vivre avec une prothese totale de genou

Commentaires

Transcription

vivre avec une prothese totale de genou
O3ID7-V1
•
VIVRE AVEC UNE PROTHESE TOTALE DE GENOU
Information pour patients
LE GENOU
L'articulation du genou représente la jonction articulaire entre le fémur et la jambe.
C'est une articulation formée de trois parties qui permet, grâce à sa forme, la flexion
extension du genou. La rotule fait la jonction entre le quadriceps (muscle de la cuisse)
et le tendon rotulien.
LA MALADIE
L'arthrose est la disparition du cartilage. Ce dernier devient de plus en plus mince
pour disparaître complétement par endroit ou même sur toute la surface de
l'articulation. A un stade d'usure très important il peut se produire des trous dans l'os
lui-même.
cr La mobilité de l'articulation dépend de la présence de cartilage (=
amortisseur lors de la marche).
Les causes de l'arthrose:
o La plus fréquente: absence de cause = souvent notion d'arthrose familiale
(origine génétique ?)
o Le surmenage articulaire soit par une activité intense soit par un surpoids
majorant le risque d'arthrose du genou.
o Les anomalies congénitales
o Les séquelles de traumatismes (rupture ancienne de ligament croisé
antérieur)
o Les séquelles d'une infection articulaire (souvent de l'enfance)
LA PROTHESE
Qu'est ce qu'une prothèse totale de GENOU (PTG)?
~ La
prothèse de genou est constituée aujourd'hui:
d'éléments métalliques (implants fémoral et tibial) séparés par un coussinet
central en plastique (= polyéthylène). Ce coussinet remplace le cartilage de
glissement usé de l'articulation afin de restaurer un mouvement indolore et aussi
proche que possible de la normale.
~ Ses
principaux bénéfices :
- Soulagement voire disparition des douleurs,
- Récupération d'une bonne fonction articulaire (souplesse, stabilité et
réalignement du membre inférieur)
( La généralisation du remplacement de l'articulation du genou par une prothèse a
considérablement amélioré la qualité de vie d 'un grand nombre de personnes
atteintes d'arthrose, de rhumatisme inflammatoire ou de séquelles traumatiques) .
....,. ',",",rai
"Remplacement total ou partiel?
Dans la grande majorité des cas, l'arthrose est global, atteignant tous les
compartiments du genou. 1/ vous sera alors proposé une prothèse totale du
genou.
Beaucoup plus rarement, un seul compartiment du genou est atteint ( =arthrose
strictement unicompatimentale). 1/ pourra vous être proposé une prothèse
unicompartimentale.
Rédaction C. TASSET Cadre Hygiéniste Validation P. EUVRARD Chirurgien Orthopédiste ~'--~
-.........::­
InN,. Rotulien
PoIy6thylene
InNrt dbIIIl
03107-V1
L'INTERVENTION
1- incision*, exposition
2-coupes osseuses
3- essais
1
o
1
~)
4-mise en place du fémur et
5- du tibia
6- de l'insert
6- mise en place, dans certain
cas, d'une prothèse de rotule
7- fermeture
8- radio de contrôle
Vous serez ensuite transféré en salle de réveil ou vous serez surveillé par l'équipe anesthésique pendant au moins deux heures. Dès que votre état le permet vous serez transféré dans votre chambre ou l'équipe infirmière prendra le relais de la surveillance. *Le plus souvent voie d'abord« mini invasive» (incision chirurgicale d'environ 10 il 12 cm)
~dépend de la morphologie du patient et de la complexité du genou à opérer.
Rédaction C. TASSET Cadre Hygiéniste
Validation P. EUVRARD Chirurgien Orthopédiste
03/07-V1
t
LES RISQUES ET LES COMPLICATIONS
Malgré toutes les précautions prises, toute intervention chirurgicale est sujette à un certain nombre
de risques chirurgicaux et de complications précoces ou tardives. Cette liste n'a pas pour but de
vous effrayer mais vous devez en être informé avant l'opération pour pouvoir prendre votre
décision dont vous êtes le seul maÎtre.
L'intervention chirurgicale ne sera entreprise que si les bénéfices attendus sont supérieurs aux
risques encourus.
/1 sera abordé certaines complications plus en détails au cours de la consultation.
Les complications d'ordre général
Celles-ci peuvent être liées à l'anesthésie (une information complète vous sera donnée par
l'anesthésiste). N'importe quelle complication d'ordre médical peut survenir et cette liste ne peut
être complète.
