
www.viewlondon.co.uk
Géraldine Appert
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
25
DOSSIER Xmas traditions : totally british !
Décembre est là :
la fébrilité gagne peu
à peu les bureaux
londoniens… la
Christmas Party season
est lancée ! Difficile de
l’éviter : le sujet est à
l’ordre du jour depuis
le mois de septembre dans la presse, et le nombre d’articles et de
publicités la concernant ne cessent de grossir à mesure que
décembre approche. A lire les recommandations abondantes et
répétées lancées par journalistes, hommes ou femmes politiques
et autres cabinets de conseil, la saison est à haut risque !
Ainsi, la plupart d’entre eux rappelle que pour éviter des
lendemains qui déchantent, il est prudent de ne pas danser sur les
tables, qu’il vaut mieux éviter de photocopier une partie intime de
son anatomie (apparemment un « dérapage » classique en cette
saison), qu’il n’est pas recommandé d’agripper son patron pour lui
réclamer une augmentation, d’insulter ou même de coucher avec
l’un de ses collègues lors d’une Christmas Party. Enfin, tous
insistent pour dire qu’il faut boire encore et toujours de… l’eau,
ce qui paraît particulièrement utopique en cette période
de l’année…
Ce typique rituel de l’art de vivre à l’anglaise semble servir –
l’alcool aidant - d’exutoire aux frustrations en tous genres
accumulées au fil des mois précédents. Résultat : les soirées de
Noël organisées par les entreprises britanniques débouchent sur
un nombre croissant d’accusations de harcèlement sexuel et de
licenciement abusif. De plus, ces moments d’égarement éthyliques
sont de plus en plus souvent filmés par des collègues, pas toujours
bienveillants, et largement diffusés sur le net. En 2006, selon la BBC,
le nombre de ces petites vidéos aurait triplé pour atteindre le
nombre de 150 000. Enfin, la société Gala Casinos a publié une
étude sur le sujet qui fait apparaître qu’un tiers des employés
ayant participé à la Christmas Party annuelle de leur bureau n’avait
conservé aucun souvenir de ce qu’ils y avaient fait.
Gageons que cette année encore, la tradition sera respectée et
qu’ils seront nombreux, ceux qui ne garderont pour tout souvenir
de cette soirée, qu’un grand trou noir accompagné d’un
mémorable mal de crâne !
Christine Naoumoff-Faillat
Les traditions du nouvel an
Les Français s’embrassent sous le gui, les Espagnols ont leurs 12 grains de raisins pour les
12 coups de minuit… et les Anglais? Quelles sont leurs traditions pour le nouvel an ?
“
Même si les festivités de Noël sont largement plus entourées de habitants de la maison. La coutume précise que cette personne sera
traditions, quelques coutumes existent pour célébrer le 31 de préférence un grand et bel homme brun. Ça a le mérite d’être
décembre. Pour beaucoup d’Anglais, la référence pour le passage à précis ! Les festivités continueront parfois jusqu’au 2 janvier, qui est
la nouvelle année est évidemment l’horloge de Big Ben. Un grand également férié en Ecosse.
feu d’artifice, très médiatisé, est ensuite tiré du célèbre London Eye.
Au pays de Galles, l’usage est d’ouvrir la porte arrière de la maison au
Edinburgh et Glasgow sont également réputées pour leurs
premier coup de minuit pour laisser partir l’année qui s’achève. Elle
célébrations du nouvel an. Mais étrangement, c’est la ville de
est ensuite refermée à clés pour préserver la chance dans la maison.
Bideford, dans le nord du Devon qui détient la réputation des
Au dernier coup de minuit, c’est la porte de devant qui est ouverte
festivités les plus folles. Bideford, troisième port de Grande Bretagne
pour laisser entrer l’année qui commence.
(après Londres et Bristol), voit ses
La coutume des étrennes semble
quais envahis à minuit par des
milliers de personnes déguisées
Au dernier coup de minuit, c’est la porte de ne plus exister en Grandedepuis la seconde guerre
pour décompter ensemble les 10
devant qui est ouverte pour laisser entrer Bretagne
mondiale.
Auparavant,
les
dernières secondes de l’année. Si
l’année qui commence
commerçants livrant à domicile
vous faites le déplacement
(laitier, boucher…) recevaient des
jusque là-bas, nous attendons vos
étrennes le jour de Christmas box, le 26 décembre. Cette habitude
témoignages dans le courrier des lecteurs!
n’a pas perduré et n’a jamais été une tradition du nouvel an. Les
Des traditions plus locales persistent, notamment en Ecosse où le
pompiers et les facteurs ne passeront donc pas au mois de janvier
réveillon du 31 décembre porte un nom: Hogmanay. C’est la fête la
pour vous vendre leurs calendriers ! Idem pour votre concierge, qui
plus importante de l’année. A minuit, les Ecossais forment une
est plus habitué à recevoir une bouteille de whisky, de vin ou encore
farandole et entonnent ensemble un chant traditionnel, « Auld Lang
une boîte de chocolats. Néanmoins, si celui-ci vous a rendu de
Syne ».Puis, dès les premières minutes de l’année, commence le rituel
nombreux services au cours de l’année, vous pouvez tout à fait faire
du first footing. Il s’agit d’attendre la première personne qui franchira
un geste pour le remercier. Personne ne vous en voudra d’appliquer
le seuil de la maison. Elle devra entrer par la porte de devant et
une tradition française !
apporter un morceau de charbon, des sablés, du whisky… chacun
de ces présents étant censé apporter chance pour toute l’année aux Julienne Favre
“
E. Pironneau
Christmas Party :
attention danger !
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
27
[
FOCUS
HISTOIRE DE RÉSERVOIRS
par Claire Chick
Illustration: M.A. Camps
Penser quoi ? La définition des Think
Tanks relève presque de la gageure
La littérature, plutôt indigente, considère
qu’ils constituent un ensemble
hétérogène, mais s’accorde à dire qu’ils
traitent tous de Politique Publique.
Faiseurs d’idées, les Think Tanks
cherchent à dynamiser la démocratie en
émettant des propositions novatrices.
A l’appui d’un triptyque Recherche
/Publication/Communication, ils agissent
sur le débat, proposent des stratégies
alternatives aux décideurs politiques,
et s’inscrivent dans une culture de
l’influence, qui exige une capacité à
produire et à intervenir au bon moment.
Le Royaume Uni et la France ont leur
quota de Tankery, mais, divergence de
culture oblige, les critères identitaires de
ces réservoirs sans fond ne sont pas les
mêmes de part et d’autre de la Manche.
28
Les Britanniques sont des précurseurs
en matière de Think Tank
La Fabian Society, établie en 1884, a
ainsi longtemps défendu l’approche
keynésienne au sein des politiques
économiques du royaume. Mais il est vrai
qu’aucun émule n’est venu contrer sa
stratégie avant plusieurs décennies, et
c’est davantage aux Etats-Unis que ces
catalyseurs de tendance ont pris toute
leur ampleur. Notamment à partir du
milieu des années 1970. Les Think Tanks
ont en effet commencé à s’imposer
quand les intellectuels de droite sont
venus grossir les rangs de la réflexion des
Sciences Sociales, et affluent plus encore
depuis que, l’Amérique, libérée du prisme
de la bipolarité, ouvre grandes les vannes
de l’analyse sur le devenir de la
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
démocratie. En conseillers du Prince,
ils s’érigent telle une élite extérieure à
l’Administration, mais au contact des
cercles du pouvoir. Capteurs de la
nouvelle volatilité électorale et en
professionnels de la communication,
ils prennent le pouls de l’opinion et
dégagent parfois un écho détonant.
L’obtention d’une tribune dans la presse
a pour eux un impact immense et la
télévision reste le relais médiatique
incontournable. Francis Fukuyama ne s’y
est pas trompé. Professeur d’Economie
Politique, ce Think Tanker controversé
“
de réflexion. Nombre de « Policy
Entrepreneurs » se sont imposés dans
une stratégie de soutien auprès d’acteurs
politiques, à l’appui de rapports
raccourcis, commentés par les media,
et chargés d’une expertise partisane.
Margaret Thatcher s’est ainsi entourée
des Think Tanks émergents de la
nouvelle droite prônant la réforme des
marchés libérés, tel l’Adam Smith
Institute. Plus récemment, ils sont
souvent apparus comme le vivier du
pouvoir exécutif, témoignant ainsi du
recul des fonctionnaires en tant que
pourvoyeurs d’analyse des politiques
publiques. The Institute for Public Policy
Research (IPPR), le« Pink Tank », proche
du New Labour, cohabite entre autres
avec the Centre for Policy Studies (CPS),
d’obédience conservatrice, pour proposer
des voies à suivre sur l’environnement,
la politique sociale, l’individu, les
minorités… Parmi beaucoup d’autres
encore, Policy Exchange, proche de
David Cameron, s’est récemment illustré
dans une publication sur la littérature
extrémiste des mosquées britanniques,
diffusée le jour de la visite d’Etat du roi
Abdallah à Londres.
de l’influente
RAND Corporation,
est à mi-chemin entre l’Université et
la vulgarisation scientifique. En tant
De là à parler d’influence…
qu’expert internationaliste, il est un des
Le Royaume-Uni rassemble plutôt une
mentors de l’espace politico-intellectuel
communauté assez large de Think Tanks
américain, mandaté pour modeler les
indépendants, attachés à un rapport
paradigmes du futur, et invité à pénétrer
prudent au pouvoir. Les bureaucrates et
le champ politique. Son article sur « La
politiciens de Whitehall eux-mêmes ne
fin de l’Histoire », traitant de la victoire
les considèrent pas toujours d’un très bon
du capitalisme, a
défrayé une chronique
Faiseurs d’idées, les Think Tanks
planétaire. L’avez-vous
cherchent
à dynamiser la démocratie
lu? Bernard Henri Lévy,
en
émettant
des propositions novatrices
dans son American
Vertigo, y a consacré de
longs développements philosophiques.
œil, et l’expertise extérieure a encore du
Rien de tout ça en respectable
mal à fournir les cabinets ministériels et
Angleterre, mais un peu quand même
les comités parlementaires en conseil
Les Think Tanks de sa Majesté seraient à
politique. Leur stratégie d’influence
mi-chemin entre une aptitude américaine
s’ancre davantage dans une relation
au marketing des idées, et un savoir-faire
tournée vers le citoyen: proposer
européen, propice à relayer l’opinion
d’innover, élargir le débat, diffuser
publique. Comme aux Etats-Unis, le
l’analyse, surveiller l’activité du
décollage des années soixante-dix, puis le
gouvernement et de l’opposition pour
tournant des années post-Guerre Froide,
mieux la commenter, bref communiquer,
ont favorisé la multiplication des groupes
reste l’approche privilégiée des Think
“
Les Think Tanks sont de drôles de
réservoirs. Créés pour « penser »,
ils n’en finissent pas de s’attirer des
traductions plus ou moins proches
de ce qu’ils sont, et les linguistes
conseilleraient probablement de
laisser cet anglicisme en l’état.
Au risque de ne pas être entendu
par tout le monde. En tout cas en
France, où le concept est mal
connu. Au Royaume-Uni, il a le vent
en poupe.
En France, on s’y perd un peu…
«Réservoir à penser », « boîte à idées »,
« laboratoire politique », « prêt à penser
des décideurs », « officine d’intérêts »,
« groupe de réflexion et d’influence »
sont autant de traductions qui ne suffisent
pas à donner une idée claire d’un concept
anglo-saxon loin de notre tradition
politique. La méfiance suscitée par ces
groupes d’expertise venus d’OutreAtlantique expliquerait leur infime
diffusion? Non ! Les Think Tanks français
sont encore jeunes, très jeunes. Bâtis sur
le sable, ils ont pris de l’ampleur à la fin
des années Quatre-vingts, mais opèrent
dans un environnement peu
institutionnalisé, fragile financièrement,
où il est difficile de mesurer leur
influence. La prégnance de l’Etat central
a en effet laissé peu de place à ces
structures faiblement communicatives,
et le lien qui unit les citoyens à l’Etat reste
le politique élu, et non une organisation
productrice d’idées. Certes quelques
Think Tanks s’imposent dans le paysage,
telle la Fondation Robert Schuman
“
FOCUS
proche de l’UDF, Notre Europe créé par
assez sévère. S’il reconnaît que ces clubs
Jacques Delors, AG2E dont le fondateur
reflètent la vitalité des sociétés modernes,
est Dominique Strauss-Kahn et quelques
il s’inquiète de ce qu’ils ont parfois le
autres encore. Mais, comme le rappelle
verbe haut et mêlent trop souvent action
politique et politique publique. Les
Catherine Fieschi, Directrice de Demos
financements partisans, l’inféodation à un
à Londres : le Think Tank français
ressemble à un
groupe
En France... le lien qui unit les citoyens
d’intellectuels
à
l’Etat
reste le politique élu, et non une
politiquement
organisation
productrice d’idées
motivés cherchant à
« informer » un
domaine limité de
politiques publiques.
agenda de recherche, la gadgétisation des
idées, et la simplification à outrance au
Difficile pour un Français de se défaire
profit de formules politiquement
de l’intellect!
percutantes entament le principe
Au point qu’une poignée d’intrigués a
fondateur de l’expertise, et dérivent vers
créé, il y a un peu plus d’un an,
la recherche militante. Depuis dix ans,
l’Observatoire Français des Think Tanks
une véritable guerre des idées sévirait
(OFTT) en vue de décrypter cet exercice
ainsi aux Etats Unis, hypothéquant
politique citoyen. Symptomatiques d’une
l’indépendance des Think Tanks et
volonté de renouvellement, la lente
mettant à mal leur objectivité. Le Project
émergence de ces corps intermédiaires
for the New American Century (PNAC),
témoigne d’une aspiration au
fondé en 1997 par un groupe néorenforcement de la démocratie
conservateur, a ainsi conquis le pouvoir
représentative. Depuis 2005, l’agence
à Washington. Ses nombreux détracteurs
Telos, fondée par l’universiaire Zaki Laïdi,
lui en veulent encore aujourd’hui d’être
confronte ainsi des prises de position sur
le principal incitateur du déclenchement
les questions de mondialisation, le cercle
du conflit en Irak.
apolitique Alexis de Tocqueville traite de
Mais, comme en général, la houle de
gouvernance, l’Institut Français des
l’Atlantique met plusieurs années avant
Relations Internationales, plus ancien et
de tirer jusque vers l’Europe les avatars
connu du grand public, diffuse des
de l’Amérique, ne nous affolons pas. La
analyses de politique étrangère, l’Institut
Think Tankery au Royaume-Uni et en
Choiseul se distingue par la qualité de ses
France se porte bien. Alors, au risque
publications en géoéconomie…
de faire danser des consonnes, de manger
Les Think Tanks seraient donc des
le « h » ou de mettre des « s », là où il n y
témoins de notre temps
en a pas, laissons-nous aller à dire «
Mais leur multiplication, est-elle positive,
Thanks to the Think Tanks ». Gloups.
ou au contraire le marqueur d’un
C’est bon pour la Démocratie.
dysfonctionnement ? Le chercheur
américain James McGann, spécialiste
Claire Chick,
mondial des Think Tanks, dresse un bilan
docteure en Science Politique
“
Tanks britanniques. Réputés en Europe,
et notamment à Bruxelles, ils se veulent
activateurs de l’échange au sein d’un
partenariat Etat/Société. La très
respectable revue Prospect le leur rend
bien. En organisant chaque année la
cérémonie des trophées, elle élit le
meilleur Think Tank selon des critères
arrêtés par un jury composé de
parlementaires, journalistes, politiques,
universitaires… qui aiment récompenser
non pas les idées qui influencent, mais
celles qui publient juste. Aux dires de
David Walker, rédacteur en chef du
Guardian’s Public magazine et président
du jury 2007, cette «ménagerie » de
« Thinkers », serait en croissance
exponentielle au Royaume-Uni.
