POL 3601 - Politique étrangère: grandes puissances

Commentaires

Transcription

POL 3601 - Politique étrangère: grandes puissances
Faculté des arts et des sciences
Département de science politique
POL3601 : Politiques extérieures des grandes puissances
Professeur : Pierre Grosser
Horaire : mercredi, 8h30 à 11h30, Local B-3295
Courriel : [email protected]
Bureau : C-4142
Présentation
Retour de la Géopolitique, retour de la Realpolitik ! Depuis quelques années, les discours sur
l’unipolarité et sur la Gouvernance globale ont fait place à une certaine inquiétude : le monde serait en
train de revenir aux jeux traditionnels des grandes puissances. Le centenaire de la Première Guerre
Mondiale a fait s’interroger sur les conséquences potentiellement dramatiques de ce « retour » à la
politique des puissances.
Cet enseignement partira de ces évolutions, et se demandera donc si les règles du jeu sont en
train de changer, si l’ « après – guerre froide » fut une parenthèse « post-power politics », et si ce
nouveau jeu est semblable à ceux des XIXe et XXe siècles. Dans un deuxième temps, il sera question
des facteurs structurels et des dynamiques internes aux grandes puissances qui peuvent expliquer cette
relative « regéopolitisation du monde ». Pour ce faire, une approche à la fois théorique et comparative
sera privilégiée. Enfin, dans un troisième temps, les politiques extérieures des principales grandes
puissances seront analysées, non pas avec une grille de lecture unique, mais en insistant sur ce qui fait,
et explique leurs spécificités.
Modalités d’évaluation
L’évaluation se compose de trois travaux distincts : un examen à mi-session (30%), un travail de
recherche (40%) et un exercice final (30%)
1/ Examen à mi-session : il aura lieu en classe le 23 février, durant trois heures. Noté sur 100 il s’agit
d’un essai (avec deux sujets au choix) s’appuyant sur les séances « théoriques » du cours, sur les
lectures obligatoires (deux articles scientifiques par séance) et les lectures personnelles de l’étudiant.
Exemples : « La mondialisation est-elle une contrainte pour les politiques extérieures des grandes
puissances ? », «En quoi l’obsession du statut détermine-t-elle les politiques extérieures des grandes
puissances ? », « Les émotions ont elles un rôle dans les politiques extérieures des grandes
puissances ? ».
2/ Travail de recherche : l’objectif de ce travail est de se confronter à la production scientifique, dans
sa masse et sa diversité, et donc d’apprendre à mener une recherche bibliographique et à hiérarchiser
les ressources, afin de faire le point sur un sujet. L’enseignant fournira une liste de sujets possibles, et
chaque étudiant devra en choisir un pour le 27 janvier. Le rendu consistera en un article de 3000 mots,
suivi d’une bibliographie d’une vingtaine de titres de livres et articles scientifiques. La présentation
sera en caractère New Times Roman, police 12 et interlignes double. L’article sera rendu
impérativement en mains propres, imprimé, signé, avec indiqué le nombre de mots, et agrafé, lors de
la séance du 6 avril. Aucun envoi par voie courrielle n’est accepté, ni bien entendu aucun retard, pour
des raisons évidentes d’équité. La politique du département sera suivie en cas de travaux en retard.
L’objectif du mémoire est de faire l’état d’une question, à partir de la littérature la plus récente, en
rédigeant un texte qui pourrait être publié dans une revue de relations internationales grand public. Il
s’agit donc de maîtriser la production bibliographique récente, mais de la transcrire de manière simple,
claire et concrète. Des exemples de sujet : « La politique de la Chine en Afrique », « Les débats sur
l’histoire de l’Ukraine dans la crise ukrainienne », « la politique afghane de l’Inde depuis 1979 » Il
faut rappeler qu’une immense majorité de la bibliographie est en langue anglaise. Les titres de la
bibliographie seront numérotés [1] [2]…[20]. Ils pourront par simple renvoi à ces numéros être utilisés
dans le corps du texte, ce qui n’empêche pas l’ajout de références dans des notes de bas de page,
notamment pour des articles de presse, de blogs…. La bibliographie ordonnée et hiérarchisée sera
notée 20 sur 100. La présentation devra suivre les conventions du département :
http://guides.bib.umontreal.ca/uploads/uploads/original/Guide-presentation-materielletravaux.pdf?1430509263 Les travaux seront retournés le 20 avril lors de la dernière séance.