Pour information :
• Réactions allergiques à des médicaments ou produits
• Pertes sanguines nécessitant une transfusion avec risque de transmission de maladies
• Pathologies cardiaques (Infarctus ... )
• Insuffisance rénale, pneumopathie, infection urinaire
• Lésion neurologiqUe
Les complications liées à la chirurgie
Les complications non exceptionnelles
• Phlébite
• Douleur cicatricielle à la face externe du genou
• Descellement précoce: en cas de prothèse cimentée
Un descellement précoce peut toujours survenir. Les causes ne sont pas toujours très
claires. On peut retenir comme causes favorisantes: une reprise trop rapide des activités
physiques sans attendre le remodelage de l'os au contact du ciment (cette phase dure 3
mois au moins), un cimentage de mauvaise qualité, le hasard (aléa thérapeutique).
• Descellement précoce: en cas de prothèse sans ciment
/1 faut plutôt parler d'absence de scellement secondaire. En effet, dans le cas d'une
prothèse sans ciment, l'os va coloniser la prothèse comme un lierre sur un mur. Cette
colonisation ne pourra se faire que si la prothèse ne bouge pas et n'est pas soumise à des
contraintes trop importantes. Cette phase dure 3 mois au moins.
~ en cas de descellement une reprise chirurgicale est nécessaire.
• Infection du genou (elle peut survenir précocement ou plusieurs années après. Ceci
malgré une prévention systématique).
*Ce risque est accentué par une fatigue générale ou une maladie infectieuse. Une mauvaise
hygiène n'est pas seulement compensée par une douche la veille de J'opération.
- Pendant l'intervention une contamination bactérienne est toujours possible,
elle est assez rare < 2 %
- Un autre mode de contamination est la contamination par voie hématogène, c'est à dire
par voie sanguine. Au cours par exemple d'une infection dentaire, ORL, digestive cutanée
Une bonne prévention est donc à effectuer chez toute personne porteuse d'une prothèse.
Une infection nécessite toujours une reprise chirurgicale. Il s'agit d'un événement grave qu i
peut compromettre gravement l'avenir de la prothèse et donc de la fonction articulaire. Une
infection de ce type peut aussi avoir des conséquences graves sur l'état général du patient.
Une ou plusieurs interventions vont être nécessaire, dans la plupart des cas une nouvelle
prothèse pourra être remise en place.
Rédaction C. TASSET Cadre Hygiéniste Validation P. EUVRARD Chirurgien Orthopédiste 03/07-V1
Les complications exceptionnelles
• Hématome: phénomène normal après une prothèse de genou. Cela ne devient une
complication que lorsque cet hématome est trop abondant et occasionne une perte
sanguine trop importante eVou lorsque l'hématome comprime une structure du voisinage
comme un nerf et occasionne alors une paralysie. Rarement une évacuation chirurgicale est
nécessaire.
• Embolie pulmonaire compliquant une phlébite
• Lésions des nerfs avec risques de paralysie de certains muscles.
• Persistance d'une boiterie, d'une douleur: en dehors de toute complication le retour à une
fonction de genou strictement normal n'est pas garanti.
• Survenue d'une fracture
• Lésions de gros vaisseaux (artères ou veines)
• Luxation de la prothèse
• Cicatrice inesthétique
• Rejet, allergie: rarissime
• Complications liées à la prothèse: défaut de fabrication
• Calcification des muscles eVou tendons péri-articulaires
Des problèmes médicaux sérieux peuvent prolonger la durée d'hospitalisation, aggraver votre état
et très rarement provoquer le décès.
­
Rédaction C. TASSET Cadre Hygiéniste
Validation P. EUVRARD Chirurgien Orthopédiste
03l07-V1
Comment préparer votre intervention
Avant l'hospitalisation
Un bilan cardiaque est nécessaire. Consultez un anesthésiste au moins 15 jours avant l'intervention en vous
munissant de tout votre dossier. Vous verrez le cardiologue la veille ou l'avant veille de votre inteNention.
Tout foyer d'infection est
incompatible avec la mise en
place d'une prothèse.
L'inteNention sera reportée en cas
d'inflammation ou d'infection. Au
pire, s'il passe inaperçu, il peut
provoquer une infection rapide de
cette prothèse. Il est donc
indispensable d'en rechercher
systématiquement toute trace.
La veille de votre hospitalisation
• Retirer tous vos bijoux (y compris les piercing) et ne pas les remettre jusqu'à votre intervention.
• Retirer tous les éléments de maquillage (vernis à ongles, fards, etc ... ) et ne pas en remettre jusqu'à
votre inteNention.
• Prendre une douche complète (y compris les cheveux) en vous lavant méticuleusement à deux
reprise.
• Vous sécher avec une serviette propre, « sortant de l'armoire », jamais encore utilisée depuis son
lavage.
• Vous habiller avec des vêtements tous (sous vêtements et chaussettes inclus) parfaitement propres,
« sortant de l'armoire », jamais encore porté depuis le lavage
La veille de l'opération L'entrée en clinique se fait généralement la veille ou l'avant veille de l'inteNention. Une nouvelle consultation avec l'anesthésiste vérifiera les bilans demandés lors du premier examen. N'oubliez pas: • Les radios
• La carte vitale et autres papiers de sécurité Sociale
• Les cannes anglaises
• Les bas de contention Il vous sera demandé de réaliser une douche avec un savon antiseptique ~<Le
jour de l'opération
-Le matin de l'intervention après une nouvelle douche avec un savon antiseptique et la prémédication vous
êtes conduit en salle d'opération.