[
Bernadette BOUCHER-MATTA
Orthophoniste
Anc. Attachée des Hôpitaux de Paris (Robert-Debré)
Rééducation des troubles du langage oral et écrit
Rééducation des troubles cognitifs
Guidance parentale
Visites à domicile et sur rendez-vous
The Deane Medical Center
21 Thurloe Place, London SW7 2SP
Tel: 020 7591 1910 / Mobile: 07733 346 745
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
29
CABINET DENTAIRE
du Dr Isabelle GRANGER-COHET
DChD (Strasbourg)
Dr. Mali KARLADANI, D.D.S.
Dr Sorana Braustein, IQE (London)
• soins pour adultes et enfants
• séances avec hygienistes (soins et prevention)
• traitements prothétiques; blanchiements;
soins préventifs; applications d'Ozone…
• chirurgie, dentisterie cosmetique
Sur RDV du lundi au samedi
90 Sloane Street, London SW1X 9PQ
020 7259 5649
[
Actualité fiscale
VOS DROITS
par Géraldine Appert
Resident non domiciled :
ATTENTION changements à partir du 8 avril 2008
Ironie législative !
L’article paru dans le dernier numéro de l’Echo précisait le statut particulier
et plutôt favorable aux résidents UK non domiciled (qualité de la plupart des
étrangers vivant au UK dans la mesure où ceux-ci ne considèrent pas le
Royaume-Uni comme le pays avec lequel ils conservent le plus de liens
culturels, sociaux, affectifs).
Début Octobre, le gouvernement présentait son rapport sur le budget du
prochain exercice commençant le 8 Avril 2008 et annonçait bon nombre
de changements. Le statut privilégié des « residents non dom » et
notamment les conditions de la remittance basis* se sont retrouvés dans
le courant réformateur.
Considérée par certains comme peu amicale, ignorée par
d’autres, ou encore favorablement accueillie comme
rétablissant l’égalité et l’équilibre avec les citoyens
Britanniques, la réforme consiste bien évidemment à
instaurer une forme de rattrapage fiscal en douceur.
Désormais, les non domiciled auront le choix :
1. Soit à l’instar des UK domiciled, déclarer leurs revenus
mondiaux au HRMC et être soumis à la fiscalité UK (sauf
l’effet des crédits d’impôt consécutifs aux conventions
fiscales bilatérales).
2. Soit payer un impôt forfaitaire et additionnel d’un
montant de £30,000 (pour 2008 car, en effet, rien ne dit
que la taxe ne connaîtra pas de révision à la hausse chaque
année !).
Toutefois, et c’est bien toute la délicatesse et la courtoisie
du projet, ce nouveau mécanisme ne s’applique qu’après
7 années de résidence au UK. Autrement dit, le statut
antérieur du resident non dom et de la remittance basis
reste effectif pendant les 7 premières années.
Précisons que la période des 7 années court à compter du
premier jour de résidence et non à compter du 8 Avril
2008, date de l’entrée en vigueur de la Loi.
Enfin, autre réforme d’importance : est abrogée la règle du
jour d’arrivée et du jour de départ non comptés pour la
détermination de la qualité de résident et NOR (Non
Ordinary Resident). Par conséquent, ces jours seront
désormais comptés comme jour de présence sur le
territoire.
* Pour mémoire le système de la remittance basis permet aux
non domiciled de ne pas soumettre les revenus étrangers à
l’impôt Britannique, pourvu que ces revenus ne soient pas
rapatriés au UK.
Allocation parentale – Child Benefit
Child Benefit:
Une allocation octroyée à toute personne élevant un enfant
Sans conditions de ressources ou de patrimoine
A réclamer dès la naissance de l’enfant
Si vous résidez au Royaume-Uni et élevez un ou plusieurs enfants
de moins de 16 ans, vous avez droit au Child Benefit. Peut-être estil utile de vérifier que vous avez bien fait la démarche ?
Il s’agit d’une allocation mensuelle non imposable. Elle est
indépendante des revenus ou du patrimoine. La plupart des foyers
peuvent donc demander à bénéficier de cette allocation.
Le Child Benefit peut continuer à être versé lorsque l’enfant atteint
l’âge de 16 ans et qu'il est toujours scolarisé. En revanche, il n'est
plus versé quand l'enfant entre à l'université.
La demande peut être effectuée en ligne sur le site de HM Revenue
& Customs (www.hmrc.gov.uk/childbenefit). Il suffit de remplir le
formulaire CH2. L’allocation peut être demandée dès la naissance
de l’enfant, mais elle ne peut être demandée à titre rétroactif que
pour les 3 mois précédant la date de la demande. Les montants
non réclamés sont définitivement perdus.
Le montant de l’allocation s’élève à :
£18,10 par semaine pour l’aîné ou pour un enfant unique
£12,10 par semaine pour chaque enfant supplémentaire
Des renseignements complémentaires sont disponibles sur le site
ou par appel téléphonique au 0845 302 1444. Le bureau en charge
de la gestion est le Child Benefit Office, PO Box 1, Newcastle upon
Tyne, NE88 1AA
Jean-Luc Heussler
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
31
[
ASSOCIATIONS / CHARITIES
par Marie-Blanche Camps
The Prospect/Franco-British
Council Short Story Prize
Win a trip to France and cash prizes!
Do you have a passion for France? Are you a
Francophile with a story to share? The Franco-British
Council is inviting those aged between 16 and 25 to
submit a short story of no more than 1,000 words,
inspired by France, or the French. It could be based on
a real or imagined visit to France, a French person you
know in the UK (a friend or celebrity), a French lesson
at school, a French film you have seen or it could be a
work of pure imagination.
The jury will include Julian Barnes and Ian Rankin.
The wining pieces will be published by Prospect
magazine and the best contributions will be included
in a new collection of work to be published by the FBC.
Prizes
The winner of the sixth form category will receive £100
and have their story published in Prospect.
The winner of the undergraduate category will win two
return trips to France and £100 and have their story
published in Prospect.
Second prizes of £75 and third prizes of £50 will be
awarded in each category.
Denis SONET à Londres
Conférences-débats à l'Institut Français
le Vendredi 25 janvier
de 18h15 à 19h45 (pour les lycéens): "AIMER en 2010"
de 20h30 à 22h30 (pour les adultes):
"COMMUNIQUER EN FAMILLE"
Dimanche 27 janvier de 10h30 à 17h (pour les couples):
"VIVRE EN COUPLE AUJOURD'HUI" à Wimbledon
Denis Sonet est psychologue, conseiller conjugal et familial et formateur
d’éducateurs depuis de nombreuses années, il est prêtre dans le diocèse
de Troyes en France. Il est attaché au CLER (Centre de Liaison des Equipes
de Recherche sur l'Amour et la Famille), organisme fondé en 1962,
reconnu d'utilité publique et agréé par le ministère de la Santé. Il est
également chroniqueur radio et auteur de nombreux ouvrages sur
l'éducation et la communication.
C'est un conférencier plein de talent et d'humour qui a l'occasion de
s'exprimer devant de grands auditoires, aussi bien lors de conférences et
week-ends organisés par le CLERC, que dans des établissement scolaires
et universitaires...
Une grande chance de venir l’écouter à Londres !
Pour tous renseignements, Cécile Pégat : 020 8741 8337
ou aumônerie du Lycée Français : 020 7584 30 06
Stories should be no longer than 1000 words, should
be written in English and signed off by a teacher or
course
tutor.
They
must
be
emailed
to
[email protected] and a hardcopy
posted to the Franco-British Council, 16-18 Strutton
Ground, London SW1P 2HP with the teacher’s/tutor’s
signature.
For more information, and to download the application
form, please visit www.francobritishcouncil.org.uk
or call 0207 976 8380
Created over twenty
years ago on the
initiative of President
Georges Pompidou
and Prime Minister
Edward Heath, the
Franco-British
Council exists to
promote better understanding between Britain and
France through a programme of meetings and reports
with contributions from leading representatives of the
worlds of culture, science, the arts, education, politics
and business.
ATELIER CHORALE
DE LONDRES ACCUEIL
Illustration : F. Duval
Deadline for entries: 1 April 2008
L’ENSEMBLE VOCAL FRANÇAIS
REPRENDRA EN SEPTEMBRE 2008
Le recrutement s’effectuera dès janvier 2008, pour pouvoir démarrer
en septembre avec un chœur mixte constitué.
Les compétences requises : un minimum d’expérience vocale, de
l’enthousiasme et de la bonne humeur obligatoires et il n’est pas
indispensable de savoir lire la musique.
Les répétitions auront lieu le jeudi soir de 19h30 précises à 21h30
dans le quartier de South Kensington.
Le répertoire : Rutter, Jenkins, Britten… (compositeurs britanniques)
Ténors et basses sont les bienvenus !
Si vous êtes intéressés, contactez Marianne Anquez, chef de cœur
et professeur de musique au Lycée Français : 020 7751 0788 ou
[email protected]
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
33
[
VIE PRATIQUE
ALPHABET PHONETIQUE
DE L’OTAN
Vous avez un problème pour faire
comprendre votre nom ou votre adresse
quand vous êtes au téléphone ? Alors,
l’Echo vous conseille l’alphabet radio
international.
Normalisé par l’Union internationale des
télécommunications, il est notamment
utilisé par les services de secours utilisant
les fréquences radio (pompiers, police,
etc...) et a été généralisé par l’OTAN, d’où
son nom.
JULIETT
KILO
LIMA
MIKE
NOVEMBER
OSCAR
PAPA
QUEBEC
ROMEO
ALFA
BRAVO
CHARLIE
DELTA
ECHO
FOXTROT
GOLF
HOTEL
INDIA
Carte Famille
Nombreuse
SIERRA
TANGO
UNIFORM
VICTOR
WHISKEY
X-RAY
YANKEE
ZULU
Flash CFE
Vous dépendez du régime de sécurité sociale
de la Caisse des Français de l’Etranger (CFE)?
Sachez que vos enfants sont couverts jusqu’à
Vous pouvez maintenant
commander votre carte Famille
Nombreuse sur le site
www.voyages-sncf.com (rubrique
train/cartes et
abonnements/demande Kit
Familles Nombreuses). Votre
dossier sera envoyé sous huitaine
à votre domicile (qu’il soit en
France ou au Royaume-Uni).
leur 20ème anniversaire s’ils sont scolarisés
(pensez à envoyer à la CFE un certificat de
scolarité pour votre enfant s’il est âgé de plus
de 16 ans).
MBC
Au-delà de son 20ème anniversaire et s’il
poursuit des études à l’étranger, votre enfant
peut souscrire individuellement à l’assurance
Vous pouvez trouver également une liste de partenaires offrant des réductions
aux détenteurs de la carte Famille Nombreuse sur le site www.afc-france.org
(rubrique Carte Famille Nombreuse). MBC
« étudiant » (120 EUR par trimestre). Pour tout
renseignement : www.cfe.fr
Dr Laurence MERCADOV
Chirurgien Dentiste DChD (Paris)
Soins pour adultes et enfants
Sur rdv uniquement
82 Harley Street
London W1G 7HN
Tel : 020 7580 34 35 • 07958 225 570
Email : [email protected]
34
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
[
Mon beau sapin
ECHO-LOGIE
par Christine
Naoumoff-Faillat
que j’aime
ta verdure…
Des chiffres incroyables
Rien qu’en Grande-Bretagne,
pendant les fêtes de fin d’année :
1 milliard de cartes de vœux
sont vendues et 150 millions de
cartes et paquets sont livrés
chaque jour par la Royal Mail au
cours de la période précédant
Noël,
“
plus de 6 millions d’arbres de
Noël sont achetés,
“
N. Rousseau
Noël approche à grand pas et nous avons davantage l’esprit à nos préparatifs
qu’aux déchets que nous allons produire pendant la période festive. Pourtant,
les chiffres sont effarants. Environ 200 000 arbres sont coupés chaque année
pour produire les cartes de Noël. A eux seuls, les Londoniens en adressent
123 millions et utilisent suffisamment de papier cadeau pour recouvrir 4 fois
Hyde Park ! De plus, 6 millions d’arbres de Noël sont dressés chaque année
et 30 % de bouteilles et de canettes supplémentaires sont jetées par rapport
à la moyenne des autres mois de l’année.
Alors prenez de bonnes résolutions sans attendre le Nouvel An ! De petits gestes tels qu’opter pour
des légumes en vrac plutôt que pour ceux préemballés, acheter des grandes bouteilles de boisson
plutôt que nombreuses petites boîtes, réutiliser ses sacs de courses, finissent par compter. Choisir
d’offrir des présents dont l’emballage est moins volumineux que les autres, rechercher les
marchandises qui fonctionnent à l’électricité plutôt que sur piles… Pensez également à apporter les
vieux vêtements, vieux jouets ou les cadeaux
indésirables à une charity shop. Ce sont plus
6 millions d’arbres de Noël
de 80 00 tonnes de vieux vêtements qui sont
jetés chaque année après Noël pour laisser
sont dressés chaque année
place aux nouveaux.
En ce qui concerne les cartes de voeux passez
autant que possible à la carte électronique et pour les autres, choisissez-les en papier recyclé et
apportez celles que vous avez reçues dans les magasins WHSmith, Tesco, TK Maxx et M&S. Ces
magasins participent à la collecte organisée par le Woodland Trust entre le 2 et le 31 janvier 2008
(www.woodland-trust.org.uk). Si l’objectif 2008 de 100 millions de cartes apportées est atteint, les
bénéfices dégagés par leur recyclage permettront au Woodland Trust de planter 24 000 arbres !
Enfin, renseignez-vous auprès de votre borough (ou sur son site internet) : la plupart d’entre eux
organise des points de collecte pour apporter votre vieux sapin afin de le recycler, ne le laissez donc
pas partir avec vos déchets ménagers, il peut encore servir !
Have a happy green Christmas!