3/ Examen final : Il aura lieu en classe, durant trois heures, le 20 avril. Chaque étudiant se sera
spécialisé sur une grande puissance durant le semestre. Un déroulé de crise sera soumis le jour de
l’examen, avec les premières réactions de chaque grande puissance. L’étudiant fournira, en fonction de
sa spécialisation, quatre types de produit écrit. 1/ Une explication, par un journaliste de l’Etat
TOTALNEUTRAL qui a suivi le cours sur les politiques extérieures des grandes puissances à l’UDM,
de l’attitude de la puissance choisie. 2/ Un ensemble de scenarii prédictifs qui sera confectionné dans
un think tank de la puissance choisie, en tenant compte des réactions possibles des autres grandes
puissances. 3/ Une proposition d’action(s) à soumettre au conseiller diplomatique du chef d’Etat ou de
gouvernement de la puissance choisie, qui devrait permettre de régler la crise. 4/ Les éléments de
langage à fournir à la plume de ce chef d’Etat ou de gouvernement pour un discours télévisé justifiant
ce plan d’action auprès de l’opinion interne et internationale. Chaque texte sera noté sur 25.
Séances 1 et 2, 6 et 13 janvier : Présentation et Introduction
Qu’est-ce qu’une grande puissance ? Qu’est-ce qu’une politique extérieure/étrangère ? L’analyse des
politiques extérieures des grandes puissances, un « classique » de la discipline des relations
internationales. Des dilutions et éclatements et politiques extérieures dans les années post-guerre
froide au « retour » de la « Grande Politique » des Grandes Puissances.
PREMIERE PARTIE :
Séance 3 : 20 janvier, Puissance et politique extérieure
Séance 4 : 27 janvier, Histoires et identités, déterminants ou conséquences des politiques
étrangères ?
Séance 5 : 3 février : Intérêt national et sécurité nationale dans un monde global
Séance 6 : 10 février : Appareils décisionnels et formes de leadership
Séance 7 : 17 février : Interactions et perceptions mutuelles entre puissances
Séance 8 : 23 février : Examen de mi-session
SECONDE PARTIE :
Séance 9 : 9 mars : La politique extérieure américaine ne peut-elle qu’être incohérente ?
Séance 10 : 16 mars : La politique extérieure russe est-elle impériale ou post-impériale ?
Séance 11 : 23 mars : La politique extérieure chinoise, une ambition globale ?
Séance 12 : 30 mars : L’Inde et le Japon, entre jeux régionaux et prétentions mondiales
Séance 13 : 6 avril : Puissances européennes, impuissance de l’Union européenne ? Remise du
travail de recherche
Séance 14 : 13 avril : Le cimetière des grandes puissances ? Politiques extérieures face à
« l’Orient compliqué »
Séance 15 : 20 avril : Examen final
Bibliographie
Généralités
Chris Alden et Amnon Aran, Foreign Policy Analysis. New Approaches, Routledge, 2012
John Bew, Realpolitik. A History, Oxford University Press, 2015
Frédéric Charillon (dir.), La politique étrangère. Nouveaux regards, Presses de Sciences Po, 2002
Pierre Grosser, Traiter avec le diable ? Les vrais défis de la diplomatie au XXIe siècle, Odile Jacob,
2013
Gunther Hellmann et Knud Erik Jorgensen (eds.) Theorizing Foreign Policy in a Globalized World,
Palgrave, 2015