L'inteNention d'une durée de 60 à 90 minutes est précédée d'une préparation et suivie d'une sUNeillance en
salle de réveil. Le temps d'absence de la chambre est toujours largement supérieur au temps d'inteNention
sans que cela préjuge de la moindre complication.
.
Un soin particulier est recherché pour assurer le soulagement d'éventuelles douleurs. N'hésitez pas à appeler
même au milieu de la nuit pour obtenir un soulagement.
Un drain est posé et maintenu 24 à 48 heures pour évacuer un saignement.
>
Les premiers jours
Dès le lendemain un premier lever est réalisé avec appui immédiat sur la prothèse. Les 48 premières heures
1eme
sont consacrées au repos et à la récupération. Les premiers pas débutent vers le 3
jour avec un kinésithérapeute. La durée d'hospitalisation varie de 7 à 10 jours sauf cas particulier. Au terme de l'hospitalisation vous devriez être autonome avec vos cannes (et être capable de monter quelques marches d'escaliers) et d'assurer un périmètre d'environ 100 m. Rédaction C. TASSET Cadre Hygiéniste
Validation P. EUVRARD Chirurgien Orthopédiste
03/07-V1
Les premières semaines après l'intervention
Quelques conseils avant votre retour à domicile: Ne pas laisser trop de surface glissantes (ex: tapis ... ), attention aux sols mouillés, Ne pas vous asseoir dans des fauteuils, canapés ou chaises trop bas, Placer vos objets les plus usuels à portée de mains et à hauteur raisonnable Réaménager éventuellement et temporairement vos pièces principales afin d'avoir un espace de marche suffisamment spacieux. Veillez à ne pas vous chausser avec des semelles dérapantes. Prévention thrombo-emboligue : Suivre scrupuleusement le traitement anti-coagulant pendant un mois après l'intervention. Ce traitement nécessite impérativement des contrôles sanguins réguliers une à deux fois par semaine. Prévention de l'infection: Avertir vos médecins (traitant, dentiste, gynécologue ,urologue ... ) que vous avez
une prothèse totale de genou. Lors de chaque intervention ou au moindre soupçon d'infection vous devrez
voir votre médecin afin qu'il vous prescrive une thérapeutique appropriée (prescription d'antibiotiques). Ceci
pour ne pas risquer une contamination de la prothèse par voie sanguine. Cette complication est rare mais
peut survenir longtemps après la mise en place de la prothèse. Le long terme: Vivre avec votre prothèse de genou
Surveiller votre poids. Une surcharge pondérale est néfaste pour la prothèse. Tout signe d'infection doit attirer votre attention même plusieurs mois à plusieurs années après votre opération. Veiller à la moindre infection: dent cariée, ongle incarné, panaris, angine, sinusite, bronchite, infection urinaire... Q à signaler à votre médecin traitant.
En cas de petite plaie cutanée nettoyez et désinfectez soigneusement.
Quel délai pour obtenir un résultat fonctionnel?
- Afin de retrouver une parfaite autonomie, un mois de rééducation sérieuse et quotidienne est nécessaire, parfois en centre de rééducation. " peut être poursuivi par un à deux mois de réadaptation fonctionnelle. - La reprise des activités de la vie courante se fait progressivement mais, à la fin du premier mois, vous serez normalement autonome dans les gestes quotidiens (monter et descendre un escalier, conduire une voiture sur de courts trajets ... ). - A partir du 3,ème mois, la marche est normale et sans boiterie. ième
mois, le genou arrive, en moyenne à sa période de stabilité; un résultat définitif peut - Aux alentour du 6
être escompté. Vous pouvez alors mener une vie normale, voir même pratiquer certaines activités sportives avec prudence et modération: marche, vélo, natation, golf. Il faut éviter les sports en flexion trop importante du genou et les sports où il existe des chocs répétés. r:r Une prothèse totale du genou ne vous redonnera pas un genou rigoureusement normal. La plupart des
gens ressentent sa présence de temps à autre sans pour autant qu'elle constitue une gêne. la prothèse
permet de retrouver un genou indolore à défaut d'une flexion complète.
Combien de temps dure une prothèse du genou?
Une prothèse dure entre 12 et 20 ans dans le cadre d'une utilisation normale de retraité actif. Une surveillance régulière (examens cliniques et radiologiques) est vivement recommandé afin de détecter précocement une éventuelle usure de la prothèse, en particulier de la pièce en plastique. Seul, le remplacement de cette pièce sera alors effectuée. Rédaction C. TASSET Cadre Hygiéniste
Validation P. EUVRARD Chirurgien Orthopédiste