50 000 arbres sont coupés pour
produire 8 000 tonnes de papier
cadeau,
125 000 tonnes d’emballages
plastiques sont envoyées à la
poubelle,
750 millions de bouteilles et de
bocaux en verre supplémentaires
sont consommés,
500 millions de canettes en
aluminium supplémentaires sont
jetés,
4 200 tonnes de feuilles
d’aluminium sont utilisées ;
10 millions de dindes sont
sacrifiées,
3 millions de tonnes d’ordures
ménagères sont générées : elles
suffiraient à remplir 400 000 bus
doubles.
Librairie Française à South Kensington
Un lieu d’échange et de convivialité
Diversité d’éditeurs et d’auteurs :
Littérature, Jeunesse, BD, Livres d’Art, Presse
Papeterie scolaire et de luxe
Musique classique et Livres Anciens
A découvrir autour du
19 Bute Street, London SW7 3EY
Tel : 0207 589 9400
Email : [email protected]
Website : www.aufildesmots.co.uk
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
35
[
SANTÉ
L’ARTHROSE DE LA BASE DU POUCE
ou RHIZARTHROSE
La rhizarthrose est une pathologie très fréquente, souvent bien tolérée, qui
touche 20% des femmes. Elle correspond à l’usure chronique du cartilage
qui recouvre le trapèze et le premier métacarpien à la base du pouce. Les
multiples présentations cliniques et radiologiques de cette affection
dégénérative illustrent la complexité de l’articulation trapézométacarpienne. Il s’agit d’une articulation clé de la colonne du pouce, qui
permet d’orienter la pulpe du pouce en opposition aux autres doigts (pince
pollici-digitale) pour les mouvements fins de préhension. Cette articulation
est fermée par une capsule articulaire dont les renforts constituent les
ligaments qui assurent sa stabilité avec les muscles de voisinage.
La douleur est le plus souvent le premier symptôme, soit spontanée,
soit dans certains gestes de la vie quotidienne comme tourner une
clef, peler des fruits ou ouvrir un bocal. Le manque de force se
démasque dans la prise des gros
objets. L’évolution se fait par crises
douloureuses, sur une période de 7 à
10 ans, conduisant à une déformation
progressive du pouce en Z. La
douleur s’estompe, faisant place à
l’enraidissement.
La trapézectomie consiste à ôter l'os malade (trapèze). Pour
stabiliser le pouce et maintenir la hauteur de la colonne du pouce,
on interpose un tendon voisin (ligamentoplastie).
La prothèse trapézo-métacarpienne ressemble à une miniprothèse de hanche, avec une tête sphérique métallique, qui
s'articule dans une cupule trapézienne en polyéthylène ou en métal.
“
“
La rhizarthrose est l’apanage de la femme de 50 à 60 ans avec une
atteinte le plus souvent des 2 côtés, à des stades différents. La
disparition progressive et définitive du cartilage est probablement
sous contrôle hormonal (arthrose primitive). Rarement, l'arthrose est
la conséquence d'une fracture, d'un rhumatisme ou d'une infection.
Le blocage définitif de l’articulation (arthrodèse) doit rester une
indication ponctuelle.
La rhizarthrose est
l’apanage de la femme
de 50 à 60 ans
Initialement, le traitement médical remplit 2 objectifs : diminuer la
douleur et préserver l’amplitude articulaire. Il associe hygiène de vie,
anti-inflammatoires, physiothérapie et une attelle thermoformée sur
mesure portée la nuit. Cela permet de conserver une utilisation
normale du pouce la journée, au besoin facilitée par une orthèse
souple fonctionnelle. Une infiltration de corticoïdes peut aider à
passer la période inflammatoire hyperalgique.
Lorsque le traitement médical suffisamment prolongé (plus de 6
mois) devient insuffisant pour calmer les douleurs (10% de patients)
ou que s’installe une déformation du pouce, on peut envisager un
traitement chirurgical. Il vise à résoudre au mieux une triple
demande : l’indolence, la mobilité et la force. Dans les stades
précoces de l'arthrose, l’articulation peut être préservée soit en la
stabilisant (ligamentoplastie), soit en réorientant les surfaces
articulaires (ostéotomie), soit en retirant les nerfs destinés à
l’articulation (dénervation).
Au stade de l’arthrose plus avancée, 2 grands types d'interventions
sont proposés. Le choix sera fonction de l'âge, de l’activité
professionnelle (travail de force), de l’importance de la destruction
articulaire, de la taille du trapèze, de l’atteinte des articulations
voisines et des habitudes du chirurgien :
36
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
Le traitement chirurgical de la rhizarthrose
est efficace sur les principaux symptômes
avec des complications qui restent rares. Il
peut être proposé en cas d’échec du
traitement médical.
La prise en charge de la rhizarthrose passe
par une optimisation de la coordination entre les différents
intervenants
(généralistes,
internistes,
rhumatologues,
physiothérapeutes et chirurgiens de la main).
Dr Grégoire Chick
Chirurgien de la main - www.physio4all.com
Carole DELACROIX-SUGIHARA
diplomée “Master Specialiste”
Sophrologie Caycedienne.
Consultation à Richmond ou visite à domicile
Massages pour femmes et enfants
20 Sheen Court Road
Richmond TW10 5DG
Parking gratuit
Tel/Fax: 020 8876 6834 Mobile: 07789 176306
Email: [email protected]
[
SANTÉ
Don du sang
Savez-vous que le premier don de sang remonte
à Novembre 1666 ?
Et que le premier « volontaire » était un… épagneul?
Le second, un étudiant de Cambridge, Arthur Coga,
a reçu quant à lui près de 9 ounces de sang de mouton.
En 1668, un patient français ne survit pas à une
transfusion. L’expérience médicale s’arrête donc là. Ce
n’est qu’à partir du début du XXème siècle que les
transfusions commencent à être utilisées dans de bonnes
conditions d’hygiène grâce à la découverte récente des
antigènes et des anticorps. Elles permettent ainsi de
sauver de nombreuses vies pendant la Grande Guerre.
Les besoins en sang sont toujours aussi drastiques : les
hôpitaux ont effectivement besoin de sang tous les jours
de l’année pour transfuser les opérés, les accidentés de
la route, les malades atteints de leucémie ou de certains
cancers etc… Il faut savoir que les cellules rouges
provenant d’un don de sang ont une durée de vie de
35 jours et les plaquettes de seulement 5 jours.
Si vous êtes âgés entre 17 et 59 ans et que vous êtes en
bonne santé, vous pouvez donner votre sang toutes les
16 semaines. Une petite demi-heure de votre temps peut
sauver des vies. Pensez-y. Seulement 5% des personnes
qui pourraient donner leur sang le font ! MBC
Pour vous renseigner ou pour prendre rendez-vous:
0845 7 711 711 ou www.blood.co.uk
Il existe huit groupes sanguins : O+, O, A+, A-, B+, B-, AB+, AB-, le plus rare
étant AB-, le plus courant O+. Les
groupes sanguins ne sont pas tous
compatibles ; ainsi le sang O- peut
être transfusé à tous, mais les
porteurs de sang O- ne peuvent
recevoir que du sang O-.
Gardasil :
un vaccin contre le cancer
Chaque année dans le monde, environ 250 000 femmes
meurent du cancer du col de l’utérus : c’est la deuxième
cause de mortalité féminine par cancer. En France comme
en Grande Bretagne, on compte environ 3 300 nouveaux
diagnostics par an et trois décès par jour.
Depuis 1970, on sait que le cancer du col de l’utérus se développe
principalement à partir de deux virus sexuellement transmissibles, les
papillomavirus humains (HPV) de souches 16 et 18. Ensemble, ces virus
sont responsables de 70% des cancers du col.
Les laboratoires Merck et Sanofi-Pasteur-MSD ont mis l’an dernier sur le
marché un nouveau vaccin, Gardasil™, dont l’action est de bloquer les
HPV 16 et 18, ainsi que les souches 6 et 11, qui provoquent des verrues
génitales. D’après les résultats des essais cliniques, ce vaccin permettrait
de réduire de 75% le nombre de décès dus au cancer du col de l’utérus.
Administré en trois injections étalées sur six mois, Gardasil™ est
principalement destiné aux jeunes filles n’ayant pas eu de relations
sexuelles. Comme il est rare d’avoir été infecté par les 4 différentes
souches de HPV présentes dans le vaccin, on peut également le
conseiller aux jeunes femmes sexuellement actives depuis peu. Sa durée
de protection est d’au moins cinq ans, mais les essais cliniques semblent
indiquer qu’une immunité mémoire est induite, ce qui permettrait au
vaccin d’être réactivé par un rappel tous les cinq ans.
En France, le vaccin Gardasil™ est conseillé à partir de 14 ans, et
remboursé à 65% par la Sécurité Sociale. En Grande Bretagne, il est
préconisé dès 9 ans, mais n’est pas encore remboursé par le NHS- ce
qui pourrait changer d’ici l’an prochain.
Sylviane Girard
Julien PARGADE
Ostéopathe
Registre des Ostéopathes de France
Ostéopathie Crânienne Viscérale et Pédiatrique
Dr. REYMOND
Médecin Français
Médecine Générale, Pédiatrie
Bilans sanguins
12a Thurloe Street
London SW7 2ST
020 7589 6414
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
37
Lycée Français South Kensington
SILENCE…ON TOURNE !
(Suite et fin…)
L’Echo vous promettait dans son précédent numéro une surprise autour de l’adaptation
cinématographique de Mes amis, Mes amours. Voici pour vous les interviews de 3 comédiens,
célèbre pour le premier, Vincent Lindon, et prometteurs pour les deux autres, Nathan et
Sébastien Azagury.
Nathan et Sébastien,élèves au
Lycée et comédiens en herbe
Rencontre
avec Vincent Lindon
Entre deux scènes filmées sur une
échelle, adossé à l’arbre du rond point du Lycée, et bien qu’il
nous précise détester les interviews – il a fait une exception
pour les familles francophones de l’école ! - l’acteur français
a accepté de répondre à quelques questions.
L’Echo : Depuis combien de temps tournez-vous à Londres
Mes amis, mes amours1 ?
Vincent Lindon : C’est la troisième semaine. Nous avons
commencé début septembre et nous rentrons bientôt en
France pour poursuivre le tournage. Cela se passe très bien,
les conditions et l’ambiance sont bonnes.
Avez-vous eu le temps de visiter la capitale et qu’avez vous
aimé ?
Les jours de relâche, je suis allé à la Tate, je me suis promené
dans Little Venice, à Notting Hill, sur King’s Road... L’architecture
est sympa, mais je ne me verrais pas vivre ici. La mentalité
manque de souplesse à mon goût. Et puis, je suis un
inconditionnel de Paris.
Vous campez le rôle de Mathias, un père de famille divorcé
rêveur. Aimez-vous ce personnage et auriez-vous préféré celui
d’Antoine qui est un peu son opposé ?
Beaucoup d’hommes ressemblent à Mathias. Mathias est
l’homme universel moderne dont les femmes tombent
amoureuses, mais qu’elles finissent par quitter quand cela
devient impossible.
Je ne me trouve pas de point commun avec Antoine, joué par
Pascal Elbé, je n’ai pas la même façon d’aborder les choses
que lui. Maintenant que j’incarne ce personnage, je me dis
que je n’aurais pas pu jouer le rôle d’Antoine.
Ces deux super amis s’installent sous le même toit avec leurs
fils et fille respectifs. Leur vie n’est pas triste, ponctuée
d’aventures. Si l’on imagine une suite, ne pensez vous pas
qu’ils auront du mal à retourner à un «schéma plus classique»?
Il est certain qu’ils auront du mal, mais ils feront des efforts. Tout le
monde est dans ce cas. Ils vont vivre d’autres choses, peut-être
moins séduisantes mais plus réconfortantes et plus durables.
Etes-vous bon cuisinier ou du genre à faire cuire le saumon au
lave-vaisselle comme Mathias ?
J’adore cuisiner. J’avais oublié la séquence du lave-vaisselle.
Il y a aussi celle du croque-monsieur grillé au fer à repasser.
38
Quels sont vos prochains projets de film ?
Un thriller avec Diane Krüger. Quatre autres tournages suivront.
C’est la première fois de ma vie que j’enchaîne les tournages
de cette façon. Je m’implique aussi dans la réalisation, avec
« La bourgeoise ».
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
Nathan, 11 ans, est en sixième et son
frère Sébastien, 8 ans, en CE2 à South
Kensington. Tous deux ont répondu à un
casting et ont été sélectionnés, avec
d’autres enfants, pour participer à
certaines scènes du film Mes amis, mes
amours tournées sur le site du Lycée. Enviés par nombre de
leurs camarades, ils ont raconté à l’Echo leur expérience.
L’Echo : Combien de temps avez-vous passé sur le
tournage ?
Nathan et Sébastien : Nous sommes restés trois jours en tout
sur le tournage, sur deux week-ends. Nous devions être
présents au Lycée de 8h30 à 18h30.
L’Echo : Quel rôle avez-vous joué et que vous a-t-on
demandé ?
Sébastien : Nous jouions le rôle d’élèves au Lycée français. On
nous a demandé d’apporter à chaque fois nos cartables et
de remettre exactement les mêmes vêtements la fois d’après
pour jouer les mêmes séquences.
Nathan : Tous les matins, nous avions rendez-vous dans la
salle de conférence Iselin avec les autres enfants et les gens
de l’agence de casting. On attendait que l’on vienne nous
chercher. Parfois, on ne faisait rien pendant des heures, alors
on s’amusait dans la cour. Les scènes qu’on devait tourner
étaient soit la «sortie d’école », soit les «jeux d’enfants dans la
cour ». Nous avons refait ces scènes de très nombreuses fois.
C’était rigolo, mais un peu long.
L’Echo : Qu’est-ce que vous avez particulièrement aimé ?
Sébastien : Le midi, on mangeait dans la cantine. On a eu
des pizzas et des glaces de chez Odono, c’était très bon !
L’Echo : Qu’est-ce qui vous a marqué ?
Nathan : Un jour, pendant une scène dans laquelle il était
censé pleuvoir, un camion de pompiers est venu arroser la
cour pour imiter la pluie.
L’Echo : Cette expérience vous a-t-elle donné envie d’être
acteur plus tard ?
Nathan : J’aime bien faire l’acteur pendant trois jours, mais je
ne voudrais pas faire cela plus tard car on passe beaucoup
trop de temps à attendre.
Sébastien : Moi, j’aimerais bien être acteur plus tard pour être
célèbre.
Propos recueillis par Alexandra Lang
1
Lire l'interview de Marc Levy en page 62
[
Lycée Français South Kensington
Portraits des nouveaux capitaines
du «Vaisseau» Charles de Gaulle
Bernard Vasseur
Proviseur du Lycée
A 57 ans, Bernard Vasseur est un homme pour qui les arcanes de l’enseignement
secondaire français n’ont plus de secrets.
