EY ©©RDi - Observatoire de l`Eau de Martinique

Commentaires

Transcription

EY ©©RDi - Observatoire de l`Eau de Martinique
26
le journal des
Loisirs et de la culture
Vendredi 18 janvier2013
EY ©©RDi
Le lombolo
I
I
TomboIO
Ste Marie
iIIet de
REPÈRES
Les nombreux panneaux
disséminés sur l’Det apprendront
de nombreuses choses
aux visiteurs. Extraits...
L’îlet: un lieu de vie
L’ïlet est fait de deux mamelons.
Le premier s’allonge vers l’ouest
et culmine à 25 mètres de haut,
le second haut de 39 mètres est
onenté vers le nortl. Entre les
deux, un comdor plat de 80
mètres environs coupe flet en
deux. Antan Iontan, l’homme y
cuttvait de la canne, et l’on mit
les bêtes en pâturage Les
cabris, moutons et autres poules
et cochons « ontfatt des ravages
sur la végétaon naturelle».
Le Tombolo
Il y a à peine une cinquantaine
de tombolos à tirs le monde.
Phénomène géologique
rarissime, il en existe seulement
5 doubles dans le monde.
Une cmix des manas
Peu de gens connaissent l’origine
de la croix.Tous les Samaritains
vous disent: «ie l’ai toujours
connue là I
La croix origi
nelle fut chan
géeen 1949
puis en 1992
par les jeunes
de la com
mune. Le socle
actuel fut
consolidé en
2012oeà
un coup de
main.
Deux canons
contre les Anglais
L’ilet servait, comme de très nom
breuxjlets martaliquais, de lieu
de guerre Les militaires y
avaient constniit un ouvrage
à deux canons pour se battre
contre leurs ennemis de
toujours les Anglais!
‘.
Les familles sont nombreuses le week-end à visiter le Tombolo, curio:
de Sainte-Marie. Une visite s’impose d’autant plus que l’îlet attenant
N
ias à lire les nom
, hésitez
breux panneaux disséminés
sur lîlet, ils vous apprendront
de nombreuses choses dont la
définition du Tombolo... Trop souvent, on
croit que c’est le nom de l’ilet, pas du tout
Le Tombolo est «le chemin de sable qui
relie Sainte-Marie à l’îlet qui porte le nom
de la commune ». Sur les panneaux, les
spécialistes poursuivent: «C’est un phéno
mène rare dans la Caraïbe et unique en
Martinique
Après avoir donc franchi le Tombolo, les visi
teurs se retrouvent sur un îlet fraîchement
aménagé pour la promenade et la décou
verte. «Un important programme de travaux
d’aménagement mené par l’ONF (Office
national des forêts) a été mis en oeuvre pour
sécuriser l’accès du public et protéger la nida
tion d’espèce d’oiseaux rares et protégés»
(lire ci-contre).
C’est le moment de visiter les lieux! En effet,
il est possible de rejoindre l’îlet durant le
carême, c’est-à-dire de janvier à avril. « Deux
plages de sable se forment de part et d’autre
du bras de sable et permettent de rejoindre
l’îlet. Au cours de l’hivernage de juillet à
novembre
le chemin est entièrement
recouvert et donc impraticcable* ».
—
—
UN ÎLET AUJOURD’HUI PROTÉGÉ
L’aménagement sert à la visite en l’agrémentant
très largement Mais les aménagements servent
aussi et surtout à la protection des lieux et
de sa végétation : poirier pays, raisinier, pois
bord de mer, patate bord de mer ou encore petit
balais savane. Les aménagements permettent
également de fermer le haut lieu de reproduc
—
—
[I
I
un lieu
—
.fl
—.
I
-
Lé naturelle située sur la commune
té aménagé pour la visite...
tion des sternes de DougalL II est donc demandé
aux visiteurs de ne jamais franchir les barrières
fermées et de rester sur les sentiers tracés.
ET AUSSI UN DRAME...
En prenant à gauche en arrivant, les familles
apercevront des anciens rails et une stèle (photo
ci-contre) dédiée à Feux Lorne, instituteur de la
commune. Mais son
nom est malheureuse
ment lié à un drame ! Le
3 mars 1950, l’ensei
gnant propose à ses élè
ves une leçon de nata
tion. Rapidement, l’un
deux se trouve en diffi
culté. Félix Lome
plonge sans hésiter et
ramène l’enfant Quand le jeune Lue Lagaville
l’appelle à son tour au secours, l’instituteur
replonge pour le chercher, mais les courants sub
mergeront l’homme et l’enfant... La dépouille de
l’enfant fut retrouvée le jour même, mais c’est
seulement deux jours après que le corps de Félix
fut localisé grâce à une volée de malfinis’’ tour
noyants dans le ciel derrière l’îlet Ce drame est
considéré par les Samaritains comme l’un des
plus grands drames qu’ait connu leur commune.
On vit jusqu’à 5000 personnes rendre hommage
aux victimes et soutenir la population en état de
4
L.E
TEkN.
DE “Lfl
-
:
:
.
I
choc. Pour ne pas oublier, Sainte-Marie a donné
le nom du maître d’école au complexe scolaire
de Morne-des-Esses. Son buste est visible juste
en bas de la rue qui mène à l’église.
Sandrine de Saint-Sernin et Jean-Marc Etlfler
*
[A
Avant de se baverser, il est impératif de demander aux
Samaritains s’il est possible de tmveiser ou non!
$
On appelle dans toute l’île les buses, les « malfinis » à
cause de leur tache blanche. Sauf, à Sainte-Maile, où le
tonne < malfinis » désiie les fregates.
Les sternes
de Dougali
La sterne de Dougall (75-80cm
d’envergure) est considérée
comme l’un des oiseaux marins
les plus vulnérables en Fronce et
en dangar critique d’extinction. La
Martinique est un des principaux
sites de reproduction. Elles sont
800 à venir se reproduire entre
avril et septembre sur fliet. Elles
s’assurent que le coin est paisible
avant de s’installer. Si elles sont
dérangées alors qu’elles couvent
les oeufs ou nournssent les pous
sins, elles s’errlent et abandon
nent leur progéniture. [accès à la
partie droite de l’flet est donc
strictement interdite du 1er avril
au 31 août. Les familles sont
priées de respecter cette interdic
tion pour la survie de l’espèce...

Documents pareils