B. Kelleher : «Mon haka n`a d`autre but que d`aider les enfants

Commentaires

Transcription

B. Kelleher : «Mon haka n`a d`autre but que d`aider les enfants
jeudi 24 septembre 2015
B. Kelleher : «Mon haka n'a d'autre but
que d'aider les enfants malades»
Byron et ses amis partenaires de l'opération./Photo DDM, Valentine Chapuis
Depuis hier, on en sait un peu plus sur le #HakaChallenge mettant en scène l'ancienne star
néozélandaise du Stade Toulousain, Byron Kelleher. Entouré des partenaires de l'opération,
notamment Jacques Tranier (directeur de Vinovalie) et Sam Essediri (président-fondateur d'1
Maillot pour la Vie), Byron, chez lui, à «L'Evangelina», a expliqué la signification de son
initiative, loin de toute polémique née des critiques maoris à des dizaines de milliers de
kilomètres d'ici : «J'ai grandi avec les valeurs de mon pays, ainsi que la notion de combat.
Aujourd'hui, je veux donner l'envie de faire le défi, que ce soit aux sportifs, aux politiques, à
toute personne ordinaire. Surtout, je veux offrir aux enfants un sourire et une chance.» Partant
du principe que «le groupe est meilleur que le meilleur du groupe», les acteurs de cette
opération solidaire ont expliqué la mécanique du haka : le défi lancé par Byron, la réponse en
postant une image ou une vidéo identifiée #HakaChallenge, le don offert à 1 Maillot pour la
vie, cette association qui depuis quinze ans récupère des fonds pour les enfants malades. Dans
une semaine, il sera encore question du #HakaChallenge lors de l'inauguration du… «Haka
Corner», le nouveau lieu de vie que Byron Kelleher ouvre juste à côté de «L'Evangelina».
X.H.

Documents pareils

HAKACHALLENGE-VINOVALIE

HAKACHALLENGE-VINOVALIE une   part   des   ventes   de   bouteilles   La   Soule,   (cette   gamme   premium   vendue   chez   tous   les   cavistes,   en   GMS   et   dans   les ...

Plus en détail