Après avoir débuté sa carrière en enseignant l’allemand de 1974 à 1984, il
passe avec succès le concours de personnel de direction. En poste dans la
région lilloise pendant 2 ans, il devient ensuite principal et proviseur d’un grand
lycée à Dunkerque durant 10 années successives.
A cette connaissance parfaite du terrain en qualité de proviseur vont bientôt s’ajouter des
fonctions organisationnelles de l’enseignement français à l’étranger. Tout d’abord nommé à
Berlin pour réorganiser le réseau scolaire de l’AEFE suite au départ des militaires, il sera ensuite
envoyé en 1998 en République Tchèque et en Slovaquie où il ouvrira un lycée français à
Prague en 1998 et initiera les établissements franco-tchèques et franco-slovaques préparant
au baccalauréat franco-slovaque, avec des cursus bilingues.
En 2003, il sera rappelé par la directrice de l’AEFE - une direction du Quai d’Orsay - et détaché
au ministère pendant 4 ans. Il prendra alors la casquette de Directeur Europe pour 75
établissements français à l’étranger, avant de rejoindre le Lycée Charles de Gaulle en 2007.
Photos : A. Lang
Apporter des solutions aux problèmes
d’espace
Lorsqu’il a appris sa nomination à Londres,
le « proviseur Vasseur » connaissait déjà
bien le Lycée pour l’avoir géré, depuis Paris,
dans le cadre de sa mission au Ministère. Il
y avait d’ailleurs effectué plusieurs visites.
Les dossiers sensibles, tels que les
problèmes d’espace et de cantine ne lui
sont donc pas... étrangers ! Sa priorité,
clairement affichée, est d’apporter des
solutions à ces difficultés afin d’améliorer la
qualité de vie des élèves et faire en sorte
que la rentrée 2008 se passe dans les
meilleures conditions.
Etablir un projet pédagogique
d’établissement
Il note par ailleurs que la mission des
enseignants ne se limite pas à dispenser
des cours pour préparer le baccalauréat,
mais qu’il y a aussi tout un environnement,
une culture. Le Lycée doit être un lieu où
l’enfant doit d’épanouir, se former, se
responsabiliser, devenir un vrai citoyen.
Pour Bernard Vasseur, il y a donc un travail
de longue haleine à mener - qui devrait
prendre 2 à 3 ans - pour construire un
ciment de référence. Cela nécessite que la
communauté scolaire, composée des
enseignants, mais aussi des parents
d’élèves, se réunisse autour d’un projet
fixant de grandes orientations, sans se
contenter d’une « gestion au quotidien »,
telle que pratiquée actuellement.
Accueillir certes, mais aussi promouvoir
la culture française en GrandeBretagne et initier les Français à la
culture britannique : établir un vrai
projet pédagogique commun
Bernard Vasseur rappelle enfin que la
mission de l’AEFE ne consiste pas
seulement à avoir des établissements
franco-français à l’étranger, mais des
établissements français ouverts au pays
d’accueil, c’est-à-dire comprenant 50 % de
Français, 30 % de nationaux et 20%
d’étrangers tiers. Le fait que le Lycée
accueille 80 % d’élèves français est un peu
«hors norme» et rend les projets de
collaboration plus complexes à initier.
Il n’y a, selon lui, pas véritablement de
cursus commun avec le système anglais, la
section britannique étant britannique à
100%. Or, le but en Europe est d’avoir ce
mélange d’élèves préparant un diplôme
commun aux deux pays, à l’image de
l’Espagne et de son bac franco-espagnol le
bachibac, de l’Allemagne avec l’abibac ou
l’Italie avec l’esabac.
S’il reconnaît que le A Level britannique,
avec 3 matières ou plus, rend difficile cette
tâche d’harmonisation avec le baccalauréat
et ses 10 matières, Monsieur Vasseur ne
s’attache pas moins à rencontrer les
autorités britanniques et les boroughs,
formant des groupes de travail chargés de
réfléchir à des programmes communs
d’enseignement. Mais il ne s’agit là que de
balbutiements.
Souhaitons donc bon courage à notre
nouveau proviseur qui, semble-t-il, ne
manque ni d’expérience ni de
compétence ni d’énergie pour
accomplir la tâche qu’il s’est fixée.
Alexandra Lang
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
39
Lycée Français South Kensington
Catherine Leget et Carine Capel,
directrices du primaire de South Kensington.
Casting d’un binôme réussi.
Originaires toutes deux du Sud-Est de la France et fortes de leurs
expériences à l’étranger, elles sont fraîchement débarquées
ensemble à Londres en septembre 2007 avec leur accent
chantant, la première de la Côte d’Azur, la seconde de
Slovaquie, pour reprendre les clefs du « paquebot », comme
se plaisaient à le dire leurs prédécesseurs Jean-Pierre Giraud
et Marie-Chantal Perraud. Portrait de deux femmes, aussi
différentes que complémentaires, qui travaillent en harmonie.
Catherine Leget
A. Lang
directrice du cycle 3 (CE2, CM1 et CM2)
Entre une
« khâgne » au lycée
Jeanson de Sailly
à Paris, le cursus
traditionnel
d’enseignant et
une maîtrise de
lettres et de Français Langue Etrangère
à la Sorbonne, Catherine Léget peut
revendiquer une formation littéraire. Mais
c’est surtout ce dernier diplôme qui lui a
permis d’être responsable de cours pour
les enfants non francophones à l’académie
de Nice et de travailler dans le réseau des
alliances françaises en Afrique de l’Ouest et
en Amérique du Sud. Nommée attachée de
coopération pour le Français, elle a promu
notre langue et donné des cours au Centre
Culturel du CapVert à des adultes pendant
2 ans. De retour en France, elle a dirigé des
écoles primaires dans le sud de la France
une dizaine d’années, avant de rejoindre le
primaire de South Kensington.
Maman d’un garçon de 8 ans scolarisé dans
l’établissement et qui s’est très vite intégréce qui, selon elle, est un bon indicateur de
la température -, Catherine Léget a du se
mettre rapidement au travail. Ayant
emménagé mi-août à l’Ouest de Londres,
elle n’a réceptionné ses cartons que début
octobre par manque de temps.
40
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
Un bizutage des plus formateurs
Elle a eu le droit, comme son homologue
Carine Capel, à un bizutage des plus
formateurs pour sa rentrée : grève des
transports, suivie d’une inondation des
maternelles avec coupure d’électricité y
compris à la cantine au moment de la
préparation du repas, puis recrutement au
pied levé de remplaçants suite à des arrêts
maladie et maternité !
Un accueil chaleureux réservé par les
parents, les enfants et les collègues
« En dehors de ces petits incidents, tout
s’est bien passé », dit-elle, « et sous le
soleil ». C’est à la fois beaucoup plus calme,
en dépit des sureffectifs, et beaucoup
moins anonyme que ce qu’elle avait
imaginé. Elle est d’ailleurs très
reconnaissante aux parents et aux enfants
pour leur accueil chaleureux, ainsi qu’à
l’équipe pédagogique et administrative qui
est extrêmement expérimentée et soudée.
Ses objectifs : la communication, la
sécurité, l’augmentation du temps
consacré à l’anglais
Elle considère la communication comme
un point essentiel faisant partie intégrante
de ses fonctions et permettant de résorber
nombre de problèmes, dans une certaine
mesure !
Si la structure est énorme, elle précise
toutefois que le travail de fond est
identique à celui de toute école, à
l’exception de la gestion financière assurée
directement par l’intendant et le Proviseur
du Lycée. Elle rappelle également que le
fait d’être en ville permet de faire
beaucoup de sorties à pied, ce qui peut
compenser l’immobilisme lié à la taille de
l’école. Depuis son arrivée, elle travaille sur
des solutions pour augmenter le nombre
d’heures d’enseignement d’anglais. Elle
attache enfin beaucoup d’importance à la
sécurité, tout en sachant que des solutions
durables ne pourront pas s’envisager avant
2008 avec les nouveaux locaux.
Son binôme avec Carine Capel fonctionne
à merveille ; elles ont souvent la même
réaction, la même logique, la même
intuition. « Une sorte de casting très
réussi », selon elles !
Catherine Léget se plait au Lycée et croise
les doigts pour que cela dure !
Lycée Français South Kensington
Carine Capel
A. Lang
directrice des cycles 1 et 2 (maternelle au CE1)
Si comme
son
homologue,
elle habite
à l’Ouest
de Londres,
a un enfant (une petite fille de deux ans et
demie qui parle le slovaque), un diplôme
de professeur des écoles et de Français
Langues Etrangères, Carine Capel a une
orientation plus scientifique que littéraire
de part sa licence de biologie.
Elle a d’abord enseigné en maternelle
avant d’effectuer de nombreux
remplacements dans les Alpes-Maritimes,
ce qui a été très formateur car lui a permis
de se confronter à des problématiques très
différentes d’un endroit à l’autre. Elle a
ensuite posé sa candidature à l’Ambassade
de France en Slovaquie pour ouvrir une
école à Bratislava. Elle confie avoir vécu
une expérience très enrichissante pendant
4 ans, avec au départ une classe par niveau
jusqu’au CM2, composée de 8 enfants. Puis
l’école, ce bébé dont elle est si fière, a grossi
et a été conventionnée par l’AEFE. Ce
succès s’est poursuivi par l’ouverture d’un
collège assurant le CNED, dont elle est
devenue chef d’établissement.
Une entente immédiate avec son
homologue du cycle 3
Dès qu’elles ont appris leur nomination,
Carine Capel raconte que Catherine Leget
et elle sont entrées en contact et ont pris
l’initiative de venir ensemble quelques
jours en juin à Londres, à leur frais, pour
établir un premier contact avec le Lycée,
leurs collègues et les secrétaires. En Août,
au moment de leur prise de fonction
officielle, elles n’auraient rencontré
personne. Cela n’a pas été facile car
elles étaient encore en poste dans leur
ancienne affectation. Elles ont été très
chaleureusement accueillies par JeanPierre Giraud et Marie-Chantal Perraud,
qui leur avaient concocté un programme
condensé et remis des documents pour
dégrossir le travail… pendant leurs
vacances.
Première mission : trier les dossiers,
ranger le bureau et s’approprier la
fonction
Son premier travail a consisté à vider les
placards et tout ranger à sa façon pour
prendre possession des dossiers. Même si
l’équipe est plus importante que ce qu’elle
a connu auparavant, il y a ici plus de choses
à régler au quotidien pour satisfaire les
demandes de chacun. La politique du
primaire est en place et le paquebot vogue.
Le fait que le proviseur et les deux
directrices du primaire prennent leurs
fonctions en même temps était une
source d’appréhension pour tous.
Finalement, cela s’est révélé être
presque un avantage
Cela a permis, d’après Carine Capel, de tout
mettre à plat. Chacune de nous a un regard
neuf, tout comme Bernard Vasseur. Il n’y a
pas d’ascendant d’une directrice sur l’autre,
ni de comparaison possible entre ce que
l’une aurait pu faire avant l’arrivée de
l’autre. Elle admet qu’elle a du apprendre
à remplacer l’emploi habituel du «je »
par le « nous », les décisions étant
collectives et les deux femmes parlant
d’une seule voix. Elle est ravie de sa
nomination à Londres, une ville avec un
côté culturel qu’elle n’a pas connu à
Bratislava. Elle évoque avec la même
émotion son baptême du feu à la rentrée.
« On y est arrivé », dit-elle, avec le sourire…
« et on l’a toujours ». Elle remercie à ce titre
les élèves, leurs parents et toute son équipe
pour leur accueil et leur collaboration.
Alexandra Lang
Concert de Noël de la Chorale du Lycée
Mardi 18 et mercredi 19 décembre 2007 à 19h
Au Lycée, en salle Iselin • Entrée: £3 (étudiants et enfants), £5 (adultes)
Venez nombreux !
XAVIER GARDENING
SERVICE
Tel/fax: 020 7233 7985
Portable: 07768 004974
ESTHETICIENNE à domicile
Traitement visage anti-rides
Micro-lifting, méso-peeling pour une peau belle
Maquillage semi-permanent
Epilation électrique et a la cire
Manucure et pédicure semi-permanent
(n'abime pas les ongles)
Massage du corps - Traitement Lymphatique
CHRISTIANE SCHULLER
020 8205 7132
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
41
Lycée Français South Kensington
SPORTS The Adidas Mini
London Marathon
Volley-Ball
L’équipe de filles est partie à Lisbonne du 3 au 6
novembre 2007, avec M. SALLET, professeur d’EPS au
Lycée, pour un tournoi ISSA organisé cette année par
St Dominic's School (école américaine) :
Gabrielle ANIORT (TS2)
Clémence BELLOUARD (TS2)
Elisabeth BROWN (2nde4)
Alice FAUDOT-MIGUET (2nde3)
Aurélie LHERMITTE (TS2)
Gaelle MEBS (TES1)
Hélène MOUCHEL (1èreES1)
Margot PALMER (2nde1)
Charline ROBERTS (TES1)
Alice WHITTLE (1èreS2)
« Un chouette moment ! »
42
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
Des élèves du Lycée ont participé au Kensington and Chelsea Mini Marathon Trials le
mardi 9 octobre 2007 à Holland Park. Cette course a permis à certains jeunes de
se qualifier au London Mini Marathon, partie intégrante du Marathon de Londres.
Sont donc qualifiés à participer au Adidas Mini London Marathon du 13 avril 2008:
Garçons 11-12 ans:
Augustin MALLON (6ème10)
Paul VIDAL (6ème10)
Filles 13-14 ans:
Estelle LHERMITTE (5ème8)
Garçons 13-14:
François-Xavier THIERY (3ème4)
Alexis DU FAYET DE LA TOUR (3ème7)
Alexandre BOURQUE (3ème2)
Filles 15-17 ans:
Eleanor HAFNER (TAL)
Un grand merci aux mamans des 6èmes10 qui ont été présentes avec leurs enfants...
Et bravo à tous les paticipant(e)s, qualifié(e)s ou non… Carine Rautureau
Lycée Français South Kensington
Jean-Eric Dreyfus est professeur de mathématiques au
Lycée, en classes de 5ème, 2nde, 1ère et terminale.
Il appréhende les sciences mathématiques de façon
dynamique et positive et a le souci de la pédagogie.
Il nous parle de sa matière avec enthousiasme.
Depuis quand enseignez-vous au Lycée
et quel a été votre parcours avant
Londres ?
C’est ma deuxième année au Lycée et ma
première expérience à l’étranger. Originaire
de Sologne, j’étais en poste à Orléans, où je
suis resté 7 ans dans le même établissement.
J’ai eu l’occasion d’y apprendre mon métier,
la chance d’y faire des rencontres
professionnelles marquantes, la possibilité
de diversifier mon activité de professeur
dans la formation continue ou les classes
préparatoires par exemple.
Vous êtes responsable de l'équipe des
professeurs de mathématique. Pouvezvous nous décrire cette fonction ?
