dp-final-epsilone-cr.. - Fondation Française pour la Recherche sur l

Commentaires

Transcription

dp-final-epsilone-cr.. - Fondation Française pour la Recherche sur l
FESTIVAL EPSILONE CREATIONS
UNE MANIFESTATION CULTURELLE SOLIDAIRE POUR MIEUX COMPRENDRE
LE QUOTIDIEN DES MALADES
Quelques chiffres:
500 000
épileptiques en
France

30 000 nouveaux
cas par an

33 000 décès liés
à l’épilepsie en
Europe

90 000 enfants et
adolescents malades

75 000 personnes
ont des déficiences
liées à la maladie

2011
En 2011, la FFRE a 20 ans. Un moment charnière pour la recherche et la
communication sur l'épilepsie.
La FFRE met donc en place un plan de communication ambitieux, destiné avant tout
à lutter contre les idées reçues et à lever davantage de fonds pour la recherche en
se rendant visible auprès du grand public et des 500 000 patients concernés.
L'objectif prioritaire de ces actions de communication est ainsi d'améliorer le confort
moral des patients concernés, qu'en voyant le mot "épilepsie" fréquemment cité
dans les médias et des personnalités connues en parler, ils osent s’exprimer, assumer
et expliquer leur maladie, sans crainte des regards et jugements ostracisants. Il
s’agit à la fois :
D’informer sur cette double maladie complexe aux multiples conséquences.
Beaucoup de patients souffrent de rejets, voire d’exclusion à l’école, au travail ou
en famille, du fait des manifestations et conséquences de la pathologie.
D’appeler à la générosité du grand public pour financer et soutenir de nouveaux
projets de Recherche sur l’Epilepsie
Plusieurs actions d'envergure (entièrement financées par des sponsors) vont donc
ponctuer cette année anniversaire.
ANNÉE ANNIVERSAIRE
LES AMANTS DU NIL
 UNE STIGMATISATION JUSQUE DANS LES FILMS
Sorcière, démon, personne mentalement fragile, folle ou caractérielle, voici les
représentations émanant le plus souvent des films et des critiques au sujet
d’un personnage épileptique.
OTHELLO
Le cinéma contribue par exemple, encore aujourd’hui, à véhiculer une image
fausse de cette maladie.
Le monde de la culture a donc une responsabilité dans la diffusion de certains
stéréotypes qui subsistent.
LE PACTE DES LOUPS
Toutefois, des écrivains tels que Dostoiëvski ou Flaubert, eux même
épileptiques, ont décrit leur maladie afin de dissiper les peurs et rétablir
la vérité sur la maladie.
LES STÉRÉOTYOPES AUTOUR DE L’ÉPILEPSIE
Bernadette nous parle
de sa fille de 20 ans
qui souffre d’une
forme d’épilepsie :
« L’épilepsie fait encore
peur car dans l’esprit
des gens, elle est
associée au « malade
mental ». La famille, les
amis, tout le monde
part quand on
prononce le mot
« épilepsie », d’où
l’isolement des jeunes
patients. »
POUR LE GRAND PUBLIC
Certaines crises d’épilepsie sont impressionnantes mais pas forcément graves.
Cependant, beaucoup de personnes en ont peur et refusent par là même
d’être en contact avec des épileptiques.
POUR LES MALADES
Les personnes souffrant d’épilepsie sont en quelque sorte soumises à une
double peine. En effet, outre les traitements souvent lourds entraînés par la
maladie, beaucoup de malades sont exclus ou s’auto excluent d’activités
pouvant causer une crise. La solitude, le sentiment de rejet font donc partie de
leur quotidien.
LES CONSÉQUENCES DE CET IMAGINAIRE
Un jury prestigieux
de
professionnels,
présidé par Robert
Hossein
élira
le
lauréat lors de la
finale en octobre
Entre juin et octobre 2011 aura lieu le Festival de Théâtre Epsilone
Créations, un rendez-vous essentiel pour soutenir les malades de l’épilepsie et
un réel tremplin pour les artistes. Les comédiens et metteurs en scène
participant au concours devront présenter une création originale de 12
minutes évoquant un ou plusieurs des thèmes qui accompagnent cette maladie:
rejet, silence, révolte, engagement, peur…
2011.
EPSILONE
CREATIONS
LE FESTIVAL DE THÉATRE
LE FESTIVAL EPSILONE-CRÉATIONS C’EST :
LES DATES CLÉS

L’occasion pour les malades atteints d’épilepsie de mieux faire comprendre
leur quotidien au grand public.
20 Juillet 2011
sélection de 25
projets sur dossier
20 Septembre 2011
demi finale, sélection
de 8 créations pour
la finale
Octobre 2011
finale en public dans
un grand Théâtre
parisien

