S. Suresh , PG Fields et X. Hou S. Suresh , PG Fields et X. Hou

Commentaires

Transcription

S. Suresh , PG Fields et X. Hou S. Suresh , PG Fields et X. Hou
Agriculture et
Agroalimentaire Canada
Agriculture and
Agri-Food Canada
Effet insectifuge, antiappétant et toxique des graines de
cinq espèces de légumineuses sur trois espèces d'insectes
ravageurs des produits entreposés
11
22
22
S. Suresh , P. G. Fields et X. Hou
1
Département d'entomologie agricole, Centre d'études sur la protection des végétaux, Université agricole TamilNadu, Coimbatore, 641 003, TamilNadu, Inde
2
Centre de recherches sur les céréales, Agriculture et Agroalimentaire Canada, 195, rue Dafoe, Winnipeg (Manitoba), Canada, R3T 2M9
ÉNONCÉ DU PROJET
Les graines de légumineuses en poudre peuvent réduire les populations d'insectes ravageurs dans les produits entreposés.
INTRODUCTION
RÉSULTATS
INSECTES
Tous les insectes utilisés dans les essais avaient étaient des adultes.
EFFET INSECTIFUGE
Témoins non traités
S. deeringianum
P. sativum
Témoins non traités
S. deeringianum
P. sativum
C. ensiformis
Crotalaria sp.
L. odoratus
C. ensiformis
Crotalaria sp.
L. odoratus
100
Insectes s'éloignant des céréales (%)
MÉTHODES
A P P É TA B I L I T É
Alimentation (% des témoins)
Depuis toujours, des produits naturels sont utilisés en agriculture pour lutter
contre les insectes ravageurs des produits entreposés. En plus de leur effet
entomotoxique, un grand nombre de produits naturels ont aussi un effet
insectifuge. Nous avons réalisé des essais sur les graines de cinq
légumineuses répandues, que les agriculteurs des pays développés et en
développement peuvent facilement se procurer.
80
60
40
20
0
S. oryzae
R. dominca
100
*
60
40
SEMENCES
EFFET INSECTIFUGE
Couvercle
Contenant
perforé
*
*
*
*
20
0
S. oryzae
R. dominca
C. ferrugineus
Nombre ( ± É.-T.) d'insectes
s'éloignant du blé non traité ou
traité avec 1 % de semences en
poudre, après 24 h.
DESCENDANCE
Témoins non traités
S. deeringianum
P. sativum
Témoins non traités
S. deeringianum
P. sativum
C. ensiformis
Crotalaria sp.
L. odoratus
C. ensiformis
Crotalaria sp.
L. odoratus
350
*
100
*
Différence par
* rapport
aux témoins
Test de Dummet,
p > 0,05
Mortalité (%)
80
*
*
60
*
40
*
*
*
20
Différence par rapport aux témoins
* Test
de Dummet, p > 0,05
300
*
*
250
*
200
150
*
*
*
100
***
**
50
0
A P P É TA B I L I T É
** **
*
M O RTA L I T É
Cryptolestes ferrugineus
(cucujide roux)
Des graines de cinq légumineuses, soit Stizolobium deeringianum (pois
mascate), Canavalia ensiformis (pois sabre), Crotalaria sp. (crotalaire),
Pisum sativum (pois) et Lathyrus odoratus (pois de senteur), ont été utilisées
pour les essais. Les graines de Stizolobium deeringianum, C. ensiformis et
Crotalaria sp. ont été obtenues du CIMMYT au Mexique; ces cultures sont
utilisées comme engrais vert, en rotation avec le maïs. Toutes les semences
ont été pulvérisées en une fine poudre, et les poudres ont été mélangées à
du grain de blé, dans une proportion de 1 %.
*
C. ferrugineus
Nombre de descendants
Rhyzopertha dominica
(petit perceur des céréales)
*
80
Pourcentage d'insectes se nourrissant
dans les boîtes contenant la farine et
1 % de semences pulvérisées,
pendant trois jours.
Sitophilus oryzae
(charançon du riz)
Différence par rapport aux témoins
* Test
de Dummet, p > 0,05
*****
0
S. oryzae
R. dominca
C. ferrugineus
Mortalité (% ± É.-T.) chez les
insectes adultes nourris au blé
non traité ou traité avec 1 % de
semences en poudre, après
deux semaines (n = 5).
S. oryzae
R. dominca
C. ferrugineus
Nombre ( ± É.-T.) de descendants
émergeant du blé non traité ou du blé
traité avec 1 % de semences en
poudre. Dix adultes ont été gardés
dans le blé pendant deux semaines.
Godet
Boîte de Petri
Les graines pulvérisées ont été mélangées à de la farine de blé et
de l'eau, puis elles ont été déposées à la pipette par gouttelettes
de 0,1 mL qu'on a laissé sécher, puis qu'on a pesées et
présentées à 25 insectes de chacune des trois espèces pendant
trois jours, après quoi, les boîtes ont de nouveau été pesées (Xie
et al., 1996 Can. Ent. 128: 865-875).
Les insectes ont été placés au milieu de 200 g de
blé, et le nombre d'insectes qui s'étaient éloignés
des céréales après 24 h a été noté (Mohan et
Fields. J. Stored Prod. Res, sous presse).
M O RTA L I T É E T D E S C E N D A N C E
Témoins
non traits
1%
Dix insectes adultes, âgés de 7 à 14 jours, ont été placés
sur 20 g de blé de printemps roux vitreux traité avec
chacune des semences en poudre, à une température de
30 °C et une humidité relative de 70 % (n = 5). Les adultes
ont été extraits du grain par tamisage après 14 jours, et le
taux de mortalité a été noté. Le grain a été conservé
pendant cinq autres semaines, et le nombre de
descendants ayant émergé a été noté.
CONCLUSIONS
• Les graines des cinq légumineuses ont eu un certain effet insectifuge,
antiappétant ou ont augmenté la mortalité, chez l'une des espèces
d'insectes ou chez toutes les espèces.
• De façon générale, C. ferrugineus (cucujide roux) a été l'insecte le plus
sensible.
• P. sativum (pois) a été particulièrement efficace contre S. oryzae
(charançon du riz)
REMERCIEMENTS
Nous remercions l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et
l'agriculture et le recteur de l'Université agricole TamilNadu de Coimbatore,
pour le soutien apporté à S. Suresh; nous remercions également David
Bergvinson, du CIMMYT, pour les échantillons de semences, et Tannis
Mayert pour son aide technique.
Agriculture et Agroalimentaire Canada, Centre de recherches sur les céréales, 195, rue Dafoe, Winnipeg (Manitoba), Canada, R3T 2M9
[email protected]