Il s’agit en fait de coordonner le
département de mathématiques. Faire le
relais entre l’équipe de maths et notre
hiérarchie administrative et pédagogique.
S’occuper de questions matérielles
(informatiques, commandes de livres, de
logiciels, d’équipements). Animer avec les
collègues certains projets (concours
mathématiques,
devoirs
communs,
progressions communes).
Il s’agit également de s’impliquer dans la
formation continue qui est parfois plus
difficile à mettre en œuvre que dans des
lycées en France, où les intervenants sont sur
place. Cependant accompagner les équipes
de professeurs lors des changements de
programme, les aider à suivre les évolutions
technologiques,pédagogiques,informatiques,
tout ceci est indispensable ! Il faut donc se
tenir
informer,
communiquer
les
informations aux collègues, collecter leurs
idées qui sont nombreuses et repérer des
formations ou les organier sur place. De
nombreux dispositifs sont possibles avec
l’AEFE1 et l’inspection pédagogique.
Vous enseignez la spécialité
‘mathématiques’ aux élèves de
terminale S. Quel est l’intérêt de choisir
cette option plutôt que celles des
spécialités ‘physique’ ou ‘SVT’ ?
Plusieurs raisons peuvent motiver ce choix.
Tout simplement, le goût pour les
mathématiques ! Mais aussi le désir de
mieux se préparer à des études post
MBC
Portrait de prof
baccalauréat où les mathématiques seront
présentes. Renforcer aussi ce qui est
enseigné dans le tronc commun du bac S.
Ceci reste vrai pour les autres spécialités.
Nous ne sommes pas en concurrence et les
disciplines scientifiques se complètent et ne
sont pas indépendantes.
Le programme de spécialité permet aux
élèves de découvrir des méthodes
universelles de raisonnement mathématique
de manière très progressive et de s’intéresser
à des applications des mathématiques pures
à la vie professionnelle. Montrer à quoi les
mathématiques peuvent servir est
fondamental lorsqu’on réfléchit à son
orientation. Les mathématiques ne sont pas
que belles, elles sont aussi utiles !
Avez-vous une recette magique pour
faire aimer les mathématiques?
D’abord évidemment, psychologie et
communication jouent un rôle. Je dirais qu’il
faut déjà connaître l’enfant, ses goûts, sa
personnalité. Il y a des mathématiques
partout donc on peut toujours en choisir
dans un domaine qui l’intéresse. Il faut
parfois s’éloigner des manuels… Mais bien
sûr s’adresser à un élève ou à une classe ce
n’est pas la même chose.
Pour le travail dans la classe, l’essentiel est
que les questions posées soient
stimulantes… Il s’agit de traiter des
problèmes qui suscitent un intérêt, un débat
entre les élèves. Le débat a sa place en cours
de mathématiques comme dans la société. Il
permet d’abord l’expérimentation pour se
faire un avis. Il permet ensuite de motiver la
nécessité de l’argumentation pour convaincre
ses camarades. Les opinions peuvent
diverger mais finalement, la démonstration
viendra mettre tout le monde d’accord. En
mathématiques, le débat finit toujours par se
clore, en tout cas au lycée. Il permet de
montrer la puissance du raisonnement et la
valeur de la démonstration.
Partir de problèmes simples, compris de
tous, mais dont la réponse n’est pas évidente,
c’est l’une des clés. Demander à une classe
de démontrer que des points sont alignés
est peu intéressant… demander s’ils le sont
est bien plus motivant !
Il s’agit aussi de valoriser les erreurs
commises. On apprend en se trompant. Il est
possible de faire un très bon travail
scientifique sans trouver la réponse. Les
chercheurs eux-mêmes ne trouvent pas
tous ! Notre système ne valorise pas
suffisamment les tentatives qui échouent et
qui, néanmoins, peuvent mettre en évidence
de
grandes
qualités
scientifiques.
Encourager et féliciter un enfant même si sa
recherche
n’aboutit
pas
l’aidera
certainement à essayer encore et donc à
progresser et peut être finalement à aimer
les mathématiques.
Un mot sur la suprématie et/ou la
sélection par les mathématiques dans
l'enseignement français ?
Cette suprématie me gène un peu car il est
bien évident que l’on peut s’épanouir,
grandir et être heureux sans les
mathématiques ! Les arts, les lettres, les
langues, le sport sont des domaines tout
aussi passionnants. Nous faisons d’ailleurs
parfois un peu le même travail : observer,
réfléchir, s’entraîner, analyser, conjecturer,
argumenter…
Cependant les résultats en mathématiques
couvrent toute l’échelle des notes de 0 à 20
ce qui en fait un bon outil de sélection (on
peut mettre une note de 1/20 ou bien 18/20,
ce qui est moins courant pour une épreuve
de français par exemple). Il est vrai aussi que
les perspectives de carrière dans le domaine
scientifique sont très nombreuses. Nos pays
manquent de scientifiques et la France
essaye de favoriser et de promouvoir les
carrières scientifiques.
Mais les avancées dans l’enseignement des
mathématiques feront peut-être évoluer cet
état de fait assez injuste qui valorise
certaines formes d’esprits aux détriments
d’autres. Ces avancées consistent finalement
à introduire plus d’humanité dans
l’enseignement
des
mathématiques.
Gageons qu’elles permettront de devenir
accessibles au plus grand nombre !
Propos recueillis par Marie-Blanche Camps
Ndlr : Agence de l’Enseignement du Français à l’Etranger
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
43
Lycée Français Ecole de Wix
Du côté de Clapham…
par Catherine Rivoal
L'album de Marie
Londres est une ville surdimensionnée difficile à appréhender dans son ensemble. C’est pourquoi nous
avons demandé à Marie (photo ci-contre), sans doute la plus londonienne des Françaises, de nous
faire découvrir son Londres, en commençant par Clapham, son quartier. Elle y a débarqué comme
jeune fille au pair il y a 22 ans, elle est aujourd’hui maman d’un enfant scolarisé à Wix.
Ses premières images: ces immenses maisons sur The Chase, dans leur jus, qui valaient une fraction de
leur prix actuel.
Ses premiers souvenirs: le regard inquiet des chauffeurs de taxi, à qui elle demandait d’aller jusqu’à
Clapham, c’est à peine s’ils osaient s’y aventurer.
Incroyable, non? Comment ce quartier, à la réputation sulfureuse il y a deux décennies, a-t-il pu évoluer
ainsi pour devenir un coin branché de Londres, prisé des célibataires comme des familles nombreuses?
Que reste-t-il du passé ? Envolé avec la flambée de l’immobilier?
Marie, l’histoire vivante de ce quartier depuis un quart de siècle, nous livre le portrait d’un village aux
milles facettes. Suivez le guide!
« Hello Love, everything’s all right? » lui lance
l’ex-poinçonneur de la station de Clapham
Common. M. Robinson travaille ici depuis
toujours. Il ne fait plus de petits trous depuis
belle lurette, mais il a gardé son sourire et la
même petite phrase pour l’accueillir chaque
fois qu’elle emprunte le métro, depuis
22 ans!
Il suffit de flâner avec Marie pour constater
que nombre de petits commerces aussi ont
toujours été là, et ils n’ont rien de démodé,
au contraire.
Sur The Pavement, le fabuleux petit salon de
thé 1930 créé par Jane Pettigrew, auteur de
Tea Time, où les locaux faisaient parfois une
heure de queue pour savourer les délicieux
petits sandwichs, n’existe plus, vendu,
fermé… Mais son voisin, Garry, le boucher
Moen and Son, est là depuis fort longtemps
et vend tellement de dindes à Noël qu’il a dû
agrandir sa boutique. On y trouve du pain,
du fromage, des légumes de la ferme et
même des oignons de Roscoff !
44
Tout près, sur Clapham Park Road, sa
boutique préférée est toujours tenue par
M. Robertson. « Shame on you who go to
B&Q » me prévient-elle. Clapham D.I.Y Centre
annonce la devanture de cette véritable
caverne d’Ali Baba pour bricoleurs. En
entrant, on comprend pourquoi tout chez
elle vient de cette quincaillerie à côté de
laquelle les grandes enseignes font pâles
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
“
figures : tout y est, bien rangé dans des
petites boîtes faites maison.
Peut-être fournit-il les pinceaux aux artistes
voisins du Studio Voltaire ? Cette galerie d’art
moderne atypique occupe les locaux d’une
ancienne chapelle de la petite Nelson’s Row.
La belle architecture gothique se prête
parfaitement aux expositions et autres
projets
favorisant
l’accès
à
l’art
contemporain.
surnom : M. Dandelion. Originaire d’Afrique
du Sud, et militant anti-apartheid, il s’est
réfugié à Londres en 1988. C’est un peu le
sage de la Nappy Valley, au savoir immense
et aux remèdes doux. « A bad diet makes a
bad lifestyle worse, while a good one reduces
the consequences of a bad lifestyle » aime-t-il
résumer. Il édite Cooking for Kenya, un petit
livre vert de recettes de cuisine et d’idées
pour vous maintenir en forme, et dont le
produit des ventes subventionne la
“
D’emblée, la visite est enrichissante car elle
permet de balayer toutes les idées reçues :
« En fait, ici rien n’a changé » dit-elle.
Treohans, la grande épicerie
sur Abbeville Road a été
Hello Love, everything’s all right?
créée dans les années 70
par M. Treohans, originaire
du nord de l’Inde. Sans être un empire, le construction d’une école au Kenya. Marie
magasin est ce qui se fait de mieux dans le n’hésite jamais à aller consulter M.Dandelion
genre commerce de proximité, il est quand son fils a de la fièvre, car il est toujours
incroyablement bien achalandé, ce qui de bon conseil.
explique son succès depuis l’ouverture.
Ces figures sont comme les icônes du
Cliente depuis 20 ans, elle a connu les grands
quartier, elles habitent Clapham et le monde
parents des commerçants actuels, et à leur
de Marie depuis tant d’années, qu’elles nous
tour ils voient le fils de Marie grandir. « Ils
donnent une illusion d’immuabilité.
l’ont presque adopté, il ne paie jamais le prix
quand il fait ses emplettes » sourit-elle.
Mais à Clapham, comme ailleurs à Londres,
le temps ne s’est pas arrêté.Tant mieux, rien
Northcote Road Antiques Market, “un must, le
n’est plus ennuyeux qu’une ville qui dort !
meilleur marché d’antiquités de Londres”, a
fait son apparition bien avant que la rue ne De retour à pied vers la station, elle confie
devienne aussi commerçante et prisée. qu’elle ne marcherait plus de Clapham
Marie avoue avoir chiné tout son mobilier, Common à Brixton tard le soir. Elle y croiserait
ses bibelots, chez eux.
pourtant M. Potato Head, cet épicier ouvert
Et comme tout village, Clapham ne serait jusqu’à point d’heure, mais elle ne s’y
rien sans son chef.
risquerait plus car de ce côté-ci les choses
Celui-ci règne en toute modestie sur ont changé « en mal ». Pour Marie, Clapham
Northcote Road, et ne vend que des produits n’a jamais été le far West que certains
naturels dans le magasin qui porte son décrivent. Certes, quelques petits trafics
“
restaurant tendance world food avant une
séance. Elle recommande Rapscallion sur le
trottoir d’en face, parce que le personnel est
très gentil et la cuisine toujours excellente.
Et avant l’ère du cinéma… « On se réunissait
au Tea Room des Artistes » répond-elle
nostalgique car ce wine bar a fermé. Il
réunissait à l’époque tout ce que la capitale
Ce fine soul singer qui a enregistré plusieurs
disques dont The Devoured Man, son dernier
album, et se produit régulièrement au Blue
Note à New York, a fait ses débuts à Clapham.
“
étaient perceptibles, mais les enjeux
financiers étaient bien moindres et les
tensions moins fortes. L’arrivée des voitures
de luxe et des golden boys de la City
achetant les grandes maisons qu’ils ne
pouvaient s’offrir à Chelsea n’a rien arrangé.
Lycée Français Ecole de Wix
John Pilger, journaliste reporter de guerre
qui écrit dans The Guardian, l’écrivain Angela
Carter et bien d’autres célébrités peuplent
Clapham, un quartier cosmopolite,
accueillant et où l’on
fait rapidement partie
A Clapham, comme ailleurs à
du décor, comme
Marie !
Londres, le temps ne s’est pas arrêté
Alors que Sainsbury a longtemps fait office
de seul supermarché de l’endroit, un grand
Tesco s’est installé, il y a trois ans, suivi de
Waitrose proche de Balham, dernier signe de
l’embourgeoisement du sud-ouest de la
Tamise.
faisait de mieux dans le genre bohème
excentrique.C’est là qu’elle y a rencontré son
mari, a connu ses meilleurs amis.
Elle se souvient d’un fameux soir où
l’ambiance battait son plein quand une voix
surgissant de nulle part imposa un silence
presque religieux à la salle. Le chanteur Ola
Onabule venait d’entonner Loving you.
Photos: C. Rivoal
Marie revient sur ce qui a véritablement
changé pour tout un chacun : le cinéma.
L’arrivée du Clapham Picture House, salle
indépendante à la programmation
excellente, lui a fait l’effet d’être soudain
connectée : « Ouah, it was like : we are on the
map now ! » s’exclame-t-elle. Plus besoin de
courir dans le west-end, le cinéma aussi
devint local, tout comme le meilleur
Marché de
Noël à Wix
le samedi 1er
décembre
de 11h à 17h.
Animations pour
les enfants
Le père Noël sera
présent !
LE NOUVEL ANNUAIRE
DE WIX EST ARRIVÉ
Il est sorti, il est tout beau ! Le 8 novembre, des tables étaient
dressées dans la cour de l’école et des parents délégués
commençaient la vente de la seconde édition du fameux annuaire
à la sortie des classes.
Au prix de £2, c’est un fabuleux outil de communication entre les
parents de l’ensemble des classes, les institutrices et instituteurs
et la direction de l’école.
Né l’année dernière, à l’initiative de parents de Wix, l’annuaire comporte, outre les
coordonnées des familles et des enseignants, des informations pratiques et des informations
générales concernant le Lycée.
Philippine de Beauregard, Amel Chanchorle, Laurence Courmont et Béatrice de Lajudie se
sont occupées de la recherche des annonceurs, de la demande des autorisations des familles
et de la mise en page. Sur la page de couverture, une œuvre de l’atelier d’arts graphiques de
Wix, animé par Karine Pradier.
Si vous n’avez pas encore votre exemplaire, vous pouvez toujours vous en procurer un auprès
du secrétariat de l’école. MBC
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
45
Lycée Français Ecole André Malraux
TELEX
On touche enfin du bois !
Noël à Bollywood!
Après moult péripéties et retards, les travaux dans la cour des
maternelles sont achevés. Ealing s'agrandit enfin.
