Le Phénomène Facebook.

Commentaires

Transcription

Le Phénomène Facebook.
Mais loin de lutter contre
l’obscurantisme religieux comme le fit
L’encyclopédie des philosophes des
Lumières le fit, Wikipédia se contente
aujourd’hui d’offrir à certaines religions ou
sectes une plate-forme pour promouvoir
leurs croyances.
Donc faire un devoir ou un exposé
en n’utilisant que ce site peut se révéler
insuffisant sauf si l’on a le courage de
multiplier les sources offertes par Web.2
Mais on se trouve rapidement confronté au
problème de la hiérarchisation des
informations ce qui amène à une autre piste
d’enquête
Marie, à partir de La Révolution Wikipédia, les Encyclopédies vont-elles mourir ?
Pierre Assouline, Ed. Mille et une nuit, 2007
Le Phénomène Facebook.
Facebook est un réseau social qui réunit environ 48 millions de personnes dans le
monde, dont plus d’une centaine actuellement à Marie Curie.
Le phénomène Facebook est récent en France depuis quelques années. Il était déjà
largement répandu aux USA, pays d’origine, Mais il fait actuellement partie de notre
quotidien, notamment depuis sa traduction en plusieurs langues étrangères, dont le Français.
La première étape consiste donc à se créer un profil, afin de pouvoir retrouver des
amis, d’adhérer à des groupes plus ou moins sérieux, de répondre à toutes sortes de Quizzs,
d’ajouter des photos et beaucoup d’autres applications qui font de facebook le 2ème réseau
social le plus important du Monde.
Il est également considéré comme un site de rencontre, grâce à la possibilité de
posséder des profils publics. A l’inverse, les profils privés ne sont visibles que par les amis ou
les gens du même réseau .
Cependant, il faut comme toujours se méfier et rester vigilant car malgré les
précautions du site, les nombreuses précautions et réglages disponibles afin de ne pas se faire
connaître des autres membres, il reste possible de rencontrer des dangers tels que la
découverte de faux profils, de la diffusion de photos et d’informations sans permission, des
propos diffamatoires …
Après avoir interrogé plusieurs personnes, membres de Facebook, j’ai pu constater que
la plupart y passaient leur temps, Sans savoir vraiment expliquer l’intérêt qu’ils éprouvaient à
rester connecter… Facebook peut donc à la longue devenir une « Drogue ».
Leah.

Documents pareils