L’occasion pour les artistes de se faire connaître par des personnalités du
monde du spectacle.
LE LAURÉAT SE VERRA OFFRIR :
- Un trophée original sculpté spécialement pour l’occasion par
Isabelle Panelas-Huard*, artiste de renom
- Un dîner à la Maison de l’Aubrac à Paris avec les membres du jury
et son président
- Un plan de communication offert dans les médias partenaires
* (Nominée Associée de la Société Nationale des Beaux-arts Paris, Sociétaire de la Fondation Taylor, Médaille de Vermeil de la
Société Académique Arts-Sciences-Lettres)
UN TREMPLIN POUR LES ARTISTES
Ouvert aux troupes,
aux comédiens
seuls et aux auteurs
Pour les comédiens et les metteurs en scènes, envoyez:
• CV
• Photos
• Textes complets
• Présentation des personnages et toute information complémentaire utile
Pour plus
d’informations,
suivez ce lien:
(Les comédiens sans auteur pourront se voir proposer les textes d’un auteur candidat.)
www.fondationepilepsie.fr/program
me-du-theatre
Ou
Rendez-vous sur la
page Facebook :
www.facebook.com/f
ondationepilepsie
Avant le 10 juillet 2011
Pour les auteurs, envoyez:
• Textes complets
• Présentation des personnages et toute information complémentaire utile
Avant le 15 juin 2011
(Votre création sera proposée aux comédiens se présentant seuls. Les textes mis en ligne ne trouvant pas
d’interprètes avant le 10 juillet seront dès lors éliminés).
A : [email protected]
Ou :
FESTIVAL EPSILONE CREATIONS
Agence CARTEL
116, rue de Rivoli
75001 PARIS
DÉPOSER SA CANDIDATURE
 Qu’est-ce qui vous a touché dans l’action de la FFRE et pourquoi avez décidé de vous y associer?
Ayant des origines russes, j’ai découvert l’œuvre de Dostoïevski très tôt. Sachant que lui-même souffrait
d’épilepsie, cette maladie m’a toujours bouleversé. Grand admirateur de l’homme et de l’œuvre, j’ai
monté à plusieurs reprises Crime et châtiment pour le théâtre et ai même interprété Dostoïevski au
cinéma avec Jean Gabin.
Et récemment, lors de l’un de mes derniers spectacles, j’ai également fait la connaissance d’une jeune
fille épileptique qui m’a beaucoup ému. Ces m’ont conduit à m’associer à l’action de la FFRE que je
trouve, par ailleurs, remarquable.
Robert Hossein
Président du jury du Festival
« Le Génie, c’est dix-huit
heures de travail par
jour. Mais le talent c’est
d’en trouver aux
autres. »
3 QUESTIONS A
 En qualité de metteur en scène, acteur, réalisateur et scénariste, quel regard portez-vous sur une
opération de sensibilisation créatrice comme EPSILONE CREATIONS ? Qu’attendez-vous des
créations qui vous seront proposées?
L’art se doit d’être à la disposition de tous pour parler et faire parler de sujets importants.
Etre à l’écoute, aider les autres quand on peut le faire, c’est une chose qui doit faire partie du quotidien
de la vie et c’est ce que j’attends de ce festival humaniste et des créations présentées.
 De nombreux artistes célèbres ont souffert de la maladie (Socrate, Molière, Agatha Christie,
Chopin, etc.), pourtant, aujourd’hui encore, l’épilepsie reste une maladie excluante et pour laquelle
le public a peu d’empathie. Comment l’expliquez-vous?
Ce manque d’empathie prend sa source dans la peur car on s’imagine ne pas pouvoir maîtriser cette
maladie. Ce qui désempare les gens, c’est qu’il n’y a pas un remède unique avec une étiquette pour
guérir de l’épilepsie. Or, nous ne devons pas en être effrayés et nous détourner de ceux qui en
souffrent mais au contraire aller vers les malades.
ROBERT HOSSEIN
En octobre 2011, une soirée de Gala clôturera cette année charnière avec la
remise du prix du Festival Epsilone Créations.
Christian Rauth, figure de la
campagne d’affichage de la
FFRE:
« « L’ignorance est la mère de
tous les crimes » écrivait Balzac.
Dans l’esprit du public,
l’épilepsie est une maladie
mentale. C’est une grave erreur.
L’épilepsie est d’abord une
maladie neurologique, qui certes
peut avoir des conséquences sur
le mental du malade. Il faut donc
commencer par expliquer et
sensibiliser le public pour mettre
fin à cette peur collective
inacceptable au 21e siècle. »
Cette soirée sera également l’occasion de rassembler les personnes qui se sont
engagées en faveur de cette cause, aussi bien les journalistes ayant contribué
à la médiatisation de cette maladie que les donateurs, les épileptologues, les
chercheurs et autres publics impliqués dans le combat contre l’épilepsie.
Ce rendez-vous à la fois culturel et solidaire se déroulera dans une salle
prestigieuse à Paris.
LA SOIRÉE DE GALA
Pour plus d’informations sur le festival de théâtre:
Site internet: http://www.fondation-epilepsie.fr/programme-du-theatre
Contact FFRE :
Emmanuelle Allonneau-Roubertie | Directrice Générale FFRE
9, av. Percier 75008 Paris | 01 47 83 65 62 | [email protected]
Contact presse et/ou demande d’interview :
Lani Sogoyou | CARTEL 116, rue de Rivoli 75001 Paris | 01 71 19 74 08 |
[email protected]
CONTACTS

Documents pareils