Comme chaque année, à l'initiative de
l'Amicale, les parents vont se retrouver
autour d'une bonne table pour célébrer,
avant l'heure (le 8 décembre), les fêtes de
fin d'année.Thème original cette année :
Bollywood, avec un défilé élégant de saris
colorés. Un grand merci au DJ (Coco alias
Courtney Bradshaw), à Tanya Forster de
l'APL et à toute l'équipe de l'Amicale, en
particulier à Alexandra Muquet-Vaillant,
qui s'est chargée de l'organisation des
réjouissances.
Youth Festival
Coup d'envoi du Youth Festival (du 5 au 8
décembre) qui donnera lieu, à Malraux, aux
interventions de David Merveille (Le Jacquot
de M. Hulot aux éditions du Rouergue); de
Béatrice Alemagna (Un Lion à Paris, chez
Autrement Jeunesse); et de Hervé Tullet
(auteur notamment de L'agenda du poète
aux éditions de la Martinière). Au
programme : lectures, créations et échanges
entre élèves et auteurs invités.
Il y a d'abord eu l'arbre à abattre. Puis, le toit préfabriqué trop grand pour passer par le
portail d'entrée de l'école mais voilà, c'est fait. Les travaux d'agrandissement d'Ealing sont
terminés. Deux bâtiments habillés de bois, d'allure très écolo, sont désormais
opérationnels. Mais comme on n'est jamais trop prudent, avouons qu'à l'heure où nous
écrivons ces lignes, ils ne le sont toujours pas tout à fait. La date de livraison définitive
étant prévue pour le 16 novembre, nous avons décidé de parier sur la bonne étoile
d'André Malraux et de croiser les doigts. Le premier bâtiment remplace le dortoir de la
Petite Section détruit en juin 2007 pour cause de vétusté. Le deuxième est destiné à
héberger une classe supplémentaire, en l'occurrence la Grande Section. «Cette création
permet de mieux regrouper les classes par cycles, avec un pôle maternelles, cycle 2 et 3»,
explique le directeur Loig Le Guennec, qui résume aussi avec patience les multiples va-etvient avec les services du Borough. Prochain chantier sur l'agenda: l'infirmerie qui va enfin
pouvoir accueillir une bibliothèque pour les Maternelles. Marie-Hélène Martin
Sorties de Noël
Agenda spectacle chargé en cette période
pré-festive. Le 12 décembre, les grands iront
voir la pantomime Jack and The Beanstalk
(Jack et le haricot magique», en VF). Les
moins grands se rendront le 18 à une
représentation de la compagnie Tam Tam
Théâtre. Comme chaque année, le Père
Noël, en personne, a prévu de faire une
halte dans les classes.
46
Tout comme South
Kensington et
d'autres écoles
françaises dans
Londres, l'école
d'Ealing participe
cette année au
19ème Prix des
Incorruptibles, qui a pour but de favoriser la
lecture à l'école. Les albums jeunesse en
compétition seront lus dans chaque classe
et les élèves voteront pour élire leur titre
favori. Créé en 1988, et conçu comme un
jeu, il s'agit là du premier prix littéraire
décerné par de jeunes lecteurs. Le prix des
Incorruptibles est, cette année, parrainé par
Daniel Pennac (Prix Renaudot 2007).
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
Photos : L. Le Guennec
www. lesincos.com
Prix des
Incorruptibles
Lycée Français Ecole André Malraux
TALENT DE PARENT
par Marie-Hélène Martin
Un métier, un hobby, une passion… ils/elles ont un
talent particulier. De façon régulière, nous irons à la
rencontre des parents, des instits et de tous ceux qui
font la richesse de notre petite communauté.
TOUJOURS UN TRAIN D'AVANCE
“
«Cherche pilote du rail». Dominique Rigaux doit sa vocation à un
oncle qui, lors d'une fête de famille, lui a montré cette affiche de la
SNCF. A 20 ans, il devient le plus jeune conducteur de train titulaire
de France. Depuis, rien ne l'arrête. Il fait partie de ceux qui ont formés
les futurs conducteurs de l'Eurostar. Curieux,
insatiable, il a repris des études, poussé plus avant
sa connaissance des mathématiques, perfectionné
son anglais, appris le chinois dans l'objectif
d'assouvir sa passion durable du rail.
un endroit atypique de cette partie du globe. C’est ainsi, qu'en avril
dernier, je me suis retrouvé dans la gare de Beijing Xi (Beijing Ouest) sur
le quai où le trainT27,leTanggula Express,était en cours de préparation.»
Plus de 4000km en train,soit 48 heures de voyage.En arrivant à Lhassa,
impossible de rater le Potala, juché au-dessus de la ville.
Dans sa maison, à Hanwell, à deux pas de l'école André Malraux, que
fréquente son fils Louis (David et Lise allant à South Kensington),
Dominique Rigaux, vous offre un café et passe volontiers en revue
ses superbes photos de Chine (la mère de ses plus jeunes enfants
est d'ailleurs chinoise mais c'est une autre histoire).
“
Dominique Rigaux, 51 ans,
voyage pour le plaisir à
bord des trains du monde
entier. Détaché de la SNCF
et Keolis, il travaille
aujourd'hui pour
Southeastern Railways sur
le lancement du futur train à grande vitesse japonais, qui
sera utilisé lors des Jeux Olympiques de Londres en 2012 et
qu'il a déjà testé au Japon cet été . Et se montre incollable
sur l'historique de l'Eurostar.
Avant chaque grande expédition ferroviaire, Dominique Rigaux
s'assure d'avoir bien emporté ce qu'il appelle son «passeport cabine»:
«quelques photos me montrant en train de conduire des trains, en
France, en Grande-Bretagne, mais aussi en Laponie. J’obtiens ainsi très
facilement l’autorisation d’accéder à la cabine de conduite, du moins
pour une période limitée.»
A la différence de l'avion, à
bord d'un train, on voit tout
Photos: D. Rigaux
Le 14 novembre 1994, déjà, il était à bord de la
cabine de conduite du premier Eurostar pour
Londres. «Arrivé avec trois minutes d'avance», se souvient-il. Minovembre, il a suivi de près le nouveau parcours vers Saint-Pancras.
Il y a peu, Dominique Rigaux s'est retrouvé «sur le toit du monde sur
un rail», comme il l'écrit joliment. A bord du Tanggula Express, train
de tous les records, il a relié l’empire chinois au Tibet. «Après avoir
emprunté le Transsibérien, le Transmongolien et le Transmanchourien
en 1988,puis traversé de part en part la République Populaire de Chine,
en train bien sûr,je ne voyais plus quel train aurait pu m’emmener dans
Ce qu'il aime par dessus
tout? «Voir les gens vivre! A
la différence de l'avion, à
bord d'un train, on voit
tout». Lors de son récent
périple jusqu'au toit du monde, il a rencontré un moine tibétain qui
retournait à Lhassa. Il était vêtu de la simarre, le costume traditionnel
tibétain. «Le pan antérieur gauche de la simarre est plus long que celui
à droite, et il est fermé sous le bras droit par un bouton ou attaché avec
deux bandelettes de tissu rouge, bleu, vert ou turquoise. L’odeur de sa
peau de mouton est inoubliable. Il était avide de connaissances sur le
reste du monde et m’a inondé de questions tout au long de ce voyage.»
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
47
MH Martin
C. Scott
O
rientation
par Guylaine Amyot
Foundation Year:
pour qui, pourquoi ?
International foundation year: permet de
rattraper un niveau d’anglais, ou d’une
autre matière, afin d’intégrer une
université britannique. Peut se faire au sein
même de l’université choisie ou en dehors. Ces
programmes sont offerts par des universités ou des
organismes privés (ex. NCC) et sont souvent très chers.
A UCL, deux programmes de Foundation, en arts et en
sciences (près de 12,000£). A Queen Mary, International Foundation
Programme (£7,700).
Une Foundation Year de rattrapage dans les matières
scientifiques peut être exigée par certaines universités pour les
études de médecine, notamment King’s College à Londres. Se
renseigner directement auprès des universités.
Arts Foundation Degrees.
A envisager pour ceux qui souhaiteraient profiter de la vie artistique
de Londres dans le cadre d’une année culturelle éclectique, sans
préjuger de leur orientation future (il faudra toutefois pouvoir
justifier de ce choix un peu inhabituel auprès de l’université choisie
pour les études Undergraduate).
Painting - Decorating
& Handyman service
Professionalisme
et courtoisie garantis
Travaux de peinture intérieure / extérieure
Pose de carrelage et mosaïque
Petits travaux de plomberie
Références professionelles sur demande
Contacter Jean-François Nerre
020 8778 8792 / [email protected]
SsJ Toma
A ne pas confondre avec foundation degree, un
diplôme professionnel en alternance délivré par
certaines universités en collaboration avec des
entreprises, une foundation year peut être
l’occasion d’une remise à niveau en anglais avant
d’entrer à l’université, ou une alternative à la Gap
Year pour des jeunes Français qui passent le bac
avec un an d’avance (pour être admis en
université britannique, il faut généralement avoir
18 ans au 31/12 de l’année de début des études).
Plusieurs Foundation year in fine arts d’un an sont proposées par
les différents colleges de la prestigieuse université des Arts de
Londres (Camberwell, Chelsea Arts&Design, Central St Martin School
of Art). Certaines sont gratuites pour les moins de 19 ans. La
candidature se fait directement auprès de l’université. Pour être
admis, il faut présenter un portfolio de ses œuvres, mieux vaut donc
suivre l’option « Arts Plastiques » en Terminale.
Renseignements sur www.arts.ac.uk
Musique : le Royal College of Music propose un Gap Year Experience
Programme d’un an pour une pratique instrumentale intensive avant
l’université. Voir sur www.rcm.ac.uk
Se renseigner également auprès des 6th form colleges publics et
privés.Le Richmond Adult College par exemple propose gratuitement
des formations d’un an à temps plein aux jeunes âgés de 16 à 19 ans
dans différents domaines. Le collège privé David Game à Notting
Hill s’intéresse plutôt aux étudiants étrangers avec plusieurs
foundation years dans tous les domaines (médecine, chimie, etc…).
Deux sessions par an (sept-mai ou janv-juillet). Assistance
personnalisée pour la candidature à l’université. £7,450.
Il est toutefois recommandé d’apporter le plus grand soin dans le
choix d’un de ces programmes. Nombre d’entre eux s’adressent à
des étudiants étrangers hors CEE dont le niveau ne permet pas
d’entrer à l’université directement, ou à des jeunes en errance
scolaire. D’autres s’inscrivent plutôt dans le cadre de la formation
continue (further education), très développée en GB, et reçoivent des
candidats de tous âges et de tous milieux, ce qui pourra être
perturbant pour un jeune issu du Lycée. Mieux vaut donc choisir un
programme au sein d’une université ou d’un college reconnus, où il
aura la possibilité de se joindre aux activités et aux clubs proposés
sur le campus et d’être avec des étudiants de son âge.
Guylaine Amyot
Lien utile : Base de données de tous les cours offerts au R.U
sur www.hotcourses.com
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
49
Petites annonces
Divers
1. Séjour de ski pendant les
vacances de février 2008, ouvert à
tous les élèves du primaire et du
secondaire.
Lieu: Chamonix. Hébergement:
Chalet de l'aiguille du midi. Dates:
départ le samedi 16 février, retour
le samedi 23 février. Activités:
cours organisés par l'ESF 4/5
heures par jour, animation et
encadrement animateurs BAFA.
Prix: (tout compris) : £699.
Renseignements:
M. Didier Roch, enseignant en
CM1 au Lycée Français.
Email: [email protected]
Tél:020 7486 2722/078 137 78436
2. Journaliste cherche histoires
familiales et témoignages sur
le thème de l'exil et sentiment
de déracinement.
Anonymat possible.
Marie-Hélène : 079 7994 6404
3. Cause départ vends : vélo VTT
Raleigh enfant 8/12 ans bon état,
vélo de ville adulte beachcruiser
(style hollandais), une paire de
rollerblades ABEC-3 taille
ajustable 36-40, paire
de patins à roulettes taille 40.
Appeler : 077 6029 7926
4. Vends 2 billets Eurostar AR
Londres-Paris- départ le 21/12 à
20 h 05, retour le 06/01 à 14 h 43.
Prix total £166.Tél 077 6029 7926
5. Jeune fille au pair française
cherche famille d'accueil pour
cette année. Si vous avez besoin
d'aide pour vos enfants, petits ou
plus grands, et pouvez envisager
d'avoir une jeune fille au pair,
merci de contacter Sylvie
Magrangeas à :
[email protected]
6. A vendre PIANO PETROF, £1,800
(neuf £3,700), piano droit ,laqué
noir, modéle 100, date de 1990,
acheté chez Jaques Samuel,
Marble Arch. Contacter : Emilie au
078 9990 8683
suivi du CNED. Tél : Madeleine
077 6668 6397
10. Professeur agrégée, diplômée
de Sciences-po Paris propose
cours de français, philosophie
et soutien général à partir de la
6ème. Aide méthodologique,
bilans de progression.
Déplacement à domicile.
Tél : 079 4983 1715
14. Cours de violon tous niveaux
par Violoniste 26 ans, 1ers prix
internationaux, dip. Conservatoires
français et Royal College, Post
graduate du Royal Academy de
Londres. Plusieurs années
d'expérience dans l'enseignement
avec bons résultats. Prix à partir de
£25 (selon besoins et
déplacements)
Tel: 077 3420 0890
7. Cause déménagement vends
2 lits mezzanines métalliques gris
avec matelas, buffet chinois,
canapé lit deux places tissu beige,
K7 vidéo (£1- liste sur demande…
Photos disponibles par e mail sur
demande.Tél : 020 7228 0670
11. Etudiant Imperial College
2ème année Mechanical Eng,
surveillant au Lycée, mention TB
section S, donne cours de soutien
en Maths et Physique-Chimie de
la 6ème à la Terminale pour toutes
les sections. £20 de l'heure.
Contacter Nicolas
au 079 4661 8017 ou
[email protected]
15. Lunchtime cookery courses in
central London (10 minutes from
the City) - pick new skills, entertain
clients, meet new people,
celebrate an office event -all in
your lunchtime. Learn new Thai,
Moroccan, Italian, Fish and
Vegetarian dishes. 078 1402 7067
or www.foodat52.co.uk
8- Dame Française cherche une
chambre a louer pour 10
semaines a partir du 14 Avril 2008.
Idéalement près de la station de
Fulham Broadway, ou dans Chelsea
Harbour. Aimerait une chambre
assez grande avec de préférence
un lit double, et bureau pour
travailler. Non fumeur.Tél: 01603
860654 (Norwich) email
[email protected]
12. Etudiant à la LES en MSc
Accounting and Finance et
titulaire d’un Master en finance
à Dauphine, longue expérience
du soutien scolaire en
mathématiques et statistiques
pour les classes de 3ème, 2nde
1ère ES et Tle ES.Très à l’écoute
et très exigeant : grand sens
pédagogique. 079 4247 9664 /
[email protected]
Communiquez votre
annonce de “particulier
à particulier” par mail :
[email protected],
avant le 11 janvier 2008.