Leonie Hudie, David O. Sears & Jack Levy (eds.) The Oxford Handbook of Political Psychology,
Oxford UP 2nd ed. 2013
Alex Mintz, Karl DeRouen, Understanding Foreign Policy Decision Making, Cambridge University
Press, 2010
Jean-Frédéric Morin, La politique étrangère. Théories, méthodes et références, Armand Colin, 2013
T.V. Paul, Deborah W. Larson et William C. Wohlforth (eds.) Status in World Politics, Cambridge
UP, 2014
Steve Smith, Amelia Hadfield et Tim Dunne (eds.), Foreign Policy. Theories, Actors, Cases, Oxford
UP, 2008 et 2012
Keren Yarhi-Milo, Knowing the Adversary. Leaders, Intelligence and Assessment of Intentions in
International Relations, Princeton UP, 2014
Périodiques : Diplomacy and Statecraft, Diplomatic History, Foreign Affairs, Foreign Policy Analysis,
International Affairs, International Journal, International Security, International Studies Quarterly,
International Studies Review, Orbis, Politique étrangère, Survival, The Washington Quarterly
Think tanks ; Brookings, Carnegie Endowment for International Peace, Council on Foreign relations,
European Council on Foreign Relations, Center for Strategic and International Studies, Fondation pour
la Recherche Stratégique, Institut Français des Relations Internationales. Sur les think tanks, dossier
dans International Journal 2015, 70(4)
Etats-Unis
Kent Calder, Asia in Washington. Exploring the Penumbra of Transnational Power, Brookings 2014
Frank Costigliola et Michael Hogan (eds.) Explaining the History of American Foreign relations,
Cambridge UP, 3e ed. à paraître en 2016
Charles-Philippe David, Théories de la politique étrangère américaine. Acteurs, concepts et
approches, Les Presses de l’Université de Montréal, 2012
Charles-Philippe David, Au sein de la Maison Blanche. De Truman à Obama, la formulation
(imprévisible) de la politique étrangère des Etats-Unis, Presses de Sciences Po et Presses de
l’Université de Montréal, 2015
Geoffrey Wiseman (ed.) Isolate or Engage. Adversarial States, US Foreign Policy and Public
Diplomacy, Stanford UP 2015
Périodiques : American Interest, Foreign Policy, National Interest, Politique américaine, Presidential
Studies Quarterly
Russie
Communist and Post-Communist Studies, 2014, 47 (3-4) dossier « Status and Emotions in Russian
Foreign Policy »
Robert Legvold (ed.) Russian Foreign Policy in the 21st Century and The Shadow of the Past,
Columbia UP 2007
Bobo Lo, Russia and the New World Disorder, Royal Institute of International Affairs, 2015
International Politics, 2012, 49(3) dossier
Périodiques : Europe-Asia Studies, Russia in Global Affairs (pour des points de vue russes), Problems
of Post-Communism, Post-Soviet Affairs,
Pour l’Asie
Saadia Pekkanen, John Ravenhill et Rosemary Foot (eds.) The Oxford Handbook of International
Relations in Asia, Oxford UP 2014
David Shambaugh et Michael Yahuda (eds.) International Relations of Asia, Rowman & Littlefield,
2014
Périodiques : Asia Policy, Asian Perspective, Asian Security, International Relations of the AsiaPacific, Centre Asie
Chine
Jean-Pierre Cabestan (dir.) La politique internationale de la Chine, Presses de Sciences Po, 2e ed.
