Compte rendu de la Résidence [36,5 K.o. - PDF]

Commentaires

Transcription

Compte rendu de la Résidence [36,5 K.o. - PDF]
Compte rendu synthétique Programme Hors les Murs Tokyo, Kyoto, Osaka, Beppu Camille Mutel Du 17 octobre au 18 décembre 2014 Le séjour consistait pour moi à collecter des expériences sur des rituels érotiques au Japon. J’ai pour cela observé le kinbaku (bondage) entre autre avec les nawashi (maîtres de corde) Kinoko Hajime et Go Arisue. J’ai aussi passé du temps avec Satomi Zpira, geisha contemporaine. A cela s’est ajouté une réflexion sur l’écriture au Japon, au sens large, notamment en observant la composition des jardins zen ou encore l’écriture chorégraphique chez Tatsumi Hijikata. Un entretien avec Shinichi Takeshige, critique de danse m’a beaucoup appris sur les kanjis. J’ai interrogé Takayuki Fujimoto, éclairagiste de Dumb type sur son rapport à l’espace ; je me suis perdue dans les volcans de Beppu et j’ai collaboré avec le photographe Osamu Kanemura dans les rues de Shinjuku. A travers ces pratiques et ces rencontres, c’est précisé pour moi ce que j’appelle « le dit du corps ». Ce que dit un corps qui danse, est complètement bouleversé dans une culture où le langage n’offre pas la possibilité de dire « je ». Ce que dit un corps anonyme qui déambule dans la masse et ce que révèle une pratique du lien comme le kinbaku qui privilégie la relation à l’individu, ouvre l’espace, ouvre vers l’autre, en laissant au corps sa part de vide et de silence, d’incertitude. Il me semble alors que dans le rituel érotique au Japon le vide créé l’attente qui appelle le désir. C’est sur cette base que j’entame ma prochaine création. 

Documents pareils