Cours et lecons
9. Professeur de Français,
20 ans d'expérience, donne cours
particuliers à domicile, tous
niveaux, soutien scolaire,
préparation aux examens,
13. Francine Ducarre, ancien
professeur de musique de l'école
Jacques Prévert, certifiée
d'éducation musicale,
actuellement en disponibilité,
donne à son domicile cours de
piano (tous niveaux). Chiswick W4,
proche métro et bus.
Tél: 020 8747 8394
Prix de l'annonce
(50 mots maximum) :
£ 8,50 chèque à libeller au
nom de l'Echo
et à adresser à
Mrs Catherine RENARD,
17 Aspley Road
London SW18 2DB
ACTICOURS
Cours particuliers,
soutien scolaire et suivi du CNED
De l'école primaire à la terminale, des professeurs
diplômés sont prêts à répondre à vos besoins.
Nous vous assurons un service à domicile rapide,
efficace, à votre convenance.
Tarifs : à partir de £25/heure
www.acticours.co.uk
Contact : Olivier Bertin
020 7326 5101 ou 079 4155 7060
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
51
baby-sitting
Date limite d'inscription sur la liste
des baby-sitters pour notre
prochaine parution:
11 janvier 2008.
Uniquement par e-mail à
[email protected]
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
53
EXPAT GUIDE “Londres et ses Quartiers"
Tout savoir pour s’installer
et vivre à Londres
!
n
o
i
it En vente £14.99:
d
é
e
2èm
• Internet
www.expatguide.co.uk
• Au Fil des Mots
19 Bute Street SW7
• European Bookshop
5 Warwick Street W1
et 5 Cecil Court WC2
• French Bookshop
28 Bute Street SW7
• Librairie la Page
7 Harrington Road SW7
Les pages APL
Chers parents,
Nous tenons tout d’abord à remercier tous ceux qui nous ont apporté
leur soutien lors de la dernière élection, le jeudi 8 novembre 2007.
Avec un taux de participation de 39%, les candidats du Comité APL
ont été élus avec 99% des suffrages. Ils représenteront les parents d’élèves
au Conseil d’Etablissement et disposeront de sept sièges. Nous vous
remercions de votre confiance et nous tenons à votre disposition pour
toutes questions concernant la vie des élèves au Lycée.
Nous souhaitons également remercier les délégués de classe -pour
chaque niveau, primaire, collège et lycée, sur les trois sites du Lycée
Charles de Gaulle-, qui organisent les réunions de classe et sont le relais
des parents tout au long de l’année. N’oubliez pas de communiquer vos
coordonnées e-mail à vos délégués, si vous voulez recevoir toutes les
communications de la classe et de l’APL.
Les membres du Comité APL rencontrent régulièrement l’équipe de
direction du Lycée. Ces rencontres sont l’occasion de relayer vos
questions et vos suggestions. Depuis la rentrée, nous avons rencontré de
nombreux parents qui attendent des réponses concrètes à un certain
nombre de questions :
• amélioration des conditions de vie et de sécurité des élèves : effectifs,
circulation au moment des interclasses, espaces protégés des
intempéries, restauration, permanences…
• évolution de la carte des options, de l’enseignement de l’anglais, des
double certifications
• projet de rénovation et d’extension du site de South Kensington :
rénovation du collège, création d’espaces sportifs, d’espaces de travail
et de détente pour les élèves…
• frais de scolarité : évolution des tarifs, information des parents,
obtention du Nursery Grant pour les maternelles…
Ces questions seront au cœur des discussions entre l’APL et la
direction du Lycée pour que des solutions soient mises en œuvre afin
d’améliorer la vie de l’ensemble de la communauté scolaire.
Le Comité APL
Evolution des projets
d’extension et de
rénovation du Lycée !
Au dernier Conseil d’Etablissement, le proviseur
Monsieur Vasseur, a annoncé une nouvelle orientation
pour les projets de rénovation et d’extension du Lycée.
Le projet PPP (Partenariat, Public, Privé) de 13,5 M
Euros qui avait été voté par le Conseil d’administration
de l’AEFE fin 2006 pour la rénovation du site de South
Kensington est maintenant abandonné au profit d’une
rénovation par étapes qui devrait démarrer dès 2008.
Dans un premier temps, le Trust de l’Ambassade va
mettre à disposition les Mews à côté du Lycée pour y
installer une maison de la Santé, une maison de
l’Orientation… Un cabinet d’architectes devrait être
nommé très prochainement pour engager les travaux
de rénovation dans ces Mews ainsi que plusieurs
aménagements à South Kensington en 2008. A ce
stade, un budget de £3 millions devrait pouvoir être
dégagé par l’établissement, avec la participation
de l’AEFE.
Par ailleurs, les négociations entre l’Ambassade et
le Borough de Fulham se poursuivent. Elles devraient
permettre au Lycée d’ouvrir des classes de
maternelle/primaire à partir de septembre 2008. La
disponibilité d’une partie de l’école de Peterborough
devra être confirmée au début de l’année 2008 à l’issue
de l’enquête publique.
Association des Parents d'Elèves du Lycée
L’INFORMATIQUE EN CLASSE:
CA ROULE !
Une classe mobile informatique a été installée à l’école primaire de South
Kensington au mois de novembre 2007. Un chariot transportant
16 ordinateurs portables est désormais à la disposition des classes du cycle 3
(au troisième étage). Ces ordinateurs sont reliés à une borne WIFI grâce à un
nouveau câblage informatique. Le chariot peut circuler de classe en classe et
être utilisé pour de nombreux projets pédagogiques. Les élèves de CM2 vont
en bénéficier en priorité puisqu’ils doivent passer le diplôme informatique
B2i à la fin de l’année scolaire.
Merci à tous les parents de l’école qui ont financé ce projet à travers leurs
donations à la charity Friends of the Lycée. L’informatique mobile permet de
remédier au manque d’espace, offre une solution plus souple d’utilisation et
bénéficie à un grand nombre d’enfants de l’école primaire.
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
55
Les pages APL
FUNDRAISING 2008 AU PROFIT DU LYCEE
Pour la quatrième année consécutive, l’APL souhaite poursuivre l’effort de mobilisation des parents d’élèves,
des entreprises et de tous ceux qui veulent améliorer concrètement la vie scolaire des 3500 élèves
du Lycée Français Charles de Gaulle.
A l’occasion du Dîner de Gala annuel de l’APL, nous vous invitons à participer à la Campagne de Fund-Raising 2008
au profit des deux associations caritatives qui soutiennent le Lycée.
« Friends of the Lycée » pour participer à la modernisation du Lycée - Charity No 1000639
« APL Welfare Fund » pour participer aux frais de scolarité de familles en difficulté - Charity No 1082875
Le succès de cette campagne dépendra de la participation des entreprises et des particuliers.
L’APL vous remercie par avance de votre générosité.
COMMENT PARTICIPER ?
Vous pouvez faire un don à la Charity de votre choix.
Vous pouvez venir au Charity Gala Dinner de l’APL.
Vous pouvez offrir des lots de prestige pour les
Ventes aux Enchères ou la Tombola.
Pour plus d’information, les membres du Comité APL sont à votre disposition.
Merci de contacter Monica Thomas: [email protected]
et Caroline Buchler: [email protected]
SOIREE DE GALA DE L’APL
Vendredi 4 avril 2008
The Park Lane Hotel , Piccadilly
Le Comité de l’APL souhaite remercier les nombreux parents,
amis et entreprises qui seront présents, assurant ainsi le succès
de cette soirée exceptionnelle!
56
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
Les pages APL
APL WELFARE FUND:
LES CLES DE LA SOLIDARITE AU LYCEE
Grâce à la grande générosité des
donateurs, l’APL Welfare Fund sera en
mesure, cette année encore, d’apporter
une aide, ponctuelle mais non
négligeable, à toutes les familles
confrontées à des difficultés financières.
Rappelons que cette association
caritative, dont trois des cinq Trustees
sont membres de l’APL, se donne pour
mission de soutenir les familles en
situation difficile en permettant aux
élèves de poursuivre leur scolarité au
Lycée Charles de Gaulle.
En quoi consiste cette aide?
Le Welfare Fund apporte une aide financière
temporaire aux familles en contribuant au
paiement des frais de scolarité, de demipension, d’achat de livres, ou encore de
voyages scolaires. Cette aide est accordée de
manière ponctuelle et ne saurait donc
représenter une solution de soutien à long
terme.
Les fonds utilisés par la charity proviennent
de dons de particuliers et d’entreprises et
des bénéfices dégagés par le Dîner de Gala
annuel organisé par l’APL, ainsi que par les
ventes de pains au chocolat (voir encadré sur
l’aide aux voyages).
Quel est le montant de l’aide ?
L’aide apportée couvre en général les frais de
scolarité et de demi-pension d’un trimestre
pour chacun des enfants d’une même
famille. En cas de graves difficultés
financières, l’aide peut être augmentée.
Cette décision est laissée à l’entière
discrétion des Trustees.
Le montant de l’aide versée par le Welfare
Fund ces trois dernières années s’est élevé
en moyenne à £50 000 - £55 000. L’année
dernière, toutes les personnes ayant sollicité
de l’aide l’ont obtenue. Ainsi, £54 000 ont été
versés pour le règlement des frais de
scolarité et de demi-pension de 51 enfants
(scolarisés sur l’un des trois sites, dans le
primaire ou dans le secondaire). Et £2 600
ont été versés au titre de l’aide aux voyages
pour 16 élèves du secondaire.
Qui peut en bénéficier ?
Toutes les familles dont les enfants sont
scolarisés au Lycée Charles de Gaulle, à
South Kensington comme dans les annexes,
quelle que soit leur nationalité, qu’ils
étudient en section britannique ou en
section française.
Les difficultés financières invoquées peuvent
résulter de circonstances variées: maladie
grave ou décès du chef de famille, perte
d’emploi, divorce, soins médicaux onéreux...
mais aussi tout changement de circonstances
professionnelles ayant un impact sur le
budget familial.
Il revient aux Trustees d’apprécier librement
le degré de gravité ou d’urgence de la
situation exposée par la famille qui demande
de l’aide.
Quelle est la démarche à
suivre pour en bénéficier ?
Il faut d’abord prendre contact avec l’un des
Trustees du Welfare Fund (voir ci-dessous le
nom des personnes à contacter). Ce dernier
organise alors un rendez-vous entre le
demandeur d’aide et deux des Trustees du
Welfare Fund. A cette occasion, le
demandeur d’aide remplit une feuille
d’information strictement confidentielle. En
fin de trimestre, les Trustees se réunissent
pour examiner l’ensemble des demandes qui
leur ont été faites et décider du montant de
l’aide accordée à chaque famille.
Il est important de souligner que la
demande d’aide, aussi bien que
l’attribution de l’aide, se font en toute
confidentialité.
L’aide aux
voyages
scolaires
A South Kensington, l’aide aux
voyages est financée par les ventes de
pains au chocolat du jeudi (le matin
dans le secondaire et l’après-midi
dans le primaire).
Depuis la rentrée (et depuis deux ans
dans le secondaire), les parents
bénévoles qui organisent ces ventes,
avec l’aide de parents des différentes
classes, ont en effet choisi de verser
tous les bénéfices au Welfare Fund au
profit de l’aide aux voyages scolaires.
Ils ont confié au Welfare Fund la
charge d’allouer les fonds en fonction
des demandes qui leur parviennent et
d’attribuer les reliquats éventuels aux
familles en difficulté.
Le formulaire de demande d’aide est
disponible auprès des Directrices du
primaire, des CPE et du bureau de
l’APL. Il doit être rempli et remis sous
enveloppe cachetée à l’attention du
Welfare Fund au bureau de l’APL, qui
contactera ensuite la famille.
Les Trustees à contacter sont :
Leila Sherratt (membre de l’APL) : 07881727671 / [email protected]
Cécile d’Angelin (membre de l’APL): 07768816645 / [email protected]
Sophie Pillois (hors comité APL) : 020 7351 2474 / [email protected]
Mary Sixsmith (hors comité APL) : 020 7581 2586
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
57
Les pages APL
ORIENTATION DES ELEVES: MODE D’EMPLOI
La prise en charge de l’orientation doit
démarrer si possible dès la classe de
seconde et, pour certains, dès la cinquième
avec une réflexion sur les classes
européennes, ou dès la quatrième avec le
choix de la section britannique. Les élèves
ont besoin de l’assistance des parents et
d’un conseiller d’orientation pour leur
recherche d’informations (par exemple sur
les critères et documents d’admission), car
l’information est cruciale et peut faire
la différence entre un dossier accepté
ou rejeté.
Il faut bien avertir les élèves que l’année
de la première est décisive au niveau
des résultats car tout ou presque se joue
cette année-là : les dossiers d’inscription
sont envoyés dès le début du premier
trimestre de terminale pour les universités
anglaises ou américaines et au début du
deuxième trimestre pour les universités
françaises et les classes préparatoires aux
Grandes Ecoles.
Un point sur les dossiers en cours des
élèves de terminale :
• Les dossiers d’inscription aux universités
britanniques (dossiers Ucas) sont bouclés
et ont éte envoyés.
• Les dossiers pour les universités
américaines sont en cours de traitement
• Pour les dossiers des grandes écoles et
universités françaises (dossiers bleus et
dossiers CPGE), voir le tableau « Calendrier
2008 des admissions aux universités
françaises et aux classes préparatoires des
Grandes écoles ».
Pour permettre aux parents d’y voir plus
clair dans le choix de l’orientation de leurs
enfants, les pages suivantes exposent:
1/ le programme des réunions et activités
liées à l’orientation de tous les élèves du
secondaire (collège et lycée).
2/ les noms des personnes responsables du
conseil en orientation, et des inscriptions
dans les cycles supérieurs.
3/ le calendrier 2008 des admissions aux
universités
françaises
et
classes
préparatoires des Grandes Ecoles.
4/ les premières statistiques sur les
admissions des élèves de terminale (section
française) de l’année 2006-2007 en école ou
université.