2015
John Garver, China’s Quest. The History of the Foreign Relations of the People’s Republic of China,
Oxford UP 2016
Marc Lanteigne, Chinese Foreign Policy. An Introduction, Routledge, 4e ed. 2016
Pacific Focus, Août 2013, dossier
Gilbert Rozman (ed.), China’s Foreign Policy. Who Maket It and How Is It Made ? Palgrave, 2012
Périodiques : China Analysis (Centre Asie), China Brief (Jamestown Foundation), The Chinese
Journal of International Politics, Journal of Contemporary China, Monde Chinois
Inde
Sumit Ganguly (ed.) India’s Foreign Policy. Retrospect and Prospect, Oxford UP, 2010 et Engaging
the World : Indian Foreign Policy since 1947, Oxford UP, 2016
David Malone, C. Raja Mohan et Srinath Raghavan (eds.) The Oxford Handbook of Indian Foreign
Policy, Oxford UP, 2015
Harsh Pant, India’s Foreign Policy. An Overview, Bloomsburry, A paraître en 2016
Périodiques : India Quarterly, Strategic Analysis
Japon
Yoichi Funabashi et Barak Kushner (eds.) Examining Japan’s Lost Decades, Routledge 2015
Glenn Hook, Julie Gilson, Christopher Hughes & Hugo Dobson, Japan’s International relations,
Routledge, 2011
Christopher W. Hughes, Japan’s Foreign and Security Policy under the « Abe Doctrine », Palgrave,
2015
Sheila A. Smith, Intimate Rivals : Japanese Domestic Politics and Rising China, Columbia UP, 2015
Périodiques : Japan Focus, Social Science Japan Journal
Union Européenne
Collection The European Union Series, Palgrave
Maxime Lefebvre, La politique étrangère européenne, PUF 2011
Ingo Peters (ed.) The European Union’s Foreign Policy in Comparative Perspective, Routledge 2015
Franck Petiteville, La politique internationale de l’Union européenne, Presses de Sciences Po, 2006
Revues : Chaillot Papers, Politique européenne, Journal of European Public Policy, European Foreign
Affairs Review,
Rappel de règlements pédagogiques
Veuillez prendre note que le trimestre se termine le 29 avril 2016 (incluant la période des
examens). Aucune demande d’examen différé ne sera acceptée sans motif valable. Nous entendons par motif valable, un motif indépendant de la volonté de l’étudiant, tel que la force
majeure, le cas fortuit ou une maladie attestée par un certificat de médecin. (Règlement pédagogique 8.5).
En cas d’absence à un examen ou de retard dans la remise d’un travail, l’étudiant doit remplir le
formulaire approprié et le remettre à la technicienne à la gestion des dossiers étudiants (TGDE)
responsable de son dossier dans les 5 jours ouvrables suivant l’absence à un examen ou dans les 15
jours ouvrables suivant la date de remise d’un travail. Les formulaires sont disponibles sur le site
web du SAFIRE ou auprès de la TGDE ou en cliquant sur les liens suivants : Demande de délai pour
la remise d’un travail, Avis d’absence à un examen.
La pénalité imposée pour les retards dans la remise des travaux est de 10 point de pourcentage
par jour. Cette pénalité est calculée en déduisant 10 points de pourcentage à la note obtenue
pour le travail en question. À noter, il s’agit de la politique « par défaut » du Département; les
enseignants sont libres d’imposer une pénalité plus élevée s’ils le désirent.
L’étudiant qui remet son travail après 12h00 (midi) est réputé avoir remis ce travail le matin du
jour ouvrable qui suit, à l’ouverture des bureaux, et les jours non ouvrables sont comptés
comme des jours de retard. La boîte de dépôt des travaux à l’entrée du département (à côté du
C-4006) est dépouillée à 12h00 (midi) précises tous les jours ouvrables.
La prévention du plagiat
Le Département porte une attention toute particulière à la lutte contre le plagiat, le copiage ou la
fraude lors des examens. Le plagiat consiste à utiliser de façon totale ou partielle, littérale ou déguisée
le texte d’autrui en le faisant passer pour sien ou sans indication de référence à l’occasion d’un travail,
d’un examen ou d’une activité faisant l’objet d’une évaluation. Cette fraude est lourdement
sanctionnée.
Tous les étudiants sont invités à consulter le site web http://www.integrite.umontreal.ca/ et
à prendre connaissance du Règlement disciplinaire sur le plagiat ou la fraude concernant
les étudiants. Plagier peut entrainer un échec, la suspension ou le renvoi de
l’Université.
Bibliothécaire
N’hésitez pas à profiter des services de Mathieu Thomas, bibliothécaire disciplinaire spécialisé en
science politique. Vous pouvez le rejoindre à son bureau (local 3095 de la Bibliothèque des lettres et
sciences humaines, Pavillon Samuel-Bronfman) ou lui envoyer un courriel ([email protected]).
Vous êtes invités aussi à visiter sa page internet, Ressources en Science politique
(http://www.bib.umontreal.ca/SS/pol/).