PROGRAMME DE L’ORIENTATION AU COLLEGE ET AU LYCEE
Premier trimestre
Niveau
Second trimestre
5°
Février 08:
Réunion d'information sur les classes européennes
4°
Février 08
Réunion d'information sur la section britannique
3°
Février 08
réunion
d'information sur
les choix
possibles en 1ère
2de
28 Janvier 08
1ère
24/11/07
15/11/07 :
Présentation
EntraineTerminale
entretiens
ment
entretiens pour entrées
préparation dans les
à Oxbridge universités
TAL
britanniques
07/11/07
2de GCSE
Forum des
carrières et
des études
supérieures
10 au 14 déc
1° mission des
Conseillers
d'orientation
(France)
Conférence des
Proviseurs de Ste
Geneviève,Henri IV
et Hoche :
inscriptions aux
classes
préparatoires
Mars 08
Information sur l'entrée
en université GB et UCAS
et présentation des
doubles diplômes
PAL
58
Troisième trimestre
13/11/07
Réunion préparatoire pour
l'entrée en A level
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
15/02/08
journée d'introduction
aux A levels
Semaine du 28/01 au 01/02
Visite dans les classes et entretiens
individuels
2° mission des Conseillères
d'orientation (CIO Lille)
Date non
définitive
Semaine 12
ou 20
Une conseillère
en classe de 1ere
Avril 2008
Forum (Islington
Design Center)
enseignement
supérieur en GB
Avril 2008
Forum (Islington Design
Center) enseignement
supérieur en GB
1/2 journée de
préparation à
l'inscription UCAS
(a.m.de l' EAF)
1/2 journée de
préparation à
l'inscription UCAS
Mise en place du
processus
d'inscription UCAS
Mise en place du
processus
d'inscription UCAS
Les pages APL
LES RESPONSABLES DE L’ORIENTATION
ET DES DOSSIERS D’INSCRIPTION
Deux nouveaux postes de conseillère d’orientation ont été créés pour aider les
élèves dans le choix de leurs études et le suivi de leurs dossiers:
• Madame Martine Fournel est en charge de l’orientation vers les filières du
système français. Elle assure une permanence au CIO (à proximité du CDI) tous
les après-midi de 14H00 à 17H30.
• Mademoiselle Sarah Grimshaw est en charge de l’orientation vers le système
britannique. Elle est disponible au CIO les mardi et jeudi de 11H00 à 18H30.
La prise de rendez-vous s’effectue directement au CDI. Les élèves inscrivent leur
nom (et celui des parents si ils le souhaitent) dans les agendas mis à leur
disposition. L’entretien a pour objectif d’identifier les choix de l’élève, de l’aider
à rechercher sur Internet des informations sur les universités ou études de son
choix puis de l’aider à lancer et à suivre ses démarches.
Pour plus de renseignements, contacter :
Martine Fournel [email protected] , tel. 0207 590 68 52
Sarah Grimshaw [email protected] , tel. 0207 590 68 52
En ce qui concerne l’inscription dans les cycles supérieurs, les personnes
responsables sont:
• Universités françaises (dossiers bleus) : M. Vasseur, M. Paties
• Grandes Ecoles françaises (CPGE) : M. Vasseur
• Universités britanniques : Mme Nichol
• Universités américaines : Mme Compagnon
FORUM DES CARRIERES
Le Comité APL remercie vivement
tous les professionnels et étudiants qui ont
participé au Forum des Carrières et des
Etudes Supérieures
du Lycée qui s’est déroulé le 24 novembre
dernier.
En acceptant de partager leur expérience, les
nombreux intervenants ont ainsi permis aux
élèves de 2nde, 1ère et Terminale de recueillir
des informations précieuses pour leur
orientation future.
UN GRAND MERCI A TOUS LES PARTICIPANTS !
Dates des rencontres
parents-professeurs
Classes de 6ème:
Classes de 5ème:
Classes de 4ème :
Classes de 3ème:
Classes de 2de:
Classes de 1ère :
Classes de Terminale:
Classes de TAL et PAL:
Classes de 2de GCSE:
Classesde 3ème GCSE:
13/12/07
08/01/08
10/12/07
20/12/07
11/12/07
09/01/08
10/01/08
16/01/08
22/01/08
14/01/08
CALENDRIER DES ADMISSIONS
aux universités françaises et classes préparatoires
des Grandes Ecoles, session 2008
Version 2007 du site d’information
pour les candidats
Jeudi 6 décembre 2007
Vœux des candidats
Du dimanche 20 janvier au mardi 25 mars 2008
Du lundi 3 mars au lundi 31 mars 2008
Jeudi 27 mars 2008
Saisie en ligne des notes et appréciations
Début d’impression des bordereaux
d’envoi des dossiers (CPGE exclusivement)
Date limite d’envoi des dossiers-papier
par les établissements d’origine (CPGE exclusivement)
Consultation, par les candidats, de la réception par les établissements
destinataires de leur(s) dossier(s) de candidature
Classement des vœux des candidats
Phases d’admission : [ délais de réponse des candidats : 72h ]
Début des vœux de la procédure d’admission complémentaire
Fin de la procédure complémentaire et de la gestion des listes d’attente
Vendredi 4 avril 2008
Jeudi 8 mai au lundi 12 mai 2008
Du dimanche 20 janvier au samedi 31 mai
Première phase: mardi 3 juin 14h
Deuxième phase: mardi 10 juin 14h
Troisième phase: mardi 17 juin 14h
(troisième et dernière phase pour les formations
hors écoles en 5 ans)
Pour les écoles en 5 ans, une phase d’admission
supplémentaire tous les mardis du 24 juin au 29 juillet.
Mardi 17 juin 14h
Vendredi 12 septembre
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
59
Les pages APL
LE DEVENIR DES ELEVES DE LA SECTION FRANCAISE DU LYCEE
Les statistiques sont établies après 142 réussites au BAC session 2007
Sur 142 élèves contactés,47 ont répondu.
France :
31.92 %
Grande Bretagne :
40.42%
Autres pays :
12.76 %
Gap year :
14.90%
ETUDES SUPERIEURES
EFFECTUEES EN FRANCE
Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles
Terminale L
1 à Malherbe - Hypokhâgne
Terminale ES
1 à Notre Dame du Grandchamp 1 à Science Po
Terminale S
1 à Ecole Nationale Supérieure d’Architecture
1 à PCSI Michelet
1 à St Michel de Picpus HEC
1 à Descartes
1 à Sainte Geneviève HEC
Universités françaises
1 à Université Paris IV Sorbonne
1 à Université Louis Pasteur,
1 à Université René Descartes
Ecoles diverses
1 à ESCE commerce
1 à CESEM (management)
1 à ISEN Toulon ingénieur Info
1 à Institut d’Etudes Politiques
ETUDES SUPERIEURES EFFECTUEES
EN GRANDE-BRETAGNE
Universités britanniques
1 à University of Edinburgh
1 à University of Warwick
1 à Loughborough University
1 à Oxford Brookes
1 à University College London UCL
1 à University of Wales,Abersystwyth
1 à City University
3 à Imperial College
2 à Heriot-Watt University
1 à Queen Mary University
1 à European Business School London
1 à University of Essex
1 à University of Leeds
1 à Cambridge
1 à The West of England (Bristol) Equine Science
1 à UEA (University East Anglia)
ETUDES SUPERIEURES EFFECTUEES
DANS D’AUTRES PAYS
U.S.A
1 à Middlebury College
1 à Harvard
1 à Princeton
Belgique
1 à Université Saint Louis Eco
1 à Skidmore College (NY)
1 à Eugene Lang The New School for liberal Art
GAP YEAR: 7
L'ART A L'AFFICHE
Le Royal College of Art annonce la couleur pour la "Young Art Exhibition"!
Le R.C.A propose un sujet qui devrait attirer beaucoup de jeunes artistes de 4 à 18 ans: "As I see it".
Tous les élèves du Lycée peuvent participer à ce grand concours d'art ouvert à toutes les écoles de
Londres. Plusieurs élèves du Lycée Français se sont distingués l'an dernier avec notamment un 2ème
prix toutes catégories confondues et un dessin retenu pour être l'affiche de l'exposition (en photo
ci-contre). The Young Art Exhibition a permis de récolter £30 000 au profit de Cancer Research UK
en 2007. La participation à ce concours est chaque année coordonnée par l’APL.
Dessins à remettre à l'APL avant le 7 janvier 2008 (format A3 et A4 / aquarelle, huile, pastel, crayon,
encre...). Renseignements auprès de Hélene Guild : [email protected]
L’EQUIPE MEDICALE DU LYCEE ET DE SES ANNEXES
L’équipe dédiée à la santé des élèves du Lycée Charles de Gaulle
et de ses annexes est maintenant au complet :
Médecins scolaires : Docteur Pardis MOMENI pour South
Kensington (trois demi-journées par semaine minimum, dans les
locaux de l’infirmerie) et Docteur Annie CLAUDEL pour les
annexes de Wix et d’Ealing (deux matinées par mois dans chaque
annexe, le jeudi). Les médecins scolaires sont notamment
responsables du dépistage et de la prévention (en collaboration
avec les infirmiers scolaires), des visites médicales obligatoires
(élèves de grande section de maternelle et de troisième), de la
validation des dispenses sportives et des PAI (plans d’accueil
individualisé) pour les élèves porteurs de pathologies chroniques
(asthme, allergies, diabète…). Aucune visite médicale n’est réalisée
sans l’accord des parents.
Infirmiers (à South Kensington): Madame Anne-Christine
SAMSON et Monsieur Yann POMARES. L’infirmerie est ouverte
tous les jours de 8H30 à 18H00.
60
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
Psychologue : Madame Martine FOURNEL. Son bureau se situe
au 2ème étage du batiment du primaire de South Kensington.
Madame Fournel consulte sur rendez-vous les lundi, mercredi et
vendredi de 11H00 à 12H30 et assure une permanence ces mêmes
jours de 12H30 à 13H00 pour les urgences et les visites spontanées
des élèves du secondaire. Elle peut être alertée par les enseignants,
mais les enfants du primaire et du collège ne sont jamais vus seuls
sans l’accord des parents. Tous les entretiens sont strictement
confidentiels. Pour prendre rendez-vous : tel. 0207 590 68 13, email [email protected]
Orthophoniste: Madame Véronique PENEAU, les mardi et
jeudi de 8H45 à 15H45 sur le site de South Kensington. Madame
Peneau dépiste et dresse le bilan des troubles du langage oral ou
écrit, de la voix ou des mathématiques. Ces troubles peuvent être
signalés par l’enseignant, mais là encore aucune consultation ne se
fait sans l’accord préalable des parents. Pour prendre rendez-vous:
tel. 0207 590 68 13, e-mail [email protected]
INTERVIEW
Photo Marc Levy© P.Leveque
[
Marc Levy est un poids lourd de l’industrie du roman, avec
plus de 13 millions d’exemplaires de ses 7 livres vendus
dans le monde entier en 9 ans et traduits dans 38 langues.
Bien au-delà de ces chiffres, c’est un homme charmant et
respectueux qui se confie sans détour ni faux-semblant.
Tous vos romans connaissent un
véritable succès. Quelle est votre
recette?
Marc Levy : Sincèrement, je n’en ai pas. Je
suis conscient d’avoir beaucoup de chance,
même si je travaille énormément. J’ai aussi
connu des moments difficiles.
Vous êtes un excellent communicateur.
Comment faites-vous pour être partout
et trouver le temps d’écrire ?
Sur une année, il y a environ quatre mois de
promotion et huit mois d’écriture. Les
déplacements, ce sont des heures de
voyage et d’hôtel pendant lesquelles je
continue de mûrir l’histoire et les
personnages. En période d’écriture,
j’hiberne dans mon bureau parfois 17
heures par jour. C’est un tel bonheur que
j’en oublie de m’alimenter et de dormir.
Il m’est arrivé de rester 10 jours sans sortir.
N’y a-t-il pas une certaine contradiction
entre l’écriture, travail solitaire de
l’ombre, et la promotion publicitaire ?
Ce n’est pas une contradiction dès lors
qu’on n’a pas de problème d’ego. Pour celui
qui écrit, ce qui est dans la lumière ce sont
ses bouquins, ses personnages et non lui. Je
passe des heures dans des trains Corails et
des TER pour promouvoir mes livres. En
revanche, il n’y a pas de photo de moi dans
les magazines people et je n’ai jamais
pratiqué le culte de ma personnalité.
Quid des acteurs qui recherchent la
célébrité et revendiquent un droit à leur
vie privée?
Le comédien a besoin de son image pour
exister car il est à la fois la marionnette et le
marionnettiste. Je ne trouve pas légitime
qu’un comédien ne fasse pas 50 mètres pour
signer un autographe lorsqu’il présente un
film. J’ai envie de lui dire qu’il n’apprécie pas
son public, ni la chance qu’il a. Mais au-delà
62
Marc Levy
L’ECHO Décembre 07– Janvier 08
de son métier, son intimité lui appartient.On
ne peut pas comparer l’acteur qui s’expose
volontairement sur une plage en vogue de
Saint-Tropez et celui qui cherche le repos
dans la discrétion. La télévision nous a
prouvé que devenir un people était à la
portée de n’importe qui. Moins on a de
talent et de choses à faire, plus on a besoin
de se montrer.
Vous avez beaucoup voyagé et vécu aux
Etats-Unis. Pourquoi avoir choisi de
vous installer à Londres ?
Je suis amoureux de la ville et j’adore
l’humour et le sens de la dérision des
Anglais. Mais j’aime aussi bouger.
Vous êtes vous impliqué dans
l’adaptation cinématographique de
votre roman Mes amis, mes amours ?
Uniquement dans l’écriture du scénario.
Le film est-il conforme à l’esprit du
roman ?
Je retrouve le même univers, le même
humour, la même tendresse. Mais, un film se
fait beaucoup au montage.
Pour les personnages d’Antoine et de
Mathias, vous êtes vous inspiré de votre
vécu ?
Sans être autobiographique,il est certain que
l’histoire a un lien avec mon meilleur ami.
Lequel, d’Antoine ou de Mathias, vous
ressemble-t-il le plus ? (Antoine est
structuré à la limite du maniaque, alors
que Mathias est rêveur et désorganisé.)
Quand j’ai écrit le roman, j’étais convaincu
de ressembler à Mathias. Mais tous mes
proches m’ont dit que j’étais Antoine !
Ces deux personnages ne fuient-ils pas
la réalité ? D’une façon plus générale, ne
pensez-vous pas que le quotidien tue la
passion ?
Ils ne fuient pas la réalité mais le futur. Ce
sont deux grands mômes égoïstes qui, en
cohabitant, mûrissent et apprennent à
devenir généreux.
En ce qui concerne passion et quotidien, je
pense que ce qui compte, c’est la façon dont
on cohabite avec le quotidien. Il ne faut pas
s’en servir comme prétexte pour renoncer à
séduire. L’ennemi du quotidien, c’est
l’égoïsme. Tout est une question de
générosité.
Prévoyez vous une suite à « Mes amis,
mes amours » ?
Cela m’amuserait. On verra…
Y-a-t-il à votre avis des gens doués pour
le bonheur, et d’autres moins doués ?
Bien sûr. Cela a encore un rapport avec l’ego.
En dehors des personnes qui souffrent de
pathologies comme la dépression,
beaucoup de gens cultivent leur existence
autour du malheur pour attirer l’attention.
On est rarement jaloux des gens
malheureux, c’est bien connu. Il faut bien
plus de courage pour exister dans le
bonheur que pour exister dans le malheur.
Et puis le sourire est contagieux…
Propos recueillis
par Alexandra Lang